Salle de bal

Inscription
Connexion
  Retour

Table de A. Austin et T. Austins

Image

Cette table est réservée à Alya Austin et Tony Austins.

Au menu : Il vous est proposé comme entrée... du Foie gras, du Saumon fumé ou des Verrines de Noël (au choix).
Comme plat, vous pourrez savourer... une délicieuse Dinde de Noël, accompagnée de pommes de terre et d'haricots verts.
Comme dessert, vous aurez le choix entre... un Tiramisu, une Bûche de Noël ou une Mousse Framboise.

Passez une merveilleuse soirée !

Image



Co-fondatrice du club "notre supérieure est tyrannique mais on reste parce qu'on est maso"
Bisous de Miss Copier/Coller :D
t ki ?

Table de A. Austin et T. Austins

Dire que Tony était stressé quelque minutes a peine avant le bal était un euphémisme. Il était totalement paniqué. Il avait passé sa journée à imaginer les pires scénarios possible passant de la dispute avec sa cavalière jusqu'à l'humiliation publique à base de "non mais t'as vraiment cru que j'allais y aller avec toi ?" bien que sa logique lui criait que ce dernier scenario était tout bonnement impossible, sa peur le poussait a filer se cacher sous ses draps et a hiberner tout le reste de l'hiver. Cependant, si il se cachait il ne pourrait jamais savoir ce qui se serait passé. Il prit son courage a deux main, se regarda une nouvelle fois dans le miroir. Ses habituels traits creusé lui donnaient plus que jamais l'impression de ressembler a un de ses aliens que l'on voyait dans les films moldus que ses parents adoraient. Il se focalisa sur sa robe de bal. Tony qui venait d'un monde où les seuls sorciers présents étaient ceux des contes de la rue Broca se demandait toujours pourquoi les sorciers portaient des robes de bal.
Lui qui s’était imaginé porter une tenue "normale" pour l'occasion était vite revenu sur Terre et avait du s'empresser de commander une robe de bal par hibou. La robe qu'il avait choisi lui allait mieux qu'il ne l'avait craint. Sa robe noire étaient ouverte et lui tombait au niveau des chevilles. Il portait avec un pantalon en toile noire et une chemise blanche qu'il avait assorti d'une cravate noire nouée n'importe comment.

Les nœuds ce cravates pensait-il, sont plus difficiles a faire que les devoirs de métamorphoses

Le col de sa robe bien lissé, il s'entraina à marcher devant le miroir. Sa robe flottai légèrement derrière lui comme une cape. Satisfait il se mit à la recherche de la boite de chocolats qu'il avait prit comme cadeau à sa partenaire. C'était des chocolats sorcier qui, un peu comme les dragée surprise, avaient des goût souvent différents de ce a quoi on pouvait s'attendre. Un dernier coup d’œil dans le miroir non pas pour se coiffer, car Tony n'était pas ce qu'on pouvait appeler un garçon chevelu, un dernier regard sur sa tenue et une dernière vérification de sa tenue et il était fin prêt. Lui et la horde de batracien qu'il pouvait sentir s'agiter dans son ventre se dirigeaient donc vers la sale de bal.

Pacifiste engagé, rappeur enragé,
ma spécialité c'est,
ces absurdités,
trop de conflits, trop de gens qui,
ne savent plus où passer la nuit,
il pleut des bombes, naissent des tombes, c'est,
plus qu'une question dsecondes...
-A.P-

Table de A. Austin et T. Austins

Assise sur son lit, Alya se désespérait. Il lui restait approximativement un quart d'heure avant le bal et elle n'était ni habillée, ni coiffée et elle ne savait toujours pas quoi mettre. Elle avait pourtant eu des jours pour y penser ! Mais non, mademoiselle n'était toujours pas décidée. Elle marmonnait toute seule.

- Je ne vais pas mettre une robe blanche, c'est trop salissant, imagine, je me fais une tache ! Nononon, pas de robe banche ! Bon alors, la rose ? Non, ça ne va pas, elle fait ressortir mon bidon et puis elle est trop simple, c'est une robe à mettre en été quand le bidon d'hiver a disparu ! Pourquoi je l'ai emmené alors...? Enfiiin bref, on réfléchira à ça plus tard. Bon. Ma robe noire ? Pourquoi pas mais bon, le noir c'est triste quand même... Peut-être celle-ci ? Mais rouge, c'est gryffondor... OH MAIS ALYA TA ROBE DORÉE ENFIN !!!

