Voie 9 ¾

Inscription
Connexion
  Retour

HHX : "Le Septième Wagon"

Antony ne comprit pas très bien ce qui se passa ensuite... La cage qu'il parvint en fait à ouvrir contenait des lutins de Cornouailles... Ces diables, sans attendre que la cage ne se referme à nouveau et qu'ils ne se retrouvent de nouveaux bloqués, n'attendirent pas leur reste. Le cliquetis du verrou résonnant à peine, ils s'extirpèrent de la cage avec perte et fracas... La porte de la cage fut projetée sur le côté... Sur Antony en fait, qui se la prit en plein dans le nez, et fut projeter en arrière...
Ce dernier, groggy, portant par réflexe sa main gauche au visage, dans une vive douleur ardente, sentit le liquide rouge abondé de son nez... Elina non plus ne s'en sortit pas indemne...
Le garçon sentait le sang coulé le long de ses joues, tandis qu'il tentait de contenir le flot de sang, qui gagnait à présent les pans de sa chemise moldue... Il ne faisait plus attention à ce qui se passait dans le wagon...
Le cri d'Elina résonna pourtant, tandis que les lutins s'en prenaient à elle... Et vu l'insistance des cris, elle devait lourdement tempester contre les petites créatures...
Ses cris à elle se calmèrent alors, tandis que les petits cris aigus et insupportables des lutins s'éloignèrent dans le wagon, gagnant l'accromentule...
Mais celle-ci ne fut pas aussi tendre qu'Antony ou Elina... En un rien de temps, le vacarme des lutins fut déchiré par des hurlements de douleurs, puis plus rien... Seulement une respiration lourde... et mille petits yeux qui fixaient à présent les deux enfants dans le noir...


"IMBÉCILE !"

Antony releva la tête... et quel vision d'horreur... l'accromentule le chargeait... et avec haine...
Il tressaillit, avalant une partie du sang de son nez, qui coulait le long de ses joues, de travers, manquant de suffoquer...

Heureusement pour lui, par réflexe, il pointa, de sa main droite, dans la direction de l'araignée géante sa baguette et articula... :


"Petrificus Totalus !"

Action :
~ Saigner du nez ~
~ Lancer un sortilège sur l'accromentule ~

~ Antony n’est point un drame, Antony n’est point une tragédie, Antony n’est point une pièce de théâtre, Antony est une scène d’amour, de jalousie, de colère, en cinq actes. ~
~ Famille Schialom ~
Do not go gentle into that good night.

HHX : "Le Septième Wagon"

L'Acromentule s'était contentée de lui répondre par son incompréhension de la réflexion humaine avant de s'attaquer à l'une des parois du wagon. Il semblait évident qu'elle n'était pas là volontairement mais cela ne disais pas à Elina quel était l'intérêt d'enfermer une telle créature dans un wagon de train scolaire.
Antony de son côté, avait décidé d'ouvrir l'une des nombreuses cages, libérant une multitude de lutins de Cornouaille. Les lutins s'empressèrent de s'attaquer aux jeunes sorcier et à l'Acromentule. Mal leur en pris car celle-ci, agacée par ces êtres bleu électriques, les balaya en quelques coups de pinces, fauchant par là même les malheureux élèves. Le coup qui cueillit Elina au ventre lui rappela sa rencontre avec le saule cogneur du parc de Poudlard. Rendue furieuse, l'Acromentule tonna à l'encontre d'Antony :


"IMBÉCILE !"

La gigantesque araignée se précipita sur le Serpentard. Apparemment, la diplomatie n'était plus à l'ordre du jour. Elina n'obtiendrait probablement plus rien de l'Arachnide et, même si la colère de cette dernière avec Antony pour objet, elle ne pouvait pas la laisser s'en prendre à lui. A plus forte raison après avoir vu la manière dont la monstrueuse créature avait mis fin aux jours des lutins. Romaric avait finalement peut-être bien fait de filer avant que l'humeur de l'Arachnide ne change. Le Serpentard tombé en disgrâce avait néanmoins eut le réflexe de lever sa baguette et de lancer un sort. C'était déjà une bonne chose qu'il ne soit pas resté figé de peur. Quoiqu'il en soit, Elina n'avait pas la moindre envie de voir l'un de ses camarades subir l'attaque de l'énorme araignée. Joignant ses forces à celles d'Antony, Elina leva aussi sa baguette, consciente qu'elle ne pourrait plus tenter de parlementer avec l'Arachnide une fois qu'elle l'aurait attaquée.

