Salle d’études

Inscription
Connexion

Devoirs entre amies  PV Eirlys 

La journée de cours était terminée. Sally décida d'aller faire ses devoirs en salle d'étude. Elle avait un devoir d'Histoire de la Magie à faire de toute urgence.
Elle connaissait maintenant parfaitement le château. Elle avait pris du temps à le mémoriser ! Avant, elle se perdait au moindre pas... Tant de temps s'était écoulé ! Elle marchait d'un pas rapide jusqu'à sa destination. Son sac était sur son dos. Il pesait lourd ! Qu'avait elle mit dedans ? Des pierres ? Non, juste le strict nécessaire pour faire une journée de cours de sorcière à Poudlard.
*J'aurais mieux fait de passer au dortoir poser les affaires dont je n'ai pas besoin...*
Mais, étant arrivée à la salle d'étude, elle décida de ne pas faire demi-tour.
Elle entra dans la pièce. Un odeur de parchemin flottait dans l'air. Une odeur...d'encre, aussi. Le mélange sentait les devoirs. Ça lui rappela le but de son passage ici. Elle se dirigea vers une place libre, et posa lourdement son sac à côté d'elle. Elle en sortit le nécessaire pour faire ses devoirs. Elle aligna sur la table une feuille de parchemin, un peu d'encre, une belle plume neuve et son devoir. Elle s'assit à son tour. Elle souffla un instant. Puis elle parcourir du regard son devoir.
*Assez simple, dans l'ensemble.*
Elle travaillait sur le quatrième devoir de première année. Elle saisit la plume, et inscrivit le titre du cours :
Histoire de la Magie
Serdaigle, la maison des cultivés

Elle tira la langue en s'appliquant. Sally avait un écriture peu esthétique, en pattes de mouche. C'est pourquoi elle s'appliquait toujours en écrivant pour que son écriture soit un minimum lisible. Elle écrivit la première question. Elle trouva rapidement la réponse.
*La leçon porte sur Serdaigle, et j'en suis une ! C'est du gâteau ce devoir !*
Elle posa sa plume et lut la deuxième question. Elle se tritura les méninges et trouva de nouveau la réponse. Elle écrivit quelques lignes sur la question. Puis son regard coulissa vers la porte. Elle ne savais pas pourquoi, son instinct peut-être, mais elle était persuadée que quelqu'un de sa connaissance allait entrer.

VIVE SERDAIGLE !!!
*Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre.*
*Le divertissement est le meilleur régime contre le poids de l'existence*
Franck Dhumes

ABSENTE JUSQU'AU 30 FÉVRIER !

Sally le fantôme du passé revenu d'outre-tombe

Devoirs entre amies  PV Eirlys 

Tout le château était encore en effervescence. La cloche avait juste sonnée, marquant la fin des cours, et les élèves se bousculaient dans les couloirs, se croisaient dans la salle commune, discutaient, se chamaillaient et échangeaient joyeusement partout, de tout et de rien, ravis d'avoir un peu de temps libre avant le dîner.
Eirlys, elle, ruminait. Remontant les corridors d'un pas traînant, la tête de basse, elle avait le moral dans les chaussettes. Il y avait quelque chose qu'elle n'avait pas du tout calculé en rentrant à Poudlard, et c'était les devoirs. Elle qui avait l'habitude de flâner toute la journée, à lire dans son lit ou à faire de l'équitation, elle s'était faite, contre mauvaise fortune bon cœur, au rythme beaucoup plus régulier de l'école. Elle acceptait, sans trop râler, de se lever à sept heures pour commencer les cours à huit et de rester vissée à sa chaise tout au long des heures de cours et même de prendre des notes. Elle s'était pliée gracieusement aux désirs des adultes et à leur emploi du temps terriblement barbant. Elle avait consentit à tout, ou presque, mais voilà, elle ne comprenait pas pourquoi EN PLUS des cours, elle était forcée de devoir encore travailler APRES. Rendre des rouleaux de parchemins, apprendre au fur et à mesure, lire des manuels qui ne l'intéressaient pas du tout... Elle comprenait pourquoi c'était utile et important de faire des recherches, et d'apprendre les sorts, mais comme il était barbant d'avoir des dates limites, d'être forcée d'y travailler chaque jour pour le lendemain et tout et tout... Cela la révoltait. Elle voulait bien accorder le temps nécessaire aux études mais pourquoi ne pouvait-elle gérer le reste de son temps comme elle l'entendait bon sang?!

