Salle de bal

Inscription
Connexion
  Retour

Table de A. Baxrendhel et E. Caterwool

Image

Cette table est réservée à Ambre Baxrendhel et Echoe Caterwool.

Au menu : Il vous est proposé comme entrée... du Foie gras, du Saumon fumé ou des Verrines de Noël (au choix).
Comme plat, vous pourrez savourer... une délicieuse Dinde de Noël, accompagnée de pommes de terre et d'haricots verts.
Comme dessert, vous aurez le choix entre... un Tiramisu, une Bûche de Noël ou une Mousse Framboise.

Passez une merveilleuse soirée !

Image



Sur le ciel de nos blessures je te peindrai un idéal,
Et si nous sommes cernés de murs, moi j'en ferai des cathédrales.

Table de A. Baxrendhel et E. Caterwool

Le bal de Noël, enfin. Cela faisait, certes, la quatrième année où elle participait à un bal au sein de Poudlard, mais l’émotion qu’elle ressentait ce soir-là, l’émotion qui régnait dans le château, l’ambiance, c’était à chaque fois la même et pourtant elle était à chaque fois différente. C’était une chose qu’Ambre adorait vivre. Elle s’était souvent demandé si, si elle n’avait pas de cavalier, ou de cavalière, elle apprécierait autant cette fête. Il est vrai que cela serait tout de même un peu absurde, étant donné que le corps professoral du château, qui organisait tout ça, mettait en place, depuis l’année passée si les souvenirs de la jeune sorcière étaient bons, une sorte de tombola des cavaliers/cavalières. Les élèves se retrouvant seuls et voulant participer au bal pouvaient s’inscrire pour avoir un cavalier, ou une cavalière, mystère, parmi les autres participants. L’année passée, Ambre y était allée avec Ivan, le batteur de l’équipe de Quidditch de la délégation de Durmstrang. Elle avait d’ailleurs passé une excellente soirée et espérait pouvoir en passer une aussi bien, voir même plus, cette année, avec Echoe.

Habillée d’une simple robe noire, s’arrêtant légèrement au dessus des genoux et dévoilant une partie de son dos, elle attendait avec impatience qu’une de ses camarades termine sa tresse. La Poufsouffle ne s’attachait que très rarement les cheveux, à part pour le Quidditch, et encore il lui arrivait de ne pas le faire, préférant voler cheveux au vent. Là, pour ce soir, elle allait faire une exception, elle devait être parfaite pour sa cavalière. Une fois terminée, elle se regarda quelques secondes dans le miroir, avant de remercier sa camarade, d’attraper la petite boîte contenant le cadeau pour Echoe et fila dans la salle commune retrouver cette dernière.


« Prête pour leur montrer qui sont les plus belles ? »

Et sans attendre, elle s’empara de la main de sa camarade, sentant au passage ses joues prendre des couleurs, étonnant n’est-ce pas, et se dirigea vers le passage qui les mèneraient dans le château. Elles arrivèrent au bout de quelques minutes, main dans la main, devant la salle de bal. Après avoir inspiré profondément, inconsciemment, elle passa le seuil de la porte et s’engouffra dans la salle, fière d’y être avec sa cavalière. Elle trouva rapidement leur table et après avoir lâché sa main, elle tira sa chaise, l’invitant à s’asseoir, avant de s’asseoir à son tour. Affichant un grand sourire, elle dit calmement :

« Bon bah… On y est enfin. »

Reducio
Voici la tenue et la coiffure d'Ambre, je rappelle que la robe est noire.
Image[/URL]

« DÉFONCE-LES TOUS », Monseigneur Endive • « Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe » • Batteuse des Frelons

Table de A. Baxrendhel et E. Caterwool

Echoe s'observait dans le miroir. Elle n'était pas trop mal. Du moins, c'est ce qu'elle pensait. Elle aurait bien aimé avoir les conseils de sa mère, mais celle-ci ne lui adressait toujours pas la parole. Alors, elle devait se faire confiance. Elle enroula une des mèches qui dépassait de son chignon autour de son doigt pour la faire légèrement bouclé. Elle se retourna vers ses camarades de chambre qui lui indiqua que vraiment, cette robe bleue allait à merveille avec ses cheveux roses et que "wahou ça te change". Alors c'était vrai qu'Echoe avait une figure assez musclée par ses entrainements intensifs et elle n'avait pas forcément l'occasion de s'habiller de manière très féminine. Mais quand même.

Elle descendit les marches pour retrouver la Salle Commune où elle devait rejoindre Ambre. Ambre qui l'attendait dans une jolie robe noir. Les craintes qui l'a hanté depuis quelques jours s'évaporèrent légèrement et elle se surprit à sourire. Peut-être qu'elle passerait une bonne soirée après tout. Ambre s'empara de sa main et l'entraîna dans le château. Elle n'arrivait pas à se détacher de cette sensation de bien-être que le simple geste d'Ambre lui apportait. C'était étrange tout ça. Mais elle adorait le sentiment.

Echoe n'avait pas été au bal l'année précédente parce que ses parents avait souhaité qu'elle revienne pour passer Noel avec eux. Elle ne savait donc pas à quoi s'attendre en passant les portes. Ambre hésita quelques secondes avant de passer le seuil. Son souffle se coupa à la vue de la Salle de Bal. Tout semblait... magique. Peut-être parce que ça l'était. Il y avait déjà beaucoup de personnes, beaucoup de couples et Echoe se rapprocha machinalement de sa cavalière. Parce qu'elle ne voulait pas la perdre parmi toute ses personnes, mais aussi parce que c'était la plus belle et qu'elle voulait le montrer inconsciemment.

