Salle d’études

Inscription
Connexion

Entrainement de DCFM  PV Leigh Abberline 

Nancy avait eu, il n'y a pas longtemps, un cours de défense contre les forces du mal. Et elle avait appris, ainsi que ses camarades de maison, le sortilège de chatouillis. D'ailleurs, ils s'étaient entraînés dans un jeu assez étrange, un Survival Game. Un truc de fou qu'elle avait vu dans un film lorsqu'elle était chez elle, Hunger Games, où le dernier était le survivant. Là, dans le cours, ça avait été un peu la même chose. Et passé le stress de se faire toucher par un sortilège de chatouillis, c'était vraiment une expérience sympa ! 

Du coup, elle avait regardé avec une de ses amies, qui était dans la même maison qu'elle et en même année, pour se voir afin de s'entrainer encore un peu à ce sortilège. 

Le sortilège n'était pas simple à lancer à cause de la gestuelle, cette espèce de feuille courbée avec une colonne vertébrale, mais aussi à cause du ressenti qu'il fallait avoir. Bref, s'entrainer un peu plus allait être bien. 

Du coup, elles s'étaient données rendez-vous en salle d'étude en fin de journée. Nancy avait eu le temps de manger un petit quelque chose au souper avant de venir ici pour commencer l'entrainement. Du coup, elle était installée à une table, seule pour le moment, et elle avait sorti son livre de défense contre les forces du mal, à la page du sortilège de chatouillis et elle avait aussi sorti sa baguette magique. Elle était d'ailleurs en train de s'entrainer à la gestuelle lorsqu'elle vit sa compagne d'entrainement arriver. 

- Coucou Leigh ! Tu as bien soupé ? Prêt pour t'entrainer ? je suis en train de réviser la gestuelle, je la trouve vraiment pas simple à faire. - Tandis qu'elle parlait, elle lui fit un mouvement de main pour lui indiquer une place libre et elle fit un peu d'ordre sur la table pour lui laisser de la place. 

Entrainement de DCFM  PV Leigh Abberline 

Leigh avait la tête bien dans les nuages en cette journée pluvieuse. Le temps était gris et la température était très froide. Malheureusement pour elle, la jeune fille avait l'humeur fuyante, probablement par cause du mauvais temps. Ainsi, perché à sa fenêtre proche de son lit baldaquin dans le dortoir des Serdaigles, elle essayait de se remonter le moral en pensant au cours de Défense Contre Les Forces Du Mal qu'elle venait d’assister il y a déjà quelques jours. Lors de celui-ci, elle et plusieurs de ses camarades de maison avait été dans l'heureuse surprise d'apprendre le sortilège de chatouillis,  << Rictusempra >>. 

Du même fait que ses pensées se remémoraient le précédent cours, Leigh prit conscience qu'elle avait rendez-vous avec Nancy, sa camarade de classe qui partageait également sa maison, afin d'améliorer leur contrôle sur ledit sortilège. La jeune fille remarqua qu'il ne lui restait que peu de temps avant de devoir se rendre en salle d'étude afin de pratiquer. C'est pourquoi elle entrepris d'attacher sa chevelure en couette bien haute. Ainsi, aucune mèche rebelle ne pourrait être la cause d'un manque de concentration. Elle attrapa son sac qui avait déjà été préparé la veille dans l'exact but d’assister à cette rencontre. Il serait donc facile d'atteindre son manuel de Défense Contre Les Forces Du Mal ainsi que ses parchemins de notes prises en début de cours, avant que ledit " Survival Game'' ne commence.

Elle sortit du dortoir à la hâte et referma la lourde porte puis entreprit de descendre les nombreux étages de la tour ouest tout en mangeant une collation qu'elle avait auparavant prise pour ne pas avoir de fringale lors du seul moment important de la journée, sa rencontre avec Nancy.

Arrivant à la hauteur de la salle d'étude, Leigh repoussa la porte d'une main et pénétra dans la pièce l'inspectant des yeux à la recherche de sa camarade. Sa recherche fut interrompue par ladite camarade qui lui fit signe d'une main pour qu'elle la vienne la rejoindre.

- Coucou Leigh ! Tu as bien soupé ? Prêt pour t’entraîner ? Je suis en train de réviser la gestuelle, je la trouve vraiment pas simple à faire. 

La jeune fille lui sourit, déposa son matériel sur la table de travail et sortit son matériel tout en prenant la parole d'une voix chaleureuse.

-  Salut Nancy! Oui, j'ai mangé un peu avant de venir à notre rendez-vous toi de même? Effectivement, je suis prête à m'entraîner dans l'espoir d'être plus à l'aise avec ce sortilège... Oui la gestuelle est effectivement compliquée à effectuer. Elle ressemble à une drôle de feuille d'arbre... 

