East London

Inscription
Connexion

Méditation Nocturne  Libre 

24 Décembre 2041, 23h21

Le Tower Bridge était très calme se soir la, surement du aux fêtes de noël qui rendaient les rue particulièrement déserte. Les gens devaient manger en famille pour le réveillon, puis viendrait l’échange classique des cadeau de noël a minuit pour certain et le lendemain matin pour d'autre. Les pas dans la neige laissés par la jeune sorcière donnait un aspect encore plus glacial à la scène, bien que les légères brises accompagné des flocons qui tombaient sur le visage de la jeune fille rendait celle ci deja froide. Les lumières de la ville et les quelques musiques provenant des places publiques que l'ont pouvait percevoir, réchauffer quelque peu le cœur de la japonaise ; cœur qui était de loin sombre cette nuit la. Yuzu ne pouvait pas s’empêcher de réfléchir a cette situation, le comment elle en était arrivée la et pourquoi. Les pas de la lionne devenait de plus en plus lourd, signe certain de quelqu’un qui ne savait pas ou aller. Elle décida donc de s’appuyer sur la barrière qui séparait le trottoir et l'eau, qui était en contrebas. L'eau s’écoulait dans un mouvement fluide et régulier, si on se concentrait on pouvait même entendre de très léger clapotis qui étaient capable de calmer n’importe qui. fixant l'eau admirativement et de manière fascinée, Yuzu repensa comme ça lui avait été facile de sortir de Poudlard pour noël sans en avoir l'autorisation bien que se soit sa seconde tentative.

Elle avait parlé de ça a personne -enfin presque-, fait sa valise normalement et elle était restée très floue envers ses camarades qui lui posait des questions. Puis elle avait juste utilisée sa carte du maraudeur acheté en début d'année au magasin de farce et attrape pour rejoindre Pré Au Lard avant de suivre les personnes se dirigeant vers le Poudlard express, pour y monter elle aussi en se fondant dans la foule d'élèves qui rentraient sur Londres pour les fêtes de noël. Son trajet fut calme, comme une bonne partie des personnes étaient restées pour le bal de noël qui avait était organisé a Poudlard, il fut d'une simplicité à Yuzu pour trouver un wagon vide, lui permettant de ne pas être déranger. Une fois arrivée a King's Cross elle avait rejoint Londres puis s'était mise a marcher sans but précis. Elle s’arrêtait quelque fois dans un hôtel Moldu pour réserver une chambre pour la nuit, grasse à l'argent moldu que celle ci avait toujours sur elle. -Une habitude ma fois, particulière, mais qui s'expliquer d'une façon tout a fait rationnel. Son père avait fait fortune dans le monde Moldu avant de faire fortune dans le monde sorcier, le plaçant dans un double système économique et lui permettant de jouir du meilleur des deux mondes-. Personne ne posait trop de question et la japonaise prenait bien soin de ne pas révéler quoi que se soit du monde sorcier aux non mage.

Continuant de errer dans Londres, les jours étaient passés bien vite et le 24 décembre était deja la. Voila donc une explication sur le comment la fillette était arrivée ici. Seule, dans le froid d'un hiver, sur un pont désert. Elle passa par dessus la barrière et s'assit dessus laissant pendre ses jambes dans le vide. D'abord obnubilée par l'eau, elle redressa la tête pour cette fois plongé son regard dans les tréfonds d'un univers grandiose et illuminé d'un nombre incalculable d’étoile. C'était très amusant comment un ciel étoilé comme ce soir la pouvait donner un sentiment de solitude, de vulnérabilité. Ainsi les pensées de la jeune fille furent très rapidement questionnées, par toute sorte de chose, pourquoi étions nous sur terre ? et a quoi cela rimait ? Dans un univers comme celui la les hommes n'étaient rien, comme une fourmi sur terre. Si la philosophie n'avait jamais intéressée Yuzu, en ce réveillon de noël, seule face a la réalité d'un monde perceptiblement gigantesque, elle pouvait s'y intéresser et ainsi se questionner sur tout un tas de chose. Qui était t'elle réellement ? pourquoi elle était venue la ? que serait devenue sa vie si elle était restée au japon ? et que deviendra sa vie après sa scolarité à Poudlard ?

Ainsi l'esprit emplie de pensées sombre et se contentait de rester la, sur la rambarde contemplant le ciel, avec un visage découvert et attaqué par le froid qui ne la déranger pas. L’extérieur rendait son ressenti intérieur plus réel, un accord entre le dehors et le dedans, quelque chose qui rendait la fillette triste, ne sachant que faire, assise a plusieurs mètre de hauteur, au dessus d'une eau glacé par une saison à glacer les coeurs.


Il ne fallut pas longtemps, une demie heure peut etre un peu plus pour voir apparaitre une voiture Moldu. Un homme decendi de celle ci, un policier moldu qui patrouiller dans le secteur. Yuzu avait tournée la tete quand l'homme en question avait rompu le silence, tout en s'approchant doucement d'elle, surement pour prévenir d'une mauvaise chute.

"Mademoiselle, vous voulez bien décendre d'ici s'il vous plait ? c'est dangereux"

dans un soupir Yuzu s’exécuta ne voulant surement pas contrarier un membre représentant de l'autorité du monde non magique, elle plongea son regard dans le sien. Puis il finit par s'acroupir pour se mettre au niveau de la japonaise.

"Que faisais tu ici toute seule ? "


*mince* pensa Yuzu qui devait inventer un mensonge, elle mis un moment avant de répondre mais finit par dire le premier truc qui lui passer par la tete.

"Je...voulait prendre l'air"


surpris le policier qui adopter une voix rassurante, continua son travail du soir avant d’être interrompu

"Et ou habite t..."


"Vous fêtez pas les fête en famille ?"

Le policier déstabillisé sourie nerveusement avant de reprendre

"...he bien.... Si mais pas ce soir, et toi ? ou habite ta famille ? "

Yuzu ne savait pas vraiment quoi répondre, dans la panique du moment elle fini par dire la première chose qui lui passer par la tête comme a son habitude, ne sachant pas vraiment si c'était une bonne idée.

"Heu...j'habite vers la librairie sur Charing Cross Road"

Le policier prit sa radio pour faire passer un message a la centrale,

"Elle habite sur Charing Cross Road, on va la ramener elle a pas plus de douze ans"

Yuzu ne voulait pas, elle commencer a s'agiter intérieurement mais fut rapidement stopper par une autre question du policier

"Comment tu t'appelle ?"

La japonaise souffla, il commençait a vraiment l'agacer avec ses question elle répondu alors avec un ton énervée.


