Salle d’études

Inscription
Connexion
  Retour

Le mur mouvant  mission 

« ça ne coute rien d'essayer, du moins j'espère. Dis-nous comment tu t'appelles, depuis le temps que je veux savoir ton nom... »

La question maintenant était de savoir si le Poufsouffle arrivait à lancer des sorts informulés. Mais en même temps, s’il ne savait pas, comment pouvait-il apprendre à se servir de sa baguette ? Bonne question ! Meilla attendit donc de voir si le garçon traçait des lettres avec sa baguette mais rien ne se produisit… La rouquine ne pouvait même pas l’appeler par son prénom ! Elle détestait cela, ne pas connaitre le nom des gens ! Mais bon de toute manière ils n’avaient pas le choix… La deuxième année se mit au travail. S’ils voulaient un jour sortir de là, ils devaient déblayer au plus vite ce mur de pierre pour pouvoir passer à travers. Un filet de lumière apparu venant d’une drôle de salle, d’après la tête des deux autres élèves. Meilla n’aurait jamais pensé que la salle serait éclairée. Elle était quand même inaccessible sans recherches ! Il devait sûrement s’agir d’une ancienne salle, désaffectée. La rouquine décida alors de suivre les autres. Après tout, elle n’avait pas vraiment d’autre option. Elle éteignit son lumos mais garda sa baguette en main ; on ne savait jamais !

En arrivant dans la pièce, la jeune fille comprit tout de suite pourquoi les deux autres faisaient une tête pareille, il y avait des ordinateurs posés sur des tables. Elle venait d’une famille mi Moldue mi sorcière, aussi, elle connaissait ces drôles d’instruments ! Ses cousins étaient complétement fans de ces machines qui permettaient de jouer à des jeux, parler à des gens ect, ect… Meilla ne comprenait pas bien l’intérêt de tout cela, mais c’était sûrement dû au fait qu’elle était une sorcière et donc qu’elle pouvait faire la plupart des choses avec sa baguette. Mais elle devait bien avouer que c’était quand même assez amusant de temps en temps, surtout lors des repas de familles qui étaient, selon les mots de sa cousine « des endroits seulement utiles pour manger, pour le reste, ils ne servent à rien ! » C’était aussi l’avis de la rouquine bien qu’elle puisse s’amuser. Même si, elle n’avait absolument pas le droit de faire de la magie, ce qui était moins marrant (surtout qu’elle n’avait même pas le droit d’en parler !)

Mais passons ! La deuxième année se demandait si elle devait dire ce qu’elle pensait de cette salle au risque de se faire passer pour une « misse-je-sais-tout » ou ne rien dire et les laisser dans le doute… Elle décida alors de mélanger les deux solutions :

« Je pense que c’est l’ancienne salle d’étude des Moldus car ces trucs sont des ordinateurs. Vous en pensez quoi ? »

Elle ne voulait pas donner de directive, elle n’était pas faite pour, aussi préférait-elle avoir l’approbation des deux autres avant de faire quoi que ce soit. Néanmoins, en attendant de voir ce qu’ils voulaient faire, elle s’installa sur une chaise et alluma un des ordinateurs. Ils étaient vieux et devaient moisir là depuis longtemps si on en jugeait à la poussière accumulée. Malgré cela, la machine démarra. Elle n’était pas si rouillée que cela finalement !

Pendant qu'elle faisait cela, le garçon avait disparu et Victoria regardait d'un air incrédule et le passage qu'ils venait de prendre (où le garçon était sûrement allé) et la rouquine qui "jouait" avec l'ordinateur.

~En voyage autour du monde et en couple avec la fille la plus extraordinaire du monde ~
Attention, apparition de carottes hallucinogènes dans le secteur des ornithorynques.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Le mur mouvant  mission 

Le groupe était sans doute proche de la sortie. Du moins, c'est ce qu'espérait Vicky. Elle se trouvait dans la salle d'étude des moldus, et regardait avec stupéfaction le décor. Les blocs blancs l'impressionnait. A quoi peut-il bien servir dans le monde des moldus ? Le garçon se précipita sur la porte, essayant de l'ouvrir, mais apparemment elle était fermé à clé. En même temps, Victoria s'en doutait. Une salle si poussiéreuse, être forcement fermés à clé pour éviter que des élèves – comme nous par exemple – aient la brillante d'idée d'y jeter un coup d'œil. Victoria s'approcha de lui, et pointa sa baguette magique sur la porte:

« Attends, je vais t'aider. Alohomora! »

On entendit un déclic de porte et Victoria tenta d'ouvrir la porte. Celle-ci lui obéit. Aussitôt, le garçon sortit de la pièce donnant sur le couloir de Poudlard et courut. Victoria ouvrit sa bouche, mais elle n'avait pas le courage de le rappeler. Il était peut-être sous le choc de son aventure ? La septième année se demandait s'il reviendrait ou s'il s'était enfuit pour plus les revoir, elle laissa la porte légèrement entrouverte, avant de rejoindre la Serdaigle.

