Voie 9 ¾

Inscription
Connexion

Une rentrée des plus spéciales  Libre/Ouvert à tous 

Timothy tritura son pull une énième fois alors que sa mère tentait de le rassurer.

"Ca va aller mon chéri. Tu vas te faire des amis... ; disait-elle"

Il en doutait. Tous ces enfants avaient l'air si à l'aise, ils devaient sûrement tous connaître la magie depuis petit et si être entrainé... Ce qui le stressait encore plus. Il avait beau avoir étudier comme un dingue tous les sorts inscrits dans son livre, il était sûr qu'il était en retard par rapport au autre, qu'il allait se faire renvoyer de son école... Il n'en avait pas dormi de la nuit.

"Aller Tim, tu devrais y aller et te trouver une place mon cœur. ; lui conseilla-t-elle"

Il soupira et acquiesça, il remit encore une fois son pull en place puis entra dans le train, cherchant une place, tirant sa valise derrière elle, une main sur la bandoulière de son sac. Trouvant finalement un compartiment vide, il tira sur la porte coulissante pour l'ouvrir, tenta de mettre son bagage en hauteur, y arrivant au bout de la dixième fois, et se laissa tomber sur la banquette, à côté de la fenêtre, posant son sac à côté de lui.

Il se remit à soupirer, sortit un livre de son sac et tenta de le livre, mais stressé, n'y arriva pas. Il était nerveux et n'arrêtait pas de bouger sur place, il voulait s'enfuir, partir loin et pleurer, ou être directement à Poudlard, il n'arrivait pas à savoir. Il se contenta alors de regarder les enfants se dépêcher sur le quai, dire au revoir à leurs parents, son œil fut attiré par un mouvement sur sa gauche, c'était sa mère qui lui faisait des signes, lui mimant son amour et lui disant au revoir, d'une façon exagérée. Il gloussa et se détendit, sa famille avait le don de le calmer.

Une rentrée des plus spéciales  Libre/Ouvert à tous 

Les deux femmes arrivèrent sur le quai après une longue marche. Poussant son chariot, la plus petite, Clara, ne disait pas un mot à quiconque. A qui aurait-elle bien pu parler puisqu'elle ne connaissait personne.. enfin personne à part sa mère mais de toute façons elle n'avait pas l'intention de parler puisqu'elle ne le pouvait pas. A cause du stress. Pourtant lorsque l'on la regardait, elle avait l'air d'être à son aise parmi les autres personnes sur le quai, mais intérieurement c'était le chaos. Il lui avait tant tardé d'être à Poudlard que le jour du départ était arrivé bien trop vite et elle n'y était absolument pas prête. Elle n'avait pas dit au revoir à son père, encore une pensée qui ne faisait que tourner dans sa tête, il aurait fallut qu'elle aille lui dire au revoir, qu'elle aille lui dire qu'elle l'aimait et que ce n'était pas sa faute à lui si elle avait pris ses distances. Bien sur elle savait que cela lui faisait du mal, elle l'avait même vu pleurer une fois, mais la petite avait trop peur, trop peur de faire du mal à son père, car lui ne pouvait pas se défendre. Sa mère s'arrêta et l'aida à monter dans le train. Au dernier moment, Clara se blottit dans ses bras, une chose qu'elle n'avait pas faite depuis bien longtemps, et se mit à sangloter. Sa mère un peu surprise, comprit la panique de sa fille et la serra contre elle en lui murmurant des paroles rassurantes.

- Calme toi ma chérie, tu verra tout va bien se passer...
- Maman je t'aime, la petite parlait d'une voix étouffé, entre deux sanglots, papa aussi je l'aime, maman dit lui, dit lui que je l'aime et dit lui que c'est pas sa faute, tu lui dira hein?
- Je lui dirait ma puce ne t'inquiète pas, tu dois y aller mon ange, tu vas voir tout se passera bien là-bas.

