Salle de bal

Inscription
Connexion
  Retour

Table de M. E. Grey et W. Kingson

Image

Cette table est réservée à Mary Emerine Grey et Wilson Kingson.

Au menu : Il vous est proposé comme entrée... du Foie gras, du Saumon fumé ou des Verrines de Noël (au choix).
Comme plat, vous pourrez savourer... une délicieuse Dinde de Noël, accompagnée de pommes de terre et d'haricots verts.
Comme dessert, vous aurez le choix entre... un Tiramisu, une Bûche de Noël ou une Mousse Framboise.

Passez une merveilleuse soirée !

Image



Co-fondatrice du club "notre supérieure est tyrannique mais on reste parce qu'on est maso"
Bisous de Miss Copier/Coller :D
t ki ?
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Table de M. E. Grey et W. Kingson

La Serpentard s'observa dans le miroir. Une des Sixième Année qui l'avait invité dans leur dortoir venait de terminer de la maquiller et paraissait satisfaite de son travail. Mary ne la contredit pas. Outre le fait qu'elle n'était pas habituée à pousser les préparatifs à ce niveau, elle devait admettre qu'elle appréciait ces touches de couleur sur son visage naturellement très pâle. Peut-être qu'à l'avenir elle se plairait à en multiplier les occasions. Elle se releva donc du tabouret de fortune sur lequel elle était assise et vérifia que tout ce qu'elle souhaitait porter était là où il était sensé être. Fin prête, elle avisa avec un regard complice les aînées qui finissaient leur propre panoplie de bal. Mary les remercia, recevant en retour quelques clins d’œil et quitta les dortoirs.

Traversant le couloir des dortoirs, elle pouvait percevoir les rires enjoués et autres railleries sans nul doute en lien avec les ragots du moment. Elle accéda à la Salle Commune et, le cadeau pour son cavalier en main s'engouffra dans les couloirs, toujours aussi glaciaux. D'un pas rapide elle monta les marches et finit par se laisser guider par les voix qui résonnaient à l'entrée de la Salle de Bal. Une petite foule s'était déjà regroupée aux portes, les uns flattant les autres de leur tenue ou se moquant de ceux ayant poussé les limites de la décence. Ne voulant pas s'éterniser hors de la salle, elle s'annonça au gardien de l'entrée et pénétra dans les lieux. La décoration avait été faite avec beaucoup de goût, à hauteur du bal de l'an dernier. Ses yeux aciers balayèrent l'ensemble, appréciant les tissus, les serviettes pliées avec soin et originalité ainsi que les petites décorations sur chaque table.

Un table pour deux, hum ? Les Professeurs voulaient sûrement se mettre quelque chose sous la dent à vouloir mettre les tables dans une telle disposition.

Wilson était depuis son arrivée hors de vue, probablement encore dans les cachots à finir de se préparer. Mary n'en tint pas rigueur car elle n'avait pas tardé à quitter leur Salle Commune. Elle repéra leur table, observa le menu, déjà impatiente de goûter aux mets présentés puis le reposa. Un stand venait d'attirer son attention. Elle s'écarta donc de leur table pour se diriger vers Tombola, gardé par des elfes de maison et qui déjà se trouvait encombré par la présence de quelques élèves.

TENUE ET ACCESSOIRES


Reducio
*
Image
*

Table de M. E. Grey et W. Kingson

Depuis le début du mois de décembre, Poudlard était rythmé par cette effervescence de fêtes, de bal de Noël. Tout le monde cherchait après un cavalier ou une cavalière pour célébrer Noël comme il se doit. Evidemment, ceux qui avait un petit copain ou une petite copine n’avait pas besoin de chercher mais pour les autres c’était une petite guerre de chaque instant. Wilson lui avait eu beaucoup de chances pour ce bal : en effet, il pensait demander à plusieurs personnes mais c’est la première personne à qui il a demandé – le graal – qui a accepté. Aucun refus, nan, le Serpentard avait obtenu pour cette soirée, la personne qu’il désirait.

Ce soir-là dans les dortoirs des garçons de Serpentard, il eut beaucoup de mouvements. Chacun voulait être le plus beau pour sa douce. Wilson, lui, avait opté pour un costume assez classique. Vous savez ces costumes cravates que l’on porte lors des grandes occasions, noir uni avec une chemise blanche. C’était ça, sa tenue. Il avait mis aussi, sa cravate verte de Serpentard. Il a un peu honte mais il n’a pas d’autres cravates pour l’occasion. Alors qu’il se sentait prêt pour partir, il retira la cravate de son uniforme scolaire, et alla dans la salle de bains : il était bien mieux comme ça. Il mit le cadeau pour Mary dans sa poche et ça y est, il était prêt. En descendant dans le petit salon, il ne vit pas Mary alors il décida d’aller à la salle de bal seul, elle était peut-être déjà arrivée sans lui. Fier, dans les couloirs il sentait une pression arriver. Cela lui faisait bizarre. Ce bal promettait d’être riche en amitié, peut-être. Lorsque Wilson s’approcha de la salle, il vit de plus en plus de monde, bien habillé. Il avait hâte d’entrer pour retrouver sa cavalière, ce qu’il ne tarda pas à faire.

