Voie 9 ¾

Inscription
Connexion

Une rencontre fortuite  PV Noah Hilton 

C’était le matin du premier jour du mois de septembre. Le brouillard typiquement londonien englobait toujours la ville et Harper se rendait à la gare King’s Cross. Ce jour-là, c’était la rentrée à Poudlard, et tous les élèves se rendaient dans la gare pour y prendre le Poudlard Express qui les amènerait jusqu’au Prés-au-Lard.

Pourtant habituellement plutôt matinale, le réveil avait été difficile pour Harper. D’ordinaire, la Serpentard adorait aller se promener le matin, que ce soit en ville ou à la campagne, à l’heure où la nature se réveille, les fleurs s’ouvrent et les animaux réapparaissent. La jeune fille de treize ans n’était pas spécialement fan des au revoir, même si elle savait très bien qu’elle reverrait sa famille pour les vacances de Noël, mais cela était tout de même dans presque 4 mois… De toute manière elle n’avait pas le choix, et puis, il y avait son cousin Noah qui était dans la même maison qu’elle, à Serpentard. Et elle savait qu’elle pouvait compter sur lui. Il était très important pour elle: ils faisaient presque tout ensemble. Harper devait d’ailleurs l’attendre sur le quai avant le passage du mur.

Harper entra dans la gare. Chaque fois qu’elle voyait cette grande verrière elle en était impressionnée. Elle était si haute et si gigantesque.
*Ils savaient quand même faire de super trucs au 19ième siècle* Elle avança jusqu’à se trouver sur le quai juste devant le mur qui lui permettrait de rejoindre la voie du Poudlard Express, la voie 9¾. Elle retroussa sa mange un petit peu pour regarder sa montre: il était dix heures et le rendez-vous était à dix heures et quart. Harper était en avance mais c’était une habitude de la jeune Serpentard: elle détestait être en retard! A force de prévoir un délai entre plusieurs transports, il pouvait même lui arriver parfois d’avoir une heure d’avance à un rendez-vous, alors dans ce cas, elle en profite pour se promener. Mais cette fois-ci, pour un quart d’heure, elle attendu sur le quai. Elle préférait attendre à regarder les futurs premières années se demander comment ils allaient bien pouvoir traverser un mur et se questionner avec leurs amis et leur famille sur la future maison qui leur sera attribuée par le Choixpeau lors de la répartition.

Cette année, Harper allait rentrer en 3ème année. C’était pour elle une opportunité de prendre deux options et d’abandonner deux matières. Aimant beaucoup les plantes et les animaux, elle choisit d’étudier la Botanique et les Soins aux Créatures Magiques et abandonna l’Histoire de la Magie ainsi que les sortilèges. Non pas que ces matières ne l’intéressaient pas, au contraire. Mais adorant lire, Harper avait dévoré beaucoup de livres sur l’histoire de Poudlard et du monde des sorciers. Bien qu’un professeur lui en ait surement appris davantage, c’était pour elle un choix évident d’abandonner cette matière, même si elle l’aimait bien.

Une rencontre fortuite  PV Noah Hilton 

*Dring Dring Dr*

D'un geste lourd et rapide Noah écrasa sa main sur son réveil pour qu'il arrête ce bruit inaudible dès le matin. Il avait beau réfléchir, il ne comprenait pas que les moldus aient inventé un objet aussi énervant et comprenait encore moins que ses parents lui aient offert ça quelques années auparavant. Malgré tout, il se força à accorder de l'importance à cet engin et se décida à ouvrir les yeux pour les diriger vers son réveil. 8h45! Il n'était pas tard mais l'adolescent avait eu énormément de difficulté à trouver le sommeil la veille. C'était ainsi tous les ans, il n'arrivait pas à s'habituer à l’effervescence de la rentrée scolaire. Plus d'un élève aurait voulu repousser ce jour au plus tard, mais Noah faisait parti de ceux qui attendait la rentrée avec impatience.

Ses parents n'avaient pas pu prendre leur matinée cette année, contrairement aux deux précédentes. Il était donc prévu que Maxine, sa mère, vienne le chercher à la maison ainsi que sa sœur avant de le déposer à la gare. Elle devait ensuite emmener sa petite sœur chez ses grands parents car sa rentrée n'était que le 3 Septembre puis elle retournerait à son travail. Noah devait donc être prêt à dix heures et devait s'assurer qu'Octavia soit elle aussi habillée. Malgré la fatigue, il n'eut donc aucun mal à se préparer et à réunir ses dernières affaires. Il n'en fut pas de même pour sa petite sœur qui traînait des pieds et Noah comprit très vite pourquoi. Les deux Hilton avait une relation très fusionnelle et il était très dure pour la jeune de laisser son frère partir et se retrouver seule avec ses parents pendant une année. Noah l'avait rassuré en lui expliquant qu'ils se reverraient dans quatre mois et que dans deux ans elle viendrait avec lui à Poudlard. Elle avait donc accepté d'enfiler sa veste et les deux étaient prêts à dix heures précise sur le ponton de la maison.

Quelques secondes plus tard, Noah vit la voiture de sa mère au bout de la rue et très vite ils furent tous attachés, prenant la route de la gare de Londres. Le trajet se faisait bien, ils ne circulaient pas dans les heures les plus difficiles, à cette heure, les londoniens étaient soit au travail, soit dans leur lit. Vingt minutes plus tard le mère de Noah se gara en double file pour faire ses au revoir à son fils puis c'est avec le même geste qu'elle le laissa partir. Tous les ans, elle ne pouvait s'empêcher de rattraper les larmes qui coulaient le long de ses joues. Noah lui fit un câlin rapidement et la réconforta:

« Allez Maman! On se revoit vite. Et tu sais que je vais t'écrire. Dis au revoir à Papa. Bon courage! »