La petite hocha la tête et se détacha de sa mère, elle ne réussit pas à lui dire au revoir mais ses yeux parlaient pour elle et sa mère avait compris, elle lui fit signe et alla rejoindre d'autres parents pour voir sa fille partir, sans doute des amis à elle. Tirant sa valise, Clara libéra la porte et marcha dans le couloir en s'essuyant les yeux, inutile de passer pour une pleurnicheuse devant tout le monde. Elle se rendit vite compte qu'il n'y avait plus aucun compartiment de vide et jeta son dévolu sur un où il n'y avait qu'une seule personne. Essuyant une nouvelle fois son visage bien qu'il n'en ai plus besoin, elle entrouvrit la porte.

- Heu salut, je peux venir ici ? Les autres compartiments sont tous pris et comme tu es tout seul je me disais que je pourrais venir.. enfin sauf si ça te dérange hein, si tu ne veux pas que je reste c'est pas grave.

La jeune fille eu envie de sa cacher son terre, pour elle parler à un inconnu était impossible en temps normal et ce peut importe l'age de la personne.

Une rentrée des plus spéciales  Libre/Ouvert à tous 

Timothy, pris par l'ennuie et le stress, commençait à imaginer des créatures dessinée à la main de façon enfantine parmi tous ces sorciers, c'était quelque chose qui revenait souvent chez lui, imaginer tous ces petits êtres se mouvoir parmi le monde réel, imaginer qu'il était le seul à les voir et qu'il était une sorte de héros, un rêve éveillé typiquement enfantin lui permettant de se calmer.

Puis on ouvrit la porte du compartiment pour dévoiler une jeune fille, à la posture dévoilant sa nervosité et sa panique intérieure, même si elle tentait de tout faire pour le cacher, brisant le rêve par sa question hésitante.

Le roux ouvrit grand ses yeux vert, surpris de l'apparition, puis comprenant qu'il devait répondre, il hocha la tête brusquement, le rouge le prenant au joues alors qu'il avait passé bien deux minutes à détailler l'enfant, c'était une fille aux rondeurs de l'enfance encore présente, ni maigre, ni obèse, ni grande, ni petite, qu'il n'arrivait pas vraiment à décrire, aux longs cheveux châtains et aux yeux dont il n'arrivait pas à voir la couleur à cause de leur inclinaison vers le bas.

Il répondit alors une seconde fois, sa voix hésitante et bégayante, doutant à chaque mot en un mélange de honte et de malaise typique des gens solitaires et peu habitué au monde.

"O-Oui bien sûr... In-installes-toi, mets-toi à ton...ton aise"

Il détourna légèrement le regard, puis, tentant de mettre son interlocutrice, il tenta un sourire puis se présenta, son cœur battant à toute vitesse, nerveux comme toujours, mais tentant de faire de son mieux pour avoir au moins, s'il n'avait pas beaucoup d'amis, une relation amicale.

"Je.. Je suis Timothy Ma... Maxwell... En... Enchanté."

Une rentrée des plus spéciales  Libre/Ouvert à tous 

L'air surpris du jeune homme intrigua Clara, lui avait-elle fait peur ? Elle le fixa un moment tout en cherchant à lire dans son esprit, à savoir ce qu'il pensait d'elle. Allait-il accepter qu'elle entre dans le compartiment ? La petite attendait la réponse depuis ce qu'il lui semblait une éternité (bien que cela n'aie duré en vérité que quelques petites secondes), soudain le jeune homme hocha la tête l'invitant à s'asseoir.

