Salle de jeux

Inscription
Connexion
  Retour   Répondre

Il n'en restera qu'un

En ce beau samedi matin, tout semble calme au château de Poudlard. La plupart des élève dort encore paisiblement dans leurs dortoirs respectifs, les professeurs sont déjà au travail, corrigeant leurs copies ou préparant leur prochain cours. Mais attendez, quel est ce vacarme assourdissant ? Viendrai-il de la salle des préfets ?

La noble Blanche TOURMALINE semble avoir quelques reproches à faire à sa collègue de la maison Serpentard. Elle qui parait toujours si calme gesticule maintenant dans tout les sens, expliquant de toutes les manières possibles pourquoi elle a raison, et pas son homologue Serpentard. ( 5 )

Ellen MULLER en va pas se laisser faire si facilement ! Laissant Miss Tourmaline crier à sa guise, elle incite sa préfète à l'aide de coups d'oeil insistants à commettre quelque chose qui la sortirait de cet embarras et refroidirait son accusatrice. Il faut croire qu'elle n'est pas à Serpentard pour rien ! ( 10 )

La pauvre Elisabeth CONNOR ne comprend strictement rien à ce que sa directrice de maison essaye de lui dire. Veut-elle qu'elle jette du gâteau sur la professeur de Sortilèges ? Ou bien c'est la cruche de thé glacé qu'elle doit utiliser ? Décidément, la professeur de Botanique n'est pas très douée pour donner des ordres sans parler... Totalement perdu, la jeune Connor finit par abandonner et va s'assoir sur la chaise la plus proche. ( 9 )

Meilla PRIMARD, quand à elle, ne compote pas rester sur le banc de touche. Elle clame haut et fort que, peu importe combien de temps le débat sera animé, Miss Muller a raison. On dirait que la nouvelle préfète en chef prenne position. Mais est-ce bien sage ? Son nouveau badge doit être bien léger, car il semble lui donner des ailes ! ( 11 )

Comme toujours, Alyce ORAN soutient sa camarade bleue quoi qu'il lui en coute. Elle n'a beau pas être une Poufsouffle, elle connait le sens du mois loyauté. Un geste bien noble aux premiers abords, mais qui n'était pas des plus judicieux. Serait-ce bien du cake collé dans ses cheveux ? ( 6 ) +1

Alyse DELGADO s'ennuyait à mourir. Pourquoi s'était-elle levée ce matin ? Tout les préfets et directrices de maison n'étaient même pas là. Elle ne tenait pas à prendre part à la discussion. Mais qu'est-ce qu'elle s'ennuyait ! Lasse, elle s'approcha doucement de la table où étaient disposés les encas, saisit un petit cake avec un glaçage collant et le jeta sur Miss Oran, avant l'intervention peu joyeuse de la directrice des Poufsouffle. ( 9 )

Isabel ALMEIDA n'en croyait pas ses yeux. Sa propre préfète osait balancer de la nourriture sur ses camarades ! Ce n'était décidément pas digne d'une jaune et noire. La professeur attrapa son élève par l'oreille et sortit ainsi de la pièce, lançant au passage un regard à la directrice de Poudlard pour qu'elle arrange les choses. ( 10 ) -2

Kristen LOEWY, en tant que bonne directrice, essaye de calmer le jeu en usant de son autorité.. que tout le monde semble ignorer. Au delà de l'agacement, la jeune femme change radicalement d'expression, troquant son calme incontestable contre...un air meurtrier se dessinant sur son visage. On dirait bien qu'il va y avoir un meurtre... ( 7 )

~En voyage autour du monde et en couple avec la fille la plus extraordinaire du monde ~
Attention, apparition de carottes hallucinogènes dans le secteur des ornithorynques.

Il n'en restera qu'un

En ce beau samedi matin, tout semble calme au château de Poudlard. La plupart des élève dort encore paisiblement dans leurs dortoirs respectifs, les professeurs sont déjà au travail, corrigeant leurs copies ou préparant leur prochain cours. Mais attendez, quel est ce vacarme assourdissant ? Viendrai-il de la salle des préfets ?

La noble Blanche TOURMALINE semble avoir quelques reproches à faire à sa collègue de la maison Serpentard. Elle qui parait toujours si calme gesticule maintenant dans tout les sens, expliquant de toutes les manières possibles pourquoi elle a raison, et pas son homologue Serpentard. ( 3 ) -2

Ellen MULLER en va pas se laisser faire si facilement ! Laissant Miss Tourmaline crier à sa guise, elle incite sa préfète à l'aide de coups d'oeil insistants à commettre quelque chose qui la sortirait de cet embarras et refroidirait son accusatrice. Il faut croire qu'elle n'est pas à Serpentard pour rien ! ( 10 )

La pauvre Elisabeth CONNOR ne comprend strictement rien à ce que sa directrice de maison essaye de lui dire. Veut-elle qu'elle jette du gâteau sur la professeur de Sortilèges ? Ou bien c'est la cruche de thé glacé qu'elle doit utiliser ? Décidément, la professeur de Botanique n'est pas très douée pour donner des ordres sans parler... Totalement perdu, la jeune Connor finit par abandonner et va s'assoir sur la chaise la plus proche. ( 9 )

Meilla PRIMARD, quand à elle, ne compote pas rester sur le banc de touche. Elle clame haut et fort que, peu importe combien de temps le débat sera animé, Miss Muller a raison. On dirait que la nouvelle préfète en chef prenne position. Mais est-ce bien sage ? Son nouveau badge doit être bien léger, car il semble lui donner des ailes ! ( 11 )

Comme toujours, Alyce ORAN soutient sa camarade bleue quoi qu'il lui en coute. Elle n'a beau pas être une Poufsouffle, elle connait le sens du mois loyauté. Un geste bien noble aux premiers abords, mais qui n'était pas des plus judicieux. Serait-ce bien du cake collé dans ses cheveux ? ( 6 )

Alyse DELGADO s'ennuyait à mourir. Pourquoi s'était-elle levée ce matin ? Tout les préfets et directrices de maison n'étaient même pas là. Elle ne tenait pas à prendre part à la discussion. Mais qu'est-ce qu'elle s'ennuyait ! Lasse, elle s'approcha doucement de la table où étaient disposés les encas, saisit un petit cake avec un glaçage collant et le jeta sur Miss Oran, avant l'intervention peu joyeuse de la directrice des Poufsouffle. ( 9 )

