Salle de bal

Inscription
Connexion
  Retour

Table de L. Campbell et S. Lunera

Image

Cette table est réservée à Lexie Campbell et Sophie Lunera.

Au menu : Il vous est proposé comme entrée... du Foie gras, du Saumon fumé ou des Verrines de Noël (au choix).
Comme plat, vous pourrez savourer... une délicieuse Dinde de Noël, accompagnée de pommes de terre et d'haricots verts.
Comme dessert, vous aurez le choix entre... un Tiramisu, une Bûche de Noël ou une Mousse Framboise.

Passez une merveilleuse soirée !

Image



Sur le ciel de nos blessures je te peindrai un idéal,
Et si nous sommes cernés de murs, moi j'en ferai des cathédrales.
Pas d’avatar
Sophie Lunera  

Table de L. Campbell et S. Lunera

Sophie se préparait pour un évènement spécial. En effet, le château de Poudlard organisait un bal pour la fête de Noël. Quelques personnes étaient quand même rentrés chez eux pour les fêtes mais la plupart étaient restés. Sophie avait manqué d'une année le tournoi des trois sorciers et le bal qui va avec mais cette fois, elle comptait bien être de la partie. Mais le problème, c'était surtout de trouver un cavalier, ou un cavalière. Sophie avait tentée sa chance mais un peu trop tard. Elle avait donc décidé de s'inscrire au Cavalier Mystère. Elle s'était demandée pendant une dizaine de jours quel était la personne qui l'accompagnerait à ce bal. Mais cette réponse elle allait l'avoir bien vite. Il ne manquait plus que les derniers détails et elle serait prête. Elle avait choisi de porter une robe simple, blanche avec une ceinture et un col noir. Une robe qu'elle aimait beaucoup. Elle avait laissé ses cheveux détachés mais elle les avait soigneusement coiffés. Elle avait enfilé des bottines noires pour ajuster sa tenue. Maintenant, elle était prête. Elle descendit donc les escaliers pour aller jusqu'à la salle de bal et en passant la porte elle ne put qu'être émerveillée devant la beauté de la salle. En jetant un coup d'œil global et elle remarqua les petites cartes-menus posés sur les tables. En regardant la plus proche d'elle, elle put voir qu'elle portait les noms des 2 personnes qui allaient ensemble au bal. Ne restait plus qu'à trouver la sienne. En fouillant discrètement un peu partout tout en continuant d'observer la salle, elle trouva son nom. Il était accroché à celui de Lexie Campbell. Et bien, ça s'en était une surprise ! Elle ne pensait être accompagnée d'un préfète et encore moins de la préfète en chef de Serdaigle ! Mais le fait qu'elle soit surprise ne veut pas dire qu'elle était déçue, bien au contraire. La soirée promettait d'être très intéressante. Mais puisque sa cavalière n'était pas encore arrivée, Sophie regarda le menu. Que de bonnes choses ! Les elfes de maison avait de quoi être fiers d'eux pour tout le travail fourni. Pour que la soirée soit parfaite, il ne manquait plus que sa cavalière qu'elle attendait avec un immense sourire aux lèvres.




Robe :

Reducio
Image

Table de L. Campbell et S. Lunera

Après être passée devant le stand de la Tombola, Lexie continuait sa marche en direction des tables. Il y en avait de partout, c'était impressionnant. La décoration était stupéfiante, Lexie était vraiment bluffée de voir que les organisateurs s'étaient autant démenés pour leur proposer quelque chose de grandiose à l'image des fêtes de Noël. La magie de Poudlard venait amplifier celle de Noël, le résultat n'en était que décuplé ! Lexie, toujours fidèle à sa bonne humeur et sa gaieté en toute circonstance, avait choisi une robe qui lui correspondait en tout point. Ses camarades de dortoir n'avaient pas arrêté de la reluquer et de toucher sa robe, elles semblaient émerveillées. Quelques "oh ah whoua" s'étaient fait entendre et c'est à ce genre de réaction que la fillette s'attendait !
Vêtue de la sorte, elle se sentait une véritable princesse de conte de fées et ça n'était pas pour lui déplaire.

En chemin, elle croisa sa blondinette adorée : Rosalys, qui était en compagnie d'un élève de Poufsouffle. Elle ne l'avait encore jamais rencontré, mais à en croire les récits et confidences de son amie, c'était un jeune garçon très gentil et prévenant. La Rosa paraissait sous le charme à tous les niveaux, les yeux brillants.
Puis vint le tour de Katy, sa petite protégée, en compagnie et pas des moindres, de notre cher Peter, le nouveau Capitaine des Eclairs de Serdaigle. Lexie n'arrêtait pas de se dire qu'ils formaient un très beau couple tous les deux, c'était attendrissant de les voir côte à côte, riant et profitant des festivités.

Une table, avec une jeune fille, était à quelques mètres de là, les yeux plissés pour se concentrer sur les noms notées dessus, elle put remarquer qu'il s'agissait bien de sa table et par conséquent, la fillette attablée était donc Sophie Lunera. Le cœur battant la chamade, elle s'en approchait, non sans observer les moindres détails alentours, comme pour se donner du courage.

Lexie s'était inscrite au Cavalier Mystère, car elle était très joueuse, et c'est seulement depuis hier soir qu'elle a découvert avec qui elle passerait la soirée. Sophie Lunera, ce nom lui disait vaguement quelque chose, elle savait qu'elle était à Gryffondor, mais sa connaissance sur cette fille n'allait pas au-delà. C'était justement l'occasion d'en apprendre davantage sur elle. Ce qui l'inquiétait le plus, c'était de ne pas s'entendre avec sa partenaire de bal. Une soirée comme celle-ci pourrait être gâchée pour si peu. Les heures paraitraient longues. *j'espère au moins qu'elle a de la conversation* songea Lexie, regrettant de ne pas être restée dans un coin tranquille avec sa bande de potes.

Au milieu de la table magnifiquement décorée, se trouvait le menu, inscrit sur une carte des plus élégantes mais aussi originales. Le lisant, elle ne pouvait qu'admirer ce choix de mets, les Elfes avaient décidément tout pour plaire, ils étaient si discrets et pourtant leurs décorations, leurs plats, tout était si extravagants, mais tellement bons. Ils travaillaient dans l'ombre, mais Lexie était parfaitement consciente de leur présence et admirait leur travail en tout point. *un jour, je trouverais quelque chose pour les remercier de tout ce qu'ils font pour nous* se dit Lexie.


"Euh salut, moi c'est Lexie, tu dois être Sophie ?" dit la jeune Serdaigle, d'un ton enjoué et une attitude très enthousiaste, pour masquer son malaise à cause du nombre incroyable d'élèves et de professeurs réunis en un seul endroit.

