Salle d’études

Inscription
Connexion
  Retour   Répondre

Cours 1.1 --> Introduction aux runes

Alanis entra pour la première fois dans sa salle de classe. Elle était heureuse d'entamer sa nouvelle carrière en tant que professeur d'étude des runes. Elle était arrivée en avance pour son premier cours de peur d'arriver en retard. Elle attendit ses élèves ainsi durant une bonne trentaine de minutes à penser et repenser ce qu'elle allait leur dire. Elle était nerveuse à l’idée de ne pas faire bonne impression et ne pouvait contenir son excitation. Alanis ne voulait surtout pas que ses élèves s’ennuient durant ses cours. La professeure avait maintes fois repensé au programme qu’elle offrirait aux étudiants. Dans la salle de classe, le silence régnait. On aurait pu entendre une mouche voler. Alanis avait hâte qu'ils arrivent pour briser la glace. En les attendant, elle se tourna vers le tableau et inscrivit d’une écriture fine et sans accroc :

« Qu’est-ce que les runes ? »

Lorsqu’elle se retourna pour faire face à la classe, elle découvrit, à son plus grand étonnement, que les élèves commençaient à affluer. Ils avaient l’air à la fois sceptiques et curieux. Plus les étudiants arrivaient, plus le stress se dissipait. Elle était heureuse de réaliser son plus grand rêve, soit de partager son savoir avec d'autres personnes. Elle attendit qu’ils s’installent confortablement et indiqua au dernier qui venait d’arriver, la dernière place libre à l’avant. La professeure arborait un magnifique sourire et commença une fois qu’elle fut sûre d’avoir toute leur attention.

« Bonjour à tous ! Je m’appelle Alanis Beauregard et je serai votre professeur d’étude des runes, mais ne perdons pas de temps sur de petits détails comme ça, vous le savez déjà. Aujourd’hui vous n’en aurez pas besoin, mais, à l’avenir, j’aimerais que vous ayez un dictionnaire de runes pour vous aider à suivre. Dans ce cours, nous allons apprendre les rudiments des runes. Quelqu’un peut s'essayer et répondre à la question au tableau ?»

Tous les yeux se portèrent sur le tableau derrière Alanis. À nouveau, le silence tomba sur la pièce. Personne n’osait s’essayer. La professeure les regarda d’un air déçu. Elle attendit quelques secondes avant de dire:

«Allons ! Allons ! Ne soyez pas timide ! Je suis certaine qu’il y en a parmi vous qui peuvent répondre à cette question. Le pire qui peut arriver, c’est que vous vous trompiez. Personne ne vous jugera. »

Elle les observa un instant, jaugeant chacun de ses élèves. Après son examen, elle découvrit que quelques mains timides s’étaient levées. Alanis sourit et dit d’une voix pleine d’entrain :

« Allez-y ! Dites-moi ce que vous savez et j’ajouterai les informations manquantes !»

Alanis s’empara d’une craie pour écrire les réponses de ses élèves au fur et à mesure qu’ils donnaient des réponses.
Dernière modification par Alanis Beauregard le 22 janvier 2017, 18 h 46, modifié 1 fois.

Professeur d'étude des runes
Affiliée à Gryffondor
Gryffindor girls power - A.B

Cours 1.1 --> Introduction aux runes

Lundi matin, 07h55, Lexie prenait le chemin du cours "Etudes des Runes", c'était une toute nouvelle matière, et elle n'y connaissait absolument rien, seulement, sa curiosité avait pris le dessus. Montant les escaliers pour se retrouver au dernier étage du château, elle tentait de réfléchir à ce qu'ils allaient vraiment étudier. Elle tentait aussi d'analyser chaque terme qui compose le nom de la matière, en bonne Serdaigle qu'elle était.

Durant tout le temps où elle avait dégusté son premier repas de la journée, à savoir un délicieux petit-déjeuner, bien copieux, elle essayait de s'imaginer à quoi pouvait bien ressembler le professeur. Pour l'heure, seul son nom avait été indiqué aux élèves. Beauregard, en voilà un drôle de nom, on avait l'impression qu'il sonnait "français". Si tel était le cas, Lexie était toute excitée à l'idée de la rencontrer. La France, quel beau pays, du moins de ce qu'elle en savait de par les livres. Ce qui était certain, c'est qu'elle aurait sûrement un tas de choses à leur apprendre.

Dernière marche, nous y étions, Lexie entra quelque peu gênée et timide dans la pièce. Il n'y avait qu'une seule personne à l'intérieur, c'était une femme, et à l'en croire par sa position dans la salle, il s'agissait du nouveau professeur.


"Bonjour Professeur" dit Lexie d'une voix timide et peu sûre d'elle.

N'attendant pas la moindre réponse, elle se dirigea vers une table et une chaise, au premier rang. C'était si calme en cet instant et cela rajoutait un peu de stress à Lexie, qui se trouvait seule face à cette femme.

Quelques minutes plus tard, quelques élèves commençaient enfin à arriver, à la queue leu leu, tel un défilé de mode. Certains se faisaient déjà remarquer, d'autres, au contraire, à l'instar de la jeune Serdaigle, se faisaient tout petits.

Le dernier élève entrait et refermait la porte à la demande du professeur. Ce-dernier prit la parole, signe que le cours allaient enfin pouvoir commencer.


« Bonjour à tous ! Je m’appelle Alanis Beauregard et je serai votre professeur d’étude des runes, mais ne perdons pas de temps sur de petits détails comme ça, vous le savez déjà. Aujourd’hui vous n’en aurez pas besoin, mais, à l’avenir, j’aimerais que vous ayez un dictionnaire de runes pour vous aider à suivre. Dans ce cours, nous allons apprendre les rudiments des runes. Quelqu’un peut s’essayai et répondre à la question au tableau ?»


Etait-ce du trac que la fillette ressentait dans l'intonation et la gestuelle de Mme Beauregard ? Elle se le demandait sérieusement, mais après tout, quoi de plus normal ?
Un beau jour, vous êtes professeur, peut-être même dans un autre pays, et vous vous retrouvez face à des élèves que vous ne connaissez pas du tout. Lexie s'imaginait très bien la scène et comprenait ainsi que le trac pouvait être présent.

Quelques secondes s'écoulèrent, c'était le "blanc" total. Pas un élève ne semblait pressé de répondre. Mais Lexie en comprenait les raisons. Ils ne connaissaient rien à cette matière, mais rien de rien, alors à quoi bon leur demander d'en parler ? Voilà qui était étrange, c'était le niveau pour les débutants, et Lexie attendait des pistes de réflexion de leur professeur et non l'inverse.

