Salle d’études

Inscription
Connexion

Travail en étude  PV Mad 

Audric poussa doucement la porte de la salle d’étude. Il chercha rapidement sa camarade Mad des yeux, avant de choisir une table libre non loin des fenêtres. *Elle ne devrait pas tarder* songea-t-il en comprenant qu’il était en avance. Les deux Gryffondor s’étaient donné rendez-vous la veille suite au cours de potions. Le professeur avait décidé de donner un devoir à faire en duo, et le brun s’était vite retrouvé seul. Jonathan et Duncan avaient décidés de le faire ensemble, et comme il avait déjà fait le dernier avec Jo’ il ne pouvait pas leur en vouloir. Il s’était alors tourné vers Arminia, mais la rousse avait également trouvé un binôme. Le brun avait alors cherché du regard dans toute la salle la personne qui se retrouverait seule aussi, attendant avec plus ou moins de patience de voir qui serait son ou sa partenaire. Il allait certainement finir en duo avec une personne avec qui il avait très ou voir jamais parlé, et cela l’angoissait un peu.

Mad remplissait ces conditions, et avait accepté de faire équipe avec lui. Ce n’était pas comme si elle avait beaucoup de choix de toute façon. Ayant tous les deux des choses à faire pour la fin de la journée, ils s’étaient donc donné rendez-vous le lendemain dans la salle d’étude au milieu de l’après-midi. Le lendemain était vite arrivé et le garçon aux yeux vairons déballait à présent ses affaires sur la table de travail. Plume, encrier, parchemins, manuel de potions et autres livres empruntés à la bibliothèque s’étalèrent devant lui. Une petite boîte de bonbons divers s’ajouta à ses affaires, affaires qu’il tenta de rassembler pour faire de la place à la blonde qui ne tarderait plus à le rejoindre. En l’attendant il se plongea dans le manuel de potion à la recherche de quelques réponses. L’année dernière il avait eu quelques difficultés dans cette matière, autant parce qu’il avait encore quelques difficultés avec l’anglais quand il s’agissait de la façon de mélanger les ingrédients, que parce qu’il n’était pas très adroit de ses mains et renversait parfois la mauvaise chose au mauvais moment.

Il aperçut sa camarade passer l’encadrure de la porte juste au moment où il relevait la tête pour essayer de comprendre ce qu’il venait de lire. Un bâton de réglisse à moitié mâchonné dans la main, il lui indiqua rapidement en secouant son bras libre sa position et attendit qu’elle prenne place. Il la salua poliment et poussa la boîte de sucreries de son côté, avec un geste qui l’invitait clairement à se servir tout à son aise.

I knew who I was this morning but I've changed a few times since when - Alice in Wonderland
Audsée un jour, Audsée toujours! Un jour Jonois resplendira.
Mister Gryffondor 2042 (avec Esmée :3 )

Travail en étude  PV Mad 

Mad se réveilla en sursaut. Elle regarda autour d'elle et arriva bien vite à comprendre qu'elle se trouvait dans une luxueuse salle qu'elle commençait à bien connaître : celle des Préfets. Elle réfléchit un petit moment, relevant difficilement sa tête et tenta de se rappeler. Son état semblait celui de quelqu'un ayant abusé sur l'alcool et c'était pourtant une des seules choses dont elle était vraiment sure : elle avait travaillé hier. La jeune fille regarda alors les parchemins pliés devant elle (certains étaient pliés, l'encre avait coulé sur certains et la plume dont la mine avait disparu avait roulé jusqu'à l'entrée de la pièce). C'était toute l'organisation de l'animation de novembre qui était devant elle. Les souvenirs lui revinrent alors facilement et elle se rappela de sa soirée.

~Flashback de la veille, 21h30~
La jeune fille sortit de son dortoir discrètement et se dirigea en direction du Sixième Etage. C'était le secteur qui lui avait été attribué ce soir et elle s'en satisfaisait très bien. C'était non loin de la Salle Commune de Gryffondor et de celle de Serdaigle donc elle ne pourrait que bien surveiller les élèves, d'autant plus que ces étages étaient bien chauffées, contrairement aux cachots qui avait été attribué à Peter, le pauvre. Elle commença donc le tour de l'étage, guettant le moindre bruit étant elle même la plus silencieuse possible, et pensait à sa vie du moment. Les rondes après le couvre feu étaient en général assez calme et c'étaient ces moments qu'elle réservait pour la réflexion. La Deuxième Année réfléchit donc et après plusieurs sujets entamés avec sa raison, son esprit, son coeur et sa conscience, elle arriva au sujet de l'animation de Novembre. Elle y pensa bien profondément et, ne voyant aucun élève désobéissant dans les couloirs, elle se dirigea en salle des préfets afin de relire ce qui avait été inscrit et y apporté les idées qui lui parvenait en masse.
~Fin du flashback~

La Gryffonne pensa au programme prévu de sa journée et se rappela d'un rendez vous avec Audric Hitward. Elle se souvint de l'horaire, à savoir 9h et chercha un miroir et une horloge. Elle en vit une au dessus de la porte d'entrée après quelques minutes de recherche et lut 8h28. Elle ne pouvait donc pas retourner à sa Salle Commune et s'affola. Elle décida donc d'aller dans le bain de la Salle de Bain des Préfets, pour la première fois, et prit une rapide douche. Elle remit son uniforme de la veille et mit sa cape restée propre afin de sauver les apparences. 8h51. La jeune fille se calma un peu et sortit de la pièce. Elle se regarda une dernière fois dans le miroir à la sortie et, satisfaite de son apparence approximative, sortit.

