Salle de jeux

Inscription
Connexion

Le mémorial

Bonsoir

je lis pas beaucoup de rp, mais celui que j'ai beaucoup aimé c'est Burning Cauldron.

C'est l'ensemble qui me plait par rapport au personnage d'Aelle, mais aussi au travail de la rolliste derrière. J'adore son impression, son ressenti et ce qu'elle dégage a travers son personnage. (et ... voila je détaille pas plus ... parce qu'en fait je sais pas quoi dire plus ...)

Le Poufsouffle est Méchant, Le Poufsouffle est Sournois ! Le Poufsouffle Mord, griffe ! Il a les crocs !
3eme Année RP - 5ème Année Devoirs
Membre de la LSE

Le mémorial

Bonsoir,

Pour ma part, il y a un rp qui m'a vraiment marqué et c'est Une tarte aux fraises pour deux de Lucy Allen et Rey Sifferlen. Je trouve qu'il est vraiment très bien écrit et j'ai pris un plaisir fou en le lisant. C'est un rp plein de peps et de fraîcheur. Je suis passée par tout un panel d'émotions bien qu'ayant surtout beaucoup ri. Je pense qu'il mérite vraiment d'être lu en intégralité. Bravo à vous deux pour ce bon moment. 

Troisième année RP - Membre de l'A.C.D.C et de Pata-P
Maddie Joy

Le mémorial

Bonsoir,

J'aimerais vous parler du Réveil de la guêpe noire de @Tally Jenkins car c'est un RP que j’apprécie beaucoup et dont j'ai hâte de voir la suite.Je trouve tout cela très authentique, que ce soit les réactions de Tally où les descriptions qu'elle nous fait, tout est fait pour qu'on s'immisce dans le RP. Pas d'artifices, pas de paillettes, elle nous montre juste ce qu'elle est et je trouve cela très beau. J'ai adoré voir la relation des deux filles évoluer et suivre leurs aventures ensemble et j’espère qu'il y en aura d'autre. Elles sont à la fois le pire et le meilleur duo. On pourrait croire qu'elles ne s'entendraient jamais mais le cour des choses nous a montré que si. J'apprécie tout particulièrement ça et ai terriblement hâte de voir ce duo en action encore une fois quand la suite sera là !

Merci pour ce beau moment que j'ai passé à te lire, Tally !

Moi ? Je n'fume pas, je n'bois pas, mais je M.L. Chacun son truc.
Mascotte Officielle des Crochets d'Argents, laissez passer s'il vous plait.

Le mémorial

Bonsoir, c'est rare que je lise des rpg mais en l’occurrence l'aventure avec le plus grand dragon du monde m'avait tellement plu que je n'ai pu m'empêcher d'aller jeter un œil au rpg écrit par la plume de solar a ce sujet et je l'ai trouvé vraiment beau . L'Azuré du Népal
Elle laissa un léger silence dans lequel ses méninges peinait à fonctionner.
Solar n'en menait pas large, derrière cet émerveillement qui planait toujours sur elle. Rien que profiter de ces instants, à contempler d'aussi près l'Azuré du Népal, c'était inouïe et un privilège incomparable. Pendant qu'elle parlait, la dragonne restait immobile, observant Solar avec attention, comme si elle l'analysait. La dragonne fini par relever la tête en plissant les yeux, ce qui surprend un peu la jeune femme. Après un long raclement de gorge, sa voix se fit entendre à nouveau :
Franchement j'a.dore, j'ai l'impression d'y être. En plus les dragons c'est trooop génial , et on ressent bien toute l'immensité du truc. Bien écrit ,efficace et agréable a lire , je valide !

"Comme l'a dit une sagesse profonde, plus vous essayez de rentrer dans le moule, plus vous allez ressembler à une tarte."

Le mémorial

Récemment j'ai lu un RP d'une certaine Poufsouffle qui m'a particulièrement marqué. Cette Poufsouffle s'appelle Alona Weslet et est l'une des première personne que j'ai appris à connaître sur le site.
Le RP dont je veux vous parlez aujourd'hui est un RP très touchant narrant la rencontre d'Alona, petite fille sensible et d'une autre Poufsoufle toute aussi touchante, Elwing Silvewand.

