Salle de bal

Inscription
Connexion

Table de K. Ethawee et L. Irenion

Image

Cette table est réservée à Kaya Ethawee et Lira Irenion.

Au menu : Il vous est proposé comme entrée... du Foie gras, du Saumon fumé ou des Verrines de Noël (au choix).
Comme plat, vous pourrez savourer... une délicieuse Dinde de Noël, accompagnée de pommes de terre et d'haricots verts.
Comme dessert, vous aurez le choix entre... un Tiramisu, une Bûche de Noël ou une Mousse Framboise.

Passez une merveilleuse soirée !

Image



Sur le ciel de nos blessures je te peindrai un idéal,
Et si nous sommes cernés de murs, moi j'en ferai des cathédrales.

Table de K. Ethawee et L. Irenion

La première pensée de Kaya ce matin-là fût que son rêve était trop beau pour qu'il s'arrête ainsi infini, et elle rabattit la couverture sur sa tête en espérant se rendormir. Elle flottait encore sur les vapeurs oniriques lorsqu'une deuxième réflexion concernant le bruit ennuyant que faisait le vent à l'extérieur l'effleura. Et alors que la clarté du jour s'immisçait lentement sous ses paupières, elle réalisa que le 24 décembre était enfin arrivé. Elle sauta subitement sur ses pieds en criant à qui voulait l'entendre, ou plutôt ne le voulait pas à en croire les visages fatigués des élèves du dortoir Natalie McDonald, que quelques heures seulement les séparaient du bal de Noël tant attendu. Heureusement, la plupart de ses camarades étaient déjà sur pied, et les dernières furent tirées du lit en moins de temps qu'il n'en fallait pour dire "Wingardium Leviosa", souriant à cette idée. Une superbe journée s'annonçait.

L'agitation qui avait caractérisé le château pendant les dernière semaines était à son comble. Les elfes de maison s'acharnaient à la préparation et à la décoration de la salle, des élèves surexcités parcouraient les couloirs en s'interpellant et en rigolant, et Kaya n'osait même pas imaginer la panique en cuisine. Elle avait quant à elle donné un dernier cours de danse récapitulatif à la nouvellement nommée préfète de Gryffondor et amie Esmée Peterson, plus pour la rassurer qu'autre chose. C'était une élève appliquée, encore plus lorsque cela concernait Monsieur Flynch, et elle savait qu'elle serait trop attentive pour ne serait-ce qu'effleurer le pied du professeur de métamorphose.

Plus les heures passaient, plus la tension montait, et le dortoir était en effervescence. Chacune avait revêtu sa robe de bal et finissaient de se préparer. Lira et Kimiah s'acharnaient sur les cheveux de Nora afin de les faire tenir en tresse tandis qu'une autre vérifiait que sa robe était bien ajustée. Kaya sourit, attendrit par la scène. Cela ne faisait que quelques mois qu'elles se connaissaient pour la plupart, et elle était heureuse d'être tombée dans cette maison pleine de vie et de joie. Se regardant dans un miroir, elle lissa sa robe du plat de sa main. Ce genre de vêtement de la dérangeait pas, mais elle se voyait mal aller au bal avec un habit trop compliqué et inconfortable, et elle avait demandé à sa mère de lui envoyer l'étoffe qu'elle avait portée à l'anniversaire de mariage de ses parents l'été même. La robe était assez sobre par sa couleur pâle, et appropriée à l'événement par sa jupe satinée. Du moins, elle l'espérait. Elle passa la main dans ses cheveux lissée par une camarade pour l'occasion, et attrapa le cadeau qu'elle avait emballé aussi soigneusement que possible pour sa cavalière, Lira Irenion.