"Yuzu A....Yuzu Jenkins"


Jenkins ?!! Yuzu ne savait pas vraiment quoi répondre mais quand même... Bien de toute façon c'était fait. le policier se redressa et lui demenda de la suivre. Yuzu n'avait qu'une envie c'était de courir mais elle se contenta de rester sur place.

Code couleur : #469277
*Picasso 2017, Peeves 2017, Gryffondor et élève du mois de Janvier 2018*
Ma lumière divine vous aveuglera tous !

Méditation Nocturne  Libre 

Minuit. Déjà. Big Ben venait de sonner les douze coups ; une journée spéciale débutait.

- Joyeux Noël, Amber ! s'écria Violet entre deux foulées.

La fillette courait dans les rues de la capitale aux côtés de sa jumelle. Enfin ! Après quatre mois sans se voir, les deux rouquines semblaient de nouveau inséparables. Amber avait bien fait la moue au début, en voyant sa sœur sur le quai de la gare quelques jours auparavant. Mais il était certain qu'elle lui avait beaucoup manqué. Aussi, ses sanglots n'avaient pas tardé à éclater, et cette fois-ci elle n'avait pu les cacher. Sa jumelle s'était jetée dans ses bras, émue.

Je t'aime soeurette, avait-elle murmuré. Si tu savais à quel point je suis heureuse de te revoir !


Elles avaient passé les premiers jours des vacances chez elles à Oxford, enchainant les batailles de boules de neige et les courses de luge, pour le plus grand bonheur de leur père, heureux de les voir enfin réunies. Laissant sa jalousie de côté, Amber semblait retrouver sa joie de vivre. Et c'est donc sans aucune peine qu'ils avaient tous les trois entreprit de passer le réveillon dans un petit restaurant dans le Nord de Londres, près de la Tamise. Le préféré de votre mère, avait précisé Luke avec un clin d'œil.
Après un délicieux repas, la petite famille avait fait un tour de grande roue et s'était promenée le long des berges ; ils s'apprêtaient à rentrer, lorsque, dans un fou-rire, les deux fillettes s'étaient mises à courir, leurs foulées se transformant rapidement en une partie de chat.

- Attends voir que je t'attrape ! criait Amber. Malheureusement, un point de côté la força bientôt à s'arrêter pour reprendre son souffle.

Violet en profita pour la distancer. Arrivée à la hauteur du Tower Bridge, elle ne put résister à l'envie de surprendre sa sœur et se précipita sur le pont.

*Un peu trop vite peut-être*, songea-t-elle lorsqu'elle perdit l'équilibre et se retrouva à terre sur le sol verglacé.

Elle s'apprêtait à se relever, un peu boiteuse, lorsqu'elle entendit des voix. Tournant alors la tête, elle s'aperçut qu'une voiture de police se trouvait stationnée à quelques mètres d'elle, et qu'un des policiers s'adressait à une fillette d'à peu près son âge qui était assise sur la rambarde du pont.

*Wouaw*, se dit la rouquine. *Elle n'a vraiment pas peur ?!*

Elle était sûre que l'autre avait passé du temps à scruter les bas fonds du fleuve. Le souvenir du lac de Poudlard, au bord duquel elle avait l'habitude de passer son temps au début de l'année lorsqu'elle n'était pas en train d'étudier, lui revint en mémoire. Elle aussi avait fixé de l'eau pendant des heures... Qu'est-ce qu'elle était triste dans ces moments-là ! L'inconnue l'était-elle aussi ?

Le policier venait de prendre sa radio et la fillette se décida à approcher un peu, curieuse.

- Elle habite sur Charing Cross Road, on va la ramener elle a pas plus de douze ans, entendit-elle.

*Qu'est-ce qu'elle fait toute seule ? Où sont ses parents ? Elle passe pas Noël avec eux ?* se demandait la gamine.

Intriguée, elle scruta le visage de l'autre, qui semblait mal à l'aise, et découvrit avec stupeur qu'elle avait déjà vu sa tête quelque part. Mais où ?

- Comment tu t'appelles ? continuait le policier.

- Yuzu A....Yuzu Jenkins, répondit l'inconnue d'un ton soudain énervé au fond duquel on pouvait distinguer un accent japonais.

*Yuzu... un accent japonais... eh ! Mais ce serait pas...?*

Oui, Violet en était certaine, la gamine était une de ses camarades poudlariennes ! Elle l'avait déjà vu dans le château.

*Mais elle a pas une jumelle ? C'est pour ça que je l'avais pas reconnue !* se dit la rouquine. *Oh oui, je l'ai déjà remarquée, cette gryffone, mais c'était tellement désagréable de la voir enjouée alors que je me sentais si seule ! Où est sa jumelle à présent ? Elle se sent seule aussi ?*

Toute à ses questionnements, Violet ne se rendit pas tout de suite compte que le policier avait demandé à sa camarade de le suivre. Un nouveau coup d'oeil dans sa direction lui fit comprendre que Yuzu n'en avait aucune envie. Soudain prise d'une certaine sympathie pour elle et d'un courage tout neuf, la fillette se dirigea vers eux. Elle voulait absolument faire quelque chose ! Une idée folle venait de germer dans sa cervelle. Mais son assurance s'évapora aussitôt qu'elle fut à la hauteur du représentant des forces de l'ordre.

- Euh... bredouilla-t-elle. Excusez-moi... Je...

*Qu'est-ce que je suis en train de faire, bon sang ?* se demanda-t-elle tandis que les battements de son cœur s'accéléraient.

- Oui ? l'interrogea le policier en se tournant vers elle et en la dévisageant.

*Trop tard pour reculer !* songea-t-elle.

- Yu... Yuzu... j'ai eu si peur...

*Mais qu'est-ce que je raconte, à la fin ?*

- Amber et moi te cherchons partout ! Papa est si inquiet ! On ne pouvait pas rentrer sans toi ! Qu'aurait dit grand-mère ?

Elle avait débité ces paroles à la vitesse de la lumière, en y mettant toute la conviction qu'elle pouvait.

*Oh, finalement c'est peut-être pas si mal comme ça ! Peut-être que le policier n'y verra que du feu !*

Et en effet, le brave agent, après avoir froncé deux ou trois fois les sourcils, se radoucit un peu.

- Tu la connais ?

- Oui, c'est ma cousine ! Pas vrai ? Elle marqua une pause. Je suis désolée de vous avoir causé du souci monsieur l'agent. Mon père nous attend.

- Violet ! Violet ! s'écria une voix un peu inquiète derrière eux. Qu'est-ce que tu fais ?

Amber venait de les rejoindre.

*Pourvu qu'elle ne fasse pas tout rater !*

- J'ai retrouvé Yuzu !
s'exclama la rouquine d'une voix enjouée. On peut y aller !