Le nom du RP ? "Une rencontre si mignonne !"

Et je peux vous assurer qu'elle l'est ! Tenez par exemple, voici la phrase qui m'a le plus touchée lors de leur rencontre !
- Je t'aime Alona, je t'aime déjà. Rien ne pourra nous séparer tu m'entends ? Je l'interdis, on sera toujours ensemble OK ?


En espérant que ce RP vous ferra autant d'effets qu'à moi,
Bonne soirée !

Alone, by herself, she built the kingdom that she wanted.
#5CA867

Le mémorial

Bonsoir,

J'aimerais parler d'un RPG qui a déjà été évoqué plus haut mais qu'il me tient tout de même à cœur de (re)mentionner dans ce sujet ; PAPA. Le titre m'avait déjà interpellée la première fois que je l'avais lu, et si je dois être complètement honnête, j'ai même été jalouse de ne pas avoir pensé à écrire un RP avec ce titre-là avant.

Je vous partage ce soir un extrait écrit par @Hugo Rolanbri, qui m'interpelle décidément beaucoup.
J’ai l’impression que le temps ralentit. Pour me faire vivre pleinement le moment.

Moment
Mament
Mamen
Maman

L’instant présent est étrange vous ne trouvez pas ?

Et pourtant je joue.

Le temps passa.

Passa
Pasaa
Pasa
Papa

Je n'arrive pas à mettre des mots sur ce qui m'a touchée dans cet extrait, et de toute façon, je ne suis pas certaine que ce soit vraiment descriptible. Quoiqu'il en soit, je trouve ces quelques lignes magnifiques et les relis d'ailleurs assez régulièrement.

Les gens du pays pensent que la vie est belle ici. La vie est belle, oui, mais quand on la rêve.

Le mémorial

Bonjour,

Aujourd'hui je voudrais remettre en avant deux RPs qui m'ont marqué durant cette dernière année.

Le premier est Les larmes amères que je trouve à la fois très fort et très dur pour les trois personnages.
C'est un plaisir à lire pour se replonger dans les intrigues qui ont tourné au milieu du Tournoi des Trois sorciers mais également sur la guerre qui s'est déroulée à Beauxbâtons. Le duo Elina / Ambre est vraiment top et ça fait plaisir de lire cette amitié.
Voilà donc un excellent RP lié aux intrigues du château et à des personnages étroitement liés aux aventures de ses dernières années ^^

Le second RP que j'ai énormément apprécié est celui de Solal et Elian durant les vacances d'été, Les Nuits d'été. Il est incroyablement juste, touchant, mignon. C'est vraiment ce genre de RP qui me dit que jouer un personnage de 11 ans, c'est vraiment fascinant et absolument génial !
Ça se lit tout seul, on veut toujours voir la suite, on suit les deux petits au fil de leur aventure, il y a toujours des rebondissements. Bref, on a envie que ces aventures ne se terminent jamais !

N'hésitez pas, donc, si vous avez un peu de temps et que vous ne savez pas quel RP vous mettre sous la main :D

4ème année RP |
#Aïe aïe aïe | Honneur, force et persévérance.
Tallaze et Blally le couple naze en carton

Le mémorial

Bonsoir tout le monde !
J'avoue qu'en ce moment je n'ai pas beaucoup de temps pour lire des Rps, mais le dernier en date m'a quand même bien plu. J'aimerais vous parler de Quand on était jeune et con ... par Kevin O'Connor, et Miss Perkins. un petit Rp frais et sympa, qui laisse bien plus qu'entendre que ces personnages ont eut tout le loisir de faire connaissance dans leur jeunesse. 
Kevin :

Un petit soupir passa entre mes lèvres alors que je relevais la tête pour voir Vénus, mon fléreur domestique, se lever et s'étirer gracieusement avant de se retourner et de se rouler une nouvelle fois en boule sur l'un des fauteuils de la pièce.

Soudain, une ombre passa rapidement. Une jeune femme qui attira mon attention.