Entrant dans la salle de bal, Wilson fut surpris par la décoration : c’était magnifique ! Il y avait des centaines de tables, tous prévus pour deux personnes. Debout à l’entrée, il vit aussi une table où il y avait pas mal de monde. Du coup, avant de chercher sa table et rejoindre Mary, il décida d’aller voir. C’était une tombola. Après avoir pris son ticket, il quitta la foule et commença à chercher Mary. (Il n’avait pas vu qu’elle était là tout prêt d’elle, au stand de tombola). Le troisième année commença à regarder les tables vides, il vit des noms étiqueté dessus. Cherchant le sien, il tomba sur des noms qui lui était familier comme celui d’Arthur. Apparemment, son ami avait demandé à Nora Starks, ce qui fut un bon choix. Wilson sentit un sourire se dessiner sur son visage, lorsqu’il trouva la sienne.

Mary n’était pas là. Mais ses affaires si. Elle était déjà arrivée. Wilson regarda autour de lui et la vit au stand de tombola. Ah bah ils s’étaient raté de peu. Wilson s’installa à la table et sortit son cadeau de sa poche. Il était soigneusement emballé avec du papier cadeau. A l’intérieur, il y avait un paquet de bulles baveuses. Wilson avait pris ça car il ne connaissait pas beaucoup Mary et des friandises, tout le monde aime ça. Surtout en période de fêtes. Ces bulles-là, n’était pas ordinaire. Sous le paquet on pouvait lire : « Ces bulles baveuses vous en ferons voir de toutes les couleurs ! ». En effet, le consommateur de ses friandises verra ses bulles se colorer et faire différentes formes en rapport avec les fêtes de Noël. Wilson posa le cadeau à côté de l’assiette de Mary, elle le trouvera quand elle reviendra.

4ème année RP - seagreen
"En glissant je viens, en rusant je vaincs, le sommet j’atteins."
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Table de M. E. Grey et W. Kingson

Ticket en main, Mary s'écarta enfin du stand et de l'amas d'élèves pour observer le reste de la salle. Effectivement, le flux coloré des poudlariens s'était considérablement accru le temps qu'elle finisse de faire la queue et récupère son bien. Osant jeter un regard à sa gauche, elle ne tarda pas à remarquer la présence de Wilson, assis à leur table, sûrement en train de l'attendre. Cela n'inquiéta guère Mary qui le rejoignit d'un pas tranquille. Arrivée à sa hauteur, elle nota la cravate Serpentard, toujours de bon goût et lui adressa un sourire en coin en le saluant dignement.

« Salut. Joli costume, très élégant.», puis, levant son bras droit, elle lui montra son ticket coincé entre son index et son majeur et continua «T'as vu, ils proposent des prix extra au stand là-bas. T'as eu l'occasion de t'en prendre un ?»

Elle écarta légèrement sa chaise en arrière et s’assit confortablement dessus, faisant attention à correctement placer sa robe sous ses jambes avant qu'elle ne les croise. Quelque chose attira les yeux gris la jeune fille et elle ne manqua pas la présence de son cadeau, soigneusement emballé dans du papier aux motifs de saison. Malgré sa curiosité, elle ne s'en saisit pas tout de suite, par courtoisie, préférant plutôt offrir le sien au blond en face d'elle. Son petit paquet entouré par un papier cadeau argenté se retrouva dans ses mains. Mary le tendit vers le concerné avec plus de sérieux. Son cadeau avait été dégotté bien avant qu'elle ne reçoive l'invitation de son préfet mais le fait qu'il puisse satisfaire tous les genres arrangeait bien les choses. Elle avait acheté une paire de gants en cuir véritable, de très bonne qualité, noirs aux ornements discrets et fins de couleur argenté. L'avantage de ces gants étaient qu'ils s'adaptaient parfaitement aux mains qu'ils gardaient, assurant un confort optimal. Peut-être que Wilson n'en avait pas besoin mais même en sachant qu'il allait être son cavalier, elle ne le connaissait pas assez pour avoir une idée d'un autre cadeau plus pertinent.

