Salle de jeux

Inscription
Connexion
  Retour   Répondre

Il n'en restera qu'un

Parait qu'à Halloween on fait mille et une farces, que les gamins souvent manquent pas de panache, que leur blagues vaseuses sont parfois pas si sottes, et que même Peeves est forcé d'avouer qu'ils en ont dans la caboche. Je voudrais bien voir tout ça moi, mais du fond de là où je suis, je risque pas de voir grand-chose, d'autre que Miss Loewy. Je pousse ma beuglante aujourd'hui, parce que de temps en temps j'aimerais bien être sorti. Jouer la relique en histoire de la Magie, une fois l'an me poser sur des têtes excitées qui me disent jamais merci, je suis bon que pour ça, mais ça suffit. L'exploitation est abolie.

Je vais vous dire moi ce que je ferais à Kristen Loewy, qui me garde enfermée toute la sainte journée. Je vous l'assomme d'un coup de balai, au pire d'épée de Gryffondor, puis je la laisse endormie sur ses livres de philosophie, et puis je sort. Je pourrait enfin m'imposer, mettre mon grain de sel dans les couloirs que jamais, je n'ai vraiment pu observer. ( 15 )

Ensuite je file un peu plus haut, dans les salles communes des autres loupiots, ceux qui se disent plus courageux, que le plus grand des plus preux. Je grimperais sur les lits, celui de Gabriella Woods disons, qu'est censée aimer les bestioles et puis la nuit, et je déverserais ma cargaison, tout ces insectes que j'amasse, en prévision de cette farce, sur la tête de la dormeuse, avant de de m'enfuir en la traitant de gueuse. ( 0 ) [-2]

Manquera plus que les Poufsouffles, et même si j'ai une faiblesse pour eux, j'ai promis sur Merlin, que je m'occuperais de tout ceux, que je croiserais sur mon chemin. Alors dans la salle des Poufsouffle je mettrais les bonbons récupérés, et j'écrirais sur la table de chevet d'Elina Montmort, « cadeau des Serpentards, y'en a p'têtre un sur dix qu'est pas empoisonné ». J'espère qu'elle sera bien effrayée, en voyant qu'ils auront déjà été mangés, par ses camarades de chambrée. ( 6 ) [+1]

Pour le reste je ne vous raconterais pas, je vous laisse deviner et trembler jusqu'au doigts.

~ Antony n’est point un drame, Antony n’est point une tragédie, Antony n’est point une pièce de théâtre, Antony est une scène d’amour, de jalousie, de colère, en cinq actes. ~
~ Famille Schialom ~
Do not go gentle into that good night.

Il n'en restera qu'un

Parait qu'à Halloween on fait mille et une farces, que les gamins souvent manquent pas de panache, que leur blagues vaseuses sont parfois pas si sottes, et que même Peeves est forcé d'avouer qu'ils en ont dans la caboche. Je voudrais bien voir tout ça moi, mais du fond de là où je suis, je risque pas de voir grand-chose, d'autre que Miss Loewy. Je pousse ma beuglante aujourd'hui, parce que de temps en temps j'aimerais bien être sorti. Jouer la relique en histoire de la Magie, une fois l'an me poser sur des têtes excitées qui me disent jamais merci, je suis bon que pour ça, mais ça suffit. L'exploitation est abolie.

Je vais vous dire moi ce que je ferais à Kristen Loewy, qui me garde enfermée toute la sainte journée. Je vous l'assomme d'un coup de balai, au pire d'épée de Gryffondor, puis je la laisse endormie sur ses livres de philosophie, et puis je sort. Je pourrait enfin m'imposer, mettre mon grain de sel dans les couloirs que jamais, je n'ai vraiment pu observer. ( 16 ) +1

Manquera plus que les Poufsouffles, et même si j'ai une faiblesse pour eux, j'ai promis sur Merlin, que je m'occuperais de tout ceux, que je croiserais sur mon chemin. Alors dans la salle des Poufsouffle je mettrais les bonbons récupérés, et j'écrirais sur la table de chevet d'Elina Montmort, « cadeau des Serpentards, y'en a p'têtre un sur dix qu'est pas empoisonné ». J'espère qu'elle sera bien effrayée, en voyant qu'ils auront déjà été mangés, par ses camarades de chambrée. ( 4 ) [-2]

Pour le reste je ne vous raconterais pas, je vous laisse deviner et trembler jusqu'au doigts.