Une fois à sa table, Ambre lui tira sa chaise. Echoe murmura un faible merci, à la fois surprise et genée par ce geste. Un peu triste aussi de ne plus sentir la main de sa cavalière dans la sienne. A son tour, Ambre prit sa place.


- Bon bah… On y est enfin.

Elle hocha la tête, se sentant stupide de ne pas être en mesure d'articuler un mot. Elle ne savait juste pas quoi dire. Ou plutôt, elle avait peur de dire ce qu'il ne fallait pas. Pourquoi était-elle incapable de parler alors que sur le terrain, elle perdait la voix à force de crier ? Elle était toujours la même Echoe, elle avait juste besoin de se le rappeler. Elle inspira avant de regarder sa cavalière.

- Tu es vraiment jolie, elle lâcha soudainement.

Elle ouvrit de grands yeux, surprise par son honnêteté, sa spontanéité. Aussitôt, elle sentit le rouge monter aux joues. Elle tourna légèrement la tête et ses yeux tombèrent sur deux camarades Poufsouffle, et coéquipiers. Paul et Elina. Elle était surprise de les voir ensemble mais elle trouva ça bien. Enfin si tout se passait bien. Elle espérait que tout se passe bien, sinon son équipe de Quidditch en pâtirait méchamment. Ou peut-être pas. Qu'est ce qu'elle pouvait en savoir, après tout.

- Oh, Paul et Elina ! Tu le savais ? Elle demanda à sa belle cavalière.

Après tout, elle ne savait pas de quoi on pouvait bien parler dans ces circonstances.

› Capitaine de l'équipe des Frelons - Poursuiveuse.
› Elève du mois de Juillet 2016.
Le souffle des Poufsouffle, jamais ne s'étouffe !
Couleur : #FFF060

Table de A. Baxrendhel et E. Caterwool

Le silence d’Echoe fit sourire la quatrième année, qui parcourait la salle des yeux. Magnifique, comme toujours. Depuis le premier bal qu’elle avait passé au sein de l’école, qui était d’ailleurs le premier bal de sa vie, elle se demandait toujours qui avait toutes ces idées de décorations. Etaient-ce les Elfes qui préparaient également les bons petits plats servis aux élèves, ou étaient-ce tout simplement l’ensemble des idées de leurs professeurs organisateurs, ou d’un seul ? Elle avait de nombreuses fois déjà voulu poser la question, mais ne l’avait jamais fait, déjà parce qu’elle ne savait pas à qui s’adresser et surtout elle n’avait pas du tout le cran pour faire ça. Vous la verriez vous, la petite plus si petite que ça Ambre Baxrendhel allait demander qui était l’auteur de cette décoration à l’un de ses professeurs ? Effectivement, ce serait étrange oui.

Le compliment de la part de sa cavalière la fit revenir à l’instant présent, la faisant rougir comme une petite tomate. D’ailleurs, elle remarqua qu’Echoe rougissait également. Elles devaient vraiment avoir l’air de deux petites débiles mais bon, parfois certaines choses ne s’expliquent pas ! Voyant le regard de cette dernière se tourner vers une autre table, elle en fit de même et découvrit deux Poufsouffle qu’elle connaissait bien :


- Oh, Paul et Elina ! Tu le savais ?

Non, effectivement, la rouquine ne le savait pas. Il est vrai qu’elle savait qu’ils se connaissaient, évidemment, ils avaient travaillé ensemble avant qu’Ambre ne prenne la place de Paul en tant que préfète, et elle savait évidemment qu’ils se côtoyaient également pour le Quidditch, puisqu’ils faisaient partis de la même équipe qu’elle. Mais elle ne savait pas qu’ils étaient chacun le cavalier et la cavalière de l’autre. Reposant son regard sur les jolis yeux de sa cavalière elle lui répondit :

« Pas du tout haha c’est une surprise, j’y aurai jamais pensé… Pas sûre qu’ils le savaient pour nous non plus d’ailleurs ! »

Elle ponctua sa phrase d’un clin d’œil. Il est vrai qu’elle-même avait été la première surprise lorsqu’elle avait proposé à sa camarade de l’accompagner au bal. Elle ne la connaissait pas depuis des années, mais elle s’entendait vraiment bien avec elle, le fait d’être dans l’équipe de Quidditch avait dû, d’ailleurs, fortement renforcer cela. Et puis, comme dit précédemment, certaines choses ne s’expliquent pas. Se rappelant qu’elle avait un cadeau pour Echoe, elle lui tendit précipitamment le petit paquet qui était posé sur ses genoux, bredouillant une phrase quasiment inaudible contenant les mots cadeaux et toi. Oui, Ambre était une vraie petite timide, encore une fois. A l’intérieur de la boîte se trouvait un petit bracelet en or, fin, posé délicatement autour d’un petit coussin bleu nuit en velours. Il était certes très simple, mais la quatrième année le trouvait magnifique et elle était persuadée qu’il serait très beau au poignet de sa cavalière.

« DÉFONCE-LES TOUS », Monseigneur Endive • « Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe » • Batteuse des Frelons

Table de A. Baxrendhel et E. Caterwool

- Pas du tout haha c’est une surprise, j’y aurai jamais pensé… Pas sûre qu’ils le savaient pour nous non plus d’ailleurs !

"Pour nous" Elle aimait bien entendre ça, elle avait l'impression qu'Echoe n'était pas la seule à avoir des papillons dans le ventre. Ca la rassurait . Elle sourit à sa cavalière
.

- Je ne pense pas non plus.

