Salle d’études

Inscription
Connexion
  Retour   Répondre

Une rencontre à minuit...

"Je venais de sortir de mon cours de métamorphose quand quelqu'un ma pris par le bras, c'était un élève de Serpentard. Il m'a demandée ce que je faisais dans les couloirs et je lui ai répondu que je me dirigeais en salle d'étude mais que je ne savais pas où elle était située. Il m'a donc indiqué la bonne direction et je suis entrée dans la salle. C'était sinistre ! Les tables était peintes en marron très foncé, il y avait des torches sur chaque mur et cela donnait un style inquiétant... Je me suis assise à une table tout devant et j'ai sorti un de mes cahiers, celui de métamorphose. Je devais écrire quelle sensation cela donnait d'être un oiseau et de voler. Je n'en avais absolument aucune idée, aucune. Je réfléchissais quand j'ai reçu une boulette de papier dans le cou. Cela devait être une farce alors j'ai continué de réfléchir. Une deuxième boulette de papier atterrit dans mon cou. Il y avait un message : RENDEZ-VOUS CE SOIR A MINUIT DEVANT LA SALLE D'ETUDE. Je me suis demandée qui m'avait envoyé ce message mais personne n'était décidé à me faire un petit signe de main. Je commençais à paniquer..."
Dernière modification par Luttoria Olympicus le 6 novembre 2016, 20 h 11, modifié 1 fois.

Même le plus petit des serpents a du venin !
Bonne année, bonne santé et meilleurs vœux !
Rédactrice en chef de Serpentard !
Merci à vous tous d'être ce que vous êtes !

Une rencontre à minuit...

Katy n'avait pas eu cours cet après-midi là. Ses amis lui avaient proposé d'aller se promener dans le parc en cette belle journée ensoleillée. Mais elle avait préféré passer son après midi en salle d'étude pour s'avancer dans ses devoirs et commemcer ses révisions pour ses futurs examens. 
Cela faisait environ une heure qu'elle était en salle d'étude et elle commençait à en avoir marre de ses révisions. La salle était presque vide mais cela n'empêchait pas qu'un groupe de Poufsouffle fassent assez de bruit pour la distraire.
*J'en ai marre de toutes ces leçons* songea-t-elle. Mais malgré cela elle se replongea dans sa leçon d'Histoire de la Magie. Puis la porte de la salle claqua, la Serdaigle se retourna et vit une Serpentard s'installer deux tables devant elle. *Ça doit être une première année* pensa Katy lorsqu'elle vit la jeune fille à la démarche timide.
Katy n'avait vraiment plus la tête à ses révisions alors elle regardait par dessus l'épaule de la jeune Serpentard pour voir ce qu'elle travaillait. Elle cru reconnaître la leçon de Métamorphose qu'elle avait aborder l'année précédente sur le sortilège Avifors. Katy avait adoré cette leçon, alors que la Serpentard, paraissait à cours d'idée sur son devoir.
Un peu timide, elle décida d'envoyer un petit papier à la jeune fille pour lui proposer son aide. Étant donné qu'elle devait rejoindre ses camarades elle griffonna rapidement sur un bout de papier "SI TU AS BESOIN D'AIDE POUR TES DEVOIRS" et elle le lança sur la jeune fille et se replongea dans ses cours pour faire mine de rien. Dès que la Serpentard s'était retournée Katy lança une deuxième boulette de papier dans lequel était écrit "RENDEZ-VOUS CE SOIR A MINUIT DEVANT LA SALLE D'ETUDE". Malheureusement la jeune Serpentard n'a lu que le second mot et elle paraissait maintenant effrayée. La Serdaigle était triste car ça n'avait pas eu l'effet qu'elle aurait voulu produire et n'osant pas aborder la première année en public, elle quitta la salle.
Katy espérerait vraiment que la jeune inconnue viendrait à minuit et qu'elles pourraient parler Métamorphose ensemble...

Lorsqu'ils déploient leurs ailes, les Aigles vous ensorcellent.

'Je crois en toi' comprendra qui pourra...

Une rencontre à minuit...