Et elle jeta à sa sœur un regard implorant. Heureusement, Amber semblait avoir compris.

- Génial, répondit-elle. Bon, venez, papa nous attend.

- Une minute, reprit l'agent. Où est votre père, exactement ?

- Là-bas, fit la cracmolle en montrant un homme qui venait de s'engager sur le pont.

Et pour prouver qu'elle disait vrai, elle lui fit de grands signes auxquels il répondit tout naturellement.

- On va vous laisser, répéta Violet en s'élançant vers son père, Amber à sa suite.

- D'accord, vous pouvez y aller. Et toi, jeune fille, que je ne te reprenne plus à t'asseoir sur la rambarde ! C'est très dangereux, tu sais !

Reducio
Ca va comme ça ? x) Les PNJ te dérangent pas trop ? J'aurais pas pu expliquer ma présence à Londres autrement... et je mourrais d'envie de faire un RP !
Si tu veux pas avoir à t'expliquer devant mon père on peut essayer de trouver une solution pour que tu files en douce même si ça risque d'être un peu compliqué xD

3e année RP (ne vous fiez pas à mon année devoir !) Présence réduite pendant toute l'année scolaire.
code couleur : green

Méditation Nocturne  Libre 

Tandis que la brise souflait donnant un air pesant à la scène, le long silence n'arrangeait rien. Les lumières répétée dans un mouvement de balayage semblait la seule chose en mouvement. Tandis que le temps semblait se figer sur ce côté du pont, personne ne se serait douté de l'agitation partant de l'autre côté, viendrait au passage sauver ? La japonaise des forces de l'ordre. La fillette qui se mouvait au château sans blason, avait utilisée un faux nom et compter se rentre au chaudron baveur si elle n'avait vraiment plus le choix, sauver est un grand mot.

Des bruit venaient casser le silence et les aspect d'une scène presque cinématographique aussi. Une fillette et arriva et prit la parole. Yuzu ne bougea pas, tandis que la fillette faisait un geste altruiste envers la japonaise, celle ci se perdi encore une fois dans ses pensées avant de se faire interrompre encore une fois par le policier. Ne plus monter sur la barriere car c'était dangereux disait t'il. Il en fallait bien plus à Yuzu pour tomber et puis elle était pas suicidaire mais cherchait juste sa place en ce monde clivé par deux communautés. La Gryffone se demanda alors quesqu'elle avait fait pour recevoir autant de sympathie de la part d'une inconnue. A moins que celle ci la connaisse, comment ? Une élèves de Poudlard ? Non les chance était aussi infime que de retrouver une perle dans le sable. Et puis même si cette fille était à Poudlard Yuzu passait son temps seule et croissant rarement les élèves qui n'était pas de sa maison et n'avait pas de réputation enfin pour elle s'était un fantôme et était loin d'être "connue" mais elle connaissait son prénom ! *tsss à quoi pensait Gooderic, William, Halena et Vovena pourquoi avoir fait des maisons si c'était pour diviser.* pensait que Yuzu chassa de sa tête quand elle se mit à marcher avec les deux filettes vers un homme qui semblait être le père des jumelles qui venait d'arriver. La fillette restait silencieuse toujours une expression ne laissant aucune émotions s'échapper, froide et fière. Pourquoi était t'elle intervenue ?


Reducio
Pas de soucis c'est parfait :) ne change rien, heureuse de continuer avec toi ce rp ^^ sinon pour ma couleur tu remplacé "red" par "#468277"

Code couleur : #469277
*Picasso 2017, Peeves 2017, Gryffondor et élève du mois de Janvier 2018*
Ma lumière divine vous aveuglera tous !

Méditation Nocturne  Libre 

Pendant toute la durée de l'échange que Violet avait eu avec le policier, Yuzu n'avait pas bougé. La rouquine était bien trop concentrée sur le rôle qu'elle avait à jouer et bien trop angoissée par les possibles issues de la conversation pour remarquer quoi que ce soit d'étrange, mais à présent que le soulagement l'envahissait, il lui semblait bien que sa camarade ne lui avait pas facilité la tâche. Elle semblait songeuse et même si elle s'était mise à marcher à leur suite, cela pouvait paraître suspect étant donné que les deux jumelles couraient. Violet ralentit donc un peu, attendit sa camarade tandis que sa sœur continuait sa course, et jeta un coup d'œil vers le policier qui finit par remonter dans sa voiture de service, satisfait.

- Tu es bien à Poudlard, non ?
murmura-t-elle ensuite à l'autre d'une voix timide. Elle marqua une pause, puis poursuivit courageusement : Que fais-tu ici toute seule ?

Elles avaient enfin rejoint Luke. Ce dernier accueilla Yuzu d'un regard purement interrogateur.

- Qui est-ce ?
demanda-t-il à sa sorcière de fille. Violet, tu la connais ? Que faisiez-vous entourées de ce policier ?Tu ne t'es pas attirée des ennuis, j'espère ?

Amber, quant à elle, dévisageait à présent l'inconnue, interloquée. Elle ne comprenait visiblement pas pourquoi sa sœur avait proféré de tels mensonges mais elle était rentrée dans son jeu tout de suite. Après tout, les jumelles, ça fait les quatre cents coups ensemble dès que ça peut !

- Tu es perdue ? Tu veux qu'on te ramène ? continua le père d'une voix plus calme à l'intention de Yuzu.

Et tandis qu'ils attendaient tous les réponses de la japonaise, une légère brise se mit à souffler, les faisant tous trois frissonner. Violet rajusta ses cache-oreilles et trépigna un peu, impatiente. Quelle soirée surprenante ! Qu'est-ce qui lui avait pris de secourir ainsi une inconnue, elle si timide d'ordinaire ? Et où son geste altruiste allaient-ils les mener ? Ils n'étaient sûrement pas prêts de rentrer à Oxford ! Ah, ce réveillon n'était vraiment pas comme les autres !

Je suis vraiment comme Harry, pensa-t-elle, soudain joyeuse. Avide d'aventures !

3e année RP (ne vous fiez pas à mon année devoir !) Présence réduite pendant toute l'année scolaire.
code couleur : green

Méditation Nocturne  Libre 

Yuzu ne savait pas vraiment pourquoi elle suivait la fillette, elle ne voulait pas de compagnie et souhaitait être seule. Peut être que c'était pour éviter d'être ramenée dans la rue du Chaudron baveur.


- Tu es bien à Poudlard, non ? Que fais-tu ici toute seule ?


La japonaise fut surprise, il est vrai que la fillette connaissait son nom mais Yuzu ignorait totalement qui était cette fille et sa soeur. Elle ouvrit alors la bouche pour lui répondre.

Effectivement, mais tu es ?