Elle avait dit à personne avec qui elle allait au Bal. Pas qu'elle avait honte de sa cavalière -loin de là- mais elle avait remarqué que c'était compliqué pour elle d'envelopper son esprit autour de cette idée. Elle était au Bal avec une fille, et elle aimait bien cette fille. Elle imaginait que c'était d'autant plus compliqué de l'avouer à haute voix et de voir la surprise dans les yeux de son interlocuteur. Alors, elle avait préféré se taire et rester dans sa bulle avec Ambre, avec les papillons qui lui piquaient le ventre quand Ambre lui prenait la main. Cette bulle était bien et belle. Et elle ne voulait pas qu'elle éclate.

Ambre poussa vers elle un petit paquet en marmonnant quelque chose et Echoe se souvint qu'elle avait, elle aussi, un petit quelque chose pour Ambre. Elle fouilla dans la tulle de sa robe pour en sortir un paquet un peu plus grand que celui de sa cavalière. Il était emballé dans un papier marron avec un ruban jaune qui se terminait pas un joli noeud. Elle avait eu beaucoup de mal à se décider pour acheter son cadeau. Préférant souvent l'utile à l'agréable. Après tout, combien de fois lui avait-on offert un objet décoratif qui prenait la poussière dans sa chambre ? Elle avait vu une batte. Une batte en chêne, très solides avec un manche en cuir. Elle avait pensé graver les initiales d'Ambre dedans. Puis elle s'était ravisée. Peut-être que ce n'était pas particulièrement adapté à la situation. Elle avait finalement trouvé un bracelet en or, sous forme de petit maillon et elle avait acheté deux pendentifs, des charms ils appelaient ça. L'un était une petit batte, sans surprise. Et l'autre le A de son prénom.
Echoe pensait que c'était un cadeau sympathique. Et Ambre pourrait continuer à accrocher des charms dessus au fil des années, si elle le souhaitait.

Elle posa son cadeau sur la table, et le poussa avec la même incertitude qu'Ambre avant elle. Ce qu'elle aimait dans leurs interactions, c'est qu'Ambre et elle étaient toutes les deux légèrement mal à l'aise. C'était à la fois bizarre et rassurant.

Elle remercia la Quatrième Année alors qu'elle attrapa son petit paquet. Elle inspira discrètement. C'était un peu étrange cet échange de cadeau qui se déroulait à toutes les tables. Elle regardait rapidement autour d'elle et ouvrit son cadeau. Elle avait d'abord dans ses mains une boite qu'elle ouvrit doucement. A l'intérieur, il y avait un bracelet. Différent du sien, elle fut soulagée mais tout aussi beau. Elle sourit et leva les yeux pour voir la réaction de sa cavalière quant à son cadeau.


- Oh merci, il est vraiment beau ! Tu me le mets ? Elle demanda ensuite.

Elle n'avait jamais reçu de bijoux de la part de quelqu'un auparavant, et elle était particulièrement contente qu'Ambre soit la première à le faire.



› Capitaine de l'équipe des Frelons - Poursuiveuse.
› Elève du mois de Juillet 2016.
Le souffle des Poufsouffle, jamais ne s'étouffe !
Couleur : #FFF060

Table de A. Baxrendhel et E. Caterwool

Tout comme elle venait de le faire, sa cavalière lui tendit également un petit paquet cadeau. Elle n’avait pas très bien compris pourquoi les élèves étaient obligés d’offrir un petit quelque chose à leur partenaire, elle avait entendu que certains avaient eu beaucoup de mal pour en trouver un convenable, qui n’était pas trop cher pour eux. La quatrième année avait, elle, eu un peu de mal à trouver un cadeau qu’elle jugeait digne de sa cavalière : elle avait d’abord hésité avec un collier, en argent, mais cela lui rappelait trop le cadeau qu’elle avait reçu l’année précédente de la part d’Ivan, et elle ne voulait pas le copier. Elle avait donc opté pour un bracelet, mais encore fallait-il en trouver un suffisamment joli.

Enfin bref, après quelques hésitations et de nombreuses demandes d’avis à ses amis, elle avait finalement trouvé son cadeau parfait. Et elle espérait fortement qu’Echoe allait l’apprécier, ce qui était tout de même un peu le but. Alors qu’elle ouvrait le cadeau que lui avait offert sa cavalière, elle fut coupée par la réaction de cette dernière : apparemment cela lui plaisait, et elle voulait le mettre directement, sollicitant l’aide de la préfète. Elle lui fit signe d’attendre quelques secondes, le temps qu’elle termine d’ouvrir son paquet, découvrant ainsi un joli bracelet d’où pendait joliment une petite batte et un petit A.


« Seulement si tu me le mets aussi. »

Elle sourit à sa cavalière, se leva et se plaça face à elle en lui tendant le bracelet et le poignet. Une fois qu’Echoe lui eut mis, elle lui attacha délicatement le sien avant de lui déposer un bisou sur la joue tout en la remerciant pour le joli bracelet. Tout en retournant s’asseoir, elle jeta un rapide coup d’œil circulaire à la salle, essayant de repérer les personnes qu’elle connaissait. Elle aperçut, assis à une table, face à face, Tyr Uynauge, le préfet de Gryffondor, et Shanti Sadhan. Elle se rappelait très bien de leur rencontre, avec Tyr, bien qu’à ce moment-là, elle ne se rappelait plus de son nom mais savait seulement qu’il était capitaine de l’équipe de Quidditch de Gryffondor. Ils n’avaient pas beaucoup discuté ce jour-là, voir même pas du tout, mais le garçon lui avait fait, malgré lui peut-être, beaucoup de bien. Elle tourna à nouveau le regard et tomba sur…

« Kingson et Mary Grey… Etonnant. », Dit-elle en chuchotant, plus pour elle que pour sa cavalière.