"O-Oui bien sûr... In-installes-toi, mets-toi à ton...ton aise"

Clara entra donc avec sa valise qu'elle mis sur le filet à bagage, elle s'installa ensuite face au garçon, contre la vitre. Pendant quelques secondes avant qu'elle n'entre, elle eu l'impression qu'il la dévisageait, elle haussa les sourcils, ne savait-il pas que c'était impoli de faire ça ? Bon après tout elle n'allait pas le juger là-dessus, et puis il avait détourné la tête et maintenant la jeune fille se sentait à peine plus à l'aise. C'était un des autres inconvénients du stress chez elle, dès qu'elle panique, elle se met à être susceptible et presque blessante. D'où le fait qu'elle n'ai que très peu d'amis et beaucoup des connaissances. Elle reporta son attention sur le jeune homme qui s'apprêtait à parler.

"Je.. Je suis Timothy Ma... Maxwell... En... Enchanté."

Clara sourit, lui aussi semblait stresser, elle mis de côté le sien et répondit en essayant de maîtriser sa voix pour éviter de bégayer au plus mauvais moment, ellepouvait enfin réussir à se faire un ami, elle n'allait tout de même pas tout gâcher dès le début.

- Moi c'est Clara Moonhaven, je suis ravie de faire ta connaissance et merci de partager le compartiment avec toi.

La jeune fille croisa les jambes et appuya sa tête contre la vitre, le train partirais d'une minute à l'autre et sa mère semblait la chercher sur le quai. Lorsqu'elle la trouva enfin, la jeune fille pu voir le visage de celle-ci s'éclairer alors qu'elle voyait que sa file était assise face à quelqu'un. Clara eu envie de rire, sa mère prenait tellement à coeur le fait qu'elle se fasse des amis... En elle-même la jeune fille se promis de lui envoyer des hiboux régulièrement pour la tenir au courant de ses aventures d'apprentie sorcière. Elle reporta ensuite son attention sur Timothy, devait-elle tenter de lui parler ? Essayer d'engager la conversation ? Non, la petite était bien trop timide pour cela... Elle croisa les jambes, une manière d'évacuer son stress et inspecta le compartiment chose inhabituelle chez elle puisqu'elle ne prêtait jamais trop d'attention à son environnement.

Une rentrée des plus spéciales  Libre/Ouvert à tous 

La jeune fille s'étant présenté, Timothy ne savait pas quoi répondre, il détourna la tête, gêné. Un bruit strident retentit, faisant mal à la tête au garçon, celui-ci posa ses mains sur ses oreilles pour étouffer ce son, les derniers élèves remontant rapidement.

Puis le train commença à partir, le décors se déroula, la gare et les parents disparurent et le rouquin regarda de partout pour tenter de s'occuper. Il ne savait que faire ou que dire, mais décida alors d'improviser, autant tenter de se faire des amis maintenant qu'il était loin de sa famille.


"Hm... Et du coup tu es la fille de... De sorciers?... ; il fit une pause ; Tu... Tu peux... Tu peux m'expliquer... M'expliquer un peu plus... Hm... De choses sur... Sur la magie"

Il termina, déglutissant sur le dernier mot, ayant encore du mal à y croire malgré tout ce qu'il avait lu, malgré tout ce qu'il avait vu sur le Chemin de Traverse et sur le quai, malgré tout le temps qu'il avait eu à y repenser et à se rendre compte que c'était bien réel.

Il avait tenté d'en apprendre le maximum aussi, mais rien ne vaudrait les histoires d'une enfant ayant grandie dans les traditions sorcières. Cela pourrait aussi, avec un peu de chance, enlever cette gêne existant entre eux et pour calmer ce stress qui les envahissait, il avait remarqué que malgré ses apparences, malgré sa tentative de paraître calme, tout dans ses yeux et sa posture, il avait prit cette habitude avec le temps, à force d'observer les gens, montrait ce malaise.

Une rentrée des plus spéciales  Libre/Ouvert à tous 

Manel marchait sur le sol du grand couloir qui séparer les wagons entre eux, elle, elle cherchait juste un wagon où elle pourrait se faire des amis ou même plus et qu'elle puisse se sentir à son aise. Pendant qu'elle marchait, elle tourna sa tête de gauche à droite désespérément en cherchant un wagon vide ou même à moitié. Malheureusement pour elle, tous les wagons on était pris. Arrivé au fond, elle vit un wagon où il y avait que deux personnes, " Enfin, et j'espère de déranger personne" . Elle toqua, ouvrant discrètement la porte et rentra sa tête doucement.