/!\ Je repondrais à tous mes Rps en retard TRES bientôt ! Excusez le retard ... Je suis en plein rush de Rp, le votre est sur la liste !
2 eme année Rp

Le mémorial

Je me dois de vous dévoiler un extrait d'un Texte qui m'a touché, bouleversée. J'ai déjà parlé de cette Plume, oui, mais @Cassiopée Malory a écrit il y a quelques jours une Danse dont je serais bien mal avisée de passer outre.
Il est difficile et presque Incohérent de sortir ces Mots de leur contexte, mais je vais le faire pour vous les montrer. Ils sont tirés d'Emily, un Texte aussi magnifique que cet extrait :
Elle peut imaginer ce que l'autre a ressentit. En fermant les yeux dans ce silence, elle peut sentir la terre battre sous ses pieds, l'énergie de la vie l'entourer et faire un creux autour de la tombe, comme si elle était hors du temps. En se concentrant, elle peut même sentir la respiration de la morte, ses cris désespérés, les hurlements qu'elle pousse pour qu'on la sorte de là, de ce cercueil de bois poli où elle n'a jamais voulu atterrir, contre rien au monde. Elle peut sentir les joies, les peines. Elle peut tout sentir jusqu'au plus profond de ses cellules, jusqu'au plus profond de sa tête. Une plainte qui résonne entre les murs de son esprit, qui lui parle, qui la supplie.

Aide-moi.....
Aide-moi....
Aide-moi...
Aide-moi..
Aide-moi.
Aide-moi !

Et elle ne peut pas l'aider. Parce qu'elle n'est pas comme elle, qu'elle ne le sera pas avant très longtemps.

Sauve-moi.....
Sauve-moi....
Sauve-moi...
Sauve-moi..
Sauve-moi.
Sauve-moi !

Et elle ne peut pas la sauver. Parce qu'elle ne peut pas la sortir de là, elle ne peut pas faire repartir son cœur putréfié. Elle ne peut pas forcer un souffle à passer la barrière de ses lèvres.

Pourquoi moi ?
Pourquoi moi ?
Pourquoi moi ?
Pourquoi moi ?
Pourquoi moi ?
Pourquoi moi ?

Et elle ne peut pas lui répondre. Parce qu'elle non plus, ne comprend pas. Elle ne sait pas pourquoi, elle ne sait pas comment et elle ne saura probablement jamais. Parce qu'elle n'est pas cette force supérieure qui gouverne le monde.

Elle ne sait pas jouer à Dieu. Elle ne veut pas jouer à Dieu. Parce que Dieu n'est pas là pour elle. Que Dieu ne le sera jamais. Il a ses préférés et elle n'en fait pas partie. Elles n'en font pas partie, ni elle, ni Emily.

Emily qu'elle n'a jamais connu.
Emily qu'elle aurait aimé connaître.
Emily qui n'a pas choisit.
Emily qui n'a pas voulu.
Emily qui ne voudra plus jamais.
Emily.
Emily.
Toujours Emily.

Comme une berceuse silencieuse, ce nom semble tanguer dans sa tête, l'endormir de sa présence bienveillante. Cinq lettres, trois syllabes. Quinze ans de vie.

Elle aurait aimé jouer à Dieu.
Une fois.
Cette fois-là.

Emily qu'elle ne peut pas comprendre, qu'elle aurait aimé comprendre. Emily qu'elle ne peut qu'imaginer.

Avec ses jolis yeux bleus brillants de joie.
Ses joues rougies par la vie.
Ses amours, ses peines, ses joies.

Emily.

Avec ses yeux vides, ternes, bouffés par les vers.
Ses joues dont il ne reste rien que les os des pommettes.
Son ennui, sa tristesse, sa confusion.

Emily.

Qui la regarde de l'autre côté de sa tombe. Qui n’existe plus et qui pourtant est là, encrée sur sa pupille. Tatouée sur la rétine.

Emily.

A travers qui on peut voir.Transparente.
Elle est morte. 
Et pas toi.
Toi tu as voulu.
Elle non.
Toi tu as prié.
Elle non.
Toi tu ne mérites pas.
Elle si.