Une fois assise, elle ne pu s’empêcher de jeter un dernier regard, en direction cette fois de la table d’Elina et de Paul, avant d’ajouter à l’attention d’Echoe :

« J’ai hâte de voir si Paul va utiliser cette soirée pour enrichir la rubrique des rumeurs dans le journal de la maison… Pas toi ? »

« DÉFONCE-LES TOUS », Monseigneur Endive • « Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe » • Batteuse des Frelons

Table de A. Baxrendhel et E. Caterwool

A sa réaction, Echoe ne fut pas capable de déterminer si Ambre appréciait son cadeau. Elle lui demanda de l'attacher certes? mais c'était peut-être juste un geste de réciprocité ? Seulement quand elle l'embrassa sur la joue, laissant sa joue en feu, Echoe pensa que peut-être le bracelet lui convenait.
Elle prit quelques secondes à admirer le sien qui brillait sur son poignet puis se reconcentra sur la soirée. Quelques professeurs, dont la Directrice et leur professeur de Métamophorse, dansaient dans un coin où la musique traversait la pièce. Elle ne voyait pas son Directeur de Maison et cela la chagrina légèrement.


- J’ai hâte de voir si Paul va utiliser cette soirée pour enrichir la rubrique des rumeurs dans le journal de la maison… Pas toi ?

Elle suivit le regard d'Ambre, dirigé vers Paul et Elina.

- Il serait un mauvais journaliste s'il ne le faisait pas, en tout cas.

Elle pensa à toutes les rumeurs qu'elle avait pu lire, pour la plupart innocente, heureusement, qui parfois semblait quand même bien étrange et elle savait que c'était la signature du fameux journaliste. Elle espérait que Paul soit victime de sa rubrique, mais il y avait peu de chance. Peu de chance qu'il puisse écrire un simple mot sous le charme de la Championne de Poudlard. Il était déjà à ses pieds quelques minutes auparavant.

- Mais peut-être que ce soir, il aura l'esprit occupé par autre chose... ou plutôt quelqu'un. Elle ajouta avec un sourire espiègle.

Echoe s'empara du menu et le parcourut des yeux. Son estomac gronda à la lecture des plats et elle était presque impatiente de régaler son palai. Elle fit sa selection dans sa tête et le tendit vers Ambre, avec un sourire. Leurs doigts se touchèrent et elle aurait bien aimé avoir l'aisance qu'avait montré sa cavalière pour garder ses doigts emprisonnés dans les siens, mais ce n'était pas le cas. Elle se contenta de ce bref contact.

- Tu es plutôt bûche de Noel ou mousse framboise ? Elle demanda avec un air taquin.

Elle ne savait pas vraiment pourquoi elle avait posé cette question, peut-être qu'elle espérait en apprendre plus sur sa cavalière. Parce qu'au fond c'était une question primordiale : Est ce qu'elle aimait le chocolat ? Et ça c'était important.

› Capitaine de l'équipe des Frelons - Poursuiveuse.
› Elève du mois de Juillet 2016.
Le souffle des Poufsouffle, jamais ne s'étouffe !
Couleur : #FFF060

Table de A. Baxrendhel et E. Caterwool

La remarque de sa cavalière quant au fait que Paul puisse avoir l’esprit embrumé à cause d’une certaine personne fit sourire la quatrième année. Elle ne manquerait pas, dans les prochains jours, de questionner sa collègue préfète quant à cette soirée, mais également le pourquoi du comment avec Paul Bricou. En y repensant, elle ne serait peut-être pas aussi intrusive, elle n’aimerait pas qu’Elina face la même chose avec elle, surtout qu’elle ne saurait pas vraiment quoi répondre. Enfin bref, dans tous les cas, elle ne manquera pas de lui reparler de tout ça. Dans un même temps, elle se dit que si Paul utilisait cette soirée pour enrichir la prochaine rubrique des rumeurs dans l’Hufflepost, il se pourrait bien qu’Echoe et elle-même y figurent. Ce qu’elle n’avait absolument pas envie. Peut-être arriverait-elle à en toucher un petit mot au journaliste, lui demandant gentiment de ne rien écrire sur elles, sous peine de complications… Complications relevant évidemment de sa batte contre son petit visage enfantin. Oui, c’était cruel, mais parfois certaines choses s’imposent d’elles-mêmes…

Le bruit qui s’échappa du ventre de sa cavalière la ramena sur terre, la faisant rigoler discrètement par la même occasion. C’est vrai qu’elle commençait à avoir faim elle aussi. Lorsqu’elle lui tendit le menu et que leurs doigts se touchèrent, Ambre sentit son cœur s’accélérer brusquement, avant de reprendre un rythme normal, lorsque le contact disparut.

- Tu es plutôt bûche de Noel ou mousse framboise ?

Amusée par cette question, elle sourit à sa cavalière tout en lui lançant un regard du genre ‘mais-qu’est-ce-que-tu-racontes ?’, fronçant légèrement les sourcils. Elle ouvrit la bouche pour lui répondre mais fût coupée par l’apparition d’un petit Elfe de maison, venu prendre leur commande pour les entrées. La quatrième année laissa d’abord Echoe dire ce qu’elle souhaitait manger avant de commander le saumon fumé. Après avoir remercié l’Elfe qui repartit comme il était venu, elle reporta son attention sur son amie et après avoir fait mine de réfléchir quelques instants, elle répondit :

« Mmmh… Je peux dire les deux ? »

Elle lui offrit en prime un large sourire, lui faisant bien comprendre qu’elle ne pouvait décemment pas choisir entre le chocolat de la bûche de Noël et la framboise. Cela lui était tout bonnement impossible. N’est pas celle qui remplit parfaitement les clichés de Poufsouffle qui veut voyons ! Toujours en lui souriant, elle lui retourna la question, rajoutant :

« Et ne me réponds pas que je verrai au dessert haha ! »

