Salle d’études

Inscription
Connexion

Une ennemie pour bien finir l'année  PV 

La fin de l’année scolaire. A la fois la pire et la meilleure période de l’année pour Emma. En effet, même si elle se réjouissait de l’approche des vacances, qui lui permettrait de rentrer chez elle et revoir toute sa famille, elle était complètement stressée à cause des examens finaux. Elle avait travaillé dur toute l’année pour obtenir les aussi bons résultats qui seront sur son bulletin, et savoir que tout allait être remis en cause pour un seul examen ne l’enchantait guère. Quelques minutes auparavant, elle était assise sur son lit dans son dortoir et révisait son cours de Sortilèges. C’était la matière avec laquelle elle avait le plus de difficultés et elle redoublait donc d’efforts pour revoir le programme. Cela faisait quinze fois qu’elle relisait une phrase de son cours et malgré cela, elle ne parvenait toujours pas à la comprendre. Et pour cause, les rires qu’elle pouvait entendre en provenance de sa salle commune ne l’avaient pas vraiment aidée à se concentrer. C’était un nouvel éclat de rire en bas qui lui fit refermer son livre brutalement. Elle avait soufflé un coup et s’était levée rapidement. Elle avait prit tout ce qui lui tombaient sous la main : livres, cours, plume, de quoi grignoter, … et avait mis le tout dans son sac sans ménagement. Elle avait ensuite descendu les marches de son dortoir et était passée devant ses camarades la tête baissée.

C’est comme ça qu’elle s’était retrouvé ici, à l’entrée de la salle d’étude. Elle scrutait les différentes tables mises à disposition à la recherche d’un endroit tranquille. Malheureusement, beaucoup d’élèves avaient eu la même idée qu’elle et la pièce était donc remplie. Il y avait un petit brouhaha mais elle savait qu‘elle devrait s’en contenter. Ça devait être bien pire dans la Grande Salle puisque beaucoup aimaient faire leurs devoirs en grande communauté et dans la joie. De plus, Emma était passée à la bibliothèque et elle avait rapidement fait marche arrière quand elle s'aperçut que celle-ci contenait, cette après-midi, un nombre d'élèves incalculable. Elle était pleine et Emma avait abandonnée l'idée de trouver une place. Elle avait bien pensé à sortir dehors mais le temps ensoleillé l’aurait juste l’aider à s’endormir, allongée sur l’herbe. Elle s’était donc rabattue sur la salle d’étude. Elle scannait à présent la pièce de ses yeux, avec un dernier espoir de pouvoir travailler efficacement. Son regard passait sur des élèves de toutes Maisons et années confondus. Elle avançait lentement sur le côté et se dévissait le coup pour avoir une meilleure vue. Elle trouva finalement ce qu’elle cherchait. Au fond de la pièce, dans un coin, était assise une jeune Poufsouffle. Les quatre places de libre autour d’elle étaient miraculeuses. Avec un petit sourire vainqueur, Emma s’avança vers la jeune fille. Elle n’avait pas vraiment eu l’occasion de créer des liens avec un élève de cette Maison durant l’année alors elle se dit que c’était l’occasion. *Tu n’as pas beaucoup créé de liens tout court*. Emma secoua la tête, essayant de faire taire sa conscience qui n’avait malheureusement pas tort. Mais la petite rousse comptait bien se rattraper, c'était juste qu'elle avait tendance à se plonger dans les cours plutôt que se balader à la recherche de nouveaux amis. Elle arriva donc devant la Poufsouffle et s’installa en face d’elle en essayant de faire le moins de bruit possible. Evidemment, c’était son compter son sac qui glissa de son épaule et s’abattit avec fracas sur la table. La jeune fille ouvrit grand les yeux puis esquissa une grimace d’excuse.


- Désolée, marmona-t-elle.

Sa camarade leva alors lentement son regard vers elle. C’est un regard froid et presque méprisant qui accueillit Emma
.