Luttoria décida de se coucher très tôt car sa visite nocturne durerait peut être des heures. Elle ne mangea donc pas. Le problème, c'est que quand ses camarades revinrent de leur repas deux heures plus tard, Luttoria n'avait encore pas dormi, elle commençait à vraiment paniquer...
Qui était cet inconnu qui voulait la voir ? Qu'avait elle fait ? Avait t-elle enfreint le règlement de Poudlard ? Etait-elle renvoyée ? Elle avait tellement de questions à poser. Elle bougeait beaucoup, beaucoup trop qu'elle tomba du lit. Ses camarades se réveillèrent en sursaut et lui demandèrent si ça allait ? Luttoria disait oui sans cesse mais en vérité, elle aurait voulu annoncer " vous inquiétez pas, juste un bras cassé ". Une heure plus tard, quand toutes ses camarades furent de nouveau endormi, elle regarda sa montre. Minuit moins cinq... Luttoria se leva sans bruit et elle se dirigea vers la salle d'étude. Elle dut se perdre deux ou trois fois mais elle trouva quand même la salle d'étude. Personne...

-On m'a encore posé un lapin... se lamenta t-elle. Pourquoi ?


Sa voix résonnait dans le couloir et cela rendait cet endroit très inquiétant... Elle soupira. Elle n'avait pas pris sa baguette et il faisait tellement noir qu'elle se demanda si elle retrouverait le chemin de son dortoir. Elle entendit des pas, quelqu'un était là mais dans le noir, on ne voyais rien. Luttoria crut apercevoir le blason des Serdaigles...

-Qui est là ? demanda la jeune Serpentard.

-J'espère que je suis pas trop en retard...


Même le plus petit des serpents a du venin !
Bonne année, bonne santé et meilleurs vœux !
Rédactrice en chef de Serpentard !
Merci à vous tous d'être ce que vous êtes !

Une rencontre à minuit...

Katy avait passé la fin d'après midi avec ses amis puis elle s'était rendu dans la grande salle pour aller dîner.
En rentrant elle alla se coucher directement car elle savait qu'elle passerait une nuit plus courte, mais cela ne la dérangeait pas de se relever car de toute façon elle avait l'habitude de faire des rondes nocturnes. Elle espérait juste que la jeune Serpentard viendrait au rendez-vous.
Vers minuit moins dix elle décida de se lever. Une de ses camarades de dortoir la vit mais elle ne posa pas de question car c'était devenu habituel. Sans faire de bruit, la Serdaigle se glissa hors de sa salle commune. Elle prenait toujours sa baguette au cas où elle ferait une mauvaise rencontre. Elle descendait silencieusement les escaliers jusqu'au moment où elle entendit des pas. C'était Rusard ! Elle reconnu le bruit creux de ses pas et décida donc de changer de direction pour l'éviter.
Il était minuit et Katy était bloquée à l'étage juste au dessus de la salle d'étude. Mais il n'était pas question de bouger tant qu'elle entendrait les pas du concierge. Au bout d'une minute le bruit des pas s'était estompé. Elle courut tout en s'assurant de faire le moins de bruit possible. Il était maintenant minuit passé de quelques minutes et Katy s'approchait doucement de la salle d'étude, elle entendit soudain : "Qui est là  ?". La silhouette de la jeune Serpentard se distinguait peu à peu dans la pénombre et Katy répondit doucement : "J'espère que je suis pas trop en retard...". Elle s'avança dans l'obscurité près de la Serpentard et chuchota : "Je m'appelle Katy. Katy Smith. J'étais en étude toute à l'heure et j'ai cru voir que tu avais du mal avec les métamorphoses donc je voulais te proposer mon aide mais... Ne restons pas là sinon ce vieux Rusard nous attrapera ! Suis moi ! ".
Les deux jeunes étudiantes partirent en direction de la Tour Ouest où la Serpentard commença à se présenter.

Lorsqu'ils déploient leurs ailes, les Aigles vous ensorcellent.

'Je crois en toi' comprendra qui pourra...

Une rencontre à minuit...

C'était trop beau pour être vrai ! Toute cette histoire qui l'avait fait paniquer jusqu'à ne pas s'endormir alors que ce n'était qu'une histoire de métamorphose. La jeune Serpentard était navré, elle avait terminé son devoir une heure plus tôt car elle ne s'endormait pas. Elle sentait ses joues rougirent mais par chance, il faisait plus noir que noir...

- D'ailleurs... A propos de métamorphose. J'ai fini mon devoir il y a une heure parce que je ne trouvais pas le sommeil. Je suis désolée.


