Voie 9 ¾

Inscription
Connexion

Retrouvailles  Elise Desvents et Solene Pagre 

Le jour était levé depuis longtemps lorsque Sam dit au-revoir à Mrs Wells, la vieille femme qui s'était occupée d'elle durant les deux ans passés à l'Orphelinat.

- Tu as bien emmené tout ce qu'il te fallait ? Tu n'as pas oublié ta cape d'hiver j'espère ! Et tes affaires de toilette ? s'inquiéta la vieille dame, les yeux brillants.

La jeune fille fit non de la tête, et adressa un grand sourire à Olivia Wells.

- Au revoir Mrs !

- A l'année prochaine ma petite. Je suis sûre que tu deviendras une grande sorcière. soupira Mrs Wells. Tu ne reviens pas pendant les vacances ?

Au risque de décevoir la vieille femme, la future première année fit de nouveau non de la tête.

Mrs Wells serra les trois enfants Brown dans ses bras, et leur fit un dernier au revoir, émue.

Sam adressa un signe de la main à Olivia, et suivit ses deux frères à travers le Quai 9¾. Ils montèrent tous les trois dans le septième wagon du Poudlard Express. Cole et Logan s'installèrent dans un compartiment et laissèrent à leur cadette la joie d'explorer le train comme elle le souhaitait, du moment qu'elle emportait ses affaires avec elle. Ce que fit Sam, évidemment. Le train démarra. Les jumeaux lui avaient tant parlé du Poudlard Express, de la voie 9¾, de  la sorcière au chariot rempli de bonbons qui faisait des allers retours dans le train, etc. La jeune fille était impatiente d'entrer à Poudlard, mais avait peur de ne pas atterrir dans la même maison que le reste de sa famille. Toute la famille Brown était à Serpentard.
Sam laissa ses inquiétudes de côté et s'installa dans un compartiment vide. Elle posa son sac à ses pieds et sortit son livre fétiche. L'ouvrage de Kennilworthy Whisp était d'une importance capitale à ses yeux. La jeune fille entreprit de le relire une énième fois. Elle allait s'endormir lorsqu'une voix la tira de ses rêveries.

- Mademoiselle, avez vous faim ?

Sam releva lentement la tête et ouvrit les yeux. La sorcière aux bonbons se tenait devant l'entrée du compartiment, et la fixait d'un air attendri. La jeune fille mit quelques secondes à comprendre ce qu'on lui demandait.

- [color=2F4F4F]Hum oui on peut le dire... [/color]souffla t-elle. [color=2F4F4F]Je veux bien quelques Chocogrenouilles et une boîte de dragées surprises de Bertie Crochue s'il vous plaît. [/color]

Sam sortit quelques pièces de sa poche et les tendit à la vieille femme, qui lui donna les confiseries en échange.

- Bonne journée !

- [color=2F4F4F]'onne ou'née...[/color] soupira la jeune fille sans prendre la peine d'articuler.

Elle remplaça son livre fétiche par le manuel de Défenses contre les Forces du Mal de première année. Elle feuilleta quelques pages, avant de le refermer, et de le remettre dans sa vieille sacoche. Elle mangea quelques dragées, en prenant soin de bien les choisir pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

Quelqu'un ouvrit la porte du compartiment.

- Sam ! C'est toi ?! s'écria l'inconnue.
Dernière modification par Sam Brown le 18 avril 2018, 20 h 32, modifié 5 fois.

Concerto pour Sam-Sam en Fa majeur
#2F4F4F

Retrouvailles  Elise Desvents et Solene Pagre 

Elise se tourna vers ses parents, leur sourit nerveusement et leur demanda d'accélérer: c'était sa deuxième année à Poudlard et ne voulait absolument pas être en retard pour pouvoir avoir le temps de faire des embrassades correctes avec sa famille. Elle entra voie 9¾, se fraya un chemin dans la foule extrêmement dense, et arriva enfin au wagon qu'elle avait prit l'an dernier. Elle se retourna, et ne voyant aucune amie, embrassa son frère et ses parents et leur demanda:

"Vous répondrez à mes hiboux, hein ? Et vous m'enverrez des chocogrenouilles ?

