Salle d’études

Inscription
Connexion
  Retour   Répondre

Une rencontre à minuit...

Tout s’était enchaîné à une vitesse folle. D’abord Miss Holloway qui les avait repérées, ensuite sa demande sur les raisons de leur présence à cet étage au beau milieu de la nuit, puis Luttoria qui s’était empressée de mentir en prétextant qu’elle était somnambule tout ça pour que Katy s’en tire sans rien. La Serdaigle était bouche bée. Elle ne savait plus quoi répondre. Tout était parti beaucoup trop loin, beaucoup trop vite ; il fallait qu’elle se remette les idées en place. Elle était réellement touchée par l’intervention de Luttoria, son mensonge n’avait pas été très crédible comme le lui avait fait remarqué la professeure de Défense contre les Forces du Mal, mais c’était l’intention qui comptait non ? Enfin, l’heure n’était pas à penser aux honorables intentions de sa camarade, il fallait qu’elle réponde à sa directrice de Maison.

« Miss Smith, j'attends la vérité sur votre présence à toutes les deux dans les couloirs à une heure pareille ».

Elle avait raison, il fallait que Katy lui dise la vérité. Après tout, c’était elle qui avait dit à la Serpentard de sortir de son dortoir et puis c’était elle la plus âgée. Elle devait répondre de ses actes, pas qu’ils soient foncièrement mauvais mais elle avait enfreint le règlement entraînant une élève plus jeune à le faire. Elle voulait tout dire à son professeur mais la parole ne vint pas. Cette attente paraissait même ennuyer sa Directrice de Maison qui en bailla puis, voyant que son élève ne répondait pas lui ajouta une pression supplémentaire.

« Si vous veniez à me mentir, sachez que je serai très déçue de vous Miss Smith, et ce n'est pas quelque chose que je souhaite. Je suis fatiguée mais je fais un effort, à vous d'en faire un également pour éviter la retenue »

Nouveau coup dur pour la Serdaigle qui ne savait décidément plus par où commencer. Non elle ne comptait pas mentir et ce n’était pas pour éviter la retenue, juste par question de principe. Katy avait reçu une éducation assez stricte qui ne laissait aucunement place aux mensonges. Voyant qu’on attendait sa réponse, elle prit son courage à deux mains et parla enfin.

« Je ne comptais pas vous mentir Miss. En fait contrairement à ce qu’a dit Luttoria tout est de ma faute. Cet après-midi nous étions en salle d’étude et Luttoria avait du mal avec sa leçon de Métamorphose, j’ai voulu l’aider mais… J’étais trop timide pour aller la voir alors je lui ai envoyé un morceau de parchemin sur lequel je lui donnais rendez-vous à minuit. Je pense que vous n’avez pas besoin de détails supplémentaires. »

C’était dit ! Miss Holloway paraissait à moitié endormie mais à moitié en colère aussi. Cela ne prédisait rien de bon mais quoiqu’il arrive Katy accepterait sa sanction car elle avait joué et elle avait perdu…

Lorsqu'ils déploient leurs ailes, les Aigles vous ensorcellent.

'Je crois en toi' comprendra qui pourra...

Une rencontre à minuit...

-Je ne comptais pas vous mentir Miss. En fait contrairement à ce qu’a dit Luttoria tout est de ma faute. Cet après-midi nous étions en salle d’étude et Luttoria avait du mal avec sa leçon de Métamorphose, j’ai voulu l’aider mais… J’étais trop timide pour aller la voir alors je lui ai envoyé un morceau de parchemin sur lequel je lui donnais rendez-vous à minuit. Je pense que vous n’avez pas besoin de détails supplémentaires.

Luttoria regarda Katy. Katy allait sûrement croire que Luttoria ne l'aimerait plus mais Luttoria n'était pas de ce genre. Au lieu de faire une mauvaise tête à Katy, elle lui sourit. Le professeur devait se demander ce qu'il se passait entre les deux filles alors qu'elles étaient très proche d'une énorme punition. Ce que ne savait pas Miss Holloway, c'était que une étincelle d'amitié avait éclaté entre les jeunes. Katy était devenue la meilleure amie de Luttoria et la jeune Serpentarde ne voulait la perdre à tout pris.

