Salle de bal

Inscription
Connexion
  Retour   Répondre

Animation (Professeurs) - Sauvez Noël !

Lucy entra dans la salle de Bal complètement métamorphosée pour les fêtes de fin d’année. Une multitude de sapins remplissait la longue salle aux murs blancs recouverts de miroirs. L’omniprésence de cette nature lui aurait donner un air printanier, si ces sapins n’avaient pas été décorés par les élèves aux couleurs de Noël.  Tous étaient différents : certains arboraient les couleurs de la maison de l’élève, d’autres étaient plus originaux, notamment celui qui avait été peint en noir et orange, rappelant la fête d’Halloween. Lucy se demanda si l’élève ne s’était pas trompé de fête, à moins qu’il n’aime beaucoup le 31 octobre.
La jeune fille se dirigeait à présent vers le fond où s’affairaient les elfes de maison, portant des chapeaux verts et rouges, ce qui leur donnait un air de lutins très laids. Ils ne cessaient de faire des allers-retours entre les différentes tables de la salle afin d’y déposer des assiettes, des décorations de dernière minute et surtout des cadeaux. Une multitude de boites en tout genre était placée sur les tables ou sous les sapins. Certains élèves s’étaient déjà placés à une place, regardant le cadeau choisi avec envie, curiosité ou inquiétude à cause des étranges bruits qui pouvaient provenir de la boite sélectionnée. Lucy se balada entre les tables, regardant à droite et à gauche. Elle ne savait pas quoi choisir. Comme certains, elle pouvait choisir d’énormes cadeaux, mais les bruits qui en sortaient la fit rebrousser chemin. Son œil fut alors attiré par une petite table reculée dans un coin de la pièce, presque cachée derrière un somptueux sapin recouvert de houx, de boules et de guirlandes dorées et argentées. De petits cupidons voletaient tout autour en jouant sur leur harpe des chants de Noël.
Seules trois places avaient été disposées autour de cette table et les cadeaux ne semblaient pas très gros. C’est l’un d’entre eux qui avait attiré l’attention de la jeune sorcière : un petit paquet qui ne devait pas dépasser les dix centimètres de long et les six centimètres de large. Il ne faisait que quatre centimètres de haut et son emballage était d’une couleur bleue nuit. Aucun motif, si ce n’est une grosse étoile brillante qui s’étalait sur l’ensemble du papier. Cette étoile lui rappelait fortement celle que sa famille mettait en haut du sapin chaque année. Sa famille lui manquait en ce jour de fête, mais elle avait choisi de ne pas rentrer afin de voir Poudlard sous un nouveau jour. Elle n’était pas déçue de ce choix, mais Noël sans sa famille c’était comme un pain au chocolat sans chocolat.
Lucy s’assied à la table et prit entre ses mains le petit paquet, regardant avec nostalgie l’étoile et se remémorant les fêtes passées…
Merci pour votre participation ! Vous découvrirez bientôt ce qui se cache derrière votre cadeau ! Arwen O'Sullivan

Animation (Professeurs) - Sauvez Noël !

Allongé sur le dos dans un gros tas de neige, Elian ne sentait même plus les flocons glacés tomber sur son visage endolori. Depuis une dizaine de minutes, il traçait un ange sur le sol, en faisant glisser ses bras de bas en haut et ses jambes écartées de long en large. Il ne voulait pas quitter le château, et encore moins la grande étendue blanche qui s'était créée en quelques jours seulement dans son parc, dissimulant l'habituelle rosée matinale. Un peu plus loin, un sorcier en septième année d'étude à Poufsouffle, en short et en tongs, progressait très lentement sur le lac gelé sous des éclats de rire de ses amis, c'était le genre de chose que l'on ne pouvait voir que pendant la période festive ou bien à la fin de l'année scolaire - qui constituait aussi une période festive pour beaucoup d'étudiants. D'autres élèves glissaient sur un tapis emprunté à leur salle commune, comme si c'était une luge. « Kernac'h, tu vas te transformer en moldu de neige si tu restes comme ça ! » C'était une camarade de sa maison qui passait près de lui avec ses amies, elle semblait inquiète, mais la plupart des gens avaient cette expression sur leur visage lorsqu'ils s'adressaient à lui. Les deux autres fillettes qui l'accompagnaient rigolèrent comme des petites dindes. « Laisse tomber, il ne t'écoute pas. » C'était faux, mais Elian attendit qu'elles s'éloignent pour se redresser, un peu étourdi même s'il ne souhaitait pas se l'avouer. En partant, elles avaient parlé de retirer les cadeaux que les professeurs avaient fait pour les élèves, sous les sapins de la salle de bal. Le Poufsouffle, qui n'avait entendu parlé de cette tradition à Poudlard, décida de remonter jusqu'au château dans leurs pas pour aller voir de lui-même.