Après cela, la jeune fille s'assit en face de sa camarade et entreprit de dérouler un parchemin qu'elle avait utilisé pour se pratiquer avec la gestuelle en elle-même. Elle avait donc utilisé une plume pour écrire et avait essayé de dessiner la gestuelle sur celle-ci, de la même façon qu'elle la reproduirait en temps réel avec sa baguette. Ainsi, cela lui avait procuré un peu d'expérience assez relatif en soi, mais plutôt efficace afin de la maîtriser. Elle déposa donc le parchemin en face de Nancy.

- Peut-être que cela pourrait t'aider, j'avais décidé de me pratiquer quelque peu avant notre rencontre et justement, j'ai travaillé la gestuelle. J'avais apposé ce parchemin sur le mur de façon verticale et j'avais essayé de reproduire la gestuelle en forme de feuille sur celui-ci comme si j'étais en train de le faire avec ma baguette... Je crois que ça m'a aidé. Peut-être que tu devrais essayer? 

Après avoir parlé, Leigh sortit sa baguette, la déposa sur la table puis, d'un geste lent, s'étira du mieux qu'elle le pu afin d'être prête pour commencer l'entraînement. Elle reposa son regard sur la jeune fille en face d'elle.

Alors, par où souhaites-tu commencer et comment veux-tu procéder? Leigh repoussa une mèche de cheveux qui était sortie de sa couette et sourit, ses cheveux rebelles seraient toujours autant rebelles, mais au moins, cette journée pluvieuse s'améliorait.

<< Telle est la magie des langues humaines, que par un humain accord elles signifient souvent, avec des sons identiques, des choses différentes. >> Umberto Eco
Le nom de la Rose (1980) de Umberto Eco

Entrainement de DCFM  PV Leigh Abberline 

Leigh était arrivée bien à l'heure, motivée, avec le ventre plein et pleine de bonnes idées ! Que demander de mieux. 
Nancy lui répondit en premier sur la question du repas. - J'ai été grignoter un petit quelque chose au passage avant, donc je suis prête pour cette séance d'entrainement ! - Elle reprit son souffle avant de continuer - oui, c'est exactement ça, une drôle de feuille d'arbre pivotée sur le côté. avec une colonne vertébrale !
Nancy la regarda s'installé puis elle écouta attentivement sa manière de travailler sa gestuelle. Sur une feuille mise au niveau de sa baguette et en s’entraînant avec la plume pour voir le dessin qui est représenté. ça c'était une drôlement bonne idée auquel elle n'avait pas du tout pensé. Elle avait bien fait de venir étudier avec sa camarade car elle était vraiment pleine de bonnes idées. Elle ne pu retenir son ton joyeux et excitée lorsqu'elle reprit la parole. - Oh mais quelle bonne idée ! Je n'avais pas du tout pensé à ça. Moi je m’entraînais uniquement avec ma baguette, mais c'est vrai que je ne voyais pas trop quelle erreur je faisais. Alors que là, c'est juste exactement ce qu'il me fallait ! Et ça ne va me servir pas que en cours de défense, mais dans tous les cours. Enfin, sauf les potions et l'histoire de la magie... et l'astronomie aussi tiens. Mais c'est vraiment une super idée, merci beaucoup pour cela ! - Elle se dit qu'elle s'exercerait également ainsi dorénavant, dans un endroit où elle pourrait l'apposer contre le mur, elle s’entraînerait de cette manière. 
Elle lui demanda alors comment elle pensait procéder pour s'entraîner. Nancy réfléchi alors un petit moment avant de reprendre la parole. - Hum, déjà, même si j'en suis certaine, je veux juste me garantir que tu connais le contre-sort et que tu arrives à le lancer. Le 'Finite Incantatem' ne te pose aucun souci j'imagine ? Non, je veux juste m'en assurer parce que je ne veux pas découvrir la mort par éclat de rire. 
Il faut qu'on s'entraîne à dire la formule, mais c'est pas trop compliqué. A la gestuelle, même si je pense, vu les dessins que tu as réalisés, que tu es au point. Il y a le ressenti qui n'est pas simple. Tu as relevé qu'il fallait ressentir quoi ? Moi qu'il fallait ressentir cette franche-rigolade qu'on essaie de transmettre par ce sort. Et j'avoue que ça, j'ai un peu de mal. Si j'ai le temps de m'y préparer, ça va plutôt bien. Mais dans le feu de l'action, j'avoue que c'est un peu plus compliqué. Tu as une astuce ? 
Une fois qu'on est au point sur ces trois choses, je pense qu'on peut s'entrainer à se le lancer l'une sur l'autre. Peut-être l'une après l'autre pour commencé, puis comme une espèce de petit duel ensuite, tu en dis quoi ? ça te parait bien comme marche à suivre.
- On aurait cru qu'elle n'avait pas repris sa respiration de tout son discours. Il faut dire qu'elle y avait déjà pensé. Comment cela ? Et bien en fait, c'est comme si le cerveau de Nancy fonctionnait trop rapidement. Alors que Leigh lui posait une question, Nancy avait déjà eu le temps de trouver huit réponses à cette question, puis elle avait déjà pensé aux questions que soulèveraient ses réponses, puis ce à quoi on pourrait penser de ces questions, mais aussi à ce dont on penserait de ces questions, des questions, des questions, ... bref, vous l'aurez compris, le cerveau de Nancy fonctionnait un peu trop rapidement pour elle. 