Mme Beauregard tentait une nouvelle approche :


«Allons ! Allons ! Ne soyez pas timide ! Je suis certaine qu’il y en a parmi vous qui peuvent répondre à cette question. Le pire qui peut arriver, c’est que vous vous trompiez. Personne ne vous jugera. »

Personne ne vous jugera, là elle ne savait pas que certains élèves s'en feraient une grande joie de ricaner, au fonds de la classe. Lexie ne put s'empêcher de penser aux élèves de Serpentard...

« Allez-y ! Dites-moi ce que vous savez et j’ajouterai les informations manquantes !»


On sentait ici le cri du désespoir. *Comme je n'aimerais pas être à sa place* songea Lexie.
La fillette se sentait gênée pour leur professeur... Ainsi, elle se décida à lever le doigt et tentait de dire quelque chose... Sa voix était encore plus timide et fluette qu'à l'accoutumé.


"Eh bien, je dirais que l'étude des Runes, c'est l'étude des anciennes écritures de la magie. Ainsi il s'agit, bien souvent de traduire des textes, un peu comme chez les moldus qui étudient les hyéroglyphes.". La fillette avait sorti ça sans grand conviction et espérait ne pas avoir fait fausse route, faute de quoi, certains élèves en profiteraient...

Lexie attendait une réponse du Professeur, elle n'était pas très sûre d'elle, mais c'est l'image qu'elle se faisait de cette matière.

RNA en intérim, petits nouveaux, ma volière est ouverte
"Les Éclairs, une équipe du tonnerre"
"Parfait et Original, ça te définit bien je trouve" Milenka Alder
#87CEFA

Cours 1.1 --> Introduction aux runes

Aujourd'hui avait lieu le premier cours d'une toute nouvelle matière, l'Étude des Runes. Kaya n'en connaissait que très peu sur le sujet. Elle avait eu l'occasion de croiser des runes à plusieurs reprises, en général dans des livres, notamment un où elles faisaient l'objet d'énigmes pour les magiciens en herbes. Mais la petite irlandaise avait toujours été lamentable en ce qui concernait leur traduction, et le livre refusait de lui dévoiler la suite de l'histoire tant qu'elle n'avait pas trouvé la réponse à la devinette. Extrêmement frustrant, en sachant que les runes étaient elles-mêmes une parfaite énigme pour elle.

C'est pourquoi elle s'était ruée sur le papier d'inscription lorsqu'elle avait appris que le cours d'Étude des Runes avait été ouvert aux élèves de toutes années et niveaux confondus. Les matières théoriques n'intéressaient pas Kaya en général, elle avait souvent du mal à se concentrer et à empêcher son esprit de vagabonder loin des cours d'Histoire de la Magie, mais celle-ci piquait sa curiosité tout particulièrement. Elle voulait absolument réussir à déchiffrer les symboles étranges couvrant les pages de son livre, et ainsi pouvoir avancer dans l'intrigue.

C'était donc avec sa plume favorite et des tas de parchemins sous le bras que Kaya s'était rendue au cours de Runes, qui était bien heureusement situé non loin de la salle commune de Gryffondor. Le matériel commençait à glisser des mains de la petite irlandaise et menaçait de s'étaler sur le sol à tout instant. La porte était déjà ouverte, et Kaya lâcha ses affaires sur la première table venue puis salua la nouvelle professeur, Mademoiselle Alanis Beauregard. La jeune femme avait été affiliée à Gryffondor et Kaya avait eu l'occasion de la rencontrer en salle commune. La pauvre ne s'attendait sûrement pas à une telle agitation, et l'irlandaise espérait bien remonter son estime de la maison des courageux en participant autant que possible à son cours.

Elle salua quelques élèves qu'elle connaissait avant de regagner sa place, tandis que la professeure notait la première question au tableau.


" Qu'est-ce que les runes ? "

Le cerveau de Kaya marcha à toute vitesse, cherchant à formuler une phrase correcte. Mademoiselle Beauregard se présenta et leur demanda d'acheter un dictionnaire de runes. L'irlandaise déroula un parchemin en vitesse et le nota pour s'en souvenir. Puis la professeur demanda de répondre à sa question. Kaya hésita à lever la main, mais se dit que personne ne la jugerait si elle se trompait, et qu'elle était de toute façon là pour apprendre. Mais la préfète-en-chef de Poudlard, Lexie Campbell, la devança et répondit, peu sûre d'elle :

" Eh bien, je dirais que l'étude des Runes, c'est l'étude des anciennes écritures de la magie. Ainsi il s'agit, bien souvent de traduire des textes, un peu comme chez les moldus qui étudient les hiéroglyphes. "

Kaya était heureuse de constater qu'elle n'était pas la seule à penser cela, et lorsque la professeure l'interrogea à son tour, elle ajouta :

" Les runes peuvent être traduites grâce aux symboles qu'elle portent, si je ne me trompe pas "

Rapides comme le vent et féroces comme le lion - les Griffes Ardentes
Remplaçante batteuse-gardienne
Élève du Mois de Janvier 2017
Gryffindor Girl Power - A.B.

Cours 1.1 --> Introduction aux runes

Alanis attendit quelques secondes avant d'apercevoir une jeune fille assise dans la première rangée lever discrètement le doigt. La professeure déduisit que s'était une élève de Serdaigle de par les couleurs de ses vêtements. Elle lui donna le droit de parole et entendit une toute petite voix s'élever:

« Eh bien, je dirais que l'étude des Runes, c'est l'étude des anciennes écritures de la magie. Ainsi il s'agit, bien souvent de traduire des textes, un peu comme chez les moldus qui étudient les hyéroglyphes.»

Lorsque la jeune Serdaigle eut fini, Alanis était très fière de cette élève. Non seulement elle avait donné une bonne réponse, mais elle avait également fait découvrir quelque chose à Alanis. La jeune professeure n'avait jamais pensé à faire ce genre de comparaison pour expliquer vaguement ce qu'étaient les runes. Alanis aimait faire participer les étudiants ainsi, car eux aussi étaient capables de lui apprendre des choses et c'en était un parfait exemple. Quelques rires moqueurs la tirèrent de ses pensées et elle jeta un coup d'oeil aux fautifs. La classe retomba silencieuse et la professeure dit d'une voix enchanteresse:

«Bravo! C'est bien, même très bien! Les Runes sont effectivement une ancienne écriture utilisée il y a bien longtemps. Il existe un alphabet, soit l'alphabet Futhark, mais nous ne l'étudierons que dans deux cours. J'aime ta comparaison avec les hiéroglyphes, car les runes sont un peu le même principe. Quelqu'un d'autre veut tenter sa chance?»