C'est donc en râlant, qu'elle se rendit ce soir-là à la salle d'étude pour travailler sur ses devoirs en retard, et principalement ce satané questionnaire de
Potion à remplir. La vérité, c'était qu'Eirlys Walder, du haut de ses onze ans, ne savait pas du tout gérer son temps, ni organiser la rédaction de ses devoirs, et elle en venait toujours à tout finir au dernier moment afin de les rendre juste à temps. Comme tout cela était ennuyeux! Elle aurait eu tant à faire, et ô combien de choses plus intéressantes et amusantes!

En rentrant dans la pièce, sa mauvaise humeur s'atténua un peu. Il y régnait un calme apaisant et tous les élèves travaillaient à leur rythme, en discutant à mi-voix, ce qui donnait à la fois une atmosphère studieuse et agréable à la pièce. Elle remonta les rangs, s'imprégnant de l'odeur d'encre et de parchemin, et s'accommodant au passage des chuchotis agréables et des grattements de plumes. C'est avec une grande joie qu'elle avisa soudain une haute queue de cheval châtain. En silence, elle se faufila entre les tables jusqu'à la place vide en face de son amie. La Serdaigle était penchée sur son devoir, d'un air sérieux, coupée du monde par sa réflexion.
Eirlys retint le "Bouh!" qui lui brûlait les lèvres et adopta une attitude plus adaptée au lieu:

"Salut!" lança-t-elle à mi-voix, en offrant son plus beau sourire à Sally. "Je peux m'installer?" s'enquit-elle en désignant la place en face de la fillette.

Devoirs entre amies  PV Eirlys 

Sally s'était replongée dans son devoir. Mais elle n'avait pas que ce devoir à faire ! Eh non ! Elle en avait aussi un de Défense contre les Forces du Mal !
*Vive la Défense contre les Forces du Mal.* pensa-t-elle sans joie.
Elle écrivit la troisième question, puis la réponse. La réponse qu'elle avait trouvée était un peu faite à la va-vite.
*Mais plus vite c'est fait mieux ça vaux !* se dit-elle avec un rictus aux lèvres.
*Enfin... Ça vaux mieux pour moi et mon cerveau* rectifia-t-elle.
Elle se reconcentra sur son devoir. Dernière question... Hum...
Rowena Serdaigle est...
Elle trouva une explication pas vraiment développée.
Elle soupira. Elle soupira de nouveau. Et ainsi de suite. Elle avait bouclé son devoir, c'était déjà ça... Elle sortit son devoir de Défense contre les Forces du Mal. Elle soupira encore et encore. Elle trouvait utile d'apprendre à se défendre, mais les devoirs de cette matière... Ce n'était pas sensé être seulement de la pratique ?*
*À bas la théorie de Défense !*
La théorie, grosso modo les devoirs, et Sally, ça faisait deux...
Alors... première question...
Elle écrivit quelques minutes, coupées de réflexion intense.
Brusquement, une voix retentit, sortant Sally de sa torpeut (eh non, elle ne travaillait pas !) :
- Salut ! Je peux m'installer ?
C'était Eirlys, une amie de Sally ! Elle ne pouvait pas tomber mieux ! La gryffonne montra la place en face de celle de Sally.
- Oui, oui ! Installe toi !
Elle demanda à son amie :
- Tu as des devoirs à faire ? Moi je galère sur mon devoir de Défense contre les Forces du Mal !
Elle prit un air de martyr. Bon, elle exagérait. Mais elle avait vraiment besoin d'aide, car sinon pas de devoir (ou un Troll, au choix...).
Sally posa ses coudes sur la table, toute voûtée, son menton dans ses mains. Puis elle se rappella que sa mère n'aimait pas quand elle se tenait voûtée ainsi et se redressa. Elle dit à Eirlys :
- Sinon, quoi de neuf ?

VIVE SERDAIGLE !!!
*Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre.*
*Le divertissement est le meilleur régime contre le poids de l'existence*
Franck Dhumes

ABSENTE JUSQU'AU 30 FÉVRIER !