Elle hurle. Elle gueule à s'en déchirer les cordes vocales. Et Loïk ne comprend pas. Il ne comprend pas parce qu'il ne pense pas comme elle. Parce qu'il ne la voit pas.
Il ne voit pas Emily.

Elle hurle parce qu'elle vit. Elle a son cœur qui bat.
Elle hurle parce qu'elle comprend.
Emily lui a montré.
Vivre c'est bien.
Chérie la Vie.
Ne la gâche pas.

Emily ne comprend pas. Elle ne trouve pas juste qu'elle ne vive plus alors que l'autre si. L'autre qui ne veut pas le faire, respire alors qu'elle, qui a tellement aimé le faire ne le fait plus.
Elle a froid.
Il fait noir.

Le bruit des sirènes.
La douleur.
Le rouge.
La voiture qui s'en va.
Aidez-moi.
Sauvez-moi.
Pourquoi ?
Ils n'y arrivent pas.
C'est trop tard.
Elle veut pas mourir.

Et Cassiopée pleure. Cassiopée hurle.
Cassiopée ne sera jamais comme Emily.
Pourtant elle veut essayer.

Elle veut faire ce qu'Emily n'a pas pu faire.

Elle veut vivre.
Voilà. Je ne peux pas mettre de Mots dessus, ça m'a juste bouleversée, attrapée et emmenée dans l'histoire. Merci, Plume.

Oui, c'est presque tout le Texte que je partage, mais c'est parce qu'on ne peut pas séparer les parties.

« ἁεί »
Et mon Cœur dégouline en filaments imperceptibles sous la brusque Caresse imprudente des astres Sanglants.

Le mémorial

A croire que j'avais totalement oublié de vous parler de quelques perles qui méritent bien plus de visibilité qu'elles n'en n'ont ! 
Etre parent
@Sigmund Charleston
Quelques citations :
Reducio
Sigmund Charleston a écrit : Quoi qu’il en fût, il serait à ses côtés pour l’aider. C'était cela, être père.
Sigmund Charleston a écrit :« Mais comment je vais faire moi, AVEC LE BÉBÉ ! se lamenta la jeune femme en posant à son tour ses mains sur son ventre.
- Je… tu… QUOI ?? »
Sigmund Charleston a écrit :On ne cesse jamais d’être parent. 


Reducio
Les citations que j'ai pris sont les phrases que j'aime le plus dans ce début du RP que je vous conseille vraiment de lire. Si la deuxième peut être drôle, quand on lit l'ensemble du RP, on ne se rend compte que du fait que Sigmund Charleston est un papa, un vrai, qui s'inquiète encore pour sa plus-si-petite fille qu'il n'a pas l'air d'avoir vu grandir. La plume nous montre une autre partie du personnage : celle d'un père qui sait très bien ce qu'il a fait de mal ou de bien et celle d'un parent qui sait ce que cela signifie d'avoir un enfant. Les réactions sont naturelles, il n'y a pas vraiment de "mauvaises" choses dans ce RP et cela nous encourage à repenser à nos responsabilité.
Merci pour ce beau moment !

Tirer un trait ? Plus facile à dire qu'à faire
@Solar Kwon / Sigmund Charleston
Quelques citations : 

Reducio
Solar Kwonn a écrit : Cela faisait désormais presque trois mois qu'elle avait quitté le Brésil, sa famille, la proximité de son école, Vicente...

Et c'était plus difficile que prévu.

Partir était une alternative pour oublier certaines douleurs, comme son amour pour son meilleur ami. Elle se disait que loin de lui, ce serait plus simple. Mais ça ne l'était pas. Surtout en découvrant une lettre qu'il lui avait laissée avant leur séparation. Solar ne connaissait pas son existence, jusqu'à maintenant: il avait dû la glisser dans ses bagages.

[...]