« Petrificus Totalus ! »

Elina espérait de tout cœur que cela suffirait à stopper la créature dans sa course. Auquel cas, elle préférait ne pas penser à ce qu'il adviendrait d'Antony.

Action physique: Lancer un sort de Petrificus Totalus sur l'Arachnide.

¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~
ma couleur : #7F6000

HHX : "Le Septième Wagon"

Image


Elina Montmort (18 POINTS DE FATIGUE) et Antony Vendrale, (9 POINTS DE FATIGUE) lancent tous deux un Petrificus Totalus qui immobilise la créature juste à temps (1 chance sur 3 : action réussie). La créature semble très puissante, il faut espérer qu'elle ne parviendra pas à se libérer d'elle-même. En attendant, les deux jeunes gens peuvent espérer être tranquille un petit moment (2 tours).

Il en est du romantisme fiévreux comme de la moule pas fraîche : quand on en abuse, ça fait mal au cœur.

HHX : "Le Septième Wagon"

Le sortilège du garçon frappa l'araignée de plein fouet !
Antony eut même le temps d'entendre et d'apercevoir le sortilège jeté par sa camarade, atteignant lui aussi l'acromentule...
Dans un cri strident, l'araignée vient s'écraser à quelques mètres à peine d'Antony, ses mandibules toujours déployées... Antony aurait bien reculé de frayeur. Mais lorsqu'il tenta de s'appuyer au sol de sa main et de mettre de la distance entre la bête et lui, il se rendit compte qu'il était toujours adossé au mur...

"Roma... Romaric... ?" demanda faiblement le garçon, tremblant...

Aucune réponse... Est-ce que le Gryffondor avait été blessé ? S'était-il évanoui ! Il était peut-être en danger !
Antony devait se ressaisir... Il devait reprendre son courage à deux mains et venir en aide à ses camarades... Et non rester un boulet pour eux...
Il se releva rapidement. Le peu de lumière filtrant par l'entrée se reflétait encore et toujours sur les yeux vitreux de l'araignée...
Après tout, elle n'était que pétrifiée... Le sortilège de saucisson avait pour effet d'immobiliser sa cible, sans pour autant la rendre inconsciente ou la priver de ses sens. Autant dire qu'elle voyait et entendait encore ce qu'il se passait autour d'elle... Et ce n'était pas rassurant du tout... Elle devait bouillonner intérieurement...

"Désolée... Je ne voulais pas... Pas faire de mal..."

Antony trébucha et faillit retomber par terre, alors qu'il venait tout juste de se lever... Il fallait qu'il se ressaisisse, il le devait !
Antony se secoua la tête, ravivant sa douleur au nez et faisant voler quelques larmes de sang autour de lui...


"Aïe..." Il porta la manche gauche de sa chemise à son nez, tachant entièrement l'avant de son vêtement... "Elina... Elina, tu m'entends ?"

Antony fit quelques pas en avant... Ils devaient progresser dans le wagon... Découvrir que faisait l'acromentule ici, et à quoi servait ces cages...

"Elina... ? Tu m'entends ? Mais où est Romaric... Aïe"

Antony trébucha sur quelque chose de mou, le cadavre d'un des lutins de Cornouailles... Quelle horreur...
Il ne voyait vraiment rien ici...

"Lumos"

Antony devait faire plus de lumière, et partir explorer le wagon avec l'aide de ses camarades avant que l'araignée ne se libère du sortilège...



Action :

Dictée :
~ S'inquiéter pour Elina, lui demander où est Romaric ~

Physique :
~ Parvenir à calmer sa peur peu à peu, même s'il continue à saigner abondamment ~
~ Lancer Lumos pour éclairer le wagon ~
~ Commencer à avancer plus profondément dans le wagon pour l'explorer ~

~ Antony n’est point un drame, Antony n’est point une tragédie, Antony n’est point une pièce de théâtre, Antony est une scène d’amour, de jalousie, de colère, en cinq actes. ~
~ Famille Schialom ~
Do not go gentle into that good night.

HHX : "Le Septième Wagon"

Avec soulagement, Elina constata que l'Arachnide s'était arrêtée en pleine course. Antony était sauf pour le moment. Non loin d'elle, elle entendit Antony s'agiter et s'inquièter.

"Roma... Romaric... ?"