La Gryffone avait bien prit le soin d'éviter la question sur sa présence ici. Elle ne comptait certainement pas dire qu'elle traînait dans les rues de londes car elle s'était échappée de Poudlard profitant de l'état d'agitation créé par l'organisation d'un tel événement. Elle se retrouva vite en face d'un adulte, visiblement le père de la fillette.


- Qui est-ce ?
dit il en interrogeant sa fille avant de reprendre. Violet, tu la connais ? Que faisiez-vous entourées de ce policier ?Tu ne t'es pas attirée des ennuis, j'espère ?


Yuzu écoutait à moitié les dire du père de Violet, elle regardait avec son air froid la soeur jumelle de la fillette qui la dévisager. Une situation très inconfortable pour la japonaise qui en temps normal serait déjà partie. Mais pour une raison pour le moins inconnue elle restait la sans bouger. On pour ait presque croire que la fillette était lobotomisee si elle n'avait pas son air fière qui pouvait être lu sur son visage.

- Tu es perdue ? Tu veux qu'on te ramène ?

Yuzu tourna la tête vers le patriarche de violet et lui répondit d'une voix calme, formelle et très confiante.

Non...merci...j'évite en temps normal d'interagir avec des inconnue.

Une légère brise fut ressentie par la famille en face d'elle, Yuzu quant à elle ne bougea pas d'un poil, pas même un poil se leva malgré le fait qu'elle soit très peut couverte. Alors qu'un silence fut réinstallé, la Gryffone le brisa encore une fois très calmement.

Ce fut un plaisir, mais je vais devoir vous laissez. Passez de bonne fêtes.


Elle s'inclina en guise de respect et se tourna pour repartir sur le pont ou elle était un peu plus tôt. La voiture de police semblait partie et elle pourrait se remettre à rêvasser sur sa barriere. Son Haori qui pouvait être assimilé à un long manteau flottait à chaque pas de la japonaise. Les empreintes dans la neige laissée par celle ci étaient particulièrement régulière. C'était assez intéressant de voir que Yuzu commençait à réadopter son comportement habituel que celle ci avait dans son pays d'origine mais qui l'avait laissée au profit d'un autre comportement disons plus rebelle.

Code couleur : #469277
*Picasso 2017, Peeves 2017, Gryffondor et élève du mois de Janvier 2018*
Ma lumière divine vous aveuglera tous !

Méditation Nocturne  Libre 

- Tu es bien à Poudlard, non ? Que fais-tu ici toute seule ?

En voyant l'air de surprise de sa camarade lorsqu'elle lui répondit, Violet pris soudain conscience de la bizarrerie de son intervention. Après tout, elles ne se connaissaient même pas ! La rouquine avait voulu jouer les héros sans même être sûre que la gryffone avait besoin d'aide ! Peut-être aurait-elle pu se débrouiller seule, après tout. Et puis qu'allait dire son père ? Avant d'arriver devant lui, elle se présenta néanmoins, comme le lui avait demandé Yuzu : Violet. Violet Romans. 1ère année, Serpentard.

Et elle laissa son papa prendre la relève. Toute à ses pensées d'aventures, elle ne remarqua pas l'air fière sur le visage de sa camarade. Elle en avait même oublié de répondre à son père ! Il s'était adressé à elle avant tout ! Que lui avait-il demandé, déjà ? Et que venait-il de dire ?

*Veux-tu qu'on te ramène, ou quelque chose comme ça...*
songea-t-elle en regardant de nouveau sa camarade qui ne semblait pas avoir de manteau bien chaud. Et en effet, ce devait bien être la question puisque l'autre répondit d'une voix polie et confiante :

- Non...merci...j'évite en temps normal d'interagir avec des inconnus.

*Bah alors pourquoi elle a pas laissé les policiers la ramener chez elle ?* se dit la serpentarde.*En même temps, moi à sa place... je sais pas si j'aurais suivi les policiers... à moins que je sois vraiment perdue... elle est pas perdue, alors ?*

Et avant qu'elle ne puisse continuer ses suppositions, la gryffone reprit la parole, très calmement :

Ce fut un plaisir, dit-elle, mais je vais devoir vous laisser. Passez de bonne fêtes.

Sur ce, elle s'inclina devant la petite famille et repartit calmement sur le pont. Avait-elle l'intention de retourner sur la barrière ? Etait-elle triste à ce point ? Voulait-elle rester seule ? Les questions se bousculaient dans la tête de la verte et argent qui jeta un coup d'œil en direction de son père et de sa sœur. Ils étaient apparemment aussi déconcertés qu'elle.

- Qu'est-ce qu'on doit faire, papa ?
demanda-t-elle alors.

Luke hésita un instant.

- Je... euh... Tu ne m'as pas répondu tout à l'heure. Tu la connais ?

- Euh... bredouilla Violet. Pas vraiment... je sais juste qu'elle est à Poudlard elle aussi, je l'ai déjà vue.

- Tu en es sûre ? Elle n'a pas l'air d'être d'ici. Et d'abord, qu'est-ce que c'est que cette histoire avec les policiers ? continua M.Romans, soudain soupçonneux. Qu'est-ce qui s'est passé ?

La rouquine s'attarda un peu avant de lancer : je sais pas... je suis arrivée alors qu'ils allaient l'embarquer... elle poursuivit précipitamment : mais je l'ai vue hein, elle n'a rien fait de mal !

*premier mensonge*
, songea-t-elle. *Quoique, j'en sais rien, quand je suis arrivée elle ne faisait rien donc c'est pas vraiment un mensonge...*

- Je... je pense que c'est parce qu'elle était toute seule à cette heure-ci que le policier qui passait l'a arrêtée...

- Eh bien, pourquoi l'a-t-il laissée partir alors ?

Violet rougit honteusement : je... je lui ai fait croire qu'elle était avec nous et qu'on la cherchait partout..., avoua-t-elle.

Mince alors ! En voulant jouer les héros, la fillette n'avait pas pensé à la suite ! Il était évident que la japonaise ne voulait pas être suivie ! La rouquine en était certaine !
M.Romans s'élançait déjà dans la direction de la gryffone lorsqu'elle s'exclama : papa ! Attends !

Mais il ne l'écouta pas et revint se planter devant Yuzu.

- Je ne vais pas te manger
, dit-il simplement. Ne t'en fait pas. J'aimerais juste savoir pourquoi tu es toute seule à cette heure-ci, un soir par...

- Elle attend ses parents, qui sont partis faire un tour. Elle me l'a dit tout à l'heure, et l'a répété au policier, mais il ne l'a pas cru, s'écria la rouquine, qui l'avait suivi. Qu'est-ce qui lui prenait ? Depuis qu'elle avait commencé à mentir, elle ne pouvait plus s'arrêter ! Et pourquoi éprouvait-elle tant de sympathie envers la Gryffondor ?