« DÉFONCE-LES TOUS », Monseigneur Endive • « Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe » • Batteuse des Frelons

Table de A. Baxrendhel et E. Caterwool

Ambre semblait amusée par sa question légèrement étrange. Au moins, elle la faisait rire. Echoe commençait à se détendre en la présence de sa cavalière.
Un elfe apparut à leur table et Echoe demanda le foie gras, l'elfe se tourna ensuite vers Ambre puis disparut. Ambre lui répondt enfin, de la seule façon qu'Ambre savait répondre. De manière confuse. Elle aimait bien ça chez elle, ses demies réponses, mais en même temps, c'était quelque chose qui la rendait confuse. Mais pour cette fois, sa réponse la faisait sourire. Ambre lui retourna la question et Echoe n'avait tout juste pas de réponse à lui donner immédiatement.
Elle aimait le chocolat, le goût à la fois amer et chaleureux du cacao. En même temps, une mousse était un symbole de légèreté et les framboises faisait vivre ses papilles gustatives à nouveau. Elle aimait bien les deux elle aussi.


- Et ne me réponds pas que je verrai au dessert haha !


Echoe sourit. Puis son expression se transforma en une légère moue.

- Flûte, tu m'as volé ma phrase.

Elle essaya de rester impassible puis céda finalement à sourire. Elle ne voulait pas qu'Ambre pense qu'elle était en plus particulièrement capricieuse. Elle avait bien le temps de découvrir tous ses petits défauts.


- Je n'arrive pas à faire un choix moi non plus. On partagera ? Elle lui demanda plus timide.

Echoe se recula légèrement quand son assiette apparut sur la table, ainsi que celle de tous les autres. Certains s'exclamèrent de surprise ou de stupéfaction, peut-être. Ce qu'Echoe savait, c'est que la bonne nourriture et la bonne compagnie ne pouvait annoncer qu'une bonne soirée
.

› Capitaine de l'équipe des Frelons - Poursuiveuse.
› Elève du mois de Juillet 2016.
Le souffle des Poufsouffle, jamais ne s'étouffe !
Couleur : #FFF060

Table de A. Baxrendhel et E. Caterwool

La moue qui apparut sur le visage de sa cavalière ne la perturba pas le moins du monde, elle avait bien remarqué le sourire qu’elle avait esquissé juste avant, et qui ne tarda pas à réapparaître quelques secondes plus tard, faisant grandir le sien. Si cela était possible, elle s’imaginait très bien avec un sourire s’étirant jusqu’aux oreilles, comme l’on dit souvent, même si en soit cela serait tout de même un peu bizarre, et passablement moche, il faut bien l’avouer. Après lui avoir confié qu’elle ne pouvait pas se décider non plus, elle lui proposa de partager lorsque sera venu le moment du dessert. En général, la quatrième année n’aimait pas vraiment partager ses desserts… Elle se rappela rapidement d’un jour de vacance qu’elle avait passé avec ses parents dans un pays étranger. Ils avaient tout les trois acheté une pâtisserie différente, Ambre était très contente de la sienne, elle avait l’air vraiment bonne, et elle l’était. Elle n’avait donc pas envie de la partager. Elle avait choisi, ses parents n’avaient qu’à avoir choisi la même chose : avait-elle, elle, demandé à goûté celles de ses parents ? Non, alors pourquoi lui avaient-ils demandé à goûter la sienne ? Dans sa tête cela lui avait paru évident, et elle était toujours persuadée que ça l’était, et ne comprenait donc toujours pas pourquoi ses parents ne le comprenaient pas. Enfin bref.

La rouquine s’apprêta à répondre à Echoe mais elle fût coupée par l’apparition de leurs plats : le foie gras pour sa cavalière et le saumon pour elle, comme prévu. Elle sentit son ventre gargouiller, elle avait hâte de goûter à son plat. Mais avant, elle devait répondre à son amie. Mettant ses vieux souvenirs de côté, qui contrastaient évidemment avec ce qu’elle s’apprêtait à répondre, elle dit en souriant :


« Non mon dessert c’est mon dessert, je partage pas. »

Laissant seulement quelques secondes entre ses deux réponses, pour que sa cavalière ne puisse pas répondre et que cela gâche toute la soirée, elle éclata de rire et enchaîna directement, pour la rassurer :

« Non je rigole, bien sûr qu’on pourra partager. Bon… On commence ? »

Elle désigna du regard leurs assiettes, avant de lui adresser un dernier sourire et de se munir de sa fourchette et de goûter un morceau de son saumon. Qui était évidemment délicieux. Elle aimerait pouvoir manger à Poudlard jusqu’à la fin de sa vie. Après quelques bouchées, les cheveux d'Echoe attirèrent son regard. Elle les avait déjà vu de nombreuses fois évidemment, mais elle s'était toujours demandé pour ils étaient devenus roses. C'est comme ça qu'elle en arriva à demander, naïvement :

« Au fait, les cheveux roses, pourquoi ? »

« DÉFONCE-LES TOUS », Monseigneur Endive • « Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe » • Batteuse des Frelons

Table de A. Baxrendhel et E. Caterwool

- Non mon dessert c’est mon dessert, je partage pas.

Echoe resta immobile quelques secondes, ne sachant pas croire les yeux malicieux de sa cavalière ou les mots de sa bouche. Pourquoi Ambre devait-elle être si confuse ? C'était pourtant logique et simple à deviner, pourtant Echoe avait un doute. Doute rapidement dissous.

- Non je rigole, bien sûr qu’on pourra partager. Bon… On commence ?