C'est sur ces paroles réconfortantes que Noah prit le chemin des quais de la gare. Il fit un dernier salut et rentra dans la grande gare. Il avait rendez-vous sur la voie 9 avec sa cousine. Il était persuadé qu'elle y serait déjà, elle détestait être en retard et par conséquent, elle était plus souvent en avance qu'à l'heure. Il la connaissait par cœur, ils n'avaient que deux mois de différences et avaient passé toute leur enfance ensemble. Pour couronner le tout, il avait été répartis dans la même maison à Poudlard. Noah se dirigeait donc vers la voie numéro 9 en tirant sa grosse valise. Il avait du mal à se frayer un chemin parmi tous les passagers des trains. Il était pourtant grand mais la foule était plus forte que lui. Il aperçut finalement la voie 9, et, en dessous du panneau il vit sa cousine attendre patiemment qu'il la rejoigne. Il parcouru donc les derniers mètres en courant et une fois en face de sa cousine il la serra dans ses bras et s'exclama:

« Harper comment tu vas? je suis content de te revoir! Je ne suis pas trop en retard j'espère? »

Quatrième année Rp

Une rencontre fortuite  PV Noah Hilton 


Toujours stationnée sur le quai, Harper attendait avec impatience Noah. Cela faisait quelques jours qu’ils ne s’étaient pas vu mais pour Harper c’était comme si c’était une éternité. Elle était partie quelques jours en Ecosse avec ses parents pour visiter et se détendre, mais la pluie avait particulièrement ruiné leur séjour. La pluie là bas, c’était encore pire qu’en Angleterre. Et puis il faisait plus froid aussi. Harper préférait largement lorsqu’elle allait en France avec sa famille, ou aux Etats-Unis.

Quelques minutes plus tard, elle aperçut au loin son cousin. Il peinait à se frayer un chemin dans la foule qui stationnait sur le quai. Harper lui sourit. Une fois auprès d’elle il la serra fortement dans ses bras et s’exclama:

«Harper comment tu vas? je suis content de te revoir! Je ne suis pas trop en retard j'espère? »

Elle était si contente elle aussi de le revoir! Elle ne put s’empêcher de lui faire un bisou sur sa joue.
Elle regarda de nouveau sa montre. Il était en retard certes, de plus de cinq minutes, mais cela importait peu pour Harper. Elle lui pardonnait tout et pour elle, ce qui importait était qu’il était bien arrivé. Elle lui répondit alors toute joyeuse:


«Noah! Moi aussi je suis super contente de te revoir! Tu m’as manqué! Moi ça va, maintenant que la rentrée à commencée, j’ai hâte qu’on arrive à Poudlard! »

Elle s’arrêta un instant, le regarda puis reprit:


«Non, ne t’inquiète pas, tu n’es pas en retard, c’est moi qui comme d’habitude suis en avance ! »

De plus en plus de monde commençait à s’entasser sur le quai: entre les moldus qui venaient accompagner ou chercher quelqu’un et les sorciers qui se dirigeaient vers la voie 9 ¾, ça faisait un sacré monde dans la gare. Pourtant, beaucoup de monde était déjà au travail. A croire qu’à dix heures et demi tout le monde se donnait rendez-vous à la gare. Un passant se prit même les pieds dans la valise d’Harper (qu’elle avait pourtant prit soin de poser dans un coin). Tout le monde le regarda, certains se moquant, d’autres voulant l’aider. Par chance il ne s’était pas fait mal. Mais en se relevant, il sembla de poser des questions sur la taille et la forme des valises qu’avaient Harper et Noah. Elles étaient très différentes des valises modernes que les moldus trainent grâce à des roulettes. Les sorciers eux, n’avaient pas ça. C’était plus comme des grosses malles qu’il fallait mettre sur un charriot pour transporter. Elles étaient lourdes et volumineuses et ressemblaient plus à des valises moldues du 19ème siècle. C’est surement pour cette raison d’ailleurs que l’homme moldu les avait regardé de cette façon. De toute façon tous les sorciers le savent, les modus qui ignorent l’existence des sorciers ne les comprennent pas. L’homme repartit, sans faire un commentaire.

« Faut quand même qu’ils fassent gaffe là où ils mettent les pieds! Il aurait pu faire tomber ma valise! Y’a des trucs fragiles dedans!  » dit-elle légèrement agacée à Noah

Le Poudlard Express partait à onze heures précise, comme à chaque rentrée. Il était alors temps de commencer à se rendre sur le quai 9¾ pour rentrer les valises et trouver une place. 


Une rencontre fortuite  PV Noah Hilton 

La joie se dessinait sur le visage des deux Serpentard. Comme d’accoutumée, leur retrouvaille était un moment de bonheur pour ces-derniers. Harper fit rapidement une bise à son cousin et en entendant la question de celui-ci, elle jeta un coup d’œil à sa montre et la jeune garçon tendit le cou pour vérifier lui aussi. Il n'eut aucun mal à apercevoir qu'il avait quelques minutes de retard. En effet, il avait commencé à prendre quelques centimètres depuis le début des vacances et il dépassait ainsi sa cousine d'une dizaine de centimètres. Elle finit alors par apporter une réponse à son cousin:

«Noah! Moi aussi je suis super contente de te revoir! Tu m’as manqué! Moi ça va, maintenant que la rentrée à commencée, j’ai hâte qu’on arrive à Poudlard! Elle marqua une petite pause avant d'ajouter: Non, ne t’inquiète pas, tu n’es pas en retard, c’est moi qui comme d’habitude suis en avance ! »

Il savait très bien qu'elle ne lui en aurait pas voulu. Les disputes étaient très rares entre ces-deux là. Ils entretenaient en revanche quelques chamailleries dans le but de savoir lequel allait le plus embêter l'autre. Noah était loin d'être mauvais à ce jeu, il passait son temps à embêter les autres et les amuser, c'était un vrai bout en train. Le Serpentard lui répondu avec un sourire et essaya de sa faire petit car les voyageurs étaient de plus en plus nombreux sur les quais. Noah se demandait même parfois comment les moldus faisaient pour ne pas voir le passage des sorciers. Il fallait avouer que très peu d'entre eux regardaient ce qui se passait autour d'eux. Il y avait ceux qui devaient s'occuper des enfants et qui ne pouvaient donc pas se permettre de lâcher ces derniers du regard, ceux qui étaient presque en train de courir, ou encore les moldus qui étaient fixés sur leur écran tactile.

