Voie 9 ¾

Inscription
Connexion

Chaque départ est unique  PV : Echoe 

Ce jour marquait le début d'une nouvelle année à Poudlard. Ou plutôt, le départ vers une nouvelle année au château car celle-ci ne commencerait véritablement qu'à leur arrivée. Elina allait commencer sa quatrième année en tant qu'élève de Poudlard et elle se demandait bien ce que lui réserverait l'année à venir. Elle ne doutait pas qu'elle serait aussi riche en rebondissement que les précédentes, mais il était si difficile de deviner ce qu'il pouvait advenir dans le monde des sorcier. C'est avec une certaine impatience qu'elle prenait la direction du quai 9 ¾. Son père et sa tante l'avaient accompagné à la gare de King Cross, sa mère ne pouvant pas se libérer. Son travail au ministère était très prenant et malgré les vacances, Elina avait eu du mal à passer du temps avec elle. Cela dit, elle n'aurait pas pu se sentir seule en compagnie de son père et de sa tante. Elle avait parfois du mal à croire qu'Ingrid ne soit que la belle-sœur de son père tant leurs caractères était semblables. On aurait pu les croire du même sang. Bien sûr, les circonstances qui les avaient rassemblées tous les quatre étaient de celles qui créent des liens indéfectibles. Raison pour laquelle ils formaient une petite famille particulièrement soudée.

« Tu es bien sûre de n'avoir rien oublié ? »

Le trio venait d'atteindre le mur servant de passage vers le quai où attendait le Poudlard express et Frank Montmort semblait un peu soucieux. Il était de ceux qui font confiance à leur instinct et quelque chose lui disait que sa fille ne s'était pas préparée à toutes les éventualités. A ces mots, Ingrid, jeune femme aux cheveux flamboyants, leva les yeux au ciel avant de répliquer :

« Allons Frank, ne soit pas aussi papa poule ! Elina est capable de se débrouiller toute seule. »

Sur ces mots, elle adressa un clin d'oeil malicieux à sa nièce habituée depuis longtemps à ces petites disputes sans conséquences. Elina poussait devant elle un chariot où gisait sa volumineuse valise et la cage de son hibou portant le doux nom de Jauc. Venait le temps des séparations, Frank et Ingrid s'étaient déjà trop attardés et si son père était son propre patron, ce n'était pas le cas d'Ingrid qui n'avait déjà que trop habitué ses employeurs à ses frasques diverses. Après les embrassades et les aux-revoir de circonstance, les deux adultes reprirent le chemin de la sortie, le père d'Elina profitant d'une dernière occasion pour glisser à Jauc l'une de ses gourmandises, du miam-hibou en forme de petite grenouille, sous le regard noir de sa fille. Une chance que les hiboux n'ai pas de caries. Cela dit, ça ne les empêchait pas de prendre du poids et Frank le gâtait beaucoup trop. Il ne restait plus à Elina qu'a passer le mur pour accéder au quai 9 ¾, mais son attention fut attirée par autre chose.

Reducio
Les mots soulignées sont pour le concours d'avaleurs de chocogrenouilles.


Reducio
Dans ce RP, Elina entre en quatrième année. Le Tournoi des Trois Sorciers n'a pas encore eu lieu.

¤ Finisseuse des Frelons ¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤ Sixième année RPG ¤ Rédactrice ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~

Chaque départ est unique  PV : Echoe 

Echoe avait dû s'assoir sur sa malle pour la fermer. Quand elle avait raconté cette histoire à ses parents, ils avaient ri avant que son père ne lance un sortilège pour rendre son bagage plus léger et minuscule si bien qu'il tenait dans sa poche. Elle adorait la magie et la trouvait tellement utile. Elle était toujours émerveillée quand elle voyait ses parents agiter leurs baguettes. Elle avait tellement hâte de faire la même chose avec la sienne. Elle l'aimait bien, et heureusement puisque c'était sa baguette qui l'avait choisie. Echoe se demanda si c'était déjà arrivé qu'un sorcier n'aimait pas sa baguette. Ce n'était pas son cas. Elle adorait la sienne de vingt centimètres, en bois de cerisier avec une dent de doxy en son coeur.
Echoe s'était renseignée une fois rentrée de son shopping. Elle aimait la beauté du cerisier en fleurs qui lui donnait un sentiment de paix. Au Japon, c'était l'arbre symbolique de la renaissance. En Europe, on disait que le bois de cerisier était réservé à ceux qui possédait une grande maîtrise de soi.
Le doxy était aussi appelé fée mordeuse parce que c'était une créature dont le venin pouvait être dangereux. Echoe trouvait ça drôle, mais aussi que ça la représentait bien. Quoiqu'il en soit, on lui avait dit qu'une fois sa baguette maîtrisé, elle serait une très bonne sorcière. Et ça, elle en rêvait.

