Salle de bal

Inscription
Connexion

Table de K. Smith et P. Speculus

Image

Cette table est réservée à Katy Smith et Peter Speculus.

Au menu : Il vous est proposé comme entrée... du Foie gras, du Saumon fumé ou des Verrines de Noël (au choix).
Comme plat, vous pourrez savourer... une délicieuse Dinde de Noël, accompagnée de pommes de terre et d'haricots verts.
Comme dessert, vous aurez le choix entre... un Tiramisu, une Bûche de Noël ou une Mousse Framboise.

Passez une merveilleuse soirée !

Image



Co-fondatrice du club "notre supérieure est tyrannique mais on reste parce qu'on est maso"

Code couleur RPG : brown

Table de K. Smith et P. Speculus

Ça y est  !  Enfin le grand jour !  Cette nuit là, comme toutes les nuits précédant un évènement important dans la vie de la jeune fille, Katy n'avait presque pas fermé l'œil. La deuxième année était évidemment heureuse de se rendre au bal, qui plus est, avec un garçon qu'elle appréciait. Mais... Mais elle était stressée. De nature très timide, la deuxième année ne pouvait s'empêcher d'angoisser car elle ne se sentait pas à la hauteur. Les autres filles de son dortoir avaient tout fait pour la rassurer, mais rien n'y faisait, c'était maladif chez elle. 

Le jour tant attendu de tous était arrivé. Chez les Serdaigle, du moins chez les filles, tout le monde était solidaire. On se rassurait, se motivait, s'aidait pour se préparer... Cette solidarité, bien qu'amplifiée par l'esprit de Noël, régnait toujours et Katy était fière d'appartenir à sa Maison rien que pour cela. Quelques heures avant le bal, les salles de bain étaient remplies. On se vêtissait de sa robe, se coiffait ou bien se maquillait. Pour l'occasion, Katy avait choisie une robe grise, c'etait la robe de ses rêves. Tout comme son maquillage et sa coiffure, la fillette avait mis une robe qui se voulait à son image, c'est à dire simple et discrète.

Son cavalier étant également un Serdaigle, Katy ne sortit de son dortoir qu'au dernier moment pour ne pas le croiser et ainsi lui faire la surprise ; tout comme lui-même avait surpris la fillette en l'invitant au bal. Peter, un première année lui avait demandé d'une façon assez particulière certes mais originale de l'accompagner alors elle n'avait pas pu refuser. À partir de ce jour là, les deux Aiglons s'etaient rapprochés par le biais de multiples activités comme par exemple le Quidditch. L'heure approchait, elle devait descendre. Elle avait la pression. Les autres filles de Serdaigle allaitent descendre, alors elle décida de se fondre dans le groupe pour passer le plus inaperçu possible.

Arrivant enfin dans la salle de bal avec son petit cadeau bleu à la main, Katy fut éblouie. Tout brillait de mille feux. Les décors de la salle pouvaient se résumer en une seule expression : La féerie de Noël. La Serdaigle mit quelques minutes avant de pouvoir décrocher ses yeux des merveilleuses décorations. Tout était parfait. C'était exactement comme dans ses rêves, même mieux !  Noël faisait scintiller les yeux de la fillette. Cette dernière devait maintenant parvenir à trouver sa table parmi toutes celles présentes dans la salle. Elle se sépara de ses camarades, tentant de lire les noms inscrits sur les tables. Elle n'eût pas à chercher très longtemps car elle vit au beau milieu de la salle, Peter qui l'attendait.
*Il n'est pas en retard !* pensa-t-elle. Et c'était tant mieux car Katy appréciait les gens ponctuels. Avançant vers sa table, elle vit que Peter portait un beau costume gris, exactement de la même couleur que la robe de Katy. Décidemment, ils étaient faits pour aller ensemble ces deux là !

Reducio

Voici la robe de Katy :

Image

Ainsi que sa coiffure :

Image

Et ses chaussures :

Image

Lorsqu'ils déploient leurs ailes, les Aigles vous ensorcellent.

'Je crois en toi' comprendra qui pourra...

Table de K. Smith et P. Speculus

Ça y était ! Le grand jour était là, quelle sensation étrange que de vivre un événement tant attendu, que de ressentir pleinement et de façon graduelle toutes les émotions que l'on avait pus imaginer. C'était ce que ressentait Peter à ce moment là, cette joie intense, bien plus grande que dans son imagination. Il était toujours dans la salle commune mais le seul fait d'être le jour J lui procurait ce bonheur. Il se changea assez vite, il faut dire qu'il avait l'habitude de porter des costumes; le sien était gris, plutôt basique, malgré le fait qu'il avait accrocher le logo de Serdaigle dessus et qu'il avait mis une cravate bleu et bronze. Ses chaussures elles aussi était grise, et commune. Mais de toute façon l'aiglon ne prêtait pas grande importance aux tenues que pouvaient porter les gens, car ce n'était pas, pour lui, très significatif.

Enfin voilà, le jeune garçon était enfin prêt! Il se regarda dans le miroir, il ne se trouvait pas particulièrement beau, mais pas laid non plus, dans la moyenne. En tout cas aucun défaut n'était véritablement apparent sur ses vêtements ou sur son visage, il décida donc qu'il était tant d'y aller. C'était tôt certes, mais il voulait y être de bon heure afin de vivre cette journée pleinement. Il descendit les marches quatre à quatre, arriva devant la grande salle, et comme le jour de sa demande, prit une grande inspiration avant d'entrer. Dans cette bouffée d'air, il respira tout son engouement, sont enthousiasme, son bonheur et son innocence, puis dans l'expiration, il se débarrassa de tout son stress, inquiétude et appréhension. Une fois cela fait, il rentra dans la salle. La décoration était à couper le souffle, tout était maculé de blanc, les banc, le sol, le mur, les tables, ont aurait dit que la fausse neige du faux ciel était devenue réelle. Un immense sapin accompagné de deux plus petit se dressait dans le fond, il avait été décorer de façon magistrale, et en sont sommet, un petit elfe surement animé par Mme Peters, lançait des petit flocon de neige dans toute la salle. C'était magnifique!

