Comptoir

Inscription
Connexion
  Retour   Répondre

Explications diverses et questionnement

J'aimerais te retourner ces questions.
De "notre côté" (si tant est qu'il y ai un côté), nous avons l'impression d'être disponibles et ouverts aux discussion (ce sujet en est une énième preuve je pense). Nous avons surtout l'impression que les étiquettes sous nos avatar prennent le dessus sur qui nous sommes réellement, et cette association que tu fais toi-même de staff = adultes montre aussi que la distinction RPG/réalité semble un peu floue pour certains, et que quand il s'agit de parler du site et non d'un sujet de role play, vous vous placez automatiquement en position d'enfant/élève.
Alors je te retourne tes questions : qu'est-ce qui ferait que le staff aurait davantage de "proximité" avec les joueurs (je mets des guillemets parce que de mon point de vue personnel, et ça n'engage que moi, conserver une certaine hiérarchie est nécessaire au bon fonctionnement du forum, n'en déplaise à certains) en ce qui concerne les soucis du forum selon toi ? Vu que de notre point de vue, on en fait déjà beaucoup, j'aimerais avoir l'avis des joueurs sur ces questions vu que le soucis semble venir d'eux et de leur propre perception qu'ils ont du staff.

[En congé maternité pour toute l'année scolaire 2043-2044]
Professeur de Soins aux Créatures Magiques.

Explications diverses et questionnement

Bonjour, je me permet d'intervenir, j'avais failli le faire hier mais j'ai hésité, pensant que ce n'était pas la peine puisque cette discussion ne me concernait pas directement, mais finalement je crois que si. Personnellement je n'avais pas de réelle crainte envers le staff, même si à mon arrivée sur le site, je le trouvais un peu inaccessible, de par ses titres, mais ce n'était qu'une impression qui découle aussi du rapport que j'ai longtemps entretenu avec l'autorité. Mon intégration au sein du site, la rencontre irl et les différents RP entre staff et élèves, ainsi que les floods auquel le staff (élèves, professeurs, ministre, préfets,...) participe, m'ont permis de dissiper mes a prioris. On se rend compte (je parle plutôt en mon nom) assez vite que le staff fait de son mieux pour que tout le monde se sente bien sur le site, et l'ouverture de ce sujet en est une preuve de plus. Vous dites que derrière les élèves, il y a des joueurs, et je pense qu'il est bon de rappeler à ceux qui l'oublient au départ que derrière le staff, il y a aussi des joueurs, des êtres humains. Je crois que tout ceux qui ont lu le sujet ont pu voir la bonne volonté de chacun, staff comme élèves, d'améliorer les choses, et personnellement, après la lecture du sujet, je n'apprécie que plus le site. Je pense qu'il serait intéressant que chacun nous donne sa perception, tout simplement, qu'il craigne le staff ou pas, parce qu'Antony se base sur des suppositions, et que peut-être que les autres ne pensent pas ce qu'il leur prête.

3e année RP (ne vous fiez pas à mon année devoir !) Présence réduite pendant toute l'année scolaire.
code couleur : green

Explications diverses et questionnement

Clairement, en tout cas, c'est ce qui me semble évident, le souci vient bien de la perception que les joueurs se font du staff. Mais quelque soit le souci dans le jeu, quelque soit son origine, ce sera un problème pour le staff également non ?

Je ne me base pas vraiment sur des suppositions puisque comme on le voit ici, Tyr et Peter évoquent, comme je l'ai fait, leurs expériences personnelles sur la crainte qu'ils ont éprouvée pour le staff. C'est d'ailleurs ce qui a provoqué ce sujet et donc son existence même prouve qu'il y a une crainte. Cela ne mangera pas de pain de s'assurer que cette crainte soit réduit à néant pour tout le monde, quand bien même il n'y avait que la moitié du site qui éprouve cette crainte, quand bien même un quart, un dixième, une poignée de personnes ne l'éprouve.
Pour ce qui est de ce qui aiderait à rapprocher le staff et les joueurs (qui ne sont pas du staff, car le staff aussi joue, sinon éprouve du plaisir à participer à leur création qu'est ML) il faudrait ne pas lésiner sur les moyens et insister autant qu'il faut, tant que la crainte persiste. J'en reviens également à mon troisième post de ce sujet sur les problèmes que cette conversation semble soulever et peut-être comme y remédier.
Je sais bien que vous travaillez déjà beaucoup, mais si la charge de travail actuelle ne permet pas de laisser une place à la disparition de cette crainte, si tant est qu'on relève son existence, alors le problème ne relève plus de : Y a-t-il une crainte ? mais plutôt de : Nous faut-il plus d'admins ?