Elle sortit sa plus jolie robe, se trouvant bête de ne pas y avoir pensé plus tôt. Elle était en tissu transparent comme un voile fin avec une doublure satinée opaque. Le haut était classique, deux larges bretelles continuaient pour s'entrecroiser à la taille comme un cache-cœur de danseuse, enserrant la jeune Poufsouffle juste ce qu'il fallait. La jupe quant à elle, faisait rêver Alya. Elle s'évasait comme une brume dorée, formant un jupon vaporeux qui flottait autour des jambes de la jeune fille. C'était une robe qui danse ! Elle disait souvent cela pour désigner ses jupes et robes préférées : celles qui s'envolent et qui dansent lorsque l'on tourne sur soi-même. Celle-ci était de loin sa préféré. Elle était élégante et n'était pas pailleté comme certaines robes dorées bling-bling qu'Alya n'aimait pas. Et puis, en dorée, elle montrait bien qu'elle appartenait à la meilleure des maisons, Poufsouffle !

- Bon, maintenant, on s'occupe de cette tignasse ! Viiiiite, je dois y être dans 8 minuuuuutes ! paniqua-t-elle.

Elle choisit d'attacher seulement quelques mèches pour dégager son visage, avec de petites pinces dorées. Ses boucles étaient plutôt dociles aujourd'hui, heureusement ! Elle se regarda dans le miroir. Qu'avait-elle oublié... Un collier ! Et un bracelet, pour "habiller ses bras nues" comme dirait sa cousine. Son collier préféré était un petit pendentif doré représentant un oiseau en origami. Elle y accorda un petit bracelet tissé en perles (par ses soins, elle en était très fière) rouge et doré.
Elle était fin prête ! Et... 5 minutes en retard ! Alya fila, sans oublier le cadeau pour Tony. Elle espérait vraiment que cela lui plairait parce qu'elle avait peiné pour trouver une idée. C'était tout de même bien plus facile de faire un cadeau à une fille ! Un petit bracelet, une écharpe, des chocolats, des fleurs... Quoique, mademoiselle était difficile en fleur vu les merveilles de roses que créait son père !
Elle s’arrêta en haut des escaliers pour reprendre son souffle en descendant les marches. Tony l'attendait, nerveux, devant la Grande Salle. Le pauvre, il avait du croire qu'elle ne viendrait jamais.


- Bonsoir ! lui dit-elle en souriant. Je suis vraiment vraiment désolée pour le retard ! J'espère ne pas t'avoir fait attendre trop longtemps !

Elle l'observa discrètement. Sa tenue était vraiment très bien, elle lui allait parfaitement. Sauf peut-être pour la cravate, nouée difficilement. Elle se mit à rire doucement, trouvant cela craquant.

- Attend tiens moi ça ! lui dit-elle en lui tendant son cadeau.

Il le prit et elle entreprit de défaire le nœud mal en point. Ce fut la partie la plus difficile. Elle refit le nœud comme elle avait si souvent vu sa mère le faire pour son père, incapable lui aussi de mettre une cravate.

- Voilà ! dit-elle en rougissant. C'est mieux, je crois. ajouta-t-elle malicieusement.

Le chocolat, c'est la vie.

Table de A. Austin et T. Austins

10 minutes. Ça semble tellement peu. Il peut pas se passer grand chose en 10 minutes en général. Mais dans la tête de Tony il s'en était passé des choses en 10 minutes. Il était passé de la peur à l'impatience jusqu’à la panique.Car oui il était persuadé après seulement 10 minutes de retard qu'elle ne viendrait pas. Et Il ne s'imaginait pas un seul instant entrer dans la salle sans sa partenaire. Au pire il finirait la soirée seul dans son lit a manger les chocolats. Il avait fait les 100 pas devant la salle, saluant au passage ses quelques camarades.

Enfin, sa cavalière apparue. Le soulagement prit place a l’inquiétude. Elle était là et elle était magnifique.

Bonsoir ! Je suis vraiment vraiment désolée pour le retard ! J'espère ne pas t'avoir fait attendre trop longtemps !

Tony aurait voulu répondre "Mais c'est rien t'en fais pas" mais il n'eut pas le temps d'en placer une.

Attend tiens moi ça ! Voila. C'est mieux je crois

Elle lui mit un paquet dans les mains puis entrepris de lui défaire sa cravate et de la renouer correctement. Tony était rouge vif mais cependant très content qu'elle l'ait aidé. Il la desserra discrètement lorsqu'elle eu le dos tourné.

Merci beaucoup ! Et non ça va je t'ai pas trop attendu. Tiens c'est pour toi

Tony lui tendit les deux paquet, les chocolat et celui qu'elle lui avait mit dans les mains puis il lui tendit galamment le bras pour faire son entrée dans la salle

Pacifiste engagé, rappeur enragé,
ma spécialité c'est,
ces absurdités,
trop de conflits, trop de gens qui,
ne savent plus où passer la nuit,
il pleut des bombes, naissent des tombes, c'est,
plus qu'une question dsecondes...
-A.P-

Table de A. Austin et T. Austins

Alya prit son bras et inspira un grand coup. Son tout premier bal... Bon, il fallait se concentrer. On ne tombe pas, on ne trébuche pas, on ne se cogne dans quoi que ce soit et on ne fait tomber les deux petits paquets de son autre main. Facile ! Elle essayait de s'en convaincre, tout du moins. Elle se félicita d'avoir mis ses ballerines, les talons et ses pieds n'étaient pas encore de grands amis. Et sans ses habituelles mèches de cheveux lui revenant devant le visage, il n'y avait pas de raison de tomber !
Ils passèrent tout deux la grande porte. Alya resta complètement bouche bée. C'était magnifique !