Avant qu'il n'ait pu détailler le reste de la décoration, l'aiglon aperçut un stand de tombola, il y alla. Une fois revenu, il décida de chercher sa table, chose qui n'était pas aisé au vu de toute les tablées présentes. Il y en avait au moins une trentaine. Il se balada donc entre celles ci et trouva la sienne une dizaine de minutes plus tard. La nappe était blanche, et le menue contrastait à peine avec celle ci puisqu'il était gris pâle, le tout donnait un sentiment de pureté et de propreté bien spécifique à ces périodes de fêtes.

Peter n'attendue pas longtemps avant de voir sa cavalière qui s'approchait. Katy était là et elle était magnifique. Quand le garçon aperçut la couleur de sa robe il esquissât un rapide sourire, ils étaient assortis. Quand elle arriva enfin au près de lui, il effectua une brève révérence de politesse puis la regarda droit dans les yeux.

Katy.. Tu.. Tu es radieuse! Vraiment! C'est enfin le grand jour ! Pas trop stressée ?

L'aiglon fit un sourire discret emplis de sincérité, puis il invita sa cavalière à s’asseoir.

La mort ne s'est elle jamais souciée d'en faire trop ?

Table de K. Smith et P. Speculus

Arrivant pas à pas vers la table à laquelle son cavalier l'attendait, Katy était de plus en plus tendue. Ses mains tremblaient tant qu'elle faillit faire tomber son cadeau. Elle ne se trouvait plus qu'à quelques mètres de Peter, qui, elle ne saurait dire pourquoi, arborait un grand sourire. Sans doute était-il content d'enfin la voir arriver. À ce qu'elle pouvait voir il s'était fait tout beau pour le bal, son costume lui allait comme un gant. De plus le première année avait tenu à garder l'écusson ainsi que la cravate à l'effigie de leur Maison.

Lorsqu'elle fut assez proche de lui pour qu'il lui parle, le garçon la salua très poliment, la complimanta sur sa tenue puis l'invita à s'asseoir en lui demandant s'il elle n'était pas trop stressée. *stressée  ? Moi ?* se dit-elle sur un ton ironique. Bien-sûr qu'elle était stressée, on ne pouvait pas l'être plus qu'elle à ce moment-là. Peter avait du remarquer qu'elle était un peu crispée alors elle tenta du mieux qu'elle put de paraître le plus naturel possible. Le jeune homme avait placé la barre tellement haute en se comportant tel un gentleman qu'elle ne pouvait s'empêcher de penser qu'elle n'était pas une fille assez bien pour lui...

S'asseyant, elle lui répondit gentiment.


- Merci Peter c'est vraiment gentil. Je vois que tu portes très bien ton costume également.

Elle commençait à se sentir plus à l'aise alors elle continua tout en lui souriant.

- Je pense que tu me connais assez pour savoir que je suis plutôt stressée mais ce n'est pas grave, ça devrait passer.

Les deux aiglons se regardaient dans les yeux, exactement comme lors de la demande de Peter. Ils devaient vraiment être mignons à voir, de cela Katy en était sûre. Le temps passait, quelque chose lui pesait mais elle ne savait pas ce que c'était. Au bout d'un moment elle décida de rompre le contact visuel pour regarder son bras droit.*Mais que suis-je bête !* La deuxième année était tellement préoccupée à regarder Peter qu'elle n'avait même pas pris la peine de poser son petit paquet sur la table. Souriant à ce dernier elle profita de l'occasion pour lui tendre son présent.

- Tiens, voilà pour toi. J'ai longuement réfléchi à ce que je pourrais t'offrir et puis j'ai eu une idée, alors j'espère sincèrement que ça te plaira.

"Avoir longuement réfléchi", c'était le moins qu'elle puisse dire. Le choix de sa robe avait été compliqué mais au moins elle savait à peu près ce qu'elle cherchait. Tandis que pour le cadeau de Peter, ce fut une autre paire de manches. Katy ne le connaissant que depuis très peu de temps, elle ne savait pas ses préférences. C'est un jour que la Maison Serdaigle devait défier les Serpentard avec une énigme dans le cadre des Maisons se défient que Katy avait remarqué l'implication de son cavalier dans ce domaine. Il paraissait fasciné par les énigmes. C'est pourquoi, la deuxième année avait demandé à sa mère de se rendre dans une librairie moldue de Londres et de lui acheter Le Grand Livre des énigmes : Léonard de Vinci. Sa mère lui avait par la suite renvoyé un hibou avec le fameux livre ainsi que du papier bleu, à la couleur de Serdaigle pour qu'elle puisse l'envelopper. La Serdaigle avait enrobé son présent avec beaucoup d'application, faisant attention à ce qu'il n'y ait aucun pli, aucune déchirure... Tout devait être parfait.

Regardant son cavalier ouvrir délicatement son cadeau, elle ne pouvait d'empêcher de sourire. Elle attendait avec impatience sa réaction et espérait que ça lui plairait, et surtout qu'il ne l'ait pas déjà.


Reducio
Voici le livre que Katy offre à Peter :
Image

Lorsqu'ils déploient leurs ailes, les Aigles vous ensorcellent.

'Je crois en toi' comprendra qui pourra...