Cependant, un petit détail attira l'attention des voyageurs sur les deux sorciers. En effet, un homme se prit les pieds dans la malle de sa cousine et manqua de tomber. Aussitôt certains accoururent pour l'aider et il se retrouva très vite sur ses pieds. En voyant cette scène, Noah du retenir un rire mais le blessé ne trouvait pas cela très drôle. Il regarda la malle sur laquelle il était tombé en essayant de comprendre ce qu'une malle à l'apparence aussi repus faisait dans la gare. Et il ne fut pas le seul à à se poser des questions sur cette malle et celle de Noah. Il devait essayer de ne pas trop attirer l'attention, des sorciers sortant ou entrant sur la voie 9¾ pourraient être remarqué. Il jeta un coup d'oeil à sa cousine et aperçut qu'elle n'appréciait pas la réaction du moldu.

« Faut quand même qu’ils fassent gaffe là où ils mettent les pieds! Il aurait pu faire tomber ma valise! Y’a des trucs fragiles dedans!  »

Noah opina de la tête et tourna son regard vers les valises. C'est alors qu'il croisa le regard de deux jeunes adolescents qui passaient de la malle aux deux cousins avant de revenir sur la malle, et ceux plusieurs fois. Noah semblait connaître les deux jeunes. Il y avait une fille aux cheveux blond, un petit nés en trompette et des fines tâches de rousseur sur le visage. Le second avait quant à lui les cheveux roux, et les yeux verts. Il devait faire plus de vingt centimètre de Noah. Ce-dernier du aller jusqu'au plus profond de son esprit pour retrouver le nom de ces deux inconnus. La première était Alison et le garçon était Mike. Ces deux là avaient été dans la même école que Noah et Harper et les connaissaient. Cependant, personne ne savait que les deux sorciers étaient rentrés à Poudlard et ne savaient pas ce qu'il faisait. Noah comprit alors que ses anciens camarades l'avaient reconnu. Il cru voir un geste vers lui se faire et se tourna rapidement vers sa cousine pour lui dire:

« Ne te retourne pas d'accord? Mais je pense que Mike et Alison de l'école sont juste derrière toi et j'ai l'impression qu'ils veulent nous parler. On leur dit quoi?  » demanda-t-il d'une voix douteuse.

Quatrième année Rp

Une rencontre fortuite  PV Noah Hilton 

« Ne te retourne pas d'accord? Mais je pense que Mike et Alison de l'école sont juste derrière toi et j'ai l'impression qu'ils veulent nous parler. On leur dit quoi? »

Et zut! Ce n’était pas du tout le moment de voir des anciens de l’école moldue! Mike et Alison étaient deux collègues d’école d’Harper et Noah du temps où ils étudiant chez les moldus et cela faisait maintenant plus de 2 ans qu’ils ne s’étaient pas vu, c’est-à-dire depuis que les deux cousins étaient rentrés à Poudlard.
Harper savait qu’il ne fallait pas qu’elle se retourne, puisque son cousin lui avait dit, mais l'envie ne lui en manquait pas! Ça se trouve, les deux jeunes gens n’étaient même pas Mike et Alison mais seulement deux personnes qui leur ressemblaient! Cependant, Harper ne bougea pas. Elle s’était comme figée sur place.
Noah était surement autant stressé qu’Harper. Si les personnes derrière Harper étaient bel et bien leurs anciens camarades, qu’allaient-ils pouvoir leur dire puisqu’ils ne pouvaient bien sûr pas aborder Poudlard et la sorcellerie avec eux? Et que faire si Mike et Alison décidaient de parler pendant de nombreuses minutes?
C’était la panique totale. Harper réfléchissait, réfléchissait. Tellement qu’un peu plus et elle allait en oublier de répondre à Noah.

« Pardon, j’étais en train de réfléchir. Euh.. si c’est vraiment eux, c’est la cata! Et puis, c’est pas vraiment le bon moment là, faut à tout prix qu’on trouve un truc à leur dire sans parler de Poudlard! »

Harper et Noah avaient 13 ans au mois de septembre. A cet âge-là, l’école est encore obligatoire. Ils devaient donc trouver quelque chose à leur dire qui collait avec ce fait. Et puis ils étaient dans une gare. Harper bougea ses yeux sans tourner sa tête pour rester discrète et vu à sa gauche un panneau d’affichage de départ des trains des quais environnants. Bonne nouvelle, cela pouvait les aider à trouver ce qu’ils cherchaient. Alors, le premier train partait pour Liverpool, mais était sur le quai 11, ce n’était donc pas possible. Le second pour Canterbury, cette fois-ci sur le quai sur lequel ils se trouvaient, tout comme un autre train de l’autre côté qui lui avait pour destination Édimbourg, en Écosse. C’était mieux. Poudlard aussi était en Écosse, ainsi, si jamais par malheur ils venaient à devoir monter dans le train du quai 9 et rater le Poudlard Express, cela pouvait les approcher un peu plus de leur école, même si la fin du trajet serait assez compliquée.

« Regarde sur le panneau à gauche, quai 9, train pour Édimbourg, on a qu’à dire qu’on va en cours là bas, c’est pas loin de Poudlard si jamais, enfin dans le même pays quoi! T’en penses quoi?»