Sa collègue de journalisme lui avait proposé de l'accompagner alors qu'elles étaient en salle commune avec d'autres Gryffondor, et Kaya avait immédiatement accepté. Elle venait d'apprendre qu'elle ne pourrait pas retourner en Irlande pour Noël, et elle devait avouer que cela la surprenait autant que cela la blessait. Pendant les vacances d'Halloween, ses parents lui avaient envoyé un hibou pour lui dire qu'elle devrait rester au château car ils devaient aller en Angleterre pour étendre leur production. Cela ne l'avait pas dérangé plus que ça. Beaucoup de ses camarades restaient, et bien qu'elle aurait voulu sentir l'air irlandais qui lui manquait tant, elle savait que c'était une occasion inestimable pour ses parents. De plus, ils méritaient bien quelques jours de repos loin de la ferme. Mais Noël était la fête familiale par définition, et la passer loin de ses parents était inconcevable pour la jeune fille. Du moins, jusque maintenant. Heureusement, Poudlard était le lieu idéal pour se changer les idées, surtout en cette période, et elle savait que Lira saurait la faire rire. Et elle pouvait ainsi participer au bal, ce qui était une compensation non négligeable.

Attrapant le bras de sa cavalière, Kaya sourit de toutes ses dents :


"Prête ?"

Reducio

Rapides comme le vent et féroces comme le lion - les Griffes Ardentes
Élève du Mois de Janvier 2017
Gryffindor Girl Power - A.B.
Pas d’avatar
Lira Irenion  

Table de K. Ethawee et L. Irenion

Lira s'était réveillée de bonne humeur se matin, elle était dans les premières à se réveiller dans le dortoir Natalie McDonald et était déjà en direction de la Grande Salle pour petit déjeuner.
Une fois fait, elle remonta dans son dortoir, la plupart de ses camarades étaient prêtes. Lira enfila sa robe et tressa sa longue chevelure rose en deux tresses.
Elle avait mit une robe blanche à volant avec des motifs bleu-gris, des longues manches voilées et des collants avec également des motifs dans les mêmes tons. Elle avait accroché un noeud à l'arrière de sa tête ainsi que deux pinces en forme de flocons dans ses cheveux.
Elle était maintenant prête et était partie aider Kimiah à tresser les cheveux de Nora.


Elle se promenait dans le château en attendant la soirée, c'était enfin la veille de Noël. Elle ne savait pas ce que ses parents lui enverraient par hibou postale et avait hâte de la découvrir, peut être que son présent serait livré par Dédhidec. Elle sourit à cette pensée et observait les préparatifs du bal.
La Gryffondor avait hâte d'y être. Elle avait prit son courage à deux mains pour demander à sa collègue de la Petite Mornille de l'accompagner.
À sa plus grande joie, cette dernière avait accepté, et c'est au bras de Kaya Ethawee qu'elle pénétra dans la salle de bal, déjà rempli.


"Plus que prête !"

Elle sourit à son amie et avançait à la recherche de leur table. Elles trouvèrent cette dernière plutôt rapidement, Lira tira la chaise de Kaya en souriant et prit la voix d'un gentleman en s'inclinant.

"Si madame le veut !"

Une fois son amie assise, elle poussa la chaise et partit s'asseoir en face. Elle sentait qu'elle allait passer une super soirée.

Table de K. Ethawee et L. Irenion

Les deux jeunes filles entrèrent dans la Salle de Bal bras dessus, bras dessous, prêtes à passer une excellente soirée. Un énorme sapin trônait au fond de la pièce, entouré de deux conifères plus petits qui dominaient des centaines de tables pour deux mises en place pour l'occasion. Kaya n'aurait jamais imaginé pouvoir en caser autant dans la salle, et il fallait dire que la magie ne cessait de l'étonner. Des flocons se déversaient sur les têtes des élèves émerveillés, et elle ne chercha pas à savoir s'ils étaient vrais, préférant savourer le moment. Les elfes de maison avaient été fabuleux, et elle nota dans un coin de sa tête de les remercier plus tard.

Les deux Gryffondor dévalèrent les escaliers en saluant des connaissances de différentes maisons. En voyant les couples défiler entre les tables, Kaya se demanda alors comment elles allaient bien pouvoir trouver la leur, mais sa cavalière semblait savoir ce qu'elle faisait et elle se laissa porter en souriant. C'était drôle comment la petite fille timide aux cheveux roses avait évolué en seulement quelques mois à Poudlard. Gryffondor l'avait changée, c'était certain. Elle semblait plus déterminée, maintenant, et avait clairement plus confiance en elle, bien qu'il lui arrivait encore de rougir devant des inconnus.