Luttoria comprenait la déception de sa camarade qui était prête à l'aider. Il faisait noir mais Luttoria découvrait peu à peu le visage de Katy. Luttoria aurait eu envie de pouvoir dire " Ne t'inquiète pas, je ne l'ai pas complètement fini " où " Tu m'aidera la prochaine fois " mais aucun mot ne sortit. Luttoria était sous le choc, elle ne s'attendait pas à ce que une élève qui n'était même pas dans sa propre maison veuille l'aider pour un tout petit devoir de métamorphose. Il y eu un très long silence car Luttoria cherchait un point positif qui remonterait surement le morale de Katy, l'élève de Serdaigle. Luttoria reprit donc la parole et avec une voix tremblante, elle lança :

- Maintenant qu'on est levée... Ca te dirais de faire un petit tour ?

Luttoria avait vraiment l'impression que Katy avait un petit sourire sur sa bouche... Elle lui prit donc la main, elle était très moite. Elle aurait voulu l'emmener dans les couloirs sombres des étages au dessus mais elles avaient un problème, un gros problème, Rusard ...

Même le plus petit des serpents a du venin !
Bonne année, bonne santé et meilleurs vœux !
Rédactrice en chef de Serpentard !
Merci à vous tous d'être ce que vous êtes !

Une rencontre à minuit...

Alors que les deux jeunes filles marchaient silencieuseusement pour ne pas se faire repérer, la Serpentard, dont Katy connaissait maintenant le nom chuchota : "D'ailleurs... A propos de métamorphose. J'ai fini mon devoir il y a une heure parce que je ne trouvais pas le sommeil. Je suis désolée.". En entendant cela, Katy était légèrement déçue de ne pas avoir pu l'aider mais en même temps elle la comprenait car il lui arrivait aussi de faire ses devoirs lorsqu'elle n'arrivait pas à dormir. La Serdaigle ne dit rien. Les paroles de Luttoria résonnaient dans sa tête. La Serpentard qui n'eut pas eu de réponse continua : "Maintenant qu'on est levée... Ca te dirais de faire un petit tour". Katy ne répondit pas. Elle se contenta de sourire car elle avait vraiment envie de vagabonder dans les couloirs avec cette nouvelle connaissance. Luttoria prit sa main et elles commercèrent à marcher sans faire de bruit en direction des étages supérieurs. Mais au bout de quelques mètres, elles entendirent quelqu'un s'avancer vers elles. Katy reconnu de nouveau les pas de Rusard. *Ah Rusard ! On en aura fait des courses poursuites nocturnes dans les couloirs du château* pensa-t-elle en soupirant. La Serdaigle prit la main de la jeune Serpentard et la tira très vite vers le fond du couloir où elle tira sa baguette et chuchota : "Alohomora" sur une porte qui était verrouillée. Les deux jeunes filles entrèrent dans une grande pièce très sombre qui paraissait étroite. Katy ne s'était encore jamais réfugiée dans cette pièce. Les deux étudiantes devaient rester ici le temps que le concierge soit hors de porté. Mais Rusard se rapprochait et Katy entendit le souffle de Luttoria s'accélérer, elle commençait à avoir peur! Katy prit sa main pour essayer de la rassurer. Puis quelques minutes passèrent et le concierge semblait avoir disparu. En ressortant de la pièce Katy pensa *Jamais deux sans trois, la prochaine fois il nous attrapera* puis elle dit à Luttoria : "Je pense qu'il serait mieux que nous rentrions dans nos dortoirs avant qu'on se fasse attraper...". La Serpentard paraissait triste que l'aventure s'arrête si tôt c'est pourquoi Katy lui proposa : "Si tu veux je peux te raccompagner...".

Lorsqu'ils déploient leurs ailes, les Aigles vous ensorcellent.

'Je crois en toi' comprendra qui pourra...

Une rencontre à minuit...

Cette idée plut particulièrement à la jeune Serpentard. Elle s'inquiétait quand même un peu pour son amie Katy qui n'était pas de la même maison que la sienne, elle était à Serdaigle. Cela lui ferait faire un énorme détour pour lui faire juste plaisir. Luttoria aurait aimer lancer " Désolé mais ce chemin te fera faire un plus grand trajet donc tu rentreras plus tard et en plus tu pourrais éventuellement te faire prendHre pas Rusard et je te laisse imaginer la suite..." mais elle n'en eu pas le courage. Katy devait avoir vraiment envie de la raccompagner alors c'était une mission impossible aux yeux de la jeune Serpentarde. Elle ne voulait pas lui blesser le cœur, elle lui avait déjà brisé une fois à cause d'un simple exercice de métamorphose... Heureusement qu'il faisait noir car Luttoria pleurait, personne n'avait été aussi aimable avec elle. Les gens lui parlaient souvent méchamment et la prenait pour une idiote, c'était surement à cause de son style vestimentaire et de sa toute petite taille. Sa mère lui avait toujours dit " On est comme on est ! " alors Luttoria savait que si elle était comme ça c'était comme ça. Luttoria prit la main de sa camarade et s'engouffra dans les couloirs noirs des étages au dessus. Elles parlaient de tout et de rien. Elles parlaient de métamorphose, Katy lui disait que celle ci pourrait l'aider si besoin pour chaque matière... Luttoria était ravi. Elle s'était fait une amie, elle en avait une ! Une bien à elle qu'elle essayerait de garder pour la suite de toute sa scolarité. Arrivées devant la porte des Serpentard Luttoria lança tout naturellement :

