Salle d’études

Inscription
Connexion

Drôle de rencontre  PV Alya AUSTIN 

Tony était épuisé ce week-end. Il l'avait passé à travailler son devoir de sortilège et malgré la pile de livre posés sur sa table, il peinait à trouver toutes les informations nécessaires à la rédaction de son devoir. Il soupirait en relisant pour la énième fois le sujet du devoir. En passant sa main das ses cheveux courts, il laissait ses pensées vagabonder. Poudlard ressemblait bien plus à une école qu'il ne l'avait imaginé. Enfin, Poudlard était belle et bien une école mais... il s'était imaginé pratiquer la magie toute la journée. Jamais il n'aurait pu penser qu'il aurait encore des devoirs ni rien du genre. Il soupirait à nouveau en se replongeant sur son parchemin. Ecrire à la plume était aussi difficile lorsque l'on y était pas habitué. Et pour couronner le tout il y avait ce bal. Un bal. Un vrai bal ou il devrait inviter une cavalière pour ne pas se retrouver seul où tenter sa chance avec une cavalière mystère. Une fille qu'il ne connaissait pas et qu'il devrait faire danser. Non, non Tony préférait de loin se trouver sa propre cavalière seul. Et bien que les filles ne manquaient pas au château Tony n'a pas encore su prendre son courage à deux main pour en inviter une. Perdu dans ses pensées le jeune garçon décida malgré tout de se remettre au travail.

Pacifiste engagé, rappeur enragé,
ma spécialité c'est,
ces absurdités,
trop de conflits, trop de gens qui,
ne savent plus où passer la nuit,
il pleut des bombes, naissent des tombes, c'est,
plus qu'une question dsecondes...
-A.P-

Drôle de rencontre  PV Alya AUSTIN 

Ce week-end là, Alya voulait le passer à travailler. Son dernier devoir de DCFM avait été récompensé d'un E, tout comme son devoir de métamorphose. Cette fois, elle voulait un O ! Sa plume grattait donc le parchemin. Mais son esprit distrait ne cessait de vagabonder à mille et une rêveries. Elle tentait de se reconcentrer sur son devoir mais elle avait entendu deux 6èmes années parler du bal de Noël et des histoires de cœur qu'il entraînait et elle ne pouvait s’empêcher d'imaginer des couples se formant ou se déformant, des regards amoureux timides, des déclarations enflammées ou même les jolies rencontres que le cavalier mystère pourrait créer. Elle se disputa intérieurement de s'inventer des histoires à l'eau de rose au lieu de travailler, ce pourquoi elle était là depuis si longtemps. Mais une petite voix vint à nouveau la déconcentrer. Et elle, est-ce que quelqu'un l'inviterait ? Elle savait d'avance que ses joues deviendraient plus rouges que la plus écarlates des roses de son jardin si cela arrivait. Mais elle se prenait à rêver... Et si un bel inconnu l'invitait ? Et si c'était l'homme de sa vie ? Parce que, oui, Alya, 11 ans s'imaginait son prince charmant. Elle savait bien qu'à son âge c'était tout de même rêver de la lune mais justement c'était ce qu'elle aimait, rêver de la lune. Et puis, c'était son monde à elle et ça ne faisait de mal à personne.. Sauf peut-être à son devoir et au grand O qu'elle espérait... Alya se redressa et inspira un grand coup.

- Au travail, maintenant ! chuchota-t-elle.

Oups, elle n'avait pas eu l'intention de le dire à voix haute. Rougissant sous les regards que cela lui valut, elle se replongea dans ses notes.

Le chocolat, c'est la vie.