Sally le fantôme du passé revenu d'outre-tombe

Devoirs entre amies  PV Eirlys 

Sally lui offrit un grand sourire.

"Oui, oui ! Installe toi ! "

Elle avait l'air vaguement soulagée de la voir. Elle devait s'ennuyer à mourir, elle aussi, sur ses devoirs! Eirlys prit donc la chaise en face d'elle et commença à sortir ses affaires alors que la Serdaigle reprenait:

"Tu as des devoirs à faire ?"
"Oh oui! Tellement !" gémit-elle en réponse. "Mais le plus pressant c'est le devoir de Potions... il faut le rendre demain non? Je ne l'ai même pas encore commencé!"

Son interlocutrice expliqua à son tour, d'un air désespéré, qu'elle ramait sur le Devoir de Défenses Contre les Forces du Mal. La Gryffondor jeta un regard par-dessus la table au devoir qu'était en train de faire son amie. Elle n'avait pas encore commencé celui-ci mais il semblait qu'il portait sur les derniers sorts vus en cours, notamment le Rictusempra et le Protego. Rien de bien moldu semblait-il, mais certains trouvaient sans doute que les Potions n'avaient rien de compliqué!

"Je pense que je peux t'aider" proposa-t-elle. "C'est toujours moins tordus que ce truc! écoute ça "Pourquoi doit-on couper les racines d'asphodèle en morceaux de quatre centimètres pour la potion du sommeil?". Nan mais franchement?! Qu'est-ce que j'en sais?! Est-ce que quelqu'un le sait au moins?! Je suis sûre que c'est simplement fait exprès pour nous contrarier!"

Elle plaisantait, bien sûr... à moitié... Elle commençait réellement à se demander jusqu'à quel point les Potions étaient nécessaire à la vie sorcière. De la pointe de sa plume elle indiqua à Sally la question 2 du devoir de Défense Contres les Forces du Mal :

"Le Rictusempra s'associe au Tarantallegra et au sortilège de Jambencoton car c'est de la magie du mouvement. Comme beaucoup d'autres sorts qui relèvent de la Défense Contre les Forces du Mal et non pas des Sortilèges," poursuivit-elle "ils ne sont en soi, pas dangereux, mais peuvent être utiliser à très mauvais escient. On peut tuer de rire quelqu'un si on ne lève pas le sort à temps. De même, si on lance le jambencoton près des escaliers, la personne visée peut avoir un accident très grave. J'ai lu dans Faits Divers de Magie Noire, qu'un sang-pur l'avait fait subir à sa maîtresse enceinte pour lui faire perdre le bébé. Il a été condamné, car il s'en est servit à une fin néfaste à dessein, même si ce n'est pas un sort de magie noire à proprement parlé."

Elle s'arrêta, un peu gênée de s'être laissée emportée par son flots de paroles. Elle se pencha vers son sac et attrapa un petit sachet de gnomes au poivre et un autre de plumes en sucre qu'elle posa sur la table en faisant signe de la main à sa camarade qu'elle pouvait en prendre.

"Sinon, quoi de neuf ?" demanda Sally.
"Rien de spécial" répondit Eirlys en enfournant un gnome. "Oh! J'ai fini le roman que je lisais, tu sais, le dernier de Twinkle Crazyhead, La Malédiction du Sphinx. C'était super! Et du coup, j'ai emprunté celui dont tu m'avais parlée à la bibliothèque... Le voyage...non, Le tour du monde en 80 jours!"