Ça ne commençait pas aussi bien que prévu, cette nouvelle vie.
Sigmund Charleston a écrit :« Oh, Solar, c'est splendide ! » s'émerveilla-t-il comme un enfant. Il avait envie de s'allonger par terre ; de sortir sa plante maltraitée de son sac et de la planter dans le salon de Solar, mais il n'en fit rien. Il resta bouche bée à contempler la pièce.
Solar Kwon a écrit :Elle se rapprocha de Sigmund, vérifia que l'araignée ne bougeait pas vers eux, et prit sa main pour accepter l'invitation.

C'était deux maladroits qui dansaient ensemble. Il fallait savoir quoi faire des mains, comment se positionner, et les deux adultes étaient bien embarrassé. Solar n'avait jamais fait ça, sauf avec...
La musique les entraînaient, et la jeune femme souriait un peu, amusée par leur gaucherie respective. Elle parvint à éviter la mort de ses orteils à plusieurs reprises. La mélodie continuait mais, étrangement, le coeur de Solar se serrait. Et tandis qu'elle riait encore malgré tout de cette danse maladroite, des larmes coulaient. Vicente avait été autrefois le seul homme avec qui elle avait dansé.
N'en pouvant plus, Solar se détacha de Sigmund, et recula, une main sur le visage, sans pouvoir arrêter le flot des larmes.

-Je suis désolée, souffla-t-elle alors. Je suis désolée..."

Finalement, elle avait craqué. La musique était à peine terminée. Solar s'en voulait, mais c'était comme ça. Comment était-elle censée tuer ses sentiments ? Ils étaient ancrés en elle, c'était comme ça depuis tant de temps. Même sans espoirs, ils restaient là, impitoyable, écrasant son cœur. Elle n'arrivait plus à calmer ses larmes. Et se retrouver dans cet état, devant Sigmund, lui donnait envie d'être invisible, et de disparaître pour revenir toute joyeuse, comme si rien ne s'était passé.


Reducio
Faire le deuil de ses sentiments peut être une chose terriblement difficile, quel que soit notre âge. Ce RP, pleins de fluff mais saupoudré d'une dose de tristesse est un hommage à cette pratique. La scène de la danse est d'une mignonnerie incomparable qui en aura fait flancher plus d'un, c'est simple, on ne parlait plus que de ça et on comprend pourquoi ! Les deux sont faits pour écrire ensemble, leur style se mélangent, s'apprivoisent pour donner un résultat mieux que bien. D'un côté, une femme qui prend ses marques, qui est encore perdue dans un nouvel endroit qu'elle a choisit pour s'éloigner de ses sentiments mais qui ni arrive pas et, de l'autre, un divorcé qui pense encore à son ex-femme tout en essayant d'avancer, ayant toujours une âme qu'on pourrait appeler "d'enfant". Facile à lire, il vous fait passer un bon moment alors.... Allez le lire !

Une dose de dépression
@Sara Bowers / @Amy Holloway
Quelques citations :
Reducio
Sara Bowers a écrit :Elle avait raté le dernier repas de la journée, mais elle avait été incapable de s'y rendre. Au fur et mesure qu'elle buvait, la tristesse montait. Après une énième gorgée, ce qui devait arriver arriva. Elle craqua. Les larmes coulaient, coulaient, coulaient. Elle ne pouvait plus s'arrêter, la machine était lancée.
Sara Bowers a écrit :« Je pensais que ça irait, que j'arriverai à tourner la page ici. Mais ce n'est pas le cas... John est beaucoup trop présent, je le vois dans chaque couloir, dans chaque pièce de l'école... C'est insupportable. J'ai peur. Peur qu'il m'enlève mon fils depuis la lettre que j'ai reçu, j'ai peur de ne jamais m'en sortir. Je n'ai jamais autant aimé quelqu'un, je le pensais être l'homme de ma vie, mais ce n'était pas le cas... Aujourd'hui plus qu'avant il me fait souffrir et je n'arrive pas à oublier, à passer à autre chose alors que je devrais... Quelle femme suis-je pour encore penser à lui alors qu'il y a une autre personne dans ma vie à présent ? »
Amy Holloway a écrit :Elle annonça que son fils adorait la rousse et elle lui demandait par conséquent si Amy voulait bien être la marraine d’Oliver. Le verre que la professeure de Défense contre les Forces du Mal comptait porter de nouveau à ses lèvres se suspendit dans l’air pendant qu’elle regardait avec de grands yeux son amie. Elle, marraine d’un bébé ? Bien sûr, elle adorait Oliver. C’était le bébé parfait, celui qu’elle aurait voulu avoir. Mais est-ce qu’être sa marraine signifiait être sa baby-sitter quand Sara en avait besoin où était-ce juste histoire d’avoir une protection ?
Sara Bowers a écrit :« Blblbl »