- Bonjour je peux rester avec vous ?

Elle entra et s'installa après l'hochemment de tête du garçon, il avait les cheveux rouges un peu en bataille, avec des yeux d'un vert émeraudes qui était très beau.

-Bonjour, je m'appelle Manel, Manel Tovery.

Elle regarda le garçon, mais elle le connaissait, c'est le fils Serenity Maxwell, l'auteur d'un livre préféré de Manel, et sa mère est la meilleure amie de la mère de Manel, cela faisait une éternité qu'elle avait pas vu, enfaite Manel et Tim pendant leur enfance étaient les meilleures amies du mondes jusqu'à ce que Manel déménage et ils se séparèrent.

- Tim ?!

Elle lui sauta dans ses bras, il lui avait tellement manqué.

Manel Tovery, 1ère année au college Poudlard.
“L’été arrive, et la vie devient facile.”
"Mais vous savez, on peut trouver le bonheur même dans les moments les plus sombres... Il suffit de se souvenir, d'allumer la lumière."
Ma Couleur : #2C75FF

Une rentrée des plus spéciales  Libre/Ouvert à tous 

Timothy se reçut de plein fouet la jeune fille et, ne reconnaissant pas celle-ci, se crispa avant d'éloigner la brune , n'aimant pas être touché. Il croisa aussi ses bras et se redressa, communiquant par sa posture le défi de le reprendre dans ses bras encore une fois, fronçant les sourcils, menaçant, même s'il n'aimait pas être aussi brutal, mais le toucher sans son accord suffisait à réveiller les plus mauvais côtés de sa personne, étant plutôt asocial et à plus forte raison quelque peu misanthrope, souffrant presque d'haptophobie.

Il prit alors un ton très différent de celui qu'il avait habituellement, plus violent et brutal mais néanmoins posé.


"Hm... Oui en effet... C'est bien moi... Mais avant tout, QUI es-tu?"

Pendant qu'il attendait sa réponse, il la détailla, n'aimant pas cela non plus et se trouvant affreusement malpoli mais essayant de savoir COMMENT elle le connaissait, ainsi il découvrit une enfant plutôt petite, aux longs cheveux bruns, lisses et visiblement très bien entretenus, une peau beige, légèrement dorée, devant sûrement aimer sortir se dit le rouquin, et aux grands yeux bleus, semblables à des saphir. Elle était de ces filles dont on n'ose pas s'approcher pour cause de timidité et devait sûrement avoir quelque prétendant même si elle n'était pour autant pas d'une beauté fatale.

Ces traits, sa voix, tout son être lui rappelais quelqu'un... Mais il ne savait pas qui... Et plus que son asociabilité, c'était peut-être pour cette raison avant tout qu'il était si brutal.

Une rentrée des plus spéciales  Libre/Ouvert à tous 

Alors qu'elle était dans les bras de son ancien meilleur ami, elle le senti comme si il voulait la repousser violement, mais elle savait que lui n'aimait pas qu'on le câline sans lui dire car cela pourra sortir la mauvaise personne qui se cache. Manel se senti terriblement gênée, ils se connaissent mais c'est pas pour autant lui sauter sur le cou, et si il se souvenait pas d'elle, c'est ce qu'elle craignait le plus et c'était ce qui c'est passé car il lui a dit avec un ton brutal et violent.

"Hm... Oui en effet... C'est bien moi... Mais avant tout, QUI es-tu?"

Elle baissa sa tête et la releva doucement et vit qu'il la dévisagea, il la reconnut mais sans savoir qui elle était, alors elle lui dit et peut être qu'il se souviendra d'elle.


