Voie 9 ¾

Inscription
Connexion

Des parents perdus, une amie retrouvée!  PV 

Tchou, tchou ! Le Poudlard Express sifflait dans la gare de Pré-Au-Lard, tandis qu'une foule d'élèves se pressait contre ses flancs comme autant de porcelets tétant leur maman. Une rumeur joyeuse s'élevait de la foule de petits bouts de choux. Madeleine traînait sa valise derrière elle, se frayant un chemin au milieu de tout ce monde. Les vacances de Pâques venaient de commencer et la demoiselle allait passer les deux prochaines semaines chez ses parents, dans la maison où elle avait grandi : à Canterbury.

La troisième année atteignit enfin les portes du train, y monta, et hissa ses bagages. C'était quand même bête, se répétait-elle, de se trimbaler un bagage aussi volumineux alors qu'il n'était qu'à moitié vide : elle avait effectivement laissé une bonne partie de ses affaires à l'école, ne jugeant pas nécessaire de tout emmener pour tout rapporter dans quinze jours. Le problème, c'est qu'elle n'avait pas trouvé de bagage plus petit, elle avait donc pris sa grosse valise de début d'année.

Bref, laissant son bagage de côté, et bien consciente de porter toujours le badge de préfète, elle commença à aider les autres élèves (et notamment les plus petits) à se répartir dans le train.

Quand tous furent assis, Madeleine revint vers sa valise, puis alla s'asseoir dans un compartiment. Elle passa un agréable voyage en compagnie de ses amis, et bientôt, Londres apparut sous leurs yeux.

La cohue des élèves descendant du train fut d'une même ampleur que la cohue qui leur avait permis de monter. En pire même car le quai était déjà occupé par les parents attendant leurs rejetons, parents qui trouvaient absolument nécessaires de se coller aux portes du train puis de faire part de leurs touchantes retrouvailles à tout le monde en restant au milieu du chemin.

Madeleine finit enfin par descendre. Dans la gare de King's Cross, débarrassée de son costume d'écolière, elle se sentait véritablement en vacances. Et le premier challenge de ses vacances serait de retrouver ses parents au milieu de cette foule.

La demoiselle s'éloigna du train et commença à fouiller le quai du regard. Les minutes s'écoulèrent sans trace de Mr et Mme Koter. Quand elle fut certaine que ses parents ne se trouvaient pas sur le quai 9 ¾, Madeleine traversa le mur, rejoignant la partie moldue de la gare, un tantinet inquiète.

Elle s'éloigna tranquillement, puis se résolut à s'asseoir sur un banc, dans le hall de la gare, et à attendre que ses parents la trouve. Mais ça c'était avant qu'elle distingue une chevelure rose caractéristique, qui se trouva encadrer une figure connue : Victoria Pidloux.

Madeleine se releva d'un bond et alla saluer son amie :


« Salut Vicky ! Tu vas bien ? »

Après lui avoir fait la bise, elle lui demanda sans réfléchir :

« Tu n'aurais pas vu mes parents ? Ah non, c'est vrai, tu ne les connais pas... Ça fait un quart d'heure que je suis là, mais je ne les ai pas trouvé. Ils doivent être en retard. »

Griffes et Crocs, Griffes et Cœur, Gryff vainqueurs !
Gryffondor du mois en 01/2013, 06/2014, 12/2014 et 03/2015 - Elève du mois de Juin 2014 et Mars 2015
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Des parents perdus, une amie retrouvée!  PV 

La dernière fois que Victoria avait mis les pieds dans la gare de King's cross c'était pour revenir de Prés-au-lard là où elle avait fait une campagne de publicité pour le chaudron baveur. Elle utilise assez souvent le train pour se déplacer car elle n'a pas son permis de transplanage et à part le train, elle ne connaît pas beaucoup de moyen de transport qui permet de se camoufler parmi les moldus.

Ce jour-là, l'adulte devait attendre un ami moldu qu'elle avait rencontré pendant ses vacances d'été entre sa sixième et sa septième année à Poudlard. Cela faisait quelques temps que les deux amis se parlaient mais Victoria ne lui a jamais révélés sa véritable identité. Pour lui, Victoria était une moldue tous à fait normale, gérante d'un pub-tabac. Elle essayait aussi de parler comme une moldue ce qui n'était pas chose facile quand on ne sait pas se servir d'un téléphone, qu'on ne sait pas ce qu'est internet et que les voitures sont vu comme un déplacement très complexe. Bref, elle qui détestait les moldus lors de son enfance, maintenant elle doit vivre avec et se mettre dans la peau de l'un d'eux parfois, pour le travail ou les loisirs. Là, c'était pour les loisirs.