-Miss, ce que vient de dire Katy est vrai. Il est vrai que ce que je viens de vous annoncer à l'instant est entièrement faux. Je ne voulais pas vous mentir mais j'ai le défaut de ne pas réussir à dire la vérité. Je suis sincèrement désolée... Miss, comme le dit Katy, elle m'a lancé une boulette de papier en salle d'étude mais ce n'est pas de sa faute. Je n'avais qu'à pas me rendre au rendez-vous. C'est entièrement de ma faute. Punissez moi mais pas Katy. Katy a avoué contrairement à moi qui ai mentit...

Luttoria regarda Katy qui avait un petit sourire sur ses lèvres. Luttoria avait dit la vérité et sa camarade en était très fière. De toute façon, si elles étaient les deux punies, elles feraient leur punition ensemble. Et encore mieux, elles resteraient amies pour longtemps. Les deux jeunes filles se prirent la main pour prouver au monde qu'elles avaient beaucoup de courage. Du courage, Luttoria n'en manquait pas mais ce qui lui manquait était la franchise. Luttoria pensait déjà à la lettre qu'elle devrait envoyer au matin à sa mère. " Maman, je me suis engouffrée dans une grosse histoire et le résultat est un peu lourd... Je vais avoir une punition mais maman, je t'en supplie, ne m'envoie pas une beuglante, je regrette ce que j'ai fait. Même si je me suis fait repérer par Miss Holloway, j'ai découvert une fille géniale ! Katy elle s'appelle. En une nuit, j'ai réussis à tisser autant de liens qu'avec Louise, ma meilleure amie chez les moldus. J'adore cette fille, bon je te laisse j'ai cours... Luttoria. " Mais Miss Holloway n'avait pas encore annoncé si elle levait la punition ou non... La jeune verte attendait la réponse de son professeur avec impatiente...

Même le plus petit des serpents a du venin !
Bonne année, bonne santé et meilleurs vœux !
Rédactrice en chef de Serpentard !
Merci à vous tous d'être ce que vous êtes !

Une rencontre à minuit...

Amy écouta tout d'abord les réelles motivations de la part des deux élèves, à savoir de l'aide pour un devoir de métamorphose. La professeure soupira ; ne savaient-elles pas que leur professeure de métamorphose était à leur disposition si la jeune Serpentard avait des questions ? Il existait également la bibliothèque et ses nombreux livres, ainsi que ses tables d'étude pour étudier la journée et non la nuit. La professeure de Défense contre les Forces du Mal attendit que Luttoria ait terminé sa plaidoirie, puis elle les regarda chacune leur tour, réfléchissant encore à leur punition. Une retenue le lendemain ? L'objectif de leur sortie était de travailler, ce qui était un paradoxe intéressant. Néanmoins, il n'échappait pas à la directrice de Serdaigle que les deux jeunes filles avaient enfreint le couvre-feu.

Finalement, Amy prit la parole.

« C'est votre jour de chance, vous n'aurez pas de retenue ».

Elle voyait déjà les visages des deux élèves prises en faute changer, semblant passer de la tristesse à la joie en quelques secondes. Néanmoins, la professeure de Défense contre les Forces du Mal avait d'autres plan pour les deux fautives. N'attendant pas que les jeunes filles la remercient de sa bonté qui n'en était finalement pas, Amy reprit la parole, expliquant la suite des événements.

« Néanmoins, et je pense que vous vous en doutez, une punition vous attend. Ce soir, vous allez tranquillement rentrer dans votre dortoir et vous dor-mi-rez. Demain, vous irez en cours normalement, et une fois votre journée terminée, vous vous rendrez de nouveau dans la Salle d'Etude, et vous terminerez ensemble ce devoir si ce n'est pas encore fait. Miss Olympicus, je pense que vous pourrez demander quelques informations supplémentaires à Miss Grants qui pourra sans doute vous donner quelques pistes ».