Drôle de rencontre  PV Alya AUSTIN 

Tony se relisait une dernière fois. Il peinait à croire que son devoir était déjà fini. Il pouvait se consacrer enfin à son second objectif. Inviter une fille au bal de Noel. Une fille... Une fille une fille... Oui mais laquelle ? Il y avait plein de filles au château. Rien que dans la salle d'étude il en comptait une demi douzaine. Il pouvait déjà en éliminer trois, bien trop vieille et deux autres bien trop moches. Reste une fille dans la salle. Il rangeait silencieusement ses affaires dans son sac et passa discrètement derrière la fille pour jeter un œil sur son parchemin. Oui Tony voulait vérifier si elle était bien en première année. Aux couleurs de sa tenue c'était une Poufsouffle. En tout cas il ne l'avait jamais croisé auparavant. Surement ce genre de filles discrètes. Sans un bruit il lu par dessus l'épaule de la jeune fille le titre du devoir. Elle ne sembla pas remarquer qu'un rouge et or se trouvait derrière elle.

"Au travail, maintenant !"

Tony sursauta, il ne s'attendait pas à l'entendre parler. Il ne s'attendait pas non plus à poser le pied sur un morceau de parchemin et encore moins à perdre l’équilibre sur la fille. Quand à renverser la bouteille d'encre ouverte sur le parchemin de la Poufsouffle il pensait que ça n'était possible que dans les films une pareille malchance... Hélas...

Pacifiste engagé, rappeur enragé,
ma spécialité c'est,
ces absurdités,
trop de conflits, trop de gens qui,
ne savent plus où passer la nuit,
il pleut des bombes, naissent des tombes, c'est,
plus qu'une question dsecondes...
-A.P-

Drôle de rencontre  PV Alya AUSTIN 

Alya sursauta et vit toute la scène s’enchaîner devant elle sans qu'elle n'y comprenne rien. D'abord, un poids qui tombe sur elle, ensuite la bouteille d'encre qui se renverse et se vide sur son beau devoir...

- Nooooon, c'est pas possible c'est un mauvais rêve, je vais me réveiller, mon beau devoir, mon O, nooooon c'est pas vraaaiiiiii...

Elle reprit son souffle, désespérée en regardant son pauvre parchemin inondé d'encre. Elle s'imaginait déjà devoir dire adieu à son O tant voulu. Reprenant ses esprits, elle se souvint du poids tombée sur elle. Qui était le responsable du carnage, non, du massacre de son magnifique devoir déjà tant regretté ? Elle en faisait peut-être un peu trop mais son O lui paraissait maintenant hors de portée, elle n'aurait jamais le temps de recommencer, vu tout le temps qu'elle passait à rêvasser. Elle se retourna vivement, ses cheveux bouclés s'agitant devant son visage où on voyait déjà la colère monter. La petite Poufsouffle se mit debout, les poings sur les hanches, et les sourcils froncés. Elle faisait face au responsable de la catastrophe. *Ah.* pensa-t-elle. Elle devait lever les yeux pour voir son visage. *S'il croit que ça va m'impressionner !* Puis, elle vit son visage inquiet, comme s'il sentait venir la tempête qui allait lui tomber dessus. Son air catastrophé eut le don de la calmer presque instantanément. Elle se radoucit. Il avait beau faire une tête de plus qu'elle, il n'avait pas l'air frimeur, à faire semblant de l'avoir fait exprès comme certains idiots immatures de leur age. Et puis elle l'avait déjà remarqué, il avait l'air vraiment sympa.

- Oh euh... Tu t'appelles Austins, non ? Tu étais juste après moi à la cérémonie de répartition, j'ai cru qu'ils me rappelaient quand j'ai entendu ton nom, ahah...

Plus elle tentait de combler le silence pesant qui s'était installé, plus ses joues et ses oreilles devenaient rouge vif.

- Parce que je m'appelle Austin, fit-elle avec un sourire de plus en plus gêné. Elle avait l'impression que ses joues dégageaient une chaleur visible à l’œil nu.

- Alya Austin. ajouta-t-elle avant de devenir muette.

Le chocolat, c'est la vie.

