Salle d’études

Inscription
Connexion

 RPG+  Après l'effort, le réconfort  PV Nora S. 

16/09/2043

Une nouvelle année commençait, et celle-ci promettait de magnifiques surprises. Malgré tout le bonheur qui l'assaillait, et le fait qu'elle n'arrivait pas encore à la décrypter complètement, Solenn ne pouvait s'empêcher de se poser des questions. Et si tout se passait comme les années d'avant ? Si, vers le milieu de l'année, ou encore la fin, une catastrophe arrivait, comme depuis qu'elle avait posé les pieds dans cette école mystérieuse ? La rousse ne pouvait être sûre de rien, et cela lui faisait peur. Et si sa p'tite Lune ne l'aimait plus ? Si elle n'arrivait pas à être la meilleure fille qu'elle pouvait être pour sa mère, à qui elle avait fait vivre un enfer pendant cet été réparateur ? Elle était peut-être une nouvelle Solenn lorsqu'elle était descendu du train fumant, les souvenirs n'avaient pas tardé à l'assaillir. Mais comme Abigail n'avait cessé de lui répéter, le passé était le passé, et c'était aujourd'hui qu'elle devait vivre. Cueillir le jour lorsqu'il vient, en cessant de courir après les autres déjà fanés.
Aujourd'hui, elle était allé dès la fin des cours réserver une place dans la salle d'études, pour faire tous ses nouveaux devoirs. Une de ses nouvelles résolutions : travailler plus, pour avoir de meilleures notes. Ça aussi, c'était derrière elle. Elle ne voulait plus voir sur son bulletin un ballet de P et de A. Maintenant, rien que de E et des O. Enfin, si elle y arrivait.
Ses devoirs avaient été très vite terminés, et maintenant, elle pouvait enfin s'amuser. Sortant son carnet à dessin, elle l'ouvrit à la dernière page gribouillé. Un portrait seulement commencé s'étalait sur le papier blanc. La Serpentard prit avec entrain son crayon à papier, et s'attela à son travail. Son trait était toujours aussi unique, et elle avait appris à l'apprécier au fur et à mesure. Sous sa mine, les objets devenaient presque animés, leurs traits étant peu précis. Mais ce n'était pas une raison pour dessiner mal. Au contraire, Solenn arrivait à représenter les choses du quotidien dans leur pure réalité, en rajoutant sa touche. Pour une enfant de treize ans, elle avait un certain talent, qui ne cessait de grandir avec le temps. Aujourd'hui, elle voulait avancer le portrait de sa p'tite Lune. c'était un cadeau sur lequel elle travaillait depuis quelques jours, le temps de trouver la pose adéquate et de le commencer. Très vite, en une dizaine de minute pour être précis, on pu distinguer enfin les traits significatifs de la jeune Malory. Ses cheveux de jais, son visage fin et froid. Peu de personnes connaissaient vraiment sa p'tite Lune, qui gardait un masque, s'enfermant dans son monde. c'est pour cela que Solenn avait dessiné un très léger sourire, le sourire qu'elle réservait aux personnes qu'elle aimait réellement.
La tête penchée sur son travail, Solenn ne se rendait même plus compte de sa bouche qui s'étirait en un petit sourire.

Quatrième année RP (2044-2045)
Serpentard la plus parfaitement parfaite de la mort qui tue (d'après la plus belle personne au monde)
Magic in the hair

 RPG+  Après l'effort, le réconfort  PV Nora S. 

La fin de journée était bien entamée quand Nora prit l'initiative de se rendre dans un coin tranquille afin de travailler et de s'avancer dans ses devoirs. Son poste de Préfète en Chef lui prenait beaucoup de temps, aussi al jeune fille avait besoin d'une organisation en béton si elle souhaitait allier cours, responsabilités, vie sociale et vie amoureuse. Bon, nous admettrons que sa vie sociale n'était pas très développée, mais elle faisait de son mieux. Elle poussa un petit soupir. Elle ne savait même pas comment elle avait pu survivre à ses BUSES an ayant le poste de capitaine de l'équipe de Quidditch de sa maison sur les épaules, en plus du reste. Qui plus est pour avoir de bons résultats scolaires. Peut-être n'était-elle pas humaine.

Nora était donc une personne suffisamment organisée afin de tout gérer. Il y avait en revanche une chose qu'elle avait laissé de coté pendant longtemps : son avenir. Non pas qu'elle n'avait pas de bons résultats, mais plutôt qu'elle n'avait jamais pris le temps de se demander ce qu'elle voulait faire de sa vie. Mais elle n'y pensait pas plus aujourd'hui qu'un autre jour. Pour le moment.

La sixième année entra ainsi dans la salle d'études, qui était relativement vide et très calme. Si nous étions pas mercredi - ou n'importe quel jour de la semaine - Nora aurait peut-être essayé de réserver la salle pour elle, avantages d'être Préfète en Chef et de pouvoir monopoliser une somme afin de plancher sur ses projets. Mais le calme régnant sur la pièce faisait amplement l'affaire. Elle s'installa sur une table seule, non loin d'une autre élève qui avait le nez plongé sur sa feuille de dessin. Elle-même sortit de quoi écrire et se pencha sur ses devoirs. Elle choisit de commencer par les Potions, l'une de ses matières favorites. Elle ferait le devoir demandé, puis apprendrait la recette de la potion sur lequel le cours suivant allait porter. L'avantage de procéder ainsi était qu'elle était plus efficace en cours, et faisait ses devoirs plus facilement par la suite. Elle pouvait ainsi faire d'autres devoirs, apprendre d'autres choses... jusqu'à avoir anticipé tout les cours de la semaine à venir. C'était ainsi que sa fin de journée se passa : tantôt le nez dans sa feuille, tantôt les yeux vers le plafond, Nora avançait dans son devoir à une bonne allure. Ses yeux se baladaient de temps en temps, la concentration n'ayant jamais été son point fort. Elle regarda un peu le mur de pierre avant d'écrire. Puis elle détailla la porte, avant d'écrire. Pour finir, son regard se posa sur une fille qui dessinait, un sourire aux lèvres. C'était amusant à voir.