Reducio
Merci à Alizé pour cette idée, une fille toujours pleine d'imagination et qui est géniale. Petite dédicace à toi, comme promis ! :D

Sois plus forte que la plus forte de tes peurs.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Une ennemie pour bien finir l'année  PV 

Manon sortait de la salle commune des Poufsouffle. Mais le bruit qui régnait dedans l'empechait de réviser. La jeune blondinette savait qu'elle devait relire son cours de Défense contre les Forces du Mal, la matière qui lui donnait le plus de fils à retordre. Elle voulait aller travailler au lac, malheureusement, la chaleur qui y régnait l'aurait déconcentrer : la peau de Manon est extrêmement sensible au changement de températures. Alors elle se rendit des la première heure de l'après midi dans la salle commune pour réviser. Parfois, elle regardait les nouveaux arrivants, ou observait les élèves travailler. La salle ne tarda pas à se remplir, les places libres étaient rares. Une jeune Serdaigle de deuxième année, un Serpentard se préparant pour les Aspics, une Gryffondor travaillant ses potions pour les Buses, tous révisait en vue des examens de fin d'année. Les places libres restantes étaient maintenant occupés. Seules quatres places autour de la jeune Poufsouffle était libres. À croire à qu'elle avait écris DANGER sur son front. *Cela se voit à ce point là que je suis un danger publique ?*se dit la jaune. Manon relit donc son cours. Ce n'est pas passionnant, mais pas ennuyeux non plus, et Manon avait enfin compris le cours.La porte de la salle d'étude s'ouvrit brusquement : une jeune fille rousse appartenant à Gryffondor entra. Manon devina que la Gryffone viendrait à la place en face à sienne. En même temps, pas besoin d'être un expert : c'était une des quatres seules places libres. La jeune Gryffone s'installa donc en face d'elle mais son sac tomba sur la table dans un grand fracas. Manon baissa la tête.
"-Désolé"s'excusa la rouge.
Manon leva lentement son regard vers la petite rousse. C'est avec un regard froid qu'elle l'accueillit. Manon n'aurait pas forcément voulu être si froide, mais n'avait pas pu s'en empêcher. Elle rebaissa lentement la tête et se remit à son exercice de Défense contre les Forces du Mal. Puis quelques minutes après, elle demanda d'une voie grave et glaciale:
"-Comment tu t'appelles ?"
Elle n'attendit même pas la réponse de la Gryffondor pour reprendre ses révisions.

Une ennemie pour bien finir l'année  PV 

Emma devait bien se l’avouer : jamais elle ne s’était attendue à un tel regard. Elle s’était excusé poliment, et en le pensant, et la jeune fille en face d’elle lui avait lancé un regard glacial. Elle n’osait même plus bouger et se demanda un instant s’il ne fallait mieux pas déguerpir tout de suite. *Reprends-toi, peut-être que le bruit la simplement dérangée parce qu’elle était très concentrée dans sa tâche*. La Poufsouffle avait déjà baissé sa tête, sans une parole à l’égard de la rousse. Emma en profita pour jeter un coup d’œil à ses cours. Défense contre les Forces du Mal. Malgré ses interrogations au début de l’année, sur le fait qu’elle pensait qu’elle allait détester cette matière, c’était devenue une qu’elle adorait. Elle pourrait lui donner un coup de pouce si besoin. Enfin, si elle ne l’envoyait pas balader avec une réplique cinglante. Emma regarda autour d’elle, personne n’avait fait attention à leur échange apparemment. Mais, échange est un bien grand mot. L’espace d’une seconde, elle pensa à demander la permission de s’asseoir ici. Mais elle se reprit rapidement, tout le monde pouvait travailler en salle d’étude, et à n’importe quelle place. Ainsi, Emma s’installa prudemment, faisant attention à ne pas faire plus de bruit. Evidemment, la chaise grinça mais la fille ne sembla pas relever. Cela l’a fit souffler légèrement de soulagement.

Cela ne lui était jamais arrivé. Même à l’école moldue, personne n’avait été froid avec elle. Certains s’amusaient bien d’elle, certes, mais cela ne l’a jamais touché plus que cela. Elle savait qu’elle était différente et, même si ses camarades ne comprenaient pas de quelle manière, en était plutôt fière. Mais là, ce n’était pas la même chose, toutes les personnes autour d’elle étaient des sorciers. Elle se souvenait encore des paroles de son père : « Tu vas voir, tu vas faire des rencontres surprenantes à Poudlard ». Oui, « surprenantes » était le mot. *Ou plutôt « déroutantes », ça pourrait marcher aussi pour décrire la situation actuelle*. Emma secoua la tête. Elle n’était pas du genre à jugé au premier regard. Elle allait donc laisser une chance à cette fille, après tout, la période d’examens est difficile pour tout le monde.

