Salle de bal

Inscription
Connexion

 Animation  La danse de la nuit

Odette bannière.png
Odette bannière.png (62.09 Kio) Consulté 487 fois


Miss Odette Swan était élève à Poudlard. Bien qu'elle soit une sorcière très douée, son unique rêve était de danser dans les ballets moldus. Malheureusement, sa famille sang-pur, très conservatrice en ce temps là, n'était pas du tout en accord avec son projet et faisait tout pour l'en empêcher. Alors qu'elle venait d'être diplômée, elle mourut dans des circonstances bien étranges. Depuis, certains ont déjà eu l'occasion de croiser la magnifique jeune fille danser dans les recoins déserts du château.

Situation : Il ne vous a pas semblé entendre l'annonce d'un bal de fin d'année. Pourtant, alors que vous passez par là tardivement, vous entendez de la musique dans la direction de cette fameuse salle où nombre de cœurs ont été brisés et tout autant de pieds piétinés. Tandis que vous vous en approchez, vous reconnaissez des airs du ballet Le Lac des cygnes et, par la porte entrouverte, vous apercevez une silhouette diaphane tourbillonnant sur la piste de danse.

----------
Ce RPG accueillera au maximum 5 personnes. Vous ne pouvez participer qu'à un des trois RPG du Nouvel An. Exceptionnellement, le nombre de mots minimum sera abaissé à 110.



Ouverture du sujet le 2 janvier 2018

*Ramasseur de balles des Frelons* *Le souffle des Poufsouffles jamais ne s'etouffe*
"Le plaisir, c'est de partager une tarte à la fraise"
Préfet-en-chef : Une question ? Un problème ? N'hésitez pas à me contacter par hibou

 Animation  La danse de la nuit

Le sujet est ouvert pendant 24h (et des brouettes) 

Le format de réponse du PNJ sera un peu différent des deux autres sujets. Vous pouvez interagir entre vous plusieurs fois de suite, l'intervention du PNJ se fera aléatoirement. Même après l'intervention du PNJ, de nouveau joueur peuvent s'intégrer au RPG tant que le nombre de 5 n'est pas atteint.
Bonne animation.

*Ramasseur de balles des Frelons* *Le souffle des Poufsouffles jamais ne s'etouffe*
"Le plaisir, c'est de partager une tarte à la fraise"
Préfet-en-chef : Une question ? Un problème ? N'hésitez pas à me contacter par hibou

 Animation  La danse de la nuit

La nuit était tombée depuis déjà des heures mais était-il vraiment tard? Durant la saison d'hiver il faisait en général très sombre et cette journée ne faisait pas exception.

La petite Swan errait dans les couloirs, quand une musique familière parvint à ses oreilles et vint l'enchanter. L'adolescente ferma les yeux et se laissa guider par cet air de Tchaikovsky qu'elle connaissait par cœur. Ce compositeur russe était son préféré et la Serpentard pouvait retrouver de quelle œuvre provenaient certaines variations en quelques secondes.


Ses pas la guiderent vers l'entrée de la salle de bal, dans laquelle elle entrait pour la toute première fois. Sous son regard gris brillant évoluait avec grâce une danseuse incarnant à la perfection le rôle complexe et déchirant du cygne. Swan en anglais. Comme le nom de l'adolescente et de la sorcière présente dans la pièce. Phœbe s'abandonna à la contemplation de ce spectacle époustouflant, les mots lui manquaient.Tout ce que l'étudiante fût capable de lâcher résidait en ces termes :



"C'est sublime!"


Elle ignorait si l'artiste allait entendre cette réplique mais cette dernière lui avait échappé. Cependant, la jeune fille aurait été ravie de pouvoir dialoguer avec la danseuse, la soirée se serait alors transformée en rêve alors qu'elle n'était quelques heures auparavant qu'un énième moment morne et sans vie à subir.

Couleur : #777777 œ : Alt+0156 Æ : Alt+0198
~ ... ~

 Animation  La danse de la nuit

Comment aurais-tu pu ne pas reconnaître la douce musique qui t'appelas ce soir-là. Tu passais dans le couloir juste à côté lorsque les notes résonnèrent à ton oreille. Tu les reconnus immédiatement et tu te maudis presque de ne pas avoir tes ballerines sur toi à ce moment-là alors que tu entendais vibrer les notes du pas de trois que tu avais appris quelques années auparavant lors de tes cours de danse.