"Tu as l'air de bien aimer ça" dit-elle, alors qu'elle aurait seulement voulu le penser.

Ma couleur : #B22222
En cas de besoin, ma volière vous est ouverte !
Miss Gryffondor et Gryffondor la plus téméraire 2044.
Miss Gryffondor et Gryffondor la plus téméraire 2044.

 RPG+  Après l'effort, le réconfort  PV Nora S. 

Une voix. Presque honteuse de s'être fait prendre dans cette posture, pliée en deux, le visage contre une table, elle releva doucement sa tête, faisant danser ses cheveux, tandis que ses yeux foncés essayait de voir qui avait parlé, qui l'avait sorti de ses pensées. Quand elle l'aperçut, ces petits yeux en amande s'agrandirent. Ce qu'elle était grande ! Du moins par rapport à Solenn, qui était même considérée comme petite, bien qu'elle ait grandi durant l'été qui avait précédé. Trois, presque quatre ans de plus qu'elle, et au moins ! P'têtre qu'elle était une adulte sous couverture. Il y avait bien des adultes qui faisaient plus jeunes que leur âge. Peut-être même que c'était une future professeur qui voulait voir comment étaient ses futurs élèves. Si Miss Montmort était devenue prof', la fille à côté d'elle pouvait bien l'être, non ? Elle était belle, blonde, elle avait l'air si sûre d'elle. Elle ressemblait un peu à Julia, pour ses cheveux blonds, et la forme de son visage, même si sa demie-soeur n'aurait jamais pu être préfète. Ça aurait été donner le pouvoir à  une fille qui ne s'intéresse pas aux autres. Solenn avait l'impression d'être un petite souris à côté d'un lion. D'ailleurs, la blonde portait l'écusson de cette maison, la maison des courageux, des sans-peur, un peu le contraire de Solenn. Et elle avait celui de préfet aussi. Oups. La première fois qu'elle avait rencontré une préfète, durant sa première année, c'était la nuit, dans le Parc. Solenn n'en gardait pas un très bon souvenir, pour être exacte. La troisième année lui répondit quand même, avec son petit sourire qu'elle réservait dorénavant aux personnes à qui elle parlait. C'était peut-être un peu de ma tricherie, mais ça l'aidait un peu aussi. Lorsqu'elle souriait, le plus souvent, les autres souriaient. 

-Merci. C'est... un cadeau pour une amie.

Son amie. C'était un bien faible mot, mais cela aurait été trop long d'expliquer à la grande fille qui elle était pour Solenn. Son aide. Sa p'tite Lune. Tout. Si sa p'tite Lune n'avait jamais existé, elle serait resté la Solenn, perdue dans sa bulle qui ne se rend même pas compte que son père est mort, et qui sourit à tout le monde, comme si elle est heureuse. Mais cette Solenn-là avait toujours été du bidon. Elle baissa son regard pour admirer son dessin. Elle le voyait mieux, maintenant qu'elle n'avait plus le nez à cinq centimètres de la feuille. On reconnaissait bien Cassy. C'était un dessin réaliste pour la Serpentard, mais les traits vibrants et les yeux juste un peu plus gros qu'en réalité ne donnait pas vraiment cette impression aux autres. Elle redressa la tête, pour croiser le regard de la blonde.

Reducio
Désolé pour ce retard...

Quatrième année RP (2044-2045)
Serpentard la plus parfaitement parfaite de la mort qui tue (d'après la plus belle personne au monde)
Magic in the hair

 RPG+  Après l'effort, le réconfort  PV Nora S. 

L'intervention eut l'air de gêner la jeune fille, perturbée dans son élan. Nora sourit, sourire cachant son malaise quant à l'impression qu'elle venait d'avoir. Elle s'apprêta à replonger la tête dans son devoir pour ne pas déranger plus qu'elle ne l'avait déjà fait, cependant elle aperçut sa camarade lever les yeux dans sa direction. Il était de toute évidence trop tard pour disparaitre aussi vite qu'elle n'était venue l'interrompre.

"Désolée, je ne voulais pas te couper dans ce que tu faisais." dit-elle sans arrêter de sourire.

Elle voulu se mordre la lèvre, sacré tic qu'elle avait. Elle se souvint qu'il n'était pas très poli de le faire. Elle voulu se mordre l'intérieur de la joue pour compenser. Mais la nature revenant au galop, c'était bien sa lèvre inférieur qu'elle mordit. Raté. Elle se gratta le côté de la tête, puis fit glisser sa main jusqu'aux pointes de ses cheveux et les entortilla entre ses doigts, tout en passant l'extrémité supérieure de sa plume sur son arc de Cupidon. Ses yeux voulurent soutenir le regard de la jeune fille un moment, puis laissèrent tomber afin de se poser sur le dessin. Depuis sa place, elle ne voyait pas très bien. Mais cela ressemblait beaucoup à une jeune fille, bien qu'il ne fut pas encore terminé. Nora se demandait si elle avait reproduit se portrait de mémoire ou à l'aide d'une photo, le fait qu'il s'agisse d'un cadeau lui indiquant clairement qu'elle s'était inspirée d'une connaissance.