Alors qu’elle s’apprêtait à sortir ces affaires, dans la plus grande des discrétions évidemment, la Poufsouffle s’exprima, sans lever les yeux de ses notes :


« Comment tu t’appelles ? »

Emma aurait bien sourit si le ton employé n’était pas aussi froid. Elle fronça les sourcils devant son interlocutrice qui avait déjà repris ce qu’elle faisait, semblant bien se moquer totalement de la réponse. Toutefois, Emma répondit avec une certaine assurance :

« Je m’appelle Emma. Emma Stamers, je suis à Gryffondor. Et toi alors ? »

Elle attendit la réponse, à la fois impatiente de pouvoir mettre un nom sur le visage, mais aussi anxieuse à l’idée que sa camarade ne daigne même pas répondre.

Sois plus forte que la plus forte de tes peurs.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Une ennemie pour bien finir l'année  PV 

Manon fut étonnée de l'assurance de la jeune fille en face d'elle, Manon aurait été incapable d'être aussi sûre d'elle après cela. Mais la jeune Gryffone répondit sans se déstabiliser:
"-Je m'appelle Emma. Emma Stramers, je suis à Gryffondor. Et toi alors ?
Emma attendit tranquillement sa réponse, mais visiblement un peu impassiente de la connaître.
"-Manon Fernandez. De Poufsouffle. Je dois faire mon travail. Laisse moi maintenant"
Manon était encore une fois, sans le vouloir, froide et presque méchante. Elle regarda Emma spdans les yeux en essayant de lui faire passer le message : "Je ne suis pas méchante..." Elle ne savait pas ce qu'Emma avait compris. Honteuse, elle rougis et se remit à ses devoirs. Discretement, elle lançait quelques regards un peu moqueurs mais surtout incrédules à Emma. Elle espérait que celle-ci n'avait pas remarquer. Manon regarda la porte avec envie, mais elle aurait l'air d'une folle si elle courait dans la salle pour s'enfuir d'ici, et de cette discussion gênante et malaisante. Elle se reconcentra et fit le calme dans sa tête, oubliant sa froideur gênante et son interlocutrice. C'est comme cela que Manon se concentre. En fait, elle se rendit compte que la Gryffone l'énervait, avec son habile assurance, son sorte de charme et ses airs gentils. Tout ce que détestait Manon. Elle pensa que c'était à le genre de fille que à tout le monde aimait bien et dont prout à le monde voulais être l'ami. Bien sur, elle savait à que c'était peut-être faut. Mais en fait, elle s'en fichait. Alors, pour signifier ce qu'elle pensait à sa voisine d'en face, elle lui jetta un regard noir. Manon n'est pas du genre à cacher se qu'elle pense.

Une ennemie pour bien finir l'année  PV 

La Poufsouffle l’observait en silence pendant quelques secondes. Emma tentait de garder son air assuré malgré la situation. Elle ne voulait pas que la fille voit son trouble. En effet, elle n’était pas du genre à se laisser bêtement marcher sur les pieds sans rien dire. Au contraire, si on la poussait à bout il n’y avait plus aucun filtre pour contrôler ses paroles. Cela lui a d’ailleurs valut plusieurs disputes avec ses parents ou ses amis moldus. Finalement, la sorcière assise en face d’elle repris la parole.