Il lui restait beaucoup de temps avant le départ du Poudlard Express, et s'il espérait rejoindre Solal avant de partir, il valait mieux ne pas se transformer en stalagmite. Elian traversa le hall d'entrée surchargé de valises, de malles et de cages, pour monter quatre à quatre les marches en marbre. Il n'avait jamais vu la grande salle de bal, qui pourtant était décorée d'une façon à vous faire regretter le fait de devoir rentrer chez vous pendant les fêtes. Les mains toujours figées par le froid et le nez irrité, il s'avança un peu vers les élèves de Poufsouffle qui secouaient chacun un cadeau entre leurs mains, au pied du sapin.
« Prend celui que tu veux », lui adressa un grand en le poussant d'une main sur l'épaule. Elian, un peu angoissé par cette soudaine attention, choisit le premier cadeau qui traversa son chemin, entouré d'une petite guirlande argentée. Innocemment, il se retourna ensuite vers l'étudiant.
« Et euh... Je dois faire quoi maintenant ?
« L'ouvrir, par exemple, mais c'est juste une idée. »
Merci pour votre participation ! Vous découvrirez bientôt ce qui se cache derrière votre cadeau ! Arwen O'Sullivan

Moi je crois aux histoires auxquelles les autres
Ne croient pas encore

Animation (Professeurs) - Sauvez Noël !

Noël. Ça y est, nous y étions. De la neige avait recouvert l'entièreté du pays et Poudlard n'y avait pas échappé. Parc, serres, cours intérieures, tout était à présent recouvert de millions de flocons tombés au fil du mois de décembre.

En ce 25 du mois cependant, les froids nuages avaient laissés leur place à un soleil d'hiver scintillant couplé à un ciel bleuté captivant. Ce changement météorologique avait surpris les élèves les plus sensibles et ils n'avaient eu d'autres choix que de ressortir leur plus puissante crème solaire pour l'occasion.

C'est dans ce cadre enchanté que Camille avait passé sa journée de Noël. Commençant par un repas festif dans la Grande Salle, elle s'éveilla doucement de sa grasse matinée bien méritée. Le réveillon s'était fini assez tard la veille au soir et le château tout entier n'était pas encore sur pied.

Elle profitait donc de rôti de caribou, de harengs grillés, de pain d'épices et d'autres mets en tout genre disposés sur les grandes tables lorsque une fille de Serdaigle leur proposa d'aller jouer dans la neige.

Celle ci possédait une impressionnante luge ensorcelée et c'est donc toutes ensembles et en enchaînant glissades et rires qu'elle écoulèrent leur après midi.

Une fois la nuit tombée, les aiglonnes épuisées mais ravies s'étaient ensuite rendues dans la Salle de Bal où un majestueux sapin ainsi que le Père Noël en personne les attendait pour la célèbre distribution des cadeaux !

C'est en s'approchant de l'arbre que Camille se remémora sa journée, ici, à Poudlard. C'était le premier Noël qu'elle passait loin de sa famille et malgré la peine qu'elle avait pu ressentir en apprenant qu'elle ne reverrai pas sa famille quelques jours plus tôt, elle devait bien avouer qu'elle s'était vraiment amusée avec les autres aiglonnes. De ce fait, elle n'en voulait plus du tout à ses parents pour l'avoir laissé là !