La Gryffondor trouvait toujours assez amusant de découvrir les différents talents des gens. Elle n'avait pas l'impression d'en avoir, vraiment. Elle était douée pour certaines choses, mais pas au point de définir cela comme un talent. Elle était également curieuse de savoir si ces personnes souhaitaient les exploiter pour leur vie professionnelle ou non. On lui avait dit que le mieux sur Terre était de pouvoir vivre de sa passion et/ou de son talent. Nora n'était pas vraiment sûre d'avoir de réelles passions non plus. Il y avait des choses qu'elle aimait bien, mais sans doute pas non plus jusqu'à en parler en qualité de passion. Oui décidément, elle n'avait pas vraiment de chance à ce niveau. Autant ces choses semblaient évidentes pour certains, autant elle se trouvait dans le flou total. Que ce soit au niveau des passions, talents, ou même de l'avenir en général au final. En tant que sixième année, désormais, peut-être était-il temps qu'elle se penche réellement sur la question. Car bien qu'elle avait choisi une filière d'études quelques années auparavant, cela ne lui traçait pas une voie non plus. Elle avait pris soin de se laisser une marge, pour ne pas se fermer de portes et être certaines d'avoir la possibilité de faire ce qu'elle voulait de sa vie, le moment venu. Mais le moment approchait, et que voulait-elle faire de sa vie au juste ?

Ma couleur : #B22222
En cas de besoin, ma volière vous est ouverte !
Miss Gryffondor et Gryffondor la plus téméraire 2044.
Miss Gryffondor et Gryffondor la plus téméraire 2044.

 RPG+  Après l'effort, le réconfort  PV Nora S. 

La grande et blonde fille s'excusa de l'avoir dérangé dans son travail, ce à quoi Solenn répondit par un petit sourire bienveillant. Ce n'était pas bien grave. Cela lui permettait de mieux voir son dessin. Solenn n'avait pas besoin de modèle pour représenter Cassy. Son visage était enregistré dans son cerveau, pour toujours. La Gryffondor se mordit la lèvre, comme pour se punir des mots qu'elle avait prononcé, ou alors c'était seulement un tic lorsqu'elle était nerveuse. Solenn posa les yeux sur son dessin, mit son coude gauche sur la table de façon à pouvoir porter sa tête rousse, et de la pointe de son crayon, ajouta une ombre au cou de Cassiopée, en caressant le papier à de multiples reprises, sans savoir quoi dire. Devait-elle engager la conversation ? Sa mère lui avait dit que c'était toujours bénéfique de parler aux gens, et la rousse l'avait interprété comme bénéfique pour le mal qui la rongeait encore la nuit. Alors, toujours avec la tête penchée et les yeux sur sa p'tite Lune en papier, elle ouvrit la bouche et s'adressa à la préfète :

-Ma mère dit que j'suis forte, et que j'pourrais en faire mon métier. J'aimerais bien être illustratrice, quand j'serais grande. Enfin, si je peux...

Ce n'était pas un métier très sorcier, dans les deux sens, et Solenn hésitait encore un tout petit peu. Mais après tout, elle n'avait aucun talent en la magie, alors pourquoi essayer de se lancer dans des études qui n'en finirait jamais, et dont elle ne pourrait sûrement jamais réussir ? C'était idiot, et Solenn n'était même pas sûre d'apprécier être à Poudlard. La Serpentard aurait bien aimé étudier dans un collège Moldu, et ne pas avoir à se soucier de savoir si son Wingardium Leviosa était bien interprété. Cela lui aurait peut-être permis de ne pas passer des heures et des heures sur ses devoirs, pour des résultats moyens. Elle releva ses yeux foncés vers la grande fille. Elle, elle semblait forte. En tout. Solenn n'aurait su dire pourquoi, mais la préfète lui donnait une impression de réussite et de puissance. Sûrement l'insigne, qui amenait bien des clichés. Ron Weasley avait bien été préfet, et si ses sources étaient justes, il n'avait pas les meilleures notes ! Solenn ne préféra pourtant pas prendre cet exemple comme argument, ne connaissant rien de l'histoire des amis du célèbre Harry Potter. Il faudrait qu'elle lise une biographie sur le sorcier qui avait tué le Seigneur des Ténèbres, un de ces jours. Quand elle aurait le temps. Quand elle n'aurait plus de devoirs... Dans longtemps, donc... Son cerveau poussa un soupir d'épuisement. Arriverait-elle à finir l'année sans devenir folle ?

Quatrième année RP (2044-2045)
Serpentard la plus parfaitement parfaite de la mort qui tue (d'après la plus belle personne au monde)
Magic in the hair

 RPG+  Après l'effort, le réconfort  PV Nora S. 

Bien que Nora avait cru déranger, son interlocutrice continua le dialogue. Elle lui dit comme sa mère pensait qu'elle avait un don pour le dessin et comme elle pourrait même en faire son métier, si elle le souhaitait. La Gryffondor trouvait cela beau et heureux en un sens. Elle imaginait bien comme tous, moldus et sorciers, rêvaient de faire de leur passion ou de leur don un métier, une carrière pour leur vie entière. Et si cette fille pouvait le faire, c'était vraiment bien pour elle. Le dessin pouvait également ouvrir de nombreuses portes, que de soit dans le monde sorcier ou moldu. Mais là encore la petite fille - une Serpentard - avait déjà son avis sur la question.

"Illustratrice chez les moldus ou les sorciers ? Je pense que ça doit offrir des perspectives vraiment différentes. En tout cas tu as de la chance d'avoir un talent suffisamment développé pour pouvoir en vivre."

