Voie 9 ¾

Inscription
Connexion

Un nouveau départ

RPG libre ;)







Le sentiment d'impatience que Tisteba avait en lui depuis son réveil se transforma soudainement en une peur incontrôlable en arrivant devant le mur trônant fièrement entre les voies 9 et 10 de la gare de King's Cross. Et si le passage menant à la voie 9¾ ne s'ouvrait pas? De plus, il ne connaissait aucun sorcier, étant né de parents moldus. Allait-il réussir à trouver des amis ? 

Un sorcier, employé du ministère de la magie était venus leur expliquer, à lui et à ses parents, sa condition de sorcier et le fait qu'il devrait donc suivre un enseignement à Poudlard, l'école de sorcellerie. Il leur avait aussi détaillé comment se rendre sur le chemin de Traverse, comment fonctionnait l'argent des sorciers mais aussi comment se rendre sur cette fameuse voie 9¾, tout simplement en fonçant dans un mur! 

Ses parents étaient derrière lui, et, en se retournant, Tisteba vit qu'ils n'avaient pas du tout l'air enchantés de devoir courir droit sur le mur en face d'eux.

- Tu est sûr que c'est ici, chéri ? Demanda Sarah, la maman de Tisteba à son mari, Arthur.

Arthur sortit une feuille de papier de sa poche.

- Oui, c'est ce que nous avait dit ce monsieur, j'ai pris des notes.

- Donc il faut vraiment foncer contre un mur ?!?

- Apparemment oui...

- On a qu'à y aller tous les trois ensemble. Proposa Tisteba.

- Bonne idée mais, il ne faudrait pas que les gens "normaux" nous voient... Répliqua Mr Charbou

- C'est bon, il est encore tôt, la gare n'est pas encore beaucoup fréquentée, il faudrait au contraire en profiter! Fit remarquer Sara

- Et dire que je n'ai même pas prit le temps de dire au-revoir à Éloïse ! Râla Tisteba.

Éloïse était la meilleure amie de Tisteba, ils avaient fait les quatre cents coups ensemble et le jeune sorcier avait dû prétexter qu'il partait dans un collège ayant haute réputation, à Londres, où il logerait chez sa tante, ce qui était évidemment totalement faux.

- Bon, on y va où on attend la saint Glinglin ? Questionna Mme Charbou

Tisteba s'accrocha à son Chariot de toute ses forces et sentit son père et sa mère lui tenir les épaules. Tous ensemble, il commencèrent à courir. Tisteba vit avec horreur le mur entre les voies 9 et 10 se rapprocher à toute allure. Il ferma les yeux mais, au lieux de ralentir, accéléra encore plus pour se donner du courage. Lorsqu'il les rouvrit, il se trouvait sur une voie avec un panneau indiquant : voie 9¾.En face de lui se trouvait un train, rouge, avec écrit sur sa locomotive : Poudlard Express. 

La voie n'était pas très remplie, ce qui était normal puisqu'on était à une heure du départ du train. Il vit notamment plusieurs parents semblants être des moldus, comme les siens, mais sans aucun enfant. Ces derniers devaient être déjà monté dans le train. 

Après de longues embrassades avec ses parents à qui il promit d'écrire chaque semaine, de bien se comporter et de faire attention à lui, il monta dans le train.

Ce dernier étant très peu rempli, Tisteba se dit donc qu'il n'aurait sans doute pas beaucoup de mal à trouver un compartiment vide. Il ouvrit donc la porte d'un de ces derniers au hasard après avoir traversé un peu le couloir. Mais il était déjà occupé. 

Tisteba
Pas d’avatar
Amadalia Enderson  

Un nouveau départ

Dans la famille Enderson, les enfants ont depuis leur enfance le choix de l’école des sorciers qu’ils souhaitent rejoindre. Le père de la famille Adam a étudié une partie de sa vie à Dumstrang, avant de rejoindre Poudlard et la mère de famille Elia, elle a étudié toute sa scolarité à Poudlard. Grâce à cela, leurs enfants eurent le choix entre Dumstrang et Poudlard. Elijah, lui choisi Dumstrang pour suivre le chemin de son père et Amadalia elle choisit Poudlard, les jumeaux seront donc séparés.