Elle arriva devant la Salle d'Etude et reprit son souffle. Elle ne connaissait pas vraiment Audric plus que cela, hormis de visu, et elle devait travailler avec lui. Ce n'était pas dramatique et c'était d'ailleurs elle qui s'était portée volontaire pour être en groupe avec le jeune homme. Elle l'avait vu seul et n'avait pas voulu le laisser ainsi. Elle lui avait proposé, il avait accepté, voilà comment se résumerait la situation. Elle poussa alors la porte et le vit, assis à une table non loin de la fenêtre. Elle entra donc et se dirigea vers lui. Il lisait ses manuels entouré de sucreries. Audric releva la tête et Mad put le voir sourire et l'inviter à s'asseoir, ce qu'elle fit. Il lui proposa des sucreries qu'elle accepta poliment. La Deuxième Année engagea alors :

- Salut ! Tu as déjà commencé ?

Cette phrase était nulle. Il n'avait pas vraiment commencé, c'était un travail de groupe, il serait idiot de le faire individuellement, mais on voyait clairement qu'il se renseignait déjà sur les potions. Lui avait l'air confiant, elle moins.

Comment te dire, ou te faire comprendre, que la Vie n'était qu'un simple Songe ? Un Mensonge, que la Vérité Ronge.
Rire à m'en déchirer les abdos. Brûler nos complexes et nos vieilles pulsions d'ados.

Travail en étude  PV Mad 

 Le brun eut deux choix : répondre la bouche pleine et passer pour un gros malpoli incapable de se contrôler et arrêter de manger, ou attendre d'avoir fini sa sucrerie avant de répondre à sa camarade. Le problème de la réglisse étant qu'elle est plutôt difficile à manger, cela prit plus de temps que prévu. Le garçon se dépêcha autant que possible afin de ne pas impatienter la blonde. 

 "Pas vraiment, j'essayais de comprendre la question justement."

Il tira nerveusement sur ses mèches de cheveux qui n'avaient d'ailleurs plus vraiment besoin de lui pour venir masquer ses yeux. Il eut un sourire contrit en songeant que la blonde n'était pas au courant de la qualité du partenaire qu'elle avait récolté pour ce travail en groupe. Il se dit qu'il devait peut-être la prévenir de son habilité dans cette matière...

 "J'ai un peu de mal avec les potions. Désolé."

 Puis il replongea le nez dans son livre. Non vraiment, il aurait mieux fait de s'abstenir. A cet instant il avait juste envie de se cacher sous la table. Ou mieux : devenir invisible. Ne pouvant faire l'un pour ne pas paraître encore plus idiot et incapable de faire l'autre, il plaça au milieu de la table les notes qu'il avait prises pendant le cours. Des pattes de mouche écrites à l'encre fine se livrait un duel sans nom au milieu de la page. Si pour le garçon son écriture était parfaitement lisible et compréhensible il en était étrangement pas le cas pour tout le monde.

 "J'ai pris quelques notes hier, peut-être qu'elles pourront nous servir. Il y a la liste des ingrédients ici et tous les temps nécessaires là."

 Le garçon aux yeux vairons pointa du doigt ce qu'il indiquait. Des flèches partant des temps rejoignaient quelques lignes de gribouillis dans un bazar indescriptible. Audric avait une logique bien à lui dans sa façon de prendre des notes. A cela s'ajoutait des croix et autres essais de dessins dans les coins des pages. 
 Ignorant un instant ses propres notes ou les agissements de sa camarade, le brun relu la première question du devoir. Il cru vaguement comprendre que leur professeur voulait connaître les effets de la potion et ce qui risquait d'arriver si elle était mal préparée. Il releva la tête et demanda à Mad si elle comprenait la même chose que lui.

I knew who I was this morning but I've changed a few times since when - Alice in Wonderland
Audsée un jour, Audsée toujours! Un jour Jonois resplendira.
Mister Gryffondor 2042 (avec Esmée :3 )

Travail en étude  PV Mad 

Mad dut attendre un petit moment pour obtenir sa réponse et la raison ne lui était pas mystérieuse : Audric mâchait une friandise, qui ressemblait d'ailleurs à un bâton de réglisse. A vrai dire, la jeune fille n'avait jamais goûté à ces sucreries et ne le ferait probablement jamais, au même titre que les fils dentaires à la menthe. Pas qu'elle pensait avoir une dentition toujours parfaitement propre, loin de là, mais elle n'aimait ni le réglisse, ni la menthe. C'est ainsi qu'elle put observer son camarade machouiller et se débattre avec la colle formée par le sucre dans sa bouche, attendant la fin de ce spectacle assez amusant qui la fit sourire.

