Salle de bal

Inscription
Connexion

Table de T. Jenkins et D. Lynch

Image

Cette table est réservée à Tally Jenkins et Doris Lynch.

Au menu : Il vous est proposé comme entrée... du Foie gras, du Saumon fumé ou des Verrines de Noël (au choix).
Comme plat, vous pourrez savourer... une délicieuse Dinde de Noël, accompagnée de pommes de terre et d'haricots verts.
Comme dessert, vous aurez le choix entre... un Tiramisu, une Bûche de Noël ou une Mousse Framboise.

Passez une merveilleuse soirée !

Image



Ami des Centaures de la Vieille Forêt
Zarbi de l'année (Magic'Awards III)

Table de T. Jenkins et D. Lynch

C’était enfin le grand jour ! Le bal de Noël allait commencer dans quelques minutes et Doris était en train de s’apprêter dans les dortoirs. Elle s’était inscrite au « cavalier mystère » et ne savait donc pas avec quelle personne elle s’y rendrait. Cela la stressait un peu, elle espérait tomber sur quelqu’un avec qui elle s’entendrait bien. Voire pourquoi pas, quelqu’un qu’elle connaissait. Le matin, à son réveil elle avait reçu une enveloppe donnant des indications sur son cavalier. Mais elle n’avait pas su deviner qui il était car la description correspondait à plusieurs personnes du château. Il y avait tellement de possibilités ! C’était donc en imaginant quelle pouvait être la personne qui l’accompagnerait ce soir qu’elle descendit dans la salle de bal.

Doris était vêtue d’une robe bleue (sa couleur préférée). Elle aimait cette couleur car cela faisait ressortir celle de ses cheveux (blonds). Du moins, c’était ce qu’elle pensait... Elle s’habillait souvent de cette couleur car elle trouvait que ça lui allait bien. La jeune fille tenait dans les mains un petit paquet soigneusement emballé, qui contenait le cadeau du mystérieux cavalier. Le choix du cadeau n’avait pas été simple. C’était difficile de trouver un cadeau qui puisse plaire à tout le monde. En espérant que cela convienne...

Lorsqu’elle entra dans la salle de bal, Doris fut émerveillée. La décoration était splendide. L’esprit de Noël était à son paroxysme et cela enchanta Doris qui mit quelques secondes avant de fermer la bouche. Puis elle remarqua qu’il y avait de nombreuses tables de deux personnes. Les couples étaient répartis chacun sur une table différente. Doris ne savait pas trop quoi penser de cette organisation. D’un côté, cela pouvait être sympa si elle tombait sur une personne avec laquelle elle aurait des atomes crochus. D’un autre, cela pourrait être gênant car si le cavalier mystère était ennuyant, elle ne pourrait pas discuter avec quelqu’un d’autre... C’était avec une légère appréhension qu’elle s’avança vers les tables vides, à la recherche de son nom. Cela fut rapide car elle n’était pas arrivée en avance et les tables étaient presque toutes déjà occupées. Doris vit alors son nom à côté de celui de son cavalier mystère ou plutôt de sa cavalière. C’était Tally Jenkins, l’ancienne capitaine de l’équipe de Quidditch de Serdaigle. Doris fut immédiatement soulagée. Elle connaissait un peu sa cavalière et ce bal serait l’occasion idéale pour apprendre à la connaitre davantage. Finalement, la table de deux personnes était bienvenue.

La jeune fille s’assit donc sur l’une des chaises, le sourire aux lèvres. Elle avait hâte que sa cavalière arrive.


Reducio
Voici la robe de Doris
Image

#0B3861

Table de T. Jenkins et D. Lynch

Le grand jour était arrivé. Tally Jenkins se tenait bien droite dans l’un des dortoirs de la tour des Serdaigle. Elle poussa un long soupire. Ce n’était pas comme si on l’avait forcé. Mais ce n’était pas non plus comme si elle y avait été invitée. Non, personne ne lui avait tendu la main pour lui proposer d’aller au Bal de Noël avec elle. Après tout, estropiée comme elle l’était, elle n’aurait même pas été capable de l’attraper. La jeune sorcière poussa un nouveau soupire en observant son poignet plâtré. Elle ne s’en était toujours pas remise. Elle avait tout fait foiré, en beauté. Elle devait se faire une raison, accepter que sa place au sein de l’équipe était remise en question. Qu’elle ne remonterait pas sur un balai avant plusieurs mois.