Entrainement de DCFM  PV Leigh Abberline 

S'étant accoudé à la table qui les séparait, Leigh regardait sa camarade avec un large sourire. Parler de sortilège était passionnant et elle adorait tout ce qui se liait à la pratique de ceux-ci. C'est pourquoi elle avait développé certains trucs afin d'élargir ses connaissances et ses capacités. Comme la pratique de gestuelle sur un bout de parchemin. C'était un moyen assez efficace d'apprendre les gestuelles les plus compliquées et qui permettait d'obtenir certains résultats. Même si la pratique et l'utilisation du sortilège en lui-même restaient la meilleure option.

La jeune fille écouta donc l'autre Serdaigle attentivement lorsqu'elle répondait à sa question axée sur la nourriture et qu'elle affirma être prête afin de commencer l'exercice. Leigh hocha simplement la tête. Cependant, lorsque Nancy ce mit à parler de sa technique pour la gestuelle. Leigh ne put contenir son excitation. La passion se voyait dans les yeux de son amie et elle était heureuse que son idée plaise à quelqu'un d'autre. Ainsi, elle avait été utile pour une camarade et c'était tout ce qui lui fallait pour rendre sa fin de journée palpitante et mémorable. Nancy reprit la parole quelque temps après.

- Hum, déjà, même si j'en suis certaine, je veux juste me garantir que tu connais le contre-sort et que tu arrives à le lancer. Le ''Finite Incantatem'' ne te pose aucun souci j'imagine? Non, je veux juste m'en assurer parce que je ne veux pas découvrir la mort par Éclat de rire. 

La jeune fille ferma les yeux et entreprit de fouiller dans sa mémoire pour avoir la gestuelle de ce sort qui permettait de supprimer les effets de sortilèges. Ainsi, la gestuelle qui ressemblait à un petit bouclier selon la blonde était plutôt simple à effectuer et la jeune fille avait déjà fait l'usage de ce contre-sort de nombreuses fois avec succès. 

- En effet, je connais bien l'Antisort Général ou << Finite Incantatum >> en d'autres mots. La gestuelle ressemble à un drôle de petit bouclier tu ne trouves pas? Mais n'ai aucune crainte je dois avoir lancé ce contre-sort une bonne dizaine de fois avec succès donc tu ne trouveras pas la mort par fou rire ce soir! 

Par la suite, Nancy demandant ce qu'elle croyait qu'il fallait ressentir pour être en mesure de lancer le sortilège de chatouillis correctement et lui demanda conseil. La blonde passa sa main sur sa nuque après ces dires et aborda un air pensif. Se remémorant le " Survival Game'' " afin de mieux peser tous les sentiments qu'elle avait eus lors de cette activité pour élaborer une réponse équilibrée.

- Eh bien, je dois dire que c'est effectivement la partie, afin de lancer le sort, qui est la plus complexe à la suite de la gestuelle. Pour être honnête, j'ai réussi à lancer le sort quelques fois au cours de l'activité en classe et à chaque fois, je me remémorais un souvenir qui me faisait bien rire. Quelques choses d'amusant qui lorsque tu y repense, te permet de rire aux larmes presque sur le champs. Par exemple, pour moi, je me souviens du jour où mon frère à essayer de lancer le sortilège de danse endiablé et qu'il a été atteint par son propre sort. Je dois dire que c'était un moment mémorable!

La jeune fille s'essuya le coin de l’œil. Une larme de joie venait de s'y glisser. Ce moment lui était cher et la faisait bien rire. Lui permettant ainsi d'éclairer ses journées les plus sombres. Les souvenirs étaient un bon moyen d'enjoliver les passages les plus sombres de l'âme humaine. Leigh en prenait conscience. 

- Bien entendu, lorsqu'on a le temps de s'y préparer, il est plutôt facile de faire monter le sentiment qu'ont désiré créé, mais je te conseille de te préparer un souvenir qui te fait bien rire juste avant et que tu pourras tester pour être sûr qu'il fonctionne. Comme ça lorsque tu seras dans le feu de l'action, tu n'auras qu'à utiliser ce souvenir pour lancer le sortilège rapidement et tout devrait bien aller!

La jeune blonde bougeait ses mains de manière explicative afin de mieux correspondent aux paroles qu'elle lançait. Elle avait l'habitude de bouger ainsi lorsqu'elle expliquait des situations ou qu'elle essayait de démontrer son point de vue. Cela lui apportait un sentiment de réconfort, mais également un certain soutien pour supporter ses explications.

