Voie 9 ¾

Inscription
Connexion

Première aperçu

Lorsque son frère disparu dans la barrière de la voie 9 3/4 Eléonore retient son souffle.
Elle demanda à sa mère :

- On cour, on disparaît, et on réapparaît sur la voie 9 3/4?

- Oui, répondit-elle.

- Ça me fait un peu peur.

Eléonore aurait bien voulu que son père soit là.

- On y va?

Eléonore répondit "oui" et empoigna son chariot de toutes ses forces. Sa mère la pris par les épaules puis elles coururent droit sur la barrière. Quand Eléonore réouvrir les yeux,tout le décor avait changé. Les enfants avaient des chariots comme celui de Eléonore et les adultes étaient habillés de cape.
Mais ce qui la captiva surtout, c'était le grand train noir et rouge qui les attendait au milieu de la gare.

- C'est le Poudlard Express ? demanda Eléonore.

Sa mère Aucha la tête et au même moment, une fille qui devait avoir son âge, la bouscula.

- Oh! Pardon! Ça va? Je suis désolée!

- Ce n'est pas grave. Je n'ai pas eu trop mal...

- Tu viens ? demanda quelqu'un qui devait être sa mère.

- J'arrive. On se retrouve à Poudlard ?

- O.K. À plus tard.

Elle partie embrasser sa mère et monta dans le Poudlard Express. Eléonore fit de même. Elle essaya tous les compartiments. Dans l'un d'eux elle cru voir la fille qui l'avait bousculé sur le quai. Eléonore trouva de la place dans le dernier compartiment. Il y avait déjà quelqu'un. La fille du quai.

Eléonore PERK, élève de première année à Poudlard.

Première aperçu

- Euh, salut, je peux m'asseoir?

- Bien sûr! Tu es bien la fille que j'ai rancontré sur le quai ?

- Oui. C'est moi.

- Tu peux t'assoire.

Eléonore s'assit. Un silence s'installa.

- Et toi, tu est bien celle qui m'a un peu bousculé sur le quai ?

- Euh, je ne t'ai pas bousculé... Je t'ai demandé si tu n'avais pas eu mal car je me suis dis que tu avais un peu mal à la gambe...

Eléonore béssa la tête.

- Et ensuite, tu as embrasser ta mère et tu es montée dans le train ? Et tu as une sœur jumelle qui est toujours entourée de filles?

- Euh, non... Tu as une maladie ?

- Une sorte de maladie. Je "voie" des choses. En faite mon cerveau invante des images. Que je voie.

Eléonore PERK, élève de première année à Poudlard.