Le silence suivit son appel. Romaric avait déjà quitté le wagon. Elina l'avait entraperçu quand il avait passé la porte du wagon pour regagner l'autre partie du train. Apparemment, Antony ne l'avait pas vu. Il était donc compréhensible qu'il s'inquiète au sujet de leur camarade qui ne donnait plus signe de vie.


"Désolée... Je ne voulais pas... Pas faire de mal..." S'ensuivit un bruit de chute."Aïe... Elina... Elina, tu m'entends ?"


S'excuser auprès de l'Acromentule ne suffirait certainement pas à calmer la créature. Elina l'entendit faire encore quelques pas et demander encore.

"Elina... ? Tu m'entends ? Mais où est Romaric... Aïe"

Visiblement le jeune Serpentard cédait peu à peu du terrain à son angoisse. S'il se mettait à paniquer, il ne ferait que rendre les choses plus délicates. Il fallait qu'Elina le rassure et vite. S'il cédait à la panique, il ne lui serait plus d'aucun secours et la jeune Poufsouffle se voyait mal affronter seule l'Acromentule et le mystère du wagon.

« Antony ? Romaric à quitté le wagon ne t'inquiète pas pour lui. Reste concentré. Nous avons peu de temps devant nous, il faut profiter du temps pendant lequel l'Arachnide ne nous gênera plus. »

Ceci dit, elle commença à scruter les environs avant de lancer un Lumos. Maintenant que l'Arachnide était immobilisée, ils pouvaient avoir recours à ce sort sans risquer d'être attaquée par celle-ci. Apparemment, Antony en était venu à la même conclusion car elle l'entendit lancer ce sort lui aussi.

"Lumos"


Prenant en compte la direction d'où lui parvenait les paroles d'Antony et le bruit de ses pas, Elina pris une autre direction. Elle se décida à fouiller le wagon, cherchant des indices sur le rôle de ce wagon. Elle profita de la lumière pour observe le contenu des cages avant de chercher d'autres objets qui pourrait se trouver là et la renseigner davantage.


Action physique: Lancer une Lumos et fouiller le wagon.
Action dictée: rassurer Antony.

¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~
ma couleur : #7F6000

HHX : "Le Septième Wagon"

Image


Elina Montmort (17 POINTS DE FATIGUE) et Antony Vendrale, (7 POINTS DE FATIGUE) lancent tous deux un Lumos afin d'éclairer la zone. Antony saigne et ne se sent pas bien (-1 PF). Alors qu'Antony s'avance vers le fond du wagon et prend conscience que celui-ci a l'air en bien mauvais état par rapport aux autres : sale, poussiéreux, il semble plus vieux mais ne l'est probablement pas ; Elina observe les cages et remarque qu'elles contiennent toutes diverses créatures, plus ou moins dangereuses. Des étiquettes sont accrochées aux barreaux, avec le nom de différentes matières dispensées à Poudlard, des numéros, et autres indications. La plupart des créatures semblent effrayées par la scène à laquelle elles viennent d'assister. Un certain bazar est dispersé : cartons, cordages, chaînes...

Il en est du romantisme fiévreux comme de la moule pas fraîche : quand on en abuse, ça fait mal au cœur.

HHX : "Le Septième Wagon"

L'araignée n'avait toujours pas bougé, et tant mieux... Le plus longtemps, elle restera au sol, le mieux ce sera. Antony s'épongea le nez, d'où le sang semblait s'arrêter de couler... *Un problème de moins...* songea--il.
À peine la lumière allumée, il entendit Elina lui répondre que Romaric s'était enfuit... C'était donc la raison pour laquelle ce dernier n'avait pas répondu...
*Quel lâche tout de même... Nous laisser tout seul nous débrouiller contre une acromentule de cette taille !!*
La seconde après qu'Elina lui eut déclaré ça, il l'entendit murmurer elle aussi un "Lumos"...
Et lorsqu'Antony eut l'occasion d'apercevoir ce qui se trouvait près d'elle, il se précipita dessus...

"Des cordes... Des chaînes !!"

Le garçon se cramponna à sa découverte...

"Elina ! J'ai une idée !Et lorsqu'Antony eut l'occasion d'apercevoir ce qui se trouvait près d'elle, il se précipita dessus... Nous allons attacher cette acromentule... !"