Ses parents, sa petite soeur Athéna et elle avaient transplané jusqu'à la gare de King's Cross, dans un coin où il n'y avait pas de moldu. Ils avaient ensuite avancé en famille jusqu'au fameux mur. Celui qui l'emmenerait dans le Monde Magique. Ses parents s'arrêtèrent devant et se tourna vers Echoe.
- Tu es certaine que tu ne veux pas que l'un d'entre nous t'accompagne ? demanda son père d'une voix cajoleuse.
Echoe fit un signe négatif de la tête. C'était son moment à elle. Et elle avait peur de pleurer sur le quai, une fois dans le train en voyant son père - parce qu'elle aurait choisi son père - rétrécir jusqu'à disparaître. Elle n'avait pas envie de pleurer. Pas quand elle allait rencontrer ses camarades pour les sept prochaines années. Alors si larmes il devait y avoir, elles disparaîtraient une fois le mur passé.

Sa mère, qui tenait Athéna par la main, lui demanda si elle avait bien pensé à sa baguette. Echoe leva les yeux au ciel, parce que c'était la chose la plus importante pour un sorcier, on lui avait rappelé trop de fois pour qu'elle l'oublie.
- Maman, je veux aller voir le train ! s'écria Athéna en se laissant tomber comme l'enfant de neuf ans qu'elle était.
Ses parents pour garder la magie de sa première rentrée à Poudlard avait décidé qu'Athéna ne traverserait pas le mur. Et têtue comme elle était, il fallait que quelqu'un reste avec elle pour s'en assurer. C'était pour cette raison que ses parents n'étaient pas dans la possibilité de l'accompagner jusqu'au bout. Mais ça ne la dérangeait pas, elle se répétait.
Sa mère souleva sa soeur et la remit sur ses pieds avant de la sermonner, pendant que son père lui glissa deux Gallions dans la poche avec un clin d'oeil.
Elle s'approcha de lui et l'entoura de ses petits bras en le serrant très fort. Elle respira son odeur, son parfum ou son après-rasage, elle n'en savait trop rien, mais quoique ce soit, elle l'adorait. Elle serra les dents pour ne pas pleurer. Elle n'était pas une enfant, elle se rappela. Tout se passerait bien. Son père lui rappela qu'elle ferait des merveilles à Poudlard puis il l'embrassa sur la joue avant de se défaire de sa prise. Elle se tourna ensuite vers sa mère, qui a sa grande surprise, l'enlaça aussi. C'était tellement inhabituel que sa mère démontre une quelconque forme d'affection qu'Echoe essayait d'apprécier chaque seconde de cette étreinte. Pourtant, c'était étrange et semblait si peu naturel que quelque chose la gênait dans ce geste d'affection.
- Aies de bonnes notes, d'accord ? C'est très important pour la suite. Elle lui rappela.
Echoe n'était même pas surprise par cette intervention, tant elle était habituée à devoir performer à la perfection.

Elle allait se tourner vers sa soeur, qui était sensée se trouver à côté de sa mère, mais elle n'embrassa que du vide. Elle pivota sur elle-même pour trouver sa soeur près du mur.
Echoe couru en sa direction, et attrapa la main de sa soeur, à moitié aspirée par le mur, et la tira en arrière.
- Mais ! Lâche-moi ! Je veux y aller ! Elle s'écria, en se débattant légèrement.
C'était si peu souvent qu'Athéna agissait de la sorte ; comme une enfant de son âge qu'Echoe en était surprise. Elle était habituellement si bien maniérée. C'était elle l'enfant star, pas Echoe. Peut-être que c'était ça qui la gênait, elle avait besoin d'être le centre d'attention en toute occasion. Ou peut-être était-elle perturbée à l'idée que sa grande soeur ne serait plus là pour elle.
Echoe se baissa légèrement et fixa sa soeur dans les yeux. Il fallait qu'elle prenne sur elle pour ne pas rouler au sol, elle aussi, et décréter qu'elle ne voulait pas y aller. Même si elle mourrait d'envie d'y aller.
- Je reviens bientôt, d'accord ?
- Tu m'abandonnes, elle déclara en baissant les yeux.
- Mais non, elle leva les yeux au ciel, je t'écriais souvent et tu pourras me raconter comment tu as humilié Denis au concours.