Au contraire, elle était même ravie de pouvoir participer à cet échange de cadeaux dans le château ! Un petit paquet attirait d'ailleurs son attention ! Le papier le recouvrant était d'un magnifique bleu, un peu du même bleu que le ciel observé plus tôt dans la journée et de nombreux bonhommes de neiges étaient dessinés sur la surface lisse de celui-ci. Une fleur de ruban blanc était disposé sur un des coins du cadeau rectangulaire et ajoutait encore plus de charme au paquet.

Ayant rapidement fait son choix suite à ce coup de cœur visuel, Camille s'empara du colis tout en se promettant qu'elle raconterai sa belle journée à ses parents par hibou dès le lendemain !

Elle retourna ensuite s'asseoir gentiment auprès de ses camarades, impatiente d'ouvrir son cadeau !

Merci pour votre participation ! Vous découvrirez bientôt ce qui se cache derrière votre cadeau ! 

Magdaléna Xarinez

Alone, by herself, she built the kingdom that she wanted.
#5CA867

Animation (Professeurs) - Sauvez Noël !

Et tu restais là, près du grand sapin, à attendre. Attendre, toujours attendre, attendre indéfiniment, attendre jusqu'à la fin, mais attendre quoi ? Je ne sais pas, toi même tu ne sais pas vraiment. Les hommes passent leur vie à attendre, mais finalement personne ne sait vraiment ce qu'il attend.

Ton regard se perdait dans le magnifique paysage blanc comme neige et tes yeux se figeaient, vous savez comme quand vous êtes dans un autre monde, dans votre monde à vous et que vous avez l'air d'une statue.

L'odeur de pain d'épices te rappelait les soirées de ton enfance, passées à attendre sous le sapin.
Tu détestais les carnavals de Noël, ou bien même les festivals si vous préférez. Trop de monde était ton argument.
Alors tu déposais un bol de pudding entier rien que pour le Père Noël et attendais, cachée sous le canapé, le gros bonhomme à la barbe blanche qui devait descendre en habit rouge par la cheminée.
Tu attendais, attendais, attendais, et finissais par t'endormir jusqu'au matin. Tu te réveillais au pied de l'arbre decoré, au côté des quelques cadeaux. Alors tu pensais "Merci Père noël".
Mais lors d'une nuit de Noël passée derrière le canapé, tu avais compris.
Tu avais compris qu'en fait, le Père Noël, c'était comme Papa, il t'avait abandonné.

Alors dans cette grande salle, tu pensais à ton Papa et puis au Père Noël, et tu te forcais à murmurer, doucement, en essayant d'y croire.

"Père Noël, accompagne Papa jusqu'à sa fille, ne m'abandonne pas encore, Père Noël"

Depuis cette nuit d'abandon, tu n'espérais plus que Papa, car tu avais appris à ne plus rien attendre du Père Noël, au fond les papas sont tous pareil.
Merci pour votre participation ! Vous découvrirez bientôt ce qui se cache derrière votre cadeau ! Magdaléna Xarinez

À m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi, et regarder le soleil qui s'en va.
Te parler du bon temps, qu'est mort et je m'en fou, te dire que les méchants c'est pas nous.

--------


code couleur : #741B47

Animation (Professeurs) - Sauvez Noël !

Et, tu te trouvais donc dans la grande salle de bal. On pouvait dire qu'elle était métamorphosée cette salle, à peine reconnaissable. *Pff et puis qu'est ce qu'il fait chaud ici ! C'est la canicule ou quoi ? Ils auraient dû installer une fichue piste de luge* Pourtant toi, tu l'aimais bien ta chère salle de bal au grand parquet grisé dans laquelle tu pouvais parfois danser librement.

Elle était belle cette salle Rytz ! Il était beau ce sapin Rytz ! Noël, était un fête que tu prétendais haïr, une fête dont tu ne voulais même pas entendre parler. Et pourtant tu te trouvais là. L'air à la fois dépité et émerveillé regardant le grand et beau sapin qui te dominait de par sa grande taille.
Que faisais-tu réellement ici Rytz ? Qu'attendais auprès de ce grand arbre décoré de milles et unes étoiles et guirlande ?


