Voie 9 ¾

Inscription
Connexion

 Solo  Un premier voyage pour une première année

On descend de la voiture. C'est toujours tout un chantier. Imaginez, un couple avec six enfants, tous âgés entre 15 et 6 ans... Cette année encore, ça ne change pas. Maman gare la voiture, puis Jane sort en tout premier, se retourne pour aider Aaron, le petit dernier, qui à chaque fois s'empêtre dans sa ceinture. De l'autre côté, Charlie et Gaby cherchent à passer devant Félix qui les pousse. Les jumelles tombent à la renverse et se relève, mortes de rire, dans un enchevêtrement de bras et de jambes. Enfin les filles sorties, j'arrive à m'échapper du fond de la seconde rangée. Je cligne des yeux, le soleil est aveuglant puis me précipite vers le coffre. 

Jane et Félix sortent déjà leurs malles pour les mettre sur des chariots. Je suis toute excitée, c'est la première fois que moi aussi j'ai mes affaires. D'habitude, je les vois partir, et puis revenir aux vacances, mais c'est tout. Là... Je vais en faire partie.

Crotal, le rat de Jane, tourne en rond dans sa boîte de transport. Je suis sûre qu'elle va le libérer quand elle aura retrouvé ses amis dans son compartiment. Félix aussi a un animal de compagnie, une chouette par contre, plus pratique, mais moins euh... de compagnie.

- Allez les enfants, on se dépêche, on va finir par être en retard !

Maman est toujours celle qui nous garde sages. Papa aime faire des bêtises. Maman aussi, mais pas dans des moments comme ça. Ses yeux courent dans tous les sens. Elle surveille Aaron, pour ne pas qu'il aille sur la route (il est encore petit, il sait que les voitures sont dangereuses mais il l'oublie souvent) et aussi Charlotte et Gabrielle, parce qu'elles ont tendance à être dans le monde et à se perdre. Jane est déjà partie en avant. C'est ça 5ème année, elle a l'habitude maintenant.

Félix m'attend et puis je le suis. Et derrière moi, toute la famille. Une grande tribu. La tribu Whitllock.

"La perfection, c'est surfait" Kirsten W. , 2018

Je babille en #5D77D5

 Solo  Un premier voyage pour une première année

On pénètre la grande gare. Mes yeux papillonnent d'un détail à l'autre. Je viens souvnt pourtant, mais je ne sais pas, le bâtiment à ce quelque chose qui m'émerveille à chaque fois.

Je manque heurter un passant qui se retourne vivement, les traits furieux. Waouh ! Un peu excessive la réaction monsieur. Puis son visage se fige sur la surprise lorsqu'il m'apperçoit, fillette de tout juste 11 ans, derrière un gros chariot sur lequel trône, dans toute sa majesté, une imposante malle d'un autre temps. Maman a proposé que je prenne une valise moldue cette année, mais c'est pas pareil. Je tiens à la malle moi.

Je louvoie derrière Félix. Si Jane a disparu, lui a décidé de rester avec moi au moins juqu'au train. Pour que je ne me perde pas dans la gare, c'est ce qu'il dit, mais je sais que c'est aussi pour pouvoir se venter d'être un super grand frère trop bien. Il est gentil Félix,  c'est dans sa nature, c'est pas pour rien qu'il est à Poufsouffle. Toujours le premier à aider. J'aimerais bien le rejoindre dans sa maison. Elle a l'air trop trop bien. Maman pense que je suis plus comme elle, une Serdaigle. Ce qui est sûr, c'est que je ne suis pas une Serpentarde comme Papa ni une Griffondor comme Jane. De toute façon, dans quelques heures, je serais fixée.

Félix me fait courir pour traverser le mur. Je débarque sur la voie 9 3/4 . Ca fait cinq ans maintenant que je viens plusieurs fois par an. Mais c'est toujours aussi... magique. La masse de sorciers et de sorcières, d'élèves de tout âge, des parents qui serrent fort leurs enfants, des enfants qui les repoussent les joues rouges -ils ont leur fierté quand même ! 

Plus loin, Jane enlace ses amis. Andree et Ophalie, je les connais depuis... bah toujours je crois. Se sont nos voisins, mais comme elles sont plus vieilles que moi, je jouais très rarement avec les deux soeurs. Depuis l'année dernière, un jeune homme a rejoint leur trio. Jane ne veut rien dire, mais à mon avis, c'est son petit ami. Félix il n'a pas de petite amie, ou alors il la cache très bien.

On attend papa, maman et les petits. Ils arrivent dans les secondes qui suivent. Après, on se dirige tous vers les Quarks, la mère d'Andree et d'Ophalie, et son fils.

- Alors, le grand jour ?

Mrs Quarks est une grande sorcière mince. Elle aime bien s'habiller en vert. Un vert pomme aujourd'hui. Je suis sûre que les molus se sont retournés sur son passage. Elle me garder quand j'étais petite. Phil, son fils, est plus jeune que moi, plus de l'âge des jumelles. Et Mr Quarks est mort y'a longtemps, je ne me rappelle plus de lui. Il était Auror, comme sa femme et comme ma mère. Les risques du métier dit maman. J'espère que je ne recevrais jamais de hibou m'annonçant sa mort à elle.

"La perfection, c'est surfait" Kirsten W. , 2018

Je babille en #5D77D5