East London

Inscription
Connexion
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Détente sur le Tower Bridge  PV 

Depuis que Kelly était entrée à la gazette du sorcier, les relations qu'elle entretenait avec ses collègues étaient purement professionnelles. Elle ne parlait avec eux que dans le bureau du journal au sujet des articles et faut le dire, c'était un peu froid. Pour une bavarde, pleine de vie comme Kelly, c'était parfois compliqué de se taire pour respecter la parole des autres. Mais bon, on s'y habitue vite.

La journaliste de la gazette avait prévu aujourd'hui de passer du bon temps avec l'une de ses collègues, Amanda Miller. Cette femme s'occupait du courrier des lecteurs, une rubrique assez compliquée, car il faut sans cesse être proche des clients du journal et inventer des nouveautés pour en attirer d'avantage. Si les articles des autres journalistes sont lus, on le doit principalement à son travail. Kelly doute qu'elle ait été capable de tenir cette rubrique si on lui avait donné. Elle se contente bien de sa rubrique Justice et Fais divers.

Kelly avança dans les rues de Londres. Elle était habillée avec une robe rose pale qu'elle avait trouvé dans un magasin de prêt-à-porter moldu. Elle n'aimait pas beaucoup le style vestimentaire des moldus sauf côté robe, car cela rapprochait un peu des sorciers. La journaliste s'est toujours demandé pourquoi les robes étaient réservés aux femmes dans le monde des moldus. Elle n'a jamais osé poser la question à l'un d'entre eux, car cela leur paraît tellement évident.

Un restaurant-bar, c'est ce qu'elle cherchait. Installée sur la terrasse, elle serait visible de sa collègue et les deux femmes pourront ainsi échanger en profitant du beau temps. Kelly marcha dans les rues en passant devant les magasins, bourrés de touriste moldus visitant Londres. Il y en avait certain que ne parlait même pas Anglais.

Une fois que la journaliste ait trouvé ce qu'elle cherchait, elle s'installa à la table la plus proche de l'allée piétonne et commanda au serveur un sirop de grenadine. Elle en avait goûté une fois, c'était plutôt bon. Ça ne vaut pas le bon vieux jus de citrouille, mais c'est une boisson très rafraîchissante pour une boisson inventé par les moldus. Kelly but une gorgée en attendant Amanda qui ne devait plus tarder à arriver. Lorsque la jeune adulte la vie, elle se redressa sur sa chaise de terrasse.


Bonjour Amanda, quel beau temps, n'est-ce pas ?

Faut bien trouver quelque chose pour entamer la conversation et Kelly ne voyait que ça à dire.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Détente sur le Tower Bridge  PV 

Cela faisait déjà plusieurs mois qu'Amanda s'était installée en Angleterre, mais quelques semaines seulement qu'elle avait intégré la Gazette du Sorcier. Consciente de la chance qu'elle avait eue d'être embauchée dans un organisme si prestigieux, elle travaillait d'arrache-pied pour satisfaire son rédacteur-en-chef, un homme intransigeant mais juste, tâchant d'honorer du mieux qu'elle le pouvait la confiance qu'il lui accordait, à elle dont la communication extérieure du journal était entre ses mains. Et ce n'était pas rien ! Jamais elle n'avait encore endossé une si grande responsabilité. Cependant, la jeune femme ne regrettait pour rien au monde d'avoir postulé, et encore moins d'être venue s'installer ici : la vie à Londres était comme elle aimait, furieusement effervescente, avec ses rues pleines d'une vie hétéroclite, sous lesquelles les travailleurs londoniens prenaient le métro aux coudes à coudes avec des touristes venus du monde entier. Il serait hypocrite de démentir ce préjugé bien ancré dans la tête des gens : Londres n'était pas une ville des plus ensoleillées, même si la pluie en personne n'arrivait à ternir le charme de ce lieu aux mille et un attraits.

Les principales activités d'Amanda, étaient donc de traîner dans Londres, et surtout, de travailler pour la Gazette. Parfois chez elle, dans son minuscule studio loué à un prix exorbitant ; le plus souvent, à la rédaction, située en plein cœur de Londres, en compagnie des autres journalistes. Parmi eux, Kelly Davis, rédactrice de la section
Justice et faits divers. La Miller n'avait jamais travaillé dans cette branche-là, et ce n'était pas un domaine qui l'intéressait plus que ça. En revanche, cela semblait convenir à sa collègue, elle l'avait remarqué, de nature volubile, et, c'était fort probable, même un brin commère sur les bords. Enfin, peut-être se trompait-elle ; toujours est-il qu'Amanda avait également du faire bonne impression à Kelly, puisqu'elles s'étaient toutes deux mises d'accord sur un rendez-vous en dehors du travail. Lieu ? Le Tower Bridge. Ce n'était pas le coin préféré de la journaliste, avec ses bars attrape-touristes pour la plupart, mais l'ambiance y était sympathique, et la météo au beaux fixe en plus de ça. Que demander de mieux ?