Imperceptiblement, tu ne pus qu'être attiré jusqu'à l'entrée de la salle de bal ou tes petites mains se calèrent contre le montant de la porte alors que ton regard curieux, lui se glissait à travers de la porte.

La douce silhouette nacrée filait sur le parquet en exécutant à la perfection la chorégraphie que toi-même, tu avais mis autant de temps à retenir. Tu sentais ton cœur vibrer à chacun des trémolos des violons qui étaient les principaux maîtres de cette partie du ballet et alors que la délicate ombre que représentait le fantôme exécuta un délicat saut de biche pour rejoindre la scène suivante, tu te sentis presque emporter. Tu glissais vers l'avant sans pouvoir te revenir. Tes pieds ne faisaient plus qu'un avec le sol, tu avançais doucement sans décoller ces derniers de la surface. Tu ne savais même pas pourquoi tu réagissais comme ça. La musique t'appelait et tu réagissais d'instinct à cette dernière.

Ta cape glissa de tes épaules et finalement, tu suis le fantôme du regard sans l'interrompre dans son ballet. Tu marques la cadence, tu repères les pas et finalement, tu captes son regard. Tu ne peux t'empêcher de sourire alors que tu vois ses bras se placer en deuxième position. La suite de la chorégraphie, tu la connais trop bien pour ne pas la suivre presque automatiquement. Tu n'as pas la tenue adéquate, mais tu parviens naturellement à positionner tes pieds et tes mains-là où il faut. Tu entames la partie de la chorégraphie qu'elle est en train de réaliser en parfaite synchronisation avec elle sans pouvoir t'empêcher naturellement de sourire. Tu aimes tellement danser… Tellement, que tu ne remarquas même pas la présence d'une autre silhouette dans la salle qui observait la jeune femme danser.

Toutes les montagnes peuvent un jour s'effondrer et jamais ne se relever...
2eme Année RP - 4ème Année Devoirs

 Animation  La danse de la nuit

Wendy n'avait pas de devoirs. Les professeur avait été compatissant et ne leur avait donner que des devoirs très rapide à condition qu'il les fasse bien. Wendy les avaient fait le jour meme . Afin de pouvoir profiter de ses vacance. Cette année Noël etait calme elle n'avait pas voulut rentrer quand elle avait appris que sa belle soeur passait Noël chez eux. Elle voulait sa famille pour elle sans avoir cette vipère dans les pattes . Dans le château , Wendy passait la plus part de son temps à traîner dans les couloir , dans la salle sur demande qui prenait la forme d'une scène de théâtre Avec un piano et un micro. Chanter , danser et faire du théâtre la détendais et la calmais lorsqu'elle s'énervait ou qu'elle était triste . C'était comme un monde parallèle. Elle se sentait libre  . Parfois elle essayait de composer et créerait des musique et dès chanson pour sa comedie musicale imaginaire. C'était son plus grand rêve jouer dans une comedie musicale . Elle avait déjà essayer s'écrie un texte mais à chaque fois elle finissait par remarquer que l'histoire ne lui ressemblait pas et abandonnait . Ce jour là elle se promenait dans le couloir quand elle entendit une musique au loin : * tiens, il y a une fete et je n'ai pas été avertie ? Bizarre * Elle écoutait la musique et cherchait son chemin grâce à l'écoute . Elle se retrouva bientôt dans un endroit où elle n l'était encore jamais aller . Devant la porte se trouvaient déjà phoebe et une autre fille qu'elle ne connaissait pas .Cela faisait deux ans qu'elle etait à poudlard mais aucun bal de Noël n'avais encore eu lieu . Chaque année elle n'attendait que ça . Elle s'adosse àu mur à côté de la porte . La musique etait magnifique . La porte étant entrouverte, Wendy se permis de jeter un coup d'œil à l'intérieur, elle ne vit pas grand chose mais elle distingua une silhouette qui dansait . Wendy avait toujours admirer le monde de la danse . Elle trouvait ca magnifique cette manière de s'exprimer. Elle avait essayer une fois mais très clairement elle n'était pas faites pour ca. Elle s'agenouilla pour mieux voir et regarda la jeune femme danser . Elle etait gracieuse , elle était magnifique, elle vivait le moment à fond. Wendy ne pouvait que l'admirer . Apres quelque minute , sa curiosité refait surface et la poussa à pousser un petit peu  la porte en espérant que l'inconnue réponde .