Elle s'était tellement peu posé cette même question concernant son futur. Elle avait tendance, lorsqu'elle ne parvenait pas à résoudre un mystère qu'on lui imposait, à le laisser sombrer dans les oubliettes. En vacant à ses occupations, elle n'y pensait plus. Mais le temps passait vite, trop vite. Et bientôt on lui demanderait de donner la réponse à ce mystère. Cela lui faisait penser à cette visite scolaire qu'elle avait eu l'occasion de faire lors de sa deuxième année. Quelques professeurs de Poudlard avaient emmené un petit groupe d'élève au Ministère de la Magie afin d'y découvrir les principaux métiers que l'on y exerçait. Cette sortie avait été très instructive et intéressante, mais la jeune Nora de l'époque n'avait pas eu la chance d'en ressortir avec les idées correspondant aux espoirs qu'elle avait porté avec elle en y allant. Elle ne savait pas ce qu'elle souhaitait faire quand elle serait grande, et elle n'avait pas plus su en y sortant. La Starks avait toujours été décalée par rapport aux aires enfants, à ce niveau. Alors qu'ils voulaient tous être princesses, éleveurs de dinosaures ou explorateurs, Nora ne savait pas. Plus tard lorsqu'ils voulaient être archéologues, maitresse ou pompier, Nora ne savait encore pas. Pour finir lorsque les enfants voulaient être vétérinaires, médecins ou architectes, Nora ne savait toujours pas. Mais cela n'avait pas d'importance, puisqu'elle pouvait simplement se contenter de suivre les études communes qu'elle devait faire. Un jour elle avait du choisir une filière, là encore elle s'en était plutôt bien sortie. Après une grande réflexion, elle avait fini par choisi la filière qui lui offrait le plus de possibilités post-aspics. Elle s'en était toujours bien tiré avec des courbettes. Aujourd'hui encore, ça allait. Demain, elle devrait prendre une décision. Comment cette petite Serpentard faisait-elle pour elle aussi sûre de ce qu'elle aimait et voulait ?

Ma couleur : #B22222
En cas de besoin, ma volière vous est ouverte !
Miss Gryffondor et Gryffondor la plus téméraire 2044.
Miss Gryffondor et Gryffondor la plus téméraire 2044.

 RPG+  Après l'effort, le réconfort  PV Nora S. 

La grande fille s'intéressait vraiment à ce qu'elle disait, et Solenn ressentait comme une douce chaleur s'installer au creux de son petit cœur tout morcelé. A treize ans, elle avait encore ses yeux d'enfant, et heureusement, surtout après qu'elle ait raté une petite partie de son enfance, mais primordiale, dès la mort de son père. Et là, sentir que ses paroles n'étaient pas aussi inutiles qu'elle ne le pensait la remplissait de... quelque chose d'indéfinissable. C'était agréable, ça donnait envie de le ressentir plus souvent. Cela se pouvait-il que ce soit de la joie ? Cela faisait si longtemps qu'elle n'avait pas ressenti ce sentiment. Comment pourrait-elle le reconnaître ? Le bonheur pourrait passer, comment savoir si il faudrait l'attraper ? Et pourrait-elle le rater pour de bon, manquer le coche ? Rester à jamais triste ? Non, il valait mieux ne pas avoir ce genre de pensées maintenant, en pleine discussion. Plus tard.
Ses yeux étaient happés par le regard transperçant de la Gryffondor. Ils étaient beaux, ses yeux tout vert. Très fier, mais avec une pointe d'inquiétude, peut-être ? Son crayon restait en hauteur au-dessus de la feuille gribouillée du visage à la fois dur et à la fois doux de sa p'tite Lune. La blonde avait toute l'attention de la rousse, dorénavant.

-Aucune idée... J'vois pas en quoi ce serait différent... C'est juste dessiner... Hein ?

C'était vrai, ça. Qu'est-ce qui différait de dessiner pour des enfants moldu ou sorciers ? Les histoires, peut-être ? Le style de dessin ? La Serpentard se gratta le menton avec le derrière de son crayon à papier, tout en réfléchissant. Non, elle n'arrivait pas à voir où voulait en venir la préfète... Mais peut-être qu'elle avait des informations que la rousse ne connaissait pas. Ce ne serait pas étonnant.
Solenn réalisa alors que depuis le début de cette conversation, même si elle avait été courte pour l'instant, elles n'avaient parlé que d'elle. Ce n'était vraiment pas poli, sa mère lui aurait sans doute fait les gros-yeux-méchants-mais-gentils-quand-même. Elle accrocha ses yeux bleu marine à ceux de la Gryffondor comme à son habitude, et demanda :

-Et toi, tu veux faire quoi plus tard ?

Pour l'autre fille, ça allait arriver plus vite que pour la troisième année. Devenir grande, puis adulte, fonder une famille, se faire mille et uns souvenirs, avoir une vie au côté de Cassiopée Malory... C'était enivrant, et cela donnait envie à Solenn de grandir plus vite. Pour oublier ses souvenirs trop sombres. Mais elle y arriverait. Un jour, peut-être. Avec sa Lune, il y avait plus de chances. Même si c'était compliqué, les deux filles allaient se battre jusqu'au bout.
Dernière modification par Solenn Cooper le 20 janvier 2019, 11 h 50, modifié 1 fois.

Quatrième année RP (2044-2045)
Serpentard la plus parfaitement parfaite de la mort qui tue (d'après la plus belle personne au monde)
Magic in the hair

 RPG+  Après l'effort, le réconfort  PV Nora S. 

Nora trouvait amusant de pouvoir constater que certaines situations pouvaient changer du tout au tout en un rien de temps. Alors qu'elle pensait presque déranger la jeune fille en pleine session de dessin, cette dernière semblait désormais s'ouvrir d'avantage, comme si la Gryffondor avait enfin réussi à réellement capter son attention. Son interlocutrice suspendit son geste, laissant ainsi sa main et son crayon en l'air telle une apostrophe au milieu d'un mot. Elle prit un air interrogateur avant de lui répondre. Après l'avoir écouté, Nora réfléchit une petite seconde. Elle ne voyait pas les choses sous cet angle-là. Les gestes avaient beau être le même, le rendu n'avait rien à voir selon elle.

"Le résultat final n'est pas du tout le même, pour un même dessin. Tu ne crois pas ?" dit-elle simplement.