- D'un autre côté, je suis d'accord avec ton fonctionnement et pour les duels par la suite! Ce sera amusant. Je propose qu'on commence peut-être à se pratiquer avec la célèbre gestuelle de la nature en utilisant du parchemin, puis en même temps qu'on dessine le symbole nous pourrions dire la formule au bon moment. Ce serait un moyen de synchronisé les deux lors du lancement du sort.

Tout en expliquant ses idée, Leigh qui attendait la réponse de son amie se leva et attrapa à la même occasion une feuille de parchemin qu'elle avait avec elle ainsi qu'une plume et elle se dirigea en arrière de son équipière pour y apposer la feuille aux murs. De cette façon elle pourrait procéder sans problème. La feuille était soutenue par une petite épingle que la jeune fille avait sur elle. Cet instrument pouvait en effet être utile dans certains moments inattendus!
 

<< Telle est la magie des langues humaines, que par un humain accord elles signifient souvent, avec des sons identiques, des choses différentes. >> Umberto Eco
Le nom de la Rose (1980) de Umberto Eco

Entrainement de DCFM  PV Leigh Abberline 

Nancy écouta attentivement sa camarade. Elle hocha la tête par moment lorsqu'elle était en accord avec elle. Elle gardait en mémoire les conseils qu'elle lui donnait. Et notamment par rapport au sentiment rigolo qu'il faut ressentir. Il faut dire que ce n'était pas simple du coup de sentir un sentiment de blague alors qu'on est en train de lancer un sort. 
Au final, lancer un sort était bien plus compliqué que ce dont on pouvait imaginer au début. 

- Parfait pour l'anti-sort, moi aussi je le connais bien, donc c'est pas un problème ! Mais oui, moi aussi je trouve qu'il ressemble à un petit bouclier, c'est ce qui m'a aidé à m'en souvenir lorsqu'on l'a appris.  Ensuite, pour avoir une blague sous le coude, c'est ce que je fais aussi sauf qu'au bout d'un moment... la blague ne me fait plus vraiment rire. Ce que j'ai fait, même si c'est un peu chiant à faire, c'est de noter sur un bout de parchemin différentes situations comiques que j'ai vécu, des blagues qui me font rire, ... histoire d'en avoir plusieurs en tête. - Elle chercha parmi son fourbi sur la table ce bout de parchemin. Elle trouva après quelques secondes de recherche et on pouvait y lire des moments un peu ridicules de la vie du quotidien de la jeune fille. - Un sortilège de danse endiablé raté... j'imagine bien la scène oui. C'est vraiment la honte ! J'aurais bien voulu voir cela. Pour moi, c'est la fois où ma sœur a voulu faire comme moi, grimper en haut d'un arbre et elle est restée bloquée au milieu, prise d'un vertige fou. ça a été le combat pour réussir à la faire descendre. J'en ris encore, tu l'aurais vu hurler... c'était vraiment drôle, pour moi, pour elle, pas du tout j'imagine. - Elle eut un petit sourire sur les lèvres en repensant à cela.  Elle se leva alors également pour aller accrocher un bout de parchemin vierge au mur afin de s’entraîner. - Oui, entraînons-nous à cette gestuelle de crotte, comme ça on sera prêt ensuite pour pratiquer réellement sur l'autre ! - Elle alla ensuite chercher sa plume qu'elle trempa au préalable dans l'encre pour commencer à pratiquer. - Aller, je me lance ! - Elle tendit la main devant elle, puis elle posa la pointe de sa plume sur le parchemin et commença la feuille inclinée sur la droite. Elle y allait lentement pour être sur de réussir à faire la gestuelle qu'elle voulait, c'était le cas. Elle était vraiment bien faite, cependant il lui avait fallu un temps fou pour y arriver. Elle dit dans un soupire - Si il me faut autant de temps pour réussir à la faire correctement dans l'instant d'un duel... ben je vais vite me faire avoir. Montre moi, toi, comment tu t'y prends... - Elle se tourna vers son amie pour la regarder faire. C'est vrai que Nancy était tellement perfectionniste qu'il était compliqué pour elle parfois de se dépêcher. Elle veut tellement bien faire qu'elle prend un peu trop son temps... 

Entrainement de DCFM  PV Leigh Abberline 

La jeune fille avait croisé les bras en souriant. Écoutant attentivement sa camarade lorsqu'elle expliquait qu'elle aussi était en connaissance de l'Antisort Général. Ainsi, les deux jeunes Serdaigle n'auraient aucun problème afin d'arrêter le sortilège lorsqu'il serait temps ce qui permettrait d'améliorer leur maîtrise de celui-ci. D'un regarde pensif, elle examina la complexité des reliefs de cet enchantement. En effet, tout sortilège comportait de nombreux éléments et étapes qu'il fallait respecter afin de réussir le sort.  En ce qui concernait le sort du chatouillis, il était question d'un sentiment d'humour très fort afin d'être en mesure de le compléter. Ce qui était plutôt difficile à réaliser étant donné que le sorcier lançant le sortilège  devait être en mesure de ressentir lui-même ce sentiment. Cela créait une certaine complexité à la chose, mais qui était tout de même réalisable avec un certain nombres de pratique. 