- Pas vraiment, j'essayais de comprendre la question justement.

La question était plutôt de quelle question il s'agissait. La Deuxième Année n'avait absolument pas eu le temps de regarder le devoir et ses questions depuis le dernier cours de potions, qui s'était d'ailleurs déroulé la veille. Elle se souvenait avoir pris le devoir furtivement à la fin de l'apprentissage, puis avait rejoint la salle commune, avait commencé celui d'Histoire de la Magie et rapidement, son tour de garde était arrivé. Elle était donc parvenu jusqu'au Sixième Etage et avait rejoint par la suite la Salle des Préfets. En somme, une fin de journée bien chargée qui l'avait menée à arriver en touriste face à Audric. 

Le jeune garçon était d'ailleurs en train de tirer nerveusement ses mèches de longs cheveux pour venir les placer distraitement devant ses iris et la préfète savait ce que cela cachait : un regard bicolore, des yeux qualifiés de "vairons". Il ne les aimait pas, elle avait assez entendu cela pour s'en souvenir, donc elle avait décidé de ne pas s'appesantir dessus, de ses yeux à elle, unis. Cependant, elle aurait aimé en savoir plus. Cette particularité lui plaisait et connaître sa source l'aurait par exemple intéressée, mais rendre mal à l'aise le garçon ne serait pas la meilleure solution maintenant et elle en parlerait peut être plus tard, lorsqu'il serait un peu plus en confiance. Seulement, il ne l'était pas et sa phrase ne fit qu'accentuer cette impression :


- J'ai un peu de mal avec les potions. Désolé.

A vrai dire, Mad se fichait pas mal du niveau de son compatriote en potions, d'autant plus qu'elle ne l'avait pas choisi. Elle était simplement ravie de pouvoir découvrir une nouvelle personnalité, surtout celle ci. En effet, elle commençait à très bien connaître Duncan et elle avait entendu Emilia plusieurs fois parler de Jonathan. Au palmarès manquait donc Audric dont personne ne lui avait parlé et qu'elle ne connaissait que peu. Ainsi, son niveau en potions, sortilèges ou vol lui passait un peu au dessus de la tête, bien que ce soit le motif de leur entrevue. Cependant, le Deuxième Année s'était déjà replongé dans la lecture de son manuel et cela arracha un mince sourire à sa collègue. Malgré son niveau apparemment faible, il ne se laissait pas décourager et cela plut à la blondinette. C'est alors qu'il sortit un parchemin gribouillé de ce qui semblait ressembler à des notes de son sac et les tendit à la jeune fille en expliquant :

- J'ai pris quelques notes hier, peut-être qu'elles pourront nous servir. Il y a la liste des ingrédients ici et tous les temps nécessaires là.

S'il révisait ses cours à partir de cet amas difforme d'écriture, il devait être bien courageux et si l'on demandait à Mad ce que signifiait le tas, elle serait bien en peine de l'expliquer. Elle espérait cependant que son propriétaire, lui saurait le lui faire comprendre. Il avait beau pointer de son doigt l'endroit où devait figurer ce dont il parlait, cela n'arrangeait pas la situation pour la Deuxième Année. Heureusement qu'elle avait pensé hier soir à prendre ses cours de Potions parmi d'autres et qu'elle avait donc sur elle ses notes et son devoir. Elle comptait donc bien les sortir mais prit la décision de d'abord répondre à Audric, afin qu'il n'attende pas autant de temps qu'elle avait pu le faire :

- T'en fais pas, je crois que je ne me débrouille pas si mal, on devrait donc s'en sortir à deux. Pour ce qui est de ton cours, je te le laisse, je vais plutôt prendre le mien. J'avoue ne pas très bien comprendre ta manière de prendre des notes.

Accompagnant le geste à la parole, elle sortit un carton à dessin qu'elle utilisait plutôt pour ses cours et en extirpa trois feuilles qui comportait son cours de Potions de la veille. Tout était aussi pris sous forme de mots rapidement griffonnés mais ici, elle trouvait ça parfaitement organisé. Seulement, de l'extérieur, entre les abréviations, les semblants de lignes partant en tous sens et les couleurs, on pouvait rapidement et presque obligatoirement se perdre. Il y avait aussi toutes sortes d'ornements occupant les bords de la feuille. D'ailleurs, les feuilles du jeune garçon et les siennes étaient sensiblement différentes : celles du garçon étaient dans un format bien supérieur au sien, étaient unies, et même un peu jaunies, contrairement à celles de Mad qui comportaient des lignes violines et étaient blanches comme la neige. Cette différence se comprenait facilement : les unes étaient moldues, les autres sorcières.

Ne s'attardant pas sur ce détail qu'elle trouvait dérisoire malgré que, comme d'habitude, elle l'ait noté du regard, elle se plongea dans son devoir et demanda distraitement à son binôme :

- Par quoi veux tu commencer ?

Comment te dire, ou te faire comprendre, que la Vie n'était qu'un simple Songe ? Un Mensonge, que la Vérité Ronge.
Rire à m'en déchirer les abdos. Brûler nos complexes et nos vieilles pulsions d'ados.