- C'est vrai, ça ? l'interrogea Luke, lui remettant les pieds sur terre.

Violet supplia de nouveau sa sœur du regard de l'aider à sortir de ce pétrin. Celle-ci poussa un soupir d'exaspération, puis articula : papa, on va rater le train...

3e année RP (ne vous fiez pas à mon année devoir !) Présence réduite pendant toute l'année scolaire.
code couleur : green

Méditation Nocturne  Libre 

Perdu de nouveau dans ses pensées, dans le froid dans hiver certain, marchant dans la neige comme le ferrait les pingouins, toutefois avec plus de grâce et de rapidité en prenant bien le soin de n'a pas tomber, Yuzu s'arrêta quand de nouveau cet homme qui ne c'était pas présenté se remi devant elle. Il devait porter le nom de Romans vue que c'était le père de la fillette de Serpentard. Elle le regarda parler toujours inexpressive.

- Je ne vais pas te manger
, encore heureux manquait plus que ça Ne t'en fait pas. J'aimerais juste savoir pourquoi tu es toute seule à cette heure-ci, un soir par...

Il fut coupé par sa fille avant de finir sa phrase et Yuzu fidèle à ses habitude ne bougea pas vraiment et oscillait son regard entre les deux membres.

- Elle attend ses parents, qui sont partis faire un tour. Elle me l'a dit tout à l'heure, et l'a répété au policier, mais il ne l'a pas cru, *interessant* pensa la Gryffone, elle ne se souvenait pas d'avoir dit ça. Peut être que celle ci ne l'avait pas dit et que c'était une manoeuvre pour aider Yuzu. Dommage que celle ci ne l'ai pas compris, étant dans son monde ses perceptions sur les relations sociales était plus que mauvaise, elle qui était de nature plutôt clairvoyante.

- C'est vrai, ça ? dit l'adulte pour confirmer les dire de l'enfant.

Hum ? Non je me suis juste enfuis de Poud...


Dit la japonaise toujours très calmement avant de se faire couper par une voix un peu plus loin qui soufflait à Mr.Romans de partir.


papa, on va rater le train...

Mot auquel Yuzu ne pouvait s'empêcher de rajouter, toujours avec son timbre de voix de la soirée.

Il serait fort dommage de le rater


Elle passa à côté de l'adulte et se remis en direction de sa barriere, oui pour la soirée ça serait la sienne. Une fois arriver à la hauteur de celle ci elle grimpa dessus et s'assit comme si c'était normal. Elle se posait beaucoup de question ce soir là mais bizarrement toute ses questionnements était désormais sur le thème de la famille et sur les Romans. Et pourquoi leur mère n'était pas avec eux ? Un divorce ? Un décès ? Question que Yuzu ne poserait sûrement jamais de toute façon. Bien trop délicate et elle ne voulait blesser personne. Même si la fillette avait un coeur que l'on pour ait caractériser de pierre et n'était cependant pas méchante. Ainsi elle chassa toute ses pensées de l'instant pour se reconcentrer sur les étoiles et le ciel ainsi que les petit clapotis de l'eau, le froid, les quelques flocons. Tout un mélange chose que l'on pourrait ressentir et qui avait une vertu apaisante si on prenant le temps de les rensentir.

Code couleur : #469277
*Picasso 2017, Peeves 2017, Gryffondor et élève du mois de Janvier 2018*
Ma lumière divine vous aveuglera tous !

Méditation Nocturne  Libre 

Violet n'en croyait pas ses oreilles. Yuzu était vraiment surprenante ! La rouquine essayait de lui sauver la mise, mentait pour elle, et elle ne sautait pas sur l'opportunité ! Non seulement la japonaise disait la vérité, et en plus elle restait calme ! Sans oublier le commentaire qu'elle venait de faire alors qu'Amber rentrait dans le jeu de sa sœur ! La verte et argent ne savait plus que faire. Elle allait sûrement se faire passer un savon pour ses mensonges et en plus sa jumelle avait raison, ils allaient vraiment rater le train ! Où allaient-ils dormir ? A l'hôtel ? Le soir de Noël ?

*Mais... je rêve... elle est déterminée à retourner sur sa barrière...*
constata une fois de plus Violet avec stupeur alors que la Gryffone s'était remise en route.

Elle l'observa s'éloigner, se rasseoir dessus d'une manière on ne peut plus naturelle et se replonger dans ses pensées.

*Wouaw... pensa-t-elle, ébahie. Cette fille est... bizarre... comme Luna Lovegood*, ne put-elle s'empêcher d'ajouter, ce qui lui arracha un léger sourire.

Elle se promit de laisser faire son père à présent. Elle ne voulait pas avoir plus d'ennuis ni rester à Londres pour la nuit ! Elle reconcentra donc son attention sur M.Romans, qui semblait perplexe. Stupéfait, il regardait la japonaise assise quelques mètres plus loin sans savoir que faire. Il se retourna vers ses filles, hésita, puis articula :

- Je ne sais pas à quoi vous jouez toutes les trois mais... Amber a raison, si ça continue on va rater le train. Je vais donc aller mettre fin à cette mascarade, et on en reparlera plus tard, d'accord ?

Il avait dit tout cela calmement, sans colère, mais avec un léger coup d'œil en direction de Violet qui lui avait bien fait comprendre qu'elle ne s'en tirerait pas comme ça. Et il repartit vers Yuzu d'un pas incertain.

Violet décida de rester là où elle était, et sa sœur fit de même. Elles entendirent toutes deux les propos de leur père briser le silence de cette nuit spéciale :

- Jeune fille
, disait-il à la Gryffondor, je ne peux pas te laisser rester ici toute seule. Tu viens de m'avouer t'être enfuie. A moins que tu ne veuilles m'en dire plus, je vais devoir rappeler les policiers. Ou peut-être devrais-je contacter la branche magique des forces de l'ordre ? Crois-moi, ça ne m'amuse pas non plus. Mais ta famille doit s'inquiéter... je ne peux vraiment pas te laisser ici et m'en aller, même si j'ai effectivement un train à prendre avec mes deux filles pour rentrer à la maison.

Il s'arrêta quelques instants.

- Je ne sais pas pourquoi Violet est venue vers toi tout à l'heure... je ne sais même pas si tu voulais vraiment que quelqu'un t'aide... mais je pense que tu sais que les jeunes gens de ton âge ne courent pas les rues à cette heure-ci.

Il attendit de nouveau un peu la réaction de la japonaise.

- Je ne vais pas te faire la morale plus longtemps, ce n'est pas mon rôle, dit-il enfin.