La curiosité de Kaya remonta alors et elle observa les cavaliers de chacun. Elle aperçut Nora avec Arthur Grimms et adressa un sourire malicieux à son aînée de Gryffondor, et la vue d'Elina Montmort et de Paul Bricou la surprit. Bien qu'elle ne les connaissait pas personnellement, elle avait cru comprendre que les choses avaient été tendues entre eux à un certain moment. Mais la réelle interrogation de la soirée était l'accompagnatrice de Monsieur Flynch, leur directeur de maison. La salle commune des Gryffondor avait jasé pendant plusieurs semaines à ce sujet, et les paris avaient fusé. Mais personne n'aurait pu imaginer qu'il irait au bal avec Madame Loewy, le deuxième mystère de la soirée. Et ça, ça allait faire parler. Les prochains Bruits de Couloir allaient être très intéressants.


Plongée dans ses pensées, Kaya n'avait pas remarqué qu'elles étaient arrivées à leur table, et Lira la tira de ses réflexions en lui tirant une chaise :

"Si madame le veut !"

Kaya sourit et s'assit, lui adressant un signe de tête pour la remercier. Elle déposa le petit paquet cadeau à côté de son assiette. Elle comptait l'offrir à Lira lorsqu'un attroupement d'élèves attira son regard à l'autre bout de la salle. Une banderole surmontait la devanture et annonçait une tombola. Cela remémora de bons souvenirs à la petite irlandaise. Ce genre d'événements était également organisé pendant la fête de son village, et elle avait même tenu le stand, une année. Elle désigna donc les élèves qui faisaient la queue à sa cavalière et lança avant de se lever :

"Regarde, il y a une tombola. On va prendre un ticket ?"

Rapides comme le vent et féroces comme le lion - les Griffes Ardentes
Élève du Mois de Janvier 2017
Gryffindor Girl Power - A.B.
Pas d’avatar
Lira Irenion  

Table de K. Ethawee et L. Irenion

Lira vit son amie poser un paquet sur la table, ce qu'elle fit également. Elle espérait que le cadeau allait plaire à son amie, elle la connaissait peu et avait beaucoup cherché, restait encore à ce que le cadeau lui plaise.
La Salle de Bal était impressionnante, Lira n'avait pas encore prit le temps de la détailler.
Il s'y trouvait des tables où étaient assis des couples, la Gryffondor remarqua quelques connaissances ou amis, elle sourit à quelques uns puis reprit sa contemplation de la salle, plusieurs sapins étaient disposés et décorés avec goût, et de la neige tombait du plafond. Lira était émerveillée, elle n'avait encore jamais vu une salle aussi joliment décorée. Une atmosphère chaleureuse s'y dégageait, malgré les couleurs froides.
Les tables étaient également décorées avec soin, au centre de ces dernières se trouvait un menu, la jeune fille le prit et découvrit avec joie ce qu'il leur était proposé. Elle allait se régaler et avait hâte d'être servi, restait encore à savoir quoi choisir, ce qu'il risquait de ne pas être une mince affaire.


"Regarde, il y a une tombola. On va prendre un ticket ?"

La rouge leva la tête vers sa camarade qui se trouvait debout, elle pointait du doigt un groupe d'élève qui attendaient patiemment leur tour.
Lira se leva également et suivie son amie jusqu'au groupe. Une fois leur ticket prit, elles retournèrent à leur place.
Sur le trajet, la jeune fille avait eu le temps de détailler la tenue de Kaya, elle était joliment vêtue, sa robe lui allait à ravir.
Lira hésitait à offrir son cadeau de suite, elle avait peur qu'il ne plaise pas à sa cavalière, elle savait qu'elle aimait écrire mais trouvait son cadeau plutôt simple.
Ce dernier était emballé dans un papier blanc aux motifs dorés et bronze avec un noeud doré. Lira n'était pas très doué pour emballer des cadeaux mais était plutôt fière du rendu.
Sous l'emballage se trouvait un étui avec un stylo plume blanc, où se trouvait gravé des fleurs sur le manche. Elle s'était souvenu d'un cours de première année et avait essayé plusieurs fois de transformer un objet en stylo plume et avait réussi au bout de plusieurs tentative. Elle avait également acheté du papier à lettre qui changeait de couleur et de décoration en fonction du contenu de cette dernière et pour finir, il se trouvait un petit sachet en tissu rempli de plume en sucre et de chocogrenouilles.
Lira tendit la paquet cadeau, sans dire un mot, à son amie et lui offrit par la même occasion une rose blanche.
Elle rougit de peur que le cadeau ne plaise pas et attendit le verdict en regarda les tables voisines pour tenter de cacher sa gêne.