La patronne du chaudron baveur marcha dans l'allée centrale de la gare. Il y avait du monde aujourd'hui. A en voir certains panneau publicitaire, c'était les vacances de pâques et de nombreuses familles se préparaient à partir. Victoria jeta un œil à l'entrée de la voie 9 ¾ de loin et elle vit de nombreux parents qui attendait sur le quai de la voie 9. C'était sûrement des parents moldus qui attendait leurs enfants sorciers. Victoria resta dans le hall car elle ne savait pas de quel train allait arriver son ami et donc les indications sur l'écran numérique ne servait à rien. Elle avança donc tranquillement attendant son voyageur quand elle croisa dans la gare d'un visage qui lui était familier.


« Salut Vicky ! Tu vas bien ? »

C'était Madeleine Koter, l'une de ses amis qu'elle avait à Poudlard. C'est vrai qu'elle est toujours à Poudlard elle. Victoria sentit un sourire s'afficher sur son visage, cela faisait plaisir de revoir son amie. Elle ne l'avait pas revue depuis son départ de l'école.

« Salut Madeleine, je vais bien et toi ? »

Les deux filles se firent la bise et Madeleine interrogea Victoria.

« Tu n'aurais pas vu mes parents ? Ah non, c'est vrai, tu ne les connais pas... Ça fait un quart d'heure que je suis là, mais je ne les ai pas trouvé. Ils doivent être en retard. »

Victoria n'avait en effet jamais vu Monsieur et Madame Koter et c'est alors qu'elle se rendit compte qu'elle ne savait rien d'eux et donc rien de la famille de Madeleine. Si elle avait des frères et sœurs, s'ils étaient sorciers ou moldus... elle ne savait rien. Pour une amie qu'elle pensait proches, Victoria se rendit alors compte qu'elle avait encore beaucoup à apprendre sur Madeleine. Mais en même temps, elle ne souvenait pas de lui avoir confiée la même chose sur les siens de parents. Madeleine ne savait pas grande chose sur sa famille non plus.

« Non j'ai pas vue, je le connais pas en effet. Et malheureusement, tu n'es pas la seule brune que je connaisse ! »

Victoria ne peut pas reconnaître les parents de Madeleine car elle est brune et il y a beaucoup de bruns. Par contre, si Madeleine devait chercher les parents de Victoria, elle les reconnaîtrait sans mal car la mère de l'adulte a également des cheveux roses. Le père, lui est bruns. C'est un type normal. Quoique...

Des parents perdus, une amie retrouvée!  PV 

« Non j'ai pas vue, je le connais pas en effet. Et malheureusement, tu n'es pas la seule brune que je connaisse ! » répondit Victoria.

Pour le coup, c'était vrai. Madeleine Koter avait une couleur de cheveux plutôt banale d'ailleurs, elle n'était pas brune à proprement parlé mais châtain... par contre, ses parents étaient incontestablement bruns. La couleur de cheveux de Madeleine et de son petit frère également était un véritable mystère. Même leurs grands-parents étaient bruns ! Du moins, ils l'avaient été...

D'ailleurs, cela allait être l'occasion pour Madeleine de présenter une de ses amies à ses parents. Quand elle rentrait chez elle, elle partageait volontiers de nombreuses anecdotes sur sa vie à l'école avec sa famille, au point qu'ils étaient habitués à l'entendre prononcer les noms d'Haley, Victoria, Meilla et quelques autres. Mais ses noms restaient creux. Des sujets auxquels ils attribuaient tour à tour les différentes aventures de leur fille à l'école. Une fois, Haley et Madeleine s'était revue en dehors de Poudlard, à l'occasion d'une virée à Londres toutes les deux, mais les parents de la Gryffone n'avaient pas rencontré son amie. En fait, Victoria serait la première amie que Madeleine présenterait à ses parents... la patronne du chaudron baveur, rien que ça. Ils risquaient de s'imaginer que leur petite ne fréquentait que des grands... ce qui, à la réflexion, n'était pas tout à fait faux : Haley était en cinquième année, Meilla en sixième... elle avait bien quelques amies de son âge, mais ce n'était pas ses plus proches.

Observant l'importante chevelure rose plutôt voyante de Victoria, Madeleine lui répondit :


« C'est vrai que ma couleur de cheveux ne t'aidera pas... Par contre j'ai les mêmes yeux que mon père ! Ils ont les cheveux roses aussi, dans ta famille ? »

La troisième année s'amusa à imaginer les photos de famille des Pidloux côté Victoria. Elle se rendit compte qu'elle ne savait en fait rien de la famille de son amie. La seule fois où elles avaient réellement discuté longuement, sans s'envoyer de cognard à la figure, elles étaient à La Tête de Sanglier, elles avaient parlé Quidditch et surtout de la Nuit... mais Madeleine n'avait pas envie de parler de ça maintenant. Elles étaient liées par les événements, certes, mais elles pouvaient bien parler d'autre chose. Apporter d'autres raisons au fait qu'elles soient amies. Des raisons plus banales : elles avaient des centres d'intérêt commun, s'appréciaient l'une de l'autre pour ce qu'elles étaient et pas pour ce qu'elles avaient vécu.