- C'est incroyable ! Regarde le sapin, c'est tellement beau ! Toute la décoration est tellement belle ! C'est vraiment réussi ! Oh, il y a même de la neige qui tombent sur le sapin ! s'exclama Alya, des étoiles pleins les yeux.

Noël avait toujours été sa période de l'année préférée et même si elle la passait loin de sa famille cette année, Noël à Poudlard était époustouflant. Les décorations l'émerveillaient et le sapin la faisait retomber en enfance. Quant à la neige... Alya se retenait mais elle mourrait d'envie d'aller attraper quelques flocons dans ses mains pour les regarder fondre doucement.
Elle tentait de rester concentrée sur ses pas pour ne pas tomber mais elle ne pouvait s'empêcher de regarder tout autour d'elle, fascinée. C'était vraiment impressionnant. Tout les élèves et les professeurs sur leur 31. Si les garçons étaient plutôt sobres et élégants, les filles étaient resplendissantes, de la plus simple mais magnifique des robes à la plus sophistiquée. La jeune Poufsouffle remarqua la directrice. Elle était d'une élégance incroyable. Sa robe était de celles qui font rêver Alya. La tenue du professeur de métamorphose l'accompagnant s'accordait bien. Elle eut l'image d'un ours avec un nœud papillon et dut se mordre les lèvres pour ne pas trahir son rire intérieur. *Bon chut c'est ton professeur de métamorphose quand même ! Oui bah justement c'est pas mon professeur de legilimancie* Au cas où il aurait tout de même quelques notions de legilimancie, elle se remit à fixer avec émerveillement les flocons qui descendaient du ciel.

Le chocolat, c'est la vie.

Table de A. Austin et T. Austins

Maintenant que la demoiselle était a son bras, Tony put enfin commencer a se détendre. Il pouvait la voir s’émerveiller devant chaque détails de la salle, du sapin aux tables en passant par la neige, la voir ouvrir des grands yeux en regardant tout autours d'elle faisait fondre le Gryffondor.

" C'est incroyable ! Regarde le sapin, c'est tellement beau ! Toute la décoration est tellement belle ! C'est vraiment réussi ! Oh, il y a même de la neige qui tombent sur le sapin !"

Tony ne répondit pas immédiatement. Il n'était pas d'un naturel bavard. Pourtant lui aussi trouvait la salle magnifique et les décorations de Noël avait un don pour le rendre instantanément heureux. Les musiciens étaient déjà présents sur scène prêts a ouvrir le bal et grand nombre de ses amis étaient là aussi avec leurs cavalières respectifs. Il répondais a Alya avec un sourire franc qu'elle ne vit pas trop occupée à regarder du coté du professeur de métamorphose. Tony rit doucement en la guidant vers leur table. Ne sachant pas trop ce qu'il devait faire il décida de suivre l'exemple de leur professeur et tira la chaise à la jeune Poufsouffle pour qu'elle s'asseye. Une fois assis a son tour et la voyant regarder tout autour d'elle il se permit de l'observer un instant. Sa jolie robe et son collier, elle était vraiment belle dans cette tenue et il prit son courage a deux mains pour le lui dire.

"Tu... Tu es très jolie dans cette robe. En... Enfin d'habitude aussi hein !"

Tony était paniqué à l'idée de l'avoir vexée. Il décida de lui donner immédiatement le cadeau afin de se rattraper. Euh... Un instant... Le cadeau ? Rien dans sa main droite. Rien dans sa main gauche. Bon sang il était pourtant sur de l'avoir prit !
Une vague de panique déferla sur le jeune garçon comme un tsunami. Il avait oublié le cadeau ! D'un bond il se leva.

*C'est pas possbile d'être aussi stupide* pensa le jeune garçon.

"Je... Le cadeau je reviens vite je l'ai oublié !"

Mais au moment où il s’apprêtait a foncer remonter dans son dortoir il senti une main s'accrocher a lui et vit sa cavalière rire doucement.

Pacifiste engagé, rappeur enragé,
ma spécialité c'est,
ces absurdités,
trop de conflits, trop de gens qui,
ne savent plus où passer la nuit,
il pleut des bombes, naissent des tombes, c'est,
plus qu'une question dsecondes...
-A.P-

Table de A. Austin et T. Austins

"Tu... Tu es très jolie dans cette robe. En... Enfin d'habitude aussi hein !"

