Salle de bal

Inscription
Connexion
  Retour

Table de I. McCrawn et A. Vendrale

« Ho euh... Oui en fait depuis que je suis arrivé à Poudlard, je passe tous les Noëls ici...

Antony baissa la tête, honteux. Ilona se mordit la lèvre, elle n'avait pas voulu gêner le garçon. Sa relation avec ses parents avaient l'air tellement mieux que celle qu'entretenait Ilona avec les siens. Elle se surprise à un peu jalouse mais peut être que c'était de sa faute si de la distance s'installait, avec sa mère surtout.

-Mais c'est vrai qu'on s'amuse beaucoup et puis même sans baguette l'ambiance est magique avec toutes cette neige et ses paysages, et ces visages agréables ! »

C'est vrai qu'elle ne pouvait pas rêver d'un meilleur paysage pour les fête de fin d'année. Rien que ce qu'elle vivait en ce moment avait un aspect magique. Elle sourit, rien qu'à s'imaginer les étendues de neige qui s'étalaient à perte de vue à l'extérieur, peut être même que quelques flocons tombaient en ce moment.


Alors qu'elle venait de lâcher la main d'Antony, Ilona regarda hébètement les danseurs en se demandant ce qu'elle devait faire. Fort heureusement, Antony ne semblait pas refroidi par ce soudain changement de style de musique.


Tant pis, dit-il avec un sourire. Allons-y !

En effet, celui-ci attrapa doucement la main d'Ilona afin de l'entraîner vers la piste de danse. Elle se laissait faire, un peu crispée par la peur de se ridiculiser. Elle sentait son cœur battre très vite car elle ne savait pas à quoi s'attendre.

-Tu m'as promis ! On se débrouillera ne t'inquiète pas. »

La rouge et or hocha lentement la tête pour lui faire comprendre qu'elle ne l'abandonnerai pas, même si elle avait une folle envie de s'enfuir. Elle se laissa guider jusqu'à la piste de danse en attendant qu'Antony lui montre les pas à suivre. Elle sentait ses mains devenir moites et elle espérait qu'Antony, lui, ne l'avait pas remarqué. Ses jambes fines tremblaient également et la fillette ressentait un léger mal de ventre ce qui signifiait qu'elle était stressée. Elle regarder d'un air inquiet les autres couples se dehanchant sur la piste. Dans quelques secondes, ce sera à son tour et elle priait intérieurement pour que tout se passe bien. Elle commençait à regretter de ne pas s'être entraînée avant. Elle serra un peu plus fort la main d'Antony.

Griffes et Crocs, Griffes et Coeur, Gryff vainqueurs !
Poursuiveuse des Griffes Ardentes
Code Couleur : #DB1702

Table de I. McCrawn et A. Vendrale

~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Alors que les deux enfants arrivaient à leur table, Antony ne put s'empêcher de remarquer que les plats et couverts avaient changé. Les elfes de maisons devaient sûrement encore attendre que les deux enfants reviennent à leur table afin de leur servir leurs plats. Antony nota également, non sans désarroi, que les autres tables autour d'eux en étaient déjà au dessert, si elles n'avaient pas déjà terminé. Antony se pressa donc vers la table, pressant un instant le pas afin de se retrouver devant Ilona, avant de se positionner devant la chaise de sa camarade comme il aimait bien le faire. Ça le gênait également, c'était certain puisqu'il avait l'impression d'être tristement cliché, mais après tout les clichés ne tuaient pas et puis il avait l'impression de paraitre plus grand en agissant ainsi. Il tira donc la chaise vers lui afin d'y laisser sa cavalière s'y asseoir avant de retourner vers sa propre chaise et d'y prendre place. Il leva ensuite enfin les yeux vers sa cavalière avant de dire dans un soupir de soulagement :

« Ouf... On a bien dansé ! Merci beaucoup Ilona j'ai adoré ! il adressa un sourire à sa camarade, avant de regarder autour de lui afin d’étayer ses propos : Mais du coup, j'ai l'impression qu'on a trop dansé, les autres en sont déjà au dessert... Nous, on n'a toujours pas eut le pl... mais il s'interrompit soudainement, apercevant un elfe se dirigeant par ici, deux plats à la main. Ah si les voilà !