Suite à ces questions, ses parents rirent: Poufsouffle était la maison idéale pour leur fille, qui adorait ces petites bêtes en chocolat, et qui s'était tout de suite sentie à l'aise dans cette deuxième famille. Ses parents ne répondaient pas beaucoup aux hiboux, à cause de leurs emplois très prenants, mais ils avaient promit à leur fille de s'améliorer cette année.
Pour retenir ses larmes, la petite rousse leur fit un petit signe de la main et monta dans l'imposant train qui la conduira à Poudlard. Elle sécha ses yeux, un peu humides, à l'aide sa manche, renifla un bon coup et ouvrit la porte du compartiment de droite. Là, il y avait un groupe de filles de première année qui se regardaient, sans parler, sûrement trop timides et anxieuses pour le faire, et une petite fille, de la même année, qui mangeait des dragées en les regardant avec attention avant de les mettre dans sa bouche, pour ne pas tomber sur un mauvais goût, selon Elise.
Les filles qui ne parlaient pas n'intéressaient pas la deuxième année, mais celle qui était seule beaucoup plus. Elle lui disait quelque chose...elle l'avait déjà vue, mais où ? Ça y est, elle savait: c'était sa cousine, qu'elle avait déjà vue à plusieurs reprises avant que ses parents ne meurent...et elle aussi était scolarisée à Poudlard ! Enfin, elle aurait dû s'en douter, puisque ses frères étaient eux aussi dans cette école. Et qu'on ne pouvait pas la rater: avec ses cheveux d'un bleu électrique, rangés dans un chignon parfait, et ses grosses lunettes dorées, elle ne passait pas inaperçue. Elise essaya de se rappeler de son nom, et une fois qu'il lui fut revenu, elle s'écria:

"Sam ! C'est toi ?!"

*Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe !*

Retrouvailles  Elise Desvents et Solene Pagre 

Le jour était à peine levé que Solene était déjà habillée & coiffée. Elle avait hâte d'entrer enfin à l'école. Là au moins, elle verrait du monde. Et pas que des adultes. Peut-être même ses deux cousines, dont elle avait vu de simples photos jusqu'à présent, à part le dernier repas "de famille" auquel elle avait forcée ses parents à aller. Elles étaient dans sa valise, elle aussi prête depuis un bon bout de temps. Fessant les cents pas dans sa chambre, elle accueillie avec soulagement sa mère qui vint la chercher pour aller à la gare. Elles transplantèrent dans une petite rue , car, comme d'habitude, sa mère n'avait que peu de temps à lui consacrer. Levant les yeux aux ciels mais impatiente, c'est la future première année qui, poussant le chariot avec sa valise et sa chouette, prit les devant.jusqu'au quai 9. Elle déambula seule à peine la barrière franchie, car sa mère repartait déjà après lui avoir promis de lui écrire le plus souvent possible. Voyant de tout les cotes des familles se dire au revoir, la jeune blonde détourna les yeux et monta dans le train sans se retourner, traînant avec difficulté sa malle et la cage derrière elle. Elle se mit à la recherche d'un compartiment vide, mais aucun ne l'était : le départ n'allant pas tarder, déjà quelques personnes s'installaient, surement très vite rejoint par des amies. Solene soupira et finit par trouver un compartiment avec deux élèves, qu'elle reconnue immédiatement ou presque. C'est la voix de la plus jeune des filles qui, prononçant le prénom de Sam, finit par confirmer ses doutes et lui évita la peine d'ouvrir sa malle en plein train. Elle esquiva un petit sourire : heureusement qu'elle trouvait des personnes qu'elle connaissait. Surmontant sa timidité envers les inconnus -outre-passer ses anciennes babys-sitters- elle fit à son tour coulisser le panneau pour passer sa tête à l'intérieur.

