Salle d’études

Inscription
Connexion

Ma décision et sa solution  PV 

Reducio
Dans ce rp, Solwen est en deuxième année


"Fin"

Je refermai doucement mon livre, sortant peu à peu de l'histoire. Je coupai ma musique et je me redressai en tailleur dans mon lit. Les dernières lignes restaient gravées dans ma mémoire, passant et repassant dans ma tête, prenant à chaque fois plus de sens. Ce livre m'avait particulièrement émue d'un bout à l'autre, mais la fin, à laquelle je ne m'attendais absolument pas, m'avait étrangement touchée. J'essuyai doucement mes yeux. Était ce dû à l'émotion ou à la fatigue ? Je ne savais pas mais avais je réellement envie de le savoir ? De toute façon, j'étais seule dans le dortoir donc quel était le problème à se laisser aller un peu ? Je restais un petit moment dans cette position, les coudes sur les genoux, les paumes sur mes paupières, occupée à refaire l'histoire dans ma tête. Ça me faisait du bien, afin de me détacher progressivement de l'histoire, sur laquelle j'étais concentrée depuis... Depuis combien de temps d'ailleurs ? Je regardai en vitesse mon réveil. Ça faisait maintenant trois heures que j'étais plongée dans mon bouquin ! L'ayant dévoré d'une traite, je n'avais pas vu le temps passer. Je me levai donc paniquée. J'étais censée m'avancer dans mes devoirs cet après-midi là ! Mais je n'avais pas résisté à la tentation de lire un chapitre de mon livre, puis deux, et on voyait comment ça avait finit. Je rangeai rapidement l'ouvrage dans ma valise, avant de prendre mon sac de cours. Je sortis du dortoir en vitesse, passant du calme au brouhaha de la salle commune, bien agitée à cette heure de l'après midi. Je jettai un petit coup d'oeil par la fenêtre. Le ciel était gris, et les nuages bas et sombres annonçaient la pluie. Le clapotis de l'eau sur les vitres m'apaisant, j'espérais que les averses soient prévues pour la nuit. Mais là n'étant pas le sujet, je me dépêchai de quitter la salle commune en direction de la salle d'étude. C'était un endroit dans lequel j'aimais bien me réfugier pour travailler. La pièce était calme par rapport à la salle commune de Serdaigle et je pouvais donc y travailler en toute quiétude, sans craindre d'être déconcentrée à chaque minute, par quelque chose ou quelqu'un soudain bien plus intéressant que mon parchemin.
Quelques escaliers plus tard, je me retrouvais devant les portes de la salle d'étude, que je poussai doucement en remontant la bretelle de mon sac sur mon épaule. En refermant silencieusement derrière moi, j'observai rapidement la pièce à la recherche d'une table libre. Quelle ne fut pas ma surprise en apercevant un visage connu et apprécié dans les quelques élèves présents ! Je m'approchai donc de la jeune fille blonde de troisième année, concentrée sur son devoir.


- Salut Rosa ! Je peux me mettre à côté de toi ?

Je vais déjà discuté plusieurs fois avec gardienne des Éclairs en salle commune, et je l'avais trouvée très gentille. Nous n'avions cependant pas pu beaucoup papoter puisque nous n'avions jamais été seules, ce qui généralement me décourageait dans mes tentatives de participation à la discussion. Peut être que cette fois ci nous pourrions faire un peu plus connaissance ? Ou peut être que je m'emballais complément et qu'elle avait juste envie de travailler en paix.

"Quand la Rose et la Tulipe se mêlent à la foule, elles mettent le Sourire aux gens", pas vrai ma Tulipe ?
Concerto pour Sam-Sam en Fa majeur
Responsable des Nouveaux Arrivants de Serdaigle | Maman poule emmitouflée en 2017

Ma décision et sa solution  PV 

Rosalys était tout simplement débordée. En effet, la semaine dernière, la troisième année avait été malade pendant trois jours et n'avait pas tout de suite rattrapée ses cours, ce qui fait qu'elle avait un boulot monstre ce weekend. La fillette avait donc trimé comme jamais et, en ce samedi après midi, elle avait presque tout terminé en devoirs et en rattrapage des ses nombreux cours. Seul son nouveau devoir de botanique, matière qu'elle avait commencée cette année, lui posait problème. En effet, la bleue et bronze avait beau avoir recherché des informations dans des dizaines de livres à la bibliothèque, elle n'avait rien trouvé. Elle irait demander à Katy Smith. Peut-être que la cinquième année voudra bien l'aider ? Rosalys hocha la tête, c'était une bonne idée que de faire cela. Elle irait voir sa camarade, c'était décidé !

Alors qu'elle recommençait à se pencher sur ses cours, mettant son devoir de botanique dans sa sacoche pour ne pas qu'il la gène, une ombre se projeta sur sa table d'étude. La jeune blonde ne s'en formalisa pas et continua de travailler. Après tout, les allées et venues n'étaient pas rare en salle d'étude cependant, c'était plus rare quand c'était pour s'adresser directement à la troisième année et c'est ce que fit l'inconnu.