Alanis était contente qu'une élève est tenté sa chance, mais elle avait besoin de la participation de tout le monde. Elle pianota avec ses doigts quelques secondes sur son bureau avant de voir une jeune Gryffondor lever la main. Elle lui donna le droit de parole et l'étudiante dit d’une voit assurée :

«Les runes peuvent être traduites grâce aux symboles qu'elle portent, si je ne me trompe pas».

Alanis était une fois de plus comblé par la réponse qu’elle avait obtenue. Pour son premier cours, la professeure n'avait aucune attente. Ce cours était destiné à mettre tout le monde sur le même pied d'égalité avant d'aller plus loin. Elle approuva d’un signe de tête, se détourna des élèves et écrivit au tableau : «ancienne écriture / traduire textes». Lorsqu'elle reporta son attention sur la classe elle découvrit avec exaltation, une foule d'élèves levant la main pour essayer quelque chose. Elle afficha un magnifique sourire avant d'inciter les élèves à dire autre chose.


Professeur d'étude des runes
Affiliée à Gryffondor
Gryffindor girls power - A.B

Cours 1.1 --> Introduction aux runes

Yuzu s'était levée tôt ce matin, moins tôt que d'habitude mais suffisamment pour participer a son premier cours sur les runes. Elle ne savait pas vraiment pourquoi elle avait choisi cela. en cherchant bien au plus profond de ses souvenir peut être que son père en avait déjà fait mention. Sa préparation fut rapide, il faut dire qu'elle connaissait bien la chanson. robe cape, ou plutôt un haori dans son cas car elle préférait ceci a la cape anglaise et pour finir la cravate aux couleurs des vert. Quand elle descendit pour prendre son premier repas de la journée elle vit bien plus de monde que d'habitude, peut être que les emploie du temps des années supérieurs avait été couplée a celui des premières année pour l'occasion. Yuzu ne fit pas plus attention que cela a ceci. La japonaise se contenta de manger puis de se rendre en salle de classe.

Quand elle rentra dans la classe elle prit une place de libre, pas tout au fond mais pas non plus au premier rang. Elle commença a sortir un crayon et un bout de parchemin et prendre des note sans relever la tête pour savoir ce qu'il se passerait aux alentours. Elle se contenterait de porter une attention flottante au cours sans pour autant s'y intéresser grandement. Ses notes la fillette les prenait en japonais. bien plus a l'aise avec ce style d’écriture elle remplissait très vite des lignes vertical avec les fameux Katakana japonais. Sa professeur posait déjà une question, et deux élèves avaient prise la parole. Yuzu nota les remarques avant de commencer à griffonner toujours dans sa langue quelque chose qui n'avait rien a voir avec le cours, elle s'occupait. Très vite elle se mit à soutenir sa tête grâce a sont bras gauche et quand celui ci fatiguait elle changer, prenant alors son crayon dans sa main gauche pour noter quand elle entendait des choses intéressante. Elle détestait la théorie, alors pourquoi l'avoir choisi ? ça elle n'en avait aucune idée mais peut être que les runes pouvaient être utile, et si c'était le cas alors elle pourrait s'en servir plus tard en complément. Sans s'en rendre compte alors même que le cours venait de commencer, la japonaise se surpris à souffler, un souffle traduisant que son attention commençait a se détourner alors qu'elle continuait à osciller entre prise de note et dessin.

Code couleur : #469277
*Picasso 2017, Peeves 2017, Gryffondor et élève du mois de Janvier 2018*
Ma lumière divine vous aveuglera tous !

Cours 1.1 --> Introduction aux runes

Chose inhabituelle, étant donné que cela faisait maintenant 4 ans qu'elle était élève a Poudlard, Elina allait découvrir une nouvelle matière. Des cours d'étude des runes avaient récemment fait leur retour au programme et la curiosité l'avait poussé a s'inscrire. La curiosité était décidément un élément décisif chez elle. Ce n'était pas la première fois qu'elle prenais une décision simplement parce qu'elle voulait savoir. Mais dans ce cas précis, cela ne portait pas a conséquence. Tout ce qu'elle risquait, c'était une bonne surprise ou une déception. Ce premier cours serait certainement décisif car elle allait découvrir si elle avait bien fait ou non de s'inscrire.
Lorsqu'elle entra dans la salle de classe, leur nouvelle professeure était en train d'écrire au tableau. Il n'y avait pour l'instant que deux élèves. L'une de Serdaigle, l'autre de Gryffondor. Elina ne connaissait aucune des deux jeunes filles. Elle alla s'asseoir sans plus de cérémonie a l'un des nombreux bureaux encore libre. Pas au premier rang, mais au second. Ni trop près, ni trop loin du tableau. Les jeunes filles attendirent en silence tandis que d'autres élèves arrivaient. Quand la salle fut presque pleine, leur professeure se tourna vers eux et lança :


« Bonjour à tous  ! Je m’appelle Alanis Beauregard et je serai votre professeur d’étude des runes, mais ne perdons pas de temps sur de petits détails comme ça, vous le savez déjà. Aujourd’hui vous n’en aurez pas besoin, mais, à l’avenir, j’aimerais que vous ayez un dictionnaire de runes pour vous aider à suivre. Dans ce cours, nous allons apprendre les rudiments des runes. Quelqu’un peut s'essayer et répondre à la question au tableau  ?»


La jeune femme avait en tout cas l'air énergique et c'était une qualité indéniable pour ce qui est de rendre un cours intéressant. Elina devrait sans tarder trouver un moyen de se procurer le dictionnaire que miss Beauregard leur conseillait. Cependant, aucune des personnes présente ne semblait se décider a répondre à sa question. Quelques regard perplexes furent échangés, mais personne ne pris la parole.

«Allons  ! Allons  ! Ne soyez pas timide  ! Je suis certaine qu’il y en a parmi vous qui peuvent répondre à cette question. Le pire qui peut arriver, c’est que vous vous trompiez. Personne ne vous jugera. »

Ma foi, c'était là le discourt habituel des professeurs catastrophés de constater que personne n'osait leur répondre. Oser ou ne pas oser n'était pas le problème actuel d'Elina. Elle cherchait matière a répondre a la question. Se rendant compte du même coup a quel point ses connaissances en la matières étaient réduites. Le temps de sa réflexion, deux mains s'étaient levées timidement. La première élève qui pris la parole était la Serdaigle arrivée peu avant Elina. Puis vint le tour de la jeune Gryffondor. Quand elles eurent finit, la professeur opina et ajouta :

«Bravo! C'est bien, même très bien! Les Runes sont effectivement une ancienne écriture utilisée il y a bien longtemps. Il existe un alphabet, soit l'alphabet Futhark, mais nous ne l'étudierons que dans deux cours. J'aime ta comparaison avec les hiéroglyphes, car les runes sont un peu le même principe. Quelqu'un d'autre veut tenter sa chance?»