-Ho non ! Pas déjà !





Même le plus petit des serpents a du venin !
Bonne année, bonne santé et meilleurs vœux !
Rédactrice en chef de Serpentard !
Merci à vous tous d'être ce que vous êtes !

Une rencontre à minuit...

Les deux jeunes filles descendaient les escaliers en direction du sous-sol où la salle commune de Luttoria se trouvait. Elle parlait de beaucoup de choses totalement différentes et cela fascinait Katy qui écoutait chacunes de ses phrases avec beaucoup d'attention tellement elles étaient captivantes. La Serdaigle faisait même en sorte de faire des petits détours afin de rallonger inespérément de quelques minutes le plaisir que pouvait lui procurer cette petite virée nocturne. Dans la pénombre elle tentait d'observer la Serpentard de petite taille pour mieux la reconnaître lorsqu'elle la recroiserait dans les couloirs ; ce qu'elle espérait faire dès le lendemain. Katy était vraiment heureuse car elle s'était fait une amie, une vraie amie ce qui n'arrivait pas tous les jours. Au sein même de sa maison elle ne connaissait pas beaucoup de monde, il en était de même dans sa classe, alors se faire une amie d'une autre maison ça c'était vraiment un cadeau exceptionnel pour elle. Cependant ce qui devait arriver arriva, les deux jeunes élèves avaient atteint leur destination. Il était environ deux heures du matin et elles devaient se quitter car le lendemain il y avait cours.
Elles étaient devant l'entrée de la salle commune de Serpentard et Luttoria dit : "Ho non ! Pas déjà ! " Katy n'en pensait pas moins ! Elle senti la tristesse dans la voix de sa camarade qui n'avait visiblement pas envie de la quitter tout de suite mais... *Que faire ?* pensa-t-elle. Une voix lui disait qu'elle n'était plus à ça près et qu'elle pouvait bien passer une nuit blanche... Mais de l'autre côté il y avait une voix qui lui disait qu'elle ne pourrait pas assurer le lendemain et puis il y avait toujours Rusard qui rodait ! Katy s'était déjà faite attrapée l'an dernier et n'avait aucunement envie que cela se reproduise. La Serdaigle répondit donc : "Je pense que ça serait plus raisonnable mais il est vrai que je n'ai pas sommeil alors c'est toi qui voit."

Lorsqu'ils déploient leurs ailes, les Aigles vous ensorcellent.

'Je crois en toi' comprendra qui pourra...

Une rencontre à minuit...

-Je pense que ça serait plus raisonnable mais il est vrai que je n'ai pas sommeil alors c'est toi qui voit.

Après de très longues minutes, la jeune à la couleur verte annonça d'une voix toute tremblante et en chuchotant pour ne pas éveiller Rusard qui ne devait pas être bien loin...

- Et bien, j'ai un mal fou dans ma chaussure gauche... Je ne pourrais pas continuer ainsi... En plus, je commence à être fatigué donc...