Alya le regarda dans les yeux, sentant ses joues rougir et ne put réprimer son sourire qui allait visiblement rester accroché à son visage toute la soirée. La jeune Poufsouffle rayonnait. Elle était à un bal, dans une robe de princesse, avec un gentleman en herbe pour cavalier. Tony était plus que craquant, il lui faisait des compliments et semblait paniqué à l'idée qu'elle ait pu mal prendre sa phrase. Le jeune gryffondor semblait se trémousser, mal à l'aise. Il se leva soudainement, l'air affolé. Il n'y avait pourtant pas de danger immédiat, si ? Elle le regarda, en fronçant les sourcils sans pour autant perdre son sourire.

"Je... Le cadeau je reviens vite je l'ai oublié !"

Le cadeau ? Quel cadeau ? Celui qu'il devait lui offrir ? Mais... Non, il ne l'avait pas oublié, il le lui avait donné, avant d'entrer dans la salle de bal et était maintenant posé bien sagement sur les genoux d'Alya, en compagnie du sien. Elle le retint par le bras en riant doucement avant qu'il ne s'éloigne et faillit tomber, emportée par l'élan d'un Tony paniqué. Cela la fit rire aux éclats alors qu'elle retrouvait l'équilibre. Son cavalier la regardait rire avec un air de totale incompréhension. Leurs voisins de table et le jeune garçon la prenaient probablement pour une folle, à rire ainsi mais cela ne pouvait que l'amuser davantage. D'un air malicieux, elle sortit les paquets que les replis de tissu de sa robe cachaient à la vue du rouge et or.

- Et voilà ! T'es une adorable tête-en-l'air. lui dit Alya, les yeux toujours rieurs.

La petite Poufsouffle lui mit dans les mains le fameux cadeau pour lequel il était prêt à piquer un sprint, pour qu'ils puissent s'offrir leur cadeaux respectifs dans les règles de l'art.

Le chocolat, c'est la vie.

Table de A. Austin et T. Austins

"Et voilà ! T'es une adorable tête-en-l'air."

Adorable. Elle avait dit adorable et non pas idiot comme il aurait cru. Avec un sourire gêné il récupéra son cadeau en maudissant son manque d'originalité. Des chocolats c'était malheureusement tout ce qu'il avait pu se permettre, les boutique magiques ne prenant malheureusement pas les Livres Sterling et les boutiques moldues ne livrant hélas pas par hibou postal. Il avait prit soins, connaissant le caractère perfectionniste de son amie, Tony avait prit un grand soin a emballer le cadeau du mieux qu'il pouvait. Il espérait de tout cœur que le cadeau lui plaise malgré tout, voulant être un partenaire parfait a tout prix.

L’emballage était jaune avec un ruban noir, pensant faire plaisir à la jeune Poufsouffle avec un emballage aux couleurs de sa maison. Il récupéra le cadeau qu'il était supposé lui donné puis lui tendit avec un grand sourire. Avant qu'elle pu lui offrir le sien, un elfe de maison vêtu d'un tablier blanc et d'un nez de renne rouge vint prendre leurs commande. Tony choisi le saumon fumé en entrée et la buche en dessert et pendant qu'Alya passait sa commande il ne pu s'empêcher de la regarder encore. Elle parlait à l'elfe gentiment lui souriant même. Se remémorant la peur qu'il avait eu la première fois qu'il vit un elfe de maison en arrivant a Poudlard. Il leur parlait encore avec méfiance, peu habitué à les côtoyer. Il admirait l'amabilité de sa camarade, traitant la créature comme un égal et non pas comme une créature dangereuse. En la voyant Tony se promit de faire plus d'efforts.

Ainsi plongé dans ses pensée il ne remarqua pas immédiatement que sa camarade avait relevé les yeux vers lui et qu'il pourrait être considéré comme mal élevé de la fixer sans discontinuer. Il rougit et regarda ailleurs. Tony était assez grand pour que même assis, il dépasse d'une bonne tête sa cavalière, pourtant malgré cela elle l'intimidait un peu. Non pas qu'il ait peur d'elle ou quoi mais Tony ne s'était jamais retrouvé seul en présence d'une fille.

"Je... Je... Excuse moi c'est juste que tu es euh... très jolie"

Il avait murmuré la dernière partie de la phrase et espérait fort qu'elle ne l'ai pas entendue.

Pacifiste engagé, rappeur enragé,
ma spécialité c'est,
ces absurdités,
trop de conflits, trop de gens qui,
ne savent plus où passer la nuit,
il pleut des bombes, naissent des tombes, c'est,
plus qu'une question dsecondes...
-A.P-