Un élément attira l'attention d'Elina qui se hâta de lever la main a son tour tandis que leur professeure inscrivait quelques mots au tableau. Quand celle-ci se fut retournée et lui accorda la parole, elle demanda :

« Excusez-moi, vous avez parlé de l'alphabet Futhark, mais il me semblait qu'il existait plusieurs alphabets runiques. Dans ce cas, y a t-il une raison particulière a ce que nous étudions celui-ci et non un autre ? »

Peut-être leur professeure allait-elle être déçue en constatant qu'Elina n'apportait pas de réponse a sa question, mais en posait une nouvelle... Mais là encore, la curiosité était trop forte. Elina avait vu des runes apparaître par moment dans certains vieux livres lorsqu'elle habitait encore en Allemagne, mais elles avaient gardé tous leurs mystères.

¤ Finisseuse des Frelons ¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤ Sixième année RPG ¤ Rédactrice ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~

Cours 1.1 --> Introduction aux runes

Gravir des marches, encore et encore. Je sentais les étudiants qui me dépassaient, certain me tamponaient l’épaule, d’autre me contournait habilement. Comme souvent, j’étais plongé dans un grimoire épais, ne portant pas attention au Monde qui m’entourait. J’avais perdu cette habitude de me couper du monde lorsque je me trouvais dans des lieux publics, mais mon retour des vacances m’avaient semble-t-il fait revenir en arrière. Pour être sincère, je ne voulais plus voir la population de Poudlard. Tous les Rouge et Or me rappelait Charlie, mais ils étaient si nombreux que je ne pouvais faire un pas sans en croiser un. Les Vert et Argent me faisaient penser à mon frère, les Jaune et Noir à Nebor. En y réfléchissant, il n’y avait que les Serdaigle qui ne créaient aucun lien dans mon esprit tortueux. Mais sans explications, leur présence m’agaçait autant que les autres. Pourtant, je n’avais rien contre ces gens, je ressentais seulement le besoin de me retrouver seule. A chaque moment de la journée.
C’est la raison pour laquelle je me rendais au septième étage. Il y a quelques jours, le panneau d’affichage de la Salle Commune avait affiché une liste d’inscription pour des cours de Runes. Je n’avais pas réfléchis longtemps avant de m’inscrire. Découvrir de nouvelles choses était le meilleur moyen d'oublier les fantômes de mes souvenirs qui suivaient chacun de mes pas. Je connaissais les Runes, j’avais trouvé un livre dessus dans le magasin de Papa. Un jour où, piochant aléatoirement dans ses livres comme j’en avais l’habitude, j’étais resté lire toute la journée durant alors que Papa accueillait des clients. Ce sujet m’avait beaucoup intéressé, mais alors occupée par d’autres recherche, je n’avais pas pris le temps de me pencher dessus. Le fait qu’aujourd’hui me donne l’occasion d’étudier les Runes était un signe trop fort pour que je l’ignore.

En arrivant près de la salle, je remarquais que les élèves arrivaient petit à petit. Suivant lentement le flux d’étudiants, je pénétrais dans la salle d’étude des Runes. Devant le tableau, une belle femme faisait face aux élèves. Grande, brune, le sourire aux lèvres, elle avait l’air agréable. J’espérais seulement qu’elle saurait nous donner des cours intéressants. Je lui fit un signe de tête lorsque qu’elle regarda entrer.
Je m’arrêtais devant les tables, observant la position des élèves. Certains s’asseyaient en groupe, d’autres seuls. Je remarquais Ame, assise parmi les autres, et je me fis un grand plaisir de l'ignorais. Le souvenir de notre dernière rencontre était frais dans ma tête, je ne voulais pas le lui rappeler. Après réflexion, je me dirigeais vers une place près d’un mur. Je m’affalais sur ma chaise, continuant ma lecture.


Quelques minutes plus tard, le bruit d’une porte que l’on fermait me fit relever la tête. Le silence de la salle me faisant comprendre qu’il était temps que je ferme mon livre, je rangeais ce dernier dans mon sac tout en sortant plume, parchemin et encre.
Face à nous, derrière une professeur souriante, des mots que je n’avais pas remarqués : "Qu’est-ce que les Runes ?" Je griffonnais rapidement les mots sur mon parchemin et, tandis que Miss Beauregard se présentait et expliquait le fonctionnement du cours, j’écrivis un paragraphe sur ce que je connaissais des Runes.
Lorsque Beauregard nous demanda de répondre à la question, je ne levais pas le doigt. Je préférais attendre de voir ce que les autres auraient à dire. La question ne me faisait pas peur, je connaissais l’histoire des Runes et quelques détails sur celle-ci, mais cela ne m’empêcha pas d’écouter les réponses de deux jeunes filles. C’était intéressant, mais je n’aurais pas répondu cela. La réponse que leur donna la professeur titilla ma curiosité, elle avait l’air de s’y connaître, j’avais hâte d’en apprendre plus.
Finalement, lorsque je vis que personne ne prenait la parole, je me lançais, ne prenant pas la peine de lever la main. J’avais oublié, concentrée sur ma réponse comme je l’étais
.

-Les Runes sont des symboles magiques, je dis d’une voix lente, réfléchissant. Dans l’ancien Futhark elles sont au nombre de vingt-quatre et chacune d’entre elle a plusieurs significations. On peut les utiliser pour écrire des textes, d’où le dictionnaire, mais je pense qu’elles ont aussi un pouvoir magique. Je me tus quelques secondes avant de continuer : C’est pourquoi certaines sont gravées sur des objets, des bâtiments. Elles servent de protection, de fortifiant… On peut aussi s’en servir pour l’attaque, je pense.

Je tournais le regard, lorsque Miss Beauregard se tourna vers moi. Je me sentais rougir, je n’avais pas l’habitude de prendre la parole devant tant de gens, surtout en me rendant compte que j'avais presque coupé la parole à une élève de Poufsouffle. J’espérais qu’une autre personne prendrait rapidement la parole, je n’aimais pas rester ainsi au centre de l’attention.