Athalée et Wendy, Serpys et Pouffys réunies !

 Animation  La danse de la nuit

L'heure était déjà tardive alors qu'Elina se trouvait dans les couloirs du quatrième étage. Elle avait passé un peu trop de temps à la volière et était en route pour regagner sa salle commune. La Poufsouffle marchait à enjambées rapides, n'ayant aucune raison de s'attarder dans les environs. Cependant, ce soir là, les discussions des personnages des tableaux n'était pas le seul son à troubler le silence des lieux. Elina pouvait percevoir une musique a peine audible de là où elle se trouvait. Intriguée, la Poufsouffle chercha à se rapprocher de l'origine de l'air de musique qu'elle entendait. Tandis qu'elle avançait, le son s'amplifiait doucement et il semblait à Elina que cet air ne lui était pas inconnu. Ses pas finirent pas l'amener aux abords de la salle de bal. Cela s'avérait plutôt surprenant puisqu'aucun bal n'avait été tenu là depuis Noël, l'année précédente. Qui pouvait bien faire passer cette musique dans cette salle à cette heure?

Ce n'est que lorsqu'elle arriva à la porte de la salle de bal qu'elle identifia l'air qui résonnait. Il était tiré d'un ballet moldu ; le lac des cygnes. Elina ne s'y connaissait pas particulièrement en danse classique moldue, mais certains des airs de ce ballet étaient très populaires. Il était quasiment impossible de ne pas avoir entendu au moins une fois dans sa vie l'air qui résonnait en cet instant, que l'on soit moldu ou sorcier.
Elina se risqua a jeter un oeil à l'intérieur, posant sa main sur l'un des battants de la porte. Ce qu'elle vit la surpris, mais pas à cause de la présence d'un fantôme. Elle était davantage surprise de ne pas reconnaitre ce fantôme. Depuis le temps qu'elle était élève à Poudlard, elle pensait avoir déjà croisé chacun d'eux. Mais cette supposition était peut être présomptueuse de sa part. Quoiqu'il en soit, la silhouette diaphane évoluait avec grâce sur la piste de danse sous les accords du lac des cygnes. La Poufsouffle n'osa pas se manifester, craignant de briser cet instant qui, pour une raison inconnu, lui semblait précieux. Elle se contenta de faire quelques pas dans la salle de bal, fascinée par la grâce du fantôme, cherchant à ne pas se montrer trop intrusive. Elle se rendit alors compte que d'autres élèves étaient déjà présents. Apparemment attiré par la musique tout comme elle. Cela lui rappelait étrangement l'histoire du Joueur de flûte de Hamelin. Sauf que le fantôme ne jouait pas la musique, il la dansait.

¤ Finisseuse des Frelons ¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤ Sixième année RPG ¤ Rédactrice ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~

 Animation  La danse de la nuit

Marion errait dans les couloirs du château de son habituel air calme. Ses pieds foulaient lentement la pierre taillée. Pour la jeune fille, cette journée n'avait rien eut d'intéressant à révélé. Juste un simple jour de routine. Se lever, petit déjeuner, cours de potion, de sortilège,etc jusqu'au midi. Une fois de plus, manger, puis cours de botanique et etc jusqu'à la sonnerie de la fin des cours. La brunette n'appréciait pas particulièrement ces journées mornes et tranquilles mais comme elle est disait toujours " il faut de tout pour faire un monde ". C'était en revenant d'une salle de classe vide où elle avait put pratiquer une de ses passions que l'étudiante se promenait donc sans but dans les mille et un couloirs de l'école. Elle avait son sac de cours noir sous son bras droit. Un bout de vieux parchemin, d'une couverture neuve de livre de potion et un chausson de pointe dépassait de l'ouverture du bagage.