Table de K. Smith et P. Speculus

Sa cavalière répondit par l'affirmatif, effectivement elle était stresser. Peter essayai de la cacher, mais lui aussi était quelques peu anxieux. Il faut dire que c'était le premier bal auquel il participait, et en plus il ne savait pas danser. Il espérait vraiment ne pas paraître ridicule à Katy au moment de danser, et surtout, surtout, ne pas lui faire mal en lui marchant sur les pieds ou en la faisant tomber. Là, ce serait vraiment la honte à son paroxysme.
Mais pour l'instant il n'était pas question de ça, les deux aiglons étaient à table, et comme à leurs demande, ils se regardaient les yeux pétillants de malices, et envoyant des messages que même la plus grande des magies n'aurait su traduire. C'était comme dans les rêves de Peter mais en mieux.
Pour éviter que le moment ne dure plus longtemps, le serdaigle s’apprêtait à parler, mais la jeune fille pris les devants et pris la parole:


- Tiens, voilà pour toi. J'ai longuement réfléchi à ce que je pourrais t'offrir et puis j'ai eu une idée, alors j'espère sincèrement que ça te plaira.

Avec ces mots, la cavalière tendis au jeune garçon un paquet. La forme de laissait pas de place aux doutes pour Peter, c'était un livre ! Le jeune garçon était content d'avance. Il prit délicatement le paquet puis leva la tête vers la serdaigle en lui disant merci. Ensuite il rapporta son attention sur le présent. L'emballage était aux couleurs de leurs maison, bleu. C'était vraiment jolie, presque coquet, on voyait que la jeune fille avait mis du temps à le préparer, et cela touchait beaucoup le garçon.

-Et bien merci beaucoup! Je vais pas te faire attendre plus longtemps et je vais l'ouvrir!

Sur ce, il pris soin d'ouvrir son cadeau sans abîmer le papier, puis petit à petit le découvrît. Comme Peter l'avait deviner, il s'agissait d'un livre, "Le Grand Livre des énigmes : Léonard de Vinci". Elle avait su remarquer le goût que l'aiglon avait pour les énigmes, ce cadeau était parfait. Le serdaigle n'en revenait pas qu'elle puisse capter à ce point ses centres d’intérêts alors qu'ils ne se connaissaient à peine. Il ne su pas comment exprimer sa joie du coup il se leva et alla enlacer Katy. Cela dura quelques secondes après lesquelles il se retira.

-Heu pardon, c'était juste pour.. Heu.. Te dire merci.. vraiment, c'est le meilleur cadeau que j'ai jamais eu !

Et c'était vrai, son père lui faisait des cadeau quand il était petit, mais seulement des jouets moldues, et il n'avais jamais été friand de jouet. Et les cadeaux de sa mère se résumait souvent à des vêtements, qui pour Peter, était le cadeau à éviter si ont voulait avoir de l'originalité. Du coup ce livre était sûrement son ou l'un des meilleurs cadeau qu'il avait eu. Maintenant il devait aussi offrir le présent qu'il avait préparer.
Le cadeau était envelopper dans un papiers blanc neige, et l'aiglon avait demander à sa tante, Mme Némésis, d'animer un petit personnage sur le papier afin qu'on est l'impression qu'il skiait dessus. C'était plutôt une réussite constata l'aiglon en voyant ce petit personnage faire des aller et retour de part et d'autres du papier tout en faisant quelques acrobaties. Il tendit le paquet à Katy:


-Tiens c'est pour toi, j'espère qu'il te plaira autant que ton cadeau m'as plus, j'ai mis du temps avant de le trouver.


C'était vrai, il l'avait acheter dans une bijouterie un peu spéciale qui se situait à Londres, c'était une bijouterie moldue d'apparence normale, mais celle ci était tenue par un sorcier, sorcier qui avait ensorceler un mur afin d'y faire apparaître une porte non visible pour les non-mages.
Derrière cette porte se trouvait une autre partie du magasin avec des bijoux destiner uniquement aux sorciers. C'est là qu'il avait trouver son bonheur, ou plutôt le bonheur de Katy. Il avait en effet acheter un bracelet qui pouvait se métamorphoser en n'importe quel autre bijou, collier où même se diviser en deux boucles d'oreilles. De plus il prenait aussi des apparences et des couleurs différentes selon l'envie du porteur. En bref, le bijou ultime qui n'avait pas rien coûter, mais il voulait vraiment faire le plus plaisir à Katy.
Il regardait donc cette dernière ouvrir son cadeau.

La mort ne s'est elle jamais souciée d'en faire trop ?

Table de K. Smith et P. Speculus

Ouvrant très lentement le cadeau qui lui était destiné, Peter commençait à sourire. Apparemment rien que le fait de lui offrir un livre lui faisait plaisir. En découvrant enfin l'ouvrage que la deuxième année lui avait offert il parut si content que la fillette pouvait être rassurée du fait qu'elle avait fait le bon choix. Car lorsqu'on ouvre un cadeau il y a deux types de joie qui peuvent s'offrir à nous ; la première est la déception que l'on arrive certaines fois à masquer au profit d'une tête comblée de bonheur, et puis, il y a la vraie joie, celle qui rend véritablement heureux. À en voir la tête de Peter, il s'agissait là de la vraie joie. Il paraissait émerveillé tel un enfant de quatre ans découvrant ses jouets au pied du sapin de Noël. Katy arrivait à lire cette émotion dans ses yeux, ses yeux d'un vert profond dont on ne pouvait que lire la sincérité des sentiments.

Encore une fois, la spontanéité du garçon la surprit. En effet ce dernier se leva précipitamment de sa chaise et vint enlacer la deuxième année en guise de remerciement. Il se rendit à nouveau compte, comme lors de sa demande dans la Grande Salle que ses émotions avaient pris le dessus sur lui et qu'il s'était emballé un peu trop vite au goût de la fillette. Il retourna s'asseoir plus tranquillement et la remercia encore pour son cadeau. Katy avait vraiment visé juste sur le première année et elle n'en était pas peu fière. Regardant très rapidement autours d'elle si leur table ne s'était pas trop faite remarquée, elle aperçut Rosa et James en train de danser ; qu'est-ce qu'ils pouvaient être mignons ces deux là... La deuxième année n'eût pas beaucoup de temps pour les observer car son cavalier lui tendit à son tour le présent qu'il lui avait acheté, espérant que son cadeau fasse autant plaisir à Katy que le cadeau de cette dernière avait pu faire plaisir à son cavalier.