Reducio
Désolée pour le retard x) Je savais plus trop comment continuer

3e année RP (ne vous fiez pas à mon année devoir !) Présence réduite pendant toute l'année scolaire.
code couleur : green

Méditation Nocturne  Libre 

Le vent chatouillait le visage de l'asiatique, tout semblait calme, comme cette sensation que l'on a quand une guerre se prépare mais que les troupes adverse sont encore loin. Cette sensation de vide qui cache quelque chose, cette même sensation que Yuzu cherchait, perdu dans l'océan de ses pensées elle fut interrompu par Mr. Romans. Un père de famille qui devait être bon, qui prenait le temps de s’intéresser a ses enfants, de partager son temps avec eux afin qu'il trouve leurs place dans un monde aussi complexe que le notre. Nostalgique Yuzu repensa a son père avec qui elle avait tant partagée étant plus jeune avant que celui ci ne s'éloigne pour des raisons qui échappaient a la japonaise. la fillette faisant abstraction total de son interlocuteur ressassa le passé, perdant son regard dans le ciel étoilé. Tant de souvenir en elle remontait a la surface, au rythme des légères brises du vents agissant comme un chefs d'orchestre. Yuzu adorait son père, mais un vide s'était créé, vide en expansion depuis son départ du japon. Cette douce expansion que l’univers connait,, Yuzu la vivait à son échelle, perdu entre deux cultures, dans l'impossibilité de se forger des repères. Comment faisait les autres pour être tant heureux alors que Yuzu n'y parvenait pas ? Alors que Mr. Romans avait fini d'expliquer a Yuzu que celui ci ne partirait pas, dans le but de venir en aide a la gryffondor, Yuzu, toujours le regard plongé dans les tréfonds de l'espace ouvrit une nouvelle fois la bouche très calmement.

Mr. Romans ? ou est votre femme ?

Oula Yuzu avait fini par poser la question qui lui semblait tant fâcheuse, écoutant son interlocuteur lui donner une réponse elle fini par le regarder avant de continuer, la fillette ne ressentait se soir la aucune gène, si en temps normale elle était très vite prise par la honte, cette fois elle était loin de la ressentir.

Pour répondre a votre question de tout a l'heure si je devine bien. Je loge actuellement a l’hôtel dans une rue adjacente a celle ci. Si vous y tenez vraiment je peut rentrer et prendre un ticket pour rentrer a Poudlard demain.


Si elle n'avait aucune envie de rentrer, il est vrai que finalement sa vie Londonienne n’était pas la vie rêvée, rien faire à longueur de journée était plus que fatiguant, aussi paradoxale que ça le soi, et elle commençait a manquer d'argent. Si la jeune fille avait beaucoup d'argents moldue en poche lors de son départ, elle avait vite comprit que les nuit d’hôtel et l’alimentation n'était pas donné. Aussi elle avait réussit a tenir quelques jours mais elle commencerait a être a ras les pâquerette d'ici peux. Une sensation fortement angoissante pour la japonaise. Elle finit par sauter de sa barrière, pour revenir sur la terre, ou plutôt le ponts.

Code couleur : #469277
*Picasso 2017, Peeves 2017, Gryffondor et élève du mois de Janvier 2018*
Ma lumière divine vous aveuglera tous !

Méditation Nocturne  Libre 

- Mr. Romans ? Où est votre femme ?

La question avait été posée très calmement, sans aucune arrière-pensées. Une question on ne peut plus saugrenue étant donné la situation. Mais une question légitime tout de même, aussi étrange que cela puisse paraître. Intriguée, Violet s'approcha doucement, scruta discrètement le visage de son père, guettant sa réaction. Qu'allait-il trouver à répondre à une fillette aussi peu commune ? Il était évident qu'il semblait déstabilisé. Le fait que la japonaise ne l'ait pas regardé dans les yeux tout au long de son monologue -puisqu'elle venait de prouver que ça en était un en l'interrogeant sur un tout autre sujet- l'avait déjà un peu perturbé, mais cette question, c'en était trop. Luke semblait ne plus savoir que faire. Il perdit son sang-froid quelques instants, avant de murmurer honnêtement et simplement :

- Elle est morte.

La jeune fille le regarda enfin, tranquillement. Quant à elle interloquée, la verte et argent se perdit dans le spectacle qui s'offrait à elle. Une fillette de son âge, à l'air mélancolique et un peu dans la lune, qui ébranlait son père ! Qui était cette fille ? Pourquoi s'était-elle enfuie ? Pourquoi n'était-elle pas heureuse ? Être avec sa jumelle ne lui suffisait donc pas ? Où était-elle, sa jumelle, d'ailleurs ? N'était-elle pas en train de s'inquiéter ? Et ses parents ? Ne la recherchait-ils pas ? L'école s'était-elle aperçue qu'il lui manquait une élève ? Les questions se bousculaient dans la tête de Violet, tandis que Yuzu avait repris :

- Pour répondre à votre question de tout à l'heure si je devine bien. Je loge actuellement à l’hôtel dans une rue adjacente à celle-ci. Si vous y tenez vraiment je peux rentrer et prendre un ticket pour rentrer à Poudlard demain.

*Elle croit vraiment que papa va la laisser partir ?* se dit la rouquine en attendant la suite des événements.

Mr. Romans semblait chercher ses mots. Il finit par articuler vainement "Tes parents sont au courant ?" avant de se rendre compte de l'absurdité de sa phrase. Hébété, il se tut de nouveau. Après un instant qui parut interminable, il se ressaisit, fouilla dans ses poches et en sortit un petit sablier qu'il fixa quelque peu. Puis il le remit dans sa poche et se reconcentra sur Yuzu.

- Très bien, jeune fille, lui dit-il. Vu l'heure qu'il est, nous n'aurons pas notre train. Je te propose donc de venir avec nous au Chaudron Baveur pour la nuit. Nous verrons ce qu'il advient de faire de toi demain matin. Mais je ne peux pas te laisser toute seule.
Les filles !
ajouta-t-il à l'attention d'Amber et de Violet. Il est tard, on va dormir à l'hôtel !

Les deux rousses se regardèrent longuement. Elles avaient été trop étonnées depuis leur rencontre avec la japonaise pour être à présent capable d'émettre un quelconque commentaire. Soudain fatiguées, elles se rapprochèrent de leur père, prêtes à lui emboiter le pas. La sorcière bailla, la cracmolle, quant à elle, se contenta de traîner un peu des pieds. Mais malgré son épuisement, les pensées fusaient dans l'esprit de Violet. Elle avait vraiment hâte d'en savoir plus sur Yuzu !