~ Miss Loewy est puissance ~ ; il me fallait une signature, souvenir du bon vieux temps... :3
Amy Holloway sur un balai c'est genre un minimoys sur un brin d'herbe
Mon code couleur : #662240
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Il n'en restera qu'un

Parait qu'à Halloween on fait mille et une farces, que les gamins souvent manquent pas de panache, que leur blagues vaseuses sont parfois pas si sottes, et que même Peeves est forcé d'avouer qu'ils en ont dans la caboche. Je voudrais bien voir tout ça moi, mais du fond de là où je suis, je risque pas de voir grand-chose, d'autre que Miss Loewy. Je pousse ma beuglante aujourd'hui, parce que de temps en temps j'aimerais bien être sorti. Jouer la relique en histoire de la Magie, une fois l'an me poser sur des têtes excitées qui me disent jamais merci, je suis bon que pour ça, mais ça suffit. L'exploitation est abolie.

Je vais vous dire moi ce que je ferais à Kristen Loewy, qui me garde enfermée toute la sainte journée. Je vous l'assomme d'un coup de balai, au pire d'épée de Gryffondor, puis je la laisse endormie sur ses livres de philosophie, et puis je sort. Je pourrait enfin m'imposer, mettre mon grain de sel dans les couloirs que jamais, je n'ai vraiment pu observer. ( 17 ) [+1]

Manquera plus que les Poufsouffles, et même si j'ai une faiblesse pour eux, j'ai promis sur Merlin, que je m'occuperais de tout ceux, que je croiserais sur mon chemin. Alors dans la salle des Poufsouffle je mettrais les bonbons récupérés, et j'écrirais sur la table de chevet d'Elina Montmort, « cadeau des Serpentards, y'en a p'têtre un sur dix qu'est pas empoisonné ». J'espère qu'elle sera bien effrayée, en voyant qu'ils auront déjà été mangés, par ses camarades de chambrée. ( 2 ) [-2]

Pour le reste je ne vous raconterais pas, je vous laisse deviner et trembler jusqu'au doigts.

Il n'en restera qu'un

Parait qu'à Halloween on fait mille et une farces, que les gamins souvent manquent pas de panache, que leur blagues vaseuses sont parfois pas si sottes, et que même Peeves est forcé d'avouer qu'ils en ont dans la caboche. Je voudrais bien voir tout ça moi, mais du fond de là où je suis, je risque pas de voir grand-chose, d'autre que Miss Loewy. Je pousse ma beuglante aujourd'hui, parce que de temps en temps j'aimerais bien être sorti. Jouer la relique en histoire de la Magie, une fois l'an me poser sur des têtes excitées qui me disent jamais merci, je suis bon que pour ça, mais ça suffit. L'exploitation est abolie.

Je vais vous dire moi ce que je ferais à Kristen Loewy, qui me garde enfermée toute la sainte journée. Je vous l'assomme d'un coup de balai, au pire d'épée de Gryffondor, puis je la laisse endormie sur ses livres de philosophie, et puis je sort. Je pourrait enfin m'imposer, mettre mon grain de sel dans les couloirs que jamais, je n'ai vraiment pu observer. ( 17 ) [+1]

Manquera plus que les Poufsouffles, et même si j'ai une faiblesse pour eux, j'ai promis sur Merlin, que je m'occuperais de tout ceux, que je croiserais sur mon chemin. Alors dans la salle des Poufsouffle je mettrais les bonbons récupérés, et j'écrirais sur la table de chevet d'Elina Montmort, « cadeau des Serpentards, y'en a p'têtre un sur dix qu'est pas empoisonné ». J'espère qu'elle sera bien effrayée, en voyant qu'ils auront déjà été mangés, par ses camarades de chambrée. ( 0 ) -2

Pour le reste je ne vous raconterais pas, je vous laisse deviner et trembler jusqu'au doigts.

C'est donc madame Loewy qui remporte cette partie, ms félicitations à vous ! :)

Gryffondor du mois d'octobre 2015

Il n'en restera qu'un

Merci, quel honneur.. :lol:
Je vais donc demander à M. Dylan Swanson de faire mon éloge (pour qu'il persévère dans son idée selon laquelle je m'acharne à l'embêter). Et voici la nouvelle liste :

Le bal de Noël est enfin annoncé… et déjà, les ragots circulent : cœurs brisés, polygamie, plans diaboliques, projets farfelus, et j’en passe. Voyons tout cela de plus près.