-Te souviens-tu pas de moi ? Je suis Manel Tovery, ta ancienne meilleure amie, on a grandi dans le même village jusqu'à ce que je change de village à cause du travail de mes parents et un autre petit problème familial. Dit-elle gênée

Elle ne voulait pas que tout le monde sache qu'est-ce que c'est ce petit problème familial, alors elle se tut, elle tourna la tête et vit une fille aux beaux cheveux mi-longs châtain avec des beaux yeux marrons, qui portait un collier avec un pendentif ovale, c'était une très belle jeune fille, pas comme Manel qui elle était tout le contraire, des cheveux bruns soigneusement brossés et des yeux bleus comme des saphirs et portait un collier avec un pendentif avec un saphir et un grand M fait par sa défunte soeur.

-Salut, Moi c'est Manel, je suis désolée par cette entrée. Dit-elle avec un petit rire à la fin

Manel était rassurait de voir deux personnes qui n'allait pas la faire sortir du compartiment, enfin peut-être, elle les regarda à tour de rôles et ils avaient l'air très gentils même Tim qui avait -d'après Manel- un peu changé, mais il faut changer dans la vie pour grandir.

Manel Tovery, 1ère année au college Poudlard.
“L’été arrive, et la vie devient facile.”
"Mais vous savez, on peut trouver le bonheur même dans les moments les plus sombres... Il suffit de se souvenir, d'allumer la lumière."
Ma Couleur : #2C75FF

Une rentrée des plus spéciales  Libre/Ouvert à tous 

Il ouvrit de grands yeux...

"Ma...Manel? ; il baissa sa tête, gêné et rougit ; Dé.. Désolé... Je... Je ne t'avais pas reconnu."

Ses yeux se perlèrent de larmes et il eut un grand sourire, et releva son visage d'un coup, rayonnant. La jeune fille lui avait manqué, elle était sa seule amie et avait quitté leur village sans rien lui dire, le laissant dans la solitude la plus totale.

La voyant se tourner vers Clara, il se gratta l'arrière de sa tête, gêné.


"Ah.. Hum.."

Il inclina sa tête, désolé de son attitude.

"Dé... Desolé que tu m'ai vu co... Comme ça aussi... Je... Je dois... Hum..."

Voyant le regard de la châtaine il préféra se taire, rougissant de plus belle, des larmes pointant légèrement, se disant qu'il avait l'air tellement stupide.

Une rentrée des plus spéciales  Libre/Ouvert à tous 

Clara allait réponde lorsqu'elle fut interrompue par une autre fille qui bondit dans les bras du jeune homme. Agacée, Clara regarda la nouvelle venue d'un air froid qui ne lui ressemblait pas, non mais d'où elle sortait celle-là ? Alors qu'elle assistait à leur discussion, elle se rendit compte que si elle semblait connaitre Tim, celui-ci ne la reconnaissait pas. La jeune fille eut envie de rire, c'était bien fait, après tout elle avait bien vu la froideur du jeune homme qui visiblement n'appréciait pas trop le contact des autres personnes. Clara se concentra sur leur discussion, apparemment la fillette était la meilleure amie de Tim, elle sourit, si elle était vraiment sa meilleure amie il se souviendrait d'elle mais bon après tout il ne l'avait peu être pas très bien vu puisqu'elle s'était tout de suite jetée sur lui. Soudain la jeune fille s’aperçut que l'inconnue la regardait en la dévisageant. Cette fois Clara fit de même avec toujours le même air de froideur, des cheveux noirs lisses, de grands yeux bleus et un collier représentant la lettre M sans doute fait main. Elle allait se présenta lorsque l'autre fille la prit de court, Clara pinça les lèvres mais ne dit rien, elle en avait un peu marre qu'on lui passe devant.

-Salut, Moi c'est Manel, je suis désolée pour cette entrée.