« Ton cadeau. J'espère qu'il te conviendra. »

Table de M. E. Grey et W. Kingson

Le petit n’eut pas le temps d’attendre trop longtemps, ni même de lire le menu du repas de ce soir, que Mary revenu. Wilson salua sa cavalière en la regardant avec attention. Elle était si jolie dans sa robe blanche. Il avait vraiment choisi la cavalière parfaite. Mary le complimenta sur son choix de costume, disant qu’il était élégant. Le troisième année tendit un sourire et répondit :

« Salut, toi aussi, cette robe te va bien. »

Mary lui montra le ticket qu’elle venait d’acheter pour la tombola et lui demanda s’il avait eu l’occasion d’en prendre un. Évidemment que Wilson en avait pris un, il y a des friandises et des gallions à gagner, il faut être cérébralement diminué pour s’en privé. D’autant plus que le ticket de tombola n’est pas fort coûteux. Il salivait déjà en voyant les nombreux lots à gagner et il avait hâte de savoir quel lot allait-il remporter.

« Oui, j’ai été attiré par la foule à mon arrivé »

Il montra son ticket à Mary. Pendant que cette dernière s’installa, Wilson regarda le menu. Foie gras, Saumon fumé ou Verrines de Noël en entrée. Typiquement Noël, typiquement le genre de choses que le garçon n’aimait pas trop. A défaut de mieux, il songea à prendre le foie gras. Le plat principale proposait la traditionnel Dinde de Noël, avec pommes de terre et haricots verts. Pas de choix possible, heureusement que Wilson aime tout. Enfin en dessert, il y avait un tiramisu, une bûche de Noël ou une mousse Framboise. Pour Wilson ce sera la Bûche.

Wilson vit le paquet argenté dans les mains de Mary s’approcher de lui comme une chocogrenouille s’approche de son avaleurs gourmet. Il fut séduit par le cadeau au papier argenté, il ne savait pas encore ce qu’il contenait mais en le prenant en main quand Mary le lui donna, il fut grandement satisfait. Il se contenu de l’ouvrir illico presto pour politesse. Mais l’envie de manquait pas. Il posa la boite sur la table, la regardant d’abord puis dirigeant son regard vers sa cavalière :


« Merci. On ouvre ? »

Avant même d’attendre la réponse, il commença à ouvrir sa boite argentée. Déchirant le papier, mais le plus proprement possible, car il était très beau. Il découvrit à l’intérieur, une paire de gants. Ça peut toujours servir, surtout quand on suit les cours de Miss Almeida. Elle a toujours le don pour nous présenter des bébêtes tous aussi dangereuse les unes que les autres. En les regardant d’un peu plus près, Wilson l’ornement argenté sur les gants. Nan il ne peut pas les abîmés avec un cours ! Nan il s’en servira comme gants de confort pour affronter le restant de l’hiver. Il était ravi de cette paire de gants, et il le fit savoir en affichant un large sourire, et les essayant. Au début les gants étaient trop grands, puis Wilson vit qu'ils rétrécissaient tout seul. Trop bien, ils étaient ajustables à la morphologie des mains.

« Oh merci ! Elles sont parfaites ! »

4ème année RP - seagreen
"En glissant je viens, en rusant je vaincs, le sommet j’atteins."
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Table de M. E. Grey et W. Kingson

Mary le regarda se saisir de son cadeau, les yeux brillants d'un intérêt relativement contenu. Cela ramena un léger sourire sur les lèvres de la jeune fille qui, haussant les sourcils par amusement, accepta l'invitation du garçon à ouvrir son propre présent. Gardant un œil sur le préfet, elle le remarqua faire attention à l'emballement que la boutique avait préparé. Certes, le fait que ce soit aussi parfaitement emballé pouvait être la source d'une telle attention du garçon mais il n'en restait pas moins que ce soucis du détail ne venait pas d'elle. Qu'importe. Les gants étaient maintenant sortis et, sans perdre de temps, furent essayés. Mary observa avec satisfaction les gants rétrécir à vue d’œil pour sier les mains travaillés du joueur de Quidditch. Cette astuce magique eut l'effet désiré semblait-il car un sourire radieux fut immédiatement adressé à la blonde dont le sourire devint espiègle. Le succès de ce cadeau était un soulagement. Quel malaise ce serait si elle avait eu à gérer des remerciements crispés et faux !

Elle baissa les yeux sur son présent qu'elle avait inconsciemment déballé durant son observation et constata qu'elle avait entre les mains des Bulles Baveuses. Ses voyages dans les sucreries de Pré-Au-Lard l'avait familiarisé avec ces bonbons mais elle ne les avait jamais essayé, trop occupée par des courses diverses.

« Ça tombe bien, j'en ai jamais goûté, tiens. J'en tenterai un après le dîner. Merci. », lui dit-elle avec reconnaissance.