Table de K. Ethawee et L. Irenion

Après avoir pris leur ticket au stand de Tombola, les deux jeunes filles retournèrent s'asseoir à leur table. À peine furent-elles installées que Lira tendit timidement son cadeau. Kaya se demanda ce que l'emballage bronze et or pouvait contenir. Sa cavalière était quelqu'un de très affectueux et qui adorait les câlins. Peut-être avait-t-elle choisi une peluche ? Ou une poupée de taille humaine ensorcelée pour en faire à son propriétaire ? Kaya rigola mentalement à cette idée un peu farfelue, et tentant de calmer sa curiosité, avança son propre paquet tout tarabiscoté vers sa camarade. C'était une plume amérindienne d'origine que les Ethawee avaient gardée pendant des générations. Elle était traditionnellement destinée à tuer les adversaires de son propriétaire, mais Kaya l'avait ensorcelée pour qu'elle puisse servir à un usage plus commun, comme écrire. Elle avait également inséré une note dans le paquet pour expliquer l'histoire de la plume et justifier son présent. Celui-ci pouvait en effet sembler légèrement violent, mais la petite Irlandaise avait pensé que Lira pourrait l'interpréter d'une différente façon : la plume servirait en effet à tuer, mais pas les hommes. La page blanche.

"Désolé pour le paquet, je ne suis pas assez douée et patiente pour emballer correctement un cadeau. J'espère qu'il te plaira en tout cas."


Elle sourit à sa cavalière et lui fit le signe de l'ouvrir, tandis qu'elle arrachait indélicatement son propre papier cadeau. Elle découvrit un magnifique stylo-plume, accompagné de papier à lettre enchanté et d'un sachet de friandises. Kaya fût prise d'un gros fou rire et tenta de le dissimuler tant bien que mal. La nourriture était sacrée chez les deux Gryffondor, et elles appartenaient toutes les deux à l'équipe journalistique, elle aurait dû s'en douter. Une rose blanche se trouvait avec la cadeau, et l'irlandaise se calma un peu en pensant que Lira l'avait fait exprès. Elle savait que Kaya s'y connaissait en plantes, et que la fleur représentait la pureté, la paix, et un nouveau départ, ensemble, à Poudlard. Elle remerciait sincèrement sa camarade d'un signe de tête lorsque quelques notes de guitare électrique retentirent dans la salle de bal. Kaya se redressa sur sa chaise en commençant à fredonner la mélodie de A Day to Remember de Right Back At It Again, et lança à son amie :

"Tu as faim ou tu préfères aller danser ? J'adore cette chanson !"

C'était un musique rythmée, entraînante, et tout à fait appropriée à l'événement. Kaya allait en effet se souvenir de ce premier bal de Noël à Poudlard.


Rapides comme le vent et féroces comme le lion - les Griffes Ardentes
Élève du Mois de Janvier 2017
Gryffindor Girl Power - A.B.
Pas d’avatar
Lira Irenion  

Table de K. Ethawee et L. Irenion

Lira prit le paquet cadeau que lui tendait Kaya, contrairement au sien, le paquet était... Lira n'avait pas les mots pour le décrire. La jeune fille ne semblait pas une spécialiste de l'emballage. Si elle savait le temps que Lira avait prit pour emballer son cadeau, elle s'y était reprit tellement de fois que son rouleau d'emballage y était passé entièrement.
Elle ne fit pas de manière et déchira le papier cadeau puis le roula en boule et le posa sur le coin de la table, elle irait le jeter quand l'occasion se présenterait. Elle adorait déchirer le papier, elle trouvait ça marrant et étrangement, c'était ce qu'elle préférait le plus à noël, des cadeaux, elle en avait souvent, mais rare, étaient les fois où ces derniers étaient emballés.
Sous l'emballage se trouvait une plume ainsi qu'une note, la plume était magnifique. Elle l'a prit doucement dans les mains pour l'admirer dans tous ses détails. Elle était blanche avec une extrémité noire et un oval rouge.
Elle la reposa délicatement et lu la note. Cette plume était originellement utilisée pour tuer mais Kaya l'avait ensorcelé. Quel dommage, Lira avait une si longue liste. Elle dit à cette pensée et vit que son amie rigolait également à la vue de son cadeau, la rouge espérait que son cadeau avait plu à sa camarade Gryffondor.