Dans sa tête, des choses se mélangeaient, elle ne voulait pas lui faire peur à ce garçon, en plus elle ne savait même son nom. En faite, elle vient de remarquer qu'elle ne savait rien de lui, elle ne savait pas son nom, sa maison, rien. C'est dur d'avoir un handicap, Victoria le comprend, elle le comprend mieux que personne puisqu'elle aussi en possède un. La différence, c'est qu'il est important qu'elle n'en parle à personne.

Meilla était en train de bidouiller sur l'un des gros cubes blancs. Victoria ouvrit la bouche encore une fois, elle s'apprêtait à lui dire quelque chose, genre, ça peut être dangereux, de faire attention quand elle vit des images bougés sur le cubes. Ce n'était pas tous à fait fluide mais c'était surement du à la vieillesse de l'appareil. En tous cas, elle était fascinée par ce qu'elle voyait, elle n'aurait jamais cru ça possible. Les gros cubes étaient donc quelques choses provoquant des images contrôlables.
*Voilà quelques choses que les journalistes devraient avoir pour améliorer les illustrations. * pensa-t-elle. Elle s'installa sur une chaise à côté de la deuxième année et la regarda faire:

« Le muet s'est enfuit, j'ai bien peur que l'aventure l'est choqué. » Dit-elle tristement. Elle montra ensuite le cube blancs: « Tu sais t'en servir à ce que je vois. Alors explique-moi tous, comment ça s'appelle, et à quoi ça sert ? Je ne pensais pas que les moldus pouvaient être si innovants. »

Victoria voulait tous savoir, sur ces gros cubes blancs. A quoi peuvent-ils bien servir dans le commun des moldus. Comment cela a été fabriqué ? Et pourquoi ? D'un coup, elle regretta même que les cours d'étude des moldus aient été supprimé. Pour elle qui n'aimait pas beaucoup les moldus, c'étaient surprenant. Mais elle va bientôt tous savoir, grâce au professeur Meilla.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Le mur mouvant  mission 

La poignée de la porte ne faisait pas escompte de la poussière ambiante qui pesait lourdement sur tout le mobilier présent dans la petite pièce, dont Enaël avait quelques idées quant à ses fonctions. Un bon millimètre de poussière s'était déposé, appliquant une sorte de voile sur chaque objet, lui conférant un côté ancien, presque l'envie de l'utiliser pour l'épousseter. Mais tel n'était pas l'objectif du petit garçon en ce moment-même, bien au contraire. Tout ce qui l'intéressait pour l'instant présent était cette fichue poignée de porte qui le lui résistait. Aussi bien qu'il adorait que quelques difficultés viennent pimenter son quotidien, il détestait les voir persister et se hisser sur sa route, le poussant à faire demi-tour. S'il avait été tout seul, sans les deux demoiselles qui l'accompagnaient maintenant depuis au moins une bonne demie heure, il aurait certainement donné un bon coup de pied dans la porte, quitte à se blesser ou même avoir une quelconque punition...

Pendant que la Serdaigle semblait embrasser du regard la salle, qui devait lui chuchoter bien des secrets, au vu de sa mine réjouie, Victoria le scrutait. Il sentait en effet son regard presque pesant se poser sur lui, peut être une simple marque d'attention et de compassion mais très clairement il n'en avait guère envie. Tout ce dont il avait envie actuellement était l'ouverture de cette fichue porte ! Et aucune des deux ne semblait être encline à l'aider. Il était d'ailleurs persuadé que Meilla devait penser qu'un sortilège informulé était à sa portée. Mais bien sûr, un petit première année qui vient tout juste d'arriver devait connaître et savoir exécuter à la perfection un sortilège informulé ! Mais où va le monde ?

Le nom "d'ordinateurs" lui parvint. Elles étaient parvenues à mettre un nom sur les boîtes figurant sur chaque table. Bien qu'il eut quelques origines moldues dans les veines, il ne s'était pas particulièrement familiarisé avec les instruments moldus. Il ne doutait pas qu'il devait bien leur servir mais leur utilisation ne passionnait guère le petit Poufsouffle, surtout en ce moment. Il était en boucle et le seul moyen de l'en dépêtrer était de le sortir de ce bourbier. Heureusement, une bonne âme l'entendit.. Pas trop tôt dans un sens. Et cette bonne âme n'était autre que Victoria. Plus proche de la fin de sa scolarité que de son début, Enaël, quand il croisait son regard, ressentait de la peine pour la jeune fille. Comme s'il ressentait toute la souffrance dont elle avait fait preuve par le passé, que ce soit à Poudlard comme ailleurs. Enfin, il ne se permettait pas de poser ce genre de questions, même s'il avait eu la chance de pouvoir le lui poser.