Antony n'attendit pas sa réponse... Il commença à enrouler les chaînes et les cordes entre les pattes et les cages, et tout ce qu'il trouvait... Heureusement pour lui, lorsqu'il était petit, dans le monde des modus, chaque vacance, il passait une semaine sur le voilier d'un ami de son père, qui lui avait appris comment faire de solides nœuds.
Se laissant guider par la mémoire de ses mains, il noua sas attendre les cordes, manquant de se faire mordre pas l'une des créatures dans les cages au passage... Et il ne s'arrêta pas... Il parvenait à trouver tellement de cordes dans ce wagon qu'il aurait presque pu ne jamais s'arrêter... Mais qu'avaient bient-t-ils pu faire dans ce wagon...
Antony en profita même pour attacher ses mandibules et en profiter pour immobiliser ses abdomen, rendant son dard inoffensif... Il se déplaçait maintenant avec aisance dans le wagon, tandis que son ombre projetée par sa baguette volait sur les murs... Dotée d'une agilité inouïe, sa peur disparut, remplacée par une ancienne passion, par son ancien plaisir de la mer, tandis que sa manche épongée de sang volait, déboutonnée sur son bras, et maintenant inutile, car le nez d'Antony avait arrêté de saigner...


Action :
~Son nez arrêté de saigner~
~Saute partout avec une agilité surprenante et s'empresse d'attacher efficacement l'acromentule~

~ Antony n’est point un drame, Antony n’est point une tragédie, Antony n’est point une pièce de théâtre, Antony est une scène d’amour, de jalousie, de colère, en cinq actes. ~
~ Famille Schialom ~
Do not go gentle into that good night.

HHX : "Le Septième Wagon"

De là où il se trouvait, Antony avait visiblement vu les cordages qu'Elina avait découverts car il la rejoignit en toute hâte pour se précipiter dessus. Tout à coup, il n'était plus tout tremblotant mais au contraire se serait mis à sauter dans tout les coins. Si l'envie lui en prenait, Elina envisageait de se servir des cordes restantes.

"Des cordes... Des chaînes !! Elina ! J'ai une idée ! Nous allons attacher cette acromentule... !"

Ce n'était pas une mauvaise idée. L'Acromentule le prendrait certainement très mal mais au moins, ils auraient un instant de répit supplémentaire. Compte tenu de la force et de la taille de la créature, elle ne tarderait pas à se libérer des sortilèges des deux Poudlardiens. Antony s'était déjà attelé à la tâche et avait commencé à enrouler cordes et chaînes autours de la gigantesque araignée. Il le faisait d'ailleurs avec une certaine habileté. Elina le regarda encore quelque instant tandis qu'il s'agitait tout autour de l'Acromentule.

Finalement, elle se décida à se joindre à ses efforts. Il y avait bien un sort qui pouvait leur servir dans la situation actuelle. Profitant de ce qu'Antony se soit éloigné un peu pour admirer son œuvre, elle leva sa baguette et visa l'acromentule. SI jamais celle-ci parvenait à s'échapper, il ne faisait aucun doute qu'elle ne donnerais pas cher de leur peau. C'était regrettable mais, maintenant qu'elle n'était plus disposée à discuter, c'était le plus sage.


« Salcifis »

Ce sort aussi ne durerait pas éternellement mais il leur fallait gagner du temps et ce n'était pas chose aisée que de contenir une Acromentule. Si seulement Hagrid avait été là, il s'en serait sorti sans peine, lui qui adorait toutes les créatures dangereuses. Mais le garde chasse n'était pas là et Elina commençait à se demander si il parviendraient à découvrir plus d'information sur l'usage qui était prévu pour ce wagon.

Action physique: Lancer le sort de Salcifis sur l'Acromentule.

¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~
ma couleur : #7F6000

HHX : "Le Septième Wagon"

Image


Elina Montmort (14 POINTS DE FATIGUE) et Antony Vendrale, (7 POINTS DE FATIGUE) s'attèlent à attacher l'Acromentule afin de lui empêcher le moindre mouvement. Les deux élèves n'ont pas le temps de chercher plus loin les mystères de ce wagon : le train ralentit, et finit par s'arrêter. Ils sont arrivés à la gare de Pré-au-Lard.

[Dernier tour]

Il en est du romantisme fiévreux comme de la moule pas fraîche : quand on en abuse, ça fait mal au cœur.