"Tu as faim ou tu préfères aller manger ? J'adore cette chanson !"

Kaya avait sorti Lira de ses pensées, manger ou danser ?
Lira avait toujours faim, même après avoir avaler son dessert, elle aurait encore faim. Personne ne savait comment elle faisant mais c'était pourtant simple, le secret résidait dans l'entraînement. Elle faisait des concours de la personne qui mangeait la plus grande quantité du repas que sa mère faisait, mais son père gagnait tout le temps, sauf quand ils mangeaient des crêpes, Lira pouvait en manger des centaines. Le secret était peut être dans les gènes également.
Contrairement à sa faim, la musique ne passerait pas indéfiniment durant le bal. Le choix était vite fait.


"Allons danser maintenant, on ne pourra plus quand on aura le ventre plein !"

Elle finit sa phrase le sourire aux lèvres et se leva pour accompagner son amie sur la piste de danse et en profita pour lui poser une question.

"J'espère que mon cadeau t'a plu ! D'ailleurs, en parlant de ça, tu sais ce que tu vas manger ?"

Table de K. Ethawee et L. Irenion

Lira choisit d'aller danser, au grand bonheur de sa cavalière. Les deux jeunes filles se levèrent et se dirigèrent donc vers la piste de danse. Kaya en profita pour faire son travail de journaliste et observa un peu ce qu'il se passait dans la salle. Elle avait été assez attentive au début de la soirée, mais l'ambiance avait vite pris le dessus. Son regard se dirigea d'emblée vers la table de Madame Loewy et Monsieur Flynch. Ni la directrice de Poudlard, ni le professeur de Métamorphose ne s'y trouvaient. La Gryffondor fouilla la salle du regard, et n'eut pas grand mal à localiser leur directeur de Maison sur la piste de danse... seul. Et il fallait dire que c'était une scène assez distrayante. Où était passée sa cavalière ? C'était un mystère et une question qui finirait bien rapidement dans les Bruits de Couloir. Alors qu'elle prenait mentalement note du rock endiablé de Monsieur Flynch, Lira demanda :

"J'espère que mon cadeau t'a plu ! D'ailleurs, en parlant de ça, tu sais ce que tu vas manger ?"

Manger ? Kaya n'avait même pas encore jeté un seul coup d'oeil au menu avec toute cette agitation. Elle se demandait d'ailleurs ce qu'on allait leur servir, les banquets étaient toujours délicieux à Poudlard. Mais en voyant la piste de danse et les élèves comme les professeurs se déchaîner comme jamais, toute pensée concernant la nourriture disparut bien vite. Elle n'avait qu'une envie, les rejoindre.

"Oui, merci beaucoup. Tu as su trouver tout ce que j'aimais, très observateur de ta part. Digne d'une journaliste !" répondit Kaya en faisant un clin d'oeil à sa cavalière. "Et pour la nourriture, ça attendra !"

Elle tira Lira par la main et l'entraîna sur la piste de danse, se laissant porter par la musique. Cela lui rappela une nouvelle fois l'Irlande, la fête du village ou tout le monde se laisser embrigader et où elle avait elle-même appris à se trémousser sans (trop) ressembler à un dindon. Rien n'était vraiment compliqué dans la danse, en réalité, bien que beaucoup trouvaient toujours une excuse pour éviter la piste. Il suffisait de se laisser porter par le rythme, et de ne surtout pas penser au fait que l'on pouvait potentiellement avoir l'air ridicule, ce qui rendait les mouvements plus superficiels qu'autre chose.