Drôle de rencontre  PV Alya AUSTIN 

Tony n'y comprenais plus rien. Elle se présentait ??? Mais ?? Il s'attendait à se faire tuer... Il est vrai qu'elle n'avait pas de lueur meurtrière dans les yeux. D'ailleurs elle était plutôt petite et dans un école normale il était sur qu'il n'aurait rien eu à craindre d'elle. Mais dans une école de magie ? Elle pourrait le transformer en crapaud avec un peu de malchance.

""Oh euh... Tu t'appelles Austins, non ? Tu étais juste après moi à la cérémonie de répartition, j'ai cru qu'ils me rappelaient quand j'ai entendu ton nom, ahah... Parce que je m'appelle Austin... Alya Austin"

Tony ne savait pas quoi répondre. Devait-il s'excuser ou se présenter aussi ? Ou les deux ?

"je... euh... Je suis désolé... Enfin non je suis Tony mais je suis aussi désolé..."

Il essayait tant bien que mal d'essuyer l'encre sur le parchemin d'Alya mais ne faisait que l'étaler d'avantage. Il se prit le visage dans les mains sans se rendre compte que ces dernières étaient pleines d'encre

Tony était rouge de honte. La scène se déroulait comme dans un cauchemar. Un de ceux dans lesquels vous voyez la situation dégénérer sans rien pouvoir y faire.


"Je suis tellement confus !! Je vais t'aider à le refaire"

Oui c'était la moindre des chose ! refaire le devoir qu'il avait abîmé.
Sans attendre son accord il s'assied à coté d'elle en maudissant sa maladresse légendaire

Pacifiste engagé, rappeur enragé,
ma spécialité c'est,
ces absurdités,
trop de conflits, trop de gens qui,
ne savent plus où passer la nuit,
il pleut des bombes, naissent des tombes, c'est,
plus qu'une question dsecondes...
-A.P-

Drôle de rencontre  PV Alya AUSTIN 

Toujours debout, Alya se mit à rire doucement. Elle s'assit aux cotés du Gryffondor qui peinait toujours avec toute l'encre. Il avait réussi à s'en mettre jusque sur le visage, elle trouvait cela adorable. Elle tenta de l'aider mais la bouteille s'était complètement vidée jusqu'à la dernière goutte.

- Bon !

Elle sortit sa baguette. Son père avait l'habitude d'utiliser un sort pour nettoyer la terre lorsqu'il jardinait. Elle l'avait souvent vu faire et connaissait parfaitement le sort et la gestuelle.

- Recurvite ! lança-t-elle.

Sans doute avec un peu trop d'entrain car la bouteille exécuta un magnifique saut périlleux et l'encre fut projeté partout. Les jeunes sorciers reçurent tout deux de l'encre sur le visage et les cheveux. Ils sursautèrent et Alya explosa de rire.

- Pas au point, je crois, dit-elle, toujours en riant. Le point positif c'est qu'il n'y a plus d'encre sur la table !

Son devoir par contre s'était à nouveau pris de l'encre. Elle regarda Tony, sans pouvoir s’empêcher de sourire en voyant son visage couvert de traces d'encre. Elle songea qu'elle ne devait pas avoir l'air très soignée non plus et cela l'amusa encore plus.

- On reste tout encré pour faire le devoir ou on va se débarbouiller d'abord ? demanda-t-elle à Tony.

*Débarbouiller, t'as vraiment sorti ça, tu veux qu'il te prenne pour une gamine, c'est ça ?* fit sa petite voix intérieure. *Oh chut, je viens de nous couvrir d'encre, on est quand même plus à un débarbouiller près !*

Le chocolat, c'est la vie.

Drôle de rencontre  PV Alya AUSTIN 

Lorsque'Alya sortit sa baguette, Tony pensait vraiment qu'elle lui jetterais un maléfice. Le genre de maléfice qui lui donnerait la peau verte et les pieds palmés.