Nancy expliqua donc qu'au bout d'un moment, lorsque le souvenir qui permettait de créer un fou rire était utilisé et repensé plusieurs fois, il n'avait plus le même effet que s'il avait été conservée sans utilisation de ce genre. Tous ses dires étaient vrais, rendant plus réel la difficulté palpable de ce sort.

- Oui, je comprends tout à faire. Il s'agit d'un élément qui rend le tout assez compliqué. Cependant, ton idée d'inscrire des situations amusantes sur un bout de parchemin peut être utile, malgré le fait qu'il est plutôt dur d'utiliser ce même morceau lorsqu'on se retrouve en action... C'est tout de même un début intéressant afin d'effectuer cet enchantement correctement et de façon précise. Il faudrait réussir à trouver un moyen efficace de lancer ce sortilège sans recherche d'événements amusants...

Déposant la paume de sa main sur sa joue, Leigh cherchait un moyen utile et simple d'invoquer le sentiment recherché en vain. Aucun moyen ne lui venait en tête. Elle reposa donc son attention sur son amie qui continuait de discuter. Celle-ci abordait le souvenir drôle que la jeune blonde lui avait raconté. 

- Effectivement! C'était bien amusant, ne t'inquiète pas la prochaine fois qu'il tentera sa chance, je t'enverrais un hibou pour te prévenir... Tu pourras y assister!


Riant doucement, la jeune fille sourit, en écoutant l'histoire de Nancy. Il fallait dire que sa sœur était plutôt semblable à son frère, Jim. Ils étaient tous les deux amusants et faisaient des choses qu'ils savaient pertinemment qu'il ne serait en mesure de réussir. C'était exactement la raison qui expliquait que leurs situations étaient amusantes! 

- Ta sœur n'est pas chanceuse... Je n'aurais pas voulu être à sa place dans cet arbre! Les cours de balai sont déjà assez pénibles comme cela... Je dois dire que les hauteurs et moi ne sommes pas amis. 

La jeune fille fut prise d'un frisson lorsqu'elle se mit à revoir les souvenirs de ses précédemment cours de balai. Elle n'était guère douée et ne pouvait aucunement le cacher. Reportant son attention sur Nancy, elle constata que celle-ci c'était levé également afin d'essayer la technique de la gestuelle sur son parchemin comme la blonde lui avait expliqué auparavant. Observant attentivement sa camarade, Leigh essayait de ce souvenir de chaque mouvement, chaque tremblement, et de prendre en compte le temps d'exécution de son amie afin d'être en mesure d'avoir une meilleure vision d'ensemble du sortilège. Après ses analyses, elle opta pour une réponse éclairée.

- Eh bien, je dois dire que ton dessin est très spécifique et juste. Avec un peu de pratique, tu pourras l'effectuer sans faute en quelques secondes et à ce moment, je vais devoir m'inquiéter du résultat que ton sortilège aura sur moi!

Prenant une respiration prononcée, la jeune fille hocha la tête lorsque son amie lui indiqua que c'était son tour d'essayer la technique. Elle trempa donc sa plume dans son flacon d'encre puis, d'un geste rapide et précis, dessina la gestuelle sur son parchemin en l'instant d'un soufflement. Relevant ensuite sa plume, elle eut la possibilité de constater que sa feuille était correctement effectué malgré une petite ligne un peu de travers qui était visible à la fin de son trait.

- Peut-être ai-je relevé ma plume un peu trop rapidement... 

La blonde changea sa feuille de parchemin afin d'en apposer une seconde qui lui permettrait d'essayer de nouveau. Ce qu'elle fit sur-le-champ. Lorsqu'elle releva sa plume, le dessin en forme de feuille abordant une colonne vertébrale était beaucoup plus réussi que la dernière fois. Les progrès étaient visibles et la Serdaigle ne pouvait que sourire devant ce constat.


Reducio
Navrée du petit retard! 

<< Telle est la magie des langues humaines, que par un humain accord elles signifient souvent, avec des sons identiques, des choses différentes. >> Umberto Eco
Le nom de la Rose (1980) de Umberto Eco