Avec un petit clin d'oeil de reconnaissance, le Poufsouffle s'en était allé, les jambes à son coup dans le couloir pour revenir à leur point de départ.

*Pourvu que mon carnet n'ait pas bougé ! * ne cessait de le tourmenter.
Courant de plus en plus vite, il ne croisa personne, strictement personne. À croire que cet étage était ... maudit. N'allez pas faire de réflexion raccourcie avec la présence du bureau du directeur non loin.

Son coeur battait la chamade, comme lors d'un rendez vous avec une vieille connaissance, que l'on a perdu de vue depuis des années. Une intersection de couloir et le voilà dans le tout premier couloir, là où tout avait commencé ! Le contenu de son sac était éparpillé sur les dalles du couloir, son carnet se trouvait à un demi-mètre du piano, enfin il pourrait à nouveau en scruter les moindres détails en caressant les pages ou encore la couverture. Il ne l'avait donc pas perdu. Une larme s'échappa de sa pupille pour aller rencontrer l'ourlet de sa lèvre qui à présent se tordait en un sourire reconnaissant. Reconnaissant envers qui ? envers quoi ? Il ne le savait pas mais il aurait pu remercier n'importe qui !

Ses affaires toutes rassemblées dans son sac, sac mis en bandoulière sur son épaule, il retourna sur ses pas pour enfin arriver à l'embrasure de la porte de la salle supposée de cours d'EDM. Un petit sourire vint à illuminer son doux visage puis un signe de main à l'intention des deux demoiselles, après avoir toussoté, vint clore leur aventure.


Reducio
Je vous remercie pour ce RPG. À bientôt

Le mur mouvant  mission 

Pendant que Meilla était en train de regarder ce qu’elle pouvait faire des « gros cubes blancs », Victoria ouvrit la porte de la salle pour laisser le Poufsouffle sortir. Il s’enfuit en courant comme s’il était possédé par le diable en personne ! C’est vrai que vivre une aventure comme celle-ci n’était pas chose aisée, surtout quand on est en première année et à fortiori quand on ne peut pas parler ! La rouquine se demandait s’il allait revenir les saluer avant de prendre un autre chemin ou s’il était déjà parti, définitivement. Mais bon, le temps le lui dirait !

« Le muet s'est enfuit, j'ai bien peur que l'aventure l'ait choqué. »

C’était exactement ce à quoi pensait Meilla quelques instants plus tôt ! Visiblement, elle n’avait pas pensé cela inutilement. Elle n’avait pas l’esprit tordu ou quoi que ce soit du même genre ! Elle avait juste eu une idée que quiconque se serait trouvé dans la même pièce aurait pensée. Victoria ajouta :

« Tu sais t'en servir à ce que je vois. Alors explique-moi tous, comment ça s'appelle, et à quoi ça sert ? Je ne pensais pas que les moldus pouvaient être si innovants. »

Et oui, la jeune fille savait s’en servir et plutôt pas mal d’après ce qu’elle avait réussi à reproduire bien qu’elle n’ait pas touché d’ordinateur depuis quelques temps. La rouquine n’était pas sûre d’elle, mais la demande de son ainée ressemblait beaucoup à une demande d’un élève à un prof. Meilla, prof d’ordinateur ? Si elle avait dit ça à son cousin, il n’en reviendrait pas. Il trouvait qu’elle était maladroite sur un ordinateur ! En même temps, elle n’en avait pas chez elle et encore moins au château, mais elle ne pouvait pas parler de Poudlard à son cousin ! Alors, elle se contentait d’essayer de rester loin de cet objet. Comme cela, elle n’avait pas le droit aux moqueries ! Mais, il ne fallait pas qu’elle pense à lui. La dernière fois qu’elle l’avait vu, elle avait fait un tour de magie sous ses yeux et ça lui avait valu une punition alors… Ce n’était pas vraiment un bon souvenir !

