Bureau du concierge

Inscription
Connexion

Expédition chez Rusard

Vous connaissez le célèbre dicton « Jamais deux sans trois » ? Et bien, là, pour Madeleine, il s'appliquait parfaitement. Puisque la jeune demoiselle s'apprêtait à faire sa troisième grosse bêtise depuis son arrivée à l'école, sa troisième entrée par effraction dans le bureau d'un adulte. Elle allait finir par devenir spécialiste en la matière.

Rappelons pour mémoire, que la première fois, elle était en deuxième année et avait, avec Luka Rivers et Haley Pidloux (ses deux plus proches amis) cambriolé le bureau du professeur Loewy afin de ramener sa réserve de friandises au professeur Grayce. Comment en étaient-ils arrivés là ? Au départ, c'était une histoire de gage un peu stupide, mais tout le monde sait (sauf peut-être certains premières années) que les Gryffondors sont très forts pour les gages stupides.

La deuxième fois, plus récente, Madeleine avait accompli son forfait avec Haley Pidloux seulement. Les deux demoiselles étaient allées saccager le bureau du professeur Keating à coup de tomates pour se venger de son départ vers la tour de Serdaigle.

Remarque, toutes ses bêtises n'avaient pas empêchée la troisième année de devenir préfète. Et sans ce titre, elle ne se serait sûrement pas retrouvée dans sa position actuelle. La jeune fille marchait au côté d'une élève de Poufsouffle, Alyse, de la même année qu'elle. Cette dernière était venue la trouver pour régler une affaire de confiscation impliquant notre sympathique concierge.

En gros, un Serpentard (quand il y a une histoire tordue, il y a souvent un Vert là-dessous) avait volé à Alyse (vraiment, il n'avait que ça à faire?) un objet auquel elle tenait beaucoup. Puis, ce Vert pas très malin s'était fait confisqué le dit objet par Rusard. Ce dernier refusait de le rendre sous quelque prétexte que ce soit, bref il était fidèle au concierge grincheux et pénible que tout le monde connaît.

Alyse était donc venue trouver Madeleine pour l'aider à reprendre cet objet, dans le dos de Rusard naturellement. Pourquoi était-elle allée voir la préfète rouge plutôt qu'Ambre sa préfète à elle ? La troisième année ne le saurait jamais. Peut-être que sa réputation d'experte en effraction commençait à se répandre...

Les deux jeunes filles arrivèrent devant le bureau de Rusard. Tout d'abord, vérifier qu'il n'était pas là. Madeleine n'avait pas sa carte maraudesque sur elle, gadget indispensable à toute expédition de cette ordre. Tant pis, elle devrait se résoudre à utiliser une méthode ancestrale mais qui marchait très bien aussi : elle frappa à la porte. Si le concierge venait ouvrir, elle n'aurait qu'à inventer une excuse, voilà tout.

Elle attendit un moment, puis, comme aucun son venant de l'intérieur ne se faisait entendre, elle fit jouer la poignée de la porte. Fermée. Rusard était donc absent. Très bien, voilà qui arrangeait leurs affaires. Vérifiant que personne n'approchait, Madeleine sortit sa baguette rapidement, murmura un
« Alohomora » et rengaina vite son bâton.

La porte se déverrouilla en cliquetant et la jeune fille rentra. Bon, maintenant, il fallait commencer les recherches. Où Rusard cachait-il sa réserve d'objets confisqués ?

Madeleine se dirigea vers le bureau, tout en se doutant bien que, d'une part, c'était un peu trop évident pour que le concierge rangent son trésor ici, et que d'autre part, après autant d'années passées à Poudlard, son butin devait être beaucoup trop gros pour rentrer dans l'un des tiroirs du bureau.

La demoiselle commença tout de même à fouiller les tiroirs , tâtant soigneusement le fond de chacun dans la quête d'un éventuel bouton, manette ou loquet commandant un double-fond ou quelque chose dans le même ton. Rusard était un Cracmol, les objets étaient donc logiquement dépourvus de protection magique. Ce ne devrait pas être si difficile à trouver.

