Voie 9 ¾

Inscription
Connexion

Ce n’est qu’un aurevoir

Malum éclata de rire suite à la réplique de son frère. La mère, plissa les yeux et lui donna une pichenette sur la tempe.

- Calme toi voyons ! Il faut être discret.

Kael, dans son dos, la reproduisit et Malum eut du mal à ne pas rire de nouveau.
Tout en étant excité, il se sentait également un peu effrayé à l’idée de se retrouver seul. De plus, la prochaine fois qu’il pourrait voir sa famille serait à Noël et il sentait son cœur se serrer à cette idée. Néanmoins, après être passer par la voie 93/4, sa joie à l’idée de découvrir ce nouveau monde prit le dessus.

- Ouah !!! Mais c’est génial ! J’adore la magie ! Tu pourras me montrer ce que tu sauras faire à ton retour, pas vrai Kal’ ?!

Malum lui donna un léger coup de coude, et courut vers l’avant pour observer de plus près le train. Son jumeau, sourit. Il le rejoignit rapidement et passa un bras autour de l’épaule de son frère.

- Je t’enverrai des hiboux, comme quand j’ai reçu ma lettre. Ça pourrait être cool, pas vrai ?

Malum s'apprêta à répondre, mais la mère annonça :

- Le train va bientôt partir. Tu devrais monter.

Kael se retourna, commençant à s'éloigner de sa famille mais il entendit derrière lui :

- Et les aurevoir ? Tu te prends pour qui monsieur ?

- Pour un sorcier, s’écria Malum qui fit un geste comme pour jeter un sort.

Kael fit demi tour et prit sa mère dans ses bras. Elle le serra fort lui faisant promettre de lui donner le plus rapidement des nouvelles. Il fit ensuite un câlin à son père qui lui caressa les cheveux.

- Fais attention à toi mon grand, d’accord ?

Kael lui fit un sourire comme réponse et sa sœur le prit ensuite dans ses bras.

- Mon petit frère, un sorcier ! Ne nous lance aucun sortilège d’accord ? Même si tu es énervé.

Kael éclata de rire et se tourna vers son jumeau. Il ne souriait plus, et ses yeux étaient plus brillants qu'à l’ordinaire. Ils se prirent dans les bras, sans rien dire, la souffrance de la distance entre les deux qui se faisait déjà ressentir.
Puis, Kael monta dans le train, sa valise à ses cotés et fit de grand geste d’au revoir à ses proches. Le train fit un bruit et s’élança.
Malum cria alors :

- Tu vois, je t’avais bien dit que c’était pas une blague !!! T’es un vrai sorcier, Kal’ ! À bientôt ! Et envoie moi du courrier !!!

- Travaille bien, mon chéri !!! Cria également sa mère.

Puis il n’entendit plus rien, sa famille n'étant plus que des points au loin.