L'enfant s'était mise à rire, sans doute avait elle trouvé que son entrée était drôle, cependant ce n'était pas l'avis de la jeune brune qui la regarda pendant un instant comme si elle regardait un bibelot sans aucun intérêt, puis elle prit la parole.

- Salut, j'm'appelle Clara.Elle marqua une pose puis se tourna vers Tim pour enfin répondre à sa question.- Ma mère est une sorcière mais je ne sais pas grand chose de plus que ce qu'il y a d'écrit dans les livres.

Son ton était encore froid bien que plus doux sur la deuxième phrase, la jeune fille se tourna ensuite vers la fenêtre pour regarder le paysage défiler et tenter d'oublier Manel. Non mais quelle pimbêche celle-là, c'est pas parce qu'elle est jolie qu'elle doit tout se permettre... Fermant légèrement les yeux, elle appuya sa tête contre la vitre et se mit à frotter son médaillon tout stress envolé. C'était comme ça avec Clara, lorsqu'elle était vraiment énervée elle oubliait toute autre chose.

Reducio
Tim ton poste fait moins de 10 lignes, il n'est pas valable :/

Une rentrée des plus spéciales  Libre/Ouvert à tous 

Voyant le regard froid de la jeune fille, Manel Ne se senti pas trop bien, mais voyant, pourquoi cette entrée bête, elle aurait dû attendre un peu et dire calmement qui elle était au lieu de sauter au cou des gens. Elle voyant aussi qu'elle ne l'aimait pas, c'était comme si Clara et Tim était un couple et Manel venait et elle serait responsable de leur rupture. Voila, Clara était jalouse et même amoureuse de Tim, mais Manel était juste sa meilleure amie pas son ex petite amie. Et même que lorsqu'elle lui a répondu, elle lui répondit froidement et réponda avec douceur à Tim, ce qui déplu fortement à Manel, ce n'était pas une raison pour lui parler comme ça.


-Enchanté Clara.


Même si Clara lui a parlait froidement, Manel lui dit ces petits mots gentiment, elle déteste avoir des ennemis ou faire des disputes. Elle vit que Tim était embarrassé, ce qui empira les choses. Clara qui n'apprécia guère Manel et Manel et son entrée gênante.


-Encore désolé pour mon entrée, c'est juste que j'ai cru ne pas avoir d'amis jusqu'à ce que j'ai vu un ami de longue date -qui est Tim-, vraiment je suis très désolé.


Là, elle était vraiment très gênée, et elle parlait sincèrement elle n'a jamais cru avoir d'amis ou revoir des amis et même si Clara lui a parlé méchamment et froidement, ça ne fait pas d'elle une méchante personne, elle a un bon fond et un bon coeur, Manel en este très sûr ou peut-être que c'est un défaut car elle voyait toujours le bien chez les autres jamais elle n'a vu du mal sur quelqu'un.

Manel Tovery, 1ère année au college Poudlard.
“L’été arrive, et la vie devient facile.”
"Mais vous savez, on peut trouver le bonheur même dans les moments les plus sombres... Il suffit de se souvenir, d'allumer la lumière."
Ma Couleur : #2C75FF

Une rentrée des plus spéciales  Libre/Ouvert à tous 

Tim regarda les deux jeunes filles interagir, ne sachant que faire, il se frotta l'arrière de la nuque et se contenta de les écouter. Clara avait pris un ton plus froid, sûrement que l'entrée de Manel l'avait énervée se dit-il, celle-ci paraissait d'ailleurs aussi quelque peu agacée tout autant qu'elle paraissait désolée, agacé pourquoi il n'en avait aucune idée, par contre pour le côté désolé, c'était sûrement son apparition soudaine, la porte du compartiment était d'ailleurs encore grande ouverte et quelques élèves regardaient ce qu'il se passait, leurs réactions étant multiples, passant de la surprise à la moquerie, il lui semblait même voir une personne, dans l'encadrement du compartiment d'en face, avec du popcorn à la main.