HHX : "Le Septième Wagon"

Sentant le wagon ralentir puis s'arrêter, Elina fut quelque peu désappointée. Ils avaient perdu trop de temps et le secret de ce wagon allait probablement leur échapper. Il leur restait encore quelques minutes tout au plus pour rassembler autant d'information que possible. Jusque là, ils n'avaient trouvé que des cages renfermant des créatures diverses et variées, des cordages, des chaînes et quelques autres éléments sans grand intérêt. En dehors du fait qu'il servait de prison, rien de ce qui se trouvait dans ce wagon ne leur en avait appris davantage pour l'instant. Lançant un regard circulaire au wagon, elle rechercha une nouvelle piste possible. Avant de tenter autre chose, elle s'adressa à Antony :

« Une fois à quai, nous devrions aller voir Hagrid pour lui signaler la présence d'une Acromentule dans ce wagon. Je suis sûre qu'il sera très intéressé. »

Elle se sentait un peu coupable d'avoir immobilisé et ligoté l'araignée, mais elle ne lui avait pas laissé le choix. Au moins, elle pourrait aller vivre dans la forêt interdite si Hagrid la prenait en charge. Etant donné qu'elle ne semblait pas satisfaite de se trouver coincée dans ce wagon, cela ne pouvait que lui faire plaisir. Ceci dit, il était possible que l'idée de faire plaisir à l'araignée géante soit du goût d'Antony qu'elle avait tenté d'attaquer. En tout cas, la Poufsouffle répugnait à repartir bredouille. Elle se décida donc à lancer encore un sort sur le wagon.


« Aparecium »

Elle ne savait pas encore ce que cela avait donné mais c'était le moment ou jamais de faire une dernière tentative. Antony semblait mieux respirer depuis que l'Acromentule était hors d'état de nuire. Peut-être pourrait il trouver quelque chose d'intéressant. Le départ de Romaric ne leur avait pas facilité les choses, mais peut-être pouvaient ils essayer de trouver un indice quelconque avant de devoir quitter le train. Elina n'était pas très rassurée à l'idée qu'un wagon abritant autant de créatures magiques se déplace avec un train remplis d'élèves.

Action dictée : proposer à Antony de parler de l'Acromentule à Hagrid.
Action physique : lancer le sort Aparecium sur le wagon et inspecter les environs avec attention.

¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~
ma couleur : #7F6000

HHX : "Le Septième Wagon"

Antony était épuisé de fatigue... Ses petites galipettes mine de rien lui avait demandé beaucoup d'énergie, à courir et à sauter partout ainsi. Il était peut être endurent à force de courir dans le parc de Poudlard, mais pour ce qui était de l'explosivité, il avait apparemment beaucoup perdu ! Pourtant lorsqu'il faisait du karaté, il partait au quart de tour ! Est-ce qu'il avait vraiment perdu à ce point là ? En un an ? C’était effrayant tout de même ! Il faudrait vraiment qu'il travaille ce point là... Surtout que si cette année il se mettait au Quidditch, il se devait d'être efficace le plus rapidement possible ! Plus encore s'il voulait le poste de finisseur ! Il s'agissait d'avoir l'accélération la plus importante en le moins de temps possible. Et surtout cela allait lui donner une bonne dose d'adrénaline, chose contre laquelle il ne dirait en fin de compte pas non.
Mais ce qui l'inquiétait à présent n'était si oui ou non ce satané Wilson, qui semblait prendre la grosse tête en tant que nouveau capitaine de l'équipe de Quidditch malgré son très jeune âge, allait le prendre dans l'équipe - enfin quelque peu tout de même, il n'y a pas de contexte pour être concerné par le Quidditch, c'est une vie de tout instant - mais surtout que l'araignée géante en face de lui ne le broie pas en deux, ne le noie pas sous acide, ou ne le plante et ne lui injecte un venin mortel et douloureux où son dernier souvenir de mortel ne serait qu'une mort dans d'atroce souffrances...
Heureusement Elina était là pour lui prête main forte, et il l'entendit dans son dos formuler un sortilège :


"Salcifis"