Car un dessin statique, et la même chose prenant littéralement vie en se mouvant sur la feuille, pour Nora c'étaient deux choses totalement différentes. Mais elle n'y pensa vite plus vraiment quand elle entendit la question de la petite Serpentard, qui la ramena immédiatement à ses propres préoccupations. Que voulait-elle faire, plus tard ? Cela aurait bien pu être la question au million de gallions dans un jeu télévisé comme les moldus les aimaient. Mais plus important encore, comment savoir ce que l'on voulait faire ? Elle aurait beau essayer de trouver quelque chose, si elle se forçait alors la voie choisie ne serait sans doute pas la bonne, et elle n'était pas sûre que le système d'éducation supérieur sorcier laisse la place aux erreurs de parcours. En réalité elle n'en savait rien, elle ne s'était pas penché sur la question non plus. Elle n'avait fait qu'éviter le sujet pendant des années, si bien qu'aujourd'hui elle devait y faire face.

"Je n'en sais vraiment rien, en fait." répondit-elle en un souffle, son sourire à demi effacé.

Que penserait sa camarade de cela ? Une si jeune fille qui savait ce qu'elle aimait et ce qu'elle voulait. Quel genre de jugement pourrait-elle porter sur une de ses ainées, perdue comme le petite chaperon rouge dans la forêt ? Nora ne lâcha pas la petite des yeux, se forçant à ne pas fuir du regard par la gêne ressentie. Au final, il était toujours plus simple de se focaliser sur autre chose, et elle ne pouvait s'empêcher de procéder ainsi une fois de plus. Plutôt que de sérieusement réfléchir à ce qui lui plairait de faire une fois ses études à Poudlard terminées, il était juste plus simple de se concentrer sur al réaction de son interlocutrice face à cet aveux. Pourquoi ? Parce que pour une fois, Nora n'avait pas le courage de faire autrement.

Ma couleur : #B22222
En cas de besoin, ma volière vous est ouverte !
Miss Gryffondor et Gryffondor la plus téméraire 2044.
Miss Gryffondor et Gryffondor la plus téméraire 2044.

 RPG+  Après l'effort, le réconfort  PV Nora S. 

Solenn ne devait sûrement pas savoir en quoi consistait le fait d'être un illustrateur pour sorciers, d'après la remarque de la Gryffondor. Il faudrait qu'elle se documente un peu, pour voir de quoi il en retournait. Peut-être pourrait-elle faire bouger ses personnages et créatures ? Ses yeux brillèrent en pensant à cette idée qui lui semblait si géniale. La question qu'elle venait de poser semblait poser problème. La blonde eut une seconde d'hésitation, comme si elle ne savait pas quoi choisir entre Magicomage et Auror. Mais non, dans un souffle, avec un air dépité, comme si elle s'excusait de ne pas connaître encore son parcours final, elle répondit qu'elle n'en avait aucune petite idée. La surprise fit lever ses sourcils, la rousse n'arrivait pas à y croire. Cette grande sorcière... En la voyant, la jeune française avait pensé que tout était écrit pour elle. Elle était une Gryffondor en plus ! Mais très vite, elle essaya de rendre son visage plus neutre en y mettant un petit sourire de soutien. Elle ne voulait en aucun cas se moquer de la préfète en face d'elle. Alors, Solenn, pour l'aider, se transforma en une petite psychologue et questionna la grande fille :

-Y'a vraiment rien que tu aimerais faire ? La médecine, le sport, la nature...

Sa mère était professeur de mathématiques dans un lycée et avait déjà préparé une série de questions en tant que professeur principal. Solenn l'avait lu il y a de cela quelques années, et s'en rappelait maintenant comme si c'était hier. Elle revoyait l'écriture serrée de sa mère, presque illisible. Elle se rappelait s'en être plaint, en grognant que ses pauvres élèves ne devaient rien arriver à lire sur le tableau blanc.

-Nan, il faut commencer au début.

Elle laissa échapper son crayon qui roula pendant quelques centimètres pour s'arrêter, bloquer par la gomme blanche, se baissa pour se retrouver presque sous la table, sortit une feuille de papier de son sac, et reprit bien en main son crayon de papier pour se tourner vers la grande l'air sérieux. Tout cela en quelques secondes. Elle avait prit une décision, aider sa nouvelle copine, et rien n'allait l'en dissuader.

-Tu aimerais travailler dans un bureau ou c'est vraiment pas ton truc ?

La troisième année s'amusait bien à devenir conseillère d'orientation pour quelques instants. Elle s'imaginait l'air plus vieille, des lunettes un peu moches sur le nez, un air ennuyé, dans un bureau un peu minable et rempli de classeurs. La grande lui avait tapé dans l’œil, elle aimerait bien être comme elle quand elle serait un peu plus grande. Si sûre, si belle. La Serpentard voulait vraiment aider la Gryffondor pour trouver sa voie. 

Quatrième année RP (2044-2045)
Serpentard la plus parfaitement parfaite de la mort qui tue (d'après la plus belle personne au monde)
Magic in the hair

 RPG+  Après l'effort, le réconfort  PV Nora S. 

Ce n'était pas tant que Nora n'allait rien ou ne voulait rien faire, c'était qu'elle n'avait jamais identifié clairement ce qu'elle aimait suffisamment pour le faire toute sa vie. Jusqu'à lors, ces questions pouvaient se poser mais sans réel impact sur la vie des étudiants. Ils devaient étudier, pouvaient faire des activités. Il y avait des choix possibles pour plaire à tous et refléter la personnalité d chacun, mais malgré tout il n'y avait pas tant de choix non plus. Rien de bien décisif, en tout cas. Elle continua d'écouter son interlocutrice, qui se prenait bien au jeu. Elles commencèrent au début, ainsi. Nora regarda la jeune fille avait un air mi-penaude, mi-amusée. Elle réfléchit à la nouvelle question de la Serpentard, qui était peut-être la première parmi tant qu'autres qui l'aideraient à y voir plus clair.