Double de mon Être, je te souris à chaque Temps qui me mène à notre Arche.

Cours 1.1 --> Introduction aux runes

Peter entamait une journée un peu particulière aujourd'hui. En effet, il y a peu, une nouvelle matière avait été annoncée et l'aiglon s'y était inscrit, il s'agissait de l'étude des runes. Le serdaigle était plutôt intéressé par cette matière, étudier les anciennes runes semblait fascinant, d'autant plus que l'histoire de la magie était pour l'instant sa matière préférée car il aimait étudier l'histoire des sorciers ou des vieilles civilisations magiques. Peut être que cette nouvelle matière piquerait la place de numéro 1 à l'histoire de la magie.
Quoi qu'il en soit, même si ce cours était en début de journée, Peter ne s'était pas levé plus tôt que d'habitude. Il faut dire qu'il n'aimait guère rester coucher trop longtemps, il considérait cela comme une perte non négligeable de temps, et celui ci étant très précieux, il ne pouvait pas se le permettre. C'est pourquoi il ne tardait jamais au lit le matin, et qu'il entreprenait toujours de trouver une activité. Aujourd'hui celle ci était toute trouvée, et cela réjouissait le jeune garçon.

Une fois bien préparé, il entreprit de gravir les marches qui le séparait de la salle autrefois destinée à la divination, cours qu'il n'avait jamais eu d’ailleurs, et c'était bien dommage. Une fois arrivé devant la porte, il vit qu'une petite foule d'élève se tenait déjà prêt à rentrer, c'est ce qu'ils firent sans tarder car la nouvelle professeure semblait déjà les attendre à l’intérieur. Avec une certaine anxiété le jeune garçon pris place et attendit que la professeure prenne la parole, elle ne se fit pas tarder. Il s’avéra qu'elle s'appelait Alanis Beauregard, avec ce nom, Peter devina une origine française. Il aimait bien les français, alors peut être aimerait il ce professeur.

Celle ci demanda une réponse à une question donner au tableau, Lexie, sa camarade préfète en chef répondit très vite. Et avec une réponse pertinente digne d'un Serdaigle. Une gryffondor, Kaya donna ensuite elle aussi une bonne réponse. Peter eu l'impression d'être dans un cours d'expert et il avait peur de ne pas être à sa place ici. Pourtant il avait lui envie de participer.

Plusieurs autres élèves prirent la parole dont Aelle Bristyle qui se releva brillante. Mais quelque chose interloquait Peter, le cours servait bien à étudier les runes magiques non? Pourtant les runes dont il était question dans les propos du professeur elle semblait indiquer qu'ils allaient bientôt étudier l'alphabet Futhark qui était lui un alphabet moldue. Alors peut être se trompait il mais il demanda tout de même en prenant soin de lever la main:

Excusez moi Professeure, mais l'alphabet dont vous parlez est bien un alphabet moldue non ? Allons nous l'étudier tout de même ?

Le jeune garçon ne voulait pas avoir l'air d'un rabat-joie mais cette question l'intriguait tout de même, c'est pourquoi il l'avait poser dans l"attente d'une réponse prochaine.

La mort ne s'est elle jamais souciée d'en faire trop ?

Cours 1.1 --> Introduction aux runes

Emilia se dirigeait à pas de courses vers la salle où allait avoir lieu le premier cours d’études des runes, la jeune fille était légèrement en retard. Pourquoi était-elle en retard ? La raison était simple, la veille, elle, n’avait pu dormir, elle essayait de s’imaginer le déroulement du cours qui allait se dérouler aujourd’hui. Elle ne pouvait demander à personne vu que ça allait être le premier cours dans cette matière à Poudlard.

Elle entra dans la classe et fut soulagé de voir que le cours n’avait pas encore commencé et qu’elle n’était pas la dernière. Quand elle fut installée-au deuxième rang-, une grande femme aux cheveux bruns s’était levée, la fillette en avait bien déduit que c’était le nouveau professeur de l’école, Miss Beauregard.


« Bonjour à tous ! Je m’appelle Alanis Beauregard et je serai votre professeur d’étude des runes, mais ne perdons pas de temps sur de petits détails comme ça, vous le savez déjà. Aujourd’hui vous n’en aurez pas besoin, mais, à l’avenir, j’aimerais que vous ayez un dictionnaire de runes pour vous aider à suivre. Dans ce cours, nous allons apprendre les rudiments des runes. Quelqu’un peut s’essayai et répondre à la question au tableau ?»

La jeune femme semblait être assez anxieuse et la première année le comprenait bien, le nouveaux professeur devait se sentir mal à l’aise probablement parce qu’elle se trouvait dans un environnement complètement différent du sien, mais cela, elle n’en savait rien, tout ce qu’elle connaissait de cette femme était le fait qu’elle s’appelait Alanis Beauregard et qu’elle était un professeur d’études des runes. Rien de plus.

La jeune fille regarda donc le table pour faire connaissance de la question que Miss Beauregard avait dû noter avant son arrivée dans la salle de cours.

« Qu’est-ce que les runes ? »

La jeune fille avait peut-être quelques informations, mais elle n’était pas du tout sûre, elle n’osait pas lever la main, de plus, le fait qu’aucun autre participant à ce premier cours ne levait la main. Le jeune femme montra une mine assez déçu et ajouta :

«Allons ! Allons ! Ne soyez pas timide ! Je suis certaine qu’il y en a parmi vous qui peuvent répondre à cette question. Le pire qui peut arriver, c’est que vous vous trompiez. Personne ne vous jugera. »

Elle avait dit ça pour essayer d’encourager la classe, mais ça n’avait pas l’air de marcher, elle essaya donc une nouvelle fois de motiver ses élèves.

« Allez-y ! Dites-moi ce que vous savez et j’ajouterai les informations manquantes !»

C’est à ce moment-là que plusieurs mains se levèrent et le professeur interrogea une fille qui lui semblait être Lexie Campbell, une préfète en chef.

« Eh bien, je dirais que l'étude des Runes, c'est l'étude des anciennes écritures de la magie. Ainsi il s'agit, bien souvent de traduire des textes, un peu comme chez les moldus qui étudient les hiéroglyphes. »

La jeune montre cette fois-ci une mine d’émerveillement, heureuse de la réponse que venait de lui donner la deuxième année –lui semblait-il.

«Bravo! C'est bien, même très bien! Les Runes sont effectivement une ancienne écriture utilisée il y a bien longtemps. Il existe un alphabet, soit l'alphabet Futhark, mais nous ne l'étudierons que dans deux cours. J'aime ta comparaison avec les hiéroglyphes, car les runes sont un peu le même principe. Quelqu'un d'autre veut tenter sa chance?»