Elle fit une pause, le temps que Katy et Luttoria assimilent ce que leur professeure leur demandait de faire, puis elle continua
.

« Avant que vous ne rentriez, sachez que ce n'est pas tout. Après le devoir, vous ferez une dissertation. Dix lignes minimum chacune, et voici les questions : « Pour quelles raisons y a t-il un couvre-feu dans le château et pourquoi ne faut-il pas l'enfreindre ? » Vous m'enverrez ensuite vos parchemins par hibou, et votre punition sera terminée. Maintenant, chacune regagne sa salle commune, et j'espère ne plus avoir à vous punir de nouveau ».

La Directrice de Serdaigle avait déjà proposé cet énoncé en guise de dissertation-punition, et elle l'aimait bien. Cela permettrait sans doute aux deux jeunes filles de comprendre qu'elles n'avaient plus à sortir en douce dans les couloirs la nuit. Elle laissa les deux élèves rentrer chacune dans leur Salle Commune et fila vers ses appartements. La fatigue la fit s'effondrer sur son lit et elle dormit du sommeil du juste.



Reducio
Ce sera donc ma dernière intervention dans ce RP, merci à vous de m'avoir proposée !
Je vous demande donc, en guise de « punition » de me proposer une dissertation en répondant aux questions proposées dans mon dialogue. Dix lignes minimum mais quinze maximum, cela sera grandement suffisant. Vous pouvez poster à la suite pour ce RP-punition, pas besoin d'ouvrir un nouveau sujet. Veillez à mettre vos lignes de dissertation en « quote » ou en « spoiler ». Et enfin, un seul post chacune sera suffisant pour la punition, sauf si vous souhaitez poursuivre votre RPG après ! Si vous avez des questions, n'hésitez pas à m'envoyer un hibou.

Co-fondatrice du club "notre supérieure est tyrannique mais on reste parce qu'on est maso"
"Blblbl" - Sara
Code couleur RPG : brown

Une rencontre à minuit...

-C'est votre jour de chance, vous n'aurez pas de retenue.

La petite Luttoria faillit sauter dans les bras du professeur. Elle aurait voulu lui dire " Merci Miss, je ne voudrais plus jamais au grand jamais vous désobéir et je dirais toujours la vérité... Je suis vraiment désolée de ne pas avoir avoué tout à l'heure, c'était plus fort que moi. " Elle ne le dit pas et heureusement pour elle car le professeur n'aurais peut être pas apprécié et elle aurait pu revenir sur sa décision. Bien entendu, suite à ça, il y aurait quand même un punition...

-Néanmoins, et je pense que vous vous en doutez, une punition vous attend. Ce soir, vous allez tranquillement rentrer dans votre dortoir et vous dor-mi-rez. Demain, vous irez en cours normalement, et une fois votre journée terminée, vous vous rendrez de nouveau dans la Salle d'Etude, et vous terminerez ensemble ce devoir si ce n'est pas encore fait. Miss Olympicus, je pense que vous pourrez demander quelques informations supplémentaires à Miss Grants qui pourra sans doute vous donner quelques pistes.

Luttoria avait un peu honte... Elle savait qu'elle aurait pu demander des pistes au professeur de métamorphose mais quand elle était arrivée en salle d'étude à minuit, elle ne savait pas ce qui l'attendait... Elle n'aurait peut être pas eu besoin d'aide qui sait. Miss Holoway reprit :

-Avant que vous ne rentriez, sachez que ce n'est pas tout. Après le devoir, vous ferez une dissertation. Dix lignes minimum chacune, et voici les questions : « Pour quelles raisons y a t-il un couvre-feu dans le château et pourquoi ne faut-il pas l'enfreindre ? » Vous m'enverrez ensuite vos parchemins par hibou, et votre punition sera terminée. Maintenant, chacune regagne sa salle commune, et j'espère ne plus avoir à vous punir de nouveau.