"J'imagine que ça ne me dérange pas, c'est déjà mon quotidien." dit-elle.

En effet en tant que Préfète en Chef elle travaillait beaucoup en intérieur, adossée à une chaise et accoudée à un bureau. Mais en y pensant, elle passait également le plus clair de son temps dans cette situation avec ses études également, et cela durerait encore quelques années. Cette perspective ne la dérangeait pas tant que cela, car qui disait bureau ne disait pas nécessairement qu'il n'y avait que théorie et aucune pratique. En grandissant, elle avait appris à aimer cette partie pratique, l'action. Et elle pensait qu'il était possible d'allier les deux.

"Mais je ne voudrais pas quelque chose de trop... littéraire non plus." dit-elle, incertaine de s'exprimer correctement pour faire passer son idée. "Disons que j'aime bien utiliser la magie, utiliser mes mains, faire quelque chose de plus que d'écrire ou lire."

Elle se surprenait à attendre la prochaine question, remarque ou réflexion de sa camarade avec impatience, comme si elle se trouvait face à une personne qui pouvait tout analyser, tout déceler, et ainsi lui donner la fameuse réponse à la question que tout les élèves de son âge devaient se poser. Il y aurait du avoir des personnes dont c'était le métier, des personnes payées pour aider les jeunes à trouver leur voie et comprendre ce qu'ils attendaient de la vie. Elle savait que les professeurs et Directeurs de Maison pouvaient apporter aide et conseils dans ce sens, mais techniquement ce n'était pas leur métier. Non elle pensait plutôt à quelqu'un qui aurait étudié, qui aurait été formé pour. Quelqu'un qui saurait tout sur les voie professionnelles existantes et les manières d'y parvenir. Quelqu'un qui saurait dire, selon les espoirs et le parcours d'une personne, quel chemin emprunter pour suivre son rêve. Quelqu'un qui pouvait dire ce qui conviendrait à une personne en connaissant son caractère, ses goûts et les activités pratiquées. Un genre de... conseiller d'orientation.

Ma couleur : #B22222
En cas de besoin, ma volière vous est ouverte !
Miss Gryffondor et Gryffondor la plus téméraire 2044.
Miss Gryffondor et Gryffondor la plus téméraire 2044.

 RPG+  Après l'effort, le réconfort  PV Nora S. 

La grande fille répondit à la question de Solenn, d'une façon assez incertaine, et un minuscule sourire amusé aux coins des lèvres. La rousse ne put s'empêcher de laisser à son tour un petit sourire illuminer son visage, alors que la blonde rajoutait un point important. Solenn se gratta alors la tête, légèrement embêté. Elle ne savait pas trop quoi lui dire, aucun métier spécifique ne lui venait en tête.

-Tu pourrais peut-être faire un métier où tu voyages un peu... J'crois qu'au Ministère y'a des trucs comme ça.

Elle n'en était pas sûre, mais se doutait que certaines personnes devaient autant travailler dans leurs bureaux que voyager. Enfin, Solenn ne s'était jamais intéressé au Ministère, n'y avait jamais mis les pieds et n'écoutait pas les histoires qu'on pouvait y raconter. Elle avait du mal à croire que Ron Weasley ait frôlé la mort là-bas... Quand même, on entrait pas dans un Ministère en croisant les doigts pour ne pas mourir, nan ? Ou peut-être que le monde des sorciers était encore plus fou que ce que Solenn avait pu expérimenter. Olala, la pauvre troisième année était complètement perdue dans ce monde, malgré le fait que cela faisait plusieurs années qu'elle séjournait à Poudlard. Pouvoir créer de la magie grâce à un bout de bois avait déjà était compliqué à concevoir !

-Et tu voudrais faire un métier plutôt créatif ou plus... euh... terre-à-terre ?

L'art faisait partie intégrante de la vie de Solenn dans le dessin, mais aussi dans la musique. Elle n'était pas Mozart, mais s'amusait beaucoup à travailler son instrument dès qu'elle le pouvait. Aussi, elle s'imaginait difficilement que certaines personnes ne puissent pas être très intéressé par quoi que ce soit qui relève de l'imagination. Ecrire, dessiner, jouer d'un instrument, peindre... Il y avait tant de façons de révéler son côté "artiste". Et ce que Solenn aimait dans l'art, c'était toutes les étapes à franchir, tout ce qu'il y avait à apprendre avant de pouvoir se proclamer artiste. Mais encore à ce moment, il y avait toujours quelque chose à perfectionner, quelque chose à modifier, pour s'approcher de la perfection. Et la Serpentard aimait tout cela. Elle voulait pouvoir se perfectionner encore et encore, pour représenter sa Lune de mieux en mieux. Juste pour cela (et aussi pour l'avenir avec Cassiopée), elle aurait bien aimé avancer le temps jusqu'au moment où elle pourrait enfin quitter Poudlard pour vivre la vraie vie.
Qu'est-ce qu'elle détestait cette école. Ces magiciens. Tout aurait été plus facile si elle n'avait pas été capable de créer des oiseaux juste en prononçant une formule et en balançant bizarrement sa baguette. Elle n'était pas faite pour être une sorcière, ça, au moins, elle en était sûre. 

Quatrième année RP (2044-2045)
Serpentard la plus parfaitement parfaite de la mort qui tue (d'après la plus belle personne au monde)
Magic in the hair

 RPG+  Après l'effort, le réconfort  PV Nora S. 