Reducio
Voici la robe de Lexie

Image

Puis sa coiffure

Image

et enfin ses chaussures

Image

RNA en intérim, petits nouveaux, ma volière est ouverte
"Les Éclairs, une équipe du tonnerre"
"Parfait et Original, ça te définit bien je trouve" Milenka Alder
#87CEFA
Pas d’avatar
Sophie Lunera  

Table de L. Campbell et S. Lunera

Elle n'eut pas à attendre longtemps sa cavalière qui arriva peu de temps après elle. Il faut dire que Sophie avait hâte de commencer ce bal et d'en découvrir un peu plus sur sa cavalière qu'elle ne connaissait que par son statue et ces nombreux postes au sein de Poudlard. De plus, le fait qu'elle n'était pas à Gryffondor était un point positif. Elle n'avait rien contre sa maison, au contraire, mais elle avait aussi envie de rencontre d'autres personnes et le fait que Lexie soit à Serdaigle lui plaisait bien.

"Euh salut, moi c'est Lexie, tu dois être Sophie ?"

Elle avait dit cela avec un enthousiasme qui enchantait Sophie. Ainsi, elle était contente d'être là à se bal et en sa compagnie. A moins que ce soit pour cacher son stress ou un autre sentiment qui n'aurait pas sa place ici. Mais Sophie s'en tiendrait à la première proposition, ou au stress à la rigueur.

Bonjour Lexie, c'est en effet bien moi !

Elle avait sorti une phrase un peu "bateau" et Sophie eu peur que sa cavalière ne pense qu'elle n'avait pas de conversation, ce qu'elle ne souhaitait pas. Alors Sophie voulut sortir un nouveau sujet de discutions. Mais que choisir ? Elle regarda brièvement autour d'elle et remarqua que les autres personnes s'échangeaient déjà leurs cadeaux. Elle prit donc celui qu'elle avait posé peu de temps avant sur la table.

Alors ce n'est vraiment pas grand chose mais ne sachant pas avec qui j’allai me retrouver j'ai essayé de faire un cadeau un peu "passe-partout". J’espère que ça te plaira.

Elle lui tendit le paquet emballé avec soins, car Sophie adorait que tout soit bien fait, surtout quand c'était elle qui offrait, en espérant que cela soit au goût de Lexie. Sophie avait commandé chez Zonko, le magasin se situant à Pré-au-Lard, ne pouvant pas y aller étant en première année. Elle avait reçu cela quelques jours plus tôt. Se trouvait dans ce paquet un assortiment de bonbons Honeydukes allant des mythiques chocogrenouilles aux dragées surprises de Bertille Crochu en passant par des plumes en sucre. Beaucoup de variétés étaient représentés dans ce coffret au cas où l'un des bonbons ne lui convienne pas. Elle attendait donc que Lexie déballe son cadeau pour voir sa première réaction, celle qui était instantanée car s'était toujours la véritable. Voir si il y a le plus infime des sourires ou au contraire, un visage de marbre. Ne restait plus qu'à observer.

Table de L. Campbell et S. Lunera

"Bonjour Lexie, c'est en effet bien moi !"

A l'intonation de sa voix, Lexie comprenait que Sophie était très contente et pas déçue le moins du monde de se retrouver avec une fille, une Serdaigle, et une Préfète en chef qui plus est ! Super, voici les deux fillettes sur la même longueur d'ondes. La voilà rassurée.

La jeune Serdaigle venait de s'installer sur la chaise qui l'attendait patiemment et elle ne put s'empêcher de remarquer que la jeune Gryffondor cherchait ses mots ou un sujet de discussion. Peut-être qu'elle était un peu intimidée finalement. Lexie n'aimait pas que les gens soient mal à l'aise en sa présence et elle faisait tout pour que ça n'arrive pas, c'est alors qu'elle lui lançait un petit sourire, lui faisant comprendre qu'il n'y avait pas à s'inquiéter. Son statut ne devait pas l'empêcher de passer un agréable moment. D'ailleurs, au bal, ce soir-là, Lexie voulait juste être une élève de deuxième année, comme tant d'autres. Ni plus, ni moins.

Lexie observait Sophie qui semblait regarder autour d'elle, comme pour masquer son malaise. Après quoi, elle tentait de prendre quelque chose entre ses doigts, un quelque chose qui semblait être une boîte.

"Alors ce n'est vraiment pas grand chose mais ne sachant pas avec qui j’allai me retrouver j'ai essayé de faire un cadeau un peu "passe-partout". J’espère que ça te plaira." finit-elle par déclarer.

Au même moment où elle prononça ses mots, Sophie lui tendit la boîte. Elle était joliment décorée et Lexie ne put s'empêcher de penser qu'elle avait fait un effort pour son, ou plutôt sa cavalière.

"Je te remercie, c'est très gentil. Je n'avais pas l'intention de te donner ton cadeau tout de suite, mais puisque nous en sommes là, alors voilà, tiens. J'espère qu'il te conviendra. Comme toi, j'ai cherché quelque chose de "passe-partout" ne connaissant pas du tout tes goûts."

Lexie fouillait dans son sac à la recherche de son cadeau pour sa cavalière. Le paquet qu'elle tendait en direction de Sophie était recouvert d'un somptueux papier, très doux et aux tons gais des fêtes de Noël, comme Lexie les aime. Parce que oui, au cas où personne ne l'aurait remarqué, elle ne faisait pas dans la demi-mesure et adorait les couleurs vives. En y repensant, Lexie se sentait un peu gênée d'avoir fait quelque chose d'aussi extravagant. Peut-être Sophie était le genre de filles qui préféraient les trucs délicats et discrets. Sur le haut du paquet, elle avait pris soin d'y agrafer un papillon, faisant office de petit ruban pour sublimer le tout. La fillette adorait les papillons. Elle était fascinée par ses petites bêbêtes.

La jeune Serdaigle s'était rendue sur le Chemin de Traverse à Londres avec ses camarades de maison pour y faire une virée shopping. Le but de cette virée était de trouver une robe pour le bal, mais aussi le cadeau pour le cavalier. Lexie avait eu beaucoup de mal à se décider, elle n'était pas habituée à chercher elle-même des vêtements pour son armoire, ses parents jugeant plus utiles, de lui redonner les affaires devenues trop petites de ses aînées. Elle n'avait donc pas l'habitude de faire les boutiques et avait été un peu indécise ce jour-là. Heureusement, ses amies, en tant que tel, ne s'étaient pas du tout moquées d'elle, bien au contraire, elles avaient été parfaites et l'avaient aidée pour trouver ce qui lui irait le mieux et pour ça, elle les remerciait du fonds du cœur. Sa tenue était sublime, elle l'adorait.

Quant au cadeau, elle n'avait pas la moindre idée sur quoi partir, ainsi, elle ne put s'empêcher de raisonner comme si c'était pour elle. Après tout, les élèves pouvaient avoir le même âge ou presque.
Ignorant si c'était un garçon ou une fille, elle avait fait exprès de choisir quelque chose qui pouvait convenir aux deux sexes : un livre. Mais pas n'importe lequel, il s'agissait d'un livre de Pierre Bottero, l'un des écrivains moldus que la fillette adorait pour son talent de mener chaque lecteur dans des mondes imaginaires divins par la simple magie des mots. Grâce à lui, Lexie arrivait à se perdre, à s'évader et elle avait toujours l'impression de vivre réellement les aventures, comme si elle faisait partie des héros de l'histoire.