La musique changea subitement en une mélodie plus mélancolique, et les protestations des danseurs qui se faisaient marcher sur les pieds commencèrent à résonner dans la salle. Kaya sourit en repensant aux débuts de danseuse fragiles de sa camarade Esmée, et à comment elle avait évolué. La préfète lui avait bien ruiné une paire de chaussure ou deux, mais elle espérait vraiment que cela vaudrait le coup et que sa danse avec Monsieur Flynch se passerait bien, si ce n'était pas encore fait. Les deux Gryffondor retournèrent à leur place, le front ruisselant de sueur et la faim se faisant sentir dans leur ventre vide. Kaya se saisit de la carte et bava presque devant tous les mets proposés, se demandant comment elle ne s'était pas jeté sur les plats avant. Elle appela un elfe de maison et commanda l'entrée, des verrines de Noël. Puis elle se tourna vers sa cavalière.


"D'ailleurs, pourquoi es-tu restée au château pendant les vacances ? Tu le voulais ou tu étais obligée ?"

Rapides comme le vent et féroces comme le lion - les Griffes Ardentes
Élève du Mois de Janvier 2017
Gryffindor Girl Power - A.B.
Pas d’avatar
Lira Irenion  

Table de K. Ethawee et L. Irenion

Kaya avait répondu affirmativement à la question de Lira, ce qui la soulagea. Lira fut tirée vers la piste de danse et commença à danser avec son amie et les personnes autour d'elles. Elle n'était pas très douée en danse et les seules fois où elle avait essayé, c'était lors des fêtes de fin d'année de son école Moldu et Lira finissait pas rejoindre ses parents, honteuses. La plupart du temps elle se trompait de pas ou tombait, tout simplement. Elle n'est pas très manuelle ni très sportive, la danse pour elle, c'est comme le combo renversement de table et kick dans le faciès d'un adulte, impossible à réaliser.
Elle dansait n'importe comment et ça l'amusait beaucoup. Puis la musique se changea et devint plus calme, moins attrait à l'amusement. Quoi que, Lira s'imaginait danser une valse avec sa cavalière, cela aurait été plutôt amusant.


Une fois à leur table, Lira se laissa tomber sur sa chaise qui craqua avec le choc. Le ventre de la jeune fille gronda et son amie appela un elfe de maison et commanda. Lira hésita quelques minutes avant de choisir du Foie gras, elle en mangeait tous les ans et ne se voyait pas s'en priver. Pour le dessert, elle choisit une fois de plus l'incontournable, une Bûche de Noël. Elle avait toujours choisi les Bûches quand elle faisait Noël avec ses parents. C'était la première fois qu'elle le fêtait loin d'eux et ça la rendait un peu nostalgique, Lira n'aimait pas être loin de ses parents et cela faisait déjà plusieurs mois qu'elle ne les avait pas serré dans ses bras.
Son seul réconfort était sa peluche toute déchirée, elle l'avait depuis toute petite et ne pouvait dormir sans et à chaque coup de mou, elle le serrait dans ses bras en pensant à ses parents qui n'aimerait pas la voir dans cet état.
Son amie la coupa dans ses pensées.


"D'ailleurs, pourquoi es-tu restée au château pendant les vacances ? Tu voulais ou tu étais obligée ?"

Lira ne savait quoi répondre à la question, elle-même ne savait pas ce qu'elle faisait là. Elle aurait pu rentrer chez elle et fêtait Noël en famille, mais non. Elle avait préféré rester au château avec ses amis, il fut un temps où elle n'aurait jamais pu rester loin de sa famille aussi longtemps. Poudlard la changeait. La magie la changeait. Elle mûrissait à vue d'œil, même si ses cheveux roses et son comportement souvent enfantin contrastait avec.
Elle regardait son amie en souriant et haussa les épaules.


"Je ne sais pas ! Et toi, pourquoi es-tu restée à Poudlard ?"

Table de K. Ethawee et L. Irenion

Lira sembla réfléchir quelques instants à la question de Kaya, ce qui amusa beaucoup cette dernière. Sa cavalière avait en effet un visage très expressif, et on pouvait lire chaque étape de sa réflexion dans ses traits. Elle fronçait les sourcils, puis les haussait, faisant une petit moue, les yeux roulant et papillonnant. C'est ce qui était intéressant chez son amie : elle n'avait pas conscience de tellement de choses la concernant que cela en devenait souvent comique. Ses expressions faciales n'étaient pas le seul exemple : Lira avait toujours des idées plutôt loufoques pour ses articles, des sujets originaux auxquels peu de personnes penseraient. Mais lorsque Kaya le soulignait, sa collègue s'entêtait à nier. L'Irlandaise ne savait pas si cela relevait réellement d'inconscience ou de modestie, et le personnage l'intriguait.