Quand Clara lui répondit il ouvrit de grands yeux, ainsi il n'était pas en retard? Cela le soulageait d'avantage de savoir que, si ce n'était sûrement pas le cas pour tout le monde, les enfants de sorciers n'étaient pas avantagés par rapport à lui. Il avait toujours été le premier de son école en ce qui concernait les résultats, et comptait, s'il ne devenait pas le meilleur de son école, devenir le meilleur des premières années de sa maison, une de ses grandes interrogations qu'il aurait aimé poser si la jeune fille n'avait pas eu l'air si agacée et si elle n'avait pas coupé court à la conversation aurait été de savoir comment il les répartiraient dans les quatre maisons, Serdaigle, Serpentard, Poufsouffle et Serpentard, la dernière n'ayant pas très bonne réputation se souvenait-il.

Alors qu'il allait lui aussi se concentrer sur le trajet, ou alors, connaissant Manel, celle-ci étant très bavarde, leur professeur l'ayant d'ailleurs surnommé Miss Pie, allait parler avec elle, quand il remarqua une femme, d'une quarantaine d'année, qui passait dans le couloirs en poussant un chariot rempli de sucreries, son péché mignon, il n'arrivait pas à résister à une plaque de chocolat ou à des sucettes. Il sortit alors une bourse contenant 35 gallions, 20 mornilles et 11 noises, ses parents ayant fait la conversion et ayant de lui donner assez pour qu'il puisse acheter deux ou trois choses, on ne sait jamais. Il se précipita alors sur la vendeuse et lui acheta un peu de tout, en quantité assez importante quand même, le tout valant 11 mornilles. Il revint alors dans le compartiment, les bras pleins, et s'appliqua à trier les sucreries en tas, en fonction de ce qui lui faisait le plus envie, ses yeux brillant d'envie. Il ouvrit un paquet qui indiquait "Dragées Surprises de Bertie Crochue", il prit un de ces bonbons et le porta à sa bouche, croquant le tout et l'avalant avant de faire une grimace.


"Yeurk.... C'est quoi ce goût? On dirait... Une poubelle?"

Il repoussa la boîte, une regard dégoûté envers celle-ci.

Reducio
Oui je viens de remarquer. :/ Ce post rattrape-t-il l'autre en terme de longueur? '^'

Une rentrée des plus spéciales  Libre/Ouvert à tous 

Clara commençait à se calmer, le froid de la vitre l’apaisait et lui permettait de faire le vide dans son esprit. Elle risqua un coup d’œil vers Manel qui venait de s'excuser, encore. La jeune fille soupira et se redressa. La porte du compartiment était encore ouverte et quelques curieux les regardaient, une fois que Tim eut acheté les bonbons, elle se leva brusquement, ferma la porte et tira les rideaux, elle détestait les regards indiscrets. Sans rien dire, la jeune fille se rassit adressant un faible sourire à Manel lui indiquant qu'elle ne lui en voulait plus et que sa mauvais humeur s'était envolée. Regardant Tim se servir dans un paquet, son sourire s'intensifia tandis qu'elle reconnaissait les bonbons réputés pour avoir des goûts pour le moins étranges. Apparemment le jeune homme n'avait pas eu de chance et était tombé sur le gout "poubelle". En voyant sa grimace et son air dégoûté, la jeune fille ne put retenir un petit gloussement qu'elle essaya cependant de faire passer pour un raclement de gorge.

-Pas de chance.

Le train avance à vive allure et la jeune fille décide de lancer la conversation avant que le silence ne s'installe. Il n'y a rien de pire pendant un long voyage qu'un silence tendu entre les occupants d'un même compartiments.

- Alors.. heu.. Vous avez une idée de la maison dans laquelle vous aimeriez être ?