« - Manon Fernandez. De Poufsouffle. Je dois faire mon travail. Laisse-moi maintenant. »

La dite Manon avait haché chaque parole prononcée. Elle n’avait limite pas fait de phrases normal avec sujet, verbe et complément. Elle s’était contentée du minimum. Emma fronça les sourcils alors que l’autre était déjà repartie dans ses cours. *C’est elle qui me pose la question et après elle fait genre je l’agace à parler ?*. Le moment d’incompréhension était passé aussi vite que l’éclair et une légère colère commençait à faire surface. L’impolitesse est une chose qu’elle ne supporte pas. Même si quelqu’un se comporte mal avec elle, elle est capable de rester poli tout en exprimant ce qu’elle pense. Il a bien d’autres façon d’expliquer qu’on a du travail et qu’on ne peut pas se permettre de papoter, surtout utiliser un ton différent. La froideur qu’Emma avait ressentit émaner de Manon quand elle lui avait répondu était de la méchanceté gratuite. En plus, Emma ne comptais même pas la déranger plus que ça, c’est elle qui a commencé en lui demandant son nom, il ne faudrait pas inverser les rôles. Sa camarade lui lança un regard appuyé étrange puis rougit et repartit dans sa lecture. Une réaction qu’elle ne comprit absolument pas. Depuis maintenant une minute, elle observait son interlocutrice sans bouger, essayant de trouver une explication à un tel comportement. Plusieurs fois, elle l’a vit jeter des coups d’œil presque désespérés en direction de la porte, mais ne fit rien. Elle finit par se concentrer dans ses devoirs sans rien dire. Emma, toujours incrédule et prudente, sortit lentement ses affaires de son sac en lançant de fréquents regards à Manon. Alors qu’elle allait laisser tomber pour elle aussi se plonger dans les révisions, elle capta le regard noir que lui lança sa voisine d’en face. Elle ne comprenait plus rien. Pourtant elle avait fait attention à sortir ses affaires en douceur. *Cette fille est bipolaire ou quoi ?*. Alors, pour faire bonne mesure, Emma ignora superbement Manon et entreprit de reprendre où elle s’en était arrêtée dans son dortoir. Son père a toujours dit « le silence punit l’insolence », et elle tentait d’appliquer cette expression au mieux et n’utiliser que sa colère qu’en dernier recours, lorsque sa patience est arrivée à bout.

C’est finalement lorsqu’elle eut finit le chapitre qu’elle avait initialement commencée qu’elle se rendit compte qu’il lui manquait quelque chose. Elle allait pour faire sa fiche de révision mais elle avait beau fouiller dans son sac elle ne trouvait aucun parchemin vierge. Elle se redressa et étudia ses possibilités. Elle pouvait retourner dans son dortoir dans la tour de Gryffondor mais elle n’était pas sûre d’avoir encore une place de libre à son retour. En effet, elle n’allait certainement pas laisser ses affaires sans surveillance avec une fille qui semble la haïr pour une raison inconnue. La seconde option s’offrit alors à elle : elle allait demander à Manon si elle pouvait lui en prêter. Elle avait pleins de parchemins autour d’elle et ne s’était pas encore servit de tous. En plus, cela lui permettrait d’être fixée sur ce qu’elle ressent à son égard. Soit elle l’envoyait bouler et Emma viendrai alors de se faire une ennemie, soit il fallait se fier aux rougeurs et Manon allait lui prêter ce dont elle a besoin. Oui, d’après elle la faire parler était la meilleure solution. Elle prit une profonde inspiration et lança, de la façon la plus cordiale possible :


«  - Désolée de te déranger Manon, mais j’ai oublié de prendre des parchemins avec moi. Tu pourrais m’en prêter quelques uns ? »

Encore une fois, Emma attendit sa réponse, impatiente de découvrir ce que cette fille pense réellement. A son grand étonnement, la jeune fille souffla et arrêta ce qu'elle était en train de faire pour fixer la rousse. En lui lançant un dernier regard noir, elle remit ses affaires sans ménagement dans son sac et quitta la pièce. Stupéfaite, Emma fixa la porte un moment. *Bon bah voilà, une ennemie de gagné Emma*. Elle secoua la tête. Après tout, elle avait été très poli, c'est cette fille qui était bizarre. Elle finit donc par se retourner et demander à un autre élève ce dont elle avait besoin. La jeune fille lui donna deux grands parchemins en souriant puis repartit aussitôt dans ses révisions. La jeune Gryffondor la remercia et commença dès lors son travail qu'elle fit efficacement. Deux heures plus tard, elle avait finit tout ce qu'elle voulait faire et rejoignit gaiement sa Salle Commune, l'épisode avec la Poufsoufle déjà bien loin.

Sois plus forte que la plus forte de tes peurs.