"Salut Rosa ! Je peux me mettre à côté de toi ?"

Rosalys hocha la tête sans regarder la personne derrière elle. D'une certaine façon, elle n'en avait pas besoin, elle savait à qui appartenait cette voix chantante. La blondinette tira la chaise en arrière et regarda enfin sa camarade. Elle sut qu'elle avait vu juste en découvrant les cheveux bruns d'une de ses compagnes de maisons, Solwen Estendle en deuxième année. Les deux filles s'étaient déjà parlé quelques fois, en salle commune, même si la jolie brune était très timide. En deuxième année, la gardienne des Éclairs s'était prise d'affection pour la demoiselle et avait voulu la prendre sous son aile, comme Lexie l'avait fait pour elle.

Finalement, elle en avait pas eu le temps, les vacances d'été étant arrivés trop vite. C'est alors que Rosalys s'était rendue compte qu'elle n'avait rien dit, absolument rien à Estendle. La troisième année se gratta donc la tête, embarrassée, et tenta d'aligner quelques mots pour paraitre gentille. Bon sang, il fallait vraiment que personne ne veuille la lâcher ? Vendrale, Felix, Miellonneux et maintenant, Estendle.


"Salut. Vas y, je t'en prie."

La fillette aurait pu être plus sympa mais rien que le fait de sourire lui donnait l'impression d'avoir du papier de verre dans la bouche. Comment en était-elle arrivé là ?

Code couleur : #002E9A
Love story turns easily into a tragedy - James et Rosalys
Adieu mes amis <3

Ma décision et sa solution  PV 

Ma gorge se noua quand elle ne fit qu'acquiescer, sans me jeter un regard. J'eus l'impression de la gêner et si j'avais pu transplaner ailleurs, je l'aurais fait sans hésiter. Qu'est ce qu'il m'avait prit de venir lui adresser la parole ? J'aurais du me douter qu'elle serait débordée et qu'elle n'aurait pas envie de discuter avec moi. Je deviens soudain pivoine et envisageai sérieusement de quitter la salle d'étude. Je détestais plus que tout déranger les gens et je me sentais mal d'avoir embêtée Rosa pendant qu'elle travaillait. J'allais repartir vers la salle commune, qui bien que bruyante me permettrait de travailler quand même, quand elle se gratta la tête et me répondis, sans vraiment d'émotion dans la voix, que je pouvais m'asseoir à côté d'elle. Elle me disait oui, mais pourtant son comportement me disait non. Je ne savais plus quoi faire. Il me semblait pourtant impoli de quitter les lieux maintenant, bien que ça ne soit pas l'envie qui m'en manque. Je posai donc mon sac au sol, tirai une chaise et m'assis dessus. Mes joues me brûlaient et je balançai nerveusement mes jambes, mes mains triturant les manches de mon pull. Je ne voulais absolument pas la déranger aussi n'osais je pas lui adresser de nouveau la parole. Je sortis mes affaires d'histoire de la magie pour ne pas rester assise là comme une idiote, et tentait de me plonger dans mon devoir. Je lus la première question. Une fois. Puis une deuxième. Je n'arrivais pas à comprendre les mots qui défilaient devant mes yeux. J'inspirai profondément, pour essayer de me calmer, mais plus je tentais de paraître naturelle, plus j'avais l'impression d'avoir l'air cruche. Je remplaçai nerveusement une mèche de cheveux derrière mon oreille. Une question tournait en boucle dans ma tête : Est-ce-que Rosa était fâchée contre moi ?

"Quand la Rose et la Tulipe se mêlent à la foule, elles mettent le Sourire aux gens", pas vrai ma Tulipe ?
Concerto pour Sam-Sam en Fa majeur
Responsable des Nouveaux Arrivants de Serdaigle | Maman poule emmitouflée en 2017

Ma décision et sa solution  PV 

Finalement, Rosalys entendit sa camarade s'assoir à ses côtés tout en posant son sac à côté d'elle, de façon mesurée, comme si elle était réticente à l'idée de s'assoir près de la blondinette. La Serdaigle n'en eu cure pendant les premières minutes puis se dit à elle même que, finalement, sa technique pour repousser les autres était opérationnelle.

La fillette entendit finalement sa camarade sortir ses affaires, assez bruyamment et Rosalys sourit intérieurement, attendrie. La bleue et bronze finit par détacher les yeux de son devoir à elle pour les poser sur celui de sa petite protégée. Histoire de la Magie.  Une des matières qu'elle avait gardé lors de son passage en troisième année. La blondinette connaissait bien le système de notation de son professeur désormais. Elle devait quand elle avait fait un bon devoir ou non. Déjà, il fallait qu'il soit long, or pas une seule ligne n'avait été inscrite sur le parchemin de Estendle.