Elle écarta de ses genoux le papier roulé en boule et le mis au pied de sa chaise, de sorte à ce que cela ne dérange pas l'arrivée des plats. Elle se redressa et se saisit du menu de la soirée qu'elle n'avait que rapidement lu à son arrivée. Profitant de la manœuvre, elle tourna la tête autour d'elle pour observer comme les choses se déroulaient autour d'eux. Certains avaient déjà clamés leur territoire sur la piste de danse avec plus ou moins d'enthousiasme, d'autres discutaient et échangeaient leurs propres cadeaux. D'ailleurs un peu plus loin, elle remarqua Baxrendhel debout devant sa cavalière (Poufsouffle elle aussi), toutes deux occupées à s'échanger des bracelets, pour ensuite lui déposer un baiser sur la joue. Cela eut le mérite probant d'interpeler l'espace de quelques secondes la Serpentard. Lorsque le spectacle fut terminé, elle retourna son regard vers Wilson. Qu'importait ce que faisaient les autres et puis, les chiens ne font pas les chats, n'est pas ?

« Alors, quoi de beau chez les Préfets ces temps-ci ? », demanda t-elle avec nonchalance, s'appuyant tranquillement contre le dossier de sa chaise, croisant ses mains sur ses jambes.

Les mets n'étaient pas encore apparus ainsi était-il approprié d'engager une conversation avec son cavalier dont le thème malgré tout l'intéressait.

Table de M. E. Grey et W. Kingson

Mary elle aussi avait déballés son cadeau et était tombés sur les bulles baveuses. Wilson qui avait longuement hésité sur ce cadeau – car des friandises, c’est à la portée de tout le monde – se rassura en entendant que Mary n’en avait jamais gouté et que cela lui faisait plaisir. Lui qui avait un peu peur de se sentir ridicule avec sa boite de bulle baveuse se sentit rassuré. Espérons simplement qu’elle aime les Bulles Baveuses sinon… nan vaut mieux pas y penser.

Désireux commencer à manger, Wilson regarda les tables des autres mais personne n’avait été servi. En regardant son assiette, il vit l’entrée qu’il avait choisi quelques minutes plus tôt. Apparemment, c’est comme dans la Grande Salle, on commande nos plats par la pensée et ils viennent tout seul. Wilson regarda le foie gras qui trônait à présent dans son assiette mais attendit que Mary commande aussi la sienne. La discussion n’étant pas interrompu, Wilson profita de cette attente pour lui répondre :


« Pas grand-chose, la routine. »

Il ne savait pas trop quoi répondre à cette question, étant donné que certaines choses ne sont pas à révéler. Et dans ce qui est possible de dire, Wilson ne se sent pas trop à l’aise. Les rondes le soir, il commençait à en avoir marre, mais il ne pouvait rien dire sans risquer de perdre son insigne. Au départ, être préfet, c’était un privilège, maintenant ce n’est plus le cas. Wilson doit toujours être irréprochable. Lorsqu’un élève « normal » se fait punir et a une retenue, ce n’est pas grave, si ce n’est qu’il perd du temps. Mais quand c’est un préfet, c’est plus grave, car ils sont censés montrés l’exemple. C’est en ça que Wilson regrette dans l’acceptation du poste de préfet. Les professeurs sont bien plus dur avec lui qu’avec les autres… ce qui ne l’empêche pas de faire quelques bêtises des fois, comme par exemple l’année dernière, lorsqu’il est allé à Pré-au-Lard avec Paul.

Une fois que Mary avait commandé ce qu’elle voulait par la pensée, Wilson commença à manger. Le foie gras était bon. Fin, bon comme du foie gras, c’est-à-dire pas trop pour Wilson mais il avait l’air d’être bon pour ceux qui aime. En essayant de cacher les traits sur son visage, Wilson avala son entrée en prenant conscience qu’il avait mis un petit froid dans la conversation avec sa réponse précédente. Il lui fallait relancer celle-ci mais comment ? Pas doué le petit préfet. Il décida de complimenter sa cavalière faute de mieux.


« Ce bal est superbe ! Et avec toi c’est encore mieux ! »

4ème année RP - seagreen
"En glissant je viens, en rusant je vaincs, le sommet j’atteins."
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Table de M. E. Grey et W. Kingson

La réponse pour la moins évasive de Wilson la laissa quelque peu perplexe, bien qu'elle ne pouvait attendre bien plus de sa question. Pauvres préfets. Sûrement étaient-ils suffisamment coupés de leurs camarades pour ne pas se rendre compte des petites magouilles pouvant se passer entre élèves. C'était le piège de ceux ayant des responsabilités du côté de la loi, ils avaient toujours un train de retard sur les choses qui se passaient autour d'eux comme... son excursion dans la Salle de Bains des Préfets qui n'avait pas vraiment fait de vague. Pas même la Préfète des jaunes avait pu faire quoi que ce soit. D'un autre côté, faute à elle. Outre cette excursion, les échanges de pseudo-stimulants pour les élèves réalisant leurs BUSES n'avaient pas été encore attrapés et les Pourvoyeurs, comme on le racontait, courraient toujours les couloirs, sans foi ni remords. Seuls ceux brisant le couvre-feu semblaient être démasqués ce qui était un fait assez hilarant.