Nora resta pensive face à la première remarque de sa camarade. Elle n'aurait pas spécialement pensé faire un métier où elle avait la possibilité de voyager, à savoir travailler en déplacement, régulièrement. C'était tout simplement une question qu'elle ne s'était jamais posée - si elle souhaitait voyager ou non - n'en ayant tout simplement pas les moyens et les opportunités. Elle songea au fait qu'il existait sans doute bien plus de possibilités de travailler en voyageant que les quelques métiers que pourraient offrir le Ministère, d'ailleurs. De plus, avec toutes les choses qui se passaient de nos jours, il était bien possible qu'il n'y ai même plus de Ministère de la Magie britannique d'ici à ce qu'elle finisse ses études à Poudlard ainsi que ses études supérieures. Nora ne voulait pas faire ce pari là.

"Voyager ne me dérangerait pas, mais franchement je pense que ça ne me manquerait pas non plus. Et je ne suis pas sûre d'avoir envie de travailler pour le Ministère.." dit-elle simplement.

Puis elle écouta à nouveau Solenn, qui lui posa une nouvelle question intéressante et pleine de sens. C'était à cela que Nora voyait qu'elle n'avait pas tellement approfondi la question de son avenir : elle ne s'était jamais posée ce genre de questions.

"Je dirais terre-à-terre, mais avec une petite part de créativité quand même. Pas trop strict, mais pas trop fantaisiste non plus ! Je ne me vois pas exercer un métier lourd et qui me plombe pas sa rigidité, mais je ne suis pas assez artistique, pas du tout, pour faire un métier trop créatif. Je laisse ça aux gens doués comme toi." expliqua t-elle. Elle réfléchit une seconde avant de reprendre, en se mordant la lèvre inférieure :

"Je suis désolée, je réponds vraiment pas très bien à tes questions.. J'ai l'impression d'être un peu à côté de la plaque. Tu me donne un choix entre deux options et je ne suis même pas capable de le faire."

Ses joues rosirent légèrement sous la gêne, mais elle tenta de soutenir malgré tout le regard de la jeune Serpentard. Cette dernière avait l'air calme, et non irritée par le comportement de son ainée. La Gryffondor ne la connaissait pas assez - pas du tout, en fait - pour dire si c'était une façade derrière laquelle elle cachait parfaitement son agacement pour les réponses vaseuses de son interlocutrice, ou si elle arrivait à se contenter de ce qu'elle lui disait. Son analyse semblait malgré tout bien avancer et ses questions étaient toutes plus pertinentes les unes que les autres, ce qui impressionnait un peu la sixième année. Comment se faisait-il que des adolescents de seize ou dix-sept ans ne soient pas capable de mener ce genre de réflexions seuls alors que des élèves de douze ou treize ans le pouvaient sans soucis ? La vie était bien amusante, parfois.

Ma couleur : #B22222
En cas de besoin, ma volière vous est ouverte !
Miss Gryffondor et Gryffondor la plus téméraire 2044.
Miss Gryffondor et Gryffondor la plus téméraire 2044.

 RPG+  Après l'effort, le réconfort  PV Nora S. 

Le Ministère ne l'intéressait donc pas... Certaines personnes, ici, à Poudlard, semblait avoir du mal à apprécier le Ministère. Pour ça, les sorciers étaient comme les Moldus, toujours à se plaindre des gens qui les dirigeaient. De son côté, la Serpentard ne comprenait trop rien à la politique pour faire un commentaire. Elle laissait les autres s'en charger. 
Solenn écouta la blonde continuer de parler, et la rousse laissa un petit rire s'échapper alors que la grande se mordait la lèvre inférieure. Solenn trouvait cela normal d'être indécis sur son avenir, mais la Gryffondor semblait complètement perdue sur ses envies, sur ce qu'elle aimerait faire après ses études, ce qui lui permettrait de se laisser le matin avec un but, une envie, un sourire.
Ses joues devinrent légèrement plus rouges qu'elles ne l'étaient déjà. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas rougi ! Elle répondit alors :

-Oh, je ne sais pas si je suis aussi douée que tu le dis...

Oui, elle savait dessiner. Oui elle savait utiliser un crayon de papier. Mais est-ce que ses dessins étaient-ils réellement beaux, ou juste seulement des dessins d'une fille de treize ans ? Elle aimait ce qu'elle faisait, ça, c'était sûr, mais n'avait jamais su si ce qu'elle créait valait le coup de ne pas faire d'études pour se lancer tout de suite dans l'illustration. Enfin, c'était comme ça que marchait le monde du travail, non ? Abigail et Cassiopée lui disait qu'elle dessinait bien, mais avait-elle réellement cette petite chose qui ferait qu'elle se différenciait des autres, qui dessinaient sûrement bien mieux qu'elle ? Était-elle différente des autres dans ce qu'elle dessinait ?
Mais aujourd'hui, elle s'intéressait à la blonde, pas à elle. Elle ne voulait pas être le centre de l'attention pour une fois. Qu'est-ce que c'était agréable de s'occuper de quelqu'un d'autre que d'elle-même. Alors, continuant de s'amuser à s'imaginer conseillère d'orientation, et chercha une autre réponse tout en se grattant le menton.

-Hum... Quoi d'autre...

Qu'est-ce que c'était dur ! Elle ne se rappelait plus de rien !

-T'aimes bien les animaux ? Et les enfants ?

La française souffla un rire alors qu'elle ajouta :

-C'est pas génial comme question, hein ?

Sa mémoire lui faisait malheureusement défaut, et la liste qu'elle avait vu dans sa tête commençait doucement à s'effacer. Elle n'avait pas tenu longtemps. Elle ferait décidément une très mauvaise conseillère d'orientation... Mais ce n'était pas ça qui la dérangeait le plus. Solenn ne voulait pas décevoir la belle blonde. Elle lui semblait si géniale, si parfaite, et la pauvre rousse n'avait plus de questions en stock. Mince, quoi ! Cela avait bien commencé pourtant.

Désolé pour le retard !

Quatrième année RP (2044-2045)
Serpentard la plus parfaitement parfaite de la mort qui tue (d'après la plus belle personne au monde)
Magic in the hair

 RPG+  Après l'effort, le réconfort  PV Nora S. 

