Salle d’études

Inscription
Connexion

Dis-moi tout !  Pv-Cassiopée Malory 

Léo se trouvait dans la salle de Métamorphose ou leur professeur leur parlait des examens de fin d'année. Léo écoutait attentivement quand il perdis son regard sur la masse d'élèves dans la salle. La professeur avait tenus a faire venir les élèves de premières années de chaque maison, qui pouvaient évidemment qui en avaient besoin. Ainsi la salle qui ne contenait d'ordinaire qu'une vingtaine d'élèves s'était trouvés remplîtes. Mrs Bowers avait fais venir les petits devant et les grands derrière. Léo se trouvait a l'avant dernière rangée, fixant une personne devant lui.
A plusieurs rangs de sa position se trouvait Cassiopée Malory, la fille qui était devenus la plus populaire de Poudlard depuis son classement de "première élève. Elle écoutait elle aussi la professeur avec attention. Léo pensa alors quelle avait souffert, il en avait eut l'écho. Il se demanda ce qui avait bien pus lui arriver. Julie Eragon, une autre fille de Serpentard se trouvait juste devant lui. Elle avait demandé a Léo pour pouvoir sortir avec lui et celui-ci hésitait encore. La professeur finis de parler et les élèves sortirent de la salle, remplissant les couloirs jusque là vide. 
Léo  s'avança alors vers une salle d'étude et s'arrêta a la porte. Cassiopée se dirigeai vers lui et il décida d'aller lui parler. Il s'avança a son tour, et prenant son courage a deux mains, il lui posa une question, après l'avoir salué:
- On m'a dit que tu te sentait mal, est ce vrai ? Tu est mon ami et je ne voudrais pas qu'il t'arrive quelque chose de grave !

-Deuxième année devoir-
-Première année RP- (jusqu'a la fin du mois de Juin)

Dis-moi tout !  Pv-Cassiopée Malory 

Il était difficile de se dire que l'année touchait à sa fin. Bien sûr, elle aimait ses parents et avait envie de les retrouver mais depuis quelques jours un sentiment désagréable la parcourait. Elle n'avait jamais eu un aussi mauvais pré-sentiment de toute sa vie. Les vacances allaient mal se passer. C'était certain. Même si elle était très pessimiste face à l'arrivée de l'été, elle ne relâchait pas ses efforts pour réussir ses devoirs. C'est d'ailleurs pourquoi elle se trouvait dans cette pièce. Juste pour un devoir. Elle détestait les élèves qui paillaient autour d'elle, qu'ils se taisent. Trop de bruit, beaucoup trop pour ses pauvres tympans. La délivrance arriva enfin et tout les élèves se précipitèrent dans le couloir. Comme des bêtes à qui on aurait apporté un bœuf bien saignant. Ils la dégouttaient. 

Elle ne bougea pas, ou du moins, ne quitta pas la salle. Elle y était bien, ce serait peut-être une option pour rester seule avec son esprit. Evidemment, il était impossible de trouver un coin tranquille et vide dans Poudlard. Il y avait toujours quelqu'un pour vous rappeler que, jamais, vous ne pourrez faire le tri dans vos pensés sans que personne ne vienne vous chercher des noises. Léo Solem. Ami, de ce que lui disait sa mémoire. Le voyage avant les vacances d'Avril. Elle aurait dû rester dans ce foutu train ou ne pas y rentrer. Elle n'aurait pas dû retrouver ses parents à la gare. Elle n'aurait pas dû les suivre alors qu'ils parlaient comme si Arthur participaient aux vacances cette année. Elle n'aurait pas dû croire que son frère la laisserait tranquille. Elle se détestait d'avoir fait tout ça, les choses auraient été tellement plus simple si rien n'était arrivé.

Pourquoi tout ces gens disent qu'elle va mal ? Elle a toujours été comme ça, ce n'est pas leurs états d'âmes qui vont la faire parler comme si elle n'était qu'une boite dont il suffisait de tirer le couvercle pour voir ce qui s'y cachait. Une belle clé en argent fermait cette boite plus fermement qu'elle n'aurait dû. Peut-être avait-elle un don naturel pour l'occlumencie ? C'était à chercher. Si c'était vrai, elle pourrait devenir encore plus unique qu'elle ne l'était. Comme ça, elle ne deviendrait jamais un Monsieur Tout Le Monde.

- On m'a dit qu'une Serpentard avait des vues sur toi. Une réponse pour une réponse. Dans le monde, rien n'est gratuit.

Es-tu idiot ? Ne vois-tu pas les bandages blancs qui entourent fermement ses bras ? Mieux vaut-il que tu voies les bandelettes plutôt que ce qui s'y cache en dessous. Ces foutes marques ont déjà fait assez de mal comme ça.