Sophie, étant une Gryffondor, elle ignorait si elle appréciait ce genre de cadeaux, lire des livres était bien une caractéristique des Serdaigle, mais elle devait sûrement aimer l'action, et dans ce livre, on peut dire qu'il y en avait beaucoup, alors avec un peu de chance, elle aimerait vraiment ce livre et qui sait ? Lexie aura peut-être réussi à lui donner goût à la lecture.

Lexie gardait précieusement le paquet que Sophie venait de lui offrir, mais préférait attendre avant de l'ouvrir. Cela dit, elle fit un signe de tête à sa partenaire. En effet, Lexie voulait d'abord que Sophie ouvre son cadeau et voir sa réaction, elle était impatiente de voir si le cadeau lui plaisait vraiment



Reducio
Image

RNA en intérim, petits nouveaux, ma volière est ouverte
"Les Éclairs, une équipe du tonnerre"
"Parfait et Original, ça te définit bien je trouve" Milenka Alder
#87CEFA
Pas d’avatar
Sophie Lunera  

Table de L. Campbell et S. Lunera

"Je te remercie, c'est très gentil. Je n'avais pas l'intention de te donner ton cadeau tout de suite, mais puisque nous en sommes là, alors voilà, tiens. J'espère qu'il te conviendra. Comme toi, j'ai cherché quelque chose de "passe-partout" ne connaissant pas du tout tes goûts."

Sophie sourit quand Lexie lui tendit le cadeau. Elle ne savait que faire à ce moment là. Laisser Lexie ouvrir le sien ou ouvrir celui qui est entre ses mains. Elle regarda sa cavalière qui lui fit signe discrètement avec sa tête d’ouvrir son cadeau. Alors Sophie s’exécuta. Elle vit en premier le papier coloré que Lexie avait utilisé pour envelopper son présent qui était tout à fait au goût de la jeune fille. Bien que son papier à elle soit sobre, elle aimait beaucoup les tons un peu extravagants ou du moins qui changeaient de d’habitude. Elle remarqua aussi le papillon faisant office de nœud. Sophia le trouvait très joli. Elle ne pouvait s'empêcher de se demander si sa cavalière avait un penchant particulier pour les lépidoptères.


"Tu aimes les papillons ? Moi j'adore les observer en tout cas, ils sont si majestueux."

Sophie regarda de nouveau son cadeau et retira avec douceur le papier cadeau en prenant soin de ne pas le déchirer. Ce n'était qu'un vieux toc mais dès qu'un paquet était bien emballé, elle se sentait le devoir de ne pas saccager le travail de la personne. Elle s'était surement donné du mal à couvrir ce cadeau et c'était pour Sophie tout à fait normal d'essayer de faire le moins de dégâts.

Une fois le papier retiré et posé sur la table, elle put observer le présent de sa cavalière. C'était un livre et pas de n'importe quel auteur. Il était de Pierre Bottero. La jeune Gryffondor adorait lire, en fait il n'y avait même pas de mot pour décrire sa passion pour la lecture. D'ailleurs, le Choixpeau avait faillit l'envoyer dans la maison Serdaigle mais il avait au final préféré Gryffondor. Elle était capable de s'enfermer pendant une journée entière plongée dans son univers. On le lui avait d'ailleurs reproché durant son enfance en disant qu'elle "s'isolait trop dans son monde imaginaire et qu'il faudrait se rapprocher un peu plus de la réalité". Car oui, le style qu'elle préférait était le style fantastique. Cela lui permettait de quitter son quotidien pour un monde totalement différent et d'apprendre en même temps beaucoup de choses. Elle connaissait déjà le nom de ce fantastique auteur qu'est Mr Bottero de par ses lectures et elle avait souvent eu envie de se plonger dans l'univers de La Quête d'Ewilan mais au final, une autre lecture s'imposait d'elle même et elle n'en avait pas encore l'occasion et voilà que Lexie lui offrait ce livre. Elle ne pouvait pas espérer meilleur cadeau pour ce bal.

Quand elle releva la tête, elle ne put qu'afficher un immense sourire montrant à quel point sa cavalière lui avait fait plaisir. D’ailleurs, il fallait qu'elle la remercie !


"Lexie ton cadeau est juste ... génial ! J'ai une véritable passion pour la lecture et surtout le fantastique. J'ai toujours voulut lire ce livre de Pierre Bottero mais je n'en ai pas eu l'occasion mais maintenant je vais enfin pouvoir le faire ! Tu ne peux pas savoir à quel point ton cadeau me fait plaisir !"

C'était maintenant à Lexie d'ouvrir son cadeau. Sophie pensa que celui qu'elle lui offrait était bien piètre par rapport à celui qu'elle avait obtenue mais elle espérait qu'il ferait quand même l'affaire. Mais pour savoir, il fallait que Lexie ouvre son présent et la réaction se fera d'elle même. Sophie sentait que les 2 filles partageaient pas mal de points communs et elle était vraiment pressée de poursuivre cette soirée pour en découvrir plus sur sa cavalière.

Table de L. Campbell et S. Lunera

Lexie observait Sophie ouvrir son cadeau, la fillette avait l'air toute excitée, on aurait dit une gamine de cinq ans, c'était trop mignon comme tout.

Observant les tables alentours, Lexie remarquait que tous semblaient appréciés le moment, tous sauf à la table de la Directrice... Mme Loewy était, comme toujours, mystérieuse et semblait très fermée. Elle n'avait pas l'air de s'amuser sur cette soirée. La Serdaigle ne pouvait que plaindre son professeur de métamorphose, qui était son cavalier pour la soirée. Il avait un bon fonds, et semblait tout faire pour que Mme Loewy se sente à l'aise et ses efforts, même s'il était parfois maladroit, n'étaient pas récompensés.


"Tu aimes les papillons ? Moi j'adore les observer en tout cas, ils sont si majestueux." dit soudainement Sophie.

Lexie se rappelant qu'elle passait la soirée avec miss Lunera, regardait à nouveau sa partenaire.


"Ah oui, j'adore ! En vrai, j'aime tous les animaux qui existent, ou presque" dit Lexie, en pensant aux serpents et araignées.
"J'ai hâte de commencer les cours sur les créatures, je suis sûre que je vais être la plus heureuse !"

Sophie finissait de retirer le dernier morceau de papier coloré, laissant apparaître LE livre que Lexie avait choisi. Elle croisait les doigts et espérait, intérieurement, que de un, le cadeau lui plairait, et que de deux, elle ne l'avait pas déjà.
A la grande joie de la Serdaigle, la rouge et or avait une expression sur le visage qui trahissait son émotion du moment. Elle avait l'air plus que ravie du cadeau. Une fois de plus, Lexie était rassurée, car elle n'était pas persuadée de son cadeau jusqu'à cette minute-même. Une bonne chose de faite à présent.