Luttoria se tourna, fit un petit sourire à son amie et se dirigea vers sa salle commune. Là, elle monta dans son dortoir et se coucha dans son lit. Elle était tellement fatiguée qu'elle s'endormi en deux secondes...

Le lendemain, dés l'aube, la petite se réveilla. Elle était fatiguée mais il fallait qu'elle fasse sa punition. Elle prit sa plume. Elle commença à écrire "punition pour Miss Holloway." Puis elle se gratta les cheveux pour réfléchir à ce qu'elle allait mettre. Elle avait trouvé une lueur d'inspiration alors, elle se mis à écrire. Une heure après, la punition était faite et c'était déjà l'heure de quitter le sortoir pour aller déjeuner...


Reducio
Punition pour Miss Holloway :

" Pour quelles raisons y a t-il un couvre-feu dans le château et pourquoi ne faut-il pas l'enfreindre ? "

A Poudlard, il y a un couvre-feu et c'est vraiment très important de ne pas l'enfreindre. Pourquoi y a t-il un couvre-feu ? Il y a un couvre-feu parce que sinon, tous les élèves se baladeraient dans les couloirs le soir à n'importe quelle heure. Il faut aussi laisser en paix les fantômes ( comme Peeve, la dame grise, le baron sanglant et autres ) Ne pas l'enfreindre, pourquoi ? Et bien, si on l'enfreint, il pourrait arriver des accidents graves, des blessures, des personnes pourraient se perdre dans les couloirs... Aussi, il pourrait y avoir des mauvaises personnes dans l'établissement qui pourrait enlever des élèves. Il y a encore beaucoup d'autres risques que nous ne pouvons même pas imaginer. Après les élèves pourraient aussi découvrir des choses qu'ils ne doivent pas découvrir comme des salles de classes, des endroits cachés des élèves... Après, beaucoup d'esprits rodent dans les couloirs le soir et ceci pourrait inquiéter des élèves. Il faut aussi laisser l'école calme pour laisser dormir les personnes de Poudlard. Il y a aussi une chose, les élèves doivent dormir au lieu de vagabonder dans les couloirs ! Tout le monde a le droit à un peu de repos après une grosse journée de travail. Après, il ne faut pas l'enfreindre aussi parce que c'est la règle, le règlement ! C'est obligé et je m'excuse de ne pas avoir respecté cette règle, c'était la première fois que je faisais ça et je ne le referai plus...

J'espère que ceci vous va, dans le cas contraire, envoyez moi un hiboux Miss Holoway...

Même le plus petit des serpents a du venin !
Bonne année, bonne santé et meilleurs vœux !
Rédactrice en chef de Serpentard !
Merci à vous tous d'être ce que vous êtes !

Une rencontre à minuit...

À peine la Serdaigle eut-elle le temps de répondre à sa Directrice de Maison que Luttoria confirma sa version des faits. Au moins Miss Holloway connaissait maintenant la vérité, mais serait-elle pour autant plus clémente quant à la sanction qu'elle s'apprêtait à annoncer ? Ça, c'était une autre histoire ! La professeure de Défenses contre les Forces du Mal ne dit rien sur l'instant. Elle paraissait pensive, ce qui n'était pas bon signe selon la deuxième année. À quoi pouvait-elle bien réfléchir ? La plus belle des punitions qu'elle pourrait donner ? Katy n'en savait strictement rien...

« C'est votre jour de chance, vous n'aurez pas de retenue. »

Quel soulagement ! Les deux fillettes allaient échapper à la retenue ! Katy se sentait déjà mieux. Cependant elle ne se réjouit pas trop vite car la voix de Miss Holloway laissait entendre qu'elle n'avait pas terminé. Cette dernière poursuivit sur un ton un peu plus sévère.