Katy baissa la tête et au moment où elle se tourna pour rejoindre sa tour, Luttoria lui prit le bras et elle lui dit en criant " STOP " ! Ainsi, Katy se stoppa... C'était bien joli, maintenant que Katy la fixait dans les yeux, Luttoria ne trouvait plus ses mots. Elle ne savait dire que des " heu...." ou des " et..." Elle aurait voulu lui dire simplement avec des airs doux " Tu sais Katy, je t'aime bien et je rêverais de continuer cette aventure avec toi mais j'ai mal au pied gauche donc ça va m'empêcher de marcher, tu ne crois pas ? Si tu veux, on se retrouve demain et après demain et encore après demain..." Le problème c'est que Katy lui aurait peut être dit " Moi je peux te porter sur mes épaules, tu ne m'as pas l'air bien lourde ". En plus c'était vrai, Luttoria ne devait peser qu'une trentaine de kilogrammes... Soudain, la jeune serpentarde pensa aux couleurs de son drapeau qui étaient vertes... Elle se rappela de la phrase qu'on lui avait si souvent répété " Même le plus petit des serpents a du venin ". Elle savait qu'elle avait l'une des plus petites taille de sa maison... Elle sut donc qu'elle en était capable, même plus que capable. Un simple mal de pied ne pourrait pas la tuer, en plus c'était peut être juste un petit caillou coincé dans sa chaussure. Elle en leva donc sa chaussure gauche et découvrit un petit caillou qui avait une forme qui ressemblait à un cœur. Avec une grande inspiration, elle annonça à sa nouvelle amie :

- Sinon, un petit tour au sixième étage, ça te dit ?

Katy était rayonnante et Luttoria heureuse. La jeune serpentarde prit le caillou-cœur dans sa main, le nettoya un peu et avec une voix tremblante dit :

- Katy... Tu es ma première amie ici donc je voudrais t'offrir ceci, ce n'est pas grand chose mais voilà, c'est un caillou cœur.

Katy l'accepta avec un grand sourire et Luttoria lui prit la main. Elles se dirigeaient vers les étages du dessus...


Reducio
Une nouvelle aventure commence, à toi d'ouvrir le bal ;)

Même le plus petit des serpents a du venin !
Bonne année, bonne santé et meilleurs vœux !
Rédactrice en chef de Serpentard !
Merci à vous tous d'être ce que vous êtes !

Une rencontre à minuit...

La Serpenetard répondit négativement à la proposition de la seconde année. Après tout, c'est vrai qu'il se faisait maintenant très tard. De plus, Luttoria lui dit qu'elle avait mal à son pied gauche ; depuis le temps qu'elles marchaient il se pouvait qu'elle souffre d'un frottement dans sa chaussure. Toujours est-il que Katy respectait sa décision et ne comptait pas insister. Elle baissa légèrement sa tête puis commença à s'en aller. Tout à coup la fillette lui prit le bras en lui demandant de s'arrêter. La Serdaigle était perdue, elle ne comprenait pas ce que voulait sa camarade.

Luttoria retira sa chaussure et parvint à en sortir quelque chose qui ressemblait à un caillou. Elle se rechaussa et lui proposa de faire un petit tour au sixième étage. Mais pourquoi ce brutal changement d'avis  ?  Qu'avait-elle dans la tête ?  Tant de questions auxquelles Katy ne savait pas répondre. La première année lui tendit quelque chose. C'était une sorte pierre qui était en forme de cœur. Elle lui expliqua qu'en réalité Katy était sa première amie à Poudlard, c'est pourquoi elle lui offrait son caillou. La Serdaigle était honorée par ce geste. Elle non plus n'était pas vraiment réputée pour voir beaucoup d'amis, bien qu'elle s'en soit fait quelques uns au sein de sa Maison.

Luttoria prit la main de son amie qui avait maintenant la responsabilité de lui faire visiter le château dans son intégralité. Montant doucement les escaliers pour ne pas se faire repérer, Katy se demanda pourquoi sa camarade voulait aller au sixième étage. De ce que Katy avait pu voir, il n'y avait rien de spécial à cet étage là. Elle y conduit tout de même Luttoria puis l'interrogea sur son choix.


- Nous y voilà, tu avais quelque chose de particulier à voir ici ?  Non parce que si tu veux mon avis il n'y a pas grand chose à voir. Par contre, l'étage que je préfère est le troisième, on y trouve pas mal de choses.

Katy fixait sa camarade en attendant sa réponse. Le clair de lune laissait apparaître quelques traits de son fin visage pâle. Katy les observait un à un et se rendait compte qu'elle avait déjà vu la première année à plusieurs reprises, et espérait la recroiser autant que possible...

Lorsqu'ils déploient leurs ailes, les Aigles vous ensorcellent.

'Je crois en toi' comprendra qui pourra...

Une rencontre à minuit...

- Nous y voilà, tu avais quelque chose de particulier à voir ici ? Non parce que si tu veux mon avis il n'y a pas grand chose à voir. Par contre, l'étage que je préfère est le troisième, on y trouve pas mal de choses.