Isabel ALMEIDA n'en croyait pas ses yeux. Sa propre préfète osait balancer de la nourriture sur ses camarades ! Ce n'était décidément pas digne d'une jaune et noire. La professeur attrapa son élève par l'oreille et sortit ainsi de la pièce, lançant au passage un regard à la directrice de Poudlard pour qu'elle arrange les choses. ( 11 ) +1

Kristen LOEWY, en tant que bonne directrice, essaye de calmer le jeu en usant de son autorité.. que tout le monde semble ignorer. Au delà de l'agacement, la jeune femme change radicalement d'expression, troquant son calme incontestable contre...un air meurtrier se dessinant sur son visage. On dirait bien qu'il va y avoir un meurtre... ( 7 )

¤ Finisseuse des Frelons ¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤ Sixième année RPG ¤ Rédactrice ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~
Pas d’avatar
Ancien sorcier

Il n'en restera qu'un

En ce beau samedi matin, tout semble calme au château de Poudlard. La plupart des élève dort encore paisiblement dans leurs dortoirs respectifs, les professeurs sont déjà au travail, corrigeant leurs copies ou préparant leur prochain cours. Mais attendez, quel est ce vacarme assourdissant ? Viendrai-il de la salle des préfets ?

La noble Blanche TOURMALINE semble avoir quelques reproches à faire à sa collègue de la maison Serpentard. Elle qui parait toujours si calme gesticule maintenant dans tout les sens, expliquant de toutes les manières possibles pourquoi elle a raison, et pas son homologue Serpentard. ( 3 )

Ellen MULLER en va pas se laisser faire si facilement ! Laissant Miss Tourmaline crier à sa guise, elle incite sa préfète à l'aide de coups d'oeil insistants à commettre quelque chose qui la sortirait de cet embarras et refroidirait son accusatrice. Il faut croire qu'elle n'est pas à Serpentard pour rien ! ( 10 )

La pauvre Elisabeth CONNOR ne comprend strictement rien à ce que sa directrice de maison essaye de lui dire. Veut-elle qu'elle jette du gâteau sur la professeur de Sortilèges ? Ou bien c'est la cruche de thé glacé qu'elle doit utiliser ? Décidément, la professeur de Botanique n'est pas très douée pour donner des ordres sans parler... Totalement perdu, la jeune Connor finit par abandonner et va s'assoir sur la chaise la plus proche. ( 9 )

Meilla PRIMARD, quand à elle, ne compote pas rester sur le banc de touche. Elle clame haut et fort que, peu importe combien de temps le débat sera animé, Miss Muller a raison. On dirait que la nouvelle préfète en chef prenne position. Mais est-ce bien sage ? Son nouveau badge doit être bien léger, car il semble lui donner des ailes ! ( 9 ) -2

Comme toujours, Alyce ORAN soutient sa camarade bleue quoi qu'il lui en coute. Elle n'a beau pas être une Poufsouffle, elle connait le sens du mois loyauté. Un geste bien noble aux premiers abords, mais qui n'était pas des plus judicieux. Serait-ce bien du cake collé dans ses cheveux ? ( 6 )

Alyse DELGADO s'ennuyait à mourir. Pourquoi s'était-elle levée ce matin ? Tout les préfets et directrices de maison n'étaient même pas là. Elle ne tenait pas à prendre part à la discussion. Mais qu'est-ce qu'elle s'ennuyait ! Lasse, elle s'approcha doucement de la table où étaient disposés les encas, saisit un petit cake avec un glaçage collant et le jeta sur Miss Oran, avant l'intervention peu joyeuse de la directrice des Poufsouffle. ( 9 )

Isabel ALMEIDA n'en croyait pas ses yeux. Sa propre préfète osait balancer de la nourriture sur ses camarades ! Ce n'était décidément pas digne d'une jaune et noire. La professeur attrapa son élève par l'oreille et sortit ainsi de la pièce, lançant au passage un regard à la directrice de Poudlard pour qu'elle arrange les choses. ( 12 ) +1

Kristen LOEWY, en tant que bonne directrice, essaye de calmer le jeu en usant de son autorité.. que tout le monde semble ignorer. Au delà de l'agacement, la jeune femme change radicalement d'expression, troquant son calme incontestable contre...un air meurtrier se dessinant sur son visage. On dirait bien qu'il va y avoir un meurtre... ( 7 )
[/quote]

Il n'en restera qu'un

En ce beau samedi matin, tout semble calme au château de Poudlard. La plupart des élève dort encore paisiblement dans leurs dortoirs respectifs, les professeurs sont déjà au travail, corrigeant leurs copies ou préparant leur prochain cours. Mais attendez, quel est ce vacarme assourdissant ? Viendrai-il de la salle des préfets ?

La noble Blanche TOURMALINE semble avoir quelques reproches à faire à sa collègue de la maison Serpentard. Elle qui parait toujours si calme gesticule maintenant dans tout les sens, expliquant de toutes les manières possibles pourquoi elle a raison, et pas son homologue Serpentard. ( 1 ) -2

Ellen MULLER en va pas se laisser faire si facilement ! Laissant Miss Tourmaline crier à sa guise, elle incite sa préfète à l'aide de coups d'oeil insistants à commettre quelque chose qui la sortirait de cet embarras et refroidirait son accusatrice. Il faut croire qu'elle n'est pas à Serpentard pour rien ! ( 10 )

La pauvre Elisabeth CONNOR ne comprend strictement rien à ce que sa directrice de maison essaye de lui dire. Veut-elle qu'elle jette du gâteau sur la professeur de Sortilèges ? Ou bien c'est la cruche de thé glacé qu'elle doit utiliser ? Décidément, la professeur de Botanique n'est pas très douée pour donner des ordres sans parler... Totalement perdu, la jeune Connor finit par abandonner et va s'assoir sur la chaise la plus proche. ( 9 )

Meilla PRIMARD, quand à elle, ne compote pas rester sur le banc de touche. Elle clame haut et fort que, peu importe combien de temps le débat sera animé, Miss Muller a raison. On dirait que la nouvelle préfète en chef prenne position. Mais est-ce bien sage ? Son nouveau badge doit être bien léger, car il semble lui donner des ailes ! ( 9 )