Finalement, sa soeur esquissa un sourire et déposa un rapide bisou -baveux- sur la joie de sa soeur. Echoe se releva et remarqua qu'une jeune fille, plus vieille qu'elle, blonde la regardait. Echoe remarqua que sa soeur et elle bloquaient l'entrée du quai, et cela la rendit rouge de honte.
- Oh pardon ! Elle tira Athéna et la poussa vers ses parents. Je ne voulais pas t'empêcher de passer...
Elle se tourna rapidement vers ses parents qui lui faisait un signe de mains. Comprenant alors que c'était leur façon de lui souhaiter une bonne continuation, elle se tourna vers la jeune fille.
- Tu y vas ? Elle demanda peut-être un peu brusquement.
Elle n'avait jamais été particulièrement douée, socialement parlant. Elle reposait la faute sur ses parents. Elle ne pouvait pas faire autrement.


Reducio
Echoe entre en Première Année

› Capitaine de l'équipe des Frelons - Poursuiveuse.
› Elève du mois de Juillet 2016.
Le souffle des Poufsouffle, jamais ne s'étouffe !
Couleur : #FFF060

Chaque départ est unique  PV : Echoe 

Alors qu'Elina se rapprochait du mur permettant d'accéder au quai 9 ¾ et au Poudlard Express, elle avisa une petite famille faisant elle aussi ses adieux. Elle soupçonna que la plus âgée des filles devait s'apprêter a embarquer dans le Poudlard Express elle aussi. Ils ne semblait prêter attention a aucun des trains moldus tout proches et se tenaient bien trop près du mur ensorcelé pour que cela ne soit qu'une coïncidence. A moins qu'Elina ne se fasse tout simplement des idées. La plus grande des deux filles avait le visage légèrement pincé, se voulant impassible, des jeunes élèves quittant leurs parents pour la première fois pour une aussi longue durée. La plus jeune semblait cependant d'avis que son tour aurait du arriver plus vite car elle fit tout ce qu'elle pouvait pour traverser le mur. Ce qui donna lui a une situation assez cocasse car la petite fille avait la moitié du corps de l'autre côté du mur. Elina regarda rapidement autour d'elle. Un tel spectacle ne manquerait pas d'alarmer les moldus ! Heureusement, dans une gare, chacun était si pressé de regagner son propre train qu'ils ne levaient la tête que pour s'assurer qu'il se trouvaient sur le bon quai. Personne n'avait donc accordé la moindre attention aux deux jeunes sœurs se débattant. La plus grande fini par retrouver la maîtrise de la situation et écarta sa cadette du mur. En tout cas, Elina avait maintenant confirmation que la jeune fille s'apprêtait a entrer à Poudlard. Elle aurait bien aimé elle aussi, mais la petite famille se trouvait toujours devant le mur, lui bloquant le passage. La plus grande des deux sœur avisa finalement la Poufsouffle. Remarquant qu'elle était en plein milieu du passage, elle se mis a rougir violemment et elle écarta sa sœur tout en s'excusant.

- Oh pardon ! Je ne voulais pas t'empêcher de passer.

Elina se contenta de lui adresser un sourire. Ce n'était vraiment pas si grave. Le train ne partirait pas avant un bon quart d'heure. Et puis elle s'en serait voulu d'écourter de trop les adieux de la petite famille. Le visage de la petite blonde qui lui avait adressé la parole lui était totalement inconnu. Elle en déduisit que cela ne devait être que sa première année. Le premier départ était toujours le plus délicat. Les parents firent un signe de la main a leur fille qui s'adressa de nouveau à Elina, demandant abruptement.