Luttoria commença avec un chuchotement pour ne pas éveiller ses autres camarades qui dormaient et en particulier " Rusard " le surveillant du château avec qui Luttoria n'avait aucun lien amicaux.

- Je fais comme toi tu fais, je veux bien me balader dans les étages.

S'il avait fait jour, vous auriez aperçu la tête que la petite fille qui avait grandit depuis son arrivée à Poudlard... Elle ouvrait grand la bouche et ses yeux s'étaient ouverts en énorme. Et oui, elle d'entendre des " Boum, boum..." et cela l'inquiétait grandement. Quelqu'un n'était donc pas loin... Mais qui ? La petite espérait de tout cœur que cette personne ne soit pas Rusard car les deux filles se prendraient une belle retenue. Au moins, elle serait en retenue ensemble. Elle préférait que son amie et elle soit ensemble n'importe où plutôt qu'en retenue. Luttoria se tourna vers Katty ( elle paraissait aussi inquiétée que la jeune Serpentarde ).

- Katty, vite, allons autre part, je ne veux pas me faire chopper par Rusard !

Ainsi, les deux fillettes se prirent par la main et coururent vers les étages plus hauts. Le troisième étage était encore plus merveilleux que ce que Katty avait décrit. On y trouvait des tableaux de personnes qui devaient être très célèbre mais que Luttoria ne connaissait pas. Il y avait aussi beaucoup de poussière qui régnait dans cet endroit et dans la poussière vivent de petites bêtes comme des araignées. La plus grande peur de la Serpentarde était les araignées. Elle en eut une sur les cheveux et elle se mit à hurler !

- Haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !

Repérées, elles étaient repérées... Des bruits de pas dans les escaliers résonnaient. Non, Luttoria allait surement se prendre la première retenue de sa vie à Poudlard et le pire c'était qu'elle devrait l'annoncer à sa mère qui aurait une crise. Luttoria était sincèrement désolée.

- Katty, je suis désolée, je ne voulais pas que ça arrive mais tu vois les petites bêtes et moi...

Les bruits de pas devenaient de plus en plus bruyant et Luttoria savait que ce serait la fin...


Reducio
Haha, une histoire bien étrange. Mais que va t-il arriver à nos deux héroïnes ? A toi de l'inventer :)

Même le plus petit des serpents a du venin !
Bonne année, bonne santé et meilleurs vœux !
Rédactrice en chef de Serpentard !
Merci à vous tous d'être ce que vous êtes !

Une rencontre à minuit...

Insouciantes, les deux fillettes continuaient leur ronde nocturne. Sans se préoccuper du règlement du château ni des sanctions qu'il pourrait engendrer elles arrivèrent au troisième étage. Face à elles se trouvait la statue de la sorcière borgne. Katy ne savait pourquoi mais cette statue la faisait frissonner. Sur la gauche il y avait la salle des trophées qu'elle aurait aimé montrer à son amie mais quelque chose l'en empêcha... Des pas retentissaient dans les escaliers, quelqu'un arrivait. Luttoria les avait apparemment entendu elle aussi.

- Katy, vite, allons autre part, je ne veux pas me faire chopper par Rusard !

La deuxième année non plus ne souhaitait pas se faire attraper, en revanche elle savait que si c'était le cas ça ne serait pas Rusard qui les attraperait. Les pas étaient beaucoup plus légers et pressants que les siens. Katy prit la main de la Serpentard puis la tira dans un des étages supérieurs en espérant qu'il ne soit pas trop tard pour échapper à la personne qui les suivait. Dans la précipitation la Serdaigle ne savait même plus où elles étaient. Tout était poussiéreux, la deuxième année sentait la présence de petites bestioles, ce n’était pas qu'elle aimait vraiment ça mais elle devait se contenir pour ne pas les faire repérer. Soudain, un cri surgit. Luttoria n'avait pas supporté de sentir une araignée sur ses cheveux.

Cette fois c'était la fin. Il n'y avait pas d'échappatoire, seulement des pas qui se rapprochaient. La première année s'excusa du cri qu'elle n'avait pu retenir. La Serdaigle ne répondit rien. Elle ne lui en voulait pas car elle-même ne savait pas comment elle aurait réagi à sa place, mais la n'était pas la question. Une silhouette commençait à se dessiner dans la pénombre. Au départ la fillette ne la reconnu pas mais à mesure qu'elle avançait elle crut deviner qu'il s'agissait de sa directrice de Maison. Miss Holloway était également son professeur de Défense Contre les Forces du Mal, matière que Katy appréciait beaucoup. Elle appréhendait le moment qui allait venir, décevoir sa directrice de Maison était vraiment la dernière chose qu'elle voulait...