Entrainement de DCFM  PV Leigh Abberline 

Ce que lui disait sa camarade, Leigh, était bien juste. Il allait fallait trouver une solution de lancer ce sortilège le plus efficacement possible et sans avoir un bout de parchemin à la main. - Oui, c'est sur, avoir un bout de papier sur soi, c'est impossible, mais je me rappel mieux des choses lorsque je les écris, alors une fois que c'est écrit, en général je n'ai plus besoin du parchemin. D'ailleurs, je recopie presque toutes mes notes après les cours, car ça me permet de mieux me souvenir du cours. Sauf en histoire de la magie, là, ça me gonfle totalement, c'est d'un pénible et ennuyeux. Apprendre des dates, c'est vraiment pas pour moi... - Elle fit semblant de bailler avant de regarder sa camarade faire le dessin de la gestuelle du sort. Elle y arrivait vraiment bien et plutôt rapidement, il y a juste eu à la fin un petit dérapage. - Oui, c'est vraiment pas grand chose, tu y arrives vraiment bien ! C'est vraiment une petite erreur de rien du tout. - Tandis que Leigh changeait de feuille pour recommencer, Nancy fit la même chose. Elle reprit un autre bout de parchemin puis recommença, avec sa plume, à dessiner la gestuelle. Elle faisait toujours quelque chose de très propre, mais elle était en général pas très rapide. Quoi que, au fur et à mesure qu'elle le faisait, elle y arrivait de plus en plus vite. 
Après avoir fait quatre fois le dessin, elle releva sa plume et regarda sa camarade pour reprendre la parole. - Bon, je crois que c'est plutôt bon pour moi, je crois que c'est plus la pratique qui va me permettre de prendre de la vitesse maintenant. Enfin, je vais encore m’entraîner à dessiner sur un parchemin, mais plus tard. Là, j'ai plutôt envie de m’entraîner pour de bon et toi ? -  Elle posa alors sa plume dans son plumier et ferma l'encrier. Elle prit alors sa baguette magique et, la levant, elle fit, sans dire la formule, la gestuelle du sort, cette drôle de feuille. - Tu es prête aussi ? On s'entraine à le lancer sur l'autre ? Tu veux commencer ?

Elle posa sa baguette un instant à nouveau et fit un tas avec ses parchemins, pour les remettre sur un coin de la table où ils ne dérangeraient pas. Puis elle se leva et alla se mettre quelques mètres plus loin afin de permettre à sa camarade de commencer à le lancer sur elle. Elle était un peu stressée de voir sa camarade rater son sort et ne plus arriver à supprimer ses effets. Mais rapidement elle reprit contenance, sa camarade était très douée et puis, il y avait des adultes pas trop loin si besoin. Elle ne risquait donc rien du tout. 
- Allez, c'est quand tu veux !


[HJ : désolé du temps de réponse aussi ^^]

Entrainement de DCFM  PV Leigh Abberline 

La jeune blonde hocha la tête en signe d'approbation. Nancy avait de très bon moyen afin d'apprendre les contenus de ses cours. Leigh prenait donc de petites notes mentales dans le coin de son esprit. Peut-être utiliserait-elle ces méthodes dans un futur proche pour certains de ses cours.

- Je dois avouer que tes méthodes de travail doivent porter fruit! Je crois même que je vais commencer à les utiliser prochaines, qui sait peut-être obtiendrais-je des optimaux plus souvent!

La jeune fille avait dit cela en riant, car il fallait dire que ses moyennes avaient drastiquement diminué depuis un certain temps. Peut-être était-elle un peu trop distraite lorsqu'elle assistait aux divers cours inscrits au sein de son horaire? La blonde reposa son attention sur sa camarade de maison lorsqu'elle prononça le nom d'un cours qui lui plaisait bien. L'histoire de la magie. La jeune blonde avait longuement lu des ouvrages sur les nombreux événements historiques du monde des moldus comme du monde des sorciers lorsqu'elle passait son temps enfermé dans la vieille bibliothèque poussiéreuse de son père. Elle avait une affection particulière pour certaines époques historiques et donc cette matière était l'une de ses favorites. Malgré tout, elle ne pouvait qu'acquiescer lorsque la jeune Serdaigle raconta qu'elle avait de la difficulté à se souvenir des dates.

- Personnellement l'histoire est l'une de mes matières favorites, mais je suis tout à fait d'accord au niveau des dates. Cela devient horrible à la longue... Et puis, je ne crois pas que savoir une date nous permettra de lancer un sortilège correctement! 

La jeune fille à la chevelure dorée balaya la salle d'un regard distrait: elle était presque vide à présent. Les autres élèves devaient probablement vaguer à des occupations différentes. Le temps pouvait passer rapidement lorsqu'on y prenait plaisir. La jeune fille prit appui sur le mur et regardait son amie dessiner les gestuelles d'un geste précis. Elle prenait de plus en plus de vitesse dans ses mouvements ce qui fit qu'à la suite de quelques essais sur les parchemins vieillis, la jeune fille était devenue assez douée. Passant une main dans sa chevelure, Leigh comprit après avoir observé le dernier essai de Nancy qu'elles étaient fin prêtes à utiliser le sortilège l'une contre l'autre. Fermant les yeux quelques secondes, la jeune blonde espérait que tout se passe bien. Un pas de travers et il faudrait trouver un professeur pour défaire le sortilège et elle n'avait pas envie de passer plusieurs minutes prises au piège, attaqué par des chatouillis sans pitié.

- Oui, je crois également que nous sommes prêtes pour la pratique. Nous allons devenir maître dans le domaine des sortilèges de chatouillis si tout se passe bien! Espérons ne pas finir nos jours avec le fou rire...