« Je compatis. », dit-elle d'un ton détaché.

Quasi-immédiatement, un elf apparu à leur table, les saluant puis les invitant à passer commande. Après un dernier coup d'oeil à la carte, Mary se décida pour un Saumon Fumé. La commande prise, l'elf disparut aussi vite qu'il était apparu et les deux jeunes gens se retrouvèrent quelques instants plus tard avec leurs entrées, prêtes à être dégustées. Wilson semblait avoir une faim de loup car à peine l'assiette de Mary apparut en face d'elle qu'il se jeta sur son foi gras. La Serpentard ne put s'empêcher de hausser très légèrement un sourcil pour ensuite suivre le pas. Le saumon était fameux, et elle prit à chaque bouchée, le temps de profiter de ce met qu'elle n'allait pas avoir l'occasion de regoûter d'ici un long moment. Wilson paraîssait lui aussi satisfait de ce qu'il avait souhaité. Tant mieux. Après avoir déglutti, il lui adressa un compliment qui la surprit quelque peu.

« Merci mais c'est probablement parce que tu ne m'as pas vu danser. », répondit-elle simplement et avec une once d'amusement. « Bon appétit

Table de M. E. Grey et W. Kingson

Sa cavalière avait choisi du saumon fumé en entrée. Les gouts et les couleurs, ça ne se discute pas, mais peu importe pour Wilson, ce n’est pas lui qui mange. Après le compliment qu’il avait fait pour tenter de relancer la conversation, Mary lui répondit quelque chose comme elle ne savait pas danser où quelque chose de ce genre. Wilson non plus ne savait pas danser mais qu’est-ce que cela importait ? Rien. Cela n’empêchait pas de s’amuser et de passer une bonne soirée alors il n’en tenu pas rigueur.

Il allait répondre quelque chose quand il entendit un mouvement de chaise derrière lui. En se retournant, il vit miss Loewy, la directrice se diriger vers la sortie de la salle. Mr. Flynch était resté seul assit à la table. Qu’avait-il bien pu se passer entre les deux protagonistes ? Wilson ouvrit la bouche d’étonnement mais aucun son n’en sortit. Il en fallait pas moins pour attirer sa curiosité et la partager à sa cavalière :


« Je me demande ce qui a bien pu se passer entre eux deux. »

Ayant envie d’un jus de citrouille, le verre de Wilson se remplit instantanément d’un liquide orange qu’il connaissait bien. Les elfes de maison faisaient des merveilles en cuisines mais ils avaient aussi pensé aux choses simples et Wilson s’en réjouissait. Portant un verre de jus de citrouille a ses lèvres, le troisième année se retourna et vit Owen qui parlait tout seul. Il était bien trop loin pour savoir ce qu’il disait mais il vit ses lèvres remuer. Et ça ce n’était rien comparé à ce qu’il fit après : danser tout seul. Wilson ricana et faillit cracher son jus de citrouille. Heureusement qu’il était retourné, Mary n’a pas pu voir ce mauvais geste. Se redressant pour faire face à Mary, Wilson vit derrière elle, le couple Arthur-Nora discuter ensemble. Un mignon petit couple dont Wilson n’accorda pas beaucoup d’importance. Par contre de retour dans les dortoirs, les questions sur Nora iraient bon train.

Regardant les couples dans la salle de bal, elle vit des couples qui va de soi, des couples entre amis, mais aussi des couples amusants, inattendu. Wilson vit Amy Holloway, son professeur de Défense contre les forces du mal avec Mr.Ferskjold, professeur de Botanique. Très amusant. D’ailleurs, il ne se cacha pas d’en faire une petite réflexion à sa cavalière.


« Dommage que je ne suis plus journaliste aux Chroniques du Sale Hasard, il y a de quoi faire un gros article sur les cancans là ! R’garde Miss Holloway et Mr. Ferskjold ! C’est drôle de les voir ensemble. Y a que à Noël qu’on peut voir ça ! »

Il affichait un large sourire sur son visage. Il s’amusait à « espionner » les autres. Non pas que Mary ne l’intéressait pas, loin de là, mais plutôt parce qu’ils étaient là pour s’amuser alors autant s’amuser. C'est le but de la soirée.