La deuxième année fut d'emblée bluffée par l'emballage du cadeau. À première vue c'était un simple papier blanc qui enveloppait le fameux paquet. Mais en réalité, se trouvait dessus un petit bonhomme animé faisant du ski sur la surface blanche. *Wahou* pensa la jeune fille. Elle ne savait pas si c'était Peter qui avait réussi à animer son papier et elle ne voulait pas le savoir, rien que la simple intention était une source d'émerveillement pour la deuxième année. Elle avait des étoiles plein les yeux, sans doute était-ce cela la Magie de Noël... Elle prit soin de défaire l'emballage sans l'abîmer pour faire honneur à l'idée grandiose de son cavalier puis découvrit avec admiration le cadeau qui y était enfermé.  Il y a avait un bracelet noir, simple et très sobre dont la beauté était sans égal. Elle le regarda puis le saisit pour le porter à son poignet et au moment même où elle l'attacha il prit une toute autre apparence. Cette dernière était tout aussi jolie que la première,  à la seule différence qu'elle était beaucoup plus en adéquation avec sa robe. Le bracelet était exactement de la même nuance de gris que sa tenue ainsi que de celle de son cavalier ce qui la fit sourire. Katy fut surprise, bien évidemment très agréablement surprise, elle ne comprenait pas vraiment ce qui venait de se passer. Aussi Peter lui explica d'abord où il avait trouvé cette petite merveille puis il lui explica tout ce dont elle était capable. La deuxième année était réellement impressionnée par son cavalier depuis le début de la soirée.


- Tu es fou Peter !  Ça a du te coûter une fortune, il ne fallait vraiment pas !

À peine eût-elle eu le temps de finir sa phrase qu'un petit elfe de maison arriva pour prendre la commande des deux aiglons. Katy n'avait pas réellement eu le temps de regarder la carte car, il faut le dire, ils n'avaient pas eu le temps de s'ennuyer. C'était plutôt une bonne chose mais l'heure était maintenant au choix de l'entrée et du dessert. Katy regarda brièvement la carte puis sans hésitation commanda du foie gras en entrée et un Tiramisu en dessert au petit elfe vêtu de blanc, portant un bonnet de Noël. Peter, lui, paraissait grimacer devant le menu, Katy se rappela soudainement que ce dernier était végétarien. Elle espérait qu'il trouverait quelque chose susceptible de remplir son estomac...

Lorsqu'ils déploient leurs ailes, les Aigles vous ensorcellent.

'Je crois en toi' comprendra qui pourra...

Table de K. Smith et P. Speculus

Katy ouvra lentement son cadeau, elle prenait soin de ne pas abîmer le papier, et pour ça Peter la remerciait intérieurement. Il avait fait de même avec le siens, donc c'était presque une reconnaissance. Une fois le cadeau ouvert, l'aiglonne regardait le bracelet avec une certaine envie, puis elle le mit au poignée, à ce moment là, le brun apprécia de voir l'expression de surprise que la jeune fille afficha quand elle vit que le bracelet changeai d'apparence. En effet celui ci avait adopter la couleur de la robe de Katy et arborait quelques motifs supplémentaires. Il lui expliqua alors où il avait trouver ce bijoux et tout ce dont il était capable. Le visage impressionnée de la serdaigle donnait le sourire à Peter. Son cadeau lui avait fait plaisir, alors il était content.

-Je suis content qu'il te fasse plaisir, vraiment!


A peine ces mots sorties, un elf vêtue d'un bonnet de noël fit sont apparition pour permettre aux deux jeunes élèves de faire leurs commandes. Katy commanda du foie gras et du tiramisu, Peter lui, fit une légère grimace en voyant le menue, lui qui était végétarien n'avait pas beaucoup de choix. Il prit donc une terrine sans viande en entrée puis une mousse framboise en dessert, il prit aussi soin de ne demander que les haricots et les pomme de terres pour le plat en remerciant d'avance les elfes. Il pourrait manger à sa fin finalement. Il attendirent quelques minutes dans un silences quelques peu pesant seulement troublé par la mélodieuse musique de fond. Après quoi deux elfes de maisons souriant arrivèrent avec les entrées. Peter dégusta alors sa vérine qui était délicieuse, puis il décida de rompre la glace.

-Dis moi Katy, tes parents il sont sorcier où moldues ? Ils font quoi dans la vie ?


Ces questions, au premier abord anodines, révélait en fait l’insoutenable curiosité que l'aiglon entretenait vis à vis de l'envie de savoir la vie des autres. Ils était impatient de connaître la réponse à ces questions mais moins impatient en revanche, d'y répondre à son tour. Il ne savait pas en effet, comment il pourrait exprimer la situation catastrophique de sa famille. Et à vrais dire il n'en avait pas très envie, mais il jouerait le jeu, c'était donnant donnant.

Soudain quelques images lui apparurent dans la tête.


C'était son père.. Il y avait quelqu'un d'autre avec celui ci.. c'était lui, Peter. Il était beaucoup plus jeune.. Peut être 4 ou 5 ans. C'était peu de temps après que son père lui est raconté un de ses bals de noël, ici même à Poudlard. Peter s'en souvenait comme ci c'était hier, son paternel lui avait dit que c'était à un bal de noël à Poudlard qu'il avait rencontré sa mère, le jeune garçon de l'époque c'était alors promis de trouver son âme soeur à la première soirée de noël de Poudlard. Mais pourtant le très jeune garçon avait oublié ce souvenir là, datant d'à peut près la même époque.Un souvenir beaucoup plus douloureux, un souvenir qu'il avait préféré effacer de sa mémoire mais qui remontait à la surface.Un souvenir qui rétablissait la vérité.