Nora sourit à Solenn par politesse suite à sa première déclaration. La jeune Serpentard se dévalorisait injustement, et elle ne manqua pas de le souligner. De plus, il était selon elle difficile de conseiller une personne qui ne pouvait elle-même pas indiquer ce qu'elle voulait ou aimait en répondant à ce simples questions à choix multiples à l'oral.

"J'aime bien les animaux, mais à petite dose. Je ne me vois pas travailler dans une réserve naturelle par exemple. Et les enfants... Je dirais la même chose en fait."

Nora se mordilla légèrement la lèvre inférieure. A défaut de réellement avancer sur ce qu'elle voulait pour son avenir, elle avait tout naturellement éliminé certaines options, réduisant ainsi le champ des possibles. Elle aurait sans doute du prendre des notes de cette conversation, des différentes questions posées par sa jeune interlocutrice et de ses réponses, parfois vaseuses, parfois pas. Elle avait beau ne pas avoir encore eu réponse à la grande question du jour, elle sentait qu'un entonnoir se dessinait progressivement pour la mener, lentement mais sûrement, à sa future vocation.

"Tu rigole ?" s'exclama t-elle suite à la dernière intervention de la petite fille. "J'aurais du prendre des notes, ça aide déjà beaucoup. Et tu me donne des idées qui pourraient aider, je crois. Que penses-tu que je fasse une liste de toutes les matières que j'ai étudié et que je sélectionne mes préférées, celles qui me donnent envie de poursuivre même après mes études à Poudlard ? Ça pourrait être une piste, non ?" dit-elle avait les yeux écarquillés et le sourire aux lèvres.

Sans réellement attendre une réponse en retour, Nora attrapa une feuille de parchemin vierge et trempa sa plume dans l'encrier noir. Elle griffonna quelques mots, fit une rature, réécrit de nouvelles choses et y ajouta des flèches. Elle admira le tout, les sourcils froncés de concentration. Puis elle retourna la feuille vers Solenn, sans prendre le temps de s'assurer qu'elle était réellement en mesure de déchiffrer son écriture.

"Et grâce à ça, je peux prendre rendez-vous avec le professeur enseignant la matière que je préfère, et parler des possibilités d'études supérieures et de carrière dans ce domaine ! Alors, tu en dis quoi ? Je tente le coup ?"

Le soudain élan de motivation de Nora lui donna un regain d'énergie qu'elle ne pouvait ignorer. Cette motivation et la crédibilité de sa réflexion lui redonnèrent également espoir, chose dont elle avait désespérément besoin à ce sujet. Elle se leva brusquement de sa chaise, les mains posées sur son bureau. Elle n'avait qu'une envie : quitter la pièce pour gagner la volière et envoyer un hibou au professeur concerné par la situation. Mais la nuit portant conseil et ne souhaitant pas faire perdre le temps du corps professoral de l'école, elle tâcha de se calmer. Elle rangea malgré tout vivement ses affaires dans son sac en remerciant vivement Solenn pour son aide.

"Solenn, je crois bien que tu viens de sauver mon avenir ! Tout me semble moins compliqué, à présent. Et c'est grâce à toi. Tu es vraiment mature pour ton âge, tu sais." finit-elle avec un petit sourire en coin. "Je te laisse, il faut que je file. On se recroisera sans doute dans les couloirs. En attendant, bonne fin de journée !"

Elle fit un signe de la main à l'attention de la petite fille avant de quitter la salle, des rêves plein la tête.

Fin du RPG pour moi, je te laisse clôturer. Merci pour ce moment !

Ma couleur : #B22222
En cas de besoin, ma volière vous est ouverte !
Miss Gryffondor et Gryffondor la plus téméraire 2044.
Miss Gryffondor et Gryffondor la plus téméraire 2044.

 RPG+  Après l'effort, le réconfort  PV Nora S. 

Visiblement, Nora ne détestait rien complètement mais n'adorait rien non plus. Solenn l'écouta répondre à sa question, se mordant la lèvre en essayant de chercher une autre question qui pourrait convenir. Heureusement, Nora s'empressa de la rassurer sur son petit rôle dans sa décision d'un futur métier, et Solenn lâcha un sourire, contente d'avoir pu aider. Elle répondit en hochant la tête à la proposition de la blonde, et la regarda s'emparer d'un parchemin et de sa plume. La rousse la regarda écrire, trouvant son écriture magnifique - elle n'était pas très objective - et apprécia que Nora lui tourne la feuille, lui permettant d'essayer de déchiffrer les quelques mots inscrits sur la feuille. *Une écriture de médecin ça...*

La Gryffondor lui posa une autre question, pleine d'un espoir retrouvé. La soudaine vague d'énergie de la plus pagée submergea à son tour Solenn qui réagit en conséquence. 

-Oui, carrément !

Elle regarda sans réellement réagir la blonde ranger ses affaires à la vitesse de la lumière, et rougit à son compliment. Solenn n'était pas habituée à recevoir des compliments de personne autre que sa mère - et on ne peut pas croire ce que disent les parents bien sûr - , et cela lui faisait extrêmement plaisir

-A toi aussi... Bonne fin de journée...

Mais la blonde était déjà partie, laissant Solenn seule à sa table avec un léger pincement au cœur. Elle était partie bien vite, alors que la jeune française aurait bien aimé parler peut-être encore un peu avec elle. A son tour, elle prit ses affaires et les fourra dans son sac en bandoulière. La journée allait bientôt prendre fin, et Solenn était bien fatiguée. Elle se leva et se dirigea vers la sortie, la tête pleine de la discussion avec Nora Starks.

Merci pour ce rp ! 

Quatrième année RP (2044-2045)
Serpentard la plus parfaitement parfaite de la mort qui tue (d'après la plus belle personne au monde)
Magic in the hair