4ème année RP - seagreen
"En glissant je viens, en rusant je vaincs, le sommet j’atteins."
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Table de M. E. Grey et W. Kingson

Dégustant une dernière bouchée de son saumon fumé, Mary ne prêtait plus d'attention aux autres, profitant eux aussi du dîner. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle le silence puis l'agitation perçue du côté de Wilson ramena la Serpentard sur le plancher des hippogriffes. A la remarque du garçon, la jeune fille tourna la tête en direction de la tablée de la Directrice et du Professeur Flynch et elle constata la situation : la doyenne atteignait les grandes portes de la salle tandis que le directeur de Gryffondor se dirigeait d'un pas assez déterminé pour aller...sur la piste de danse entamer quelques pas, absolument seul. Mary cligna des yeux face ce malaise absolu et à l'embarras qu'elle n'aurait jamais pu penser possible. Professeur Flynch était en train de réaliser un sacré faux pas qui sûrement rentrerait dans les annales de l'école, ou du moins, dans les journaux dans un premier temps. La blonde tourna rapidement la tête pour essayer de capter le regard d'Arthur, son collègue journaliste. Malheureusement celui ci semblait complètement subjugé par sa cavalière, ce qui agaça quelque peu la jeune fille. Elle espérait de tout cœur qu'il n'avait rien manqué de ce qui s'était passée. Quel gâchis ce serait sinon ! Tandis qu'elle tentait d'envoyer un message visuel, Mary entendit une dernière observation de Wilson, qu'elle ignora d'abord à laquelle elle finit par répondre :

« Effectivement. Un véritable cadeau de Noël cette soirée. Merci de l'avoir remarqué sinon j'aurais manqué le spectacle.», acquiesça t-elle avec un certain plaisir sadique.

Spectacle qui pour certains trouvait déjà leur fin car alors que l'assemblée observait le professeur de métamorphose, celui ci, réalisant sûrement l'étendu du bourbier dans lequel il se trouvait, prit congé et quitta les lieux avec une démarche pseudo-nochalante. Les choses allaient en s'arrangeant. Si autant se produisait alors que ce n'était que l'entrée, qu'en serait-il du plat de résistance ?

« Ce serait une bonne idée si le journal ouvrait une récolte aux espionnages, comme ça on pourrait récupérer toutes les informations qu'on aurait loupé de la soirée », dit-elle d'une voix songeuse.

Table de M. E. Grey et W. Kingson

Le plat principal arriva – si on peut dire, puisqu’à Poudlard tout est magique et du coup le plat n’arriva pas par un serveur mais de façon instantanée quand Wilson et Mary y pensèrent – et Wilson re-découvrit le plat principale qui était noté sur le menu. Son assiette était composée d’un blanc de Dinde (d’ailleurs, il n’aime que le blanc, ça tombe bien), de quelques pommes de terre et quelques haricots verts. Un plat typiquement de fêtes encore. Wilson attendit que Mary s’offre la premier boucher pour commencer à manger. Il prit un morceau de Dinde et le mit en bouge. C’était bon. Une fois son premier morceau avaler, Wilson répondit à Mary :

« C’est une bonne idée ça, tu seras sûr d’avoir toutes les infos ! »

En jetant un œil sur la piste de danse, il vit trois couples danser. Tout d’abord, Echoe et Ambre. Les deux meilleures joueuses de Quidditch ensemble. Rien à voir, mais c’était beau. Ensuite, Nora et Arthur. Les deux amoureux, c’était mignon. Wilson se dit que quand il aura une amoureuse aussi, il faudra qu’il fasse pareil. Mais pour le moment, en amour, le blondinet n’était pas très gâté. Le dernier couple présent sur la piste était un couple pour le moins original : Monsieur Flynch, professeur de métamorphose, dansait avec Esmée Peterson, préfète de Gryffondor. Le directeur des lions, qui s’était retrouvé seul suite au départ de Miss Loewy avait réussi à trouver une partenaire de danse finalement. Wilson les regardait, tous ces couples danser. Il hésitait à demander à Mary de venir danser avec lui, surtout qu’il n’a jamais danser de sa vie (en dehors du cercle familiale). Et puis il avait cette remarque que Mary lui avait dit, comme quoi elle ne savait pas danser. Ont-ils vraiment assez de cran pour affronter le ridicule ? Wilson ne sait pas vraiment. Lui en tout cas, n’était pas prêt à affronter cela.

Le troisième année continua de manger en silence, en réfléchissant à une bêtise à faire. Bah oui, c’est la fête ce soir, faut profiter ! Mais dans son imagination débordante il ne trouva que des choses qui l’amènerait à être puni ensuite. Pas la fin d’année rêvé. Wilson regarda dans la salle, en direction du stand de tombola. Il était à présent vide, et les elfes de maison avait disparu. Surement en train de délibérer sur le gagnant de la tombola. Wilson s’interrogea à voix haute.