Solène : Sam & Elise, c'est ça ? Moi c'est Solène, on s'est vu qu'une fois je crois.

Le simple fait d'adresser la parole à ses deux cousines la fit rougir, surtout que la plus grande, Sam, entrait en deuxième année à Serdaigle. Elle baissa les yeux aux ciels.

Retrouvailles  Elise Desvents et Solene Pagre 

- "Sam ! C'est toi ?!"

L'intéressée leva les yeux vers la voix, et son visage s'éclaira. Une adolescente un peu plus âgée était debout dans l'encadrement de la porte. Le visage de celle-ci n'était pas inconnu à la cadette Brown.

Elise. Cousine. se dit intérieurement Sam.

Elle se leva instinctivement et se jeta à la porte, laissant tomber diverses sucreries dont les Chocogrenouilles et les Dragées surprises achetées plutôt sur le sol du compartiment. Elle dévisagea sa cousine de la tête aux pieds. C'était bien elle. Ses cheveux roux étaient inchangés. Elle portait un pull noir jais et un pantalon jaune Poufsouffle. La fillette n'avait pas revu Elise depuis la mort de ses parents, et aucune nouvelle de sa famille n'était arrivée jusqu'à Sam. Leur dernière rencontre datait de Thanksgiving, deux mois avant l'accident. Depuis, elles ne s'étaient pas revues. Elise était partie à Poudlard, où elle avait visiblement intégré la Maison de Helga Poufsouffle, et Sam était restée à l'orphelinat de Londres.

La fillette eut les larmes aux yeux. Elle n'avait pas revu de membres de sa famille depuis longtemps, les seuls qu'elle ait côtoyé ces deux dernières années étant ses frères, Logan et Cole. Elle était si heureuse qu'elle resta immobile devant sa cousine.
Elise Desvents avait bien grandi depuis la dernière fois. Elle avait presque une tête de plus que Sam. Leurs yeux avaient le même vert profond, et les deux filles avaient le nez et les joues parsemés de tâches de rousseur. Elise était la fille aînée du frère de Gaëlle Brown, Alexander Desvents.

Dans les souvenirs de Sam, la famille d'Elise vivait en France, dans la région parisienne. Elle se souvenait d'y être allée une fois ou deux, pour des réunions de famille, où les deux jeunes filles avaient rencontré leur autre cousine, Solene Pagre. Au fait...elle rentre à Poudlard cette année il me semble... comme moi...Qui sait, peut-être que l'on arrivera dans la même maison !songea la cadette Brown.

- Elise ! s'écria la fillette.

Sam se jeta dans les bras de sa cousine, le sourire aux lèvres. Toutes deux éclatèrent de rire.

- Tu m'as manqué !
Dernière modification par Sam Brown le 12 janvier 2018, 21 h 30, modifié 1 fois.

Concerto pour Sam-Sam en Fa majeur
#2F4F4F

Retrouvailles  Elise Desvents et Solene Pagre 

En entendant son nom, Sam, car c'était bien elle, tourna la tête elle, et une lueur soudaine éclaira son visage. Elle se leva, et, dans, sa hâte, renversa quelques sucreries qui avaient l'air délicieuses. Pour Elise, cet pour n'importe quel Poufsouffle, et acte était un crime, mais dans cette situation, elle n'allait pas se plaindre pour si peu, surtout que ses parents lui avaient donné plusieurs gallions qu'elle ne manquerait pas dépenser très vite en diverses sucreries. Sa cousine s'arrêta brusquement devant elle et la dévisagea. Elles se regardèrent ainsi pendant une bonne minute, en se remémorant les joyeuses rencontres où elles avaient tant parlé, joué et rigolé ! Mais malheureusement, les parents d'Elise lui avaient un jour dit qu'il y avait eu l'accident, et que tante Gaëlle était...non, il na fallait pas penser à cela, il fallait plutôt se réjouir de revoir cette cousine, qui elle aussi, avait les larmes aux yeux -elles devaient penser à la même chose. Pour rompre le silence, et sûrement aussi parce qu'elle n'était plus sous le choc de cette apparition, Sam s'écria, se jetant dans les bras de la jeune rousse, légèrement étonnée, mais contente:

- Elise !