Table de A. Austin et T. Austins

La petite Poufsouffle posa le cadeaux à coté de son assiette, n'ayant pas le temps de l'ouvrir. Elle n'avait même pas regardé le menu, trop occupée à rire ou à regarder autour d'elle. Pendant que Tony choisissait , Alya lisait donc. Du saumon ! C'était presque son plat préféré, le choix était donc évident. Mais pour le dessert, c'était une toute autre affaire... On pouvait déjà éliminer le tiramisu, elle n'aimait pas l'amaretto. Mais le choix se compliquait énormément, devenant un cruel dilemme pour la jeune gourmande. La bûche de Noël ou la mousse à la framboise ? Elle vouait une vénération sans faille au chocolat, de plus c'était Noël, mais la meilleure bûche restait celle que ses parents faisaient, traditionnelle, avec un petit goût de magie. Et les framboises étaient ses fruits préférés. Mais plutôt parce qu'elle n'en aimait aucun autre. Elle n'avait jamais goûté une mousse à la framboise, et ici, préparée par les elfes de Poudlard, elle serait à tomber, c'était évident. Le choix restait donc un mystère. L'un des plus grands drames de la vie d'Alya était de devoir choisir entre différents plats et de ne pas pouvoir manger à volonté tout ce qu'elle désirait. Sa tendance à en faire trop lui jouait souvent quelques tours. Bon, il fallait se décider. Vite. Panique à bord !
Elle prit commande auprès de l'elfe pour son entrée. Elle le reconnaissait, il lui avait déjà apporter un gâteau au chocolat dans la salle commune des Poufsouffles et elle lui avait offert en retour un petit bonnet qu'elle avait tricoté.


- J'adore ton nez ! Est-ce que le bonnet te convient toujours ? dit-elle en souriant.

L'elfe lui répondit que oui et lui demanda d'un air heureux ce qu'elle désirait comme dessert. Le moment fatidique était arrivé. Sans réfléchir, elle prit la mousse à la framboise. Elle se dit ensuite que puisque Tony avait pris la bûche, elle pourrait proposer de partager ou au moins de demander à goûter.
Elle regarda Tony qui la fixait.


"Je... Je... Excuse moi c'est juste que tu es euh... très jolie"

Avait-elle bien entendu ? Ses joues s'empourprèrent immédiatement.

- Merci, toi aussi tu es très beau. répondit-elle en sentant son visage s'enflammer davantage.

La jeune Poufsouffle lui tendit son cadeau en souriant, pour changer de sujet et tenter de retrouver une couleur de visage normale. Elle avait passé énormément de temps sur le paquet. La petite maniaque l'avait d'abord fait et refait deux fois et, ne lui convenant toujours pas, elle avait tenté de s'aider de la magie. Le ruban lui avait tiré la langue pour toute réponse avant de retomber sur le sol, inanimé. Elle avait fini par utiliser des scotch dorés pailletés pour faire tenir le ruban et décorer le papier cadeau rouge. L'ensemble paraissait un peu chargé mais elle était plutôt fière d'elle. Le cadeau en lui-même, elle en était extrêmement fière. Alya savait que Tony aimait dessiner avec sa mère et avait donc trouvé des crayons ensorcelés qui prennent la couleur demandée. Dans une petite pochette en velours rouge et bords en fil doré (elle avait pris soin de choisir les tons de Gryffondor), il y avait une plume et sa petite bouteille d'encre changeante, un crayon de bois, un feutre, une pastel et un marqueur. Chacun changeait de couleur selon la demande du propriétaire. Les yeux plein d'espoirs et pétillant, elle attendit qu'il ouvre son cadeau avant de se rappeler qu'elle aussi devait en ouvrir un. Elle prit le petit paquet jaune et noir qu'elle trouva très joli et entreprit de l'ouvrir délicatement pour pouvoir récupérer le ruban noir. Ça pouvait toujours servir de bracelet ou de nœud dans les cheveux. Le papier fut quant à lui déchiré dans l'empressement. Alya découvrit alors une adorable boite portant le nom de son chocolatier sorcier préféré. Ses yeux s'ouvrirent avec étonnement et ravissement en constatant que la boite contenait les meilleurs chocolat du monde à son avis. Et la boite était tellement jolie, ça ferait une très jolie boite à bijoux ou crayons ou quoi que ce soit qui rentre dans une boite. Le visage de la petite Poufsouffle rayonnait. Elle leva les yeux vers Tony et lui dit avec un grand sourire :

- Ce sont mes chocolats préférés ! Comment as-tu su ? Merci beaucoup beaucoup beaucoup, c'est un super cadeau !

Comme toujours, Alya en faisait trop, mais ses mots étaient réellement sincères.

Le chocolat, c'est la vie.

Table de A. Austin et T. Austins

"Merci, toi aussi tu es très beau"

Oups la demoiselle avait bel et bien entendu la fin de sa phrase... La couleur des joues de Tony faisaient concurrences aux couleurs de sa maison. Il prit délicatement le cadeau que lui tendait sa cavalière et déchira avec milles précautions l’emballage pour ne pas abimer le papier. La boite était carrée et assez lourde et Tony n'avait pas la moindre idée de ce qu'elle pouvait contenir. Il trouvais les bout de scotch vraiment adorables, la couleur le fit sourire. Tony sorti la pochette en velour rouge et doré mais n'eut pas le temps de l'ouvrir car son amie avait déjà ouvert le sien. La jeune Poufsouffle avait des étoiles pleins les yeux et regardait Tony ravie.