"Je ne sais pas ! Et toi, pourquoi es-tu restée à Poudlard ?" lâcha finalement Lira en souriant.

Kaya se demandait ce qu'il pouvait bien se cacher sous cette réponse plutôt très vague mais n'insista pas. Si son amie avait voulu lui dire quoique ce soit, elle l'aurait fait. L'elfe de maison auquel les deux jeunes filles avaient commandé leur entrée arriva alors à leur table avec les plats. Kaya le remercia, et plantant sa fourchette dans les pomme de terre, se demanda si elle devait ennuyer son amie avec l'amertume qu'elle ressentait vis-à-vis de sa situation familiale actuelle. Elle ne s'était toujours pas réconciliée avec son frère Sora depuis sa répartition à Gryffondor. Celui-ci avait eu des mots assez durs envers elle alors qu'elle avait fait le premier pas, et elle ne voulait pas entendre d'autres paroles de la même effigie en risquant de forcer. Son frère était peut-être plus âgé qu'elle, il pouvait être très immature de temps à autres. Ou alors, c'était elle qui l'était de se renfermer ainsi. Elle ne savait pas vraiment.

Ses parents n'arrangeaient pas beaucoup les choses non plus, à s'éloigner ainsi de leurs enfants. La distance qui séparait Kaya de sa maison était évidente, mais elle n'aurait jamais pensé qu'elle pouvait également le devenir concernant sa famille. Dégageant un morceau de viande pour pouvoir piquer un haricot vert dans son assiette, elle répondit à Lira avec une voix amère :


"Honnêtement, je ne comptais pas rester à Poudlard pour les fêtes. Non pas parce que je ne voulais pas les passer avec vous en particulier, mais Noël est une fête familiale pour moi, et je ne me voyais pas la passer loin de mes parents. Il semblerait que le sentiment ne soit pas réciproque."

Elle fourra les haricots verts dans sa bouche tandis qu'une musique particulièrement rythmée remplaçait les notes mélancoliques de Hallelujah de Jeff Buckley. Kaya aperçut Esmée, main sur le bras de Monsieur Flynch, se dirigeant vers la piste en sautillant pour la danse qu'il lui avait promise. Cela lui remonta immédiatement le moral, et elle surveilla sa camarade, qui avait apparemment tout compris de ce qu'elle lui avait appris. La différence de taille entre le professeur et l'élève était amusante, mais Esmée ne se laissait pas faire et tenait plutôt bien le rythme des grandes enjambées de leur directeur de maison. Se tournant de nouveau vers sa cavalière, elle reprit la parole, un sourire en coin :

"Tu as vu ? Esmée a enfin eu sa danse ! Tu penses qu'on va en entendre parler pendant combien de temps ?"

À vrai dire, Kaya avait hâte d'écouter le compte rendu de sa camarade, avec l'enthousiasme qui la caractérisait tant.

Rapides comme le vent et féroces comme le lion - les Griffes Ardentes
Élève du Mois de Janvier 2017
Gryffindor Girl Power - A.B.
Pas d’avatar
Lira Irenion  

Table de K. Ethawee et L. Irenion

La réponse de Kaya était plutôt sèche, elle ne semblait pas être en très bon terme avec sa famille ce qui attrista Lira. Elle qui était proche de ses parents avait toujours eu du mal à comprendre les problèmes familiaux de ses camarades. Elle n'insista pas plus et continua son repas. La faim n'attend pas !

"Tu as vu ? Esmée a enfin eu sa danse ! Tu penses qu'on va en entendre parler pendant combien de temps ?"

Lira chercha des yeux sa camarade et la vit en compagnie de leur directeur de maison, elle sourit à cette vue. En effet, la différence de taille était plutôt comique mais ça ne semblait en aucun cas les déranger, Lira trouvait ça d'ailleurs plutôt attendrissant. Sa camarade avait prit son courage à deux mains pour demander à son directeur de maison de l'accompagner au bal et malgré son refus, elle avait réussi à avoir une danse. C'était un très bon exemple de courage et Lira contait bien prendre exemple sur sa préfète.