Elle aussi se souvenait de son prénom ! Elles rirent, contentes d'être enfin et à nouveau réunies. La petite fille continua en souriant, tandis qu'Elise se penchait pour ramasser une chocogrenouille:

- Tu m'as manqué !

Oh, oui, elle aussi lui avait manqué, et beaucoup ! Elles ne s'étaient pas vues depuis plus de deux ans, et leur ancienne complicité lui avait manqué...c'est sûr, cette année à Poudlard allait être bien plus joyeuse que la première ! Elle répondit à sa cousine, et lui demanda:

-Toi aussi, tu m'as manqué ! Tu te souviens quand tu venais en France, et qu'on cachait les jouets de tes frères pour les embêter ! Où quand Mamie nous racontait les histoires, le soir, pour nous aider à nous endormir...

Maintenant qu'elle s'en souvenait, qu'est ce qu'elle regrettait de ne plus pouvoir faire cela ! C'était tellement bien, avec tous ses cousins, ses oncles , et ses tantes: il y avait tout le monde ! Mais maintenant, tante Gaëlle n'était plus là, ni oncle William. Heureusement, elle avait déjà croisé quelques fois Logan et Cole, dans les couloirs de Poudlard. Et Mamie était toujours ici, à Londres, et la famille Desvents venait la voir chaque hiver. OH, que ce serait bien si cette année ils invitaient aussi les Brown ! Ce serait presque comme avant, et les deux fillettes pourraient réavoir un lien aussi fort qu'avant...
Elise était complètement perdue dans ses pensées, et l'ouverture de la porte la fit sursauter, d'autant plus la tête qui s'y glissa: elle l'avait déjà vue, mais où, elle n'en avait aucun souvenir! Elle n'eu pas besoin de plus réfléchir car la fillette s'expliqua:

Sam & Elise, c'est ça ? Moi c'est Solène, on s'est vu qu'une fois je crois.

Solène...oui, c'était il y a deux ou trois ans, à une de ces intimidantes et énormes réunions de famille, auxquelles, malheureusement, les parents d'Elise adoraient se rendre. La rousse ne savait pas quoi répondre, surtout que Solene rougissait, et, en croisant les yeux de Sam, elle lui demanda de répondre en faisant une petite mimique, la plus discrète possible.

Reducio
Solene, je t'ai mis la couleur verte pour le dialogue, pour que ce soit toujours la même présentation :sweatingbullets: si tu veux que je change de couleur, dis le moi ^^
Edit: ça vous va si on garde l'ordre Sam-Elise-Solene ?

*Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe !*

Retrouvailles  Elise Desvents et Solene Pagre 

Solène du rougir encore plus quand son embarras monta ; le silence s'installait après son arrivée. Elle eut un petit sourire gênée mais, devant l'absence de réponse, se décida à entrer dans le compartiment, l'observant du coin de l'oeil. Déjà, des friandises s'étendaient sur une des places, signe qu'Elise, la plus grande, déjà en deuxième année, était à Poufsouffle -comme le confirmait son uniforme. Et aussi que la gourmandise n'était pas forcément présente que dans l'ADN de la Pagre. Cette dernière souffla un bon coup, essayant d'évacuer le sentiment de mal aise qu'elle commençait à ressentir. Après tout, les deux filles étaient techniquement de sa famille et, même si elle ne les connaissaient pas encore, il n'avait aucune raison d'être aussi timide. Mais les deux filles semblaient bien s'entendre, ce qui fessait que la future première année se sentait un peu étrangère. Rejetant ses longs cheveux blonds en arrière, elle sortit machinalement une patacitrouille de sa poche et la fourra dans la bouche. Elle en sortit deux autres et les tendit aux deux filles, debout contre sa valise, elle-même contre la porte. Elle avala son bonbon avant de proposer :

Solène : Vous en voulez ?