Le premier septembre 2042, fut une journée riche en émotion, le bateau fantôme pour l’école de sorcellerie Dumstrang partait tôt dans la nuit. La famille se rendit en portoloin à l’endroit désigné, ils firent leur adieu à Elijah le frère jumeau d’Amadalia.
Après cela, Amadalia et ses parents se rendirent à King Cross, c’était la première fois pour eux depuis qu'ils ne fréquentaient plus Poudlard, qu'ils allaient dans une gare moldue.

« Dalia, tu as vu comme c’est beau ! Aller regarde ! Sors ton nez de ton bouquin. Tu ne vas pas le rater ton train ! Tu nous as fait partir deux heures à l’avance pour ça ! Alors profite » lui dit sa mère sur un ton de reproche évident. Sa mère n’était pas vraiment du matin... 

« D’accord Ma’ promis je lâche ce bouquin »

C’est vrai que l’architecture était très impressionnante, elle se sentait tellement petite dans cette grande gare. *je serais encore plus petite à Poudlard*

Ses parents la guidèrent à travers la gares,  elle devait rejoindre la voie 9 3/4. Face à elle il n’y avait que la voie 9 et 10. Pas de voie 9 3/4. Les sourcils de la jeune fille se froncèrent et son nez se retroussa. Elle n’aimait pas lorsque quelque chose ne fonctionnait pas comme elle le souhaitait et surtout lorsqu'elle ne comprenait pas. La jeune fille put sentir que son père se mit derrière elle, elle n’eut pas besoin de se retourner pour savoir qu’il lisait dans ses pensées. 

« Chérie fait nous confiance » lui dit-il dans un sourire rassurant

Amadalia serra les mains au tour de la poignée de son chariot, où se trouvaient toutes ses affaires, ses parents eux lui tenaient les épaules. Ils traversèrent tous les trois, Amadalia appréhendait de se retrouver défigurée. Heureusement pour elle, tout se passa très bien, ils traversèrent sans problème. Le Poudlard Expresse était déjà là, il était très impressionnant par sa taille mais aussi par sa couleur il était scintillant.

« Waw » lâcha la jeune fille aux yeux vairons 

« Comme ça m'avait manqué ! Il est toujours aussi beau, n'est-ce pas Elia ? » Demanda Adam, heureux de revoir le précieux train. Elia, elle acquiesa le sourire aux lèvres. 

Sur le quai, il y avait déjà quelques parents ainsi que quelques élèves, les familles se disaient au revoir avec peine. Amadalia devait faire ses adieux à ses parents, même s'ils savaient qu’elle ne partait pas pour toujours savoir que leurs deux enfants seraient loin et séparé les rendaient très tristes et leur faisaient peur. Mais Monsieur et Madame Enderson savait qu’ils étaient tous deux dans de très bonne écoles.

« Pa’, Ma’ je dois y aller si je veux pouvoir trouver une cabine libre dans le train... »

« Oui oui tu as raison ma chérie nous allons pas t’embêter plus longtemps » dit le père d’une voix Forte qui se voulait assuré mais qui pourtant se cassait à la fin

« Promets nous que tu nous écriras toutes les semaines, et à ton frère aussi ! Essaye de bien manger, et s’il te plaît évite de t’acharner sur l’école pense plutôt à faire de nouvelle rencontre d’accord ? » continua la mère

« Oui promis »

Amadalia fit un câlin à ses parents, en leur promettant que tout irait bien. Elle s’éloigna d’eux pour rentrer dans la rame de train, elle se retourna cependant à l’entente de la voix de sa mère.

« N’oublie pas de te faire des amis Amadalia ! Nous t’aimons ! »

« je vous aime aussi. Et j’essayerais. Promis »

Amadalia traversa les différents wagons seule, cherchant désespérément une cabine vide. *il est encore trop tôt pour embêter les gens* Au fond d'un couloir, elle trouva une cabine libre. *enfin* La jeune fille déposa ses affaires avant de s'asseoir pour lire son livre « L'histoire de Poudlard ». À peine eut-elle ouvert son livre et lu une page que quelqu'un entra dans l'habitacle, devant elle se trouvait un garçon de quelques centimètres en moins qu'elle, ils devaient avoir le même âge. La jeune fille lui fit un sourire timide, espérant ainsi rassuré le jeune garçon.