Comme toujours, Alyce ORAN soutient sa camarade bleue quoi qu'il lui en coute. Elle n'a beau pas être une Poufsouffle, elle connait le sens du mois loyauté. Un geste bien noble aux premiers abords, mais qui n'était pas des plus judicieux. Serait-ce bien du cake collé dans ses cheveux ? ( 6 )

Alyse DELGADO s'ennuyait à mourir. Pourquoi s'était-elle levée ce matin ? Tout les préfets et directrices de maison n'étaient même pas là. Elle ne tenait pas à prendre part à la discussion. Mais qu'est-ce qu'elle s'ennuyait ! Lasse, elle s'approcha doucement de la table où étaient disposés les encas, saisit un petit cake avec un glaçage collant et le jeta sur Miss Oran, avant l'intervention peu joyeuse de la directrice des Poufsouffle. ( 9 )

Isabel ALMEIDA n'en croyait pas ses yeux. Sa propre préfète osait balancer de la nourriture sur ses camarades ! Ce n'était décidément pas digne d'une jaune et noire. La professeur attrapa son élève par l'oreille et sortit ainsi de la pièce, lançant au passage un regard à la directrice de Poudlard pour qu'elle arrange les choses. ( 13 ) +1

Kristen LOEWY, en tant que bonne directrice, essaye de calmer le jeu en usant de son autorité.. que tout le monde semble ignorer. Au delà de l'agacement, la jeune femme change radicalement d'expression, troquant son calme incontestable contre...un air meurtrier se dessinant sur son visage. On dirait bien qu'il va y avoir un meurtre... ( 7 )

¤ Finisseuse des Frelons ¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤ Sixième année RPG ¤ Rédactrice ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~
Pas d’avatar
Ancien sorcier

Il n'en restera qu'un

En ce beau samedi matin, tout semble calme au château de Poudlard. La plupart des élève dort encore paisiblement dans leurs dortoirs respectifs, les professeurs sont déjà au travail, corrigeant leurs copies ou préparant leur prochain cours. Mais attendez, quel est ce vacarme assourdissant ? Viendrai-il de la salle des préfets ?

La noble Blanche TOURMALINE semble avoir quelques reproches à faire à sa collègue de la maison Serpentard. Elle qui parait toujours si calme gesticule maintenant dans tout les sens, expliquant de toutes les manières possibles pourquoi elle a raison, et pas son homologue Serpentard. ( 0 ) -1

Ellen MULLER en va pas se laisser faire si facilement ! Laissant Miss Tourmaline crier à sa guise, elle incite sa préfète à l'aide de coups d'oeil insistants à commettre quelque chose qui la sortirait de cet embarras et refroidirait son accusatrice. Il faut croire qu'elle n'est pas à Serpentard pour rien ! ( 9 ) -1

La pauvre Elisabeth CONNOR ne comprend strictement rien à ce que sa directrice de maison essaye de lui dire. Veut-elle qu'elle jette du gâteau sur la professeur de Sortilèges ? Ou bien c'est la cruche de thé glacé qu'elle doit utiliser ? Décidément, la professeur de Botanique n'est pas très douée pour donner des ordres sans parler... Totalement perdu, la jeune Connor finit par abandonner et va s'assoir sur la chaise la plus proche. ( 9 )

Meilla PRIMARD, quand à elle, ne compote pas rester sur le banc de touche. Elle clame haut et fort que, peu importe combien de temps le débat sera animé, Miss Muller a raison. On dirait que la nouvelle préfète en chef prenne position. Mais est-ce bien sage ? Son nouveau badge doit être bien léger, car il semble lui donner des ailes ! ( 9 )

Comme toujours, Alyce ORAN soutient sa camarade bleue quoi qu'il lui en coute. Elle n'a beau pas être une Poufsouffle, elle connait le sens du mois loyauté. Un geste bien noble aux premiers abords, mais qui n'était pas des plus judicieux. Serait-ce bien du cake collé dans ses cheveux ? ( 6 )

Alyse DELGADO s'ennuyait à mourir. Pourquoi s'était-elle levée ce matin ? Tout les préfets et directrices de maison n'étaient même pas là. Elle ne tenait pas à prendre part à la discussion. Mais qu'est-ce qu'elle s'ennuyait ! Lasse, elle s'approcha doucement de la table où étaient disposés les encas, saisit un petit cake avec un glaçage collant et le jeta sur Miss Oran, avant l'intervention peu joyeuse de la directrice des Poufsouffle. ( 9 )

Isabel ALMEIDA n'en croyait pas ses yeux. Sa propre préfète osait balancer de la nourriture sur ses camarades ! Ce n'était décidément pas digne d'une jaune et noire. La professeur attrapa son élève par l'oreille et sortit ainsi de la pièce, lançant au passage un regard à la directrice de Poudlard pour qu'elle arrange les choses. ( 14 ) +1

Kristen LOEWY, en tant que bonne directrice, essaye de calmer le jeu en usant de son autorité.. que tout le monde semble ignorer. Au delà de l'agacement, la jeune femme change radicalement d'expression, troquant son calme incontestable contre...un air meurtrier se dessinant sur son visage. On dirait bien qu'il va y avoir un meurtre... ( 7 )
Pas d’avatar
Ancien sorcier

Il n'en restera qu'un

En ce beau samedi matin, tout semble calme au château de Poudlard. La plupart des élève dort encore paisiblement dans leurs dortoirs respectifs, les professeurs sont déjà au travail, corrigeant leurs copies ou préparant leur prochain cours. Mais attendez, quel est ce vacarme assourdissant ? Viendrai-il de la salle des préfets ?