"Recurvite"

A nouveau, Tony senti sa fin proche. Il ne connaissait pas ce sortilège mais s'imaginait déjà couvert de pustules ou de fourrure. Il ferma les yeux s'attendant au pire mais ne senti que des gouttes froides sur sa peau le faisant sursauter. La jeune fille rit, le garçon lui ouvrit de grand yeux étonné. Elle était pleine d'encre. Alors c'était ça les gouttes sur son visage... Elle avait voulu nettoyer... Il fut soulagé

"Pas au point je crois. Le point positif c'est qu'il n'y a plus d'encre sur la table." elle riait "On reste tout encré pour faire le devoir ou on va se débarbouiller d'abord ?"

Tony ne savait pas quoi répondre. Il avait d'abord été mortifié puis soulagé, puis re mortifié, inquiet et pour finir étonné. Il regarda la fille, la trouvait mignonne avec ses taches d'encre sur le visage

"Euh... on... on ira apres se débouillarber"

Se débouillarber. Il a vraiment dit "se débouillarber". Tony pensa qu'il était irrécupérable. Mortifié à nouveau il sorti sa plume en espérant qu'elle n'ai pas entendu[/i]

Pacifiste engagé, rappeur enragé,
ma spécialité c'est,
ces absurdités,
trop de conflits, trop de gens qui,
ne savent plus où passer la nuit,
il pleut des bombes, naissent des tombes, c'est,
plus qu'une question dsecondes...
-A.P-

Drôle de rencontre  PV Alya AUSTIN 

A-do-rable. Il était plus qu'adorable. "Débouillarber", ou comment faire fondre la jeune Poufsouffle. Elle le vit sortir sa plume et tenta de nettoyer la sienne. Elle ne réussit qu'à s'en mettre sur les mains.

- Boooon alooooors ! commença-t-elle en tentant de rassembler ses notes toutes tachées. C'est un devoir de potions. Je voudrais vraiment avoir une bonne note !

Alya parlait sans s'arrêter. Elle ne voulait surtout pas laisser à son esprit le temps d'imaginer quoi que soit. Comme, par exemple, qu'il pourrait l'inviter au bal de Noël... Et voilà, c'était raté ! Maintenant, elle allait rougir chaque fois qu'il lui parlerait. Elle le regarda droit dans les yeux. Ils étaient vraiment beaux d'ailleurs. Marrons et francs. Ils lui donnaient l'impression que Tony était vraiment quelqu'un de gentil. Mais c'était curieux, elle aurait juré avoir vu ses yeux verts lorsqu'elle avait croisé son regard en arrivant dans la salle d'étude. Se rendant compte qu'elle le fixait et que cela devait paraître légèrement inquiétant, elle détourna les yeux en rougissant. Décidément, ses joues n'en finissaient plus de changer de couleur. Et la chaleur de ses oreilles ne les aidaient pas à pâlir. Alya se plongea dans ses notes, essayant de retrouver le fil de son devoir. Elle se cacha derrière ses cheveux, c'était bien mieux comme ça.

- Alors, voilà les questions, tu l'as fait, ce devoir déjà ?

Le chocolat, c'est la vie.

Drôle de rencontre  PV Alya AUSTIN 

Alya parlait beaucoup. D'après Tony c'était une caractéristique commune à beaucoup de ces créatures qu'on appelait femme. Elle parlait, elle parlait, de son devoir de potion, puis de son devoir de Défense contre les forces du mal, puis de l'importance capitale d'avoir un O en potion. Tony sentait parfois le regard de la jeune fille se poser sur lui. Il n'osait pas dire un mot.

" Alors, voilà les questions, tu l'as fait, ce devoir déjà ?"

Le devoir ? Quel devoir ? Ah oui le devoir oui.

"Euh je... Non je n'ai pas... 'Fin je veux dire que ... 'Fin il est pour Vendredi prochain alors je... J'ai pas... Commencé

Il aurait dû pourtant. Faire ce devoir. Si il avait passé plus de temps à travailler et moins de temps à réfléchir au bal. Au bal... Ok. Tony était en présence d'une fille gentille et plutôt jolie. Il y avait un bal bientôt... Ok. Ok c'était le moment là.