~ Antony n’est point un drame, Antony n’est point une tragédie, Antony n’est point une pièce de théâtre, Antony est une scène d’amour, de jalousie, de colère, en cinq actes. ~
~ Famille Schialom ~
Do not go gentle into that good night.

Explications diverses et questionnement

Je vous remercie pour vos réponses Miss Loewy et Almeida et pour vos participations Antony et Violet. Ça fait plaisir de pouvoir débattre sans que le sang coule ^^'.
Effectivement Miss Loewy, mon message ne s'adressait pas à vous en majorité, mais j'ai attentivement lu votre réponse et ça m'a fait réfléchir. Je sais que cette impression de froideur de la part du staff viens sûrement en partie (ou majoritairement de moi même) mais c'est un sentiment que je ne saurais expliquer dans le détail.
Quoi qu'il en soit j'ai dit ce que j'avais à dire et je ne suis pas contre le fait d'en discuter avec Miss Slughorn en privé si elle le souhaite.

Merci pour cette discussion qui a fait avancer les choses de façon constructive, ou du moins de mon côté :)!

PS: Quand je dis que ça a fait avancer les choses de façon constructive et que je rajoute ,ou du moins de mon côté, ce n'est pas pour dire que moi seul à été constructif mais que ça a fait avancer les choses de mon côté. Je rajoute cela après la remarque de quelqu'un qui m'a fait remarquer que ça pouvait prêter à confusion.

La mort ne s'est elle jamais souciée d'en faire trop ?

Explications diverses et questionnement

Antony Vendrale a écrit :le problème ne relève plus de : Y a-t-il une crainte ? mais plutôt de : Nous faut-il plus d'admins ?
Je me permets d'intervenir là-dessus : avec la V3 il y aura de nouveaux postes et donc de nouveaux profs, donc plus d'admins. Non ?
De plus, quel est le rapport entre le fait d'une possible crainte des profs/admin par les joueurs d'élèves et une possible surcharge de travail des prof/admins ? Je suis assez réticente à l'utilisation du mot "crainte", j'emploierai plutôt le mot "indifférence" bien que cela soit un peu fort.

En fait je pense que certaines personnes ne se sentent pas assez intégrés dans certains aspects du site, contrairement à d'autres, et qu'ils se sentent donc oubliés. Par exemple, rien que dans le contexte : il y a une part énorme pour les personnages adultes, certes c'est logique dans le cadre de la bataille de Poudlard par exemple, mais je pense que c'est un sentiment perçu par beaucoup de "joueurs d'enfants". Je sais bien qu'il est difficile de faire participer tout le monde, c'est même évident, et que pour des raisons logiques oui vous ne pouvez pas faire participer tout le monde. Mais c'est toujours frustrant de ne pas pouvoir intervenir dans des contextes comme ça, de marquer le site en y participant, en ayant un personnage enfant.
Attention ici je ne parle pas d'une expérience personnelle car je suis mal placée pour dire ça puisque j'ai participé à beaucoup de contexte : j'émets juste une hypothèse.

Pour revenir rapidement sur les potentielles problèmes de communication : l'affaire des préfets l'année dernière en est sûrement le meilleur exemple. Pour en avoir fait les frais, j'avoue que oui, le fait de ne pas avoir pu en discuter avant avec les joueurs des profs/admins m'a vraiment fait l'effet d'être, et excusez moi du mot employé, prise pour une conne. Qu'est-ce que cela coûtait d'en parler directement avec nous plutôt que de nous mettre devant le fait accompli ? Certes, cela date un peu, cela ne m'a pas empêché de continuer à venir sur ML, d'avoir un autre poste, mais sur le coup j'ai clairement hésité à quitter définitivement le site. Avec le recul, que j'ai tout de même eu assez rapidement, il est vrai que c'était une bonne chose, de mon côté, de ne plus être préfète. C'est simplement la manière qui était assez maladroite selon moi et qui a sûrement été le déclencheur de toutes les histoires qui ont suivi et qui débouchent sur ce sujet.

