Salle de bal

Inscription
Connexion
  Retour

Table de A. Austin et T. Austins

Le garçon coupa sa part de buche en deux. Les desserts ce n'était pas ce qu'il préférait loin de là.

"A toi de me dire si elle tient la comparaison"

Il lui adressait son plus beau sourire et attendait patiemment la demoiselle finisse son dessert avant de l'inviter à une nouvelle danse. Les yeux sur l'horloge Tony remarqua qu'il était bientôt l'heure de la fin du bal, le couvre feu allait bientôt sonner la fin de la fête. Alya semblait s'en être rendue compte aussi car elle mangeait son dessert plus bien plus rapidement. Enfin, le petit elfe de maison vint débarrasser la table.

"M... Merci l'ami transmet mes compliments aux chef s'il te plaît"

Le regard fier d'Alya valait à ses yeux tout l'or du monde et c'est très confiant qu'il prit sa main.

"Encore une danse p...princesse ?" Tony avait dit ça car il avait retenu ce qu'avait dit la douce Poufsouffle. L'impression qu'elle avait que tout le monde ici présents étaient des princes et des princesses. *Jouons le jeu* c'était dit Tony.

La coloration des joues de ce dernier n'avaient rien à envier a celle de la belle demoiselle qui l'accompagnait. A nouveau ses mains se posaient sur sa taille tandis que deux autres, plus petites se posaient dans la nuque du garçon. Cette fois-ci ils étaient bien plus collé, comme si Tony prenait Alya dans ses bras, leurs joues se frôlant devenant de plus en plus rouges. Ils dansaient, tournaient, se laisser porter, dériver. Il n'étaient certainement pas les meilleurs danseurs de la piste loin de la. Mais pour Tony ça n'avait aucune forme d'importance. Il e demandait même comment ils avaient fait pour éviter de se cogner dans les autres tellement il était dans sa bulle avec la jeune fille. Puis la musique ralentis doucement jusqu’à s’arrêter, faisant revenir le jeune couple sur terre. Un professeur prit le micro et annonça la fin du bal. Alors chacun parti récupérer ses cadeaux.

"Alya je vais te raccompagner à ta salle commune." Ca n'était pas une question et Alya ne s'y opposait pas. Ils s'attardaient a leur table pour discuter jusqu'à être les derniers présents dans la salle. Puis, rappelés à l'ordre par leurs professeur de métamorphoses, il quittèrent la salle de bal et descendaient vers les cuisines. La Poufsouffle guidait le jeune Gryffon tout en parlant de la soirée. Enfin les au revoir arrivèrent. Les sourires s’évanouirent et Tony retrouva ses traits tendus habituels. Le silence était assez lourd entre eux, aucun ne sachant quoi faire. Enfin Tony savait. C'était le moment où il était supposé l'embrasser. Mais comment ? Il ne s'était jamais prêté à l'exercice et avait l'impression que du plomb liquide coulait dans ses jambes. Prenant son courage a deux mains il s'approcha de la jeune femme et pose un baisé... sur sa joue. Non il n'était vraiment pas prêt à l'embrasser. Il plongea son regard dans le siens et dit:

"Bonne nuit Alya. A demain" ça n'était pas une question mais plûtot une promesse. Ils se verraient le lendemain et qui sait, Tony sera peut-être capable de saisir son courage a deux mains..

Pacifiste engagé, rappeur enragé,
ma spécialité c'est,
ces absurdités,
trop de conflits, trop de gens qui,
ne savent plus où passer la nuit,
il pleut des bombes, naissent des tombes, c'est,
plus qu'une question dsecondes...
-A.P-

Table de A. Austin et T. Austins

- A toi de me dire si elle tient la comparaison. lui répondit le jeune Gryffondor en souriant de son beau sourire.

La petite Poufsouffle était sous le charme, il partageait son dessert avec elle. Comment faire craquer la jeune gourmande. La bûche était délicieuse, même si Alya préférait celle de ses parents, inimitable. Elle aperçût le regard de Tony sur l'horloge et comprit qu'il ne lui restait plus beaucoup de temps. Sa mousse fut dégusté en quelques cuillerées et l'elfe vint à nouveau se charger de leurs assiettes. Le jeune Gryffondor le remercia et lui demanda de transmettre ses compliments aux chefs, ce qui fit fondre Alya qui avait surpris son regard mal-assuré sur les elfes en début de soirée. Elle lui adressa un regard et un sourire confiants et fut ravie lorsqu'il prit sa main. La petite Poufsouffle était aux anges.


- Encore une danse p...princesse ? proposa Tony.

Il l'avait appelé princesse ! Après tout, elle avait bien dit que ce bal était une soirée de princes et princesses. Alya était vraiment heureuse, même si ses joues devenaient aussi rouges que celles de son cavalier. On aurait dit que les deux visages s'étaient lancé pour défi d'être plus rouge l'un que l'autre. Les deux jeunes sorciers se mirent à danser doucement au son des notes de musique. La jeune Poufsouffle sentait ses joues s'enflammer un peu plus à chaque seconde et elle était sure que Tony pouvait le sentir aussi. Il faut dire qu'ils étaient bien plus proches l'un de l'autre. Mais la musique finit par l'emporter et elle ne se soucia plus de la couleur écarlate que pouvait avoir ses joues. Ils dansaient sans plus faire attention au monde qui les entourait et Alya adorait ça. Elle ne remarqua que la musique s'était arrêté que lorsqu'un professeur pris la parole pour mettre fin à la jolie soirée. Ils retournèrent à leur table chercher leur cadeaux respectifs en papotant. Leurs joues reprenaient tranquillement une couleur moins vive. Son cavalier la raccompagnerait mais en attendant, ils discutaient à leur table. On vint les rappeler à l'ordre et ils se dirigèrent vers la salle commune des Poufsouflles. Ce n'était pas bien compliqué, il suffisait de suivre les parfums de chocolat ou de framboises qui flottaient encore dans l'air. Le jeune couple d'un soir arriva enfin à l'entrée. Il fallait maintenant se dire au revoir et mettre fin à cette belle soirée... Un lourd silence s'installa. Que fallait-il faire ? Dans les films d'Alya, c'était le moment où le garçon embrassait l’héroïne mais on n'était pas dans une comédie romantique. Tony semblait mal à l'aise. Doucement, il se pencha vers elle et lui fit un doux baiser sur la joue.

- Bonne nuit Alya. A demain. dit-il doucement en la regardant dans les yeux.

La petite Poufsouffle sourit et le regarda s'éloigner. Mais lorsqu'il fut à une dizaine de mètres, Alya se réveilla.


- Tony, attend !

Elle courut vers lui et, sur la pointe des pieds, la petite Poufsouffle lui déposa un joli bisou sur la joue.


- Bonne nuit Tony. dit-elle doucement.

Le visage rougissant, elle s'éloigna le sourire aux lèvres et en sautillant dans sa jolie robe qui dansait autour d'elle, laissant derrière elle un Gryffondor à l'air surpris.

Le chocolat, c'est la vie.
  Retour