Sa voix était à peine plus ferme qu'à l'entrée, mais au moins en maitrissait-elle le tremblement et le rouge de ses joues. Une amélioration pour Solène, qui esquiva même un petit sourire.


Reducio
Pour moi, tout me va Elise !

Retrouvailles  Elise Desvents et Solene Pagre 

Toi aussi, tu m'as manqué ! Tu te souviens quand tu venais en France, et qu'on cachait les jouets de tes frères pour les embêter ! Où quand Mamie nous racontait les histoires, le soir, pour nous aider à nous endormir...

- Je me souviens de tout ! rit Sam de bon cœur. 

Les deux cousines discutèrent durant quelques minutes, riant à propos d'anecdotes, s’esclaffant à l'évocation de vieux souvenirs. Les moments passés avec Élise avaient sûrement étés des plus heureux que Sam avait vécu avant la mort des parents Brown. A partir de là, les jeunes filles avaient cessé de se voir. Aujourd'hui, elles étaient aux anges, enfin réunies après tant de temps. Soudain, quelqu'un frappa à la porte du compartiment. Les deux cousines se tournèrent simultanément vers l'origine du son.  Une jeune fille aux cheveux bonds comme les blés et aux yeux vert émeraude poussa la porte et posa un pied hésitant à l'intérieur. A ce moment précis, l'esprit de Sam lui fit défaut. Un vide s'installa en elle, comme une amnésie. L'inconnue prit alors la parole.

- Sam & Élise c'est ça ? Moi c'est Solène, on s'est vu qu'une fois je crois.

Les intéressées s'immobilisèrent. Toujours muette, la jeune Brown fouilla dans ses souvenirs, à la recherche de ce visage qu'elle avait déjà vu quelque part. Rien ne lui revenait, sa mémoire semblait comme effacée. Puis Élise lui pinça le bras, et tout lui revint.
Réunions de famille. Avant l'accident. se souvint t-elle. Solène n'avait pas tant changé. Toujours habillée en citadine, comme à son habitude, et surtout, toujours en train de manger.  Elle semblait mal à l'aise, debout dans l'encadrement de la porte, appuyée contre sa gigantesque valise. Quelques secondes passèrent, en silence. Sam fixait la fillette Pagre, curieuse. Élise quand à elle semblait savoir précisément qui était Solène.
Sam finit par faire le premier pas . Elle s'avança vers la jeune fille au t-shirt rose, toujours en train de mastiquer sa Patacitrouille, et se posta face à elle. Pourtant, c'est Solène qui prit la parole

- Vous en voulez ?

Sam réprima une envie de rire. Décidément, la gourmandise était dans les gènes des jeunes filles. Malgré les nombreuses friandises avalées ou plutôt dévorées avant l'arrivée de la jeune Pagre, l'estomac de la fillette réclamait d'autres victuailles.

- Oui je veux bien s'il te plaît ! répondit elle, le sourire aux lèvres. Moi c'est Sam, et voici Élise !

Elle adressa un signe de tête à Élise.

Reducio

Parfait pour l'ordre Sam Elise Solene ^^

Concerto pour Sam-Sam en Fa majeur
#2F4F4F

Retrouvailles  Elise Desvents et Solene Pagre 

Sam avait l'air aussi contente qu'Elise à l'évocation de ces heureux moments...mais c'était avant la mort des parents de Sam. quel triste moment ! Elle se souvenait très bien, lorsque ses parents le lui avaient annoncé ! Son frère était trop  petit pour comprendre, mais Elise avait été marquée et avait pleuré seule, dans sa chambre, jusqu'à ce que Jack entre avec un grand sourire, lui demandant de jouer aux voitures Moldues avec lui. Pour la première fois, elle avait refusé de jouer avec son mignon petit frère auquel elle cédait tout. Elle avait été très proche de ses cousins Brown, et aussi de leurs parents. Elle avait même dit un jour à ses parents qu'ils étaient ses oncles et tantes préférés. Leur mort, bien qu'abstraite, avait ainsi beaucoup marqué Elise.