Les images disparurent comme elles étaient venues. D'un coup. Peter n'avait pas compris ces images, il ne se rappelait pas de ce qu'il avait vu. C'était comme essayer de raconter un film dont ont aurais vu que quelques photos. Impossible. Pourtant l'aiglon sentait que quelque chose n'allait pas, et il sentait aussi qu'il allait bientôt découvrir, dans les méandres de ça mémoire, pourquoi ça n'allait pas.

La mort ne s'est elle jamais souciée d'en faire trop ?

Table de K. Smith et P. Speculus

Encore une fois, les aiglons se retrouvèrent dans le silence. Ce silence, à la différence des autres était plus pesant. Si Peter comptait se rendre au bal avec une fille bavarde, il s'était trompé sur toute la ligne. Non pas que Katy n'ait pas de conversation, mais elle était vraiment trop timide pour commencer une discussion avec son cavalier. Paradoxalement, c'était elle qui était en deuxième année, mais c'était aussi elle qui était intimidée par le garçon se tenant face à elle. Lui d'ailleurs n'avait pas du tout l'air intimidé par qui que ce soit, ou alors il cachait très bien son jeu. Toujours est-il que quelques minutes après avoir prit leur commande, l'elfe revint leur servir leur plat. Le foie gras était esquis. La deuxième année prit tout son temps pour manger, ceci lui éviterait une attente silencieuse interminable avant que le plat de résistance n'arrive. Lorsqu'elle eut fini, elle laissa à nouveau son regard vagabonder dans toute la salle. C'est vrai que les décorations étaient magnifiques. Elle ne savait pas qui avait animé tous ces décors, mais ce qui était sûr, c'est qu'elle admirait cette personne.

Peter n'avait décidemment pas l'air d'aimer le silence. Il tenta d'entamer une discussion à propos des parents de Katy... Pas que cette dernière ait honte de sa famille mais elle se voulait réservée et n'en parlait presque pas. Prise au dépourvu, elle chercha pendant quelques secondes la manière dont elle pourrait formuler sa réponse.


- Ah.. euh oui mes parents. Laissant un petit soupir s'échapper Alors en réalité ma mère est une sorcière et mon père est un moldu. Tous deux se sont rencontrés durant leurs études supérieures. Ils souhaitaient devenir comptables, et maintenant ils ont leur cabinet à Londres

Katy avait bien abrégé sa situation familiale. Pourquoi ne pas lui avoir parlé de son petit frère Matt et des études de sa mère chez les Serdaigle. Mais non. Elle avait peur d'ennuyer son cavalier avec tout cela. C'était à son tour de lui poser la fameuse question mais Katy était hésitante. Lorsque Peter parlait de sa situation familiale avec sa cousine en salle commune, ce n'était pas vraiment de gaieté de cœur. C'est pourquoi la jeune fille ne savait pas quoi faire. Elle ne voulait pas instaurer une situation gênante. Surtout pas en ce soir qui devait rester un bon souvenir pour tous. Elle se décida à parler... De toute façon elle n'avait pas vraiment le choix.

- La politesse voudrait que je te retourne la question Peter mais d'après ce que j'entends en salle commune je comprendrais que tu ne veuilles pas répondre. Alors je te laisse me parler de ce que tu veux...

Sur ces mots, la Serdaigle laissait son cavalier lui parler de ce qu'il voulait. Mais il ne réagit pas. Peter semblait être à des milliards d'années-lumière de cette table, du moins c'est ce que son regard inexpressif laissait paraître. La deuxième année se demandait ce qu'il se passait dans la tête de Peter.

- Peter ?  Tu es sûr que ça va ?

En entendant son prénom le première année revint à lui. C'était comme s'il débarquait d'une autre planète. Katy ne comprenait pas du tout ce qu'il se passait.

Lorsqu'ils déploient leurs ailes, les Aigles vous ensorcellent.

'Je crois en toi' comprendra qui pourra...

Table de K. Smith et P. Speculus

Peter écoutait Katy d'une demi oreille, ces souvenirs le perturbait car il ne parvenait pas à en saisir le sens, du moins pas encore, c'était comme si c'était quelque chose inaccessible alors que pourtant ils étaient bien là, enfouies au fond de son cerveau. Pour y parvenir il lui faudrait un peu de temps, se promener dans ce dédale de neurone était quelque peu fatiguant. Heureusement que Katy fut là pour rappeler l'aiglon à la réalité. Même si celui ci avait été dans la lune, il avait entendue ce que la serdaigle avait énoncé, son père était Moldue, et sa mère sorcière et ils essayaient de travailler ensemble. En bref une famille banale à première vu, et Peter l'enviait presque pour cela. Heureusement Katy avait eu la présence d'esprit de ne pas vraiment lui retourner la question.Elle le laissait parler de ce qu'il voulait. Quelqu'un de normal aurait tout de même parler de sa famille mais le jeune garçon n'en avais pas le courage, c'était trop dur pour lui, d'autant plus avec cette sorte de souvenir qui refaisait surface. Il chercha donc dans sa tête un autre sujet de conversation.

Oui,oui ça va ne t'en fais pas. Et heu.. désolé.. mais ma famille je ne préfère pas en parler, si ça ne te dérange pas.

C'était un début, il espérait qu'elle ne le prendrait pas mal. Maintenant il se posait une question par rapport à Katy, une question qu'il avait toujours voulu demander. Lui avait un père sorcier, mais comme il ne le voyait presque jamais, il n'avais pas grandis avec la magie, seulement avec sa mère. Les seules fois où il cotoyait la magie de loin c'était quand il allait chez sa cousine Mélody, et encore, les parents de celle ci, tout deux sorciers, faisait en sorte de ne pas trop utilisé leurs pouvoirs magique devant le jeune garçon par peur de l'effrayer, ce qui n'était pas totalement idiot car à l'époque c'est vrai que Peter la craignait quelque peu. Du coup il avait cette question qui le tenait vraiment à cœur, cette question qu'il posa à Katy.

Dis moi Katy, qu'est ce que cela fait il, de grandir avec la magie ?