Ellen MULLER en va pas se laisser faire si facilement ! Laissant Miss Tourmaline crier à sa guise, elle incite sa préfète à l'aide de coups d'oeil insistants à commettre quelque chose qui la sortirait de cet embarras et refroidirait son accusatrice. Il faut croire qu'elle n'est pas à Serpentard pour rien ! ( 9 )

La pauvre Elisabeth CONNOR ne comprend strictement rien à ce que sa directrice de maison essaye de lui dire. Veut-elle qu'elle jette du gâteau sur la professeur de Sortilèges ? Ou bien c'est la cruche de thé glacé qu'elle doit utiliser ? Décidément, la professeur de Botanique n'est pas très douée pour donner des ordres sans parler... Totalement perdu, la jeune Connor finit par abandonner et va s'assoir sur la chaise la plus proche. ( 10 ) +1

Meilla PRIMARD, quand à elle, ne compote pas rester sur le banc de touche. Elle clame haut et fort que, peu importe combien de temps le débat sera animé, Miss Muller a raison. On dirait que la nouvelle préfète en chef prenne position. Mais est-ce bien sage ? Son nouveau badge doit être bien léger, car il semble lui donner des ailes ! ( 9 )

Comme toujours, Alyce ORAN soutient sa camarade bleue quoi qu'il lui en coute. Elle n'a beau pas être une Poufsouffle, elle connait le sens du mois loyauté. Un geste bien noble aux premiers abords, mais qui n'était pas des plus judicieux. Serait-ce bien du cake collé dans ses cheveux ? ( 6 )

Alyse DELGADO s'ennuyait à mourir. Pourquoi s'était-elle levée ce matin ? Tout les préfets et directrices de maison n'étaient même pas là. Elle ne tenait pas à prendre part à la discussion. Mais qu'est-ce qu'elle s'ennuyait ! Lasse, elle s'approcha doucement de la table où étaient disposés les encas, saisit un petit cake avec un glaçage collant et le jeta sur Miss Oran, avant l'intervention peu joyeuse de la directrice des Poufsouffle. ( 7 ) -2

Isabel ALMEIDA n'en croyait pas ses yeux. Sa propre préfète osait balancer de la nourriture sur ses camarades ! Ce n'était décidément pas digne d'une jaune et noire. La professeur attrapa son élève par l'oreille et sortit ainsi de la pièce, lançant au passage un regard à la directrice de Poudlard pour qu'elle arrange les choses. ( 14 ) +1

Kristen LOEWY, en tant que bonne directrice, essaye de calmer le jeu en usant de son autorité.. que tout le monde semble ignorer. Au delà de l'agacement, la jeune femme change radicalement d'expression, troquant son calme incontestable contre...un air meurtrier se dessinant sur son visage. On dirait bien qu'il va y avoir un meurtre... ( 7 )
Pas d’avatar
Ancien sorcier

Il n'en restera qu'un

En ce beau samedi matin, tout semble calme au château de Poudlard. La plupart des élève dort encore paisiblement dans leurs dortoirs respectifs, les professeurs sont déjà au travail, corrigeant leurs copies ou préparant leur prochain cours. Mais attendez, quel est ce vacarme assourdissant ? Viendrai-il de la salle des préfets ?

Ellen MULLER en va pas se laisser faire si facilement ! Laissant Miss Tourmaline crier à sa guise, elle incite sa préfète à l'aide de coups d'oeil insistants à commettre quelque chose qui la sortirait de cet embarras et refroidirait son accusatrice. Il faut croire qu'elle n'est pas à Serpentard pour rien ! ( 9 )

La pauvre Elisabeth CONNOR ne comprend strictement rien à ce que sa directrice de maison essaye de lui dire. Veut-elle qu'elle jette du gâteau sur la professeur de Sortilèges ? Ou bien c'est la cruche de thé glacé qu'elle doit utiliser ? Décidément, la professeur de Botanique n'est pas très douée pour donner des ordres sans parler... Totalement perdu, la jeune Connor finit par abandonner et va s'assoir sur la chaise la plus proche. ( 8 ) -2

Meilla PRIMARD, quand à elle, ne compote pas rester sur le banc de touche. Elle clame haut et fort que, peu importe combien de temps le débat sera animé, Miss Muller a raison. On dirait que la nouvelle préfète en chef prenne position. Mais est-ce bien sage ? Son nouveau badge doit être bien léger, car il semble lui donner des ailes ! ( 9 )

Comme toujours, Alyce ORAN soutient sa camarade bleue quoi qu'il lui en coute. Elle n'a beau pas être une Poufsouffle, elle connait le sens du mois loyauté. Un geste bien noble aux premiers abords, mais qui n'était pas des plus judicieux. Serait-ce bien du cake collé dans ses cheveux ? ( 6 )

Alyse DELGADO s'ennuyait à mourir. Pourquoi s'était-elle levée ce matin ? Tout les préfets et directrices de maison n'étaient même pas là. Elle ne tenait pas à prendre part à la discussion. Mais qu'est-ce qu'elle s'ennuyait ! Lasse, elle s'approcha doucement de la table où étaient disposés les encas, saisit un petit cake avec un glaçage collant et le jeta sur Miss Oran, avant l'intervention peu joyeuse de la directrice des Poufsouffle. ( 7 )

Isabel ALMEIDA n'en croyait pas ses yeux. Sa propre préfète osait balancer de la nourriture sur ses camarades ! Ce n'était décidément pas digne d'une jaune et noire. La professeur attrapa son élève par l'oreille et sortit ainsi de la pièce, lançant au passage un regard à la directrice de Poudlard pour qu'elle arrange les choses. ( 15 ) +1

Kristen LOEWY, en tant que bonne directrice, essaye de calmer le jeu en usant de son autorité.. que tout le monde semble ignorer. Au delà de l'agacement, la jeune femme change radicalement d'expression, troquant son calme incontestable contre...un air meurtrier se dessinant sur son visage. On dirait bien qu'il va y avoir un meurtre... ( 7 )

Il n'en restera qu'un

En ce beau samedi matin, tout semble calme au château de Poudlard. La plupart des élève dort encore paisiblement dans leurs dortoirs respectifs, les professeurs sont déjà au travail, corrigeant leurs copies ou préparant leur prochain cours. Mais attendez, quel est ce vacarme assourdissant ? Viendrai-il de la salle des préfets ?