"Ça te dirait d'aller au bal avec moi ?"

enfin... Ça c'était ce que Tony aurait voulu dire. En réalité il a dit ça :

"tuveuvenirobalavecmoi?

Pacifiste engagé, rappeur enragé,
ma spécialité c'est,
ces absurdités,
trop de conflits, trop de gens qui,
ne savent plus où passer la nuit,
il pleut des bombes, naissent des tombes, c'est,
plus qu'une question dsecondes...
-A.P-

Drôle de rencontre  PV Alya AUSTIN 

"Euh je... Non je n'ai pas... 'Fin je veux dire que ... 'Fin il est pour Vendredi prochain alors je... J'ai pas... Commencé"

Alya trouvait sa manière de bafouiller encore plus adorable. Mais c'était visiblement bien les poufsouffles les plus travailleurs, se dit-elle. Bon, il allait pouvoir l'aider malgré tout, non ?

"tuveuvenirobalavecmoi?"

Elle avait bien entendu ? Alya sentit tout son visage s'empourprer instantanément. Ce garçon avait décidément bien trop d'influence sur la couleur de son visage ! Elle releva la tête doucement, toujours aussi rouge.

- Qu'est-ce que... Qu'est-ce que tu as dit ? Le... bal ?

Elle n'arrivait pas à sortir une phrase cohérente, elle se désespérait elle-même ! Elle qui rêvait si souvent à ce genre de situation, elle ne pouvait même pas parler normalement !

- Euh alors y aller avec toi, c'est ça ? dit-elle en rougissant. Ça me plairait beaucoup ! Enfin je veux dire euh.. Oui d'accord. finit-elle plus rouge que jamais. Ses oreilles la brûlaient complètement. Elle décida de se cacher derrière ses boucles, c'était tout de même bien plus commode.
Son imagination tournait déjà à plein régime. Quelle robe allait-elle mettre ? La rose ? Ou la petite robe noire ? Et ils allaient danser ? Pourvu qu'elle se détende et qu'elle ne reste pas rouge pivoine toute la soirée ! Et... Pourvu aussi qu'il ne se moque pas d'elle, la laissant en plan le soir-même. Non, il avait l'air gentil ! Elle sourit doucement en relevant la tête pour le regarder dans les yeux.

Le chocolat, c'est la vie.

Drôle de rencontre  PV Alya AUSTIN 

Tony restait silencieux, ne lui parlant plus que du devoir de potion. Il se demandait si inviter une fille qu'il ne connaissait pas était vraiment une bonne idée. Enfin elle avait vraiment l'air gentille, il passerait surement un agréable moment à danser avec elle. Tony paniqua soudain. Premièrement il fallait offrir un cadeau à son partenaire et le garçon ignorait totalement quel genre de cadeau pourrait lui plaire. Ensuite, deuxième problème et pas des moindres la danse. Danser était pour lui une discipline acrobatique qu'il pratiquait avec autant de dextérité qu'un manchot aux fléchettes.

Tony se remettait au travail, finissant assez rapidement le devoir de potion. Elle n'avait plus qu'a recopier ses réponses et mettre son nom. La laissant écrire, Tony commençait à réfléchir à ce qu'il pouvait offrir à une fille. Il n'avait pas les moyens de lui offrir un bijou ou un parfum, d'autant qu'il la connaissait à peine. Des fleurs ? Non toutes les filles n'aiment pas ça. Quelque chose d'abordable qui lui ferait plaisir à coup sur... Il se souvenait d'une blague récurrente que lui racontait son père. "Si une femme s’énerve, cache toi et lance lui du chocolat". C’était la solution magique. Lui offrir des chocolat, en plus il pouvait se les faire livrer par hibou postal. Tony cochait une case de sa liste mentale. Maintenant il devait apprendre à mieux la connaitre pour vraiment passer un bon moment avec elle, pourquoi pas devenir de bons amis. Il la regardait cachée derrière ses cheveux et la devinait recopier avec application son devoir. Il réalisa qu'il n'avait pas prononcé un mot depuis son invitation au bal et il se décida finalement à rompre la glace.