" Ce sont mes chocolats préférés ! Comment as-tu su ? Merci beaucoup beaucoup beaucoup, c'est un super cadeau !"

En réalité le garçon n'en savait rien mais il était heureux que son cadeau lui fasse plaisir. Il lui adressa un grand sourire avant d'ouvrir la jolie pochette. Il vit d'abord une petite bouteille d'encre qui le fit sourire immédiatement, lui rappelant sa première rencontre avec Alya.

"Celle ci je te promet de ne pas la renverser sur ton devoir de potion"

Les deux enfants rirent un instant puis, Tony regarda ce que contenait la pochette d'autre. Il y trouva la plume qui allait avec le flacon puis un crayon blanc. Sitôt que Tony le prit en main il devint aussi doré que la robe d'Alya que Tony trouvait magnifique. Tony se demanda ce qu'il pouvait faire qui nécessitait un crayon doré et pensa que le bleu était en général plus utile lorsque le crayon, comme si il lisait dans ses pensée devint bleu. Tony ouvrit de grand yeux et en sorti le feutre, le marqueur et le pastel pour renouveler l’expérience avant de comprendre comment fonctionnait le merveilleux cadeau que sa cavalière lui avait fait.

"woaw c'est... C'est super ! merci infiniment Alya c'est vraiment un merveilleux cadeau

La jeune Poufsouffle allait répondre lorsque la musique se fit plus forte, les surprenant tout les deux. Tony comprit ce qu'il avait a faire et se leva, prit la main de sa partenaire et demanda:

"Tu m'accordes cette danse ?"

Pacifiste engagé, rappeur enragé,
ma spécialité c'est,
ces absurdités,
trop de conflits, trop de gens qui,
ne savent plus où passer la nuit,
il pleut des bombes, naissent des tombes, c'est,
plus qu'une question dsecondes...
-A.P-

Table de A. Austin et T. Austins

La petite Poufsouffle regardait le jeune Gryffondor comprendre le fonctionnement de son cadeau avec un immense sourire qu'elle ne parvenait pas à réprimer. Elle était vraiment fière de son idée et voir l'étonnement puis le ravissement de son nouvel ami emplissait son cœur d'une douce chaleur.

"Woaw c'est... C'est super ! Merci infiniment Alya c'est vraiment un merveilleux cadeau."

La jeune fille était ravie et s’apprêtait à répondre lorsque la musique lui coupa l'herbe sous le pied. Ce n'était pourtant pas une musique endiablée. Les premières notes de The Sound of Silence de Simon and Garfunkel résonnaient dans la salle. Alya aimait bien cette chanson douce. Malgré sa tristesse, elle était entêtante. Tony posa sa pochette et ses crayons, se leva et prit doucement sa main en accrochant son beau regard au sien.

"Tu m'accordes cette danse ?"

Rougissant délicatement, la jeune Poufsouffle accepta et se leva à son tour. Le cœur battant à tout rompre, elle suivit son cavalier sur la piste de danse. Son ventre se tordait et la panique tendait à s'emparer d'elle. Alya dansait depuis son plus jeune âge, ayant pris des cours de danse contemporaine dès ses 4 ans. Mais une danse de couple ? Avec un garçon ? Le seul homme à l'avoir tenu si proche était son père et sa seule expérience de danse à deux était la valse qu'il tentait de lui apprendre en la faisant grimper sur ses pieds et tourbillonner dans des éclats de rire. Bien qu'elle adorait ses souvenirs, ce moment-là serait complètement différent et elle se doutait bien que cette fois, elle ne pourrait se reposer sur des pieds immenses. La petite Poufsouffle inspira profondément. Tout irait bien et au pire, ce n'était pas la fin du monde. Elle se répétait cela comme un mantra et sourit à Tony lorsqu'ils arrivèrent au bord de la piste de danse.

Le chocolat, c'est la vie.

Table de A. Austin et T. Austins

Le garçon avait les mains moites de stress, il espérait que sa camarade ne s'en rendrait pas compte. Il était nul en danse et il priait intérieurement pour ne pas trop lui écraser les pieds. Tony n'était pas souriant de nature et encore moins lorsqu'il avait "peur". Bien que le mot ne soit pas exact, on pourrait dire en fait que Tony était concentré. Les traits bien plus fermés que d'habitude il se préparait mentalement à ce qui allait suivre. Il mit ses mains sur la taille de la jolie jeune Pouffsoufle et se laissa guider par le rythme de la musique. Il la regardait dans les yeux , se forçant pour ne pas baisser les yeux vers ses pieds et se balança doucement avec Alya. Le tissus de sa robe était étrangement doux sous ses doigts bien qu’il n'osât pas la serrer trop fort de peur de lui faire mal autant que de peur de la gêner. Pendant un temps , Tony ne saurait dire si il s'était écouler dix secondes ou dix minutes, il bougèrent ensemble en silence, parfois un peu maladroitement. Ils tournaient sur la piste, se déplaçaient sans vraiment faire attention et si Tony ne savait pas combien de temps ils avaient dansés, il remarqua néanmoins que les dernières notes qui retentirent n'appartenaient pas à la chanson sur laquelle ils avaient entamés leurs danses. Poliment il prit la main de la belle or et noire et la guida galamment jusqu'à leur tables en oubliant cette fois ci de lui tirer sa chaise trop occupé a contrôler le rougissement de ses joues. A leur tables les elfes avaient disposés leurs entrées et le garçon se rendit compte qu'il avait extrêmement faim.