Et en conclusion je dirai juste que la clef, c'est de parler. Tout de suite. Ça ne sert à rien d'attendre et de laisser bouillir intérieurement ce qu'on ressent pour d'un coup exploser, même si j'ai tendance à faire ça, je pense que ce n'est pas la solution. Et je pense qu'on a tous, chacun de notre côté, des efforts à faire ^^

« DÉFONCE-LES TOUS », Monseigneur Endive • « Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe » • Batteuse des Frelons

Explications diverses et questionnement

Avec tout ce qui a été posté, je ne vais pas pouvoir répondre à tout, même si j'aimerais globalement avoir l'avis de ceux qui se sentaient/se sentent toujours concernés par le problème, de même que ceux qui ne se sentent pas concernés, et que chacun explique pourquoi. Pour l'instant, ce que je retiens surtout, c'est que cette appréhension vient surtout de l'étiquette que nous portons, donc effectivement il s'agit plus d'une question de perception.

Pour le contexte, je crois l'avoir dit récemment en salle commune de Serpentard (si ce n'est pas le cas, navrée, je me souviens en tout cas avoir voulu le faire) : même si vous ne participez pas directement aux missions, vous pouvez tout à fait écrire des sujets de RP en rapport avec le contexte. Ce serait même apprécié, car cela nous montrerait non seulement que vous vous y intéressez, mais que vous voulez y être intégrés. Par exemple, pour le Grand Final qui a eu lieu il y a peu : des élèves de Gryffondor, qui sont... comme ils sont... (:P) auraient pu voir la marque des ténèbres dans le ciel et ouvrir un sujet de RP où, à plusieurs, il auraient fait une escapade hors de la salle commune pour voir de quoi il en retournait. Ce n'est qu'une idée, mais en vérité, je pense que cela peut s'appliquer à plein de choses. En lisant les missions, ou même des RP des adultes qui sont issus de leur "contexte personnel", on peut trouver des idées de RP sympathiques, qui sortent de l'ordinaire. On ne garantit pas l'accès au contexte direct ni l'apparition d'une trame personnelle, mais chacun peut se créer sa propre histoire en prenant pour appui le contexte (général, ou celui d'un autre joueur). D'ailleurs, soit dit en passant, si certains d'entre vous ont envie de faire ce genre de RP avec moi, j'y suis tout à fait ouverte !

En ce qui concerne l'affaire des préfets, si vous souhaitez avoir des explications, même des mois après, vous pouvez me contacter. En revanche, je ne souhaite ni ne peux m'exprimer en public à ce sujet.

Petite parenthèse : tous les professeurs ne sont pas des administrateurs. Les administrateurs sont la direction de Poudlard, le Ministre, et les créateurs du site évidemment. Pour les professeurs, nous pouvons dire "staff", qui est un terme plus général. ^ ^

Il en est du romantisme fiévreux comme de la moule pas fraîche : quand on en abuse, ça fait mal au cœur.
Pas d’avatar
Lexie Campbell  

Explications diverses et questionnement

A mon sens plus de profs ne réglera pas le problème qui a été soulevé ici.

Je comprends les joueurs qui trouvent qu'il y a un fossé entre élèves et staff, j'ai ressenti la même chose en arrivant. Il s'avère que, de mon côté, ça s'est vite réglé vu que j'ai vite intégré la préfecture. Ca m'a permis d'en discuter avec DDM notamment, puisque je devais travailler en collaboration avec elle, j'ai pu me "rapprocher", donc il n'y avait plus de malaise à ce niveau.
Les membres du staff nous paraissent comme inaccessibles parce qu'on se place dans une relation élève/prof alors que nous sommes avant tout des êtres humains, des joueurs, du même âge ou assez proches. On ne souhaite pas alourdir ce sentiment d'être "un enfant", on le met en scène, certes, mais en dehors des RPG, on écrit en temps que joueur et non élève (flood, hiboux...).