S'approchant inconsciemment de la salle de bal où elle n'avait jamais eut l'occasion d'y poser un pied, Marion entendit une douce musique qu'elle même connaissait par cœur. La sorcière sourit en reconnaissant d'où provenait se doux son pourtant si puissant : Le Lac Des Cygnes. Que de bons souvenirs pour la Gryffondor ! Celle ci avait joué dans le corps de ballet de son école de danse lors de son spectacle de fin d'année il y avait bien quatre ans. Néanmoins, elle se rappelait bien des rôles d'Odile et d'Odette, du pas de quatre. L'été dernier, l'adolescente avait eut la joie et l'occasion de présenter une variation d'Odile à un concours régional. Continuant une fois de plus dans ses rêveries et souvenirs, Marion se dirigeait sans s'en rendre compte vers la source de la musique sur la pointe des pieds. Elle réparera quatre jeunes filles, elles aussi hypnotisées par la beauté d'une danseuse qui tourbillonnait dans la salle de bal. Lorsque la brunette la repéra, elle fut figée comme une statue de pierre devant tant de fluidité dans ses ports de bras, de grâce, l'ensemble était sublime. Ne perdant aucune miette du spectacle, elle tripotait son chignon châtain clair. Ne résistant pas à la tentation, la troisième année s'asseya discrètement mais toujours en vue de la scène et sortit ses pointes de son sac. Jamais elle ne s'en séparait. Jamais. Alors, elle les chaussa rapidement, enlevant ses chaussettes. Dessous, se trouvait un collant de danse rose pâle qu'elle avait pris pour ses échauffement quelques temps plus tôt dans la salle de classe dont elle revenait. La jeune fille se releva. Elle avait sa tenue d'étudiante mais à la place de chaussettes grises sous sa jupe plissée, il y avait son collants et ses pointes aux pieds. Restant à l'écart du groupe de filles, elle avait tout de même bonne vue sur la danseuse évoluant de façon presque irréel sur le sol de la salle. La Gryffondor monta sur pointe au début de la scène suivant et commença la chorégraphie en même temps que la ballerine. Suivant sans plié, son relevé, sa pirouette. Marion prenait en réel plaisir à imiter les faits et gestes de la femme, essayant de faire preuve d'autant de grâce et d'élégance.

GRYFF CROCS, GRYFF ET COEUR, GRYFF VAINQUEURS!!
Marion Mielloneux
MM

 Animation  La danse de la nuit

Odette.jpg
Odette.jpg (15.14 Kio) Consulté 319 fois


Odette danse comme si elle était encore vivante, comme si sa vie en dépendait. Elle n'entend ni ne voit les premières arrivées. Elle ferme les yeux, plongée au cœur de la musique. C'est l'afflux de personne et les mouvements de Marion qui attirent soudainement son attention. Elle se fige soudain mais la lueur qui brille dans chacun de vos regards la fait sourire. Elle voit en chacune d'entre vous cette même passion et curiosité qui l'habite elle-même. Elle vole alors élégamment autour de chacune d'entre vous, en commençant par les deux danseuses qu'elle salue par un mouvement ample. Puis elle s'enroule autour de vous, Phoebe, Elina et Wendy.

- Souhaitez-vous nous rejoindre ? vous demande-t-elle à toutes les trois avec une voix aussi douce que la caresse du vent tandis que les notes s'envolent dans l'air avec force.
-------------------
Nombre de personnes atteintes.

*Ramasseur de balles des Frelons* *Le souffle des Poufsouffles jamais ne s'etouffe*
"Le plaisir, c'est de partager une tarte à la fraise"
Préfet-en-chef : Une question ? Un problème ? N'hésitez pas à me contacter par hibou

 Animation  La danse de la nuit

Wendy etait tout simplement émerveillé par la passion Avec la quelle la fille dansait et profitait de ce moment . Chacun de ses geste était sublime . Derrière elle etait arriver Elina et Marion . Elle ne les connaissait pas bien mais les avait déjà croiser et les avait trouver plutôt sympathique. La dame ne semblait les avoir remarquer jusqu'à ce que Marion fasse un mouvement . Celle ci s'avança vers elle et pris phoebe elina et Wendy dans les bras. Ses bras semblait vraiment réel et accueillant pour un fantôme .la dame leur proposa alors :
-- Souhaitez-vous nous rejoindre ?
Wendy hésita , elle aimait bien danser mais lorsqu'elle était toute seul dans sa chambre en faisant du playback. Elle lui repondit hesitante:
- eh bien à vrai dire je n'y connaît rien et ne suis pas douée ...
apres quelque seconde de blanc Wendy accepta :
- mais je veux bien essayer .

elle ne voulait en aucun cas blaisser la femme .