Reducio
Ce RP, c'est probablement un des premiers que j'ai lu en entier, que j'ai suivis jusqu'à la fin et que j'ai vraiment aimé. Comme pour les autres, tout est naturel, pas de choses en trop, il est juste parfait comme il est. Et puis.... La dernière citation, la dernière parole de Sara Bowers dans le RP est juste.... Mémorable ! Ce Rp m'aura fait réfléchir et rire, et ça, c'est pas donné à tout le monde !
Merci !

Juste un an de plus
@Kristen Loewy

Alala, celui-là j'ai même pas envie de vous montrer quelques citations, je ne saurais pas lesquelles choisir ! Un RP que j'ai aimé du début à la fin et qui est un des rares que j'ai lu en entier, allez vite le lire ! Naturel et l'instant qui y est écrit est juste.... Parfait ? Un grand moment qui a été retranscrit en RP par une plume que j'apprécie beaucoup.

Moi ? Je n'fume pas, je n'bois pas, mais je M.L. Chacun son truc.
Mascotte Officielle des Crochets d'Argents, laissez passer s'il vous plait.

Le mémorial

Bonjour ! Je viens aujourd’hui partager une petite perle qui vient tout juste de sortir. Il s’agit d’un extrait écrit par @Dali Rosenthal dans À la recherche de la plume parfaite.
Dali Rosenthal a écrit :
L'arrivée dans ce monde enchanté, plus que de la déstabiliser, avait au contraire été source d'émerveillement pour elle, car il avait constitué une champ nouveau, complètement différent et unique d'inspiration. Elle ne comptait plus les dessins, peintures, croquis, qu'elle avait pu faire de Poudlard, de son extérieur comme de son intérieur, des élèves ou des fantômes, dans son carnet où les pages avaient rapidement commencé à manquer. Les manifestations de magie en elles-mêmes l'avaient fascinée. Nombreux furent les cours où elle était plus occupée à regarder les jets d'étincelles de différentes couleurs sortir des baguettes et exploser dans la salle. Son carnet comportait également de nombreuses pages dédiées à une description imagée de la magie, arborant un aspect presque scientifique. Dans les détails, elle avait dessiné l'évolution d'une métamorphose, recopié les nuances de couleurs d'une potion, immortalisé les rapides mouvements des joueurs de Quidditch.
J’aime beaucoup ces quelques lignes pour deux raisons : déjà, je trouve que l’attitude de Dali pendant les cours est très intéressante, c’est une façon originale et nouvelle d’aborder la magie. Elle assiste aux cours avec un œil d’artiste, non de sorcière, ça me plaît beaucoup. 
J’ai également adoré parcourir les détails fournis par l’extrait (dessiner l'évolution d’une métamorphose, retranscrire les couleurs d’une potion, immortaliser les mouvements des joueurs de Quidditch) ; ça rend la description très réaliste. 

Les gens du pays pensent que la vie est belle ici. La vie est belle, oui, mais quand on la rêve.

Le mémorial

Bonjour|Bonsoir habitants de Poudlard !

Aujourd'hui je viens vous partagez le RP d' @Elian Kernac'h et de @Solal Rosenberg !
"Les enquêtes impossibles" m'ont vraiment refait ma journée ! Je ne saurais bien expliquer mais Elian et Solal ont cet aspect lunatique en eux et aussi très sérieux, comme si ce qu'il avançait était logique... comme si des chaussures pouvaient fuguaient ! 
Et c'est ce que j'aime dans chacun de leur RPs, ils sont tout les eux à chaque fois très rêveur, imaginatif et aventurier.. 
C'est assez drôle à lire, mais aussi d'une certaines façon touchantes...
Juste bravo à vous, j'espère que vous retrouverez les chaussures de Cassiopée donc !