Un petit lapin en pain d'épice allongé au sol attira ton regard sur la montagne de cadeau qui s'entassait au pied du sapin.
En avais-tu déjà reçu auparavant ? Savais-tu seulement qu'est ce que ses boîtes colorés représentaient ?
Il y en avais, de toutes les couleurs: des rouges, des bleues, des blanches...
*Pff et je parie qu'il y a même pas un paquet pour moi...*

Je crois Rytz, que cette nuit de Noël fut peut-être ton tout premier noël, et tu allais peut-être recevoir ton tout premier cadeau. *Si j'en ai un, c'est lequel ? Un grand, un petit un de quelle couleur ?*
Je pense que dans ta tête, si tu devais recevoir un cadeau, il serai petit et emballé dans un paquet de couleur sombre. La discrétion ! C'était ce que tu aimais tant...
Et tu étais là, à chercher des yeux le petit paquet que tu avais appris à faire exister par le simple don de ton imagination. Pouvais t-il réellement exister ? Je crois que tu l'espérai fortement...
Merci pour votre participation ! Vous découvrirez bientôt ce qui se cache derrière votre cadeau ! Arwen O'Sullivan

Erreur n°404

Animation (Professeurs) - Sauvez Noël !

Rey faisait parti de ceux-là. De ces incurables retardataires quand il ne fallait surtout pas l'être. Il avait trouvé l'énigme et la salle sans problème, cependant, il s'était fait avoir par Eliott qui traînassait dans le coin et lui avait proposé des chocolats. Il n'allait quand même pas dire non ! Ils avaient alors papoter de tout et de rien, surtout de nourriture. Rey lui avait expliqué que sa mère faisait un très bon pudding pour noël et finalement, ils étaient partis loin... Beaucoup trop loin.

Maintenant, il devait courir pour arriver à la salle de bal à temps et déjouer au passage les plans de Peeves qui, voyant un élève "en retard", se fit un plaisir pour tenter de le ralentir encore plus. Rey du donc s'abriter d'une pluie d'oeufs pourris qui lui tombèrent subitement sur la tête et perdit encore de précieuses minutes. Quand il passa enfin les portes de la salle de balle, les sapins avaient déjà été décorés de milles guirlandes, c'était vraiment très beau. L'odeur des épines fraîches lui chatouilla agréablement les narines et il se mêla à la cohue qui s'agglutinait devant le plus grand des arbres. Là, il fut surpris de voir tout pleins de cadeaux, comme si le Père Noël était déjà passé. 'Fin, façon de parler, ça faisait longtemps qu'il n'y croyait plus.

Les élèves prenaient chacun à leur tour des paquets, sans vraiment de raison apparente quant à leur choix. Le rouquin, un peu indécis, se pencha pour ramasser un petit paquet rectangulaire entouré de papier craft. Alors qu'il était vierge, des lettres noires commencèrent à s'inscrire sur le papier " R E Y". Venait-il d'être choisi par le cadeau ou était-ce le fait qu'il l'avait ramassé ? Peut-être ne le saurait-il jamais. Le garçon se contenta de lorgner le paquet comme Athéna lorgnerait une boîte de harengs fumés : avec une curiosité avide.
Merci pour votre participation ! Vous découvrirez bientôt ce qui se cache derrière votre cadeau ! Arwen O'Sullivan

Capitaine et Poursuiveur des Frelons - 2eme année RP
Membre raisonnable de l'A.C.D.C.
*Le souffle des poufsouffles jamais ne s'étouffe*

Animation (Professeurs) - Sauvez Noël !

Cette animation de Noël ferme ses portes !

Nous vous invitons à lire le mot de conclusion (portoloin) et à nous laisser un avis !

Merci à tous les participants !

Bonnes fêtes de fin d'année !

"Lorsque je ne peux plus dissimuler les cicatrices,
je me cache dans une pièce vide, derrière les portes closes, et je pleure..."
  Retour   Répondre