"Alors tu... tu... 'fin... Tu... Tu fais quoi demain après le... Le dîner qui... Qui a lieu le soir à l'heure du dîner dans la... La... La grande salle où y'a les... les bougies... ?

Tony aurait eu du mal même en essayant très fort à passer pour un type aussi nul. Voilà qu'en plus de le savoir maladroit elle allait le croire bègue. Et stupide. 'Le dîner qui à lieu le soir à l'heure du dîner' wouhou bravo Sherlock ! Il était sur qu'elle allait changer d'avis.

Pacifiste engagé, rappeur enragé,
ma spécialité c'est,
ces absurdités,
trop de conflits, trop de gens qui,
ne savent plus où passer la nuit,
il pleut des bombes, naissent des tombes, c'est,
plus qu'une question dsecondes...
-A.P-

Drôle de rencontre  PV Alya AUSTIN 

Alya recopiait proprement et avec application son devoir. Elle soignait chaque lettre qu'elle traçait pour que son parchemin soit parfait jusqu'au bout. Sa mère lui avait toujours dit que le contenu n'était pas ce que l'on voyait en premier et que si celui-ci devait être irréprochable, la forme comptait tout autant. La première impression compte toujours bien plus, lui répétait-elle. Pour ce qui était du devoir, la première impression serait bonne. Pour ce qui était de Tony... Elle était tout de même rester rouge pivoine un bon moment. Et quelle pipelette ! Enfin bon, il l'avait tout de même invité au bal, cette fameuse première impression ne devait pas être si mauvaise.

"Alors tu... tu... 'fin... Tu... Tu fais quoi demain après le... Le dîner qui... Qui a lieu le soir à l'heure du dîner dans la... La... La grande salle où y'a les... les bougies... ? "

Alya releva la tête lentement, sans quitter son devoir des yeux pour finir son mot en s'appliquant toujours autant. Elle finit par détacher son regard du parchemin et le planta dans celui de Tony. Cette manie de lever la tête sans bouger les yeux devait vraiment paraître bizarre réalisa-t-elle. C'était sa façon de faire patienter les gens "je vais te répondre minute papillon". Elle analysa enfin ce qu'il lui avait dit. Alors. Demain soir. C'était adorable sa façon de parler lorsqu'il n'était pas à l'aise ! Donc, demain soir, que faisait-elle après le dîner ? Il était vraiment craquant comme ça. *Alya mais c'est pas possible, tu peux pas te concentrer pour lui répondre au lieu de baver, petite ortie distraite ??* Oui oui, elle s'insultait d'ortie. Réflexe de son père jardinier qui pestait si souvent contre celles-ci. Bon, demain soir...


- Je sais pas du tout ! s'exclama-t-elle.

La petite Poufsouffle termina son dernier mot, sa dernière lettre et mit un point final à son devoir avec un grand geste de la plume. Il en fallait peu pour l'amuser. Elle fixa Tony en souriant légèrement.

Le chocolat, c'est la vie.

Drôle de rencontre  PV Alya AUSTIN 

Tony attendait fébrilement la réponse de la jeune fille, se demandant si la réponse serait "oui" "non" "peut-être". Après tout il venait de l'inviter a diner ensemble. Ensemble. Ensemble genre tout les deux. Tout les.... la panique le saisit. Qu'allait-il lui raconter pendant toute une soirée ? Était-il capable de manger correctement et de ne pas se salir avant d'être avec elle ? Il la regardait, attendant impatiemment qu'elle lui réponde pour qu'enfin le stress passe. Le fait de ne pas savoir ce qu’elle allait répondre lui mettait une telle pression qu'il avait l'impression d'être sur le point d'exploser. Enfin, comme au ralenti elle leva doucement la tête de son parchemin sans pour autant quitter ce dernier des yeux. Il attendait. Attendait encore. Mais toujours pas de réponse, elle semblait tellement concentrée par son travail que si elle n'avait pas redressé la tête il aurait cru qu'elle ne l'avait pas entendu. Il la voyait tracer les dernières lettres de son devoir et s'engueula mentalement.