-Deux dindes pour ces deux jeunes gens , dit l'elfe avant de repartir prestement.»

La dinde avait l'air excellent ainsi présenté, et alors que les couverts apparaissaient comme par magie sur les côtés de l'assiette. Antony réalisa alors qu'ils auraient tout aussi bien faire apparaitre les plats dans les assiettes directement, comme durant les banquets de la grande salle, mais il était sûrement plus prestigieux de les apporter directement, comme dans certains grands restaurants moldus français où Antony et ses parents avaient déjà pu manger.


« Bon eh bien bon appétit, dit enfin le jeune sorcier. »

Il ne commença de manger que lorsqu'Ilona eut déjà pris sa première bouchée. La dinde était exquise et savoureuse. Il n'avait rien à lui reprocher. Est-ce qu'en cuisine moldue, il suffisait de donner un coup de baguette magique pour lui donner la cuisson parfaite ou fallait-il vraiment la cuire, se demandait le garçon. Il ne pris pas le temps de chercher une réponse puisque déjà, il en était à goûter les pommes de terre et haricots verts.

~ Antony n’est point un drame, Antony n’est point une tragédie, Antony n’est point une pièce de théâtre, Antony est une scène d’amour, de jalousie, de colère, en cinq actes. ~
~ Famille Schialom ~
Do not go gentle into that good night.

Table de I. McCrawn et A. Vendrale

Ilona marchait devant Antony pour rejoindre leur table. En passant, elle observa les élèves, qui pour la plupart, étaient déjà au dessert. Ilona sentait son ventre gargouillait car après de telles émotions et avoir bien dansé, elle ne pouvait qu'avoir une faim de loup. Elle se sentait vraiment soulagée et décontractée car l'épisode de la danse était passé et aucun accident n'était intervenu. Certes, elle n'avait pas eut le temps d'apprendre les danses qu'Antony voulait danser. Peut-être qu'ils auraient l'occasion de re-danser ensemble, mais cette fois-ci, elle s'entraînerait. Elle était un peu inquiète car elle avait peur d'avoir déçu son cavalier.

Antony accéléra le pas et Ilona ne comprit pas pourquoi, elle pensait qu'il voulait aller vite s'asseoir pour manger rapidement, ce qui l'étonnait légèrement. Mais il ne se dirigea pas tout de suite vers sa chaise, il tira celle de la jeune fille. Cela gênait beaucoup Ilona et fit rougir ses petites pommettes. Elle essaya de le dissimuler en baissant légèrement la tête. Le garçon s'assit en face d'elle, il soupirai visiblement soulagé :


« Ouf... On a bien dansé ! Merci beaucoup Ilona j'ai adoré !

Ce fut autour d'Ilona de soupirer. Elle murmura qu'elle avait beaucoup aimé danser avec lui également.

Mais du coup, j'ai l'impression qu'on a trop dansé, les autres en sont déjà au dessert... Nous, on n'a toujours pas eut le pl... il s'interrompit soudainement, et Ilona suivit son regard. Elle aperçut un elfe, se dirigeant vers eux, deux plats en main. Ah si les voilà !

-Deux dindes pour ces deux jeunes gens , dit l'elfe avant de repartir.»

Les couverts apparurent à côté de leur assiette. Ilona observait minutieusement la présentation de l'assiette qu'elle trouvait sobre, c'était un repas de Noël, mais assez distinguée.


« Bon eh bien bon appétit.