Devoirs entre amies  PV Eirlys 

- Tu as des devoirs à faire ?
Sally jeta un coup d'œil à son devoir et le retourna, en estimant qu'il ''embaumait'' l'ennui. Puis elle posa un livre dessus, de sorte qu'il disparut. Eirlys répondit :
- Oh oui! Tellement ! Mais le plus pressant c'est le devoir de Potions... il faut le rendre demain non? Je ne l'ai même pas encore commencé !
Sally la regarda. Elle, elle avait fini son devoir de potions depuis longtemps. Elle lui fit un clin d'œil d'encouragement.
- Oui, demain... C'est quoi le titre déjà ?
Sally haussa les épaules. Elle avait la mémoire courte.
- Je pense que je peux t'aider. C'est toujours moins tordus que ce truc! écoute ça "Pourquoi doit-on couper les racines d'asphodèle en morceaux de quatre centimètres pour la potion du sommeil?". Nan mais franchement?! Qu'est-ce que j'en sais?! Est-ce que quelqu'un le sait au moins?! Je suis sûre que c'est simplement fait exprès pour nous contrarier!
Sally prit un air concentré. Elle dit gravement :
- C'est un mystère total... Personne ne le sait !
Elle est ironique (mais en fait pas tant que ça... Elle ignorait la réponse.).
-"Le Rictusempra s'associe au Tarantallegra et au sortilège de Jambencoton car c'est de la magie du mouvement. Comme beaucoup d'autres sorts qui relèvent de la Défense Contre les Forces du Mal et non pas des Sortilèges, ils ne sont en soi, pas dangereux, mais peuvent être utiliser à très mauvais escient. On peut tuer de rire quelqu'un si on ne lève pas le sort à temps. De même, si on lance le jambencoton près des escaliers, la personne visée peut avoir un accident très grave. J'ai lu dans Faits Divers de Magie Noire, qu'un sang-pur l'avait fait subir à sa maîtresse enceinte pour lui faire perdre le bébé. Il a été condamné, car il s'en est servit à une fin néfaste à dessein, même si ce n'est pas un sort de magie noire à proprement parlé.
Sally écouta, les yeux grands ouverts. Vers la fin, ils étaient carrément fermés. Elles les rouvrir en sursaut et dit :
- Ah... OK... Hum... On peut parler d'autre chose que le travail s'il-te-plaît ? C'est un peu fastidieux à force...
Eirlys sortit de son sac des sachets de bonbons (gnomes au poivre et plume au sucre) et lui fit signe de se servir.
- Sinon quoi de neuf ?
- Rien de spécial. Oh! J'ai fini le roman que je lisais, tu sais, le dernier de Twinkle Crazyhead, La Malédiction du Sphinx. C'était super! Et du coup, j'ai emprunté celui dont tu m'avais parlée à la bibliothèque... Le voyage...non, Le tour du monde en 80 jours!
Sally sourit à ce qu'elle avait dit en dernier. C'était son livre préféré, et elle était contente que son amie le lise.
- Tu l'a commencé ?
Sally goûta un gnome au poivre et devint toute rouge. Elle avait la langue en feu. Elle aurait dû se méfier !

VIVE SERDAIGLE !!!
*Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre.*
*Le divertissement est le meilleur régime contre le poids de l'existence*
Franck Dhumes

ABSENTE JUSQU'AU 30 FÉVRIER !

Sally le fantôme du passé revenu d'outre-tombe

Devoirs entre amies  PV Eirlys 

Sally semblait ravie qu'elle ait emprunté Le Tour du monde en quatre-vingt jours.

"Tu l'a commencé ?" s'enquit-elle aussitôt.
"J'en suis au chapitre 2" acquiesça Eirlys en mâchouillant pensivement un second gnome, "J'aime assez pour le moment. Le style est facile à lire et le personnage principale est assez amusant."

Le roman était assez intéressant, en effet, et c'était étrange de les entendre parler de leurs propres technologies un peu comme si elles étaient magiques pour eux. Beaucoup de choses étaient néanmoins un peu déroutantes pour elle car il y avait du vocabulaire qu'elle connaissait mal... Elle réservait donc son jugement. De manière générale, elle ne donnait jamais un avis définitif avant d'avoir lu le livre en entier: la fin éclairait souvent d'une façon ou d'une autre tout le reste de l'ouvrage...

En voyant son amie devenir toute rouge, elle lui jeta un regard interrogateur et la Serdaigle lui désigna le sac de gnome au poivre dans elle lequel elle venait de piocher. La Gryffondor lui tendit immédiatement sa bouteille d'eau et, lorsque la bleu et bronze eût bu, lui tendit une plume en sucre en souriant.


"J'aime bien ce qui pique" expliqua-t-elle, comme une excuse.

Avec un soupire, elle revint à son devoir de Potion. Elle ouvrit son manuel et commença un brouillon où elle notait au fur et à mesure les informations qui pouvaient l'aider à répondre à ses questions. Dehors, la pluie s'était momentanément calmée et un rayon de soleil traversa les hautes fenêtres illuminant la pièce d'une douce lumière dorée. Avant de s'en être rendu compte, elle avait posée sa tête sur sa main, regardant avec envie par la fenêtre, en mordillant rêveusement une plume en sucre.