Reducio
Ca te dit de continuer l'histoire au Chaudron Baveur ? ^^

3e année RP (ne vous fiez pas à mon année devoir !) Présence réduite pendant toute l'année scolaire.
code couleur : green

Méditation Nocturne  Libre 

Voilà donc, Yuzu avait vue juste, la femme en question était décédée. La Japonaise était désolée pour ce pauvre homme, elle ne regrettait pas sa question, peut être n'avait t'elle pas le même rapport à la mort. Ceci dit elle ne l'avait jamais connue cette mort, cela apparaissait comme un concept plutôt abstrait pour la japonaise. Mr. Romans reprit la parole.

"Tes parents sont au courant ?"

Tien une phrase montrant que ce monsieur ne savait plus trop quoi dire, Yuzu se contenta de ne pas répondre à cette question qui etait claire comme de l'eau de source. La petite fille resta la sans bouger aussi froide que la neige. Visiblement c'était un peu trop pour ce monsieur qui perdait patience ?


- Très bien, jeune fille, lui dit-il. Vu l'heure qu'il est, nous n'aurons pas notre train. Je te propose donc de venir avec nous au Chaudron Baveur pour la nuit. Nous verrons ce qu'il advient de faire de toi demain matin. Mais je ne peux pas te laisser toute seule.
Les filles !
ajouta-t-il à l'attention d'Amber et de Violet. Il est tard, on va dormir à l'hôtel !

Avait t'il l'habitude de faire des plan sur la comète sans savoir, ni même se renseigner ? Yuzu le regarda une dernière fois avant de se retourner vers le fleuve tout en s'accoudant sur la rambarde. Pourquoi tout le monde voulait adopter un comportement altruiste,? Des questions se bousculaient dans la tête de la japonaise comme des boues de billard entrant en contact l'une contre l'autre. Elle finit par se relever dans un mouvement net et vif, puis se retourna brusquement vers la petite famille laissant son Haori faire volte face au grès des mouvements dans une légèreté rare. La soie était belle et reflétait la lumière des lampadaires d'une façon très harmonieuse. L'oriental prit une pose de réflexion puis elle plongea son regard dans les yeux de Mr.Romans

"Mr..votre femme serait certainement très fière de vous et de vos filles" elle marqua une pause tout en marchant le long de la rambarde avant de refaire face à son interlocuteur.

"Cependant je me doit de refuser votre offre...voyez vous je ne suis pas seule...je peux appeler une garde rapprochée à tout moment si je suis en dangée. " elle se grattà le sourcil avant de plonger la main dans sa poche intérieur et y sortir une bourse qu'elle lança à Mr. Romans.

"Tenez voici de quoi vous payez une chambre d'hôtel dans un hôtel Moldu pour la nuit...en compensation de vous avoir fait rater votre train"


Cette bourse était remplis de livre sterling, assez pour se payer au moins trois jours dans un des meilleurs hôtel du pays , en temps normal elle l'aurait garder mais elle s'en irait le lendemain pour sur ou au moins le surlendemain et elle avait assez de gallions pour prendre une nuit et son ticket au chaudron baveur. Il était très intéressant comme d'un pays à l'autre les gens pouvaient ne pas être au courant. Au grand soulagement de Yuzu et à la fois non, sensation ambivalente par rapport à ce genre de situation, celle ci était inconnue en dehors du japon. Ou du moins son nom. Au japon il lui aurait juste fallut mentionner son nom pour être tranquille mais ici elle devait se justifier. Haaaaa douce sensation que celle ci n'avait jamais connue auparavant, celle d'être tout à fait normale et à la fois insignifiante pour les autres, peut être qu'elle devrait accepter et passer la soirée avec cette famille cela ne pourrait pas lui faire de mal, bien que une des filles etait à Poudlard et qu'elle pourrait parler de cette soirée. Yuzu hésitait sincèrement, cela pourrait lui faire du bien d'un peu se sociabiliser.

Reducio
Si tu veux oui après avoir fini celui ci. Voyons voir comment il finit ^^

Code couleur : #469277
*Picasso 2017, Peeves 2017, Gryffondor et élève du mois de Janvier 2018*
Ma lumière divine vous aveuglera tous !

Méditation Nocturne  Libre 

M.Romans guettait la réaction de Yuzu. Cette dernière, après s'être appuyée une nouvelle fois sur la rambarde pour contempler le fleuve, se retourna soudainement vers lui, songeuse.

- Mr., s'exclama-t-elle avant de se fouler le sol neigeux, votre femme serait certainement très fière de vous et de vos filles.

Elle s'interrompit quelques instants, s'immobilisa, puis reprit :

- Cependant je me doit de refuser votre offre... voyez vous je ne suis pas seule... je peux appeler une garde rapprochée à tout moment si je suis en danger.


*Qu'est-ce qu'elle raconte ?*
s'interrogea Violet. *C'est une blague ou quoi ?*

Elle jeta un cou d'œil à son père. Il semblait on ne peut plus hagard : la japonaise venait de lui lancer une bourse remplie de monnaie sonnante et trébuchante.

- Tenez, disait-elle, voici de quoi vous payer une chambre d'hôtel dans un hôtel Moldu pour la nuit...en compensation de vous avoir fait rater votre train.

M. Romans hésita, ouvrit la bourse. Un moment passa. Violet était à court d'imagination. Elle souhaitait seulement s'allonger dans un bon lit... Heureusement, son père finit par reprendre ses esprits.

- Je n'avais pas l'intention d'aller ailleurs qu'au Chaudron Baveur... commença-t-il.

Il s'arrêta quelques instants, prit une grande inspiration et continua, déterminé :

- De plus, je ne peux accepter cet argent. Il est vrai que nous venons de rater notre train, mais ce n'est pas de ta faute... Moi seul ai pris la décision de continuer à te parler. Je ne sais pas qui tu es et si ce que tu me racontes est vrai, mais je sais bien une chose, c'est que les mineures de ton âge ne doivent pas rester seules à cette heure-ci. Alors à moins que tu appelles ta garde rapprochée sur-le-champ, tu as deux options : tu viens avec nous au Chaudron Baveur ou je contacte les forces de l'ordre.

A en juger par ses paroles, la verte et argent devinait que son père, bien que calme et posé en apparence, était à présent pris d'une impatience naissante à laquelle le froid et l'heure tardive n'étaient pas étrangères. Qu'allait encore répondre la japonaise ?

Reducio
Désolée pour ce long retard :/ :/ :/

3e année RP (ne vous fiez pas à mon année devoir !) Présence réduite pendant toute l'année scolaire.
code couleur : green

Méditation Nocturne  Libre 

- De plus, je ne peux accepter cet argent. Il est vrai que nous venons de rater notre train, mais ce n'est pas de ta faute... Moi seul ai pris la décision de continuer à te parler. Je ne sais pas qui tu es et si ce que tu me racontes est vrai, mais je sais bien une chose, c'est que les mineures de ton âge ne doivent pas rester seules à cette heure-ci. Alors à moins que tu appelles ta garde rapprochée sur-le-champ, tu as deux options : tu viens avec nous au Chaudron Baveur ou je contacte les forces de l'ordre.