Ellen MULLER en va pas se laisser faire si facilement ! Laissant Miss Tourmaline crier à sa guise, elle incite sa préfète à l'aide de coups d'oeil insistants à commettre quelque chose qui la sortirait de cet embarras et refroidirait son accusatrice. Il faut croire qu'elle n'est pas à Serpentard pour rien ! ( 9 )

La pauvre Elisabeth CONNOR ne comprend strictement rien à ce que sa directrice de maison essaye de lui dire. Veut-elle qu'elle jette du gâteau sur la professeur de Sortilèges ? Ou bien c'est la cruche de thé glacé qu'elle doit utiliser ? Décidément, la professeur de Botanique n'est pas très douée pour donner des ordres sans parler... Totalement perdu, la jeune Connor finit par abandonner et va s'assoir sur la chaise la plus proche. ( 8 )

Meilla PRIMARD, quand à elle, ne compote pas rester sur le banc de touche. Elle clame haut et fort que, peu importe combien de temps le débat sera animé, Miss Muller a raison. On dirait que la nouvelle préfète en chef prenne position. Mais est-ce bien sage ? Son nouveau badge doit être bien léger, car il semble lui donner des ailes ! ( 9 )

Comme toujours, Alyce ORAN soutient sa camarade bleue quoi qu'il lui en coute. Elle n'a beau pas être une Poufsouffle, elle connait le sens du mois loyauté. Un geste bien noble aux premiers abords, mais qui n'était pas des plus judicieux. Serait-ce bien du cake collé dans ses cheveux ? ( 7 ) +1

Alyse DELGADO s'ennuyait à mourir. Pourquoi s'était-elle levée ce matin ? Tout les préfets et directrices de maison n'étaient même pas là. Elle ne tenait pas à prendre part à la discussion. Mais qu'est-ce qu'elle s'ennuyait ! Lasse, elle s'approcha doucement de la table où étaient disposés les encas, saisit un petit cake avec un glaçage collant et le jeta sur Miss Oran, avant l'intervention peu joyeuse de la directrice des Poufsouffle. ( 7 )

Isabel ALMEIDA n'en croyait pas ses yeux. Sa propre préfète osait balancer de la nourriture sur ses camarades ! Ce n'était décidément pas digne d'une jaune et noire. La professeur attrapa son élève par l'oreille et sortit ainsi de la pièce, lançant au passage un regard à la directrice de Poudlard pour qu'elle arrange les choses. ( 13 ) -2

Kristen LOEWY, en tant que bonne directrice, essaye de calmer le jeu en usant de son autorité.. que tout le monde semble ignorer. Au delà de l'agacement, la jeune femme change radicalement d'expression, troquant son calme incontestable contre...un air meurtrier se dessinant sur son visage. On dirait bien qu'il va y avoir un meurtre... ( 7 )

~En voyage autour du monde et en couple avec la fille la plus extraordinaire du monde ~
Attention, apparition de carottes hallucinogènes dans le secteur des ornithorynques.
Pas d’avatar
Ancien sorcier

Il n'en restera qu'un

En ce beau samedi matin, tout semble calme au château de Poudlard. La plupart des élève dort encore paisiblement dans leurs dortoirs respectifs, les professeurs sont déjà au travail, corrigeant leurs copies ou préparant leur prochain cours. Mais attendez, quel est ce vacarme assourdissant ? Viendrai-il de la salle des préfets ?

Ellen MULLER en va pas se laisser faire si facilement ! Laissant Miss Tourmaline crier à sa guise, elle incite sa préfète à l'aide de coups d'oeil insistants à commettre quelque chose qui la sortirait de cet embarras et refroidirait son accusatrice. Il faut croire qu'elle n'est pas à Serpentard pour rien ! ( 7 ) -2

La pauvre Elisabeth CONNOR ne comprend strictement rien à ce que sa directrice de maison essaye de lui dire. Veut-elle qu'elle jette du gâteau sur la professeur de Sortilèges ? Ou bien c'est la cruche de thé glacé qu'elle doit utiliser ? Décidément, la professeur de Botanique n'est pas très douée pour donner des ordres sans parler... Totalement perdu, la jeune Connor finit par abandonner et va s'assoir sur la chaise la plus proche. ( 8 )

Meilla PRIMARD, quand à elle, ne compote pas rester sur le banc de touche. Elle clame haut et fort que, peu importe combien de temps le débat sera animé, Miss Muller a raison. On dirait que la nouvelle préfète en chef prenne position. Mais est-ce bien sage ? Son nouveau badge doit être bien léger, car il semble lui donner des ailes ! ( 9 )

Comme toujours, Alyce ORAN soutient sa camarade bleue quoi qu'il lui en coute. Elle n'a beau pas être une Poufsouffle, elle connait le sens du mois loyauté. Un geste bien noble aux premiers abords, mais qui n'était pas des plus judicieux. Serait-ce bien du cake collé dans ses cheveux ? ( 7 )

Alyse DELGADO s'ennuyait à mourir. Pourquoi s'était-elle levée ce matin ? Tout les préfets et directrices de maison n'étaient même pas là. Elle ne tenait pas à prendre part à la discussion. Mais qu'est-ce qu'elle s'ennuyait ! Lasse, elle s'approcha doucement de la table où étaient disposés les encas, saisit un petit cake avec un glaçage collant et le jeta sur Miss Oran, avant l'intervention peu joyeuse de la directrice des Poufsouffle. ( 7 )

Isabel ALMEIDA n'en croyait pas ses yeux. Sa propre préfète osait balancer de la nourriture sur ses camarades ! Ce n'était décidément pas digne d'une jaune et noire. La professeur attrapa son élève par l'oreille et sortit ainsi de la pièce, lançant au passage un regard à la directrice de Poudlard pour qu'elle arrange les choses. ( 14 ) +1

Kristen LOEWY, en tant que bonne directrice, essaye de calmer le jeu en usant de son autorité.. que tout le monde semble ignorer. Au delà de l'agacement, la jeune femme change radicalement d'expression, troquant son calme incontestable contre...un air meurtrier se dessinant sur son visage. On dirait bien qu'il va y avoir un meurtre... ( 7 )

Il n'en restera qu'un

En ce beau samedi matin, tout semble calme au château de Poudlard. La plupart des élève dort encore paisiblement dans leurs dortoirs respectifs, les professeurs sont déjà au travail, corrigeant leurs copies ou préparant leur prochain cours. Mais attendez, quel est ce vacarme assourdissant ? Viendrai-il de la salle des préfets ?