Une école très ancienne mais très renommée se trouvait à Édimbourg: le Royal High School. Ils n’avaient qu’à dire qu’ils étudiaient là-bas. Harper ne la connaissait que de nom mais cette école était tellement fermée aux gens extérieurs que Mike et Allison n’auraient jamais pu aller vérifier si ce que les jeunes serpentard disaient était vrai ou non. Et puis, vu les notes qu’avaient Harper et Noah dans l’école moldue où ils avaient étudié, il aurait tout à fait été probable qu’ils soient acceptés dans cet établissement, contrairement aux deux moldus.
Noah n’eut même pas le temps de répondre à Harper qu’une main se posa sur l’épaule de la jeune fille, ce qui la fit sursauter.


« Salut! Ça fait super longtemps qu’on vous a pas vu vous deux! Comment ça va les cousins? » lança Mike tout en faisant là bise aux jeunes sorciers.

C’étaient bien eux. Noah avait raison, il les avait bien reconnu. Et les moldus aussi avaient bien reconnu les deux sorciers. Harper répondit à Mike, tout en faisant semblant d’être aussi joyeuse que lui, alors qu’en réalité, ça l’agaçait plus qu’autre chose:

« Salut Mike! Ouais ça fait pas mal de temps. Pour notre part, tout va pour le mieux et vous ? »

Une rencontre fortuite  PV Noah Hilton 

Noah ressentait à la fois du doute et à la fois de la détresse, il avait peur de ce qu'allaient leur demander leurs anciens camarades. En entrant à Poudlard, il avait perdu presque tout contact avec ses anciens amis à son plus grand désarroi. Ses parents lui avaient expliqué que ce ne serait pas facile, ils avaient d'ailleurs eu le débat de savoir s'il devait continuer l'école moldue. Son père Kyle n'était pas pour qu'il continue cet apprentissage, son argument était que lui n'en avait pas reçu et il ne s'en portait pas plus mal. Au contraire Maxine qui avait reçu un enseignement moldu avant de savoir qu'elle avait des pouvoirs estimait que c'était nécessaire. C'était finalement celle-ci qui avait eu le dernier mot et Noah avait été à l'école jusqu'à ses dix ans.

Jusqu'alors, il n'avait pas eu ce genre de problème car chacun était parti par petit groupe dans un collège différent. Il voyait rarement ses anciens partenaires de classe car habitait un petit peu en retrait de Londres et ne les croisait jamais. C'était donc une première et il était pris de court, il n'avait jamais réfléchi à ce qu'il dirait face à ces situations. Il regardait harper et il semblait qu'elle était dans le même état, elle essayait de résister à l'envie de se retourner. Elle sembla finalement émerger et lui dit:


« Pardon, j’étais en train de réfléchir. Euh.. si c’est vraiment eux, c’est la cata! Et puis, c’est pas vraiment le bon moment là, faut à tout prix qu’on trouve un truc à leur dire sans parler de Poudlard! »

Elle n'avait pas besoin de préciser le "si c'était vraiment eux". Noah était bien positionné pour voir les deux moldus et ils s'étaient décidés à se frayer un chemin parmi la foule en direction des cousins. Plus ils se rapprochaient, plus le Serpentard pouvait voir les détails de leur visage et il n'avait plus de doute sur l'identité des deux adolescents. Il concentra alors son attention sur sa cousine pour essayer d'identifier dans quel état d'esprit elle était. Son cerveau semblait être en ébullition, elle tourner ses yeux de chaque côtés et Noah comprit qu'elle regardait les panneaux de départ des trains, elle réfléchissait à ce qu'elle pouvait leur dire.

Noah réfléchit lui aussi à ce qu'il pouvait dire mais il discernait dans son champs de vision les deux moldus et remarqua alors qu'ils allaient sûrement se demander pourquoi Noah et sa cousine ne se parlait pas. Il opina alors de la tête en souriant pour leur faire penser que Harper lui racontait une anecdote joyeuse. Il espéra que cette dernière allait comprendre mais elle ne semblait pas s'en apercevoir tant elle se concentrait sur ce qu'elle allait dire. Elle tourna enfin sa tête vers Noah et s'empressa de lui dire:


« Regarde sur le panneau à gauche, quai 9, train pour Édimbourg, on a qu’à dire qu’on va en cours là bas, c’est pas loin de Poudlard si jamais, enfin dans le même pays quoi! T’en penses quoi?»

Le Serpentard obéis à sa cousine et tourna la tête vers le panneau. Elle avait raison, c'était la meilleure chose à faire. Noah ne savait pas s'il y avait des écoles là bas et devrait sûrement expliquer que leurs parents étaient un peu vieux jeu pour les envoyer si loin mais c'était la meilleure option. D'autant plus qu'il y avait aussi un risque que ses anciens camarades prennent ce même train, et dans ce cas là, ils n'auraient plus le choix de se rendre à Édimbourg. Noah se vit alors sortir d'une gare inconnue, avec sa cousine pour seule connaissance. Il ne serait peut-être pas à Poudlard pour sa troisième rentrée. Il ne préférait pas y penser. Il n'eut d'ailleurs pas l'occasion car Mike et Allison étaient déjà arrivés à eux et leur firent la bise et Mike dit:

« Salut! Ça fait super longtemps qu’on vous a pas vu vous deux! Comment ça va les cousins? »

Noah regarda sa cousine qui essayait de paraître naturelle. Elle sourit et répondit à Mike:

« Salut Mike! Ouais ça fait pas mal de temps. Pour notre part, tout va pour le mieux et vous ? »

Les deux répondirent par une affirmation et pour éviter de se retrouver dans le même train qu'eux, Noah préféra prendre la parole rapidement et leur demanda:

« C'est vrai que ça fait longtemps! Qu'est-ce que vous faites ici? Vous rentrez de vacances? »

Quatrième année Rp

Une rencontre fortuite  PV Noah Hilton 

Dans les moments qu’Harper n’aimait pas beaucoup, on trouvait la situation dans laquelle elle se trouvait à ce moment là: revoir quelqu’un après des années sans s’être vus et sans pouvoir lui dire ce que l’on devient n’est pas forcément habituel dans la vie d’une personne. Et pourtant c’était nécessaire entre les sorciers et les moldus, pour le bien des deux communautés. Chacune devait rester à sa place et les moldus ne devaient en aucun cas apprendre l’existence des sorciers. Alors en face de Mike et Alyson, Harper avait l’impression à cause du stress que le mot « sorcière » était écrit en gros sur son front et qu’ils allaient comprendre très vite les mensonges que Noah et elle allaient avancer. Habituellement très sociable, Harper n’a aucun soucis pour communiquer avec les autres personnes et c’est même elle qui se dirige souvent vers eux. Mais là, elle n’était pas du tout à l’aise. Elle souhaitait tellement fort que cette rencontre touche à sa fin.