Athalée et Wendy, Serpys et Pouffys réunies !

 Animation  La danse de la nuit

Marion continuait à imiter les mouvements gracieux de la femme lorsque celle ci se retourna vers les jeunes filles. La brunette sentit alors ses joues devenir encore plus rouge que la tapisserie qui ornait la salle commune de Gryffondor. Elle avait sûrement dû l'entendre danser et s'était retournée vers son public. La première réaction de l'américaine fut une gêne immense qui la fit immédiatement descendre de son relevé et se faire le plus petit possible devant la fantôme. Celle ci adressa un sourire aux filles et s'approcha vers elles, volant comme élégamment dans les airs de à salle de bal. Les yeux de la brunette étaient animés par le scintillement de la femme. Elle était littéralement impressionnée et, en réponse au sourire de de la danseuse, dessina sur son visage pâle un petit sourire timide à son tour. La fantôme salua Marion et l'autre fille qui dansait d'un ample mouvement et la danseuse qui sommeillait en elle l'a fit exécuter une révérence pleine de grâce à l'intention de leur aînée, positionnant son pied droit en première ainsi que ses bras en seconde position et retira son pied gauche derrière sa jambe droite, de façon à se que les deux génois s'emboîtent et d'abbaissa puis se releva. Puis, la femme pris les trois autres jeunes filles dans ses bras. Il y avait Wendy. Elle ne l'avais jamais vraiment abordé mais la trouvait gentille. Elina que l'étudiante avait eut l'occasion d'affronter durant l'animation, la bataille de polochon au Chaudron Baveur. Elle la trouvait sympathique, du moins, du peu qu'elle connaissait d'elle. La troisième était Phoebe Swan. L'antipathie que lui inspirait la Serpentarde lui fit crisper la mâchoire mais resta professionnel pars égard la la fantôme et aux filles.

- Souhaitez-vous nous rejoindre ? 

Avait demandé la femme aux trois filles. Marion vit Wendy prendre la parole en première.

- eh bien à vrai dire je n'y connaît rien et ne suis pas douée

Après quelques instants en suspend, la Poussoufle continua.

mais je veux bien essayer .

La Troisième Année sourit gentiment à la jeune fille, comme pour la rassurer. Elle guettait une réaction sur le visage de la fantôme. Elle avait une présence, un aura, quelque chose qui la rendait irréelle. La passionnée de ballet qu'était la brunette aurait voulu demandée mille conseil et en faire autant avec des compléments mais le respect et la timidité que lui inspirait la danseuse la rendit muette mais pas moins pleine d'administration.

......
Desolée pour les problèmes de couleur

GRYFF CROCS, GRYFF ET COEUR, GRYFF VAINQUEURS!!
Marion Mielloneux
MM

 Animation  La danse de la nuit

Odette.jpg
Odette.jpg (15.14 Kio) Consulté 266 fois


Odette vous fait un sourire rassurant, Wendy. Elle s'incline, fait un tour de la salle enchaînant les pirouettes de plus en plus haut puis redescend vers vous tout en tourbillonnant. Sa silhouette diaphane laisse des traînées sur tout son chemin et vous avez toutes l'impression qu'un cygne vient de s'envoler et se poser à vos pieds.

- Laissez vous porter par la musique, ça n'a pas d'importance si vos pas sont différents des miens, laissez votre corps s'exprimer, vous dit-elle. Mais si vous tenez à apprendre les pas, vos deux camarades sont plus aptes à le faire que moi, ajoute-t'elle en vous observant, Marion. Il y a longtemps que j'ai oublié la pesanteur d'un corps. 

Odette ponctue ses mots en s'élançant à nouveau sur la piste de danse mais reste à proximité pour vous permettre de la suivre si vous le désirez.