« D'ailleurs, ce sera l'occasion de te faire rencontrer ma famille, reprit Madeleine. Au fait, tu attendais quelqu'un toi aussi ? »

Griffes et Crocs, Griffes et Cœur, Gryff vainqueurs !
Gryffondor du mois en 01/2013, 06/2014, 12/2014 et 03/2015 - Elève du mois de Juin 2014 et Mars 2015
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Des parents perdus, une amie retrouvée!  PV 

Victoria était ravie de revoir son amie, Madeleine, qu'elle n'avait pas revue depuis son départ de Poudlard, en fin de Septième année. Les deux filles s'étaient liés d'amitié suite à une retenue qu'elle avait eut ensemble et qui leur a faillit couter la vie. Victoria se rappelle encore de tous les détails de cette fameuse nuit, malheureusement à cause du cadeau empoisée qu'on lui avait laissé (la lycanthropie). Bien sûr, Victoria connaissait déjà Madeleine vu qu'elle était préfète de Gryffondor et qu'elle jouait dans l'équipe de Quidditch de sa maison. Mais à Poudlard, l'ancienne Serpentard préférait fuir les préfets et elle n'avait pas beaucoup de temps pour sympathiser avec les joueurs de quidditch des autres maisons.

Aujourd'hui, elle croyait qu'elle allait s'ennuyer à attendre le train de son ami moldu avec qui elle devait passer la journée et se comporter comme une moldue (ce qui pour elle, n'est pas facile du tous, d'autant plus qu'elle vient d'une famille de sorciers). Mais en faite, elle avait croiser la bonne personne, Madeleine, au bon moment. Celle-ci cherchait ses parents pour rentrer à la maison pour les vacances mais victoria ne connaissait pas alors elle ne put renseigner son amie dans l'immédiat. Puis elle avait orienter la conversation sur les cheveux. L'habitante du chaudron se demanda pourquoi d'ailleurs, en repensant à sa phrase énoncé.


« C'est vrai que ma couleur de cheveux ne t'aidera pas... Par contre j'ai les mêmes yeux que mon père ! Ils ont les cheveux roses aussi, dans ta famille ? »


Madeleine a les mêmes yeux que son père, ce qui veut dire que les yeux de son père sont... verts. Ouais mais des bruns aux yeux verts, on peut en trouver plusieurs. C'est pas le premier homme qu'on croisera avec cette description qui sera forcement Mr. Koter. Victoria ne pouvait donc pas aider la préfète de Poudlard si ce n'est pour lui suggerer quelques hommes bruns qui pourrait être sa famille. Du coup, Victoria préféra répondre à la question de son amie.

« Ma mère ouais, elle a les cheveux rose. Mais elle est blonde à la base, c'est un sortilège qui a mal tourné qui a rendu les cheveux rose. Personne n'a reussit à lui remettre ses cheveux à sa couleur initial. Ça lui a fait un choc quand elle a vu que moi aussi j'avais les cheveux roses, elle pensait que j'allais être blonde... Mon père lui est bruns. »

Elle pensa à la vie qu'elle aurait pu mener si elle avait été blonde ou chatain clair, une couleur de cheveux normal qu'on peut trouver assez aisément dans le monde moldu comme dans le monde magique. Quand un moldu lui pose la question, elle dit qu'elle a subit une coloration chez le coiffeur alors qu'elle ne supporte pas l'idée d'aller chez le coiffeur pour se teindre les cheveux. C'est surement pour ça qu'elle ne l'a pas fait pour devenir blonde ou brune. Et même elle a du mal à s'imaginer en blonde ou brune. Tous le monde la connait avec ses habituels cheveux rose, elle est connu pour ça.

La sorcière chercha parmi les personnes ceux qui pourrait être les parents de Madeleine et elle jeta des rapides coups d'oeil de temps en temps à l'écran des arrivées, pour savoir si le train qu'elle attendait n'était pas là. Personne, elle ne trouva personne dans les environs.


« D'ailleurs, ce sera l'occasion de te faire rencontrer ma famille. Au fait, tu attendais quelqu'un toi aussi ? »

Ouaip' son ami moldu. Mais elle ne souhaite pas trop faire la connaissance entre Madeleine et lui parce que voilà, il ne sait pas qu'elle est sorcière. Elle a peur de faire une gaffe ou que Madeleine en fasse une. Mais en réfléchissant, Madeleine vient d'une famille de moldus, donc il y a aucune raison qu'elle fasse de gaffe. Du coup Victoria répondit :

« Oui j'attends un ami moldu. Il a grandit dans le village où habite mes parents. On s'occupait ensemble pendant les grandes vacances. Je ne l'ai pas revu depuis que j'ai quitté la maison de mes parents. »

Autant dire, depuis quelques mois après avoir quitté Poudlard. Depuis qu'elle habitait au chaudron baveur à temps pleins, c'était comme si elle avait commencé une nouvelle vie. Rien de ce qu'elle faisait avant ne se passait en se moment. Tous avait changé. C'ets pour cela que les moments où elle pouvait voir ses amis comme aujourd'hui avec Madeleine lui était si plaisant.