Elle prit une grande respiration et la laissa doucement sortir de ses poumons. Un petit sentiment de stresser s'était formé dans son ventre. Leigh ne voulait pas rater son coup. Elle se retourna vers la table de bois où leurs matériels étaient déposés puis attrapa sa baguette en bois de châtaignier. Elle se retourna ensuite vers sa camarade.

- D'accord, je veux bien commencer... Alors, j'espère que tu es prête! 

La jeune demoiselle imita les mouvements de sa camarade de maison et effectua la gestuelle sans réciter la formule afin d'être en contrôle relatif des événements. Elle reprit son souffle et agita sa baguette en direction de son amie.

- << Rictusempra! >> 

Les minutes qui suivent étaient assez longue, la jeune blonde constata donc que rien n'était arrivé, son sortilège n'avait pas fonctionné. Plusieurs questions s'entassaient au milieu de sa tête. Peut-être est-ce que son souvenir amusant ne l'était pas assez?

- Hm... Je crois que mon souvenir n'était pas assez amusant. Laisse-moi réessayer avec un différent... 

Repoussant sa chevelure en arrière de son épaule, la jeune blonde recommença la gestuelle puis récita la formule une seconde fois. Un nouveau souvenir amusant était apparu à son esprit. Celui-ci était fort, ce qui expliquait le petit sourire en coin étant dessiné sur le visage de la Serdaigle. 

- << Rictusempra!! >> 

Effectivement, il fallait dire que le sortilège avait bien fonctionné cette fois. Elle exécuta donc rapidement l'Antisort Général en effectuant la petite gestuelle en forme de bouclier et libéra sa camarade de l'emprise du sortilège de chatouillis. 

- À ton tour! 

Elle attendait donc patiemment son tour en glissant quelques mèches blondes entre ses doigts.

<< Telle est la magie des langues humaines, que par un humain accord elles signifient souvent, avec des sons identiques, des choses différentes. >> Umberto Eco
Le nom de la Rose (1980) de Umberto Eco

Entrainement de DCFM  PV Leigh Abberline 

Nancy avait attendu que le sort la touche. Elle n'avait aucun doute dans les capacités de son amie à lancer ce sort. Hors, la première fois elle ne réussit pas à le lancer. Comment Nancy le su ? Simplement car elle ne se mit pas à rire du tout. Effectivement, c'était surement le souvenir qui n'était pas assez drôle. Elle eut confirmation de cela lorsque le sortilège la toucha de plein fouet, le sort était lancé à la perfection et elle se mit à se tordre de rire. Elle ne savait pas du tout pourquoi elle rigolait, mais c'était plus fort qu'elle, elle riait comme si on la chatouillait de partout en même temps. C'était drôle, mais à force de rire, elle avait les muscles qui se tendaient et allaient lui faire mal. Heureusement, Leigh ne la laissa pas dans cette position longtemps et déjà elle lui lançait l'antisort. 

Il lui fallu quelques secondes pour se reprendre. Elle du reprendre sa respiration et se mit progressivement à arrêter de rire. - Bravo ! C'était parfait, j'étais vraiment morte de rire. Mais c'est quand même bizarre cette envie de rire sans réelle explication... - C'était à son tour maintenant de lancer le sort. Elle prit alors sa baguette magique, cette baguette qu'elle aime tant, puis pris le temps de refaire la gestuelle en l'air. - Promis, j'essaie de ne pas me rater... - Elle refit la gestuelle plusieurs fois, elle semblait correcte mais elle était tellement angoissée à l'idée de mal faire qu'elle avait tendance à refaire de nombreuses fois pour se donner de la confiance en elle. - Oups oui, je vais le lancer. J'arrête de m’entraîner. - Elle se remémora un des épisodes rigolo qu'elle avait vécu avec sa soeur, un des souvenirs qu'elle avait écrit sur le parchemin juste avant. Elle fit alors la gestuelle tout en disant le sort - Rictusempra ! - Et déjà elle sentit la magie passé à travers son corps, pour passer dans sa baguette et lancer le sortilège. 

Déjà elle vit sa camarade de sortilège se mettre à éclater de rire. Elle avait donc réussi ! Elle était satisfaite et déjà elle eut un petit sourire sur son visage. Plus elle réussissait ses sorts et plus elle prenait confiance en elle. Ce sort réussi était donc important pour elle. Et tandis qu'elle était contente, elle oubliait de lever le sort. - Oups, attend, je lève le sort de suite ! - Elle lança l'anti-sort immédiatement et les rires se firent plus discrets. 
- Bon, on y arrive toutes les deux, un petit duel ? On va plutôt dehors du coup plutôt que rester ici ? Parce qu'on va finir par déranger quelqu'un ou casser quelque chose si on se met à courir partout. T'en dit quoi ?