« Je me demande quand le tirage au sort de la tombola aura lieu… »

Il posa son regard sur Mary, en adressant un léger sourire. Il se sentait gêné de ne pas savoir quoi dire et d’être obligé de sortir ce genre de phrases pour combler le manque de discussion.

4ème année RP - seagreen
"En glissant je viens, en rusant je vaincs, le sommet j’atteins."
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Table de M. E. Grey et W. Kingson

Les signaux qu'elle avait tenté d'envoyer vers Arthur Grimms semblaient avoir été engloutis dans un néant total. La serpentard se retint de lever les yeux au ciel face à l'attitude son collègue, toujours aussi enamouré par sa cavalière. La Saint-Valentin n'était-elle pas sensée se dérouler en Février ? Elle réprima en plus un soupire à cette pensée, sous risque que Wilson ne l'interprète pour lui. Elle observa Arthur inviter Nora à la piste de danse avec un profond ennui. Très bien, ils parleraient de tout cela plus tard. Les neurones ne couraient pas les couloirs, surtout chez les Première Année car alors qu'elle allait poser son regard sur son plat principal -de la dinde accompagnée par des pommes de terre prometteuses- elle aperçut, à son plus grand regret un trop grand nombre de Première Année en train de se bécoter ? Cette vue répugnante la braqua quelques secondes. N'étaient-ils pas sensés se préoccuper des équipes de Quidditch ou autres bêtises de ce genre à leur âge ? Du grand n'importe quoi. S'ils voulaient paraître grands, il ne paraissaient en réalité que pathétiques. Secouant la tête comme tentant de supprimer ces visions de son cerveau, elle se concentra sur Wilson qui cordialement attendait qu'elle commence à manger.

Elle haussa les épaules vis-à-vis de la question de Wilson à propos de la Tambola. Elle n'en savait fichtrement rien de quand les prix allaient être distribués mais elle espérait bien en tirer quelque chose et ne pas manquer l'appel. Elle dégusta son plat, concentrée et profondément satisfaite du goût des plats. Les cuisines se sont surpassées. Rien que pour cela, aucun regret ne pouvait être envisagé quant à être restée à l'école pour le réveillon. Elle termina son assiette sous le silence de la tablée. Très clairement, Mary et Wilson avaient des difficultés à tenir une conversation seul à seul et Mary n'avait pas vraiment d'idée de relance. Elle adressa tout de même un sourire alors qu'elle avalait sa dernière bouchée, but son verre puis observa la piste de danse, bien occupée. Quelque chose attira son regard et malgré elle, la plongea dans une profonde réflexion.

« C'était délicieux. Je ne pense pas être capable de manger le dessert pour tout te dire. Je t'offre le mien avec plaisir si tu en veux, ça ne me dérange pas.», puis semblant quelque peu agitée continua, « Je reviens, je dois faire un détour aux toilettes. Truc de filles avec le maquillage. Si tu veux rejoindre les autres, vas-y, je t'y retrouverai quand j'aurai fini. ».

A ces mots, elle essuya le coin de sa bouche avec sa serviette puis, après l'avoir déposée sur la table, se leva pour se diriger vers la sortie de la salle de Bal, le pas étrangement pressé.

Table de M. E. Grey et W. Kingson

Wilson finit son repas de Noël en douceur en écoutant la réponse de Mary. Apparemment celle-ci avait plus faim et elle avait pris même congés pour aller aux toilettes. Ahh les filles ! Elles mangent et boivent cinq minutes puis direction toilettes. Wilson patienta à la table sans demander son dessert. Il ne voulait pas le manger sans elle. Pendant l’absence de Mary, les elfes de maison annoncèrent les gagnants de la tombola. Wilson n’était pas dedans, à son grand regret, mais Mary y était. Elle avait remporté le 12ème prix. Wilson partit chercher le lot à sa place et déposa la petite bourse sur la table. Elle attendra bien sagement le retour de sa propriétaire. Le troisième année était un peu déçu de ne pas avoir gagné quoi que ce soit… mais qu’importe, l’important est de participer.

Se retournant sur sa chaise, il regarda la piste de danse avec ses danseurs. Heureusement que Mary et lui n’y sont pas aller en fait. Ils auraient été très honteux. L’une ne sachant pas danser et l’autre dansant comme un balai raide, ça aurait été du beau. Wilson regarda Arthur et Nora, quel beau couple. Il vit le professeur Flynch et Esmée qui dansaient encore ensemble. Un couple était venu se rajouter aux couples déjà présent. C’était Eleïs et un Gryffondor. C’était la première fois que Wilson voyait les deux jeunes première année ensemble. Il y avait aussi Antony et une jeune Gryffondor. Encore un Serpy avec un Gryffondor. C’est étonnant comme les Gryffondor et les Serpentard symbolisent une amitié forte en ce bal de Noël. Comme quoi, les apparences sont trompeuses, les Serpentard et les Gryffondor peuvent devenir des amis.