Voilà c'était fait, il attendait la réponse avec impatience, car lui même, depuis sa rentré à Poudlard, c'était toujours demander comment aurait été sa vie, si son père ne voyageait pas autant, et si il était rester à la maison, ou encore si sa mère n'était pas moldue. Peut être serait il totalement différent? Peut être n'aurait il pas peur de tout ce qui est nouveau, tout ce qui sort de l'ordinaire. Ces questions n'auraient malheureusement jamais de réponse. Car il était impossible de remonter dans le temps, ou du moins, si cela était possible, il ne le savait pas encore. Avant la réponse de la jeune fille, Peter entendit une musique s'élever dans la salle. C'était une musique qu'il connaissait bien et qu'il aimait tout particulièrement. Il s'agissait de Hallelujah , la version de Jeff Buckley. Pour lui, elle était très nostalgique car c'était une chanson qu'adorait la mère de Mélody, et à chaque foir qu'il allait chez elle, c'était inévitable, il l'entendait au moins une fois pendant le séjour, à telle point qu'elle était maintenant affilié a la maison de Mélo, ou du moins dans son esprit. Il ne pouvait pas raté l'occasion d'aller danser sur cette chanson, même si il ne savait pas du tout danser.

Cela te dérangerait de me répondre en dansant, j'adore cette chanson!


Sur ces mots il se leva, et fit un de ses plus beau sourire à Katy. C'était la première fois qu'il allait danser avec une fille. En fait c'était la première fois qu'il allait danser avec quelqu'un, voir danser tout court. Mais cela n'angoissa pas l'aiglon, il était sur que ça allait bien se passer. C'est pourquoi il s'entreprit de bien rajuster son costume avant de tendre la main vers sa cavalière dans le but que celle ci la prenne et l'accompagne jusqu'à la piste de danse. La dinde de noël attendrait.

La mort ne s'est elle jamais souciée d'en faire trop ?

Table de K. Smith et P. Speculus

Dès lors que Katy demanda à Peter s'il se sentait bien, elle vit son regard revenir et se poser directement dans le sien. Malgré sa petite absence momentanée, son cavalier avait l'air d'avoir écouté sa réponse. Et comme la deuxième année  l'avait craint, le capitaine des Eclairs ne préféra pas évoquer sa situation familiale. Cela faisait de la peine à la fillette car Peter était vraiment un garçon gentil qui méritait une famille aimante comme tout le monde.

Cela n'empêcha pas le garçon de continuer à questionner sa cavalière dans son élan de curiosité. Il lui demanda ce que cela faisait de grandir avec la magie. La deuxième année ne sut comment lui expliquer qu'en réalité elle n'avait las grandi avec la magie. Certes sa mère était une sorcière, mais son père et son frère étaient des moldus. Aussi la magie était source de conflit au sein de sa famille car son père était insensible et méprisait cet art. Matt, lui, allait toujours dans le sens de son père et Katy se doutait qu'ils agissaient de cette manière car ils éprouvaient une sorte de jalousie. La fillette n'avait donc pas connu la magie au sein de sa maison, hormis les cours que sa mère lui avait donné pour prendre de l'avance sur ce qu'elle apprendrait à Poudlard. La deuxième année s'apprêtait à répondre lorsque son cavalier l'interrompit...


Cela te dérangerait de me répondre en dansant, j'adore cette chanson!

Cette phase résonnait dans sa tête.*Moi ? Danser ? Mais...* Katy ne savait pas danser, du moins elle ne s'était jamais essayée à une telle discipline. C'était la panique au fond d'elle. Elle vit son vaillant cavalier se lever, ajuster son costume puis lui tendre la main. Elle ne pouvait plus fuir, il fallait qu'elle se lève et qu'elle trouve au fond d'elle cette énergie qui l'aiderait à ne pas décevoir son cavalier. La fillette inspira un grand coup puis prit la main de Peter qui la conduisit avec assurance sur la piste de danse. La chanson était Hallelujah interprétée par Jeff Buckley, Katy l'aimait beaucoup aussi ce qui faisait un nouveau point commun aux deux aiglons. Arrivant sur la piste de danse, la fillette se sentit obligée d'avouer la triste vérité à son cavalier.

- Tu sais Peter.. Je... Je ne sais pas danser en réalité.

Le garçon ne lui répondit pas et se contenta simplement de lui sourire en la regardant dans les yeux. Il guidait ses pas. Ce moment tant redouté par Katy devenait tout simplement magique. Elle se laissait allée sur le rythme que lui imposait son cavalier. La musique paraissait durer une éternité, les deux enfants étaient comme figés dans le temps avec pour seul repère, le regard qu'ils avaient l'un pour l'autre. Lorsque la musique se termina, l'aiglon raccompagna sa cavalière en lui tenant la main jusqu'à leur table où leur plat de résistance les attendait. Lorsqu'ils furent tout deux assis, la deuxième année prit la parole en première cette fois-ci.

- Je te remercie pour cette danse. Tu m'avais dit ne pas savoir danser et pourtant tu as assuré...

Peter semblait ravi de ce compliment si l'on en croyait son sourire. Ce début de soirée que la fillette appréhendait tant se déroulait à merveille, mais restait à savoir si tout cela allait durer...

Lorsqu'ils déploient leurs ailes, les Aigles vous ensorcellent.

'Je crois en toi' comprendra qui pourra...