"Les sombrals n'aiment rien tant que le soleil après la pluie" soupira-t-elle plus pour elle-même que pour Sally.

Et soudain, sa maison lui manquait terriblement. Si elle était chez elle, elle serait sortie pour voir les sombrals se rouler dans l'herbe mouillée et trotter joyeusement en s'ébrouant sous les tendres rayons de l'astre diurne. Puis elle aurait poussé jusqu'au manège où son père aurait été en train de faire tourner à la longe l'un ou l'autre des poulains.

Devoirs entre amies  PV Eirlys 

- Tu l'as commencé ?
Sally était très curieuse (elle n'était pas une Serdaigle pour rien !), et parfois même un peu indiscrète. Mais là il s'agissait seulement d'un roman et non d'un secret d'état.
La rouge et or répondit :
- J'en suis au chapitre 2. J'aime assez pour le moment. Le style est facile à lire et le personnage principal est assez amusant.
Sally ne pensais pas tout à fait ça du livre. Certes, il était bien écrit - les moldus ne sont pas des bons à rien, quand même ! - mais ce qu'elle préférait, c'était découvrir toutes les inventions moldues. Ce qui l'intéressait le plus, c'était les moyens de transport moldus. Elle était fascinée par les montgolfières, voitures, avions, et autres choses de ce genre là, et se demandait comment les moldus faisaient pour se déplacer sans Portoloins, transplanage, réseau de Cheminette...
Là dessus, elle prit un gnome au poivre. Après l'avoir mis dans sa bouche, elle le regrette immédiatement. Elle avait la sensation que sa langue était en feu. Heureusement, Eirlys réagit et lui tendit sa bouteille d'eau. Sally but goulûment et éteignit son feu intérieur. Elle la remerciant d'une voix entourée :
- Merci.
Eirlys s'expliqua :
- J'aime bien ce qui pique.
Elle lui tendu une plume en sucre en souriant. Sally l'observation avec méfiance. On n'est jamais trop prudent ! Sally avait beau être une sorcière depuis toujours, avoir des parents également sorciers, elle ne mangeait pas souvent de bonbons ! Heureusement, sa tante lui en offrait en cachette des sucreries, majoritairement des chocogrenouilles. Et Sally n'avait jamais eu de faible pour les choses piquants, contrairement à son amie ! Finalement elle accepta la friandise offerte par Eirlys.
Cette dernière se replongea dans son devoir en soupirant. Sally fit de même à contre cœur. Elle souleva les livres sous lesquels trônait son devoir de Défense contre les Forces du Mal. Elle le parcouru en soupirant. Elle n'avait absolument pas avancé. Elle griffona une réponse fausse. Au diable les efforts ! Elle n'était vraiment pas faites pour ça. Eirlys dit dans doute pour elle-même ;
- Les sombrals n'aiment rien tant que le soleil après la pluie.
Sally dit alors sans réfléchir :
- Ah bon ? Euh... Tu vois les sombrals ?

VIVE SERDAIGLE !!!
*Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre.*
*Le divertissement est le meilleur régime contre le poids de l'existence*
Franck Dhumes

ABSENTE JUSQU'AU 30 FÉVRIER !

Sally le fantôme du passé revenu d'outre-tombe

Devoirs entre amies  PV Eirlys 

" Oh! Ce n'est pas un membre de ma famille ni rien de se genre!" la rassura-t-elle immédiatement. "Ma famille paternelle possède divers élevages, dont des hippogriffes. Ce sont des animaux très intelligents, les hippogriffes, et qui peuvent être très utiles, une fois bien dressés, mais à l'état sauvage ils sont capables d'une grande violence. On en accueille régulièrement des nouveaux, au domaine, mais ça ne se passe pas toujours bien. Ils sont indépendants et aiment bien avoir leur espace vitale. Il arrive souvent qu'ils se battent entre eux... Une fois, en particulier ça a été atroce. Il y avait des plumes et du sang partout. L'un des animaux était très gravement blessés. On a essayé de le soigner mais..."

Eirlys se tût un instant, se demandant soudain si ce n'était pas un peu traumatisant à entendre.