Avec cette fois un petit sourire bien visible au coin des lèvres, Rosalys prit son crayon à papier et entoura les mots clés des questions sur le devoir de sa camarade avant d'y annoter tout près les références des livres qui pourrait aider la brunette à remplir ce devoir. Quand elle eut fini sa besogne, la Serdaigle se redressa sur sa chaise et offrir un léger clin d'œil à sa protégée. Finalement, peut être pourrait-elle cesser d'être froide avec quelques personnes ? De toutes façons, elle n'y arrivait plus. Lexie, Lyn, Antony... Elle voulait être leur amie, stopper toute comédie ! Oui, elle changerait, encore.

Prenant conscience de tout cela, la blondinette sourit cette fois pleinement et regarda Solwen droit dans les yeux. La bleue et bronze se s'attarda pas sur ce qu'elle y vit. Elle voulait seulement y trouver du courage pour enfin ouvrir la bouche. Car elle allait parler. Enfin.


"Sol... Je... Non rien. Enfin si. Je euh. J'aime bien l'histoire de la magie."

Apparemment, même si la fillette avait décidé de changer de nouveau pour ses vrais amis, elle avait encore du mal à leur parler comme avant. Autrefois, elle aurait pu demander pardon sans que ça ne lui écorché la bouche. Aujourd'hui, c'était compliqué. Mais s'il le fallait, elle re-apprendrait. De toutes façons, ce n'était pas le temps qui lui manquait à Poudlard. Il lui restait quatre belles années pour se redécouvrir.

Code couleur : #002E9A
Love story turns easily into a tragedy - James et Rosalys
Adieu mes amis <3

Ma décision et sa solution  PV 

Je fus surprise lorsque je vis la main de Rosa apparaître dans mon champ de vision, armée d'un crayon à papier. Je la regardai entourer des mots sur mon devoir. Des mots qui, après réflexion, me semblaient porter le sens des questions. Je n'avais jamais procédé ainsi, mais j'allais très sûrement réutiliser cette technique, toute simple qui m'empêcherait, je l'espérais, de répondre à côté, comme cela m'arrivait lorsque je n'étais pas suffisamment attentive. Rosa nota à côté des questions, les références de certains livres, dans lesquels je pourrais trouver les réponses. Je relevai la tête et la regardai, étonnée mais heureuse. Elle souriait franchement, et je me sentis plus légère. Dire que j'avais cru qu'elle m'en voulait ! Je m'étais encore une fois laissée guider par mes sentiments. Il fallait vraiment que j'arrête, cela finirait par me porter préjudice. Un sourire s'épanouit sur mon visage quand elle m'adressa un petit clin d'oeil. Je me sentis encore plus bête d'avoir réagit comme je l'avais fait. Son regard plongé dans le mien, la jolie blonde m'offrit un sourire qui me réchauffa le coeur. Elle prit finalement la parole, légèrement hésitante. Entendre le surnom qu'elle m'avait donné quelques mois plus tôt de sa bouche me fit vraiment plaisir. Oui, je tenais à ce surnom. Personne ne m'en avais jamais cherché, et elle, elle m'avait trouvé le plus joli possible. Il n'était pas comme tous les surnoms. Il avait une signification, en plus d'être un diminutif de mon prénom. J'avais peut être l'air idiote avec mon sourire niais qui apparaissait sur mon visage à chaque fois que quelqu'un m'appelait Sol, mais je m'en fichais totalement.
Après quelques hésitations, Rosa finit par me dire qu'elle appréciait l'histoire de la magie. Ce qui nous faisait un point commun ! En première année, j'avais grandement apprécié les cours, mais j'avais quelques difficultés lors des devoirs. J'avais des bonnes notes mais les devoirs me demandaient beaucoup de temps avant que je sois satisfaite du résultat. Cette année, les cours étaient restés très intéressants, et ma vitesse de travail avait légèrement augmentée. J'étais assez satisfaite de moi même, bien que je sache qu'il me restait encore beaucoup de progrès à faire. J'étais quasiment certaine de garder l'histoire en troisième année, bien que j'ai entendu quelques élèves des années supérieures se plaindre des devoirs. Rosa avait conservé la matière du professeur Heltowny, si mes souvenirs étaient bons. C'était l'occasion parfaite pour lui demander son avis.


- J'aime beaucoup l'histoire aussi, mais j'ai parfois un peu de mal avec les devoirs, donc merci de m'avoir aidée ! J'aimerais bien garder cette matière en troisième année. Ça se passe bien pour toi en histoire ?

J'avais repris la parole comme si de rien n'était. Mon sentiment de gêne avait complètement disparu, et j'étais même contente d'être là. J'avais besoin d'être en tête à tête avec quelqu'un pour pouvoir réellement être moi même, et j'espérais profiter de ce moment au calme avec Rosa pour discuter un peu.

"Quand la Rose et la Tulipe se mêlent à la foule, elles mettent le Sourire aux gens", pas vrai ma Tulipe ?
Concerto pour Sam-Sam en Fa majeur
Responsable des Nouveaux Arrivants de Serdaigle | Maman poule emmitouflée en 2017