« Salut Kelly, sourit Amanda en voyant sa collègue, déjà installée sur la terrasse du café. Oui, on a la chance de notre côté, tant mieux ! Jolie robe, au fait. »

Elle s'assit à son tour, commanda un café au serveur, un gars charpenté à l'air un peu obtus, puis croisa les jambes en attendant, appréciant les rayons du soleil sur son visage. Se tournant vers Kelly, sans se départir de son sourire :

« C'est cool d'être ici, j'avais besoin de me détendre je crois... Ce job me prend un temps fou, heureusement que ça me plaît autant ! Et sinon, toi ? Quoi de neuf ? »
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Détente sur le Tower Bridge  PV 

La conversation fut entamé par Kelly en questionnant sur le beau temps de Londres. Elle venait d'attendre Amanda Miller, une collègue de la gazette du sorcier et avait commander une grenadine bien fraîche. A part ça rien de spécial, tous allait bien.

Quand Amanda vit sa collègue, elle lui fit compliment sur sa robe. Kelly lui répondit par un sourire. C'est vrai qu'elle était jolie sa robe même si ce n'était qu'une robe parmi d'autres. La journaliste regarda Amanda s’asseoir en face d'elle avant de commander un café. Les deux jeunes femmes se regardèrent et Kelly écouta sa collègue continuer la conversation. Elle s'exprimait sur le travail qui lui prenait beaucoup de temps, semble-t-il mais qui lui plaisait également. Kelly aussi aimait son travail qui était presque le même, à quelques détails prêt. Elle y consacrait beaucoup de temps aussi mais elle ne s'en rendit pas vraiment compte car son travail se mêlait à ses loisirs. Elle adorait écrire de tous et de rien... donc dans l'écriture de ses articles ce qui est le plus difficile, c'est encore de rechercher les informations qu'elle doit écrire. Si elle se laisse bercer par la plume, elle peut très vite faire un hors sujet ou écrire des choses qui lui sont personnel. C'est sûrement ça toute la complexité de son métier.

Quoi de neuf ? C'est la question que venait de lui demander Amanda et c'est de loin la plus difficile question. Comment répondre honnêtement à celle-ci si rien d'important ne s'est passés dans sa vie et qui mérite d'être confiée depuis la dernière fois que l'on s'est vu ? De plus, Amanda et Kelly étant collègue, elles se voient assez souvent au bureau des journalistes à Prés-au-lard lorsqu'elles vont travailler. Mais en même temps, Kelly était journaliste, elle était obligé d'être au courant d'un potin ou d'un ragot à partager. Mais elle en avait pas donc elle répondit :


Bah rien de spécial, le train-train quotidien.

Kelly porta une gorgée de sa grenadine à sa bouche en regardant un couple de moldus passer devant eux, visitant Londres. Elle se tourna ensuite vers sa collègue pour continuer la conversation :

Ce job me plaît aussi, et pour être honnête, je ne vois pas le temps passer ! J'aime écrire, donc je vois l'écriture de mes articles comme un jeu. Le plus contraignant est surtout la recherche d'information.

Les deux femmes étaient là pour se détendre et Kelly parlaient boulot, c'était affolant. Elle s'en voulut immédiatement d'avoir dit ça.

Je n'aurais pas du aborder ce sujet, on est là pour se divertir...
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Détente sur le Tower Bridge  PV 

Reducio
Toutes mes excuses pour cette réponse tardive !

Le temps que Kelly lui réponde, le serveur posait café et note sur la table, avant de s'éclipser de sa démarche laborieuse. Amanda but une gorgée. Rien d'exceptionnel, mais c'était buvable. Il faut dire qu'elle était loin d'être difficile en la matière ; ses parents n'avaient jamais attaché trop d'importance à la nourriture, de ce fait, elle non plus ne s'y était éprise d'un intérêt particulier. Elle n'était pas de ceux qui reniflaient devant un verre de vin en le remuant légèrement, un air de connaisseur collé au visage, ni ne prenait plaisir à se rendre dans des restaurants gastronomiques pour manger des plats aux prix démesurés. De manière générale, la journaliste ne vouait d'autre passion qu'à son métier, maintenant qu'elle avait laissé derrière elle les manifestations qui avaient forgé une partie de sa vie, là-bas aux États-Unis. Les États-Unis... ah. Il serait superflu de dire que les deux pays restaient fondamentalement différents. Et pourtant, Amanda les aimait l'un comme l'autre. Sa culture américaine indubitablement ancrée en elle, elle se nourrissait désormais de celle du pays où elle vivait. Mais jusqu'à quand ? Impossible de le savoir. L'avenir lui paraissait obstinément obscur ; resterait-elle ici jusqu'à la fin de sa vie ? ou retournerait-elle dans son pays natal, un jour ? à moins qu'elle ne s'envole ailleurs, de nouveau ?