Vous avez raison miss Loewy quand vous dites que nous ne "pouvons" comprendre certaines choses, certaines de vos décisions par exemple, tant que nous n'avons pas été à votre place de "gestionnaire". Il y a le site à modérer, et un grand nombre de joueurs à satisfaire en étant la plus juste possible. Et en effet, vous êtes la seule, avec la sous directrice à avoir les clés en mains pour cela, en ayant accès à l'ensemble du site et des salles communes. Une vision d'ensemble est la seule façon de pouvoir prendre les bonnes décisions et de paraître justes et équitables.
Même si je suis d'accord avec ça, je le suis moins sur la "forme". Je pense qu'il y a d'autres façons de faire passer un message. Evidemment, nous, en tant que "profiteurs" du site, nous pouvons avoir tort, certains le reconnaîtront et d'autres moins facilement, mais je pense aussi que de votre côté, il peut y avoir eu des erreurs de faites et donc pas seulement chez les "élèves".

Je rejoints d'ailleurs Ambre sur l'incident préfets même si c'est du passé et qu'au final, certains pourraient se demander pourquoi alors que ça s'est "bien" terminé pour moi. Ce fut l'effet d'une bombe, clairement. Vous répétez que vous faites beaucoup pour nous, pour le site, personne n'a jamais dit le contraire d'ailleurs, mais sachez que les préfets aussi ont donné de leur personne, de leur temps, se sont investis... Il y avait un problème au sein de la préfecture, je suis d'accord, mais ça ne concernait pas tous les préfets et plutôt que d'être éjectés comme des malpropres, il aurait fallu une petite discussion avec eux, au moins à titre informatifs. Avec le recul, je comprends donc en partie la décision, mais je continue de penser que ça aurait pu être réglé d'une autre manière. Un problème de communication donc ?

C'est ce même problème qui nous conduit à écrire dans ce sujet aujourd'hui, pourtant 11 mois se sont écoulés...
Pour ma part, heureusement ou pas, je n'ai pas de mal à aller voir les personnes quand quelque chose ne va pas. Ce qui fait que je n'ai pas quitté le site quand j'y ai pensé l'an dernier et que j'ai su relativiser très vite après ce problème. Mais nous ne sommes pas tous pareil, si je suis suffisamment à l'aise pour aller voir le staff, ce n'est pas le cas de tout le monde et donc c'est normal que le fossé se creuse davantage et qu'un mal être naisse et se nourrisse au fil des mois.

J'ai vu l'intervention de Nora, préfète en chef, et je suis ravie de voir que le binôme s'est attelé à la tâche aussitôt pour palier à ce problème. Je suis sûre qu'ils peuvent minimiser ce sentiment qu'éprouvent certains joueurs. Le rôle du PeC a été revu il y a quelques mois et l'une de leurs responsabilités est d'être un relayeur d'informations entre les élèves et le staff. Ce qui est une très bonne chose je pense. J'ai donc hâte de voir ce qu'ils vont mettre en place pour combler les lacunes existantes.

Si je devais donc donner un conseil aux joueurs, c'est de ne pas hésiter à dire ce qu'ils ressentent, à un préfet, un PeC, un professeur, un DDM, la direction, bref n'importe quelle personne avec qui vous vous sentez le mieux. Toute l'équipe prendra note de votre problème et apportera une solution pour ne plus vous laisser seuls dans votre coin, avec vos "ras le bol, coups de gueule".
Ah au fait, ils sont comme vous et moi, ils ont une vie IRL, ils ont besoin de manger et de dormir, ils ont chaud, ils ont froid, et vous savez quoi ? Comme vous, ils font ou ont fait des bêtises, se sont pris la honte quelque part etc etc :P J'dis ça, j'dis rien :roll:

Explications diverses et questionnement

Bonjour, je viens donner l'avis d'un regard d'un nouveau puisque avec mes 2 petits mois d'ancienneté, je me considère encore ainsi.

Tout d'abord, je n'ai personnellement pas ressentis cette crainte qui a été sus-mentionné. Certes, il y a une hiérarchie mais je pense que c'est normal. La charge de travail d'un administrateur n'a rien à voir avec celle d'un joueur, quelque soit ses responsabilités. Mais je ne trouve pas que cela ait crée des barrières. Le staff/professeur participe au sujet de flood avec les élèves et je trouve ça vraiment génial. En tous cas dans la salle commune de Poufsouffle, on a le droit à des blagues et des conversations décontractées avec le staff (Kristen, Isabel, Wilhem). Même si l'interventions restent rares (je ne parle pas de vous, DDM aux endives u.u, vous êtes toujours avec nous à nous poursuivre avec votre tête de citrouille), elles montrent que vous (le staff) avez à cœur d'être parmi nous. Peut-être que multipliez ces interventions aideraient certains à se sentir plus à l'aise ? Mais bon, ça demande pas mal de temps tout de même.