*Ramasseur de balles des Frelons* *Le souffle des Poufsouffles jamais ne s'etouffe*
"Le plaisir, c'est de partager une tarte à la fraise"
Préfet-en-chef : Une question ? Un problème ? N'hésitez pas à me contacter par hibou

 Animation  La danse de la nuit

L'adolescente fut rapidement rejointe par plusieurs camarades, étonnamment toutes des filles. Parmi celles-ci, Phœbe en connaissait certaines grâce à des rencontres précédentes. Marion était, il fallait le reconnaître, d'une grâce indéniable et capable d'évoluer sans rougir aux côtés d'Odette. Quand la danseuse s'approcha des jeunes sorcières, la petite Swan était bien trop étonnée pour prononcer le moindre mot. Elle vit Wendy et Marion rejoindre l'apparition. Comme de coutume, la Serpentard réagit avec un retard significatif et hésitante, s'approcha de ses camarades. La musique entrait en elle et la jeune fille pris le risque de s'y abandonner et de se faire transporter par la mélodie du ballet. Habituellement elle ne l'aurait pas fait mais l'ambiance de début d'année combinée à l'impulsion artistique insufflée par le fantôme contribuèrent à tirer Phœbe de sa torpeur des premiers instants.

Couleur : #777777 œ : Alt+0156 Æ : Alt+0198
~ ... ~

 Animation  La danse de la nuit

Finalement, plusieurs personnes avaient fini par faire éruption dans la pièce et sans que tu ne les remarques, tu continuais à virevolter de droite à gauche en suivant le rythme à la fois doux, mais aussi terriblement entraînant de la musique. Tu continuais à battre la cadence de tes mouvements souples et gracieux. Tu sentais le parquet de bois frémir à chaque fois que tes pieds touchaient le sol. Grace et légèreté, contrôle et rigueur, les maîtres-mots de la danse classique, cela ne t'empêchait cependant pas de t'amuser. Le rythme de la musique changea, enchaînant sur la scène suivante, mais déjà, tu remarquais un changement d'ambiance qui te fit sortir de la bulle que tu t'étais inévitablement créé dès l'instant où tu avais franchi le pas de cette porte. Tes pieds retombèrent au sol et tu pris enfin conscience de la petite troupe qui s'était formé dans la salle.

Ton regard se porta naturellement sur l'autre danseuse. Plus grande, plus belle et surtout, beaucoup plus doué que toi. La différence de niveau était si importante qu'elle en était palpable et tu ne pus t'empêcher de rougir, avant de faire un, puis deux pas en arrière pour lui laisser le loisir de continuer à s'exprimer seule.

Sans doute, le fantôme le remarqua t-il, car la silhouette diaphane profita de cet instant pour sortir de sa transe et s'adresser aux autres jeunes femmes, les invitants à la rejoindre pour entrer dans la danse. Les deux jeunes filles qui sont de ta maison et qui sont aussi tes ainés semblent hésitantes à se lancer sur le parquet. La jeune fille de Serpentard l'est également. Les corps commencent à bouger et tu te fais un peu hésitante dans ta façon de faire. Alors, presque poussé par une force invisible, tu te glisses entre Elina et Wendy.

Tes petites mains tremblent légèrement, mais elles se glissent dans celle de tes ainés alors que tu croises timidement leur regard. Tu les observes un petit moment et commences à te dandiner doucement sur place d'avant en arrière en effectuant des mouvements avec des pieds.
Presque, manuellement, tu pointes ta jambe en avant, tu la reposes, puis tu pointes l'autre jambe en arrière. Tu effectues ce petit manège un moment afin d'intimer à tes ainés le mouvement à effectuer pour suivre la musique. Puis doucement, tu murmures à leurs intentions :

"C'est facile regardez… Pointe en avant, pointe en arrière, pointe en avant, pointe en arrière…"

Ta voix n'est qu'un souffle presque inaudible, tu chuchotes pour ne pas perturber l'ambiance de la salle de bal. Puis tout doucement, tu commences à leur montrer le pas suivant toujours dans ce même murmure :

"Pointe en avant, pointe en arrière, pointe en avant et pas de bourrée sur la droite …"

Tu effectues le geste presque machinalement et tu baisses un peu les yeux pour voir les deux jeunes filles ton suivi dans le mouvement.

