Salle de jeux

Inscription
Connexion
  Retour   Répondre

Cinémages

Tu as tout compris Charlie :D. Bon alors corbeaux, Miike je vois pas vraiment à moins que Crows Zéro pour le lycée des corbeaux ? Mais j'arrive pas à reconnaître l'acteur.

La mort ne s'est elle jamais souciée d'en faire trop ?

Cinémages

Eh bien parce que c'est Crows Zéro 2 ! Bien — mais alors bien bien — plus profond que le premier au passage.

À toi cher contrôleur aux goûts Q-uisants.

*Suffoque*. Tu... Tu quoi ?
« Je [...] » *Murmure de l'Âme ; Tétanie de Manitou*
*Mes lèvres tremblent, mes yeux se suicident, mes joues se cascadent, mon cœur se Noire*

Cinémages

Ahah, je ne l'ai pas vu encore ^^. Bon, je relance avec:








Image

La mort ne s'est elle jamais souciée d'en faire trop ?

Cinémages

Je ne suis vraiment, mais vraiment pas sûre du tout, mais ça me fait pensé à V pour vendetta.

Éclabousse ; le Goudron de tes Souffrances se dilue dans ma Profondeur.

Cinémages

Ah ça y est, j'ai enfin trouvé ce à quoi ça me faisait penser ! À l'un des nombreux courts-métrages des frères Quay, Street of Crocodiles je pense. Je l'ai toujours trouvé très flippant, presque angoissant parfois, surtout à cause de la musique ^^

« Et les airs à la mode, que jouaient les orchestres cette année-là, transposaient en rythmes nouveaux toute la tristesse de l’existence et des désirs insatisfaits. »

Cinémages

EDIT: Bon en fait si, même si ce n'est pas vraiment à quoi je pensais. En fait cette scène a été reprise dans Quay de Christopher Nolan, mais elle a bien pour origine " street of crocodiles", désolé.

La mort ne s'est elle jamais souciée d'en faire trop ?

Cinémages

Ah bon pas grave alors ^^

Je suppose que c'est à mon tour de relancer, alors voici mon image :

Reducio
Image

« Et les airs à la mode, que jouaient les orchestres cette année-là, transposaient en rythmes nouveaux toute la tristesse de l’existence et des désirs insatisfaits. »

Cinémages

Good morning England ?

Il en est du romantisme fiévreux comme de la moule pas fraîche : quand on en abuse, ça fait mal au cœur.

Cinémages

Exact !

« Et les airs à la mode, que jouaient les orchestres cette année-là, transposaient en rythmes nouveaux toute la tristesse de l’existence et des désirs insatisfaits. »

Cinémages

Génial !

Voici mon film :
Reducio
Image


Et on ne triche pas ! ;-)

Il en est du romantisme fiévreux comme de la moule pas fraîche : quand on en abuse, ça fait mal au cœur.

Cinémages

Manchester by the sea?

Jo’ Family
Mon cœur appartient à Eider. Esmée <3. Jonois.
Gryffondor du mois de Mars, Champion de Poudlard de Bavboule, Don Juan 2017.

Cinémages

Tout à fait.

Il en est du romantisme fiévreux comme de la moule pas fraîche : quand on en abuse, ça fait mal au cœur.

Cinémages

Voici le film que j'ai choisi

Reducio
Image

Jo’ Family
Mon cœur appartient à Eider. Esmée <3. Jonois.
Gryffondor du mois de Mars, Champion de Poudlard de Bavboule, Don Juan 2017.

Cinémages

Seven?

Couleur: #2f4f4f

*-*-*-* Lorsqu'ils déploient leurs ailes, les Aigles vous ensorcellent *-*-*-*

Cinémages

pfff oui c'est ça
j'espérais que vous mettriez plus de temps :thinking:

Jo’ Family
Mon cœur appartient à Eider. Esmée <3. Jonois.
Gryffondor du mois de Mars, Champion de Poudlard de Bavboule, Don Juan 2017.
  Retour   Répondre