« Oui, mon père est Moldu et mes cousins en ont un. Donc, c’est un ordinateur. Je ne peux pas vraiment t’expliquer comment il fonctionne mais c’est une grosse machine qui marche à l’électricité. Avec, tu peux faire une recherche sur ce que tu veux. Par exemple, si tu veux trouver ce qu’est telle créature, tu peux taper son nom sur internet et tu auras des explications dessus. Ne me demande pas ce qu’est internet je ne pourrais pas te répondre sans dire d’autres mots que tu ne connaitras pas et puis... C’est un peu compliqué. Evidemment, comme c’est fait par des Moldus, tu ne trouveras pas d’informations sur la plante à Pipaillon ou sur des trucs magiques ! Sinon, tu peux faire des jeux et acheter des choses. Dernière utilisation, tu peux écrire et mettre en page… D’ailleurs, j’y pense, ça serait vraiment utile pour la mise en page des journaux !! Je crois que j’ai fait le tour… Bon ça va bientôt sonner et il vaut mieux que je ne rate pas mon prochain cours et toi de même. Tu viens ? »

Et les deux jeunes filles sortirent de la salle en prenant bien soin de la refermer derrière elles. Le Poufsouffle avec qui elles avaient vécu l’aventure repassa leur dire en revoir et chacun repartit de son côté.

Reducio
Je ne sais pas si tu veux re poster Victoria mais que tu re postes ou non moi j'ai finis! C'était cool un RP avec vous deux, je me suis bien amusée!!

~En voyage autour du monde et en couple avec la fille la plus extraordinaire du monde ~
Attention, apparition de carottes hallucinogènes dans le secteur des ornithorynques.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Le mur mouvant  mission 

Le garçon muet – dont Victoria ne connaissait toujours pas le nom – s'était enfuit laissant Meilla et Victoria seule dans une vieille salle d'étude des moldus, poussiéreuse par le temps. Victoria qui se méfiait toujours de la Serdaigle avait décidé d'essayer de s'ouvrir un peu et de dialoguer un peu, histoire de ne pas rester sur les paroles qu'elles avaient eut précédemment. La Serdaigle étant en train d'utiliser l'un des gros cubes blancs, Victoria en avait profiter pour s'y intéresser, elle qui venait d'une famille sorcière, elle n'avait pas pu apercevoir ce genre d'engin auparavant. La capitaine des Serdaigle répondit alors:

« Oui, mon père est Moldu et mes cousins en ont un. Donc, c’est un ordinateur. Je ne peux pas vraiment t’expliquer comment il fonctionne mais c’est une grosse machine qui marche à l’électricité. Avec, tu peux faire une recherche sur ce que tu veux. Par exemple, si tu veux trouver ce qu’est telle créature, tu peux taper son nom sur internet et tu auras des explications dessus. Ne me demande pas ce qu’est internet je ne pourrais pas te répondre sans dire d’autres mots que tu ne connaitras pas et puis... C’est un peu compliqué. Évidemment, comme c’est fait par des Moldus, tu ne trouveras pas d’informations sur la plante à Pipaillon ou sur des trucs magiques ! Sinon, tu peux faire des jeux et acheter des choses. Dernière utilisation, tu peux écrire et mettre en page… D’ailleurs, j’y pense, ça serait vraiment utile pour la mise en page des journaux !! Je crois que j’ai fait le tour… »

Un ordinateur ? C'est comme ça que ça s'appelle ? Finalement, les moldus aussi on des noms de choses imprononçable. C'est quoi l'électricité ? Et Internet ? Meilla employait des mots que Victoria ne connaissait absolument pas, c'était vraiment bizarre. Après avoir comprit la moitié de ce que la Serdaigle a pu prononcé, Victoria se demanda à quoi pouvait bien servir de rechercher des informations sur un truc qui prend autant de place qu'un meuble de bibliothèque. Mais elle préféra pas faire la réflexion à sa camarade. Et c'est vrai que les « ordinateurs » comme les moldus les appellent, seraient utile pour la mise en page des journaux, mais Vicky préfère une bonne vieille plume, et un coup de baguette pour modifié l'écriture selon son envie. Trop habitué à la magie. Elle vit la deuxième année se lever et elle en fit autant:

« Bon ça va bientôt sonner et il vaut mieux que je ne rate pas mon prochain cours et toi de même. Tu viens ? »

Victoria regarda l'heure, accroché au mur, mais c'était une horloge arrêté. Elle décida de faire confiance à Meilla et de la suivre. En effet, fallait pas qu'elle soit en retard, à l'approche des ASPIC, les professeurs ne pardonnent rien. Elle avait un peu de mal à suivre les cours selon les matières, mais continuent de faire des efforts, c'est le prix à payer pour être un bon sorcier.

« Ravie d'avoir pu faire cette découverte avec toi, à plus tard j'espère... »

Et elles se séparent, Victoria prenant la direction du parc, pour rejoindre les serres de Botanique.

Fin du RPG


Reducio
Merci à tous les deux pour ce RP ;)
  Retour