Sourire jusqu'aux oreilles, Sophie regardait Lexie et s'exclama, avec un enthousiasme qui venait rassurer une fois de plus, la Serdaigle.


"Lexie ton cadeau est juste ... génial ! J'ai une véritable passion pour la lecture et surtout le fantastique. J'ai toujours voulut lire ce livre de Pierre Bottero mais je n'en ai pas eu l'occasion mais maintenant je vais enfin pouvoir le faire ! Tu ne peux pas savoir à quel point ton cadeau me fait plaisir !"

Plus détendue, Lexie se rendait compte qu'elle était tombée dans le mil sans le vouloir, elle s'en félicitait. A en croire l'expression de Sophie, elle adorait elle aussi cet écrivain, voilà un point commun, et probablement un sujet de discussion potentiel entre les deux élèves. Finalement, Lexie était vraiment contente d'avoir participé au cavalier mystère et même si ce n'était pas un diner en tête à tête avec un garçon, elle allait pouvoir discuter et échanger sur des sujets qui la passionnaient. De plus, c'était une Gryffondor, voilà qui lui faisait vraiment plaisir d'étendre ses relations en-dehors de la salle commune des Bleus. D'autant plus qu'elle avait toujours une dent contre les élèves de Godric, suite au match et à la coupe du mois d'octobre. En effet, elle n'avait rien oublié, vraiment rien.

Peut-être que cette soirée lui permettrait de se réconcilier avec cette Maison.
Qui sait ? Seul les heures qui suivraient allaient le confirmer.


"Oh je suis ravie qu'il te plaise, vraiment ! Je ne savais pas trop quoi en penser et je ne suis pas très douée pour trouver LE cadeau idéal.
Super, tu vas pouvoir le lire, et on pourra toujours en débattre plus tard, rien ne me ferait plus plaisir, vraiment. Peu d'élèves le connaissent et savoir qu'une autre élève, hors Serdaigle, apprécie aussi cet écrivain, me remplit de joie. C'est un vrai bonheur de rencontrer une fille comme toi."


Comme si une barrière venait de tomber entre les deux fillettes, Lexie se sentait beaucoup mieux et commençait vraiment à apprécier cette soirée. Sophie la dévisageait à présent, ce qui laissait entendre qu'elle était impatiente de voir la réaction de Lexie face à son cadeau. Comprenant qu'il était temps, et pour ne pas paraître associable, Lexie regardait le paquet et le faisait tourner entre ses doigts, le rapprochant aussi près de son oreille, le secouant afin de tenter de deviner de quoi il s'agissait.

Se décidant enfin, surtout après avoir vu l'air interrogateur de sa partenaire, Lexie se mit à ouvrir le cadeau. Le papier était bien plus sobre que celui de Lexie, mais il était si délicat et beau. Elle prit donc soin d'être très douce en l'ouvrant, évitant de tout déchirer en un tournemain. Parce qu'il faut le reconnaître, ça prend du temps d'emballer des cadeaux, et au vu de ce qu'elle avait entre les mains, Sophie avait pris du temps pour le faire et pour qu'il soit parfait.


Une fois le cadeau-surprise dévoilé, Lexie fit un sourire, les yeux écarquillés, elle ne put s'empêcher de laisser échapper un "mmmm, je sens que je vais me régaler, merci".

Lexie n'était pas une adepte des sucreries, elle n'aimait pas trop les bonbons, non pas pour leurs conséquences sur la santé, mais bien parce qu'elle n'aimait pas de manière générale. Cela dit, elle savait qu'elle pourrait l'emmener à la prochaine soirée entre filles qu'elle organisait occasionnellement en salle commune. Et ses convives se délecteraient des meilleurs chocolats et autres confiseries du pays.


"C'est vraiment une bonne idée cadeau, je te remercie. J'en connais plus d'une qui vont se régaler."

Un silence s'installa, et quelques couples se dirigeaient vers le centre de la Salle de Bal, emportés par la musique ambiante. Lexie et Sophie pouvaient admirer les premiers pas de danse. La soirée était vraiment très prometteuse, la bonne humeur était au rendez-vous, c'était génial. C'est vraiment cela que Lexie attendait d'un bal, et surtout d'un bal de Noël où le partage et les rires seraient les maîtres mots du mois.

RNA en intérim, petits nouveaux, ma volière est ouverte
"Les Éclairs, une équipe du tonnerre"
"Parfait et Original, ça te définit bien je trouve" Milenka Alder
#87CEFA
Pas d’avatar
Sophie Lunera  

Table de L. Campbell et S. Lunera

"Oh je suis ravie qu'il te plaise, vraiment ! Je ne savais pas trop quoi en penser et je ne suis pas très douée pour trouver LE cadeau idéal.
Super, tu vas pouvoir le lire, et on pourra toujours en débattre plus tard, rien ne me ferait plus plaisir, vraiment. Peu d'élèves le connaissent et savoir qu'une autre élève, hors Serdaigle, apprécie aussi cet écrivain, me remplit de joie. C'est un vrai bonheur de rencontrer une fille comme toi."


Sophie sentait de la sincérité dans sa voix et cela la touchait. Elle ne pensait pas s'entendre si vite avec sa cavalière et cela lui réchauffa le coeur. Personne ne lui avait jamais dit qu'il était honoré de la rencontrer et cette dernière phrase remplit de joie la rouge et or. Elle aussi trouvait merveilleux le fait de rencontrer Lexie. Décidément, le hasard faisait bien les choses. Qui aurait cru que les deux jeunes filles se comprennent et s'entendent aussi bien dès le début ?

"mmmm, je sens que je vais me régaler, merci. C'est vraiment une bonne idée cadeau, je te remercie. J'en connais plus d'une qui vont se régaler."

Sophie vit le sourire de sa cavalière et elle fut rassurée. Même si la dernière phrase sous-entendait qu'elle n'était pas vraiment fan des bonbons, elle était quand même heureuse de la partager avec ses amies. La jeune fille était ravie du début de cette soirée. Quand elle s'était inscrite au cavalier mystère, elle y avait fait dans l'espoir de rencontrer une personne gentille et avec qui il est agréable de passer du temps. Et elle l'avait trouvé.

Les deux filles étaient encore debout et Sophie invita donc sa cavalière à s'asseoir avec elle pour continuer leur conversation. Une fois que les deux jeunes filles prirent place, Sophie ne put s'empêcher de parler littérature. Un domaine qui, d'après ses observation, plaisait aux deux élèves de Poudlard.

Alors, tu aimes lire ? Moi c'est quelque chose que j'adore faire. C'est tellement riche en cultures, en univers. J'ai beaucoup appris grâce aux livres.

La conversation promettait d'être intéressante. Elle n'avait jamais vraiment discuté avec une personne de Serdaigle et elle le regrette maintenant. Mais c'est l'occasion ou jamais de se rattraper !