Table de K. Smith et P. Speculus

La danse fut rapide, presque trop rapide pour le jeune garçon, mais cela était compensé par une qualité de chorégraphie impressionnante pour deux élèves que disaient ne pas savoir danser. Ils retournèrent ensuite à leur place, un peu excités par cette expérience. Peter se sentait très bien pour sa part, cette soirée était magique, contrairement à celle du pauvre professeur Flynch, mais l'aiglon vu que celui-ci avait vite récupéré une autre cavalière. Les plats étaient prêts devant eux, décidément le service était impeccable, lui qui avait quelque réticense à propos des elfes de maison, il était maintenant plus à l'aise avec eux, il leur souriait et les remerciant quand le besoin se faisait ressentir. La danse ayant creusé l'estomac du Serdaigle, celui-ci en faisant un sourire à Katy, s'empara de son couvert et commença à manger ses légumes, ils étaient délicieux et l'assaisonnement était plutôt bien dosé. Peter en arrivant et en voyant le menu avait eu peur de ne pas pouvoirs manger à sa faim, mais quand il avait un plat tel que celui-ci devant lui, il savait bien que ses peurs n'étaient finalement pas fondées. Comme d'habitude avait il envie de dire.

L'aiglon mangeait mais comme tout le temps, il avait l'impression de ne pas le faire proprement. C'était comme ça avec lui, il pouvait manger de la façon la plus propre possible, il avait toujours l'impression de passé pour quelqu'un de pas très propre. Il regarda alors comment Katy mangeait.
*je suis bizarre quand même*. Elle mangeait de façon très délicate, et très propre. C'était presque agréable à voir, en revanche, sa cavalière finit par lever la tête et vit que Peter la regardait. Celui-ci baissa alors immédiatement les yeux, et commença à rougir de honte. Elle allait le prendre pour un fou. En même temps il l'était peut-être pour agir de cette façon. Bref, une gêne évidente c'était maintenant installée, il fallait, encore une fois la brisée en parlant.

Il fallait mainentant trouvé un sujet de conversation, et ça, comme d'habitude, c'était le plus dur. Il y en avait tellement, mais ils étaient tous dangereux, à leur manière. Il aurait suffi que Katy est un problème lié un l'un d'eux et la soirée était gâchée. Le plus sûr était peut-être celui de la famille car il était assez vague et on pouvais facilement l'éviter, mais malheureusement celui-ci avait déjà été utilisé. Pendant qu'il réfléchissait, le jeune garçon évitait les regards de sa cavalière afin d'éviter tout autre gène éventuel. Pour cela il regardait donc dans d'autres directions et de cette façon il voyait ce qui se passait dans le reste de la salle. Esmée Peterson dansait toujours avec Owen Flynch, c'était assez drôle à voir. Mais ce qui intigua Peter c'était que certain regard était tourné vers leurs tables. Pourquoi les regardaient-ils, c'était assez étrange. Mais quand il y pensait cela faisait un bon sujet de conversation, alors il se tourna vers sa cavalière et lui dit avec un sourire plutôt étrange.


- Tu crois qu'ils disent quoi sur nous les gens qui nous regarde? C'est presque effrayant!

Il attendit bien sagement sa réponse.

La mort ne s'est elle jamais souciée d'en faire trop ?

Table de K. Smith et P. Speculus

L'elfe de maison apporta le plat de résistance. Katy fut agréablement surprise de la qualité du service, tout était vraiment parfait. Son cavalier paraissait avoir très faim alors il commença à déguster son plat végétarien dès son arrivée sur la table. La deuxième année prit son temps, elle avait l'avait l'habitude de manger très lentement et ce repas ne faisait pas exception à la règle. De temps à autre elle jetait un bref regard sur son cavalier il semblait gêné mais elle ne savait pas pourquoi ce qui la gênait par la même occasion. Était-ce le silence qui régnait à leur table qui le pesait ? Katy avait-elle fait quelque chose de mal ? L'Aiglonne n'en savait rien mais culpabilisait quand même. Durant un très court instant leurs regards se croisèrent et Peter ne put s'empêcher de rougir, il baissa la tête en espérant que sa cavalière ne l'ait pas remarqué. Et pourtant, elle l’avait vu et avait rougi elle aussi par la même occasion. Peter avait encore une fois laissé son regard se balader dans la salle, c’était mauvais signe, signe qu’il s’ennuyait. La deuxième année cherchait à tout prix un sujet de discussion pour le divertir et essayer d’animer la soirée mais rien n’y faisait, elle était intimidée par le garçon et cela paralysait son esprit. Heureusement pour elle, le première année décida une nouvelle fois de faire la discussion.

- Tu crois qu'ils disent quoi sur nous les gens qui nous regardent? C'est presque effrayant!

Ce n’était pas « presque effrayant » mais « effrayant » tout court pour Katy qui n’aimait pas se sentir observée. Elle avait vraiment horreur d’être au centre de l’attention et c’est ce qu’il se passait actuellement. Elle n’osait pas affronter tous ces regards et préféra se tourner vers Peter qui se voulait rassurant en la voyant un petit peu paniquer.

- Je n’avais pas fait attention à ça mais maintenant que tu le dis c’est vrai que c’est un peu effrayant. Je ne sais pas vraiment ce qu’ils se disent mais je n’aime pas trop ça et toi ? Qu’en penses-tu ?

En attendant que Peter lui réponde, la deuxième année préféra tourner son regard vers une autre partie de la salle, pourvu que personne ne les fixe de ce côté. Soudain elle aperçut James et Rosa, ils avaient l’air très proches tous les deux… Katy reprit la parole avant que son cavalier n’ait eu le temps de lui répondre.

- Je ne sais pas toi, mais moi je pense savoir qui sera élu roi et reine du bal !

Sur ces mots la Serdaigle sourit puis montra du regard le petit couple qui était en train de se former. Ceci lui avait presque fait oublié les regards insistants sur leur table.

Lorsqu'ils déploient leurs ailes, les Aigles vous ensorcellent.

'Je crois en toi' comprendra qui pourra...

Table de K. Smith et P. Speculus

Katy ne semblait pas apprécier le fait que beaucoup de personnes les regardes, elle y trouvait effrayant, tout comme Peter. Il faut dire qu'elle était plutôt timide et donc pas du genre à aimer quand des regards étaient tournés vers elles. Surtout quand on ne savait pas ce qu'ils disaient, si ils étaient amusés ou réprobateur. Peter ne voyait pas vraiment pourquoi certains regard pouvaient être réprobateur mais il n’exclua pas cette éventualité, c'était un truc à lui ça, et sa s'appelait la paranoïa. Mais comme sa cavalière lui avait demander ce qu'il en pensait, il donna donc sa réponde.