Emilia prit sa plume et nota sur un morceau de parchemin, le fait qu’elle devait pour le prochain cours ramener un dictionnaire de runes ainsi que le fait qu’ils allaient étudier l’alphabet Futhark. Ce fut ensuite au tour de Kaya, une gryffondor de prendre la parole.

« Les runes peuvent être traduites grâce aux symboles qu'elle portent, si je ne me trompe pas. »

Le professeur semblait être une nouvelle fois satisfaite de la réponse qu’elle entendait vu qu’elle inscrivit au tableau en dessous de la question qu’elle avait posé en début de cours –que la fillette nota tout de suite sur son morceau de parchemin- «ancienne écriture / traduire textes».

Plusieurs personnes avait ensuite pris la parole mais la première année n’y avait pas prêté grande attention, elle était bien plus concentrée à réfléchir à ce qu’elle pouvait dire. Non. Elle savait ce qu’elle devait dire mais elle ne savait pas comment le dire et avait assez peur de dire n’importe quoi et qu’on se moque d’elle se ravisa. De plus ce fut au tour de Peter, le capitaine de l’équipe de quidditch de Serdaigle, avec qui elle avait une fois passé pas mal de temps, en salle d’étude à dessiner plutôt qu’a travailler. Il avait levé la main et avait commencé à parler en même temps.


« Excusez moi Professeure, mais l'alphabet dont vous parlez est bien un alphabet moldue non ? Allons nous l'étudier tout de même ? »

C’était maintenant qu’elle pouvait donner la remarque qu’elle voulait donner depuis le début du cours. Elle n’attendit même pas que Miss Beauregard réponde qu’elle s’adressa directement et à haute voix à Peter tout en posant une question au professeur.

« Mais les runes ne sont-elles pas une écriture qu’utilisaient aussi les moldus ? J’ai, une fois, lu quelque part que les runes sont en fait l’ancêtre des langues germaniques comme le latin pour le français ou l’italien ? »

La jeune fille réalisa qu’elle venait de parler devant toute la classe et avait peut-être dit une bêtise, elle aouta donc avec empressement :

« Je n’en suis pas sûre… »

Elle réalisa aussi qu’elle avait parlé sans levé la main et avait peut-être perturbé le cours.

Reducio
Mon code couleur pour les cours de runes sera donc Forestgreen

Rapides comme le vent et féroces comme le lion.
Griffes et crocs, Griffes et cœurs, Gryff vainqueurs !

Cours 1.1 --> Introduction aux runes

Il allait bientôt être 8 heures et la jeune fille cherchait désesperement son livre sur l'étude des runes pour le cours qui n'allait pas tarder à commencer! De plus, Aschley ne voulait pas être en retard à son premier cours et faire mauvaise impression à son nouveau professeur! Elle ne l'avait vu qu'une seule fois mais elle l'avait tout de suite apprécié et Aschley espérait qu'elle avait raison! Son visage souriant la convainquit facilement de commencer l'apprentissage des runes alors que la jeune élève hésitait un peu! De plus, quand elle vit que la liste ne comportait pas beaucoup d'élèves de sa propre maison, elle décida de s'inscrire !!

Aschley venait tout juste de mettre la main sur son livre et elle sortit de son dortoir à la vitesse d'un voleur car il fallait encore qu'elle monte jusqu'à sa salle et il y avait beaucoup d'escalier!! Pourtant, il n'était pas dans la nature d'Aschley d'être en retard et de se laisser effrayer par des escaliers car elle était très sportive et ponctuelle, don qu'elle avait reçu de son père maintenant décédé!

Aschley arriva devant sa salle de classe et constata avec soulagement que son professeur n'avait pas encore fait entrer les élèves et donc qu'elle n'était pas du tout en retard ce qui eut pour effet de faire redescendre la pression qu'elle accumulait depuis 15 minutes!
Le professeur Beauregard leur fit signe d'entrer et de s'installer! Aschley prit place sur une chaise au deuxième rang pour ne pas être ni trop près ni trop loin. Le professeur commença son cours en leur disant une question écrite au tableau :

« Qu’est-ce que les runes ? »



Vaste question pensa Aschley: elle écouta les réponses des autres élèves pendant que son professeur prenait des notes au tableau . Elle prit une grande respiration et tenta une réponse :

Cela à sûrement déjà été dit, mais je pense que les runes sont un dialecte ancien mais encore étudié et qui est sous forme de petits "dessins" à partir desquels nous pouvons en traduire des mots ou des phrases!

Aschley espérait que sa réponse satisferait le professeur et qu'elle ne l'a trouverait pas totalement ridicule !

RiatsilcM yelhcsA
Le monde est notre échiquier, et toi, un pion de ma volonté.
Responsable du dortoir des filles
"Il semble à l'envieux que ce qu'on accorde de mérite aux autres est retranché du sien."
Jules Petit-Senn.

Cours 1.1 --> Introduction aux runes

Alanis était heureuse de voir à quel point les élèves participaient. Certains posaient d'autres questions et d'autres donnaient de l'information. La professeure aperçut une jeune Pouffsoufle lever la main et lui donna aussitôt le droit de parole.

«Excusez-moi, vous avez parlé de l'alphabet Futhark, mais il me semblait qu'il existait plusieurs alphabets runiques. Dans ce cas, y a t-il une raison particulière a ce que nous étudions celui-ci et non un autre.

La joie s'empara d'Alanis. Elle était ravie de voir que les élèves portaient une réelle attention à son cours. Elle fut tout aussi euphorique de répondre à la question précédente.

«En effet, il existe plusieurs alphabets runiques. Cependant, l'alphabet Futhark, malgré sa complexité, est le plus simple d'entre tous. Il est possible avec celui-ci de traduire des textes, d'en écrire d'autres, etc. Celui que nous étudierons cette année est le plus fiable et le plus utilisé de tous, il est donc un peu plus facile à apprendre.»

Alanis vit les élèves s'activer et prendre des notes. Certains ne rataient pas un mot de ce qu'elle disait et d'autres ne faisaient absolument rien, perdus dans la contemplation de je ne sais quoi. Une autre élève prit la parole:

«Les Runes sont des symboles magiques réfléchissant. Dans l’ancien Futhark elles sont au nombre de vingt-quatre et chacune d’entre elle a plusieurs significations. On peut les utiliser pour écrire des textes, d’où le dictionnaire, mais je pense qu’elles ont aussi un pouvoir magique. C’est pourquoi certaines sont gravées sur des objets, des bâtiments. Elles servent de protection, de fortifiant… On peut aussi s’en servir pour l’attaque, je pense.»