Ellen MULLER en va pas se laisser faire si facilement ! Laissant Miss Tourmaline crier à sa guise, elle incite sa préfète à l'aide de coups d'oeil insistants à commettre quelque chose qui la sortirait de cet embarras et refroidirait son accusatrice. Il faut croire qu'elle n'est pas à Serpentard pour rien ! ( 7 )

La pauvre Elisabeth CONNOR ne comprend strictement rien à ce que sa directrice de maison essaye de lui dire. Veut-elle qu'elle jette du gâteau sur la professeur de Sortilèges ? Ou bien c'est la cruche de thé glacé qu'elle doit utiliser ? Décidément, la professeur de Botanique n'est pas très douée pour donner des ordres sans parler... Totalement perdu, la jeune Connor finit par abandonner et va s'assoir sur la chaise la plus proche. ( 8 )

Meilla PRIMARD, quand à elle, ne compote pas rester sur le banc de touche. Elle clame haut et fort que, peu importe combien de temps le débat sera animé, Miss Muller a raison. On dirait que la nouvelle préfète en chef prenne position. Mais est-ce bien sage ? Son nouveau badge doit être bien léger, car il semble lui donner des ailes ! ( 9 )

Comme toujours, Alyce ORAN soutient sa camarade bleue quoi qu'il lui en coute. Elle n'a beau pas être une Poufsouffle, elle connait le sens du mois loyauté. Un geste bien noble aux premiers abords, mais qui n'était pas des plus judicieux. Serait-ce bien du cake collé dans ses cheveux ? ( 7 )

Alyse DELGADO s'ennuyait à mourir. Pourquoi s'était-elle levée ce matin ? Tout les préfets et directrices de maison n'étaient même pas là. Elle ne tenait pas à prendre part à la discussion. Mais qu'est-ce qu'elle s'ennuyait ! Lasse, elle s'approcha doucement de la table où étaient disposés les encas, saisit un petit cake avec un glaçage collant et le jeta sur Miss Oran, avant l'intervention peu joyeuse de la directrice des Poufsouffle. ( 7 )

Isabel ALMEIDA n'en croyait pas ses yeux. Sa propre préfète osait balancer de la nourriture sur ses camarades ! Ce n'était décidément pas digne d'une jaune et noire. La professeur attrapa son élève par l'oreille et sortit ainsi de la pièce, lançant au passage un regard à la directrice de Poudlard pour qu'elle arrange les choses. ( 15 ) +1

Kristen LOEWY, en tant que bonne directrice, essaye de calmer le jeu en usant de son autorité.. que tout le monde semble ignorer. Au delà de l'agacement, la jeune femme change radicalement d'expression, troquant son calme incontestable contre...un air meurtrier se dessinant sur son visage. On dirait bien qu'il va y avoir un meurtre... ( 5 ) -2

¤ Finisseuse des Frelons ¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤ Sixième année RPG ¤ Rédactrice ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~
Pas d’avatar
Ancien sorcier

Il n'en restera qu'un

En ce beau samedi matin, tout semble calme au château de Poudlard. La plupart des élève dort encore paisiblement dans leurs dortoirs respectifs, les professeurs sont déjà au travail, corrigeant leurs copies ou préparant leur prochain cours. Mais attendez, quel est ce vacarme assourdissant ? Viendrai-il de la salle des préfets ?

Ellen MULLER en va pas se laisser faire si facilement ! Laissant Miss Tourmaline crier à sa guise, elle incite sa préfète à l'aide de coups d'oeil insistants à commettre quelque chose qui la sortirait de cet embarras et refroidirait son accusatrice. Il faut croire qu'elle n'est pas à Serpentard pour rien ! ( 7 )

La pauvre Elisabeth CONNOR ne comprend strictement rien à ce que sa directrice de maison essaye de lui dire. Veut-elle qu'elle jette du gâteau sur la professeur de Sortilèges ? Ou bien c'est la cruche de thé glacé qu'elle doit utiliser ? Décidément, la professeur de Botanique n'est pas très douée pour donner des ordres sans parler... Totalement perdu, la jeune Connor finit par abandonner et va s'assoir sur la chaise la plus proche. ( 9 ) +1

Meilla PRIMARD, quand à elle, ne compote pas rester sur le banc de touche. Elle clame haut et fort que, peu importe combien de temps le débat sera animé, Miss Muller a raison. On dirait que la nouvelle préfète en chef prenne position. Mais est-ce bien sage ? Son nouveau badge doit être bien léger, car il semble lui donner des ailes ! ( 9 )

Comme toujours, Alyce ORAN soutient sa camarade bleue quoi qu'il lui en coute. Elle n'a beau pas être une Poufsouffle, elle connait le sens du mois loyauté. Un geste bien noble aux premiers abords, mais qui n'était pas des plus judicieux. Serait-ce bien du cake collé dans ses cheveux ? ( 7 )

Alyse DELGADO s'ennuyait à mourir. Pourquoi s'était-elle levée ce matin ? Tout les préfets et directrices de maison n'étaient même pas là. Elle ne tenait pas à prendre part à la discussion. Mais qu'est-ce qu'elle s'ennuyait ! Lasse, elle s'approcha doucement de la table où étaient disposés les encas, saisit un petit cake avec un glaçage collant et le jeta sur Miss Oran, avant l'intervention peu joyeuse de la directrice des Poufsouffle. ( 5 ) -2

Isabel ALMEIDA n'en croyait pas ses yeux. Sa propre préfète osait balancer de la nourriture sur ses camarades ! Ce n'était décidément pas digne d'une jaune et noire. La professeur attrapa son élève par l'oreille et sortit ainsi de la pièce, lançant au passage un regard à la directrice de Poudlard pour qu'elle arrange les choses. ( 15 )

Kristen LOEWY, en tant que bonne directrice, essaye de calmer le jeu en usant de son autorité.. que tout le monde semble ignorer. Au delà de l'agacement, la jeune femme change radicalement d'expression, troquant son calme incontestable contre...un air meurtrier se dessinant sur son visage. On dirait bien qu'il va y avoir un meurtre... ( 5 )
Pas d’avatar
Ancien sorcier

Il n'en restera qu'un

En ce beau samedi matin, tout semble calme au château de Poudlard. La plupart des élève dort encore paisiblement dans leurs dortoirs respectifs, les professeurs sont déjà au travail, corrigeant leurs copies ou préparant leur prochain cours. Mais attendez, quel est ce vacarme assourdissant ? Viendrai-il de la salle des préfets ?