"On croit souvent que l'on ne peut voir les sombrals qu'avec la mort d'un proche mais je crois que c'est plus compliqué que ça... C'est plus... le choc de voir un être vivant mourir, dans des circonstances brutales, et qui nous donne toute la conscience et la profondeur de ce qu'est la mort." expliqua-t-elle, un peu embarrassée. "ça m'arrange bien de voir les sombrals, de toute façon, ce serait trop frustrant sinon..."

Elle s'était mise à griffonner machinalement sur son brouillon des dessins sans-queue-ni-tête. Elle tenta de détendre l'atmosphère en ajoutant:

"Mais la plupart du temps, c'est beaucoup plus normal hein. Les animaux s'entendent plutôt bien entre eux, et ils ont tous l'espace dont ils ont besoin, chacun avec un environnement adapté. C'est mon endroit préféré au monde. Des hectares de prairies et de forêts, et des créatures partout pour te saluer!"

Elle sourit gentiment à Sally.

"Et chez toi, c'est comment?"

Devoirs entre amies  PV Eirlys 

Eirlys raconta à Sally des anecdotes sur les hippogriffes et les Sombrals. Sally appris plusieurs choses. La rouge et or sourit à la fillette.
Elle lui demanda :
- Et chez toi, c'est comment ?
Sally fut toute excitée. Elle n'était pas habituée à décrire chez elle, en revanche, elle écoutait souvent les récits de ses camarades, comme celui que venais de lui faire la jeune gryffonne. Mais Sally avait tant de choses à raconter ! Elle commença :
- Hum... Chez moi ? Eh bien, j'habite dans la banlieue de Londres,
avec mes parents. Nous n'avons pas d'animaux particuliers comme ta famille, il y a juste mon chat, Coussinet, mais il doit paraître bien banal comparé à tous tes hippogriffes... Il y a aussi Roby et Asnair, les hiboux de mes parents. Et bien évidemment Orphéa, notre elfe de maison...

Sally eut la sensation de se vanter en disant tout ça. Mais elle espérait que c'était seulement une sensation venant d'elle. Elle poursuivit, soudain passionnée :
- Ma chambre est sans aucun doute l'espace le moins bien rangé de la maison. J'ai toute une collection de boules à neige, tu sais, ces machins moldus, sur mon bureau !
Sally parlait passionnément.
- Dans notre jardin, à côté, nous avons un espace pour jouer au Quidditch ! Mais on y joue que très rarement, seulement quand il y a des invités... Nous habitons en ville, mais notre jardin est immense pour contenir ça. Sans vouloir me vanter...
Soudain, une idée germa dans son esprit :
- Eh, Eirlys, et si tu allais chez moi pendant les vacances ? Oh oui,
quelle bonne idée ! Je suis certaine que ma mère serait d'accord !

Sally regarda intensément son amie dans les yeux. Elle n'avait encore jamais invité d'ami en vacances, et elle aimerait bien le faire pour une fois.
Elle tremblait d'excitation. Ses doigts pianotaient sur le pupitre, produisant un bruit sec à chaque fois qu'un de ses doigts percutait le bois de la table. Elle espérait de toutes ses forces que la réponse de sa camarade serait positive. Après tout, qui pourrait refuser ?

VIVE SERDAIGLE !!!
*Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre.*
*Le divertissement est le meilleur régime contre le poids de l'existence*
Franck Dhumes

ABSENTE JUSQU'AU 30 FÉVRIER !

Sally le fantôme du passé revenu d'outre-tombe

Devoirs entre amies  PV Eirlys 

Eirlys sût aussitôt qu'elle avait touché un point sensible car les yeux de Sally se mirent à briller et elle commença à décrire son chez elle avec fougue: la maison à Londres, le chat et les hiboux, l'elfe de maison (Sally avait donc un elfe de maison?! Eirlys n'en avait jamais vu de sa vie!), sa chambre, le jardin... Elle semblait tellement enthousiaste que la Gryffondor la laissa raconter sans jamais l'interrompre. Son amie était plutôt le genre calme et à l'écoute, il était inhabituel de la voir aussi passionnée, et Eirlys était ravie de découvrir cette nouvelle facette de sa personnalité. Il était évident qu'elle aimait extrêmement sa maison et sa famille. La petite Walder comprenait cela: elle était aussi très attachée à tout ce qui avait fait son enfance. Poudlard avait ses avantages, bien sûr, mais ce ne serait jamais que sa deuxième maison.
Sally s'arrêta un instant, comme pour reprendre son souffle et s'exclama soudain avec exaltation:

" Eh, Eirlys, et si tu allais chez moi pendant les vacances ? Oh oui, quelle bonne idée ! Je suis certaine que ma mère serait d'accord ! "

Elle semblait tout à fais enchantée de son idée et pianotait avec impatience sur le bureau. Eirlys n'avait jamais vraiment côtoyé la famille d'un autre. L'idée n'était pas réellement pour l'enchanter d'ailleurs (elle aimait dormir dans son lit et être entourée de choses familières), mais Sally avait l'air si enthousiaste à l'idée de l'accueillir chez elle qu'il était hors de question que la Gryffondor la déçoive. De plus, elle était curieuse de voir où avait grandis son amie, comment étaient ses parents, comment vivaient les gens ailleurs que chez elle,...

"Bien sûr!" accepta-t-elle donc gaiment. "Je suis sûre que mes parents n'y verront aucun inconvénients! Et comme ça je pourrai rencontrer Coussinet !"

Ce serait une nouvelle expérience aussi, et Eirlys n'était jamais contre les nouvelles expériences.

"Et tu pourras venir chez moi aussi, si tu veux." proposa-t-elle à son tour. "Je t'apprendrai à approcher les hippogriffes, et à, défaut de voir les sombrals, tu pourras les caresser!"

Devoirs entre amies  PV Eirlys 

- Eh, Eirlys, et si tu allais chez moi pendant les vacances ? Oh oui,quelle bonne idée ! Je suis certaine que ma mère serait d'accord !
Sally était si impatiente que son amie lui réponde, qu'elle pianotait sur la table. Cela lui aurait bien plu, que lui faire découvrir sa maison, ses parents, sa Tante Cricri qu'elle adorait... Réfléchis un peu avant de répondre. Elle dit joyeusement :
- Bien sûr ! Je suis sûre que mes parents n'y verront aucun inconvénient ! Et comme ça je pourrais rencontrer Coussinet !
Sally hocha fouguesement de la tête. Oui ! Coussinet pourrait rencontrer Eirlys ! C'était un chat très affectueux, et il n'était absolument pas timide. Eirlys ajouta :
- Et tu pourrais venir chez moi aussi, si tu veux. Je t'apprendre à approcher les hippogriffes, et à, défaut de voir les sombrals, tu pourras les caresser !
Les sombrals ! Sally pourrait enfin en caresser un ! Elle n'en avais jamais vu, faute d'avoir vu quelqu'un mourir, mais là elle pourrait en caresser un pour de vrai ! Et les hippogriffes, elle n'en avait jamais vu non plus, sauf dans les livres. Elle allait donc faire deux choses nouvelles, plus les affaires du quotidien, chez Eirlys ! Elle dit :
- Oh oui ! Je serai très heureuse de venir chez toi ! Et de ''voir'' (elle mima des guillemets) les sombrals !
Puis la fillette sortit une nouvelle feuille de parchemin et écrivit :
Coucou Maman et Papa !
J'ai eu une idée
lumineuse  ! J'aimerais inviter Eirlys durant les vacances. Pourrait-elle venir s'il-te-plaît ? Acceptez, je vous en supplie !
Affectueusement,
Sally

Pour la lettre de demande d'invitation, on avait vu mieux. Mais bon... Elle plia la feuille et dit à Eirlys :
- Je vais à la volière envoyer ma lettre ! Je te tiens au courant ! À plus tard !
Sally rangea ses affaires dans son sac - livre, parchemin, plume... - et le prit sur son dos. Elle fit un signe de la main à la rouge et or, et prit sa lettre.
Elle espérait que ses parents accepteraient. Puis elle sortit de la salle, et se dirigea en sautillant vers la volière.


[RPG terminé]

VIVE SERDAIGLE !!!
*Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre.*
*Le divertissement est le meilleur régime contre le poids de l'existence*
Franck Dhumes

ABSENTE JUSQU'AU 30 FÉVRIER !

Sally le fantôme du passé revenu d'outre-tombe