La conversation continua, et Solene proposa, tout en mâchant une, des Patacitrouille à ses cousines, à la plus grande joie de la plus vieille, qui, en bonne Poufsouffle, accepta de bonne grâce.

- Vous en voulez ?

- Oui je veux bien s'il te plaît ! Moi c'est Sam, et voici Élise !

Sam aussi avait l'air gourmande ! Peut être seraient-elles toutes les trois dans la même maison ? Ce serait formidable ! Elle leur demanda, excitée : si c'était le cas, elles pourraient encore se rapprocher, et elles seraient comme deux soeurs pour la Poufsouffle !

-J'en veux bien une aussi, merci ! Dans quelle maison croyez vous allez ? Moi, je suis à Poufsouffle !

Après avoir prit la confiserie, elle la mit dans sa bouche, et la mâcha avec gourmandise. Elle leur précisa sa maison, car, peut être qu'elle n'avaient pas vu l'insigne de Poufsouffle - qui était pourtant bien visible - cousue sur son uniforme...

*Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe !*

Retrouvailles  Elise Desvents et Solene Pagre 

Sam se souvenait. Même après une éternité, elle se souvenait. De tout. Du début à la fin. Les moments qu'elle avait passés avec Elise étaient sûrement les plus beaux. Et pourtant, ils avaient pris fin. Dès l'accident, c'en était fini. Plus rien. Les enfants avaient fait des croix sur les rencontres, et chacun était parti de son côté. Un moment, ce n'était pas si mal. C'avait permis à la fillette d'oublier. Oublier. Comme une lâche. Et puis aujourd'hui, tous ses efforts étaient partis en fumée. En fumée. En fumée. La maison elle aussi était partie en fumée quelques années plus tôt. Les yeux vides, Sam voyait encore la fumée. 
Puis, peu à peu, la voix d'Elise éclaircit le monde, et elle vit clair. Clair. 

- J'en veux bien une aussi, merci ! Dans quelle maison croyez vous allez ? Moi, je suis à Poufsouffle !

Poufsouffle. Elise était à Poufsouffle. La jeune sorcière se souvint des mots de ses frères à propos des jaune et noir. Patients Loyaux Travailleurs. Elle apprécierait elle aussi atterrir à Poufsouffle. Mais détesterait observer se creuser un fossé entre elle et ses frères. Elle répondit à sa cousine en toute franchise. Mensonge prohibé. 

- Je ne sais pas... J'adorerais être avec toi ! Mais ça voudrait dire que je ne serais pas avec Logan et Cole. Et toi Solene ? 

Solene était partie. Éclipsée. Arrivée comme une bourrasque, repartie comme une voleuse. Sam haussa les épaules. Tant pis. Encore tant pis. C'était ses affaires, pas celles de la jeune sorcière. 

Tant mieux. Elle serait tranquille avec Elise. Tant mieux oui. Elle n'avait aucune envie de rattraper la disparue. Juste celle de rester avec sa cousine. 

Oublier le reste. 

Redécouvrir le bonheur. 

Concerto pour Sam-Sam en Fa majeur
#2F4F4F

Retrouvailles  Elise Desvents et Solene Pagre 

Pendant que Sam réfléchissait à la question d'Elise, celle-ci croisa le regard de Solene qui lui fit un petit signe de la main pour lui faire comprendre qu'elle voulait partir, sûrement pour prendre l'air. La Poufsouffle lui sourit et se tourna vers son autre cousine, qui réfléchissait et qui n'avait pas l'air d'avoir constaté le départ de la petite blonde. Elle lui dit enfin, après quelques secondes de réflexion :

- Je ne sais pas... J'adorerais être avec toi ! Mais ça voudrait dire que je ne serais pas avec Logan et Cole. Et toi Solene ?