Elle respira à nouveau, voilà qui était clair.
Ambre avait le pouvoir de la rendre stupide et incapable de lire ses expressions. Et c'était quelque chose qui l'embêtait grandement. Après tout, elle devait faire son maximum pour se montrer sous son plus beau jour. Mais là, elle était une coquille Saint Jacques. Elle était là, passive, à aspirer l'eau, la coquille ouverte. Et puis elle se mettait soudainement à filtrer l'eau, à être active. Elle se demandait si au fond de sa coquille, elle avait aussi une perle brillante et étincelante.

Elle attrapa sa fourchette pour indiquer à sa cavalière son intention de manger. Elle jeta un léger coup d'oeil au plat qu'Ambre avait choisi avant de grimacer légèrement. Elle détestait le saumon. Rectification, elle détestait le poisson. Ils étaient moches, avaient une drôle d'odeur, des gros yeux et elle ne voulait même pas imaginer l'état de l'eau dans laquelle ils baignaient. Vraiment, les poissons la répugner. Mais bon, celui-ci était mort, et plus important encore il ne la regardait. Et Ambre allait le manger.
Elle coupa une tranche du foie gras qui s'étala de lui même sur son petit toast qu'elle porta à sa bouche. Alors qu'elle se délectait de son plat, Echoe en profita pour chercher un prochain sujet de conversation. Elle connaissait Ambre un peu, surtout sur un terrain de Quidditch, une batte à la main. Elle ne connaissait pas Ambre dans une jolie robe. Mais elle avait envie de la connaître. Entre deux pensées, elle entendit la question que sa cavalière lui posait. Cette question, pourtant innoncente, fit disparaître le sourire de son visage. Presque automatiquement, comme un chien de garde défendrait sa maison, elle répondit tout en découpant une nouvelle part de foie gras.


- J'ai trébuché dans un pot de peinture.

Elle releva la tête et devant le regard d'Ambre, elle se maudit d'avoir répondu ainsi. Et se félicita de ne pas avoir utiliser sa deuxième excuse : Celle où Heltowni lui avait jeté un sort pour la mettre en garde si les Frelons perdaient leur match. Ca avait marché avec des Premières Années trop curieux. Mais Ambre ne faisait pas partie de cette classe là. Elle ne savait pas exactement où elle se trouvait, mais elle était au moins au même niveau qu'Elly, alors elle lui devait bien la vérité.
Elle posa son couteau sur la table et entremela ses doigts sous la table. Elle sentit le bracelet qu'Ambre lui avait offert et commença à le faire tourner sur son poignet.


- J'avais besoin de changement cet été, de me différencier à ma façon de ma soeur, donc sur un coup de tête et bien... j'ai changé de tête.

Elle n'aimait pas raconter cette histoire. Non seulement parce que la blessure était toujours ouverte mais aussi parce qu'elle s'élargissait chaque jour pendant ces vacances. Vacances où elle n'avait pas été invitée à passer avec sa famille. Elle soupira, et reprit son couteau en main.
Sa longue discussion avec Elly l'avait convaincu qu'elle ne devait pas avoir honte de son geste, mais pourtant elle avait toujours l'impression d'avoir une grosse pierre dans l'estomac quand elle y repensait. Elle essaya de chasser ce sentiment et détourna l'attention vers la première chose à laquelle elle pouvait penser.


- C'est vraiment beau Poudlard à Noël, avec la neige et les décorations. L'an dernier je ne suis pas restée, donc c'est nouveau pour moi. Je crois avoir entendu dire que ce n'était pas ton premier bal ?

› Capitaine de l'équipe des Frelons - Poursuiveuse.
› Elève du mois de Juillet 2016.
Le souffle des Poufsouffle, jamais ne s'étouffe !
Couleur : #FFF060

Table de A. Baxrendhel et E. Caterwool

Ses sourcils se froncèrent presqu’instantanément lorsque le visage auparavant souriant de sa cavalière se transforma en un visage froid, fermé, qui étonna de suite la rouquine. Elle ne pensait pas que sa question puisse être mal prise, elle ne partait pas d’un mauvais sentiment. Ce n’est pas comme si elle s’était moquée d’elle ou quoi que ce soit, c’était une simple question tout ce qu’il y a de plus normal. Elle l’avait quitté début juillet avec une jolie chevelure blonde et l’avait vu réapparaître avec des cheveux roses, normal qu’elle se pose des questions. Ou était-elle trop curieuse ? Une réponse cinglante se fit bientôt entendre, déstabilisant un peu plus la quatrième année qui, lorsqu’elle réussit à attraper le regard d’Echoe, essaya de lui faire comprendre qu’elle ne comprenait justement pas vraiment. Visiblement, et contre toute attente, cela marcha. Ou alors Echoe avait décidé d’elle-même de lui dire la vérité. Elle ne saurait jamais. Et c’était peut-être mieux ainsi. La Poufsouffle se débarrassa délicatement de son couteau et répondit à la rouquine :

- J'avais besoin de changement cet été, de me différencier à ma façon de ma soeur, donc sur un coup de tête et bien... j'ai changé de tête.

Après un soupire elle reprit son couteau et continua de manger son entrée. Ambre quant à elle se sentait un peu coupable, elle ne voulait pas blesser son amie en posant cette question et se doutait encore moins que cela avait un rapport avec sa famille, qui visiblement n’était pas très gentille avec la Poufsouffle. Alors qu’elle ouvrait la bouche pour s’excuser et lui assurer qu’elle la trouvait très jolie avec les cheveux roses, elle fût coupée par sa cavalière justement :

- C'est vraiment beau Poudlard à Noël, avec la neige et les décorations. L'an dernier je ne suis pas restée, donc c'est nouveau pour moi. Je crois avoir entendu dire que ce n'était pas ton premier bal ?