Quelle situation... les paroles de monsieur Romans étaient fondées, Yuzu n'avait rien à faire ici mais bon dieu qu'il pouvait être peau de colle, pourquoi les gens se sentent responsable constamment ? Yuzu regarda les yeux du père de famille ne sachant pas vraiment quoi faire de plus pour s'en débarrasser. Appeler ses gardes du corps ou prendre la fuite ? Comment ? Sauter par dessus la barriere ? Non une mauvaise idée. La Japonaise plongea son regard vers le ciel avant de sortir une sorte de couteau. Toujours aussi inexpressive elle pouvait donner l'impression d'être menaçante, situation qui ne dura pas longtemps, à peine quelques millième de seconde plus tard laissant le cortex du père de famille et celui des deux autres fille comprendre que Yuzu se coupa les veines.

Elle n'était pas vraiment fière de ça mais c'était la seul méthode pour appeler sa garde qui rappliquer seulement en cas de danger. Pourquoi d'ailleurs celle ci était toujours aussi réactive ? Yuzu ne savait pas mais une chose était sur c'est qu'ils ne tardèrent pas à arriver. Alors que le sang couler de manière régulière sur le sol comme un robinet qui fuit. Les quatre gardes du corps de la japonaise avait déjà transplaner vers celle ci, un la poussant en arrière avant de lancer un sortilège pour lui panser le bras et les trois autres faisant barrage pour protéger la fillette d'un danger, qui dans le cas présent n'était pas présent étant donner que le danger venait de la japonaise et non pas de l'environnement pour une fois.


Stop ! cria la japonaise sur un ton autoritaire avant d'ajouter en japonais la raison de "l'appel" tout en se relevant.

Une fois les choses misent au claire elle se tourna une nouvelle fois vers Mr. Romans.

Ne changez rien Mr. Mais vous pouvez y aller, comme vous pouvez le voir je suis plutôt bien entourée.Yuzu marqua une pause avant d'ajouter de manière théâtral ho et gardez l'argent pour aller dans un hôtel un peu luxueux ou autre chose, considérez que c'est un présent de noël d'une amie de votre fille qui à les moyens.

Pendant que Yuzu faisait sa mise en scène un des gardes du corps était au téléphone avec le père de la japonaise. Une fois que la japonaise plaça son dernier mot, celui ci raccrocha et attrapa l'oreilles de Yuzu avant de la tirer vers l'hôtel ou celle ci avait décidée de résider.

ail ! Hey ! C'est Moi ta boss, lâche moi....ail au revoir Mr. Romans, violet !

Alors que les cinqs silhouettes disparaissaient dans le brouillard à l'entrée du pont, la famille pouvez toujours entendre la petite japonaise disputer ses gardes du corps dans sa langue natal.

Reducio
c'est moi qui suis désolée pour le retard :/. Ceci viens finir le Rpg pour moi tu peux poster pour conclure de ton côté

Code couleur : #469277
*Picasso 2017, Peeves 2017, Gryffondor et élève du mois de Janvier 2018*
Ma lumière divine vous aveuglera tous !

Méditation Nocturne  Libre 

Inexpressive, Yuzu plongea quelques instants ses yeux dans ceux de Luke avant de tourner son regard vers le ciel et de tirer de sa poche une sorte de couteau. Dès lors, tout se passa très vite. Médusée, Violet eut à peine le temps de voir l'arme s'approcher du bras de sa camarade que celle-ci se retrouva par terre dans une neige d'une teinte rouge vive. Quatre hommes de grande carrure apparurent alors à ses côtés, l'un d'eux formulant un sortilège qui pensa la plaie illico, et les trois autres s'empressant de faire barrage entre elle et la famille Romans. Ce n'était pas une blague, la japonaise avait vraiment des gardes du corps ! De nouveau sur pieds, elle s'adressa à eux d'un ton autoritaire dans ce qui semblait être sa langue natale, et, alors que leur hostilité semblait se dissiper, elle se tourna vers la petite famille qui n'y comprenait plus rien.

- Ne changez rien Mr., déclama-t-elle à l'intention de Luke. Mais vous pouvez y aller, comme vous pouvez le voir je suis plutôt bien entourée.

Elle marqua une pause avant d'ajouter d'une voix encore plus théâtrale :

- Ho et gardez l'argent pour aller dans un hôtel un peu luxueux ou autre chose, considérez que c'est un présent de noël d'une amie de votre fille qui a les moyens.

Bouche bée, Violet observa l'un des hommes, auparavant en grande conversation téléphonique, prendre soudainement la petite insolente par l'oreille et la tirer vers l'entrée du pont sous ses protestations. Tandis que les autres lui emboitaient le pas, la verte et argent sous le choc put l'entendre la saluer, elle et son père, avant de se remettre à vociférer en japonais.

Lorsque les cinq silhouettes se furent finalement évaporées dans le brouillard et que les cris de la gryffone ne furent plus que des murmures dans le lointain, la voix de Mr.Romans brisa le silence qui s'installait. L'esprit de Violet, désormais aussi brumeux que le ciel, l'écouta de toutes les forces et de tout le bon sens qui lui restait.

- Eh bien... s'exclama-t-il d'une voix qu'il voulait amusée. Quelle drôle de soirée !

Ah, ça il pouvait le dire ! Une fille étrange au bord d'un pont, le courage soudain de la verte et argent, des policiers, une garde rapprochée, une langue étrangère et... un geste... Rien qu'à y repenser, Violet eut un haut-le-cœur. Avait-elle rêvé ? Mais non, la neige devant elle était bien teintée de rouge... Pourquoi Yuzu avait-elle... s'était-elle...

- Je propose qu'on s'apprête vers le Chaudron...

Luke interrompit le cours de ses pensées. Préoccupé, il fixait ses deux filles, la bourse que Yuzu lui avait lancé toujours à la main. Qu'allait-il en faire ?

- On est tous épuisés, continuait-t-il.Nous reparlerons de tout ça devant un bon verre de chocolat demain matin, si vous le voulez bien...


Violet jeta un coup d'œil vers sa sœur. Elle avait l'air secouée, elle aussi. Instinctivement, la petite sorcière lui prit la main, et, sans perdre de temps, elles suivirent leur père en direction du pub.

Reducio
Fin du RPG pour moi aussi. Merci à toi ! :)

3e année RP (ne vous fiez pas à mon année devoir !) Présence réduite pendant toute l'année scolaire.
code couleur : green