Table de L. Campbell et S. Lunera

La soirée avait démarré depuis quelques temps déjà, plus aucune table ne semblait vide... Les couples étaient tous attablés et les premiers elfes venaient apporter les premières assiettes pour l'entrée. Rien qu'à voir les mets, si bien présentés, Lexie en eut l'eau à la bouche, elle avait hâte d'être servie.

"Alors, tu aimes lire ? Moi c'est quelque chose que j'adore faire. C'est tellement riche en cultures, en univers. J'ai beaucoup appris grâce aux livres."

En effet, Lexie aimait beaucoup lire, mais cela ne devait pas être bien étonnant de la part d'une Serdaigle. Souriant à cette question, une assiette apparaissait soudainement devant les expressions pantoises des deux fillettes.

"Euh oui j'aime beaucoup lire, cela dit, pour l'heure, j'ai plutôt envie de découvrir les richesses de nos assiettes, vois-tu ?" répondit Lexie, avec un léger clin d'œil complice en direction de sa partenaire.

Les convives avaient eu le choix entre trois entrées, c'était une bonne chose, car il en fallait pour tous les goûts. Lexie, sans hésitation aucune, avait demandé l'assiette de Foie Gras. Un repas de Noël sans Foie Gras, c'était impensable pour elle !


"Eh bien, je te souhaite Bon Appétit, si c'est aussi bon que beau, on devrait se régaler" s'exclama Lexie, passant sa langue sur ses lèvres.

Ni une ni deux, Lexie s'attaquait à sa superbe portion de Foie Gras, elle prenait les petits pains prévus en accompagnement, et commençait à se préparer ses petits toasts. Ne vous arrêtez pas à sa préparation, Lexie ne mettait jamais plus de Foie Gras que de pain voyons...
Curieusement, à cet instant, chaque table était servie, et c'est comme si l'apparition des assiettes avaient eu le pouvoir de stopper net toutes les conversations. Après quelques "Whouawou, mmmmm, OHHHHHHHH", seuls les bruits que faisaient les fourchettes, couteaux et assiettes retentissaient désormais. La seule certitude à ce moment précis, c'est que tout le monde avait l'air de savourer le repas, car le silence était quasiment le roi dans la salle. Qui aurait pu croire qu'une minute plus tôt, des dizaines et des dizaines de personnes, notamment de jeunes élèves, pouvaient être réunis dans cette même pièce ?

Lexie ne prêtait même plus attention aux autres duos de la salle de bal, son Foie Gras, bien qu'il ne pouvait pas s'échapper de son assiette (encore que tout était possible ici...), la jeune fille s'était jetée dessus tellement elle en raffolait et avait faim. Se souvenant qu'une élève lui faisait face et que par conséquent, elle était observée, elle rougit un instant et semblait un peu gênée de son attitude.

"Oups, désolée, je... euh..., c'est-à-dire que... c'est un véritable délice" tenta de se justifier la deuxième année. "Comment trouves-tu ton entrée ?" demanda t-elle, comme pour tenter de passer vite fait à autre chose.

RNA en intérim, petits nouveaux, ma volière est ouverte
"Les Éclairs, une équipe du tonnerre"
"Parfait et Original, ça te définit bien je trouve" Milenka Alder
#87CEFA
Pas d’avatar
Sophie Lunera  

Table de L. Campbell et S. Lunera

Sophie regarda un peu autour d'elle en attendant la réponse de Lexie. Elle remarqua que la plupart des gens étaient en train de manger ou de s'échanger les cadeaux. Elle vit aussi Miss Loewy quitter sa tabla laissant son directeur de maison seul. Elle était triste pour Mr Flynch mais elle espérait secrètement que ses amies journalistes de La Petite Mornille avait suivis toute l'histoire. C'est vrai que la rubrique "ragots" avait la don de lui faire pousser des petits Whouawou et de placer des sourires en coins sur son visage. Et puis, c'est drôle de parler des potins avec les filles de Gryffondor dans le dortoirs, un paquet de bonbons à côté. Mais la jeune fille, se sentant impolie de ne pas regarder sa cavalière se tourna vers elle.

"Euh oui j'aime beaucoup lire, cela dit, pour l'heure, j'ai plutôt envie de découvrir les richesses de nos assiettes, vois-tu ?"

Sophie rigola. C'est vrai que les assiettes avaient l'ai très appétissantes. Les elfes de maison avait vraiment travaillés durs pour faire tous ces plats si raffinés. Après avoir beaucoup hésité entre le saumon et le foie gras, elle avait penché pour ce dernier qui, pour elle, était un incontournable de Noël. Elle remarqua que Lexie avait pris la même entrée.

"Eh bien, je te souhaite Bon Appétit, si c'est aussi bon que beau, on devrait se régaler"

Sophie acquiesça et après un "bon appétit", elle s'attaqua à son entrée. Elle découpa un morceau de foie gras qu'elle plaça sur un bout de pain et le mit dans sa bouche. Dès que la saveur se diffusa dans son palais, Sophie se dit qu'elle ne regrettait pas son choix. C'était vraiment délicieux.

De plus, elle pouvait déguster dans un grand calme puisque le seul bruit qui se distinguait était le bruit des couverts. Il pouvait sembler étrange de se dire que une soixantaine de personnes se trouvaient dans cette pièce mais cela l'était moins quand on connaissait la cuisine des elfes de Poudlard.

Sophie tourna son regard vers Lexie et quand elle vit qu'elle était absorbée dans son entrée, elle voulut détourner le regard mais sa cavalière la vit et le rouge commença à lui monter aux joues.


"Oups, désolée, je... euh..., c'est-à-dire que... c'est un véritable délice"

Sophie rigola. Mais elle ne se moquait pas de Lexie, elle se disait qu'elle aurait parfaitement pu se trouver dans cette situation. Et elle était sûre que si Lexie l'avait regardé un peu plus tôt, les rôles seraient inversés.


"Comment trouves-tu ton entrée ?"

"J'adore ! C'est tellement bon. Je me régale. Et toi aussi je crois ?"

Elle avait la dernière phrase avec un léger sourire. Elle ne voulait pas gêner sa cavalière mais elle ne put s'en empêcher.

Une fois son entrée terminée, le plat arriva. Une Dinde de Noël accompagnée de pommes de terre et d'haricots verts. Tout ce que Sophie aimait. Elle s'attaqua donc à son plat avec entrain. Il était délicieux. Elle ne se souvenait avoir mangé dans sa vie une dinde si gourmande et si savoureuse. Décidément, ce repas lui réservait quelques surprises.

Table de L. Campbell et S. Lunera

Lexie venait de prendre une nouvelle bouchée, lorsque sa camarade Sophie prit le temps de lui répondre.

"J'adore ! C'est tellement bon. Je me régale. Et toi aussi je crois ?"