Griffes et Crocs, Griffes et Cœur, Gryff vainqueurs !
Gryffondor du mois en 01/2013, 06/2014, 12/2014 et 03/2015 - Elève du mois de Juin 2014 et Mars 2015

Expédition chez Rusard

Il a y des personnes qui tiennent tout particulièrement à certains objets. Un objet qui appartenait a un membre de sa famille aujourd'hui décédé, un objet qui se transmettait de génération en génération dans une famille, un objet donné par une amie peu avant un départ. Alyse tenait tout particulièrement à un objet, qu'elle gardait toujours avec elle, dans n'importe quelle circonstance. Cet objet était un badge, beige, sur lequel était inscrit « Meilleure élève de 2° année de Beauxbâtons ». l'objet était discret, et la jeune fille le mettait souvent dans son sac, pour éviter de le perdre.

Elle l'avait obtenu à la fin de sa seconde année à Beauxbâtons, lorsque le directeur récompensait les meilleurs élèves. C'était la seule fois où elle s'était sentie heureuse d'être dans cette école, et la seule fois ou les élèves lui avaient accordé un minimum d'intérêt. Bref, elle chérissait ce badge plus que n'importe quelle chose. Le fait était que ce badge cachait quelque chose. Lorsque l'on appuyait sur une lettre précise d'un des mots inscrits sur le badge, ce dernier pouvait trouver tout ce que l'on cherchait, à n'importe quel endroit. Cette petite chose était donc très pratique. Et un imbécile lui avait volé.

Remettons l'événement dans son contexte. Alyse sortait en vitesse d'un cours, et devait absolument repasser par sa salle commune pour aller chercher son kit de SACM pour le cours d'après. Elle bouscula sans faire exprès un Serpentard qui paraissait aussi pressé qu'elle. Elle s'excusa platement, mais celui ci ne l'entendit pas de cette oreille. Il se rapprocha dangereusement d'elle, et boula son sac avec son pied. Sac qui était tombé à terre quelques secondes plus tôt. Le badge sauta du sac et tomba pile devant les pieds du Serpentard, qui le ramassa. Il ricana,et malgré les protestations d'Alyse, partit avec.

Alyse était littéralement dégoûtée. Surtout qu'en ramassant ses affaires, elle entendit Rusard parler au Serpentard, et ce dernier se fit apparemment confisquer le badge d'Alyse. Cette dernière était encore plus dégoûtée. Elle décida de sécher le cours de Soins aux créatures magiques pour trouver la première préfète qui passerait et l'aider à retrouver SON objet. C'était ainsi qu'elle se retrouvait avec Madeleine Koter, la préfète de Gryffondor, devant la porte du bureau de Rusard. Après un Alohomora efficace de ladite préfète, les deux jeunes filles entrèrent et se mirent tout de suite à la recherche du bien d'Alyse.

Alyse regardait Madeleine qui était en train de fouiller dans les tiroirs du bureau de Rusard, lorsque la Poufsouffle se rendit compte que la Préfète ne devait sans doute pas savoir ce qu'elle cherchait. Alyse rompit le silence de la pièce en s'adressant à la Rouge.


« Je pense pas que tu saches ce que l'on cherche. On m'a volé un badge de couleur beige, avec des inscriptions noires dessus. Il est magique et très utile, et j'y tiens énormément. Donc voilà. »

La jeune fille reprit ses recherches, dans une grande armoire, cette fois-ci. Elle passa la tête dedans, et se retrouva face à un masque très réaliste de troll, ce qui l'effraya. La jeune fille ressortit précipitamment de l'armoire, et se dirigea vers une commode pleine de tiroirs. Peut-être qu'elle trouverait son objet fétiche dans un des tiroirs.

Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe !
Finisseuse des Frelons de Poufsouffle
Journaliste au Journal du Blaireau
Poufsouffle du mois d'août 2014 & Elève du mois d'octobre 2014 ~

Expédition chez Rusard

Le Narrateur a écrit :Madeleine : 1d6. Résultat : 2

Tu ne trouves rien et tu te pinces le doigt dans un tiroir. De toute évidence, les tiroirs du bureau de Rusard ne renferment aucun secret et sont aussi dénués de magie que leur propriétaire.

Alyse : 2d6. Résultat : 8

En cherchant dans la commode, tu trouves une carte chocogrenouille que tu décides de mettre dans ta poche. Elle ne manquera sans doute à personne, malheureusement aucune trace de ton badge.