Mary, toujours pas revenu, Wilson commençait à s’ennuyer. Il avait envie de se déplacer, de bouger mais surtout de s’amuser. Mais embêter les autres, c’était un peu leur gâcher la fête. Surtout s’ils sont du genre à pas vouloir être dérangés. Wilson resta assit à sa table, sa tête dans sa main droite, regardant la piste de danse. Ce moment de vide, était très perturbant.

4ème année RP - seagreen
"En glissant je viens, en rusant je vaincs, le sommet j’atteins."
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Table de M. E. Grey et W. Kingson

Lorsque Mary quitta les toilettes, elle reprit sa marche en direction de la salle de bal avec calme. Sortir de la pièce était rafraichissant et elle ne regretta pas avoir manqué de quelconques faits ou méfaits durant son escapade. Son maquillage corrigé, sa coiffure minutieusement reprise à quelques endroits, elle appréciait savoir que son apparence n'avait pas été entachée par un regrettable accident culinaire durant le dîner. Libérant son esprit de pensées fugaces et futiles, elle acheva d'arriver au bout de la route pour se retrouver une nouvelle fois dans la Salle de Bal. Déjà plus d'animation transparaissait. Moins de monde occupait les places aux tablées et un bon groupe s'était formé sur la piste de danse. Son regard s'attarda sur un nombre conséquent de personnalités, son visage ne laissant rien paraître de ce qu'elle en pensait. Un coup d’œil à sa table lui désigna l'espace vide en face de là où était actuellement Wilson. Elle fut assez perplexe de le voir encore à leur table, elle qui aurait pensé qu'il en aurait profiter pour parler à d'autres personnes; Après tout, il n'était pas enchaîné à elle. Elle se dirigea d'abord fluidement vers le stand de la Tambola. Effectivement, les prix avaient été distribués. Il paraissait même que quelqu'un était venu récupérer son prix. Son sourcil se haussa. Sûrement Wilson. Elle se dirigea vers sa table et s'assied tranquillement sur sa chaise. Elle remarqua un sachet des elfes et un ticket gagnant à côté de son assiette. Elle s'en saisit pour les examiner de plus près.

« Alors, qu'est-ce que j'ai manqué ? »

Table de M. E. Grey et W. Kingson

Wilson admirait les danseurs de la piste de danse et les chansons défilèrent. Ainsi que les danseurs. Le préfet était seul mais n’osait pas s’approcher de d’autres personnes de peur de les déranger. C’était la fête pour tout le monde, personne ne doit subir cette soirée. Finalement, Wilson n’eut pas à se torturer l’esprit trop longtemps pour savoir comment s’occuper car sa cavalière revient vers lui. Elle lui demanda aussitôt si elle avait raté quelque chose. Alors oui, elle avait raté des trucs, mais pas non plus des choses sensationnelles. Le garçon raconta :

« Il y a eu la remise des prix pour la Tombola. Tu as gagné le 12ème prix. J’ai récupéré ton lot à ta place, sinon il allait être remis en jeu. » Il montra la petite bourse sur la table. « Les trois grands gagnants sont Antony de chez nous pour le 3ème prix, Kimiah Van Derblick de Gryffondor et Aurore Alcine de Serdaigle pour les 2ème et 1er prix. Moi je n’ai rien eu »

Heureusement que la tombola a été gratuite sinon il l’aurait mal dirigé. Wilson essaya de se remémorer les évènements importants qu’il convenait de dire à Mary mais il ne trouva rien. Il s’était contenté de voir des gens danser et rien d’extraordinaire n’était arrivé. Beaucoup de couples Gryffondor/Serpentard s’étaient formé, des couples étranges, des couples amicale, des couples vraiment amoureux, des couples de professeurs… mais Wilson ne jugea pas opportun d’en dire plus.

Quelques instants plus tard, la dernière chanson marqua sa fin et les gens commençait à se lever pour rentrer. Wilson et Mary n’avaient pas manger leur dessert. Pas eu le temps ni l’envie. Wilson aurait pu, mais il ne voulait pas. Il lui faut maintenant songer à rentrer, avec Mary. Il ne savait pas trop comment s’y prendre, il ne voulait pas être trop brusque alors il regarda les différentes personnes se diriger vers la sortie en rangeant la table pour que les elfes aient moins de chose à faire, comme par exemple en mettant les couverts dans son assiette, ce genre de chose. Il prit ses gants avec lui et regarda Mary attendant son signal pour rejoindre la salle commune.

4ème année RP - seagreen
"En glissant je viens, en rusant je vaincs, le sommet j’atteins."
  Retour