Lorsqu'ils déploient leurs ailes, les Aigles vous ensorcellent.

'Je crois en toi' comprendra qui pourra...

Une rencontre à minuit...

Il était l'heure d'une nouvelle ronde pour la Directrice de Serdaigle. Pour une fois, elle n'était pas en pyjama et ne portait pas ses fidèles chaussons à tête de lapin, mais avait gardé sa robe de sorcière et portait aux pieds une paire de baskets confortables. Aux alentours de minuit, la professeure de Défense contre les Forces du Mal avait commencé son tour du château. Elle était d'abord passée dans les sous-sols. Étrangement, les élèves aimaient bien se retrouver dans cet endroit froid et sombre en pleine nuit, ainsi elle avait commencé par ce lieu. Heureusement pour les élèves, personne ne s'y trouvait. Elle passa rapidement devant les cuisines, résistant à la tentation d'y aller grignoter, puis monta les grandes marches en direction du premier étage.

Personne près de la salle de DCFM, ni au niveau des toilettes des filles et encore moins dans le bureau du Concierge. Amy passa rapidement puis grimpa au deuxième étage. Elle vérifia au cas où le placard à balai, mais n'y trouva qu'une vieille serpillière et un seau. Personne dans la salle de métamorphose non plus, alors Amy monta un étage supplémentaire. Ce fut à cet endroit là que sa ronde porta ses fruits. Elle découvrit deux élèves dont une de Serdaigle plantées devant la Sorcière Borgne. Soufflant de mécontentement, la professeure de Défense contre les Forces du Mal se rapprocha des deux fautives et leur dit d'une voix lasse :


« Mesdemoiselles... Pourquoi êtes vous encore debout à cette heure, et surtout, pourquoi n'êtes vous pas dans vos dortoirs respectifs ? »

La Directrice de Serdaigle commençait à se lasser de toujours retrouver des élèves hors de leur salle commune pendant la nuit. Ne pouvaient-ils pas attendre le lendemain pour discuter ? Si la raison avait été extrêmement importante, les deux jeunes filles auraient pu en discuter après le repas et avant le couvre-feu. Posant ses yeux d'abord sur Katy Smith, la Serdaigle, puis sur la Serpentard dont le nom ne lui revenait pas, elle attendit leur excuse. Excuse qui, bien évidemment, ne serait pas acceptée. Qui dit couvre-feu, dit personne dans les couloirs. Ainsi, elles écoperaient sûrement d'une retenue, sauf si Amy se ravisait.

Reducio
Apparition de ma part suite à la demande de Misses Smith et Olympicus

Serial killer de l'année 2016 (aka la swagance ultime)
Code couleur RPG : brown
Pas de corrections le jeudi !

Une rencontre à minuit...

-Mesdemoiselles... Pourquoi êtes vous encore debout à cette heure, et surtout, pourquoi n'êtes vous pas dans vos dortoirs respectifs ?

Prises la main dans le sac ! Elles étaient prises la main dans le sac, Miss Holloway qui était une femme que Luttoria admirait les avaient découvertes... Luttoria, petite fille modèle comme disait sa mère s'était fait découvrir en pleine nuit au troisième étage. Elle essaya de na pas penser au moment où elle devrait dire tout à sa mère et qu'elle se prendrait un bon savon. Vite, maintenant, trouver une excuse valable ! Miss Holloway n'allait surement pas attendre des heures... Luttoria se lança, elle ne voulait pas avoir une retenue. L'improvisation était une de ses passions.

-Oh, Miss Holloway ! Quelle bonne surprise ! Ecoutez, cela va surement vous paraître incroyable mais je suis somnambule. Je suis sortie du dortoir sans m'en rendre compte et je suis passée vers la salle commune des Serdaigles et j'ai réveillé Katy. Elle s'est demandée ce qu'il se passait et elle est donc sortie. Elle savait qu'il ne faut jamais réveiller un somnambule mais elle m'a suivie pour vérifier que je ne sorte pas du château. Vous avez dut m'entendre crier et bien je venais de me réveiller parce que j'avais touché une araignée. On allait retourner dans nos salles communes miss, croyez moi...