Responsable des Nouveaux Arrivants de Serdaigle. -Léo S(Z)olem
Le Mentorat du Tonnerre avec les deux Canards chez les Aigles... Daffy et Donald Duck, toujours présent pour les gaffes !

Le mémorial

Comme Léo je voulais partager mes impressions sur le RP de @Elian Kernac'h et @Solal Rosenberg,
Les Enquêtes Impossibles, car j'ai pris beaucoup de plaisir à lire, c'est même le premier rp que je dévore aussi vite et avec tant d'avidité. En fait je ne me suis pas ennuyée une seule fois, même pas une seconde, leurs plumes sont sublimes ce n'est pas une découverte et elles sont très complémentaires. Mais là le sujet est juste super original et vraiment bien trouvé, c'est un univers de possible fantastique. La façon dont ils l'emmènent est pleine de fraîcheur, rythmée et fluide. C'est rudement bien écrit. La relation des deux personnages se mêle parfaitement à l'intrigue principale, leurs ressentis personnels aussi et cela apporte une dimension plus vaste, du relief, une consistance rare pour un RP.

Bref je ne sais pas comment décrire vraiment la joie que m'a donné cette lecture ; j'attends la suite des autres enquêtes avec impatience et je suis fan tout simplement ! Prête à payer cher pour avoir un chapitre II :wow:

Nova Stronger ~ 2ème année ~ Poufsouffle
Qui s'instruit sans agir, laboure sans semer

Le mémorial

Bonjour, je viens enfin poster deux critiques.

La toute première est "Dans l'ombre de Minerve". Écrite par @Kevin Alexanders et @Athéna Taylor
Pour commencer, le texte est très beau, bien structuré, mais il ne respecte pas réellement les règles de la littérature, si les couleurs n'existaient pas, je ne pourrais savoir quel personnage introduit un dialogue ou même une réponse, ce qui est malheureusement très mauvais pour une compréhension optimale.
Cependant, le texte est raffiné, bien écrit, et peut arracher à certain moment des sentiments très forts, et j'en ai été plus que victime, et c'est pour cette raison que je propose une mini critique, un mini avis. J'aimerai en savoir plus pour la suite, mais je n'aimerai pas me perdre une nouvelle fois, sans tous ces signes qui font que la littérature existe. J'espère pour vous deux que vous êtes prêts à nous faire ressentir tellement d'autres émotions ;)

Le deuxième RP qui m'a touché est "De mieux en mieux !" Écrit par @Athalée Drasilio et @Sam Brown .
Le RP de ces deux jeunes filles m'a prise par les tripes, je ne savais plus où me mettre, et l'avoir découvert dans son entièreté sans pour autant m'arrêter, m'a permise de comprendre que ses deux auteurs avaient énormément de talent. Un talent qui se fait voir dès les premiers mots, les premières phrases. La syntaxe est plus que parfaite, et comment pourrions-nous nous en lasser ? Je ne peux y répondre, m'étant moi-même faite prendre par leur jeux.
Bravo.

Deuxième année RP / PDG Gryvoirs + Chocovore
La fiction, c'est la part de vérité qu'il existe en chaque mensonge (Stephen KING)

Le mémorial

Je viens de lire mon tout premier Rp, ça raconte une bien triste histoire d'amour, l'écriture et les personnages m'on tout de suit embarquée dans l'histoire.
Juste une photo de toi...- Eleanor Perkins

Cette histoire se passe souvent réellement, on se lâche, on se quitte, puis on a envie de revenir quelques fois..
J'ai envie de lâcher des larmes pour accompagner le passé et la souffrance de celle qui aimait tant son petit ami.
Bravo !

J'ai hâte de lire la suite!
Dernière modification par Elfia Owensly le 8 mars 2019, 17 h 15, modifié 1 fois.

●○ Les crayons cassés colorient malgré tout. ○●