Ellen MULLER en va pas se laisser faire si facilement ! Laissant Miss Tourmaline crier à sa guise, elle incite sa préfète à l'aide de coups d'oeil insistants à commettre quelque chose qui la sortirait de cet embarras et refroidirait son accusatrice. Il faut croire qu'elle n'est pas à Serpentard pour rien ! ( 7 )

La pauvre Elisabeth CONNOR ne comprend strictement rien à ce que sa directrice de maison essaye de lui dire. Veut-elle qu'elle jette du gâteau sur la professeur de Sortilèges ? Ou bien c'est la cruche de thé glacé qu'elle doit utiliser ? Décidément, la professeur de Botanique n'est pas très douée pour donner des ordres sans parler... Totalement perdu, la jeune Connor finit par abandonner et va s'assoir sur la chaise la plus proche. ( 9 )

Meilla PRIMARD, quand à elle, ne compote pas rester sur le banc de touche. Elle clame haut et fort que, peu importe combien de temps le débat sera animé, Miss Muller a raison. On dirait que la nouvelle préfète en chef prenne position. Mais est-ce bien sage ? Son nouveau badge doit être bien léger, car il semble lui donner des ailes ! ( 9 )

Comme toujours, Alyce ORAN soutient sa camarade bleue quoi qu'il lui en coute. Elle n'a beau pas être une Poufsouffle, elle connait le sens du mois loyauté. Un geste bien noble aux premiers abords, mais qui n'était pas des plus judicieux. Serait-ce bien du cake collé dans ses cheveux ? ( 7 )

Alyse DELGADO s'ennuyait à mourir. Pourquoi s'était-elle levée ce matin ? Tout les préfets et directrices de maison n'étaient même pas là. Elle ne tenait pas à prendre part à la discussion. Mais qu'est-ce qu'elle s'ennuyait ! Lasse, elle s'approcha doucement de la table où étaient disposés les encas, saisit un petit cake avec un glaçage collant et le jeta sur Miss Oran, avant l'intervention peu joyeuse de la directrice des Poufsouffle. ( 3 ) -2

Isabel ALMEIDA n'en croyait pas ses yeux. Sa propre préfète osait balancer de la nourriture sur ses camarades ! Ce n'était décidément pas digne d'une jaune et noire. La professeur attrapa son élève par l'oreille et sortit ainsi de la pièce, lançant au passage un regard à la directrice de Poudlard pour qu'elle arrange les choses. ( 16 ) +1

Kristen LOEWY, en tant que bonne directrice, essaye de calmer le jeu en usant de son autorité.. que tout le monde semble ignorer. Au delà de l'agacement, la jeune femme change radicalement d'expression, troquant son calme incontestable contre...un air meurtrier se dessinant sur son visage. On dirait bien qu'il va y avoir un meurtre... ( 5 )

Il n'en restera qu'un

En ce beau samedi matin, tout semble calme au château de Poudlard. La plupart des élève dort encore paisiblement dans leurs dortoirs respectifs, les professeurs sont déjà au travail, corrigeant leurs copies ou préparant leur prochain cours. Mais attendez, quel est ce vacarme assourdissant ? Viendrai-il de la salle des préfets ?

Ellen MULLER en va pas se laisser faire si facilement ! Laissant Miss Tourmaline crier à sa guise, elle incite sa préfète à l'aide de coups d'oeil insistants à commettre quelque chose qui la sortirait de cet embarras et refroidirait son accusatrice. Il faut croire qu'elle n'est pas à Serpentard pour rien ! ( 7 )

La pauvre Elisabeth CONNOR ne comprend strictement rien à ce que sa directrice de maison essaye de lui dire. Veut-elle qu'elle jette du gâteau sur la professeur de Sortilèges ? Ou bien c'est la cruche de thé glacé qu'elle doit utiliser ? Décidément, la professeur de Botanique n'est pas très douée pour donner des ordres sans parler... Totalement perdu, la jeune Connor finit par abandonner et va s'assoir sur la chaise la plus proche. ( 9 )

Meilla PRIMARD, quand à elle, ne compote pas rester sur le banc de touche. Elle clame haut et fort que, peu importe combien de temps le débat sera animé, Miss Muller a raison. On dirait que la nouvelle préfète en chef prenne position. Mais est-ce bien sage ? Son nouveau badge doit être bien léger, car il semble lui donner des ailes ! ( 10 ) +1

Comme toujours, Alyce ORAN soutient sa camarade bleue quoi qu'il lui en coute. Elle n'a beau pas être une Poufsouffle, elle connait le sens du mois loyauté. Un geste bien noble aux premiers abords, mais qui n'était pas des plus judicieux. Serait-ce bien du cake collé dans ses cheveux ? ( 5 ) -2

Alyse DELGADO s'ennuyait à mourir. Pourquoi s'était-elle levée ce matin ? Tout les préfets et directrices de maison n'étaient même pas là. Elle ne tenait pas à prendre part à la discussion. Mais qu'est-ce qu'elle s'ennuyait ! Lasse, elle s'approcha doucement de la table où étaient disposés les encas, saisit un petit cake avec un glaçage collant et le jeta sur Miss Oran, avant l'intervention peu joyeuse de la directrice des Poufsouffle. ( 3 )

Isabel ALMEIDA n'en croyait pas ses yeux. Sa propre préfète osait balancer de la nourriture sur ses camarades ! Ce n'était décidément pas digne d'une jaune et noire. La professeur attrapa son élève par l'oreille et sortit ainsi de la pièce, lançant au passage un regard à la directrice de Poudlard pour qu'elle arrange les choses. ( 16 )

Kristen LOEWY, en tant que bonne directrice, essaye de calmer le jeu en usant de son autorité.. que tout le monde semble ignorer. Au delà de l'agacement, la jeune femme change radicalement d'expression, troquant son calme incontestable contre...un air meurtrier se dessinant sur son visage. On dirait bien qu'il va y avoir un meurtre... ( 5 )

Professeur de Soins aux Créatures Magiques.
Pas d’avatar
Ancien sorcier

Il n'en restera qu'un

En ce beau samedi matin, tout semble calme au château de Poudlard. La plupart des élève dort encore paisiblement dans leurs dortoirs respectifs, les professeurs sont déjà au travail, corrigeant leurs copies ou préparant leur prochain cours. Mais attendez, quel est ce vacarme assourdissant ? Viendrai-il de la salle des préfets ?