Clara avait l'impression que son cœur allait de nouveau exploser et ses joues pâles se colorèrent d'un rose doux tandis qu'elle baissait les yeux attendant la réponse des deux autres. Pendant tout l'été elle avait lu et relut tous les livres sur Poudlard et on peut dire qu'elle s'est bien renseignée. Pour elle, la maison la plus accueillante devait être Serdaigle, ou alors Griffondor, à moins que ce ne soit Poufsouffle.. Dans tous les cas elle espérait franchement ne pas se retrouver à Serpentard, bien qu'elle ne soit apparemment qu'une maison comme les autres, elle avait entendu et lu beaucoup de choses négatives à son sujet. Non en fait la jeune fille voulait être dans la même maison que sa mère, mais le seul problème c'est qu'elle ne lui avait jamais demandé dans quelle maison celle-ci était allée.


Reducio
Oui je pense ne t'inquiète pas c'est dans tes premiers post je ne pense pas que tu vas te faire vraiment disputer mais fait attention maintenant :)

Une rentrée des plus spéciales  Libre/Ouvert à tous 

Après s'être excuser, Manel remarqua que Clara lui avait jeté un coup d'œil et vit Clara se redressé après avoir soupirer. Manel avait aussi remarqué que quand elle est rentrée, elle a laissé la porte ouverte, * Non mais quel idiote, la porte mais oui !* Elle vit quelques​ regards indiscrets à travers la porte, elle n'aimait pas que les gens se mêlent des affaires des autres, c'est un gros défaut la curiosité. La femme aux chariot - celle qui vend les bonbons- s'est arrêté devant leur compartiment, Tim acheta un bonbon de chez Bertie Corchu, apparemment il est tombé dans un bonbon avec mauvais goût, comme vomi ou croyez de nez.

-Yeurk.... C'est quoi ce goût? On dirait... Une poubelle?

Il dit ces paroles avec un air tellement dégouté que Manel voulu rire aux éclats, mais pour ne pas attirer l'attention, elle eut un petit rire. Elle entenda Clara dire quelques paroles.

-Pas de chance.

La chance Avec Tim était courte et Manel le savait elle se rappela un souvenir d'eux quand ils étaient petits.

* Après avoir jouer à cache cache, les deux familles ; celle de Tim et celle de Manel, décidèrent de jouer à un jeu moldus appelé Ludo, où il y avait des pions, un dès...​ Bref des objets moldus. Il devaient lancer le dès et avancé les pions qui sont cachés dans une maison où ils sortiront que lors que le dès aura le chiffre 6, manger les pions des autres et les refaire rentrés​ tout les pions dans leur maison. Faire sortir les pions de leur maison était un peu compliqué mais tout le monde a pu sortis au moins un pion de sa maison, tout le monde à part Tim, qui n'a pas pu faire sortir un pion, et lorsque le chiffre 6 se montra quand Tim lança le dès, son pion fut mangé par un pion des personnes qui étaient à côté de lui et ne pu pas gagné, et cette poisse fait rire toutes les deux familles.*
Manel ría de ce souvenir qui s'est passé il y a 4, 5 ans. Elle sursauta lorsque Clara leur demanda dans quelle maison ils auraient aimé partir. Tout l'été elle avait réfléchi à ça et elle connaissait la réponse, elle connaissait l'histoire de ses parents.
-Ma mère vient d'une famille de sang pur et toutes sa famille est parti à Serpentard sauf ma mère qui est parti à Serdaigle où mes parents se sont rencontrés. Alors j'aimerais être comme eux, allé à Serdaigle et si c'est pas la maison que le choixpeau souhaite pour moi, j'accepterai, tout sauf Serpentard.

Manel Tovery, 1ère année au college Poudlard.
“L’été arrive, et la vie devient facile.”
"Mais vous savez, on peut trouver le bonheur même dans les moments les plus sombres... Il suffit de se souvenir, d'allumer la lumière."
Ma Couleur : #2C75FF