Ensuite, j'aimerai rebondir sur ce qu'à dit Ambre à propos du contexte, c'est vrai que les élèves pour la bataille ont été délaissé. Mais vous dites :
Kristen Loewy a écrit :
Pour le contexte, je crois l'avoir dit récemment en salle commune de Serpentard (si ce n'est pas le cas, navrée, je me souviens en tout cas avoir voulu le faire) : même si vous ne participez pas directement aux missions, vous pouvez tout à fait écrire des sujets de RP en rapport avec le contexte. Ce serait même apprécié, car cela nous montrerait non seulement que vous vous y intéressez, mais que vous voulez y être intégrés. Par exemple, pour le Grand Final qui a eu lieu il y a peu : des élèves de Gryffondor, qui sont... comme ils sont... (:P) auraient pu voir la marque des ténèbres dans le ciel et ouvrir un sujet de RP où, à plusieurs, il auraient fait une escapade hors de la salle commune pour voir de quoi il en retournait.

Personnellement, c'est exactement ce que je voulais faire mais on m'a dit que ce n'était pas possible. Tout simplement parce que potentiellement, AS aurait pu prévoir des missions dans lesquelles les élèves devaient être dans le dortoir et que cela risquait de créer des incohérences. Ce qui me semblait tout à fait justifié. Je vais y remédier très vite puisque je sais que c'est possible à présent, mais peut-être qu'il aurait été bien de le préciser lors des événements en gros, gras et scintillant ? Parce que franchement, on ne peut pas savoir quand on a le droit d'utiliser le contexte ou non :sweatingbullets:

Capitaine et Poursuiveur des Frelons
*Le souffle des poufsouffles jamais ne s'étouffe*

Explications diverses et questionnement

Si vous avez des doutes sur ce que vous pouvez ou non utiliser, envoyez-nous un hibou avec votre idée de RPG, et nous vous dirons ce qui est faisable et ce qui ne l'est pas ! :)

Il en est du romantisme fiévreux comme de la moule pas fraîche : quand on en abuse, ça fait mal au cœur.

Explications diverses et questionnement

Kristen Loewy a écrit :Si vous avez des doutes sur ce que vous pouvez ou non utiliser, envoyez-nous un hibou avec votre idée de RPG, et nous vous dirons ce qui est faisable et ce qui ne l'est pas ! :)

C'est noté professeur, merci beaucoup de cette clarification !

Capitaine et Poursuiveur des Frelons
*Le souffle des poufsouffles jamais ne s'étouffe*

Explications diverses et questionnement

Donc... ? J'essaie toujours de trouver une conclusion à cette conversation, histoire qu'elle ne serve pas à rien et que malgré elle on ne revienne pas au point de départ avec aucun changement.

Je suis d'accord qu'il faut qu'il y ait une meilleur communication. Mais si on ne prend que des mesures non apparentes, il n'y a que ceux présents ici qui s'y tiendront et les prendront en compte et non les futurs nouveaux. Il faudrait que ce soit bien apparents.

~ Antony n’est point un drame, Antony n’est point une tragédie, Antony n’est point une pièce de théâtre, Antony est une scène d’amour, de jalousie, de colère, en cinq actes. ~
~ Famille Schialom ~
Do not go gentle into that good night.

Explications diverses et questionnement

Les préfets-en-chef sont en train de régler le problème, ce sera une mesure bien apparente. ^ ^

Il en est du romantisme fiévreux comme de la moule pas fraîche : quand on en abuse, ça fait mal au cœur.

Explications diverses et questionnement

Je maintiens que n'avoir que les préfets-en-chef qui s'expriment clairement à ce sujet ne sera peut-être pas suffisant, mais on verra. :/

~ Antony n’est point un drame, Antony n’est point une tragédie, Antony n’est point une pièce de théâtre, Antony est une scène d’amour, de jalousie, de colère, en cinq actes. ~
~ Famille Schialom ~
Do not go gentle into that good night.