Entrainement de DCFM  PV Leigh Abberline 

Leigh avait remercié sa camarade lorsqu'elle l'avait complimentée sur son sortilège. Elle ne pouvait cependant pas crier haut et fort qu'il était l'un de ses plus réussis, mais elle l'avait tout de même fait sans le raté une seconde fois. Elle souriait donc à son amie.

- Merci beaucoup! Je suis quand même assez fière du résultat. Oui, c'est vrai qu'il est étrange et spécial d'avoir envie de rire lorsqu'il n'y a aucun événement qui peut en être la cause.

La jeune demoiselle à la chevelure d'or ne pouvait qu'anticiper le moment ou sa camarade lui jetterait le sort. L'angoisse pouvait se faire sentir dans chaque membre de son corps. Elle était tendue et prenait de petite respiration. Elle attendait de ressentir les picotements familiers qui lui ferait perdre le contrôle de son corps. Elle serait prise d'un fou rire incessant, brûlant ses poumons et contractant ses muscles d'une façon unique qui lui créerait une certaine douleur musculaire.


Elle observa Nancy lever sa baguette et effectuer la gestuelle puis elle avait récité la formule. La jeune blonde avait ressenti un élan de magie traverser la pièce, comme si chaque particule et chaque atome d'oxygène s'étaient déplacés en accord avec la baguette de sa camarade. Le sortilège l'avait traversé et les effets avaient prit place immédiatement. La jeune demoiselle était prise d'un rire qu'elle ne pouvait arrêter. Elle avait attrapé son ventre à deux mains pour essayer d'apaiser ses sentiments étranges qui la traversait. Comme la première fois qu'elle avait été victime de ce sort, Leigh ne savait trop pourquoi elle riait. En fait, si, elle le savait, c'était à cause du sortilège, mais son rire n'avait aucun sens.

Les minutes se prolongeaient, elle n'arrivait pas à penser correctement. Cependant, son supplice prit fin lorsqu'elle entendit Nancy prononcer la formule de l'Antisort Général. La force de son rire diminuait désormais et elle ressentait une certaine fatigue face à l'expérience que son corps venait de subir. Le sortilège de Nancy était effectivement très puissant. Cette sorcière était douée. La jeune fille reprit doucement sa respiration qui était devenue saccadé au cours de cette expérience et reposa son regard sur son amie.

- Je dois dire que ton sortilège était très puissant. Je l'ai vraiment ressenti dans tout mon être! C'était plutôt génial! 

Souriant doucement, elle replaça sa chevelure dorée qui s'était défaite lorsqu'elle avait éclaté de rire. Elle écoutait attentivement sa camarade qui lui proposait un duel. En effet, cela leur permettrait d’entraîner leur sortilège dans une situation qu'elle ne pourrait totalement contrôler. Ce qui voudrait dire qu'elle acquérait un meilleur contrôle de leur magie. Ce duel promettait donc d'être des plus intéressants.


- Oui, nous pourrions faire un duel! Cela promet d'être intéressant! Effectivement nous devrions sortir de la salle d'étude pour ne pas déranger les autres élèves restants. On se retrouve à l'extérieur dans ce cas!

La jeune Serdaigle s'était retournée vers la table ou elle avait laissé son matériel un peu plus tôt. Elle entreprit de le ranger dans son sac, un sourire était dessiné sur ses lèvres. Il fallait dire que Leigh avait très hâte de commencer ce duel avec Nancy!

<< Telle est la magie des langues humaines, que par un humain accord elles signifient souvent, avec des sons identiques, des choses différentes. >> Umberto Eco
Le nom de la Rose (1980) de Umberto Eco

Entrainement de DCFM  PV Leigh Abberline 

Leigh semblait plus que motivée à un petit duel à l'extérieur de cette pièce réservée à l'étude. Il faut dire que c'était la partie la plus sympa de leur entrainement, le duel. ça promettait d'être explosif entre les deux filles qui étaient tout de même douées. Et déjà Leigh avait empaqueter son matériel, alors Nancy se hâta de faire la même chose. Sa baguette dans sa poche prévue à cet effet dans sa robe de sorcier, elle mis ses parchemins dans son sac en bandoulière et y fourra en vitesse plume et encrier. Elle fit au passage tomber un des livres qu'elle avait sorti, cela fit un bruits assez fort et elle vit le regard de certains élèves se tourner vers elle. *Oh ça va, on n'est pas à la bibliothèque non plus.* pensa-t-elle en se baissant pour le ramasser. Elle le mit alors dans son sac. - Je suis prête, on peut y aller. - Elle enfila son sac en bandoulière et se redressa, fermant un peu plus sa robe de sorcier. 

Tout sourire, elle emboîta le pas à sa camarade pour aller faire ce duel plus loin. Elle imaginait déjà être en bordure de forêt à lancer des sorts tous plus efficaces les uns que les autres sur Miss Abberline. Elle se mit à marcher relativement vite, trop pressée de commencer le duel. 

[Bon, c'est tout petit, mais c'est juste pour dire qu'on est parti d'ici pour continuer ailleurs.]