« J'imagine, oui... tu as toujours travaillé dans ce secteur, d'ailleurs ? Et t'en fais pas, y a pas de mal à aimer son job, continua-t-elle, amusée devant l'affolement de Kelly. »

Elle resta quelques instants silencieuses, écoutant la réponse de son interlocutrice, avant de reprendre le plus simplement du monde :

« Ça ne fait pas très longtemps que je suis à Londres, mais j'adore cette ville. Je ne sais plus si je te l'ai dit, mais je suis née aux États-Unis... enfin bref, j'ai déjà visité pas mal de trucs, c'est vraiment génial ! Je n'ai pas encore fait le British Museum, tu penses que ça vaut le coup ? Elle marqua une pause, réfléchit, puis : Tu as toujours vécu à Londres, au fait ? »

Ou le moyen ingénieux d'alimenter la conversation, de récolter quelques tuyaux sur la capitale et d'en apprendre plus sur cette miss (mrs ?) Kelly Davis. Toutes deux ne se connaissaient que trop peu, et la curiosité naturelle d'Amanda commençait à se réveiller. Elle espérait malgré tout que sa collègue ne se méprendrait pas ; ne manquerait plus qu'elle passe pour une sorte de concierge avérée, une de ces commères qui jasent et satisfont cet appétit malsain en fourrant leur nez dans les affaires privées de tout un chacun.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Détente sur le Tower Bridge  PV 

Amanda et Kelly discutaient ensemble autour d'une table à la terrasse d'un restaurant-bar. Kelly sirotait un verre de grenadine et Amanda avait choisit un café. Tout allait bien. Les deux journalistes avaient commencé par parler de leur job mais puisqu'elles étaient là pour se détendre, il faudrait songer à discuter d'autre chose. Mais cela ne semblait pas déranger Amanda puisqu'elle enchaina et continua sur ce sujet. Kelly écouta son interlocutrice lui poser une question, à savoir si elle avait toujours travaillé dans le même secteur. La journaliste répondit :

Ouaip', fin ouais j'ai toujours travaillé dans le journalisme.

Amanda confia ensuite à Kelly qu'elle n'était pas à Londres depuis longtemps et qu'elle venait des Etats-Unis d'Amérique. Entendant cette révélation, l'adulte fut ravie, elle n'était pas la seule Américaine a être venue foulée le sol de la Grande-Bretagne. Quoique dans les faits, elle n'était déjà pas toute seule de base, du moins elle en sait rien. Aux dernières nouvelles, son frère était parti à Poudlard enseigner l'histoire de la magie mais la dernière fois qu'elle s'était rendu au chemin de traverse, elle a entendu le nom d'un autre professeur pour cette matière. Depuis, elle ne sait pas ce qu'est devenu son frère et il faut dire qu'elle ne s'en soucis pas vraiment.

Le British Museum. Un musée qui vallait le coup d'être visité pour tout ce qu'on pouvait y trouver. Kelly y était déjà allée. C'est la première chose qu'elle a visité en arrivant à Londres. Le musée était séparé en dix départements de culture et de recherches. Tous plus beau les uns que les autres. La journaliste avait même prit des notes pour son compte personnel, qu'elle gardait chez elle. Elle n'était pas passionné d'Histoire mais prendre des notes de là où elle passe est toujours intéréssant pour ses futurs articles. Sait-on jamais, si on lui demande un jour d'écrire un article sur ce musée nationale. Kelly ne réfléchit même pas elle répondit à sa collègue :


Oui, ça vaut le coup ! J'ai particulièrement aimé la reconstitution du Monument des Néréides. Magnifique !

Kelly ne connaissait que peu Amanda et par conséquent, elle n'était pas sûr que le Bristish Museum l'intéraisserait. Mais la jeune journaliste se devait d'informer sa collègue sur son avis sur le musée comme elle lui avait demander. Amanda lui avait posé une deuxième question. Aucun rapport avec la première mais cela continue la conversation et tant mieux. Kelly déteste se retrouver avec un blanc sans parole, ça créer un certain malaise. Amanda lui avait demandé si elle avait toujours vécu à Londres. Excellente question puisque ce n'est pas le cas.

Nan, j'viens des Etats-Unis aussi. Comme quoi, le monde est petit pas vrai ? J'viens du New Haven, tu connais ? Elle marqua une courte pause avant de se dire à voix haute : Oui sans doute. Mon mari a reçu une mutation sur Londres donc je n'ai pas eut d'autre choix que de le suivre. Heureusement que la gazette recherchait des journalistes à ce moment là. Je ne sais pas ce que j'aurais fait sinon.

Ça y est, Kelly se libéra et s'exprima sur sa vie privée. Faut dire que les deux femmes avait un passé commun. Toute deux originaires des Etats-Unis, toute deux dans une carrière de journaliste. Elle ne serait pas étonnée d'apprendre qu'Amanda a suivit ses études à Salem, si tel est le cas. D'ailleurs, c'est l'une des interrogations que ce fit Kelly :

Du coup, tu as étudiée à Salem, non ?