« Même le plus petit des Serpents a du venin ! »
Élève et Serpentarde du mois de Janvier 2014
~> Championne de Serpentard <~

Expédition chez Rusard

Méthodiquement, et sans crainte de ce qu'elle pourrait découvrir comme engin de torture dans le bureau de Rusard, Madeleine explorait l'un après l'autre les différents tiroirs, répétant les mêmes étapes à chaque fois : en retirer le contenu, tâter le fond du tiroir, les bords puis la partie supérieure, accessible en se contorsionnant pour enfoncer sa main dans le bureau et a retourner pour la placer paume vers le haut. Enfin, si elle ne remarquait rien (ce qui pour le moment était le cas), ranger le tiroir et passer à celui d'en dessous.

Le problème, c'est qu'à force de glisser ses doigts n'importe où, on finit par se faire mal et c'est ce qui arriva à Madeleine. Elle manqua à plusieurs reprises de s'enfoncer des échardes dans la peau mais finalement ce fut en refermant le tiroir après cinq bonnes minutes de recherches infructueuses que les deux battants de bois claquèrent sur ses doigts.


*Ouille* pensa-t-elle en serrant sa main blessée contre elle.

« Je pense pas que tu saches ce que l'on cherche, remarqua Alyse. On m'a volé un badge de couleur beige, avec des inscriptions noires dessus. Il est magique et très utile, et j'y tiens énormément. Donc voilà. »

Madeleine ne pensait pas que Rusard se fatigue à chercher une nouvelle cachette à chaque nouvel objet confisqué, elle s'attendait plutôt à découvrir une cache plutôt imposante abritant le fruit de multiples années passées à Poudlard à prendre les élèves sur le fait et à en profiter pour leur confisquer leurs grigris personnels. Néanmoins, il est toujours utile de savoir précisément ce qu'on cherche.

« Ok », répondit Madeleine en examinant ses doigts maintenant affublés d'une belle trace rouge.

Résolue à ne plus se blesser bêtement et à retrouver le plus vite possible ce médaillon (et si possible avant que Rusard ne décide de regagner son chez-lui), elle s'éloigna du bureau. Si elle était concierge, et pas n'importe quel concierge, si elle était Rusard, où cacherait-elle son trésor ? La préfète promena son regard à travers la pièce et finalement s'arrêta sur ses chaussures.

Elle portait des chaussures tout ce qu'il y a de plus ordinaires à cette époque de l'année. Le printemps étant en train de laisser la place à l'hiver tranquillement, amenant avec lui des températures plus chaudes, la préfète avait troqué ses bottines d'hiver contre de petites ballerines noires ouvertes sur le dessus.

Mais vous êtes sûrement en train de vous dire que vous vous en fichez éperdument de ce que portait Madeleine aux pieds, du moment qu'elle arrivait à marcher avec. Eh bien, vous n'avez pas tord. Effectivement, les ballerines de la gryffone n'ont pas d'importance capitale dans cette affaire. Ce qu'il y a d'important, c'est que les ballerines en question reposaient sur un épais tapis qui recouvrait le sol. Et si ce tapis n'avait pas pour seule vocation la décoration ? Et si, en plus de réchauffer l'ambiance de cette triste salle, il cachait quelque chose ?

Madeleine descendit du tapis, se baissa et entreprit de le rouler. La présence d'une trappe aménagée entre les grosse pierres du château n'aurait rien de surprenant.

Griffes et Crocs, Griffes et Cœur, Gryff vainqueurs !
Gryffondor du mois en 01/2013, 06/2014, 12/2014 et 03/2015 - Elève du mois de Juin 2014 et Mars 2015

Expédition chez Rusard

Le Narrateur a écrit :Madeleine : 1d6. Résultat : 6

Bien vu ! Tu roules le tapis et, en plus d'une impressionnante quantité de poussière, tu décèles une trappe. En l'ouvrant tu découvres un escalier qui vous mènera toutes deux vers l'antre de Rusard... Félicitations ! Mais l'exploration est loin d'être terminée...

« Même le plus petit des Serpents a du venin ! »
Élève et Serpentarde du mois de Janvier 2014
~> Championne de Serpentard <~

Expédition chez Rusard

Ce sujet a été bloqué car n'ayant pas reçu de réponse dans les six derniers mois. Pour demander sa réouverture, adressez-vous aux préfets et professeurs.

Griffes et Crocs, Griffes et Cœur, Gryff vainqueurs !
Gryffondor du mois en 01/2013, 06/2014, 12/2014 et 03/2015 - Elève du mois de Juin 2014 et Mars 2015