- Merci, à toi aussi ! »


Elle commença aussitôt à couper un petit morceau de dinde pour pouvoir goûter. Elle était très difficile en terme de goût alimentaire et ses parents avaient eu du mal à lui trouver des aliments qu'elle acceptait de manger. En grandissant, elle acceptait de goûter des nouveaux plats mais elle n'aimait pas sortir de ces petites habitudes. La dinde était très bonne, très tendre comme elle l'aimait. Elle entama ensuite le plat avec de grandes bouchées, mais pas au point de se goinfrer, elle restait polie. Elle ne parlait pas pendant qu'elle savourait le repas, elle écoutait la musique en dodelinant de la tête, en rythme. Elle jetait quelques brefs coups d'œil à Antony. Lorsqu'elle eut terminé son plat, elle posa ses couverts dans son assiette, prête à être débarrassée. Elle regarda les autres tables, certains avaient fini leur repas, mais Ilona, même si elle était en retard, ne voulait pas faire d'impasse sur le dessert. Elle reporta son attention sur son cavalier.

« C'était super bon ! Pour en revenir à la danse, tu danses depuis longtemps ? On dirait que tu es né avec ce talent ! »

Elle lui fit un large sourire. Elle n'était pas du tout dans le même état d'esprit qu'au début du bal et elle ne voulait pas qu'il se termine si vite.

Griffes et Crocs, Griffes et Coeur, Gryff vainqueurs !
Poursuiveuse des Griffes Ardentes
Code Couleur : #DB1702

Table de I. McCrawn et A. Vendrale

Antony sourit à la dernière remarque de sa camarade.

« 
Un talent ? À ce point-là ? »

Antony n'aurait pas pu décrire ça comme ça. Preuve en est qu'il ne connaissait que trois passes en West Coast. Et puis étant donné le nombre de bals et de pseudo " cours " de danse qu'il avait suivie avec ses parents, son niveau devrait sûrement être bien plus élevé ! Heureusement même s'il pratiquait bien moins souvent qu'avant son arrivée à Poudlard, il ne semblait pas avoir trop perdu. Mais c'était surtout dû au fait que ses parents faisaient tout pour qu'il puisse danser, lorsqu'ils se revoyaient durant les vacances, n'hésitant pas à faire parfois plus d'une heure de voiture pour se rendre à un bal. C'était plutôt sa mère qui insistait en général. Eloi, son père, trouvait toujours l'excuse qu'Antony devait aller se coucher, de par son jeune âge, lorsque lui-même voulait rentrer plus tôt, commençant à s'ennuyer malgré la grâce et la passion intarissable de sa femme. Peut-être qu'Antony en avait hérité. Il tenait visiblement plus de sa mère que de son père. Le jeune garçon se demanda bien comment pouvaient être les parents d'Ilona, avant de se rendre compte qu'il n'avait toujours pas répondu à sa question.

« 
Ho, tu sais hmm... Mes parents, enfin surtout ma mère, m'ont appris très tôt les danses de couples. Ils ne sont pas du genre " La vieille Angleterre " si tu vois ce que je veux dire, mais c'est surt... Ho merci. Antony venait de s'interrompre, car déjà, l'elfe venait les débarrasser avant de leur servir leur dessert. Eh bien, ils ont l'air pressé ce soir, dit-il.

Il se rendit alors compte que la salle avait déjà commencé à se vider alors que les dernières notes de musique résonnaient dans les airs.

-
Wahou mais il est quelle heure ? C'est déjà fini ? Bon, je pense qu'on doit encore avoir le temps de profiter de notre dessert tout de même, ils ne vont tout de même pas nous jeter dehors, ajouta-t-il sur le ton de la plaisanterie.

Antony entama donc sa bouche de Noël, ne se rendant pas même compte qu'il n'avait pas même commandé de dessert. Ils avaient pourtant eut le choix entre trois desserts, mais étant visiblement parmi les derniers à choisir, les elfes de maisons n'avaient apparemment laissés le temps aux deux enfants de choisir. Ou alors s'étaient-ils simplement trompés ? Quoi qu'il en soit la bûche n'en restait pas moins excellente...