Ces mots à peine prononcés, des cordes apparurent de nul part et vinrent se ficeler autour de araignée, l'empêchant, avec les cordages déjà installés par Antony, le moindre mouvement.
A présent, ils allaient pouvoir fouiller le wagon de fond en comble sans être gêner... Du moins physiquement, car Antony ne doutait pas que l'araignée, dès son réveil, ne manquerait pas de tempester sur eux.
Mais déjà, Antony sentit le wagon ralentir... Étaient ils déjà arrivé ? Mais combien de temps s’était passé depuis qu'Antony avait passé la porte d'entrée de ce Wagon ? Pas tant que ça ! Ils ne pouvaient pas déjà être arrivé à Poudlard ? Où alors ralentissaient ils pour s'arrêter sur la voie ? Se passait il quelque chose dehors qui aurait forcer le train à s'arrêter et qui serait peut être en lien avec ce septième wagon ? Peut-être...
Mais s'ils étaient arrivés, Antony ferait mieux de se dépêcher de trouver des réponses.. Il éclaira alors à nouveau le wagon de sa baguette qui émettait toujours quelques faisceaux de lumière. Heureusement pour lui, en temps de crise, il savait comment réagir... En un rien de temps le voilà déjà au travail, à enquêter, plus aucune peur dans l'âme, habité seulement par son désire de réponse et d’efficacité. Visiblement, Elina en fit de même...


"Une fois à quai, nous devrions aller voir Hagrid pour lui signaler la présence d'une Acromentule dans ce wagon. Je suis sûre qu'il sera très intéressé." lui dit-elle, avant de retourner elle aussi fouiller le wagon et murmurer "Aparecium"

Peut-être allait-elle trouver quelque chose ? Antony n'en savait rien... Pour le moment, lui pensait devoir se concentrer sur les seuls maigres indices qu'ils avaient trouvé jusqu'à présent... Les petites notes inscrites sur les cages.
S'approchant d'elles, Antony faisait reculer ou s'exciter les bêtes, suivant si elles étaient agressives ou non.
*Ses notes doivent bien avoir un lien... réfléchi, réfléchi... !*
Antony devait trouver quelque chose... Il lut bien chaque note qu'il trouvait, les mémorisait, les confrontait, elles devaient avoir un lien entre elles, et avec les animaux qu'elles désignaient. Mais que faisaient toutes ces créatures ici ? Avaient-elles toujours été là ? Il fallait bien que quelqu'un s'occupe d'elles ! Qui les nourrissaient ? Antony inspecta les cages et leurs ornements à mesure qu'il avance dans le wagon, entendant déjà le crissement des roues du train raisonner à mesure que celui-ci perdait rapidement en vitesse...

Action : ~ fouiller le wagon ~
~ lire minutieusement les notes inscrites sur les cages et les comparer entre elles ainsi qu'avec les animaux que lesdites cages contiennent~
~ tenter de voir, tandis qu'il lit les notes, si n'importe quel ornement des cages pourrait lui donner une quelconque information sur celui qui détient ces créatures ou sur le fabriquant des dites cages anodines ~

~ Antony n’est point un drame, Antony n’est point une tragédie, Antony n’est point une pièce de théâtre, Antony est une scène d’amour, de jalousie, de colère, en cinq actes. ~
~ Famille Schialom ~
Do not go gentle into that good night.

HHX : "Le Septième Wagon"

Image


Elina Montmort (12 POINTS DE FATIGUE) lance le sortilège Aparecium à l'intérieur du wagon. Rien de spécial ne se passe, si ce n'est que les cadenas de certaines cages semblent avoir été ensorcelés afin d'être plus difficiles à ouvrir. Avec Antony Vendrale, (7 POINTS DE FATIGUE), elle examine avec attention chaque recoin du wagon mais rien n'attire son attention. Le jeune Serpentard passe un peu plus de temps à lire les inscriptions sur les cages, mais ne découvre rien de plus que les nom des créatures enfermées, leur nombre, et, parfois, le nom d'une matière "DCFM", "SaCM"...

Les derniers coups de sifflet retentissent sur le quai et les deux élèves sortent du wagon, puis du train. Le temps de descendre et ils sont seuls sur le quai, voyant les silhouettes de leurs camarades se diriger le château. En regardant derrière eux, les deux jeunes élèves se rendent compte que le wagon dans lequel ils étaient a disparu... depuis combien de temps était-il redevenu invisible ?

[FIN]


Proposition de suite :

• RPG avec Hagrid afin de lui expliquer ce que vous avez vu.

Vous pouvez évidemment créer votre propre suite (en parler avec vos camarades, etc.) Si vous acceptez la proposition précitée, merci de me contacter pour que nous puissions discuter des modalités du RPG de suite.

Il en est du romantisme fiévreux comme de la moule pas fraîche : quand on en abuse, ça fait mal au cœur.
  Retour