- Tu y vas ?

Le ton était un peu sec, ce qui amena Elina a se demander si la petite blonde voulait dire qu'elle tardait trop a passer le mur, mais elle n'affichait aucune impatience. La Poufsouffle supposa donc que le ton n'était dû qu'a une légère maladresse. Elle pouvait difficilement lui en tenir rigueur. Elle-même avait mis un peu de temps à s'habituer a Poudlard et a tous ces élèves après la solitude de la forêt noire Allemande. Elle se demanda quelle enfance avait eu la jeune fille.

« Hum, oui. C'est ta première année à Poudlard ? »

¤ Finisseuse des Frelons ¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤ Sixième année RPG ¤ Rédactrice ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~

Chaque départ est unique  PV : Echoe 

Si Echoe avait été légèrement malpolie par sa maladroite demande, la jeune fille ne semblait pas s’en offusquer. Elle était soulagée et se détendit un peu. Peut-être qu’il n’y avait qu’elle qui semblait porter trop d’attention aux mots qui sortaient de sa bouche.
Malgré sa réponse positive, l'élève ne semblait pourtant pas faire un pas en avant. Echoe se retourna pour voir que ses parents s'étaient déjà un peu éloignés.
- C'est ta première année à Poudlard ? 
Echoe hocha la tête. Ne sachant que répondre, elle en profita pour lisser sa robe noire, sous sa cape, d’un rapide coup de main. Par la même occasion, elle sentit la petite boite que représentait sa malle et l'angoisse qui pesait sur son estomac semblait s'alléger à mesure qu'elle se rapprochait de Poudlard.

Elle espérait qu’elle ne faisait pas trop austère habillée tout de noir. Ses cheveux blonds et ses yeux bleus étaient la seule exception à la palette de couleur unichrome. Sa mère avait insisté pour qu’elle porte quelque chose de plus festif, de plus joyeux, mais Echoe savait que les enfants se faisaient toujours une première impression en s’appuyant sur le physique. Vêtue de noir, on ne pouvait rien tirer d’elle. Le noir n’était rien. N’évoquait rien. On devrait lui parler pour savoir qui elle était et cette perspective l’enchantait, et l’effrayait à la fois. Qu'avait-elle à dire à des personnes qu'elle n'avait jamais vu ? Comment se faisait-on des amis ? Elle avait bien des amis. Des amis d'enfance dont la rencontre était un lointain souvenir. Des enfants d'amis de ses parents. Ils n'étaient que bambins quand ils avaient échangé leurs jouets pour la première fois.
Après quelques secondes d’un silence gênant, presque pesant, Echoe prit la parole.
- Tu es dans quelle Maison ?
Elle avait essayé de regarder si la blonde portait sur elle un indice qui pourrait l’aider à avancer la conversation, mais aucune couleur ne semblait prédominer sa tenue. Elle baissa les yeux se sentant stupide de poser une telle question. Pourquoi n’avait-elle tout simplement pas demandé le prénom de la jeune fille, ou encore dans quelle année elle faisait sa rentrée/ Parce que c’était certain maintenant qu’elle n’était pas en Première Année. Elle était plus grande qu’elle, d’une tête au moins, et son visage n’avait plus les rondeurs des enfants de son âge.

Echoe espérait que la jeune fille ne penserait pas sa question déplacée. Finalement, les Maisons de Poudlard était un mystère quand on entrait en Première Année. Le choix du Choixpeau définirait quel sorcier, quelle personne elle serait, et c’était quelque chose qu’Echoe redoutait.


› Capitaine de l'équipe des Frelons - Poursuiveuse.
› Elève du mois de Juillet 2016.
Le souffle des Poufsouffle, jamais ne s'étouffe !
Couleur : #FFF060

Chaque départ est unique  PV : Echoe 

La jeune blondinette se contenta d'un hochement de tête affirmatif tout en lissant sa robe noire pour se donner contenance. Elle était déjà aux couleurs de l'uniforme de Poudlard bien que sa robe soit une robe moldue. Elle aurait assurément attiré l'attention s'il en avait été autrement. En tout cas, si la jeune fille aimait le noir, elle se ferait facilement à l'uniforme. Elina portait quant a elle une tenue moldue sans rien de vraiment particulier constituée d'un jean et d'un sweat a capuche. Le but recherché était de voyager confortablement et Elina était attachée à son confort. Selon elle, les vêtements ne devraient jamais être une contrainte dans les mouvements de leur porteur. Sa mère aurait probablement contesté ce choix qu'elle aurait trouvé trop « négligé », mais elle avait dû partir tôt au ministère.