«
Oui, je disais donc : En fait, ma mère me couve pas mal. C'est elle qui m'a mis au sport, elle est joueuse de Tennis quasi-professionnel, même si personnellement, je n'aime plus trop ça... Et elle aime danser, tout comme mon père même si lui il en fait un peu moins. Mais du coup, ils m'emmènent avec eux à leurs soirées et je me retrouve à danser avec d'autres enfants de mon âge et dans la même situation, du coup à force, je connais bien ça, les danses de couples, le jeune garçon marqua une pause, savourant son dessert. Elle est vraiment bonne cette bûche ! D'habitude, je les trouve toujours trop lourdes, ma mère à la main lourde sur le chocolat quand elle en cuisine. »

Cela faisait d'ailleurs longtemps qu'Antony n'avait pas mangé de bûche de Noël avec ses parents. Deux ans en fait. Sa première année à Poudlard, il en avait mangé à son retour, peu après le nouvel an, lorsqu'il avait passé quelques jours dans sa famille aux vacances de février. Sa mère tenait à ce qu'il en prenne même si ce n'était pas la saison. Mais Ilona devait sûrement en avoir marre qu'Antony parle de sa famille et il préféra garder cette anecdote pour lui.

La fin de la soirée se passa plutôt sans encombre, les deux enfants finirent leurs desserts dans les temps avant de finalement sortir de la salle. En fin de compte Ilona avait bien permis à Antony de s’émanciper d'Ysalyne, à qui il n'avait plus pensé depuis l'entrée. Peut-être que ses « blessures de cœurs » finiront par guérir en fin de compte.

Antony n'oublia pas de remercier grassement Ilona pour cette soirée, puisqu'elle en était l'initiatrice. Il avait la sensation que leur relation n'allait pas s'arrêter là cependant.


Reducio
Fin de ce RP pour moi merci beaucoup Ilona. :)

~ Antony n’est point un drame, Antony n’est point une tragédie, Antony n’est point une pièce de théâtre, Antony est une scène d’amour, de jalousie, de colère, en cinq actes. ~
~ Famille Schialom ~
Do not go gentle into that good night.

Table de I. McCrawn et A. Vendrale

Ilona écoutait Antony qui commençait à parler, mais un elfe arriva précipitamment pour débarrasser les assiettes. Il semblait que les deux jeunes soient en retard par rapport à leurs camarades, qui avaient, pour certains, déjà quitté la salle. L'elfe leur tendit leurs desserts qui étaient de la bûche de Noël. Ilona l'entama avec délicatesse car la bûche étant glacée, elle ne pouvait pas être savourée si elle était mangée à grandes bouchées. Lorsqu'elle eut terminée, elle s'essuya vivement le contour de la bouche car elle avait peur d'avoir du chocolat sur le visage. Même si c'était la fin de la soirée, elle ne voulait pas repousser Antony alors que tout s'était bien passé jusque-là.

Antony reparla de ses parents et Ilona put une nouvelle fois se rendre compte qu'il tenait à sa famille et qu'il semblait proche de ses parents. Ilona ne comprenait pas pourquoi pour elle, tout allait de plus en plus mal à la maison. Elle aurait pu faire tellement d'activités avec ses parents si sa mère avait été plus affective et son père moins débordé. Elle eut un pincement au cœur en pensant à ses parents. Elle n'écoutait plus vraiment Antony mais il avait fait une pause, semblant lui aussi se perdre dans ses pensées. Elle aimait bien l'écouter parler de ses parents mais elle l'enviait.

La fin de la soirée se passa très bien pour les deux enfants. Ils discutèrent de tout et de rien dans la bonne humeur. Ilona était très contente de sa soirée et lorsqu'il se levèrent pour partir, elle se remémorait tout ce qui s'était passé depuis l'invitation jusqu'à l'instant présent. Elle était très heureuse d'avoir fait la connaissance d'Antony et elle espérait que leur relation ne s'achèverait pas tout de suite même si elle ne savait vers où ça la mènerait.


Reducio
Je ne sais pas si j'ai le droit mais je voulais poster une dernière fois pour RPG !
Merci à toi, Antony !

Griffes et Crocs, Griffes et Coeur, Gryff vainqueurs !
Poursuiveuse des Griffes Ardentes
Code Couleur : #DB1702
  Retour