La professeure avait été surprise de la connaissance de cette élève. Elle en savait beaucoup pour le premier cours. Tout ce qu'avait dit cette étudiante était vrai et complet. Alanis, un peu déstabilisé par l'ampleur des connaissances sur les runes de cette jeune fille lui dit:

«C'est exact. Par contre, pour ce qui est de leur pouvoir magique, voire de divination, nous ne les voyons pas avant un bon bout de temps en raison de la complexité que représente leur apprentissage. »


Un autre élève s'empressa de poser une question.

«Excusez moi Professeure, mais l'alphabet dont vous parlez est bien un alphabet moldue non ? Allons nous l'étudier tout de même ?»

La professeure ne trouva pas la question déplacée et savait qu'elle allait lui être posée à un moment ou à un autre. Elle allait répondre au jeune homme, mais une autre élève la devança et dit:

« Mais les runes ne sont-elles pas une écriture qu’utilisaient aussi les moldus ? J’ai, une fois, lu quelque part que les runes sont en fait l’ancêtre des langues germaniques comme le latin pour le français ou l’italien ? »

Elle n'aura pas donné une meilleure réponse. Elle regarda l'élève en question et paru interloqué. Elle déclara:

«Effectivement. Les runes descendent de langues germaniques, mais je ne veux pas vous en dire plus, car leur origine sera vue au prochain cours.»

Alanis entreprit de s'asseoir sur son bureau et de répondre aux dernières mains levées avant de faire ses derniers ajouts et de laisser un court devoir aux élèves. Elle était fière et contente de découvrir à quel point les élèves en savaient déjà beaucoup.

Dernière modification par Alanis Beauregard le 23 janvier 2017, 21 h 19, modifié 1 fois.

Professeur d'étude des runes
Affiliée à Gryffondor
Gryffindor girls power - A.B

Cours 1.1 --> Introduction aux runes

Yuzu laissait son attention flotter jusqu'à entendre ce pour quoi elle était venue. Une élève venait de donner la réponse une réponse qui fut comme effet de stopper les notes en japonais de Yuzu qui écouta sans pour autant lever la tête.

«elles ont aussi un pouvoir magique. C’est pourquoi certaines sont gravées sur des objets, des bâtiments. Elles servent de protection, de fortifiant… On peut aussi s’en servir pour l’attaque»

Là défense et l'attaque, voilà ce qui parlaient à l'oriental, voilà ce qui pourrait l'intéresser après avoir passer toute ses journées depuis l'âge de cinq ans dans un dojo pour apprendre à se battre sans faire l'école moldu habituel. Elle qui avait passée la majeur partie de son enfance seule avec Hanai, son maître du combat et son sensei pour tout ce qui relève d'autre chose. Pour la première fois depuis qu'elle était entrée Yuzu releva la tête pour savoir qui avait dit ceci. Bien qu'elle n'accordait pas d'importance à la personne en temps normal il fallait qu'elle sache. Son inéxpressivité fondit comme la neige au soleil pour afficher un sourire cacher mais cependant reconnaissable comme de la satisfaction ? quand elle vue que c'était Aelle Bristyle, la jeune fille qui n'aimait pas la japonaise a cause de son manque de tact, elle n'avait pas tort, Yuzu avait très mal réagi. Elle la regarda un instant avant de reporter son attention sur son parchemin remplis de son écriture natal, attendant ce que sa professeur allait dire.


«C'est exact. Par contre, pour ce qui est de leur pouvoir magique, voire de divination, nous ne les voyons pas avant un bon bout de temps en raison de la complexité que représente leur apprentissage. »


Un bon bout de temps... cette phrase sonna pour la japonaise comme une torture, ils allaient vraiment devoir se taper l'histoire de cette matière de façon terriblement théorique avant de passer à la pratique ? La japonaise souffla une nouvelle fois et leva cette fois son regard au plafond se demandant pourquoi attendre autant avant de pratiquer. Yuzu était déçu, elle ne savait pas se que voulait dire y aller en douceur, depuis toute petite on lui enseignait l'efficience, aller droit au but. Cette école était un mystère et le pourquoi elle y était l'était encore plus. Toujours observant le plafond elle repensant avec nostalgie au temps où sa soeur et elle même échanger leur place pour rester dans leur domaine respectif. Pensées qui furent couper par d'autre élèves posant des questions

«Excusez moi Professeure, mais l'alphabet dont vous parlez est bien un alphabet moldue non ? Allons nous l'étudier tout de même ?»

« Mais les runes ne sont-elles pas une écriture qu’utilisaient aussi les moldus ? J’ai, une fois, lu quelque part que les runes sont en fait l’ancêtre des langues germaniques comme le latin pour le français ou l’italien ? »

*Quesqu'on s'en fiche que les non mages l'utilisaient* pensa la japonaise. La langue anglaise était bien partagée par les non mages et les sorcier, le japonais aussi et toute les langues, meme la lune et tout les autres astres, ce qui était important c'etait comment nous sorcier on s'en servait. Et comme toute langue elle avait son origine, cependant Yuzu nota sur son parchemin qu'elle partager la même racine que l'anglais. Avec un peu de chance ça pour ait lui servir. La professeur fit une nouvelle intervention.

«Effectivement. Les runes descendent de langues germaniques, mais je ne veux pas vous en dire plus, car leur origine sera vue au prochain cours.»

Sa professeure allait s'as soirée à son bureau, visiblement le cours touchait à sa fin. La Gryffone aux couleurs verte posa calmement son regard dans celui de la professeure, toujours aussi inexpressive, filtrant toute émotions. Elle se contenta d'attendre que Beauregard-sensei donne les prochaines directives.

Code couleur : #469277
*Picasso 2017, Peeves 2017, Gryffondor et élève du mois de Janvier 2018*
Ma lumière divine vous aveuglera tous !

Cours 1.1 --> Introduction aux runes

Cette journée semblait être exactement comme les autres, à un détail près. Aujourd'hui, Nora assisterait à son tout premier cours sur les runes. C'était une option qui avait savamment été mise en place pour tout le monde, peu importait le niveau scolaire. Une matière à part, en fait. La quatrième année avait aimé le principe, et surtout le fait de pouvoir être débutante à son âge. Car elle n'y connaissait rien, mais alors rien du tout en runes.