Elle ne pensait pas que ses meilleures années étaient celles passées avec les moldus dans leur école, non, car c’était à Poudlard qu’elle adorait étudier. Mais, elle aimait lorsqu’elle était plus jeune, passer du temps avec eux. Ils voient la vie différemment. Tout simplement, ils ne vivent pas comme les sorciers. Harper a toujours habité -enfin ses parents, donc elle aussi- dans la banlieue Londonienne dans la ville de Richmond, une ville principalement moldue.Harper devait donc vivre en partie comme des moldus, surtout en dehors de chez elle, et cela la faisait souvent rire: pas question de sortir faire ses courses en balais, on prend le taxi; pas question non plus de réparer un objet en public avec sa baguette ou de faire en sorte que quelqu’un oublie un souvenir. Non. Mais depuis qu’elle était à Poudlard, la jeune fille avait commencé une vie cent pour-cent sorcière. La magie était tout le temps au rendez-vous, ce qui lui correspondait tout de même mieux.
Peu de temps après qu’Harper leur ai demandé comment ils allaient, ils répondirent que pour eux, tout était super. Noah enchaîna de suite avec une nouvelle question.

« C'est vrai que ça fait longtemps! Qu'est-ce que vous faites ici? Vous rentrez de vacances? »

A ce moment là, des centaines de questions fusaient dans la tête de la jeune serpentard. Elle se demandait si les questions qu’ils posaient n’allaient pas amener les moldus à leur demander ce que eux font aussi à la gare et tout le tralala. Mais bon. Noah devait avoir ses raisons. Il y avait surement pensé avant de parler. Après tout, il est loin d’être idiot! Et puis, les deux étaient à Serpentard, la maison qui est surtout connue pour accueillir les élèves les plus rusés. Peut être donc que Noah avait prévu quelque chose de rusé ?
Suite à la question de Noah, Alisson et Mike répondirent qu’ils étaient restés tous deux de très bon amis et qu’après être partis respectivement avec leur famille, ils étaient partis ensemble en vacances en France plus précisément à Paris, par le moyen préféré des moldus, un train à grande vitesse qu’ils appellent l’Eurostar et qui arrive aussi à King’s Cross, mais plutôt du côté saint Pancras. Il fallait tout de même passer par les quais sur lesquels ils étaient pour sortir de la gare. Il parait que c’est rapide comme moyen de transport et pas si cher que ça: mais ça n’est surement pas aussi bien que voyager à balai! Ensuite, les jeunes gens informèrent les étudiants de Poudlard que la rentrée de l’école moldue était cinq jours après eux. Puis, la question si redoutée par Noah et Harper fut posée:


« Et vous, qu’est-ce que vous faites ici? Vous rentrez vous aussi de vacances ? »


Harper tourna la tête vers son cousin. Ils se comprirent d’un regard, comme s’il était trop tard pour reculer: ils devaient leur mentir droit dans les yeux. Mais, avec un peu de chance, ils n’allaient pas les recroiser avant un bon nombre d’années, enfin du moins, ils l’espéraient.

Une rencontre fortuite  PV Noah Hilton 

La position dans laquelle se trouvaient les deux cousins était plutôt inconfortable. Ils ne savaient pas comment allait se terminer leur entrevue mais il y existaient des dizaines d'issues à celle-ci. La stratégie de Noah était de connaître la volonté des ses interlocuteurs afin d'adapter son discours. Mentir n'était pas vraiment ce qui l'inquiétait, il n'avait en réalité pas de difficulté dans cet exercice, ses parents lui avaient parfois rétorqué qu'il aurait fait un bon acteur. Bien qu'il n'ait aucun mal à mentir, Noah évitait de le faire. Cependant, il n'aurait aucun mal à le faire face à Mike et Alison, c'était pour leur bien et à grande échelle, pour le bien des sorciers et des moldus. En effet, les moldus qui ne connaissaient pas de sorciers ne devaient pas connaître l'existence de Poudlard et de la magie. C'était en tout cas ce que le gouvernement imposait à tous les sorciers. Noah était encore trop jeune pour avoir un avis sur ce sujet, il n'y avait jamais vraiment réfléchis. Il n'eut pas le temps de le faire car Alison prit la parole.

« Oui on rentre de vacances! C'était super, nous sommes allés à Paris. Il a fait très chaud et la ville est magnifique! »

Ce fut ensuite Mike qui prit la parole pour expliquer le programme de leur vacances en France, ce qu'ils avaient vu et ce qu'ils n'avaient pas aimé. Mais Noah n'écoutait que d'une oreille, deux autres problèmes semblaient s'ajouter à celui auquel ils faisaient déjà face. En effet, Noah avait regardé le panneau qui annonçait l'heure actuelle, il ne leur restait plus que dix-neuf minutes pour passer le mur et arriver sur la voie 9 ¾, se frayer un chemin parmi la foule et monter dans le train direction Poudlard. Ce problème pouvait être régler assez rapidement mais le second était un peu plus délicat. Alors qu'il avait baissé la tête après avoir vu l'heure, Noah avait aperçu une tête familière. Ce n'était ni de la famille, ni un autre moldu qu'il connaissait, c'était un jeune sorcier de Serpentard.