Miss Holloway n'avait pas l'air tellement convaincu mais Luttoria espérait qu'elle le serait. N'aurait elle pas dut plutôt dire la vérité ? Si elle avait eu le courage de dire la vérité, elle aurait dit. " Je faisais ma métamorphose en salle d'étude quand une boulette de papier m'arriva dans le cou. Il y avait écrit : RENDEZ VOUS CE SOIR A MINUIT DEVANT LA SALLE D'ETUDE... Je me suis bien rendue au rendez vous et j'ai rencontré Katy. Nous avons marché longtemps et nous sommes arrivées ici. " Luttoria avait un grand sens de l'amitié alors elle ajouta.

- Miss, si vous ne me croyez pas, punissez moi mais pas Katy, elle est tellement bonne... S'il vous plait pas Katy. C'est entièrement de ma faute.

Mais Katy allait elle se rendre compte de la gentillesse de Luttoria à cet instant ? Luttoria risquait tout pour sauver Katy et c'était voulu... De toute façon, Luttoria n'avait pas peur du renvoie, de la retenue, du savon de sa mère, de celui de sa directrice de maison et même celui de la directrice. Elle voulait épargner Katy de la punition et elle y arriverait. Sa mère lui avait toujours appris que si l'on espère fort quelque chose, il se réalise un jour. Mais il ne fallait pas que ça se réalise un jour, il fallait que ça arrive maintenant... Luttoria priait. " S'il vous plait, je vous en supplie, je vous en supplie, épargnez Katy... "

Même le plus petit des serpents a du venin !
Bonne année, bonne santé et meilleurs vœux !
Rédactrice en chef de Serpentard !
Merci à vous tous d'être ce que vous êtes !

Une rencontre à minuit...

La jeune Serpentard dont le nom était enfin revenu à Amy prit la parole en première, expliquant qu'elle était somnambule et bla bla bla... La Directrice de Serdaigle n'avait même pas envie d'écouter les excuses mensongères. A chaque fois, c'était la même chose, l'élève inventait une excuse pour faire croire que sa sortie dans le château en pleine nuit était tout à fait normale. Le pire était que Miss Olympicus s'était vendue toute seule car elle n'avait entendu aucun cri dans le couloir avant sa venue. Mais ça, elle le ferait savoir en temps et en heure. Au fil des explications de la jeune fille, Amy fronçait les sourcils. A la fin, Luttoria ajoutait de ne la punir qu'elle et d'épargner Katy, qui d'après la Serpentard n'avait rien fait. Regardant la Serpentard, la Directrice de Serdaigle reprit la parole.

« Sachez que je n'ai entendu aucun cri avant de vous voir Miss. Vous ne dites donc pas la vérité »

Elle posa un regard accusateur vers Miss Olympicus, espérant que cela lui ferait dire la vérité. De toute façon, elle avait bien du se rendre compte au cours de ses explications que ces dernières ne tenaient absolument pas la route. Il fallait monter un escalier pour se rendre aux dortoirs de Serdaigle. Ainsi Katy n'aurait pas pu entendre de si loin les pas de la Verte. La professeure de Défense contre les Forces du Mal bailla. Pour une fois que le sommeil la gagnait, il fallait qu'elle soit coincée avec deux élèves prises sur le fait. Elle posa son regard sur la Serdaigle qui n'avait pas esquissé le moindre geste ou pris la parole pour donner sa version des faits. Celle-ci n'étant pas décidée à parler, ce fut Amy qui lui posa la question.

« Miss Smith, j'attends la vérité sur votre présence à toutes les deux dans les couloirs à une heure pareille ».

Amy était sur le point de rajouter quelque chose, mais elle y réfléchissait encore. Allait-elle passer pour une directrice de Maison tyrannique en disant ce à quoi elle pensait ? Elle avait toujours ou presque été gentille avec ses élèves, qui le lui rendaient plutôt bien grâce à la coupe et aux efforts pour le Quidditch. Néanmoins, la professeure de Défense contre les Forces du Mal commençait à être lassée des situations comme cella à laquelle elle faisait face en ce moment même. Comme si les élèves ne pouvaient pas sagement rester dans le dortoir et DORMIR. Ainsi, elle finit par mettre une petite pression à la jeune Serdaigle.

« Si vous veniez à me mentir, sachez que je serai très déçue de vous Miss Smith, et ce n'est pas quelque chose que je souhaite. Je suis fatiguée mais je fais un effort, à vous d'en faire un également pour éviter la retenue »

Serial killer de l'année 2016 (aka la swagance ultime)
Code couleur RPG : brown
Pas de corrections le jeudi !
  Retour   Répondre