« Néanmoins, et je pense que vous vous en doutez, une punition vous attend. Ce soir, vous allez tranquillement rentrer dans votre dortoir et vous dor-mi-rez. Demain, vous irez en cours normalement, et une fois votre journée terminée, vous vous rendrez de nouveau dans la Salle d'Etude, et vous terminerez ensemble ce devoir si ce n'est pas encore fait. Miss Olympicus, je pense que vous pourrez demander quelques informations supplémentaires à Miss Grants qui pourra sans doute vous donner quelques pistes. »

Finalement ce n'était pas grand chose. Simplement aider Luttoria à terminer son devoir. La Serdaigle s'attendait à bien pire mais bon, elle n'allait pas s'en plaindre. L'Aiglonne allait se retourner pour prendre la direction de son dortoir, alors que la Directrice de Serdaigle reprit la parole.

« Avant que vous ne rentriez, sachez que ce n'est pas tout. Après le devoir, vous ferez une dissertation. Dix lignes minimum chacune, et voici les questions : « Pour quelles raisons y a t-il un couvre-feu dans le château et pourquoi ne faut-il pas l'enfreindre ? » Vous m'enverrez ensuite vos parchemins par hibou, et votre punition sera terminée. Maintenant, chacune regagne sa salle commune, et j'espère ne plus avoir à vous punir de nouveau ».

Alors là c'était déjà une toute autre chose. Une dissertation sur le couvre-feu dans le château et ses conséquences si on ne le respectait pas, cela promettait d'être passionnant ! En repensant à la dernière phrase de son professeure elle se dit *N'y comptez pas, je serai plus discrète la prochaine fois*. Cette fois-ci elle semblait avoir fini. Katy regarda une dernière fois Luttoria qui lui sourit et se dirigea vers les escaliers pour se rendre jusqu'à son dortoir. Une fois dans son lit elle ne parvint pas à trouver le sommeil, elle se sentait obligée de rédiger sa dissertation-punition...
Et le lendemain, après sa journée de cours, elle se rendit en Salle d'Étude pour aider la Serpentard si elle avait besoin d'être aidée, ce qui ne fut pas le cas.




Reducio

Voici la punition réalisée par Katy.

Dans le règlement de Poudlard, au premier alinéa de la section II, il est stipulé : «Il est interdit pour un élève de sortir de sa salle commune après le couvre feu. Si vous être pris à vagabonder dans les couloirs, votre maison payera pour votre escapade dans le meilleur des cas, dans le pire, vous finirez dans la salle des tortures en compagnie de Monsieur Rusard. »
Le couvre-feu fait donc partie intégrante du règlement. Si nous partons du principe qu'il y a un règlement, alors il répertorie des règles contre lesquelles on ne peut aller. Ces règles ont progressivement été ajoutées pour diverses raisons. Aussi, nous traiterons particulièrement du point de règlement énoncé précédemment.
Poudlard est une école de Sorcellerie qui renferme de multiples sources de Magie. De jour comme de nuit le danger peut-être présent, à la différence que la nuit, il n'y a personne pour veiller de façon apparente sur les élèves. Les esprits frappeurs, comme Peeves, se font un malin plaisir d'embêter les élèves, professeurs et autres résidents, ce qui peut être dangereux pour un élève inexpérimenté. Le château renferme également d'autres types de Magie pour sa « protection » qu'un élève n'est pas en mesure de contrer. C'est donc une question de sécurité avant tout. À ces dangers explicites, nous pouvons mentionner d'autres raisons au couvre-feu. Les élèves ont besoin, à leur âge, d'un certain nombre d'heures de sommeil, sans quoi ils auraient plus de difficultés à suivre leurs cours et à pratiquer des disciplines extrascolaires telles le Quidditch. Enfin, je pense que derrière ce couvre-feu, comme derrière toutes les autres règles, il y a une morale. Un règlement est fait pour être respecté pour la cohabitation des individus. Transgresser une règle n'est peut-être pas toujours significatif mais cela pourrait conduire à l'anarchie si tout le monde le fait. De notre simple point de vue d'élève, respecter le règlement permet aussi d'éviter les punitions et de faire perdre des points au sablier de notre Maison.

En espérant que son argumentation soit convaincante.

Lorsqu'ils déploient leurs ailes, les Aigles vous ensorcellent.

'Je crois en toi' comprendra qui pourra...
  Retour   Répondre