t'es bête où c'est comment ? tu vois pas qu'elle était occupée ? Oui bon ça va hein, je lui proposé quand je me suis senti prêt. Ouais bah t'as vraiment un timing pourri Tony.

Lorsque son regard se planta dans ses yeux, son monologue interne fût instantanément interrompu. Elle avait de si beaux yeux, grands et doux. Pendant plusieurs secondes elle semblait ne pas répondre, comme perdue dans ses propres pensées puis parla enfin.

"Je ne sais pas du tout !"

Hum. Tony était loin de s'attendre a cette réponse. Peut-être que l'invitation n'était pas assez claire. Il la regardait écrire le mot de la fin avec une drôle d'arabesque puis, une fois le devoir bel et bien fini ils se regardèrent a nouveau, cette fois-ci un petit sourire sur les lèvre de la jeune fille poussa Tony a sourire a son tour. Elle avait bien compris il en était sur. Alors cette fois ci il ne lui poserait pas la question.

"Parfait alors je passe te prendre après le di... le diner. On ira se poser quelque part si tu est d'a... d'accord"

Tony avait essayé de paraitre aussi sur de lui que possible. Lui adressant son plus beau sourire et le devoir enfin terminé, Tony rangea ses affaires et parti en lui souriant.

"A demain alors... Alya"

Après un dernier clin d’œil qui le surpris lui-même il quitta la salle soulagé d'avoir trouvé une partenaire et impatient de la revoir le lendemain.

Pacifiste engagé, rappeur enragé,
ma spécialité c'est,
ces absurdités,
trop de conflits, trop de gens qui,
ne savent plus où passer la nuit,
il pleut des bombes, naissent des tombes, c'est,
plus qu'une question dsecondes...
-A.P-

Drôle de rencontre  PV Alya AUSTIN 

"A demain alors... Alya"

La petite Poufsouffle resta quelques instants sans bouger, un petit sourire aux lèvres. Demain soir, elle avait rendez-vous... Et il lui avait même fait un clin d’œil en partant, cela laissait présager une bonne soirée et cette idée la faisait sourire toute seule. Elle savait qu'elle devait avoir l'air niaise mais elle était partie loin dans son petit monde et se fichait complètement de ce qu'on pouvait penser d'elle en la regardant. Lentement, elle se mit à ranger ses affaires en réfléchissant. Qu'allait-elle bien pouvoir mettre ? Est-ce qu'elle devait rester en uniforme ? Oui, ce n'était pas une soirée non plus. Bon mais il n'y avait pas que les habits. Ferait-elle quelque chose avec ses cheveux ? Oui, il valait mieux, après toute une journée, ses boucles ne ressembleraient plus à grand chose. Donc, elle aurait les cheveux relevés, il lui fallait des boucles d'oreilles ! Et une bague aussi, c'est discret et joli.

Toujours aussi pensive, elle se leva et marcha doucement. Elle se demandait pourquoi elle se posait autant de questions pour un simple rendez-vous avec un garçon. Oui, mais un garçon au sourire incroyable. Elle espérait de tout son coeur que la soirée se passerait bien. Elle pourrait apprendre à le connaitre pour lui trouver un cadeau pour le bal ! Ça n'allait pas être facile, elle n'était pas très douée pour ça. Elle pouvait peut-être demander à sa cousine, elle était douée pour ça !
Perdue dans ses pensées, Alya quitta la salle d'étude pour se diriger vers la salle commune des Poufsouffles.

Le chocolat, c'est la vie.