"Bon appétit Alya"

Tony lui adressa un sourire franc avant de commencer à manger ne sachant pas quoi dire et espérant que les prochaines danses seront aussi belles. Car si Tony n'aurait su dire combien de temps elles ont durées, il avait encore en mémoire la texture de la robe d'Alya sur ses mains et des mains de cette dernière sur lui. Il pouvait presque encore sentir son parfum de fleur de cerisier ainsi que de son regard sur lui. Ses beaux grands yeux dont il ne parvenait pas à se détourner et le regard qu'elle lui rendait. Il avait l'impression de le sentir encore.

Ils avaient finis de manger tout les deux et levant le regard vers elle, il remarqua qu'elle le fixait une fois encore. Alors, voyant sa main sur la table non loin de la sienne il se lança et posa doucement sa main sur la sienne en faisant mine de regarder ailleurs mais sans parvenir a contenir son tremblement.

Pacifiste engagé, rappeur enragé,
ma spécialité c'est,
ces absurdités,
trop de conflits, trop de gens qui,
ne savent plus où passer la nuit,
il pleut des bombes, naissent des tombes, c'est,
plus qu'une question dsecondes...
-A.P-

Table de A. Austin et T. Austins

La jeune Poufsouffle avait l'impression de se réveiller d'un doux rêve. Elle n'aurait pas pu dire combien de temps ils avaient passé sur la piste de danse mais la petite rêveuse qu'elle était allait graver le moindre détail de ce moment. Des notes de musique à leur danse douce et maladroite en passant par l'agréable parfum du jeune garçon. Le Gryffondor avait eu l'air renfermé, concentré mais les traits de son visage s'étaient peu à peu détendus. C'était un bon cavalier malgré ce que l'expression de son visage en arrivant sur la piste aurait pu laisser présager. A ce moment-là, Alya non plus n'avait pas été rassurée mais une fois sur la piste, emportée par le rythme de la musique et les mains de son partenaire, elle avait oublié ses craintes pour se concentrer sur l'instant. Lorsque la musique avait pris fin, Tony l'avait raccompagné à leur table où leur entrée les attendait. Alya se rendit alors compte qu'elle avait faim et remercia intérieurement son estomac de ne pas avoir grogner pendant qu'elle dansait avec son cavalier. Du saumon ! La petite gourmande était ravie.

- Bon appétit Alya.

- Bon appétit Tony. répondit-elle avec un grand sourire.

Elle n'avait jamais mangé d'aussi bon saumon. Les elfes de Poudlard étaient décidément les meilleurs. Tout une explosion de saveurs incroyables. Le paradis condensé dans une simple entrée. Elle dégusta et savoura chaque bouchée, essayant de garder un souvenir précis de ce goût qu'elle trouvait parfait. Lorsqu'elle eu fini, elle se demanda si elle pouvait en reprendre. Puis elle se souvint qu'elle avait encore de la dinde et une mousse à la framboise ensuite. Et il ne fallait tout de même pas passer pour une ogre devant Tony, pas déjà, en tout cas. Celui-ci n'avait pas encore fini, il paraissait perdu dans ses pensées. Elle détailla son visage qu'elle trouvait beau et s'arrêta sur ses yeux changeants. La jeune fille, quelque peu midinette sur les bords, se demanda si elle pouvait copier la technique d'un de ces films à l'eau de rose qu'elle avait vu, à savoir laisser sa main posée sur la table en espérant que le jeune Gryffondor la prenne. Il leva les yeux et remarqua la main d'Alya. Timidement, il y posa la sienne en regardant ailleurs. Elle trouvait cela adorable.


- C'est vraiment génial, ce bal, c'est la soirée rêvée, c'est comme si on était des princes et princesses du monde entier. lança doucement Alya avec un sourire et des étoiles dans les yeux à nouveau.

Le chocolat, c'est la vie.

Table de A. Austin et T. Austins

Le jeune garçon, toujours rouge d'avoir la main de sa cavalière dans la sienne n'osait pas répondre. Alors il prit son temps, la regarda, lui sourit.

