Salons privés

Inscription
Connexion

 Privé  Une main tendue.... avec M.H.

RP privé avec @Marlon Harris


Chaudron Baveur, le 05 Décembre 2043.

Arwen avait profité de son temps libre pour flâner dans les rues de Londres. Elle était de bonne humeur, il faut dire qu'elle se plaisait dans son travail d'enseignante et de directrice de maison. De plus sa semaine s'était parfaitement déroulée, une semaine simple et tranquille, une bonne semaine en résumé. Elle avait donc décidé de profiter de son attitude positive pour faire quelques achats. Il faisait froid, l'hiver était bien là mais cela ne la dérangeait pas plus que ça. Elle déambulait dans les rues chantonnant quelques chansons de Noël, dont le célèbre couplet :
- Petit Papa Noël, quand tu descendras du ciel, avec tes jouets par milliers, n'oublie pas mon petit soulier....
Cependant lorsque la pluie s'invita à la partie, elle décida d'aller se réchauffer au Chaudron Baveur.

Grossière erreur, à peine eût-elle franchit les portes, qu'elle le vit. Il était attablé à une table, lui tournant le dos, mais c'était lui sans aucune erreur. Son sang ne fit qu'un tour, tout son âme souffrait de la vue qui s'offrait à elle. Pourquoi était-il là ? Ne devait-il pas se trouver en Égypte ou bien juste ailleurs... ?
Sans réfléchir, elle quitta la pièce avant qu'il ne l’aperçoit et se dirigea vers une des premières pièces qu'elle trouva, un salon privé.

Elle se jeta devant l'antre de la cheminée, s'agenouilla, essayant désespérément de contenir la crise d'angoisse qui lui venait. Regarder les flammes arrivait en règle générale à canaliser ses démons, pourvu que cette fois cela marche. Elle était tellement concentrée à tenter vainement de garder ses esprits qu'elle n'entendit pas la personne qui venait d'entrer dans la pièce.

"La vie ce n'est pas attendre que les orages passent, c'est d'apprendre à danser sous la pluie sans penser."
"La gentillesse est la noblesse de l'intelligence.
"La vengeance est le plaisir des âmes faibles, étroites et mesquines."

 Privé  Une main tendue.... avec M.H.

Désolé pour ce retard

Toujours le même train train quotidien, je me lève à 6h pour avoir le temps de tout ouvrir avant l'arrivé des clients, je vérifie les cuisines et la nourriture pour la journée, un petit nettoyage de la salle et vers 8h le bar ouvre. Bon, dans ce planning je prend au moins une demi-heure pour sortir du lit et une heure pour me préparer mais cela on n'en parle pas…

Ce matin n'échappa pas à la règle. Mis à part que vers 10 heure je me rendit compte qu'il n'y avait pas grand monde dans les salons privés. L'endroit était plus froid que la salle à manger. D'un coup de baguette j'alluma un feu dans la grande cheminée, cela donnait tout de suite plus de chaleur à la pièce, la rendant plus accueillante. Mais il manquait encore quelque chose. A peine ai-je eu le temps de passer dans la réserve que quelqu'un était par terre devant la cheminée. Une jeune femme regardait le feu. On aurait dit qu'elle priait. "Je peux vous aider ?" C'était peut être une jeune fille perdu qui venait se réchauffer pendant l'hiver ou bien voulait elle manger. Mais ses vêtements et son style me donnent pas du tout cette impression. Cela attisa beaucoup ma curiosité.


Je m'approcha de plus prêt. Elle n'avait pas l'air d'avoir entendu ma question, ou remarqué ma présence. Les flammes devaient occuper totalement son attention. J'hésita un instant à la sortir de ses pensées. Puis je mis ma main sur son épaule pour attirer son attention. "Bonjour Mademoiselle, je peux faire quelque chose pour vous ?"

Anciennement Jonathan Crimspeak, Grace Beauchamp et Hagrid.

 Privé  Une main tendue.... avec M.H.

Les flammes captivaient son attention, elles dansaient et tentaient vainement de réchauffer son âme meurtrie à la vue de ce fantôme du passé... Pourquoi fallait-il qu'il revienne là, alors qu'elle commençait à l'oublier, à aller de l'avant... Pourquoi ?!

D'un seul coup une main se posa sur elle, elle sursauta d'effroi, mettant du temps à analyser les bribes de mots qui lui était parvenus. Quand son cerveau compris que ce n'était Lui, mais une autre voix, elle se retourna en essayant de faire preuve de bonne figure. Elle reconnut l'homme comme le gérant de ce pub, il était plutôt taciturne mais elle savait que derrière une apparence se cachait parfois autre chose. Elle prit une expiration, esquissa un sourire et prit enfin la parole :

- Je vous prie de vouloir m'excuser de me montrer ainsi.... mais....

Elle sentit que malgré son piètre sourire cette situation ne la mettait pas en valeur néanmoins elle devait expliquer sa présence ici...

- J'ai reconnu une personne que je cherche à éviter pour diverses raisons et je n'ai pas réfléchi, je me suis engouffrée dans le premier salon à ma portée. Les flammes ont capté mon attention et voilà pourquoi vous me retrouvez ainsi.

Elle se rendit compte qu'elle était toujours assise au sol, se sentant mal à l'aise, elle se releva et reprit la parole, en espérant qu'il accepterait de lui accorder ce qu'elle souhaitait :

- Puis-je rester encore quelques instants ici voire si possible prendre un remontant ?

@Marlon Harris : Désolée pour le retard et évite de mourir :(

"La vie ce n'est pas attendre que les orages passent, c'est d'apprendre à danser sous la pluie sans penser."
"La gentillesse est la noblesse de l'intelligence.
"La vengeance est le plaisir des âmes faibles, étroites et mesquines."

 Privé  Une main tendue.... avec M.H.

Cette femme n'avait vraiment pas l'air bien. Elle devait avoir un gros passé avec cette "personne" que je ne distinguais pas encore. Je regarda rapidement pour voir si on n'avait pas besoin de moi au comptoir ou dans la salle et tout avait l'air de filer droit. C'était agréable d'avoir une équipe en qui j'avais confiance, cela me permettait de prendre des pauses.  Et à ce moment précis, une pause ne ferait pas de mal ni elle ni à moi.

"Asseyez vous sur un fauteuil j'arrive tout de suite." 

Je parti un instant au bar pour préparer deux whisky pur feu et revins dans le salon pour tenir compagnie à la blonde. Je lui tendit le verre et m'assis sur le fauteuil d'à coté. Le feu de la cheminée était super agréable. J'observa un instant la pièce et la jeune femme avant de tenter d'engager la discussion. Elle avait l'air préoccupé et en tant que Patron de bar j'aimais bien que les clients se confie à moi. Etre curieux pouvait être un défaut mais dans mon métier cela avait du bon.

"Alors, racontez moi, pourquoi évitez comme cela cette personne ?"

Bon je suis d'un naturel un peu direct et indiscret, on me changera pas. Mais j'espère que l'ambiance de la pièce, la cheminée et le verre vont compenser mon aspect bourru.

Anciennement Jonathan Crimspeak, Grace Beauchamp et Hagrid.