Salons privés

Inscription
Connexion

Un Noël pas comme les autres  solo 

25 décembre 2041, début d'après-midi.

Reducio

Ce RPG fait suite à celui-ci


Ça y est, c'était Noël. Ce matin-là, comme chaque année, Violet aurait dû se lever transportée de joie, réveiller sa sœur et courir avec elle jusqu'au pied du sapin pour ouvrir ses cadeaux sous les yeux amusés de son père. Elle aurait dû s'amuser, rire et manger des victuailles sans se faire du souci. Elle aurait dû sortir profiter de la neige dans les rues de sa ville avec les enfants du quartier. Mais rien de tout cela n'était actuellement possible. Non, aujourd'hui, rien ne se déroulerait comme prévu. Loin de chez elle, peu reposée, elle ruminait sur le canapé d'un des salons privés du Chaudron Baveur, salon que son père avait réussi à subtiliser à force de négociations avec la patronne. La mine soucieuse de Mr Romans ne l'avait pas quitté, et bien qu'il s'efforçât de la dissimuler, le joyeux Noël forcé qu'il avait lancé aux jumelles à leur réveil leur avait prouvé qu'il ne devait pas être dans un état d'esprit bien différent du leur. Les événements de la veille les avaient tous trois chamboulés ; aussi la Serpentard s'attendait-elle à ce que son cher papa leur administre dès leur retour à la maison une des potions calmantes dont il avait le secret. Une tasse de chocolat fumante à la main, ce dernier fixait ses filles. Puis il commença, le plus calmement possible, les yeux toujours rivés sur elles :

- Les filles, comme vous vous y attendiez, j'aimerais qu'on revienne sur ce qu'il s'est passé hier soir.

Mal à l'aise, Violet s'enfonça un peu dans le sofa. Elle n'avait aucune envie de reparler de son comportement, mais avait bien besoin d'une explication concernant celui de la japonaise, en particulier à propos du geste si choquant de cette dernière quelques secondes avant l'arrivée de sa garde rapprochée. Seulement, la rouquine craignait qu'en discuter ne la conduise à revisionner en détails la scène dans sa tête. Rien que s'attarder sur cette possibilité lui donnait des sueurs froides. Elle avait déjà passé une mauvaise nuit ; des images d'enfants se vidant de leur sang étaient venues hanter ses rêves, les transformant en cauchemars. Elle qui, depuis quelques mois, avait l'habitude de ne pas toujours très bien dormir, s'était quelques jours auparavant réjouie de voir que son sommeil s'apaisait enfin -ses retrouvailles avec Amber n'y étaient pas étrangères-, mais voilà que cela recommençait. Elle soupira. Quand pourrait-elle enfin avoir la paix ? La voix de son père la sortit de ses pensées :

Reprenons depuis le début, si vous le voulez bien. Violet, qu'est-ce qui s'est réellement passé hier soir avant que je ne vous rejoigne ?

On y était, il fallait s'expliquer. Et sans mensonges cette fois, pour éviter d'aggraver son cas. Le cœur de la rouquine s'accéléra ; elle déglutit puis balbutia :

- Pa… par où commencer ?

-Par le moment où je t'ai perdue de vue, répondit doucement Luke, conscient de l'état dans lequel se trouvait sa fille.

Il ajouta néanmoins inflexiblement, car il ne tolérait pas qu'on le dupe : 

Oh, et j'espère que tu t'apprêtes à me dire la vérité, cette fois. J'ai été assez déçu par tes mensonges d'hier soir, je n'aimerais pas avoir à utiliser du Véritaserum pour te faire parler, tu vaux bien mieux que ça !

5e année RP. Prononcez VAÏOLETTE. Code couleur : green. Présence partielle