C'est vrai que c'était un véritable délice. En se servant d'un nouveau toast, Lexie se demandait comment serait le plat principal. Rien que le menu lui plaisait, et à en voir par la qualité du Foie Gras, elle se doutait bien que la suite allait être de la même catégorie. Faut dire que les elfes ne rigolaient pas ! Ils auraient probablement remporté toutes les émissions moldues où des candidats s'affrontent lors d'un concours supervisé par les meilleurs chefs du pays.

"Tu te plais dans la maison des courageux Sophie ?" osa demander la petite Serdaigle. "Votre salle commune doit être particulièrement mouvementée non ?"

Lexie se tut un instant, tentant de déchiffrer le regard de Sophie. Peut-être n'avait-elle pas envie de parler de sa maison, et encore moins pendant le bal. A peine deux secondes plus tard, les assiettes des entrées s'étaient miraculeusement évaporées, faisant place au plat principal : une Dinde et des Pommes de Terre dorées au four, agrémentées d'un peu de verdure; à savoir des haricots verts. Tout avait l'air appétissant, cela ne faisait aucun doute. Le service sorti pour l'occasion des fêtes était si élégant, chic et raffiné, au même titre que leur cuisine. Les assiettes étaient belles de nature, mais les mets entreposés dessus avaient rajouté une touche de folie, tout en restant sur une note de délicatesse infinie. Les yeux de Lexie remarquait que les elfes avaient été au bout des choses, puisque les mets étaient disposés de manière à former une forme de sapin de Noël. Elle ne put s'empêcher de sourire. Le décor rendait super bien et rien que pour cela, elle ne voulait pas planter sa fourchette, de peur de "casser" cette œuvre culinaire.


"Tu as vu, c'est marrant ce qu'ils ont fait ?" dit Lexie, se redressant face à Sophie, le ton enjoué et le visage enthousiasmé.

Il était temps de commencer à savourer ce succulent repas, car il n'y avait pas à dire, c'était réellement succulent. Cela dit, Lexie ne se souvient pas d'une seule journée, d'un seul repas, où Poudlard aurait pu la décevoir de quelque manière qu'il soit. Ah Poudlard n'aura pas fini d'épater les élèves et encore moins cette fillette, qui rêve d'aventure, de magie et qui reste émerveillée chaque jour par tant de mystère et de belles choses que lui offre ce monde de sorciers, comme au premier jour. Elle avait beau être en deuxième année, tout lui paraissait encore nouveau. Elle savait qu'elle n'avait encore rien vu et elle était avide de tout connaître. Plongée dans ses souvenirs, notamment le jour où elle a mis les pieds pour la première fois à Poudlard, ou encore le jour où elle a reçu sa fameuse lettre, ou encore le jour où elle a fait ses premiers achats scolaires au Chemin de Traverse... en bref, le jour où tout a commencé pour elle, qu'elle ne remarquait pas que Sophie tentait désespérément de la ramener sur l'instant présent...

RNA en intérim, petits nouveaux, ma volière est ouverte
"Les Éclairs, une équipe du tonnerre"
"Parfait et Original, ça te définit bien je trouve" Milenka Alder
#87CEFA
Pas d’avatar
Sophie Lunera  

Table de L. Campbell et S. Lunera

Sophie observait Lexie. La Gryffonne avait son plat juste devant elle mais elle attendait que sa voisine termine son entrée avant de commencer à manger. Mais celle-ci avait d'avantage envie de lancer une discution. Ce qui ne déplaisait pas à Sophie.

"Tu te plais dans la maison des courageux Sophie ? Votre salle commune doit être particulièrement mouvementée non ?"

Sophie rigola. Pour être mouvementée elle était mouvementée ! Il y avait toujours des personnes présentes avec qui discuter, avec qui parler. Sophie aimait beaucoup cet endroit. D'ailleurs, elle aimait tout ce qui avait, de près ou de loin, un rapport avec sa maison. Elle était fière d'être dans la maison représentant le courage. Elle aimait beaucoup de chose chez Gryffondor. Déjà, les personnes qui faisaient de cette endorit un véritable paradis. Sophie adorait les gens de sa maison ! Elle aimai aussi les couleurs. La salle commune bordée de rouge, la couleur du rubis sur les sabliers présents dans le hall, sa robe de sorcière. Elle aimait l'ambiance qui y régnait. La solidarité, l'entraide et l'amusement était pour elle les mots qui s’accordaient avec Gryffondor.

"Je me sens à ma place dans cette maison. Les gens sont accueillant, solidaire et ils aiment bien s'amuser ! Ils m'ont beaucoup aidé dans certains moments de ma vie et ils font pour moi partie de ma famille."

Sophie pensait tout ce qu'elle disait à Lexie. Gryffondor était maintenant sa famille. Une famille pour laquelle elle donnerait tout.


"Et tu as raison, la salle commune est très mouvementée mais c'est cette ambiance qui me plaît. Je ne changerais pour rien au monde ! Et puis, que serait Gryffondor sans sa joie de vivre ?"

Elle avait ponctué sa phrase d'un clin d’œil à l'intention de sa cavalière.

Maintenant que Lexie connaissait son ressenti sur sa maison, Sophie était assez pressée de savoir le sien sur Serdaigle.


"Et toi, tu te plaît dans la maison des érudits ?"

Elle laissa Lexie répondre à sa question et, une fois qu'elle eut finit son entrée, Sophie regarda son assiette. Les elfes l'impressionnerait toujours. Ils avaient disposé le tout de sorte à cela que cela forme un sapin de Noël. Elle n'imaginait pas la quantité de travail que cela avait dû être.

"Tu as vu, c'est marrant ce qu'ils ont fait ?"

"Oui, ils ne manquent pas d'imagination !"

Elle se plongea dans son plat, ô combien délicieux, et releva la tête.

"Les elfes se sont surpassés, tu ne trouves pas ?"


Elle savourait le moment présent, un moment unique qui restera gravé dans sa mémoire. Même si chaque jour à Poudlard était unique et magique. Magique, un mot qui voulait dire beaucoup à présent. Avant, il désignait pour elle une chose irréelle mais merveilleuse. Maintenant, elle désignait son quotidien, sa vie. Un mot que Sophie avait inséré dans son vocabulaire. Elle se plaisait à se dire qu'elle avait eu la chance, parmi tant d'autres, de recevoir cette lettre, qu'elle possédait toujours, soigneusement rangée dans sa valise comme un objet précieux. Cette lettre signifiait beaucoup de choses pour Sophie. Elle était l'élément déclencheur d'une nouvelle vie, celle qui lui plaisait tant.

Table de L. Campbell et S. Lunera

"Je me sens à ma place dans cette maison. Les gens sont accueillant, solidaire et ils aiment bien s'amuser ! Ils m'ont beaucoup aidé dans certains moments de ma vie et ils font pour moi partie de ma famille."

En entendant cette affirmation, Lexie ne put s'empêcher de penser que les Gryffondor étaient très joviaux, certes, mais aussi très/trop "bruyants" à son goût. La bonne ambiance, c'est important, cela dit, Poudlard était une école avant tout. La petite Serdaigle appréciait beaucoup se faire des amis, rire à tout va, mais elle était aussi du genre à être assidue, et surtout sérieuse quand elle était à l'école, et là, elle se trouvait à l'école.