Logan et Cole, elle s'en souvenait ! Les deux grands frères jumeaux de Sam, qui étaient entrés à Poudlard quelques années avant Elise, et qui avaient été répartis tous les deux à Serpentard, si la mémoire de la petite fille était bonne. Elle ne les avait croisés que très rarement l'an dernier, dans le château, et ne leur avait pas parlé, hormis quelques formules de politesse. Avant l'accident, elle n'était pas aussi proche d'eux qu'avec Sam, et ne tenait donc pas à avoir une relation avec eux comme elle en avait eu auparavant avec sa cousine. Elles avaient été de très bonnes amies et se voyaient très souvent, bien plus qu'Elise ne voyait ses cousins maternels. Mais maintenant, après l'accident, Sam est-elle toujours la même ? N'a-t-elle pas changé ? Un tel évènement ne peut être oublié sans laisser de traces...il en avait laissé, bien qu'elles soient à peine perceptibles, sur la petite rousse : lorsqu'on lui parlait d'oncles et tantes, les larmes pouvaient encore lui monter aux yeux, bien qu'elle aie appris à se maîtriser.
Après cet instant de rêverie, Elise se souvint qu'elle devait répondre à Sam, vu que Solene était partie.

-Elle est partie, je ne pense pas qu'elle va revenir. Oui, ce serait bien si tu étais aussi avec Logan et Cole...mais selon toi, quelle est la maison qui correspondrait le mieux à ton caractère ? Car je pense que ce n'est que dans celle-là que tu te plairas vraiment, non ?

Reducio

Je suis désolée si la qualité n'est pas super, mais je n'ai pas fait de rp ces dernière semaines et donc j'ai un peu "oublié".  :sweatingbullets:

*Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe !*

Retrouvailles  Elise Desvents et Solene Pagre 

Toutes mes excuses pour cet impardonnable retard :/ 

Solene partie. Tant pis. C'était mieux ainsi. Les yeux vides, Sam était songeuse. Serpentard serait logiquement la maison la plus "normale" pour la gamine qu'elle était, puisque toute sa famille y était passée. Pourtant, Elise était à Poufsouffle. Elle ne savait pas quoi répondre. Pour sûr, elle n'avait pas le profil d'une rouge ou d'une bleue. Serdaigle ne l'accueillerait sûrement pas d'un bon œil, Gryffondor non plus. Hésitante, elle fixa sa cousine dans le blanc des yeux, lui répondant calmement. 

- Peut-être Serpentard, puisque Logan et Cole y sont. 

Et Papa. Il fallait qu'il revienne. Toujours, encore. Le monstre n'arrivait pas à se débarrasser du souvenir. Le monstre le traînait tel un boulet, un fardeau, une épée de Damoclès, prête à chuter au moindre relâchement, lui rappelant éternellement son crime. A Poufsouffle, elle pourrait oublier. Passer à côté, ne plus y penser. Les oublier. Ne plus les voir, tout en vivant avec la seule famille qui lui restait. Elise. 

- Mais je crois que je pourrais aller chez les jaunes aussi. En tout cas, ça ne m'étonne pas que tu y soies, ça te va bien ! articula t-elle, faible sourire aux lèvres.

Elle avait envie de parler. De partager. D'évoquer. Des années sans se voir, un vide s'était creusé, il fallait le remplir. Repensant à ce qu'elles avaient vécu ensemble, elle se perdit un instant dans ses songes, de retour en France, quatre ans plus tôt. Les deux fillettes chantonnaient ensemble, jouant avec énergie dans un vieux square abandonné. Même musique (), toujours la même. Sans réfléchir, elle finit par lâcher, dans un soupir : 

- J'aimerais bien chanter. Comme avant. Enfin non. Pas comme avant. Trouver une nouvelle chanson. 

Elle ne supporterait pas de continuer à accompagner de sa voix des mots que lui avaient appris son père. Elle ne pourrait pas. Il fallait changer. Changer de disque. 

Concerto pour Sam-Sam en Fa majeur
#2F4F4F