-Tu es dans quelle Maison ?

Elina n'était pas particulièrement surprise de la question. C'était très certainement ce qui affolait le plus les première année. Quelle maison serait la leur pour les sept ans à venir ? Ce n'était pas une décision a prendre à la légère. Et cerise sur le gâteau, c'était un vieux chapeau tout rapiécé et un chouïa trop bavard pour un morceau de tissu qui choisissait à votre place. Les parents de la jeune fille s'éloignaient déjà ce qui n'empêcha pas Elina de leur jeter un coup d'oeil. Étaient-ils le genre de parents a mettre la pression a leurs enfants s'ils ne tombaient pas dans la maison qu'ils considéraient comme la meilleur ? Combien d'élève avaient déjà connu la terreur de tomber dans la « mauvaise » maison ? Elina avait eu de la chance, ses parents n'y accordait que peu d'importance. La décision du Choixpeau sonnait comme un glas pour certains. Tous étaient a ce point persuadés que c'était la maison qui faisait le sorcier qu'il deviendraient. Ils en oubliaient que c'était les élèves qui faisaient la maison. Vous ne changiez pas du tout au tout simplement a cause d'une phrase, d'un mot prononcée par un vieux couvre-chef. Ou alors il fallait être une personne particulièrement influençable.


« Je suis a Poufsouffle. »

Elina observa la jeune fille pour voir sa réaction. Elle avait conscience de se trouver dans une maison bien souvent sous-estimée. A tord, cela va de soit. Mais après tout, être sous-estimé donnait parfois de sérieux avantages tactiques même si cela n'était guère agréable. Elle n'était même pas tenté de lui demander dans qu'elle maison elle souhaiterait se retrouver. A leur première rentrée, la préférence des élèves était généralement celle de leurs parents, cela ne signifiait pas grand chose. Elle verrait bien où la jeune fille serait envoyée le soir même. Ce qui lui fit penser qu'elle ne connaissait même pas le nom de la jeune blondinette.

« Au fait, moi c'est Elina et toi ? »

¤ Finisseuse des Frelons ¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤ Sixième année RPG ¤ Rédactrice ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~

Chaque départ est unique  PV : Echoe 

Poufsouffle. C'était l'ancienne Maison de son oncle. Echoe lui avait demandé pendant le diner que sa mère avait organisé pour son départ. Elle lui avait ensuite demandé où il pensait qu'elle serait envoyée.
C'était la question qu'elle avait le plus posée ces derniers jours. Serpentard ou Serdaigle étaient les réponses qu'elle avait le plus entendues. Comme ses parents. Ils imaginaient qu'elle était comme eux, elle espérait que ce soit vrai. Même si elle avait toujours ressenti les choses différemment. Quoiqu'il en soit, son oncle lui avait dit qu'il ne pouvait pas répondre à une telle question. Personne ne pouvait mis à part le Choixpeau et elle. Il l'avait rassuré. Un peu. Effrayer aussi. Il y avait toujours quelque chose en elle qui criait qu'elle n'était pas comme sa petite soeur, ou comme sa mère mais jusqu'ici elle avait réussi à faire taire cette partie d'elle-même. Avec chance, le Choixpeau ne le saurait pas.
- Et... c'est bien ? Enfin, tu aimes bien?
Elle se demandait si la jeune fille lui dirait que non. Si certains avaient l'honnêteté de dire le contraire. Si ce n'était pas le cas, peut-être que le Choixpeau avait raison dans les choix qu'il faisait. C'était une pensée rassurante.
Echoe était tellement obsedée par la Répartition et cette idée de ne pas être dans la bonne Maison, comme s'il existait une mauvaise Maison, qu'elle en avait oublié ses manières. La jeune blonde de Poufsouffle s'appelait donc Elina. Elle ne connaissait personne qui portait ce prénom là mais elle trouvait que la jeune fille le portait bien. En même temps, elle n'avait pas de comparatif.
- Oh, pardon ! Enchantée ! Je suis Echoe.
Elle s'efforça de sourire à la fin de sa phrase. Il fallait qu'elle fasse joviable et amicale si elle voulait se faire rapidement des amis. Elina avait l'air joviable et amicale. Elle était certaine qu'elle devait avoir un éventail d'amis.
Elle se retourna vers le mur et soupira.
- On peut aller de l'autre côté ? Elle demanda d'une petite voix, en faisant un signe de tête vers le mur.
Elle ne voulait pas que la conversation avec Elina, sa première rencontre de Poudlard, se termine. Mais la trotteuse avançait et elle avait peur de rater le train. Elle se doutait bien que si Elina n'était pas plus pressée que ça, c'est qu'elles n'étaient pas en retard. Mais après tout, il n'y avait pas de certitude que c'était une personne sérieuse. Alors, comme souvent, elle préférait prendre les devants.