Ce n'était pas sa faute, elle avait grandi dans cet état d'esprit : les études avant tout, les amusements, c'est pour les "autres" avaient rétorqué ses parents, quand cette-dernière avait demandé la permission d'aller à la piscine un mercredi après-midi. "Pour quoi faire ?" avaient-ils demandé. Si la réponse était "pour s'amuser", la fillette connaissait dores et déjà le choix de ses parents. Toute activité se devait d'avoir un but précis. C'était surtout sa mère qui était comme ça. Pédiatre de renom, elle avait passé des années à consolider sa carrière, quelque fois au détriment de ses enfants, jusqu'au jour où elle prit ce reproche en pleine figure. De là, elle avait fini par accepter un poste d'enseignante dans le médical afin d'avoir des horaires plus en lien avec sa vie de famille. Malgré tout, la fillette se doutait que le vrai métier de sa mère lui manquait. Elle était assez bornée, et puis, son mari a fini par donner raison à leurs enfants.


"Et tu as raison, la salle commune est très mouvementée mais c'est cette ambiance qui me plaît. Je ne changerais pour rien au monde ! Et puis, que serait Gryffondor sans sa joie de vivre ?"

Sophie avait dit cela, en insistant sur chaque mot, appuyé par un petit clin d'œil lourd de sens. Un sourire amusé apparut sur le visage de la Serdaigle.

A ces mots, là encore, Lexie comprenait ou pas d'ailleurs, que les élèves rouges appréciaient ses moments de plaisanterie, cette festivité dans leur salle commune. Joie de vivre ? songea Lexie. La petite Serdaigle était une fille rayonnante et débordante de vie également, mais ça n'en faisait pas une Gryffondor, car on pouvait être dans cet état d'esprit, sans vouloir être chez les rouges et or.


"Et toi, tu te plaît dans la maison des érudits ?"

Nous y voilà, sa question fut retournée, Sophie avait hâte d'en apprendre davantage sur sa cavalière du jour.
Les érudits, à ce mot, elle fronça les sourcils, en quoi être chez Rowena Serdaigle, cela faisait d'elle une érudit au sens strict du terme. D'ailleurs, la jeune fille ne se considérait pas comme tel, bien au contraire. Elle aimait lire, apprendre, mais c'était tout. Elle aurait surement eu sa place à Poufsouffle également !


"Je m'y plais, en effet. Il ne faut pas s'arrêter à cette image d'élèves à lunettes, faisant intello et lisant tout le temps des livres ou aimant répondre à toute sorte d'énigmes tu sais..."

Elle avait tenu à le préciser, parce qu'elle connaissait la réputation qu'on leur collait sur une étiquette... et cela l'exaspérait toujours autant.

"Pour tout te dire, je ne pensais pas me savoir Serdaigle, probablement pour les mêmes préjugés, mais au final, je m'y sens vraiment bien, et notre maison est particulièrement soudée, avec des moments un peu foufou dans les dortoirs, comme beaucoup d'élèves en internat, je suppose. Par contre, quand il est l'heure de travailler, chacun s'y met. Parfois de manière solitaire et parfois non. Je suis de ces personnes qui pensent que y a un moment pour tout et qu'il ne faut pas abuser des bonnes choses."

Voilà que Lexie était partie dans un sujet qu'elle n'avait pas vraiment envie d'aborder. Elle ne savait pas si Sophie pouvait comprendre ce ressenti. Elle ne sait probablement pas ce que ça fait d'avoir une étiquette collée sur le front où on te juge en permanence pour tes origines. Mais elle voulait essayer de le lui faire comprendre.

Les plats se succédaient, toujours aussi bien garnis et surtout bien présentés... C'était à couper le souffle, comme les Elfes de Poudlard savaient si bien le faire.

A chaque bouchée, c'était quelque chose d'exquis pour le palais de la demoiselle. Un vrai délice. Si bien que son assiette ne fit pas long feu. Les yeux gourmands, Lexie avait mangé vite, un peu trop vite d'ailleurs. Cela n'était pas dans ses habitudes, et avait un côté assez drôle tout compte fait.

Les échanges continuaient de fuser entre les deux fillettes, des sourires, des sourcils froncés, des yeux interrogateurs parfois, leur discussion était animée et intéressante, ce qui rendait la soirée plus qu'agréable.

Quelques rires plus tard, les desserts faisaient leur entrée (oui un petit jeu de mots s'imposait). Lexie avait choisi la bûche de Noël, il n'y avait pas à tergiverser longtemps... Noël sans buche, c'est comme une omelette sans œuf. La mousse framboise l'avait également attirée, mais ce succulent dessert pouvait se retrouver à tous les repas. Noël, c'est Noël et puis c'est tout !

De la musique commençait à se faire entendre, quelques garçons invitaient leur partenaire pour une première danse, en parfaits gentlemen qu'ils étaient.
Lexie avait envie de "bouger", de faire la fête, de s'amuser. Comme elle l'avait dit, il y a un temps pour tout, et là, c'était un bal, et qu'est ce qu'on fait lors d'un bal ? Eh bien on danse. Elle n'était, certes, pas accompagnée d'un garçon, mais aucune importance, elle retrouverait sur la piste de danse quelques amies/amis et c'était tout ce qui comptait pour ce soir.

Finissant sa dernière bouchée de bûche de Noël, Lexie se leva avec un enthousiasme pour le moins provocateur, prit la main de Sophie et l'obligea à la suivre au beau milieu de la piste.


"Aller viens !" dit-elle d'un ton amusé, sourire aux lèvres.

RNA en intérim, petits nouveaux, ma volière est ouverte
"Les Éclairs, une équipe du tonnerre"
"Parfait et Original, ça te définit bien je trouve" Milenka Alder
#87CEFA
Pas d’avatar
Sophie Lunera  

Table de L. Campbell et S. Lunera

"Je m'y plais, en effet. Il ne faut pas s'arrêter à cette image d'élèves à lunettes, faisant intello et lisant tout le temps des livres ou aimant répondre à toute sorte d'énigmes tu sais..."

Sophie se sentit gênée. Elle ne faisait pas partie de ce genre d'élève, qui disait que Serdaigle = intelligence. Elle s'était, on peut le dire, mal exprimée et elle regrattait maintenant. "Tourner sa langue 7 fois dans sa bouche avant de parler".

"Pour tout te dire, je ne pensais pas me savoir Serdaigle, probablement pour les mêmes préjugés, mais au final, je m'y sens vraiment bien, et notre maison est particulièrement soudée, avec des moments un peu foufou dans les dortoirs, comme beaucoup d'élèves en internat, je suppose. Par contre, quand il est l'heure de travailler, chacun s'y met. Parfois de manière solitaire et parfois non. Je suis de ces personnes qui pensent que y a un moment pour tout et qu'il ne faut pas abuser des bonnes choses."