Exactement ce qu’elle se disait tout les ans depuis maintenant quatre an, et qu’elle n’avait cessé de se répéter depuis qu’elle était entrée dans la salle de bal quelques minutes auparavant. Et il est vrai qu’Ambre n’en était pas à son premier bal. Quatre bals, mêlant ceux de Noël et ceux de la Saint Valentin. En y repensant, la quatrième année passait chaque année cette fête au château, et cela ne l’avait jamais dérangé. Cela faisait maintenant quatre ans qu’elle passait ses fêtes de fin d’année sans sa famille. Après avoir pris une bouchée de son saumon, elle déclara :

« Ouais, le quatrième. Et la salle est toujours aussi belle, je sais pas comment ils font. »

Elle prit le dernier petit morceau de son saumon, qu’elle savoura un court instant, avant de déposer ses couverts et de continuer sur le sujet :

« Noël à Poudlard c’est vraiment cool, tu verras. L’an dernier dans la maison on s’était offert des cadeaux, c’était vraiment sympa. »

« DÉFONCE-LES TOUS », Monseigneur Endive • « Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe » • Batteuse des Frelons

Table de A. Baxrendhel et E. Caterwool

Heureusement Ambre accepta son changement de conversation et n'insista pas davantage. Ne commenta même pas son petit écart d'attitude. Echoe machait sa nourriture, perdue dans ses pensées. Elle ne savait pas ce qu'Ambre avait pu entendre d'elle. Elle la connaissait du Quidditch, avait parfois montré sa détermination sous une forme pas très Poufsouffle, mais peut-être pensait-elle que c'était simplement le jeu qui rendait la jeune fille parfois agressive. Elle espérait qu'elle n'avait pas entendu parler de son altercation avec Nora Starks, qui était d'ailleurs assise quelques tables plus loin. Elle n'était pas fière de ce moment là et pourtant, beaucoup semblait l'associer à cette unique conversation. Il y avaut peu de chance qu'Ambre ait échappé à cette histoire. Au moins, Echoe se rassura, Ambre savait avec qui elle allait au Bal aujourd'hui.

Perdue dans les méandres de son esprit, elle n'entendit pas la réponse de sa cavalière, elle se força à écouter ce qu'elle racontait par la suite.


- Noël à Poudlard c’est vraiment cool, tu verras. L’an dernier dans la maison on s’était offert des cadeaux, c’était vraiment sympa.

Elle hocha la tête et posa finalement son couteau sur la table. A peine, elle l'avait lâché que son couvert, ainsi que celui de sa cavalière disparurent.


- Oh... Tu en donnes en tout cas une bonne image.

Echoe sourit presque tristement et essaya de retrouver l'humeur festive qui l'avait habité depuis quelques jours. Elle était bien là, tout était bon et beau. Mais rien à faire, même un Accio n'aurait pu ramené ce sentiment périmé.
Elle posa ses mains sur la table et observa Ambre à la recherche d'un sujet de discussion. Mais elle n'avait rien. Même le Quidditch semblait être un sujet stupide à évoquer. Pourquoi n'était-elle pas capable de faire une simple conversation ? Elle tourna la tête vers les autres tables. Personne ne se regardait dans le blanc des yeux. Tout le monde, même ceux qui semblaient bizarrement apairés, ne cessait de papoter. Certains dansaient même, quelle idée elle pensa. Elle ne voulait pas que ce silence étrange s'installe comme un épais brouillard. Tout le monde savait bien qu'une fois levé, le paysage n'était plus le même.
Elle tourna quelques secondes son nouveau bracelet sur son poignet espérant qu'Ambre ouvre la bouche, dise un mot, n'importe quoi, qu'elle demande à s'absenter aux toilettes. Echoe espérait simplement que quelque chose se passe, que les plats arrivent. Le flux d'insulte ne cessait d'augmenter dans sa tête et elle avait juste besoin de quelque chose pour l'oublier, et le refermer comme le robinet cassé qu'elle était.

Mais rien ne se passait. Elle se leva alors d'un bond, réalisant que trop tard son geste. Elle se tourna alors vers Ambre et dans la perspective de briser ce silence pesant, elle demanda :


- Hmmm... Ca te dirait de danser un peu avant le plat ?


Peut-être qu'Ambre allait lui rire au nez. Après tout, elle n'avait peut-être pas envie de danser, ou de danser avec Echoe. Mais au moins, si cette soirée était vouée à l'échec, Echoe ne serait pas la seule à être blamée.

› Capitaine de l'équipe des Frelons - Poursuiveuse.
› Elève du mois de Juillet 2016.
Le souffle des Poufsouffle, jamais ne s'étouffe !
Couleur : #FFF060

Table de A. Baxrendhel et E. Caterwool

- Je dirais même que c'était parfait.

Le sourire qu’Echoe arborait maintenant sur son visage redonna confiance à la quatrième année. Elle n’aurait jamais pensé qu’une simple danse pouvait procurer cet effet, et surtout, estomper les sentiments précédents. Mais tant mieux. Lorsqu’elles arrivèrent à leur table, la rouquine s’arrêta quelques secondes face à cette dernière, comme si elle avait déconnecté ses neurones, avant de reporter rapidement son regard sur leurs mains entrelacées, et de lâcher doucement la main de sa partenaire, avant de se rasseoir. A l’instant même où elle toucha le dossier de sa chaise, que deux assiettes remplies apparurent face aux deux jeunes filles. Une délicieuse odeur s’en dégageait, et à la vue de sa dinde de Noël, le ventre de la rouquine gargouilla discrètement.