"Oui ! C'est trop mignon ! Je pense qu'elle en parlera longtemps ! Je suis sûre qu'à la fin de sa septième année elle nous le rappellera !"

Lira sourit de nouveau à sa camarade et continua de manger, le repas était délicieux. Elle se dit qu'elle félicitera les elfes de maison quand elle en aurait le temps. La jeune fille ne se rappelait pas de la dernière fois qu'elle avait aussi bien manger et sentait son ventre prêt à exploser. Elle se laissa partir en arrière et se fit peur en sentant sa chaise sur le point de se renverser. Elle se redressa à tout vitesse et posa une question à sa cavalière comme si de rien n'était.

"Tu en as pensé quoi du repas ? Tu as aimé ?"

Elle sourit à son amie, gênée et priait intérieurement pour qu'elle n'est rien remarqué et se dit que désormais elle se tiendrait mieux sur une chaise.

Table de K. Ethawee et L. Irenion

Les deux jeunes filles observèrent un petit moment Esmée et Monsieur Flynch, et Kaya remarqua que sa camarade semblait bouger mécaniquement les lèvres. Elle comptait la mesure. Souriant à cette image attendrissante, la petite irlandaise se retourna vers sa cavalière et planta sa cuillère dans la bûche de Noël qui venait d'être servie. Le repas se passa calmement, jusqu'à ce que Lira manqua de s'affaler sur le sol par manque d'équilibre. Elle enchaîna rapidement sur une question, et Kaya ignora la gaffe de son amie en se mordant l'intérieur de la joue pour ne pas rire ouvertement.

" C'est vrai, ils se sont dépassés, comme toujours. On ne peut pas dire qu'ils ne donnent pas le meilleur d'eux-mêmes. " répondit-elle.

La discussion s'enchaîna sur les sujets communs. À la fin de la soirée, rien d'extraordinaire ne s'était passé. Et à vrai dire, Kaya en était satisfaite. Les deux Gryffondor avaient simplement parlé de leur vie, leur famille, leur ressentiment par rapport à Poudlard, et elle en avait plus appris sur Lira en une soirée qu'en près de quatre mois. Kaya était de ces gens qui croyaient que le cadre de vie et les expériences d'une personne influençaient inévitablement leur caractère et leurs réactions. Elle avait ainsi appris que les cheveux roses de Lira venaient d'une mode moldue, et que sa camarade l'avait connue grâce à ses parents, chercheurs analysant le comportement des Moldus. Et maintenant que sa cavalière lui avait raconté toutes ces choses sur sa vie, Kaya se sentait plus proche d'elle, comme si elle lui avait confié un secret de la plus grande importance. Elle avait l'impression que leur relation était légèrement différente de lorsqu'elles avaient passé les portes de la salle de bal, et elle était heureuse de trouver ce sentiment à Poudlard.

Aux alentours de minuit, quelques couples étaient partis rejoindre leur dortoir ou se promener dans le château, et Kaya se tourna vers la fenêtre. Quelques flocons voletaient dans le ciel obscure. Il neigeait. Elle sourit en repensant à la soirée de Noël de l'année précédente. Comment elle avait sauté sur ses pieds à la même heure en voyant l'extérieur se couvrant d'un large manteau blanc pour se jeter dedans. Elle avait attrapé un sacré rhume, mais cela en valait la peine. Une idée lui vint alors à l'esprit, et elle saisit la main de Lira pour la tirer hors de la salle de bal. Les deux jeunes filles n'avaient peut-être pas le droit de sortir à cette heure-ci, mais la fenêtre de leur dortoir donnait une vue sublime sur l'extérieur, et Kaya voulait à son tour partager quelque chose avec son amie.

Elle pensa alors qu'elle s'était trompée sur le sens de cette soirée. Le bal de Noël n'était pas destiné aux élèves ne pouvant pas retourner dans leur famille. Il avait été créé pour une famille. Et c'était ainsi que Kaya commençait à considérer sa maison, Gryffondor, et l'école en général. Une famille plus que magique. Et elle était heureuse d'avoir pu partagé cette soirée avec elle.


Reducio
Fin du RPG

Rapides comme le vent et féroces comme le lion - les Griffes Ardentes
Élève du Mois de Janvier 2017
Gryffindor Girl Power - A.B.