Une vie ne vaut rien mais rien ne vaut la vie
Blanc sans le "N", ça fait "Blac(k)"
Comme quoi, sans haine, on est tous les mêmes

Dis-moi tout !  Pv-Cassiopée Malory 

Léo attendait toujours sa réponse quand il vit des bandages autour des bras de Cassiopée. Il fut surpris et se dit que c'était de cela qu'on lui avait parlé. La jeune fille avait la mine maussade et Léo ne voulut par l'importuner plus quand elle dit:
-On m'a dit qu'une Serpentard avait des vues sur toi. Une réponse pour une réponse. Dans le monde, rien n'est gratuit.
Léo ne tilta pas tout de suite sur la réponse en elle même mais plutôt sur le ton employé. La jeune Serpentard avait dit cela d'un ton désagréable. Pourtant, dans les souvenirs de Léo, la jeune fille était fort sympathique. Puis, enfin il cessa de penser a cela et se demanda comment cela avait était t-il sus. Il regarda d'abord la jeune fille; interloqué; puis répondit d'une petite voie, les joues rouges pivoines.
-Peut-être bien que Julie Eragon ma avoué ses sentiments il y a trois jours, dans la salle d'Histoire de la Magie, est..est j'hésite encore, Mélody ma quitté pendant les vacances de Paques car j'ai déménagé suite au divorce de mes parents , il se demanda si Cassiopée se rappelait qui était Mélody et il rajouta, Mélody est une Moldue.
Il était semblable a une tomate qui avait étés bien exposés au soleil et renchérit aussitôt:
-Voila, il me semble que j'ai tenus ma promesse, tu peux me dire maintenant ce qu'y t'est arrivé excatement, pourquoi ces bandages ?
Il observa attentivement la jeune fille qui semblait exténué du bruit, elle avait l'air d'avoir souffert mais Léo avait était choqué de la façon de laquelle elle lui avait parlé.

-Deuxième année devoir-
-Première année RP- (jusqu'a la fin du mois de Juin)

Dis-moi tout !  Pv-Cassiopée Malory 

Ses bandages étaient comme une partie de son corps, comme si elle ne pouvait pas les enlever sans arracher la peau en dessous. Ils étaient la cachettes de ses démons intérieurs, ceux qu'elle ne mettrait jamais au jour, même si elle devait en mourir. Ils avaient fait bien assez de mal comme ça, mieux valait-il  pour les autres qu'elle continue de les cacher indéfiniment.  Léo ne savait pas, comme beaucoup d'autres, ce qui s'était passé pendant le dernier mois et, d'un côté, elle en était reconnaissante à celles qui s'étaient retrouvées dans l'histoire sans jamais en parler aux autres d'avoir garder le secret pour ne pas que tout le monde s'occupe inutilement d'elle. Elle se terrait dans une solitude complaisante depuis quelque temps et n'aimait pas en sortir. C'est sûrement pour cela qu'elle paressait plutôt froide aux yeux des autres. 

-Un moment de noirceur. 

Elle posa sa main sur les battement de cœur de l'autre. Lui aussi vivait. Comme tout les autres, comme elle. Normalement, elle vivait, son cœur pompait le sang avec force, pourtant elle ne le sentait pas. Sa main agrippa celle de l'autre et la posa tranquillement sur les battements de son cœur à elle. Son cœur ne battait pas comme il le devrait. Il devrait faire couler de la chaleur dans ses veines, pourtant elle était froide comme la pierre. Le sang des humains était chaud, pourtant elle semblait glacée. Peut-être était-ce seulement une sensation passagère ? Soleil arrivait à la réchauffer, alors pourquoi pas les autres ?  Était-elle à ce point spéciale ? Il semblerait que cela soit le cas. 

-Ton cœur bat. Le mien le fait-il aussi ? Je ne le sens pas. 

Une vie ne vaut rien mais rien ne vaut la vie
Blanc sans le "N", ça fait "Blac(k)"
Comme quoi, sans haine, on est tous les mêmes

Dis-moi tout !  Pv-Cassiopée Malory 

Léo rougis jusqu'à la pointe des oreilles quand Cassiopée attrapa sa main pour la poser au niveau de son cœur. Il battait. Léo ne comprenait quelle allusion elle avait fait et lui répondit calmement, s'agenouillant devant-elle:
" Cassiopée, si il y a un problème, tu dois m'en parler !? "
La jeune fille l'avait prise pour une quiche en lui demandant un secret contre un autre. Léo n'avait eu que la moitié et il était bien décidé a avoir l'autre. Il regarda Cassiopée dans les yeux, soutenant son regard. Léo s'était fait avoir. Lui aussi avait eu des problèmes pendant ses vacances, il allait peut-être partir en famille d'acceuil au lieu de rester avec sa mère. Sa, il ne le voulait pas. Il voulait rester avec sa mère, ne plus as avoir supporté sa belle mère, ou les autres élèves de Poudlard, et pourtant, il était bien là, agenouillé en face d'une fille au regard vide qui semblait avoir des problèmes encore plus gros. Il continua de la regarder, attendant sa réponse. Cependant la jeune fille resta muette et Léo se releva. Il la regarda sévèrement avant de dire:
- Tans pis si tu ne veux rien me dire, je comprends que l'on est des problèmes, moi même j'en ais, mais j'éspère que cela va s'arranger pour toi.
Il renchérit alors: 
- Tu veux faire un tour dans les Couloirs ? 

-Deuxième année devoir-
-Première année RP- (jusqu'a la fin du mois de Juin)