Ellen MULLER en va pas se laisser faire si facilement ! Laissant Miss Tourmaline crier à sa guise, elle incite sa préfète à l'aide de coups d'oeil insistants à commettre quelque chose qui la sortirait de cet embarras et refroidirait son accusatrice. Il faut croire qu'elle n'est pas à Serpentard pour rien ! ( 7 )

La pauvre Elisabeth CONNOR ne comprend strictement rien à ce que sa directrice de maison essaye de lui dire. Veut-elle qu'elle jette du gâteau sur la professeur de Sortilèges ? Ou bien c'est la cruche de thé glacé qu'elle doit utiliser ? Décidément, la professeur de Botanique n'est pas très douée pour donner des ordres sans parler... Totalement perdu, la jeune Connor finit par abandonner et va s'assoir sur la chaise la plus proche. ( 9 )

Meilla PRIMARD, quand à elle, ne compote pas rester sur le banc de touche. Elle clame haut et fort que, peu importe combien de temps le débat sera animé, Miss Muller a raison. On dirait que la nouvelle préfète en chef prenne position. Mais est-ce bien sage ? Son nouveau badge doit être bien léger, car il semble lui donner des ailes ! ( 10 )

Comme toujours, Alyce ORAN soutient sa camarade bleue quoi qu'il lui en coute. Elle n'a beau pas être une Poufsouffle, elle connait le sens du mois loyauté. Un geste bien noble aux premiers abords, mais qui n'était pas des plus judicieux. Serait-ce bien du cake collé dans ses cheveux ? ( 4 ) -1

Alyse DELGADO s'ennuyait à mourir. Pourquoi s'était-elle levée ce matin ? Tout les préfets et directrices de maison n'étaient même pas là. Elle ne tenait pas à prendre part à la discussion. Mais qu'est-ce qu'elle s'ennuyait ! Lasse, elle s'approcha doucement de la table où étaient disposés les encas, saisit un petit cake avec un glaçage collant et le jeta sur Miss Oran, avant l'intervention peu joyeuse de la directrice des Poufsouffle. ( 2 ) -1

Isabel ALMEIDA n'en croyait pas ses yeux. Sa propre préfète osait balancer de la nourriture sur ses camarades ! Ce n'était décidément pas digne d'une jaune et noire. La professeur attrapa son élève par l'oreille et sortit ainsi de la pièce, lançant au passage un regard à la directrice de Poudlard pour qu'elle arrange les choses. ( 17 ) +1

Kristen LOEWY, en tant que bonne directrice, essaye de calmer le jeu en usant de son autorité.. que tout le monde semble ignorer. Au delà de l'agacement, la jeune femme change radicalement d'expression, troquant son calme incontestable contre...un air meurtrier se dessinant sur son visage. On dirait bien qu'il va y avoir un meurtre... ( 5 )

Il n'en restera qu'un

En ce beau samedi matin, tout semble calme au château de Poudlard. La plupart des élève dort encore paisiblement dans leurs dortoirs respectifs, les professeurs sont déjà au travail, corrigeant leurs copies ou préparant leur prochain cours. Mais attendez, quel est ce vacarme assourdissant ? Viendrai-il de la salle des préfets ?

Ellen MULLER en va pas se laisser faire si facilement ! Laissant Miss Tourmaline crier à sa guise, elle incite sa préfète à l'aide de coups d'oeil insistants à commettre quelque chose qui la sortirait de cet embarras et refroidirait son accusatrice. Il faut croire qu'elle n'est pas à Serpentard pour rien ! ( 7 )

La pauvre Elisabeth CONNOR ne comprend strictement rien à ce que sa directrice de maison essaye de lui dire. Veut-elle qu'elle jette du gâteau sur la professeur de Sortilèges ? Ou bien c'est la cruche de thé glacé qu'elle doit utiliser ? Décidément, la professeur de Botanique n'est pas très douée pour donner des ordres sans parler... Totalement perdu, la jeune Connor finit par abandonner et va s'assoir sur la chaise la plus proche. ( 9 )

Meilla PRIMARD, quand à elle, ne compote pas rester sur le banc de touche. Elle clame haut et fort que, peu importe combien de temps le débat sera animé, Miss Muller a raison. On dirait que la nouvelle préfète en chef prenne position. Mais est-ce bien sage ? Son nouveau badge doit être bien léger, car il semble lui donner des ailes ! ( 10 )

Comme toujours, Alyce ORAN soutient sa camarade bleue quoi qu'il lui en coute. Elle n'a beau pas être une Poufsouffle, elle connait le sens du mois loyauté. Un geste bien noble aux premiers abords, mais qui n'était pas des plus judicieux. Serait-ce bien du cake collé dans ses cheveux ? ( 2 ) -2

Alyse DELGADO s'ennuyait à mourir. Pourquoi s'était-elle levée ce matin ? Tout les préfets et directrices de maison n'étaient même pas là. Elle ne tenait pas à prendre part à la discussion. Mais qu'est-ce qu'elle s'ennuyait ! Lasse, elle s'approcha doucement de la table où étaient disposés les encas, saisit un petit cake avec un glaçage collant et le jeta sur Miss Oran, avant l'intervention peu joyeuse de la directrice des Poufsouffle. ( 2 )

Isabel ALMEIDA n'en croyait pas ses yeux. Sa propre préfète osait balancer de la nourriture sur ses camarades ! Ce n'était décidément pas digne d'une jaune et noire. La professeur attrapa son élève par l'oreille et sortit ainsi de la pièce, lançant au passage un regard à la directrice de Poudlard pour qu'elle arrange les choses. ( 18 ) +1

Kristen LOEWY, en tant que bonne directrice, essaye de calmer le jeu en usant de son autorité.. que tout le monde semble ignorer. Au delà de l'agacement, la jeune femme change radicalement d'expression, troquant son calme incontestable contre...un air meurtrier se dessinant sur son visage. On dirait bien qu'il va y avoir un meurtre... ( 5 )

¤ Finisseuse des Frelons ¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤ Sixième année RPG ¤ Rédactrice ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~
  Retour   Répondre