"Les gens ont l'air de passer un bon moment en tout cas. J'espère que c'est le cas pour toi aussi Alya"

Tony adorait prononcer le nom de la jeune fille. Il le trouvait joli et trouvait qu'il lui allait bien. C’était un prénom qui correspondait a merveille à une jeune fille timide et souriante. Elle avait l'air vraiment gentille, et elle devait l'être pour être dans la maison d'Helga. Pourtant il avait du mal à la cerner totalement, surtout lorsqu'elle était dans ses rêves. Tony se demandait vraiment a quoi elle pensait dans ses moments la. Un elfe de maison vînt rapidement débarrasser leur table et cette fois-ci Tony se fendit d'un sourire envers la petite créature. Alya parlait beaucoup c'est le moins que l'on puisse dire, pourtant Tony l'écoutait attentivement. Il était d'ailleurs très heureux que la demoiselle sache quoi dire pendant qu'il était silencieux. La jeune Or et Noir fût finalement coupée par un elfe venu servir le plat principal, de la dinde, des haricots et des pommes de terre. Tout ce que Tony aimait. La dinde était ferme et juteuse et recouverte d'une fine peau croustillantes, les pommes de terres étaient caramélisés et cuites a point et les haricots fondants et craquants a la fois. La meilleure dinde que Tony eût jamais mangé accompagné d'une jeune femme adorable et entouré d'une musique entrainante. Le Gryffon était on ne peut plus heureux. Quittant a regret la main de son amie ils commencèrent a manger ensemble et, pour une fois, Alya était restée bouche bée tandis que Tony ne pût retenir une exclamation.

"Wow c'est... Vraiment très bon..."

Tony rougît de peur d'être passé pour un goinfre. Pourtant il avait la nette impression que rien ne pourrait gâcher cette magnifique soirée qu'il passait en compagnie de cette charmante jeune fille. Alors pour la première fois depuis qu'il eût mit un pied dans la salle, le garçon se détendit. Il passait une excellente soirée.

Pacifiste engagé, rappeur enragé,
ma spécialité c'est,
ces absurdités,
trop de conflits, trop de gens qui,
ne savent plus où passer la nuit,
il pleut des bombes, naissent des tombes, c'est,
plus qu'une question dsecondes...
-A.P-

Table de A. Austin et T. Austins

- Les gens ont l'air de passer un bon moment en tout cas. J'espère que c'est le cas pour toi aussi Alya.

"Un bon moment" était loin de décrire le ravissement de la petite Poufsouffle. Elle sourit à nouveau lorqu'elle entendit le jeune rouge et or prononcer son prénom, c'était doux à l'oreille. Elle se dit que cela devait être plutôt narcissique de penser cela et continua de sourire avant de répondre.

- Oui, la soirée est parfaite ! s'exclama-t-elle.

Elle continuait de parler sans s'arrêter. Tony ne l'interrompait pas et l'écoutait avec un léger sourire, elle en déduisait donc qu'elle ne l'ennuyait pas. Elle se sentait détendue, sa timidité était pour une fois passée au second plan et la laissait profiter de sa soirée en compagnie de son cavalier. Alya était heureuse. Elle fut interrompue par l'elfe amenant leur plat de résistance. La grande gourmande se régalait déjà en inspirant profondément. Son assiette sentait divinement bon. Elle goûta tout ce qui s'y trouvait et resta muette tant elle trouvait ça délicieux. Absolument tout était incroyable.

- Wow c'est... Vraiment très bon... laissa échapper Tony, profitant d'un rare silence d'Alya.

Il rougit en disant cela et Alya fondit un peu plus. C'était vraiment très très bon. Le garçon eut l'air de se détendre face au sourire d'Alya, ce qui comblât la jeune fille. Le Gryffondor passait une bonne soirée aussi, c'était bien la preuve que ses bavardages ne l’embêtaient pas. Elle avait vu plusieurs couples se défaire et l'un des partenaires quitter le bal tout au long de la soirée et se demandait vraiment ce qui avait bien pu se passer. Mais la petite Poufsouffle était sure et certaine que leur soirée se déroulerait pour le mieux. Lorsqu'elle eut fini son plat, un elfe vint les débarasser et ils papotèrent à nouveau. Ou plutôt Alya parla, parla... de la chance qu'elle avait d'être à Poufsouffle car leur salle commune était la meilleure qui soit (certes, elle n'en connaissait pas d'autre, mais tout de même) et parce qu'elle se situait non loin des merveilleuses cuisines de Poudlard ; des repas de Noël de son enfance et ainsi de suite. Elle fut à nouveau interrompue par les desserts. Sa mousse aux framboises arrivait ! Elle avait l'ait plus que délicieuse. Et la bûche de Tony paraissait excellente aussi. La jeune fille prit une cuillerée et fut éblouie par le goût parfait de son dessert. Elle en reprit et proposa à son cavalier d'y goûter. Enfin plus exactement, elle imposa au Gryffondor d'y goûter, ne pouvant passer à coté d'un pareil chef-d'oeuvre d'après la jeune gourmande. Tandis qu'il appréciait sa mousse, elle lui demanda innocemment si la bûche était à la hauteur de la comparaison.

Le chocolat, c'est la vie.
  Retour