Explications diverses et questionnement

J'apporte peut être ma pierre à l'édifice un peu trop tard mais je le fais tout de même pour ne pas me taire et le regretter après.
A l'heure actuelle, je n'ai aucun problème avec le staff/adultes que ce soit de communication ou autre. Par contre, ce que je sais, et cela n'engage que moi, c'est que si j'ai un problème, je vais le garder au fond de moi ou en parler avec mon DDM. Et encore, dans 95% des cas je lui en parle via Skype car c'est plus rapide et qu'il y a pas la barrière de la fonction. Mon principal et unique interlocuteur adulte, c'est mon DDM. Cela ne me viendra pas à l'esprit de parler d'un problème qui me concerne, quelque chose qui m'embête avec un autre adulte. Encore moins avec la direction. Car en tant que joueuse, je me considère comme une élève. Et si je suis sur ML, et bien j'agis comme élève. Donc je ne m'adresserais jamais à la direction si j'ai un problème. Sans doute à cause des étiquettes. Après sur Skype, je ne différencie pas donc je peux parler à tous, mais ici, il y a une barrière entre staff/adulte et élève. Et de mon point de vue, même si les PeC sont le juste milieu entre les deux, ils restent des élèves et je leur parlerais comme je parlerais à des élèves.
Mais cela doit être un problème d'étiquette car je pense que mes camarades actuels et ancien RNA pourront vous le confirmer, les nouveaux quand ils arrivent, les trois quart nous vouvoie dans leur hibou car on est RNA, qu'on a des responsabilités et donc on leur est "supérieur". Alors qu'on reste des élèves.

Un exemple concret auquel j'ai été confrontés. Pour une raison X, j'ai dû contacter Miss Loewy. Mais mon dieu ce que je n'était pas à l'aise quand je lui ai envoyé le premier hibou et même les suivants. C'était limite si je ne m'attendais pas à un refus catégorique. Pour une simple raison, c'est la Directrice et que pour moi elle avait sûrement autre chose à faire que de répondre aux questions d'une simple élève. Sincérement si j'avais pu me métamorphoser en souris ou en tapis pour me cacher, je l'aurais fait. Alors que je sais pertinement que par un autre moyen, j'aurais pas eu cette appréhension. Et je l'ai eu que parce que c'était sur ML, qu'elle est la directrice et moi l'élève. Juste pour ça. Tout comme à une époque, Miss Almeida a été ma DDM. Elle était donc dans la même situation que mon DDM actuel. Elle est passée sous-directrice, sans le vouloir, j'ai mis un mur entre elle et moi. Elle avait quitté ma maison, était devenue la sous-directrice, et bien elle n'avait plus à se soucier de mes problèmes. Cela ne s'est pas fait d'un coup, mais à terme ça a finis ainsi.

Rédactrice en Chef à l'Hufflepost
Responsable du dortoir fille de Poufsouffle
Le souffle de Poufsouffle jamais ne s'étouffe.

Explications diverses et questionnement

Ce n'est pas trop tard, et tout avis est bon à prendre.

C'est un peu déprimant, et extrêmement frustrant, car nous nous apercevons que nous ne pouvons pas y faire grand-chose... Peut-être encourager les élèves à passer outre l'étiquette et nous contacter malgré tout si besoin ? Je maintiens que je crois en la capacité des préfets-en-chef, qui sont nommés par la direction mais qui sont des élèves, donc au juste milieu entre les deux statuts, prenant les avantages de la nomination et ceux du statut d'élève, pour encourager le dialogue. Ils sont plus accessibles, vous pourrez leur parler sincèrement, et nous de même.
Puis, ayant été rassurés par les préfets-en-chef et en essayant simplement de nous contacter, on se rendra compte que nous ne sommes pas si inaccessibles que ça !

Après, il est compréhensible que vous privilégiez le contact direct avec les préfets et DDM pour certaines choses. Néanmoins, cela peut poser problème si cela vous empêche de nous faire part de vos idées et suggestions, par exemple.

Il en est du romantisme fiévreux comme de la moule pas fraîche : quand on en abuse, ça fait mal au cœur.
  Retour   Répondre