Voilà qu’elle était la dernière des filles à traîner dans le dortoir. Toutes les autres avaient mis des heures à s’apprêter, à se préparer. Tally était maintenant seule, traînant le pas. Elle s’était déjà débattue un long moment avec sa tenue. Contrairement à la majorité de ses camarades, elle n’avait pas opté pour une robe mais plutôt pour un ensemble bordeaux faisant ressortir sa chevelure flamboyante ainsi que son regard émeraude. De toute façon elle n’avait aucune raison de s’embêter avec une robe. Ce n’était pas comme si elle allait à un rendez-vous galant. Non, puisque personne n’avait pensé à elle. Définitivement, elle n’avait aucune envie d’aller foutre les pieds dans cette Salle de Bal. Elle se demandait de plus en plus si cette histoire de Cavalier Mystère était une bonne idée. Le Bal était une soirée romantique, elle n’avait aucune raison d’aller faire amie-amie avec une personne choisie au hasard dans le château. C’était même pas la peine qu’elle fasse des efforts, la soirée était gâchée d’avance par une mauvaise humeur certaine.

Et pourtant… Tally ne pouvait nier qu’elle était terriblement intriguée par ce mystérieux rendez-vous. Qui sait sur qui elle pouvait tomber. La Serdaigle fit la moue en attrapant son cadeau soigneusement emballé. Elle n’avait pas plus été inspirée par la surprise que par l’idée de se mettre en robe. Elle haussa les épaules, au moins elle décevrait probablement son cavalier mystère qui comprendrait bien qu’elle était irrécupérable. Car c’est ainsi qu’elle se voyait : inutile et bonne à jeter. Ce n’était pas par hasard qu’elle avait été jeté de l’équipe de Quidditch en se blessant. Soupirant de nouveau, elle regarda son reflet dans la glace. Cela lui convenait sans lui sauter aux yeux. Seule sa tignasse rousse ressortait, en bataille, une flamme indomptable. C’était cela qui brûlait au fond d’elle sans que la Première Année ne s’en rende compte. Un feu vif et incisif qui n’était pas prêt de rendre l’âme.


C’était pleine de doutes et d’espoir qu’elle s’engagea dans l’escalier du dortoir pour rejoindre la Salle Commune. Cette pièce était également déserte. Consultant l’heure, l’ex-Capitaine se rendit compte qu’elle était en effet en retard, très en retard. Elle haussa les épaules… Il ne fallait décidément pas que son mystérieux Cavalier ne se fasse la moindre illusion. Elle traîna les pieds dans les couloirs d’un château aussi désertique que son cœur. La fillette y trouva même du réconfort, comme si les tableaux, les statues lui rendaient un peu de courage. C’était ce qui lui manquait pour mener ses pas jusqu’à la Salle de Bal.
C’était en effet à cet endroit que l’immense majorité de l’attention était dirigée. Des femmes, des hommes, des élèves et des professeurs s’activaient pour entrer dans la salle afin d’y dénicher leur table. D’autres préféraient attendre leur compagne ou compagnon devant l’entrée. Tally se mit à rechercher des personnes qu’elle aurait pu connaître mais, sans succès. Après tout, la majorité des personnes étaient arrivées bien avant et étaient donc déjà bien installées. Son cadeau à la main, elle se dirigea nonchalamment vers sa destination. Elle ne pouvait plus faire marche arrière. Et puis, elle s’était engagée, elle était bien obligée d’aller au bout. Même si rien ne l’obligeait à être souriante ou même avenante avec la personne.
Tally se vit donc passer la porte. Elle ne pouvait pas nier que la Salle était magnifiquement décorée. Le plafond magique faisait ressortir une ambiance unique. A la fois légère, apaisante et d’une incroyable beauté. Les reflets bleutés de la pièce tranchaient largement avec Tally, entre sa tignasse et ses habits, comme si elle n’était pas à sa place. Personne ne faisait pourtant attention à elle. Chaque couple s’était vu attitré une table et la majorité semblait déjà être engagé dans une conversation. La gorge de la sorcière se serra soudainement. A vrai dire, elle n’avait absolument pas réfléchi à la façon dont pouvait réagir la personne qui devait l’attendre. Elle se sentit soudainement très mal à l’aise et se mis à chercher frénétiquement des yeux les dernières places libres.