› Capitaine de l'équipe des Frelons - Poursuiveuse.
› Elève du mois de Juillet 2016.
Le souffle des Poufsouffle, jamais ne s'étouffe !
Couleur : #FFF060

Chaque départ est unique  PV : Echoe 

La jeune fille était visiblement assez agitée a la mention des différentes maisons de Poudlard. De toute évidence elle appréhendait le décision du choixpeau. Elina avait eu la chance, ou la malchance de ne pas beaucoup entendre parler de Poudlard avant de recevoir sa lettre d'admission. Ses parents ne lui avaient donc pas inculqué d'a-priori sur les maisons.

- Et... c'est bien ? Enfin, tu aimes bien?


C'était une bonne question. Elina n'avait jamais eu a se plaindre de la décision du Choixpeau. Elle savait que certains élèves étaient réfractaires a cette décision, mais ils finissaient généralement par se rendre a l'évidence ; le Choixpeau semblait mieux savoir ce qu'il leur convenait qu'eux-mêmes. La Poufsouffle se demandait bien comment les fondateurs avaient réussit a ensorceler ce vieux chapeau de manière aussi brillante. Dans le cas d'Elina, le Choixpeau avait peut-être trouvé que Poufsouffle, de par son aspect chaleureux, était la maison qui conviendrait le mieux a une jeune sorcière récemment arrivée en Angleterre et n'ayant jamais mis les pieds dans une salle de classe. Il y avait de nombreux avantages au fait de suivre sa scolarité à domicile, mais cela n'aidait pas a apprendre comment tisser des liens avec des enfants de son âge. Les Poufsouffle étaient, pour la plupart, plus facile d'approche. Cela lui avait permis de se mettre doucement dans le bain et de s'habituer a vivre entourée d'autres enfants.

« Personnellement, je pense que c'était le meilleur choix a faire dans mon cas. A ma connaissance, le Choixpeau ne s'est jamais trompé même si les raisons de son choix n'apparaissent pas toujours clairement. »

Elina se doutait que cela ne suffirait pas a rassurer totalement la jeune fille. De toute manière, d'ici quelques heures, son attente serait terminée. Se rendant compte qu'elle ne s'était pas présentée, la petite blonde s'empressa de réparer son erreur.


- Oh, pardon ! Enchantée ! Je suis Echoe.


C'était la première fois que la quatrième année entendait ce prénom. Mais elle aurait été mal placé pour juger de la rareté d'un prénom, le sien étant lui-même peu courant. Echoe ne lui laissa guère de temps pour analyser ce prénom et demanda en se tournant vers le mur :

- On peut aller de l'autre côté ?

« Oui, bien sûr. Tu as raison, mieux vaut ne pas trop traîner. »

Elina lui adressa un petit sourire et pris les devant en traversant le mur. Elle avait constaté que la première fois, cette expérience n'était pas très attrayante pour la plupart des nouveau élèves. C'était sa manière de montrer à Echoe qu'il n'y avait pas le moindre risque. La mur traversé, elle se décala sur le côté pour ne pas gêner le passage et attendit de voir réapparaître la petite blonde.

¤ Finisseuse des Frelons ¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤ Sixième année RPG ¤ Rédactrice ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~