Arthur Grimms, un élève de quatrième année dans sa maison prenait lui aussi le chemin de l'école mais il avait vu ses deux camarades. Il décida alors de se rapprocher des deux sorciers en accompagnant ses pas d'un grand balancement de bras en guise de bonjour. Noah était désemparé, il devait déjà essayer de sortir de cette situation sans paraître impoli, il ne pouvait pas ajouter un sorcier à cette discussion. Par chance, Arthur était derrière les deux moldus et ces derniers ne le voyait pas. Noah attendit que les Mike et Alison regardent sa cousine et dès que ce fut le cas, il secoua la tête de gauche à droite avec un regard plutôt sévère pour faire comprendre à Arthur qu'il ne fallait pas venir. Leur regard se croisèrent et Arthur sembla comprendre qu'il ne fallait pas venir, il fit alors demi-tour. Noah lui expliquerait plus tard, il comprendrait. Alors que Noah reporta son attention sur ses anciens camarades d'école et Mike le regarda et dit:


« Et vous, qu’est-ce que vous faites ici? Vous rentrez vous aussi de vacances ? »

La question redoutée par les deux sorciers était enfin posée. Il n'y avait plus possibilité de faire machine arrière. Harper et Noah se regardèrent et d'un regard ils se comprirent, le mensonge était la seule réponse à cette question. Le Serpentard retourna rapidement son regard vers les moldus pour éviter qu'ils comprennent le stratagème et avec un sourire il leur répondit:

« Ah les vacances! Non malheureusement pour nous elles sont finies. Pour nous c'est retour en cours, on aurait adoré avoir cinq jours de vacances de plus mais ce n'est pas le cas. Édimbourg nous attends avec impatience! »

Le plus facile était fait, ou du moins du point de vue du jeune adolescent. Il avait entamer le mensonge, il ne restait qu'à l'alimenter mais il ne pouvait pas le faire. Il ne connaissait pas d'école à Édimbourg. Il pouvait continuer à mentir en inventant un nom d'école mais il savait très bien que pour rendre un mensonge crédible, il fallait quelques parts de vérité. Il espérait donc que sa cousine connaisse Édimbourg et puisse continuer ce qu'il avait commencé et les sortir de cette situation.

Quatrième année Rp

Une rencontre fortuite  PV Noah Hilton 

Quelques instants après la question des moldus, Noah répondit. Il le valait mieux pour que le mensonge soit crédible. Bien qu’Harper soit à Serpentard, il lui arrive -plus souvent qu’elle ne veuille bien l’avouer- qu’elle éclate de rire si le mensonge est trop important. C’est de sa mère qu’elle tient ça, elle, sait encore moins mentir qu’Harper. C’est assez drôle d’ailleurs de la regarder essayer de mentir: elle ne sait pas quoi faire de ses mains, rougie, a les yeux qui se mettent à briller et parfois même peine a prononcer le mensonge. Pour Harper, c’était simplement que comme tous les adolescents, il lui arrive de mentir sans réfléchir à ce qu’elle allait dire et se retrouve alors à prononcer une phrase soit complètement débile ou qui ne peut pas être vraie. Dans ces cas-là, on remarque bien sur le mensonge à 10 000 km. Par exemple, alors qu’un jour son père lui demandait pourquoi elle était revenue sans le pain, elle avait répondu qu’elle ne pouvait pas parce que la boulangerie était fermée tout simplement parce que la boulangère était partie sur la Lune. C’est sur qu’avec cette excuse, son père allait la croire!

Noah mentit un petit peu. Un chouïa comme Harper adore dire. Dans sa phrase, le seul mensonge était lorsqu’il prononça le nom d’Edimbourg. La jeune serpentard espérait qu’ils n’aient pas à aller plus loin dans ce mensonge, ou cela allait devenir compliqué!
Alison et Mike avaient l’air de croire aux paroles du Serpentard. Tant mieux. Mais, quelques secondes plus tard, ils commencèrent à poser des questions plus précises, sur cette supposée scolarité à Edimbourg, notamment l’école dans laquelle ils étudiaient. Harper répondit cette fois-ci qu’ils étaient au Royal High School. Elle ne connaissait que cette école là-bas, mais ne pouvait répondre à aucune autre question demandant d’apporter de plus amples précisions. Alison avait l’air très intéressée par cette école, elle les questionna sur l’enseignement qu’ils recevaient là-bas, l’internat, la ville… Par chance, Harper réussit à broder et à apporter des réponses à ces questions, réponses bien évidemment inventées! Puis, Mike sembla sortir de ses pensées et demanda:


Mais, Alison, c’est pas dans la même école que ton demi-frère étudie à Edimbourg ?

C’était donc pour cette raison toutes ces questions autour de l’école et de son fonctionnement. Elle répondit de suite.

C’est exactement là oui, mes parents l’ont envoyé là-bas puisque c’est une excellente école. D’ailleurs, vous le connaissez surement, il a le même âge que nous, il doit donc être dans votre niveau, peut être même dans votre classe. Luke Collins ça vous dit quelque chose ?

Là, Noah et Harper étaient piégés. Ils ne pouvaient pas répondre que oui, car dans ce cas-là, ils n’allaient pas s’en sortir, mais ne pouvaient pas non plus répondre que non, puisqu’il est possible que tout le monde se connaisse et qu’Alison le sache. La serpentard réfléchi donc durant un cour instant puis se tourna vers son cousin.

-Oh, Noah! J’ai oublié de poinçonner mon ticket. Ca va pas du tout, on part bientôt en plus! Et le tien ? Surement pareil non ?

C’était la seule option qu’Harper avait trouvé pour pouvoir espérer s’éclipser de cette situation. Puisque si leurs tickets n’étaient pas validés, ils devaient en urgence se rendre aux bornes qui se trouvent par chance dans cette gare avant l’accès aux quais. 
Elle comptait sur le fait que son cousin comprenne sa question. Normalement, il ne devait pas avoir de soucis, il était rusé il comprendrait que c’était un échappatoire!