Sophie comprenait le point de vue de Lexie, du moins elle croyait s'en rapprocher. Elle pensait, avant d'arriver à Gryffondor, que seules les études et le travail comptent. L'amusement doit venir après, sur la liste des priorités. Mais dans sa maison, elle avait appris que même si les études étaient importantes et qu'il ne fallait pas les négliger, il faut aussi savoir lâcher-prise et tout bonnement s'amuser ! Sophie se contenta donc d'hocher la tête en espérant que Lexie n'ait rien remarqué de sa gêne passagère.

Le plat fut vite finit et le dessert arriva bien vite. Sophie avait choisi, comme sa cavalière décidément, de goûter à la buche de Noël. Les deux jeunes filles étaient vraiment sur la même longueur d'onde !

Sophie ne put s'empêcher de fermer les yeux un instant en prenant la première bouchée de ce dessert. Elle était tellement délicieuse ! A la hauteur de ce qui avait défilé précédemment sur la table.

La conversation entre les deux jeunes filles était très intéressante et Sophie prenait plaisir à répondre aux questions de sa voisine et à en poser à son tour. Ainsi, elles en apprenaient l'une sur l'autre tout en partageant leurs, nombreux, points communs.

Sophie observait. Elle aimait laisser son regard dériver jusqu'à ce que quelqu'un, ou quelque chose, retienne son attention. Son regard alla d'abord sur la piste de danse, tout naturellement. Elle put donc voir sa préfère, Esmée, réaliser la danse dont elle rêvait depuis quelques temps ! Elle vit Nora et Arthur, Ambre et Echoe, Eleis et Jonathan et Anthony et Ilona danser et cela lui fit envie. Elle aimait bien danser, et elle l'avait toujours sut, mais elle ne trouvait pas vraiment l'occasion. Mais sans savoir pourquoi, elle hésitait à inviter Lexie à rejoindre la piste. Déjà, elle ne savait pas si la jeune fille aimait danser et de plus, elle ne voulait pas se ridiculiser ou du moins ne pas être à la hauteur. La peur de décevoir, toujours enfouie en elle, la gênai tous les jours.


"Aller viens !"

Elle n'eût même pas besoin de se poser des questions en fin de compte ! Elle prit la main de sa cavalière et avec un sourire adieux sur le visage, s'élança sur la piste de danse.

Table de L. Campbell et S. Lunera

Pendant un laps de temps, Lexie avait bien remarqué que Sophie se sentait gênée, et cela lui faisait douter de sa bonne compagnie. Peut-être avait-elle été trop dur dans ses paroles. En repensant à cela, elle se mordillait la lèvre, à son tour, un peu gênée de l'avoir mise mal à l'aise. Ce n'était pas son but, elle s'était emportée un peu trop vite ! Ah Sophie allait vite comprendre que Lexie, n'était pas forcément très calme ni réfléchie, sa spontanéité prenait souvent le dessus et rien ne pouvait la faire changer sur cet aspect de sa personnalité. La petite Serdaigle savait que sa personnalité pouvait en surprendre plus d'un, que sa spontanéité pouvait être handicapant dans ses relations aux autres. Le plus souvent, elle s'en accommodait, mais ce soir, face à Sophie, elle voulait faire un effort, car au final, la jeune Gryffondor était amicale et Lexie avait vraiment envie d'établir une bonne communication et relation. Elles s'étaient découvert des points communs, chose qu'elle ne s'était absolument pas imaginé en rencontrant une élève d'une autre maison que la sienne. Comme quoi, cette répartition des quatre maisons ne faisait pas tout. Ce n'était pas tout noir ou tout blanc, les caractères de chaque élève avaient des nuances, et c'était tant mieux.

Arrivées sur la piste de danse, sourire aux lèvres, un brin excitée, les fillettes sautillaient dans tous les sens. Se fichant du regard des autres, elles se mirent à danser, ou du moins bouger dans tous les sens au rythme de la musique. Lexie s'amusait comme une dingue, c'était son quart d'heure de folie, mais l'occasion s'y prêtait bien, c'était parfait !

La piste de danse était de plus en plus remplie, même les plus timides s'étaient lancés : l'effet de groupe, comme toujours aura eu raison d'eux.
Pendant cette euphorie du moment, Lexie se sentait libre et heureuse, cela lui faisait beaucoup de bien, oublier les soucis du quotidien, les devoirs, les cours, les profs, la famille, les responsabilités, plus rien n'avait d'importance, si ce n'est, de s'amuser et de lâcher-prise, le temps d'une soirée.

Elle observait sa partenaire, qui semblait partager le même point de vue, elle était très enthousiaste et ne pensait plus à rien à part danser !

Lexie prit le temps de jeter un œil sur la salle de manière générale. La soirée battait son plein, tous les convives affichaient des visages radieux, souriants, éclatant de vie et respirant le bonheur. Tous, à l'exception faite, d'une personne, enfin d'un professeur. Monsieur Flynch était plutôt dans une mine embarrassée et une certaine tristesse se reflétait dans ses yeux. Lui, de nature impassible, ne passait pas un moment des plus agréable. Et pour cause ! Mme Loewy venait de quitter la pièce, le laissant seul, tel une victime apeurée. Pourquoi diable avait-elle commis cet affront ? S'étaient-ils disputés ? Lexie l'ignorait, mais elle ne pouvait s'empêcher de ressentir une peine pour son professeur de métamorphose.

Ne souhaitant pas s'attarder sur cette histoire, la petite Serdaigle revenait à l'instant présent, en compagnie de Sophie. En reprenant le temps d'observer la scène qui s'offrait à ses petits yeux verts émeraudes, la jeune préfète avait croisé le regard de ses plus fidèles amies. D'une part, il y avait Aurore Alcine, en compagnie de Noah. Un moment calme entre eux, mais qui laissait présager quelque chose de merveilleux, en tout cas pour Aurore, à la grande joie de Lexie. D'autre part, il y avait James et sa Rosa, et comment dire ? Les concernant, c'était aux antipodes du premier "couple". Les choses avançaient bon train, mais cela n'avait rien d'étonnant quand on connaît la Blondinette ! Et enfin, il y avait Katy et Peter, le couple phare de la maison Serdaigle. Celui qui faisait parler la Maison entière, ah les ragots, peu importe la Maison où l'on se trouve, il y en aura toujours. Au moins Lexie n'en faisait pas partie, les victimes étaient donc Katy et Peter pour le moment. Ces deux-là, c'était quelque chose !!! On dirait même qu'ils prenaient plaisir à alimenter les rumeurs à leur sujet. En tout cas, son amie semblait passer une agréable soirée en compagnie du Capitaine de l'équipe des Eclairs, fraîchement nommé.

RNA en intérim, petits nouveaux, ma volière est ouverte
"Les Éclairs, une équipe du tonnerre"
"Parfait et Original, ça te définit bien je trouve" Milenka Alder
#87CEFA
  Retour