Finalement, ses yeux déchiffrèrent son nom puis son prénom sur une table non loin où siégeait déjà une jeune fille blonde. De profil, Tally l’aurait confondu avec Joy. Mais non, c’était sa nouvelle Préfète qui trônait à sa place. Doris Lynch. Remplaçante des Eclairs de Serdaigle. Son cœur se serra d’un seul coup. Il fallait donc être face à cette réalité bien trop dur pour une soirée entière. Plutôt que d’être rassurée à l’idée de connaître sa Cavalière, elle se sentit encore plus mal à l’aise. Elle n’avait aucune envie de voir les yeux de sa Préfète s’apitoyer sur son sort. Et encore moins de subir la moindre remarque, aussi compatissante soit-elle. Elle n’avait pourtant pas le choix, elle n’allait pas faire demi-tour maintenant…

La jeune Jenkins s’approcha à pas de loups de la place qui lui était réservée, un sourire poli sur les lèvres. Elle salua d’un mouvement de tête et d’un « bonsoir » neutre sa compagne de la soirée. Tally pris place et, incertaine sur la tenue à avoir, se mit à observer frénétiquement les environs. Gênée, elle finit par lancer.

« _Désolée pour le retard… »

Jugeant qu’elle avait fait sa part du travail et pour camoufler son état d’esprit mitigé, elle se plongea dans une lecture interminable du menu.

Reducio

4ème année RP |
#Aïe aïe aïe | Honneur, force et persévérance.

Table de T. Jenkins et D. Lynch

Après avoir regardé pendant de longues minutes le menu, Doris leva le nez et vit enfin sa cavalière arriver. Elle sourit et la regarda s’approcher. Cette dernière ne semblait pas très à l’aise mais Doris ne le remarqua pas. Les deux Serdaigle étaient enfin réunies et la soirée pouvait commencer. Doris répondit au salut de Tally par un « Bonsoir » similaire au sien.

Les deux filles n’étaient pas arrivées en avance mais il valait mieux tard que jamais ! Doris se demanda alors comment elle aurait pu passer le reste de la soirée si Tally n’était pas venue. Cette pensée était AFFREUSE. En plus de ne pas avoir été invitée au bal, si Doris n’avait même pas été rejointe par sa cavalière mystère ça aurait été l’humiliation totale ! Mais heureusement, Tally était présente. Et même si ce n’était pas de bon cœur, elle évitait à Doris cette humiliation.

Lorsque Tally s’excusa pour le retard, Doris eut un petit rire. Étant elle-même arrivée en retard elle ne pouvait pas lui en vouloir. Sa cavalière s’était plongée directement dans le menu. Doris se dit alors qu’elle devait certainement être très gourmande et avoir faim, elle aussi. Elle la laissa dans sa lecture, et reprit elle aussi son menu pour le lire.


« Pas de problème, je suis arrivée il y a quelques minutes seulement. Juste le temps de regarder le menu ! D’ailleurs tu as vu ces plats ont l’air délicieux ! Je ne sais même pas quoi choisir… »

Doris était de nouveau plongée dans la lecture du menu. Cela lui mettait l’eau à la bouche. Et cela mettait également une ambiance pesante à cette table. Mais Doris n’en n’avait pas conscience, elle était vraiment en train de lire le menu et ne voulait aucunement ignorer Tally. Lorsqu’elle avait lu le menu pour la sixième fois (et l’avoir presque entièrement appris par cœur), Doris se rendit compte que l’ambiance était étrange. Elle avait l’habitude de beaucoup parler. Mais plus que d’aimer parler, c’était la nourriture qu’elle aimait. Voilà pourquoi elle n’avait pas encore entamé la discussion, trop préoccupée par ce qu’elle allait dévorer ensuite.

Revenant dans le monde réel, elle posa le menu et regarda Tally. Il fallait briser la glace car cette dernière ne semblait pas vouloir ouvrir la conversation. Alors, Doris regarda son paquet contenant le cadeau de Tally qui était posé sur le bord de la table. Tout en le saisissant, elle lui dit :


« Ah ! Au fait, voici ton cadeau j’espère qu’il va te … »

Mais Doris avait eu du mal à attraper son paquet en s'emmêlant les doigts (allez savoir pourquoi, quelle maladroite !) et il tomba aux pieds de la table avec un « cliiing » inquiétant. Doris resta bouche-bée, regardant son paquet par terre. Il semblait intact vu de l’extérieur mais ce qu’il contenait devait certainement être cassé. La jeune fille était très déçue. Elle avait aimé ce cadeau mais maintenant qu’il était certainement cassé, devait-elle tout de même l’offrir à Tally ? Elle se pencha par terre pour le ramasser avec une mine inquiète.

« Je suis vraiment désolée, j’ai fait tomber ton cadeau ! Pfff c’est trop nul je suis vraiment trop maladroite… Je pense qu’il est cassé… Tu en veux quand même ? Je pourrais essayer de le réparer et s’il y a trop de dégâts j’irais le changer.»

Dors tendit le paquet à Tally, en espérant qu’elle l’accepte. Bien qu’elle ne lui en voudrait pas si elle refusait un cadeau cassé…

#0B3861