Une fois l'heure de ce nouveau cours, Nora se dirigea vers le couloir le plus haut du château, dans l'ancienne salle de Divination. Elle ne s'était jamais rendue ici, aussi regarda t-elle partout autour d'elle en y pénétrant. Ne sachant où se placer, elle reconnu rapidement Kaya, une joueuse des Griffes Ardentes et s'installa sur la même table.


« Salut » dit-elle simplement à mi-voix.

La nouvelle professeur, Miss Beauregard, se présenta et introduit sa matière. La Gryffondor prit note qu'elle devait acheter un dictionnaire des runes, qui sera obligatoire pour les cours suivants. Ensuite elle incita les élèves à répondre à la question « Qu'est-ce que les runes ». Miss Beauregard les encouragea encore et encore tandis que Nora regardait ses mains, dont les doigts se tortillaient entre eux. Ses connaissances étaient si limités en la matière qu'elle ne pouvait pas répondre correctement à la question. Au bout de quelques minutes, quelques élèves répondirent et, au passage, enrichirent le savoir de la quatrième année. Cette dernière se fit toute petite quand elle constata que presque tout les élèves apportèrent leur contribution à la réponse attendue. Elle fut bien surprise d'entendre l'expressions « alphabet moldu », car il lui semblait évident que l'alphabet que les sorciers utilisaient était l'alphabet latin, donc moldu. Mais elle ne releva pas.


*J'ai bien fait de m'inscrire* pensa t-elle.

Reducio
Comme toujours, ma couleur est #B22222.

Rapides comme le vent et féroces comme le lion.
"Griffes et crocs, Griffes et cœurs, Gryff vainqueurs !"
Ma couleur : #B22222
Vous avez des soucis, besoin d'un intermédiaire ou médiateur, de conseils, de solutions ? Ma volière vous est ouverte !

Cours 1.1 --> Introduction aux runes

Emilia venait de répondre à une question qu’avait posée Peter au professeur d’études des runes, et la jeune fille n’avait pu donner son grain de sel, et répondre elle-même à son ami, sans même attendre que Miss Beauregard ne réagisse. Elle ne savait pas du tout si la femme l’avait mal prit, mais elle n’espérait pas.

Le geste qu’elle venait de faire lui rappelait un jour d’école lorsqu’elle vivait encore à Séoul avec ses parents. La blondinette était en classe et avait à peu près fait la même chose, sauf que c’était un pire. Elle avait coupé la parole à son professeur d’anglais. La fillette avait réfléchi à la question qu’avait posée un de ses camarades, et elle n’avait pas remarqué que le professeur était en train de parler. Ce petit manque de politesse –alors qu’elle n’avait pas fait exprès- lui avait offert le droit de reste au piquet pendant toute la récréation. C’est un des évènements qui avait d’ailleurs marqué son enfance. Elle avait souvent peur de faire une moindre petite erreur, ce qui ne l’aidait pas vraiment à prendre le dessus sur sa timidité maladive avec les personnes qu’elle ne connaissait pas vraiment.


«Effectivement. Les runes descendent de langues germaniques, mais je ne veux pas vous en dire plus, car leur origine sera vue au prochain cours.»

La première année fut soulagée tout d’abord que Miss Beauregard ne lui crie pas dessus et ensuite que la jeune fille n’ait pas dit n’importe quoi. Quand elle avait termina sa phrase et alla s’assoir derrière son bureau. On avait l’impression que le cours touchait à sa fin, ce qui était dommage, Emilia avait déjà une très bonne impression sur cette matière. De plus leur professeur avait l’air satisfait de leur réponse.

La blondinette ajouta quelques informations, données par d’autres élèves et avait déjà hâte d’être au prochain cours.

Rapides comme le vent et féroces comme le lion.
Griffes et crocs, Griffes et cœurs, Gryff vainqueurs !

Cours 1.1 --> Introduction aux runes

Les cours d'étude des Runes commençait ce matin-là, et beaucoup d'élèves affluaient dans le couloir du septième étage. Audric suivit simplement le flot, à commencer par les autres Gryffondor dont il avait repéré les noms sur la liste des inscrits. La première chose qu'il fit en entrant dans la salle fût de tenter de reconnaître les personnes présentes. S'il reconnu la quatrième année de Poufsouffle qui jouait dans l'équipe des Frelons, il ne connaissait pas son nom. En revanche il repéra Peter et lui fit un bref signe de la main. Il ne vit pas Duncan ni Jonathan et regretta d'être arrivé si vite lui qui voulait s’asseoir de leur côté. A défaut il pris place au centre de la salle, du côté opposé à la porte.

« Bonjour à tous ! Je m’appelle Alanis Beauregard et je serai votre professeur d’étude des runes, mais ne perdons pas de temps sur de petits détails comme ça, vous le savez déjà. Aujourd’hui vous n’en aurez pas besoin, mais, à l’avenir, j’aimerais que vous ayez un dictionnaire de runes pour vous aider à suivre. Dans ce cours, nous allons apprendre les rudiments des runes. Quelqu’un peut s’essayai et répondre à la question au tableau ?»


Tout en sortant parchemins, plume et encrier de son sac, le brun regarda attentivement la phrase au tableau. La question était plutôt large, et il dût avouer qu'il ne savait pas grand chose sur les runes. C'était bien pour cela qu'il s'était inscrit au cours du professeur Beauregard. Il avait bien tenté de se renseigner par lui-même grâce aux livres de la bibliothèque, mais il s'était avoué vaincu quand au bout de trois pages il avait compris qu'il n'avait rien saisi de ce qu'il lisait.
Tout ce qu'il avait retenu de sa lecture, c'était que les runes avaient leur propre alphabet à travers des symboles composés de traits, et qu'elles étaient utilisées pour la magie, mais il ne savait pas comment. De toute façon, même s'il en avait sût plus, le timide garçon n'aurait pas levé la main pour répondre de peur d'attirer l'attention. Il préféra donc écouter les réponses des autres élèves, notant quelques mots par-ci par-là sur une feuille de parchemin vierge, mordillant sa plume en jetant parfois des regards autour de lui.
Au final, il songea que les runes n'étaient complexe que parce qu'il en existait plusieurs sortes. Il voyait le temps passer à une vitesse folle, et se surpris à penser déjà au prochain cours. Si seulement le temps pouvait accélérer!

Là où les Ninker passent, la défaite trépasse.
Audsée un jour, Audsée toujours! Un jour Jonois resplendira.
2ème année RP
Mister Gryffondor 2042 (avec Esmée :3 )
  Retour   Répondre