Une rencontre fortuite  PV Noah Hilton 

Heureusement pour le jeune garçon, il n'était pas seul et il comptait bien sur sa cousine pour pouvoir agrémenter ses propos. C'était elle qui avait proposé de parler de cette ville, elle devait sûrement connaître une école. Ses parents aimaient beaucoup voyager, elle était sûrement déjà allée dans les environs. A peine avait-il dit qu'ils retournaient à Edimbourg que les deux moldus les bombardèrent de questions. Ils voulurent dans un premier temps savoir dans quelle école les deux sorciers étaient. Noah ne prit pas de risques et laissa sa cousine répondre à cette question. Elle semblait en effet avoir déjà réfléchi à la question car elle leur expliqua qu'ils étaient au Royal High School, une école près d'Edimbourg. Noah n'avait jamais entendu parler de cette école mais il fit confiance à sa cousine. Le nom de cette école laissait présager que c'était une école très qualifiée qui ne prenait que les meilleurs. Noah ne serait sûrement jamais rentrer dans cette école. Jusqu'à son entrée à Poudlard, il n'avais que des résultats passables. Or en sorcellerie, le jeune garçon était plutôt doué et avait en général de bonne notes.

Alison semblait très intéressée par cette école car elle posa plusieurs questions sur celle-ci, à savoir la manière dont ils enseignaient, le cadre dans lequel se trouvait le collège et la vie dans cette ville. Noah aurait pu répondre à ces questions mais ça n'aurait été que des mensonges ou des suppositions. Il valait donc mieux pour les sorciers que Harper s'en charge, elle essaya donc de répondre à ces différentes questions. Alison et Mike ne connaissait pas assez bien la jeune sorcière pour remarquer qu'elle n'était pas sûre de ce qu'elle rapportait. Au contraire, Noah qui avait passé treize ans aux côtés de sa cousine comprenait qu'elle mentait sans être sûre d'elle même. Il n'y tient cependant pas rigueur car les deux moldus semblaient y croire. Mais c'est alors que Mike demanda si ce n'était pas dans cette école qu'était le frère d'Alison. Malgré la surprise et le doute, Noah tenta de contrôler son non-verbal pour ne pas faire émerger de soupçon chez les moldus. Alison répondit alors:


« C’est exactement là oui, mes parents l’ont envoyé là-bas puisque c’est une excellente école. D’ailleurs, vous le connaissez surement, il a le même âge que nous, il doit donc être dans votre niveau, peut être même dans votre classe. Luke Collins ça vous dit quelque chose ?  »

Noah avait énormément de mal à ne rien laisser paraître mais il tenait bon jusqu'à présent. Il avait beau savoir mentir, il ne pouvait pas dire n'importe quoi. S'il disait qu'il ne le connaissait pas cela aurait parut étonnant car ils étaient censé avoir le même âge. S'il avançait qu'ils le connaissaient, cela pourrait avoir des conséquences car Alison parlerait des cousins à son frère qui les expliquerait alors qu'il ne les connaissait pas et alors Alison aurait pu faire des recherches. Noah fit donc mine de réfléchir à la question mais en réalité il essayait de trouver un échappatoire à la situation. Encore une fois, il fut sauvé par sa cousine qui s'exclama:

«Oh, Noah! J’ai oublié de poinçonner mon ticket. Ca va pas du tout, on part bientôt en plus! Et le tien ? Surement pareil non ? »

Si Noah n'était pas dans la même position que sa cousine, à savoir en détresse, il aurait cru en ses paroles, elle était très persuasive. Noah avait cependant compris que c'était une excuse car Harper était arrivée bien en avance et avait eu le temps de poinçonner son ticket et il leur fallait une excuse pour pouvoir s'échapper et prendre le train qui les emmèneraient dans leur vraie école. Noah mima donc la surprise et répondit:

«Oh non! J'ai complètement oublié aussi. On était tellement concentré par nos retrouvailles! On est désolé mais on va devoir vous laisser, notre train par bientôt, on ne voudrait pas le louper. »

Noah regarda ses deux anciens camarades d'un air désolé en espérant que ces derniers ne remarquent pas la feinte. C'était désormais le seul moyen qu'ils avaient de se séparer afin de traverser le mur qui menait à la voie en direction de Poudlard. D'autant plus qu'il était bientôt l'heure de partir et que les deux Serpentard ne pouvaient pas prendre le risque de louper le train. Noah se tourna alors vers l'accueil de la gare pour faire comprendre aux deux moldus qu'ils devaient les abandonner. Alison dit alors:

«Ah oui allez-y vous allez louper votre train sinon. Bonne rentrée alors, je parlerai de vous à mon frère. »

Quatrième année Rp

Une rencontre fortuite  PV Noah Hilton 

Noah répondit à peine quelques instants après Harper. Il avait compris. Et heureusement, car en soi s’il n’y avait pas fait attention, il aurait très bien pu demander ce qu’Harper avait fait pendant tout ce temps où en avance, elle attendait le jeune Serpentard dans la gare. Noah se retourna ensuite vers l’accueil, comme pour insister sur le fait qu’ils devaient vraiment partir. Ayant l’air d’avoir compris que les deux Serpentard devaient partir, Alison répondit:

"Ah oui allez-y vous allez louper votre train sinon. Bonne rentrée alors, je parlerai de vous à mon frère"

Et mince! Il ne manquait plus que cela! Alison allait parler de Noah et d’Harper à son frère qui lui, était bien dans l’école où les deux jeunes sorciers avaient prétendu être scolarisés. Et le frère allait lui dire qu’il ne voyait pas de qui elle parlait, qu’ils ne s’étaient jamais vu.
Par la suite, Alison allait se poser beaucoup de questions. Pourquoi avaient-ils menti ? Où sont-ils par suite scolarisés? Allaient-ils réellement en Ecosse à Edimbourg ? Ils allaient perdre toute crédibilité auprès des deux moldus et même plus si Alison venait à en parler à plus de monde. Certains pouvaient alors se mettre à chercher et qui sait, peut être trouver la vérité un jour. Mais il n’y avait pas réellement de raisons pour qu’une personne fouille dans le but de chercher pourquoi deux adolescents avaient menti sur leur école. Pourtant un risque minime mais présent existait tout de même, malheureusement.