« Bon bon bon… On mange ? »

Il est vrai que ce n’était pas très pertinent comme remarque, mais n’oublions pas que les deux Poufsouffle n’étaient encore que des enfants, et que, lorsqu’il s’agit de nourriture, Ambre ne pouvait pas ne pas réagir comme ça. Bref, cela devient compliqué. Revenons-en à l’action. Ambre attrapa sa fourchette et piqua quelques haricots, avant de relancer la conversation, ou du moins, d’essayer de la relancer :
« T’as déjà dansé auparavant ? ‘Fin, ouais je pense que t’as déjà dansé, mais, t’aimes bien ? »

Oui, vraiment, cette question était vraiment nulle, et Ambre en avait absolument conscience. Du moins, elle se doutait que ce n’était pas la question de l’année, mais dans sa tête, elle sonnait beaucoup mieux. Evidemment. Disons qu’elle se demandait simplement si Echoe lui avait proposé cette danse pour éviter que le blanc qui s’était installé entre elles persiste, ou si elle avait vraiment envie de danser avec elle. C’était effectivement le bazar dans la tête de la rouquine à ce moment-là. Et c’est en total rapport avec ce bazar de pensées qu’elle essaya de rattraper sa précédente question :

« Parce que euh moi en général j’aime pas trop danser, mais là c’était vraiment cool ! »

Elle sourit de toutes ses dents à sa cavalière, sentant ses joues prendre feu lorsqu’elle se rendit compte de la stupidité de ses paroles, que ce soit ses questions ou ces derniers mots. Comme pour montrer à Echoe qu'elle était vraiment gênée à ce moment-là, elle baissa les yeux sur son assiette et entreprit de découper son morceau de dinde en petits morceaux pour pouvoir la manger plus facilement, lançant de temps à autres des petits coups d’œil vers sa cavalière.

« DÉFONCE-LES TOUS », Monseigneur Endive • « Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe » • Batteuse des Frelons

Table de A. Baxrendhel et E. Caterwool

Quand Ambre lâcha la main d'Echoe, elle soupira. Elle aimait vraiment lui tenir la main. Et elle aimerait vraiment que ça puisse devenir une habitude. Parce que c'était quand même vachement bien de tenir la main de quelqu'un qu'on aimait bien. Les assiettes apparurent aussitôt elles étaient bien assise sur leurs chaises et presque aussi rapidement, Ambre proposa de commencer leur repas. La rouquine devait particulièrement avoir faim.
C'était un peu son cas. Mais moins. Une petite boule s'était formée dans son estomac avant d'aller danser et qui avait réapparu maintenant qu'elle était de nouveau à table. Et si elle était incapable de faire la discussion et qu'Ambre la trouve ennuyeuse ? Elle n'avait vraiment pas envie que la soirée se termine bien et qu'elle puisse, surtout, partager son dessert avec sa cavalière.
Cependant, ne voulant ni montrer, ni admettre son malaise, elle s'efforça à prendre son couteau et sa fourchette et piocher dans cette dinde qui avait l'air particulièrement bonne.

- T’as déjà dansé auparavant ? ‘Fin, ouais je pense que t’as déjà dansé, mais, t’aimes bien ? Parce que euh moi en général j’aime pas trop danser, mais là c’était vraiment cool !

Echoe s'amusa légèrement de la gêne qu'expériençait sa cavalière. Même si elle comprenait parfaitement le sentiment, c'était toujours drôle, ou plutôt rassurant, de voir qu'elle n'était pas la seule à faire face à cette difficulté.

- Avant je n'aimais pas trop, elle répondit d'une voix plate, en se concentrant sur son assiette.

Elle se demanda pourquoi Ambre avait accepté de danser avec elle si elle n'aimait pas ça. Avait-elle fait ce sacrifice parce qu'elle voyait que la soirée ne s'annonçait guère intéressante de cette façon ? Ou y avait-il un infime espoir qu'elle ait accepté parce que peut-être elle aimait bien Echoe ? Elle espérait la dernière solution mais pouvait presque parier sur la première.
Elle leva la tête pour reprendre la parole, ne souhaitant pas qu'Ambre ait une mauvaise impression. Ou plutôt qu'elle sache l'entière vérité de sa proposition.


- On était toujours invité à des bals et à des galas et il fallait s'habiller avec des horribles robes roses, des gants, enfin je te laisse imaginer l'horreur. On devait bien se tenir, la nourriture n'était pas forcément bonne.

Elle se souvenait encore de ce bal, quand elle avait six ans, et on avait posé devant elle une assiette avec une tête de lapin. Elle ne pouvait pas manger de lapin depuis ce jour.

- Puis on nous mettait par pair avec un garçon avec lequel il fallait danser... Donc quand tu es tout petit, les garçons te marchent sur les pieds et veulent des bisous, les parents ne sont jamais contents de ta façon de danser.

Un souvenir lui revint en mémoire et elle le raconta en souriant.

- Il y a deux ans, mon cavalier a réussi à attraper une bouteille de Whisky Pur Feu de la table des adultes et quand est venu le moment de danser, il a vomi un peu partout sur la piste. Je n'ai pas eu à subir cette torture et ce n'était pas trop mal. Mais au moins, je suis contente de voir que ça peut-être agréable.

Elle s'arrêta soudainement pour se rendre compte qu'elle avait raconté à quel point la danse lui rappelait des mauvais souvenirs. Elle baissa les yeux à son tour. Elle porta son verre à sa bouche, pour réaliser qu'il était vide. Elle regarda bêtement Ambre avant de reposer son verre et de le remplir à l'aide de la carafe. Elle fit de même pour sa cavalière. Et enfin, elle pouvait boire. Ou plutôt noyer sa stupidité dans un verre d'eau.

› Capitaine de l'équipe des Frelons - Poursuiveuse.
› Elève du mois de Juillet 2016.
Le souffle des Poufsouffle, jamais ne s'étouffe !
Couleur : #FFF060
  Retour