Toutes les montagnes peuvent un jour s'effondrer et jamais ne se relever...
2eme Année RP - 4ème Année Devoirs

 Animation  La danse de la nuit

Après avoir salué les deux jeunes élèves l'ayant rejoint sur la piste, la fantôme se tourna vers Elina et les autres spectatrices. En un instant, elle les rejoignit avant de tournoyer doucement autour d'elles. La douce voix du fantôme vont chatouiller ses oreilles.

-Souhaitez-vous nous rejoindre ?

Wendy fut la première a répondre, acceptant de se prêter au jeu. Elina hésitait. Elle n'avait jamais appris la danse classique. Elle connaissait tout juste quelques pas de valse. A peine de quoi ne pas écraser les pieds de son partenaire de danse. Cela lui avait peut-être suffit pour l'ouverture du bal de Noël du Tournoi des Trois Sorciers, mais là c'était tout a fait différent. Elina était prête a beaucoup de chose, mais danser... Elle avoua tout bas :


“Je ne sais pas danser”

La danseuse fantôme, se voulant rassurante, adressa quelques mots aux danseuses amatrices présentes :

- Laissez vous porter par la musique, ça n'a pas d'importance si vos pas sont différents des miens, laissez votre corps s'exprimer. Mais si vous tenez à apprendre les pas, vos deux camarades sont plus aptes à le faire que moi. Il y a longtemps que j'ai oublié la pesanteur d'un corps. 

Laisser son corps s'exprimer? C'était une chose qu'elle n'avait jamais été capable de faire. Elle avait trop besoin de contrôler ses mouvements. Elle était plutôt douée pour atteindre un objectif bien précis, mais qu'en était-il de la danse? Peut-être valait il mieux qu'elle suive les conseils du fantôme et apprenne quelques pas déjà existants auprès des autres élèves. Ça, elle devait pouvoir le faire. Cassandre, une jeune fille de la même maison qu'Elina, se glissa entre elle et une autre des spectatrices en les prenant par la main. Doucement, elle commença à leur montra quelques mouvements simples.

"C'est facile regardez… Pointe en avant, pointe en arrière, pointe en avant, pointe en arrière…"

Elina essaya de suivre tant bien que mal, imitant la jeune fille qui leur chuchotait des instructions.

"Pointe en avant, pointe en arrière, pointe en avant et pas de bourrée sur la droite …"

Pas de quoi? La tentative d'Elina pour imiter Cassandre se solda par un entremêlement de jambe qui faillit lui valoir de se retrouver sur les fesses. Comment est-ce que Cassandre faisait ça? Elina était elle la seule a ne pas réussir à suivre?

¤ Finisseuse des Frelons ¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤ Sixième année RPG ¤ Rédactrice ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~

 Animation  La danse de la nuit

Odette.jpg
Odette.jpg (15.14 Kio) Consulté 207 fois


Odette vous sourit tendrement Phoebe, tandis que vous vous élancez sur la piste. Puis elle se tourne vers vous, Cassandre et approuve votre timide audace d'un hochement de tête. Elle vous observe toutes les trois.

- La danse, c'est comme la vie, dit-elle lorsque vous perdez l’équilibre, Elina. Chacun doit trouver son tempo pour mettre un pied devant l'autre. Ferme les yeux, et trouve le tien.

Elle reprend sa magnifique chorégraphie tandis que chacune d'entre vous se laisse porter par la musique et finit par évoluer sur la piste. Vous dansez chacune à votre façon, chacune selon votre rythme. Même vous Elina et Wendy, vous vous laissez envahir par la douceur du moment et oubliez vos craintes. Cette année 2042 s’achève avec douceur et harmonie pour vous cinq.

----------
Sujet à présent terminé, merci à vous toutes pour avoir participeé. Vous pouvez poster un dernier message pour clôturer votre intervention, le sujet sera verrouillé dans la soirée.

*Ramasseur de balles des Frelons* *Le souffle des Poufsouffles jamais ne s'etouffe*
"Le plaisir, c'est de partager une tarte à la fraise"
Préfet-en-chef : Une question ? Un problème ? N'hésitez pas à me contacter par hibou