-A vrai dire je n'aime pas trop ça, j'aimerais savoir ce que les gens pensent, mais bon, je ne suis pas encore Legilimence. Il ne faut pas se torturer l'esprit avec cela, de toute façon nous ne sauront pas ce qu'ils disent.

Il ajouta un sourire à sa phrase, Peter sentait que la soirée touchait à sa fin. Ils venaient de finir le plat qui avait été très bon. Seulement le dessert avait manquer à l’appelle. Mais il fut vite nommé présent puisque des elfes de maison toujours aussi serviable venait les servir. Durant ce moment Katy semblait observer quelque chose avec un certain amusement. L'aiglon tourna la tête et vit qu'il s'agissait de Rosa et James. Sa cavalière lui fit remarquer qu'ils étaient assez proche. Ce n'est pas l'aiglon qui allait la démentir! En effet James et Rosalys avait l'air de très bien s'entendre. Le jeune garçon se demanda même si ils ne s'étaient pas mis ensemble. Enfin.. Cela importait peu.

-Oui c'est vrai, je suis sur qu'ils le seront! En tout cas moi je voterai pour eux!

Peter et sa cavalière mangèrent leurs desserts, il parlèrent un peu, rirent quelques fois s'échangeai des sourires sincères, comme deux jeunes enfant de leurs âges, ils passaient une très bonne soirée. Mais la fatigue s'insinuait lentement dans tout leur corps, les yeux devenaient plus las, les gestes moins vif, et la bouche avait plus de mal à s'ouvrir. Le jeune serdaigle s'en rendait bien compte, il était peu être temps de mettre fin à leurs si belle soirée, pourtant il n'en avait pas envie, il était en train de passer peu être un des meilleurs moment de sa vie. Comme il ne pouvait pas faire de choix il demanda à sa cavalière.

-Qu'est qu'on fait? On remonte à la salle commune maintenant ou on continue la soirée ?


Encore une fois il fit un beau sourire, mais ne put s’empêcher de bailler, après toutes ses appréhensions, toutes ses craintes, il avait finalement passer une magnifique soirée. Elle resterait gravé dans sa mémoire autant que le sourire de Katy. Comme n'importe qui l'aurait souhaiter, comme n'importe qui le voudrait et comme n'importe qui le rêverait, Peter avait passer une soirée Heureuse

Reducio
Merci pour ce très beau rp Katy!

La mort ne s'est elle jamais souciée d'en faire trop ?

Table de K. Smith et P. Speculus

La soirée se déroulait on ne peut mieux pour les deux petits Aiglons. Pour Katy il s'agissait plus d'un conte de fée moldu que de la réalité ; oui, elle avait l'impression de se trouver au beau milieu d'un de ces rêves que toutes les fillettes ont forcément fait au moins une fois dans leur vie. Les décors, les musiques, les couples sur la piste de danse, le repas, son cavalier... Tous ces éléments s'étaient merveilleusement bien assemblés et avaient ainsi fait passer à la deuxième année l'une des meilleures soirées de sa vie, si ce n'est la meilleure. Mais la féerie de Noël n'était pas éternelle, la fillette en avait d'autant plus conscience que la fatigue commençait progressivement à faire son apparition chez elle. Les paupières lourdes, l'engourdissement de ses membres, et son esprit de plus en plus plongé dans le flou des lumières de la salle l'alertaient, elle avait tellement envie de bâiller... Mais la politesse et le profond respect qu'elle éprouvait envers son cavalier l'en empêchaient, malgré la fatigue elle se devait de se tenir.

Après de longues discussions, de brefs éclats de rire Peter demanda à sa cavalière si elle souhaitait rester encore un peu ou bien si elle préférait remonter dans leur salle commune. Katy aurait souhaiter faire durer encore un peu cette soirée, peut-être durant le temps d'une dernière danse mais son esprit rationnel prit le dessus comme d'habitude et elle indiqua son choix au première année.


- Peter, ne le prends pas mal mais je pense qu'il est grand temps pour nous de monter nous coucher.

La deuxième année regrettait de ne pas avoir remercier son cavalier pour cette si belle soirée mais elle savait qu'ils avaient encore le chemin du retour à parcourir ensemble. L'Aiglon paraissait satisfait de ce choix, il semblait lui aussi très fatigué. Les deux enfants prirent leurs affaires et remontèrent doucement en direction de leur salle commune. Montant silencieusement les quelques étages qui les séparaient de leur dortoir, ils se rapprochaient un petit peu l'un de l'autre si bien que sans vraiment s'en rendre compte ils se retrouvaient devant la porte de leur salle commune en se tenant la main. Était-ce réellement significatif ?  Ou était-ce simplement dû à la fatigue  ?  Aucun des deux ne paraissait vraiment le savoir mais ça n'avait pas l'air de les déranger. Avant de se séparer pour aller dormir Katy osa enfin reprendre la parole sur un ton rêveur.

- Je... Je voulais vraiment te remercier pour cette magnifique soirée. C'était juste magique...

Peter ne sut quoi répondre, il se contenta simplement de la regarder une dernière fois droit dans les yeux avec un regard qui encore une fois parlait pour lui. Les deux Aiglons partirent dans leur dortoir respectif. Katy alla se coucher avec des étoiles pleins les yeux. Même ses rêves ne furent pas à la hauteur de ce qu'elle venait de vivre.

FIN



Reducio
Merci pour ce RPG, j'ai encore une fois beaucoup apprécié écrire avec toi

Lorsqu'ils déploient leurs ailes, les Aigles vous ensorcellent.

'Je crois en toi' comprendra qui pourra...