"Merci, bonne rentrée à vous aussi!"
répondit Harper;

Les deux Serpentard se mirent en route en direction de l’accueil, plutôt lentement, pour ne pas aller trop loin et pouvoir voir si les moldus avaient quitté le quai. C’est ce qu’ils firent assez rapidement. C’était une bonne chose. Il restait peu de temps aux deux cousins pour traverser le mur magique et rejoindre le quai du Poudlard Express. Ils s’approchèrent donc du fameux mur. Plusieurs sorciers étaient eux aussi là. Harper qui n’aimait pas du tout être en retard, était quelque peu soulagée de voir tous ces élèves de Poudlard qui se trouvaient dans le même cas qu’eux. Son chariot en main, Harper se mit à courir vers le mur, et hop, se retrouva de l’autre côté. Elle se rappela la première fois qu’elle l’avait fait. Elle avait eu très peur de se faire mal (il faut dire, durant sa jeunesse, Harper avait aussi eu une éducation moldue et ce n’est pas courant pour eux de traverser les murs!). Mais finalement, tout s’était très bien passé.
Harper attendit Noah puis, lorsqu’il fut lui aussi sur le quai, ils se mirent en direction d’une entrée du train. Ils enlevèrent leur malle du chariot et montèrent dans le Poudlard Express. Beaucoup de gens avaient déjà choisi leur place, et la plupart des petites cabines étaient déjà occupées. Presque à l’autre bout du train, ils en trouvèrent une dans laquelle il restait deux places. Ce n’était pas l’heure de faire les difficile. Ils s’assirent donc et peu de temps après, le train démarra en direction de Poudlard pour y commencer une nouvelle année.

Une rencontre fortuite  PV Noah Hilton 

Noah s'était douté qu'Alison parlerait de sa cousine et lui même à son frère. Il ne savait pas si le fait qu'ils ne répondent pas à sa question avait éveillé des doutes en elle. Mais même si ce n'était pas le cas, cela ne le surprenait pas qu'elle parle à son frère. Elle avait toujours été de nature curieuse et elle aurait aimé avoir des détails croustillants à raconter sur les sorciers. Noah se doutait que son frère ne pourrait rien lui apprendre sur eux car il ne les connaissait pas, il ne les voyait pas dans son collège. L'adolescent espéra que cela suffirait à la moldue pour stopper ses investigations, cela pourrait éviter qu'elle tombe sur des informations qu'elle n'avait pas à connaître comme le fait qu'ils étaient scolarisés à Poudlard, qu'ils étaient en réalité des sorciers, car oui les sorciers existaient. Ce serait trop compliqué à expliquer et Noah n'en avait pas le droit dans tous les cas. Le jeune garçon entendit sa cousine répondre à leur au revoir.

«Merci, bonne rentrée à vous aussi! »

C'était bref mais il n'y avait rien à ajouter, Noah leur fit un sourire accompagné d'un signe de tête et suivit sa cousine. Ils ne devaient pas trop s'éloigner de la voix menant à Poudlard, il ne le restait que peu de temps et Noah ne voulait pas rater sa troisième rentrée à Poudlard. Il ne savait même pas comment il pourrait se rendre à Poudlard s'il ratait son train. Noah évitait de regarder les moldus, il ne voulait pas qu'ils se rendent compte qu'ils étaient observés, cela aurait pu éveiller encore une fois leurs soupçons. Heureusement ils partirent rapidement des quais et les Serpentard purent reprendre la bonne direction, ils ne les voyaient plus. Il ne fallait pas perdre de temps car le train allait partir dans moins de dix minutes.

En arrivant devant le fameux mur menant à la voix 9 ¾, Noah reconnut très rapidement les sorciers. Ils ne cessaient de jeter des regards furtifs autour d'eux afin de s'assurer qu'il pouvait traverser le mur. Dés que la voie était libre, ils courraient vers le mur et disparaissait du côté magique de la gare. Il restait encore quelques sorciers devant eux et Noah craignait réellement de ne pas avoir le temps de prendre son train et il commençait à piétiner sur place. Le jeune garçon n'était pas de nature très patiente, cela pouvait parfois se confondre avec de l'hyperactivité bien que ce diagnostic ne soit pas avéré. La voix fut enfin libre et les deux jeunes Serpentard purent traverser, Noah laissa sa cousine passer en premier puis une fois qu'aucun moldu ne regardait en sa direction, il courut vers le mur afin de se retrouver de l'autre côté.

Il ne restait que très peu d'élèves sur le quai, ils devaient tous être assis dans le train attendant sagement que celui-ci démarre et les emmène à Poudlard. Harper et Noah se débarrassèrent rapidement de leur chariot et s'empressèrent de monter le train. Noah aida un peu sa cousine à faire entrer sa malle dans le train et la suivit rapidement. Il pouvait désormais souffler, ils étaient dans le train et ils allaient arriver à Poudlard. Le jeune garçon se détendit et parcourut les allées du train pour trouver un compartiment. Ils en trouvèrent un dans le fond du train et s'y installèrent. Une fois assis l'adolescent ouvrit la bouche:


«Eh beh! J'ai cru qu'on arriverait jamais à temps dans le train! Mais c'est bon, raconte moi tes vacances du coup! L'écosse c'est comment ?»

Noah s'installa confortablement sur sa banquette et c'est ainsi que les sorciers se racontèrent leurs vacances, du moins, depuis qu'ils ne s'étaient pas vus.

Reducio
Rp terminé!

Quatrième année Rp