J’ai entendu dire que Blanche Tourmaline avait voulu faire de son cher hibou, Grassouillet, son cavalier pour le bal. Malheureusement pour notre professeur de Sortilèges, l’oiseau aurait refusé, et outré, lui aurait picoré l’œil. La légende ne dit pas si le professeur Tourmaline a perdu son œil durant la bataille.

Si c’était le cas, elle pourrait toujours tenter de charmer le professeur de botanique, Edern Rhodes : il parait qu’il sait y faire avec les yeux manquants à l’appel. D’ailleurs, avant de se lancer pour inviter quelqu’un au bal, on aurait aperçu le directeur de Serpentard se lamenter dans les couloirs, épetalant la fleur dans son orbite et récitant : « Elle dira oui, elle dira non, elle dira qu’on verra ».

Personnellement, j’ai hâte de voir Ysalyne Benett à ce bal. Je la vois fort bien attendre Antony Vendrale devant l’entrée, et le voir arriver, Gwen Mirena suspendue à son bras. Les histoires de cœur des Serpentard sont trop compliquées pour nous, pauvres mortels, si vous voulez mon avis.

Toujours côté Serpentard, on ne doute pas que le chenapan de la soirée sera Wilson Kingson. On dit qu’il projette de détacher tous les ballons colorés, en criant d’un air victorieux : « Longue vie au foot ! » Tellement de ballons réunis dans une même pièce, on comprendrait qu’il ne puisse résister.

Ambre Baxrendhel, de son côté, passera la moitié du bal du côté du buffet, et quand retentiront les premières notes de "Hard Rock Hallelujah", se décidera à enfin se jeter sur la piste de danse, bousculant tout sur son passage. On dit même qu’elle rapportera sa batte afin de dégager le terrain, histoire d’être sure de pouvoir faire du headbang sans se cogner la tête contre quelqu’un. Une vraie furie, cette fille-là.

Paul Bricou, quant à lui, va passer la soirée entière à côté du buffet, mais pour une autre raison. On dit qu’il a pour projet de remplacer toutes les dragées surprise de Bertie Crochue goût pomme par ceux, de la même couleur, goût crotte de nez. On le savait moyennement gentil, mais alors là, sa cruauté attendrait des sommets !

Une rumeur court sur les élèves de Serdaigle. Il paraît que Noah Blodwell – vous savez, le petit blondinet aux bonnes joues, tout choupinou ? – entre dans la puberté. De ce fait, il se la joue mystérieux aux sentiments élevés et douloureux, du genre « mon cœur est pris, mais c'est trop dur de l'avouer. » une sorte de nouveau Rodolphe de Yonville Poudlard en (presque) plus dark. Bonne stratégie pour séduire les passionnées de lecture de Serdaigle.

Ce qui n’est pas pour déplaire à Meilla Primard, la couguar de Serdaigle. Des proches de Noah nous ont fourni des informations : l’étudiante de Septième année serait allée jusque dans la chambre du petit garçon, « parce que je suis sa marraine », a-t-elle déclaré innocemment. Ne nous demandons pas plus longtemps qui Meilla compte inviter au bal.

Chez les Gryffondor, on se mobilise autour d’un individu, le Don Juan des lions : je parle, vous l’aurez compris, de l’insaisissable Dylan Swanson. Après avoir crié à tout va son amour pour Melissandre, je cite : « [je suis] Amoureux fou de Mel’ », celui-ci nous fait croire que son cœur est peut-être bien pris par quelqu’un d’autre… Par pure méchanceté, le Gryffon donne des espoirs à toutes ses prétendantes : Shanti Sadhan, Laura Sombrelune, Halissa Nauden, et j’en passe.

S’il y en a une que ça n’atteint pas, c’est bien Abigail Lewis. La jeune fille, totalement hors de ces chamailleries « enfantines » préfère s’isoler hors de sa salle commune pour préparer un plaidoyer avec ses deux acolytes : Amaëlle Nelly et Joy Wedenjack. La magie de Noël, de toute façon, c’est pour les faibles. Râler, c’est mieux.

Get blazed, get blazed
And we raise a glass for the end of days

Il n'en restera qu'un

Le bal de Noël est enfin annoncé… et déjà, les ragots circulent : cœurs brisés, polygamie, plans diaboliques, projets farfelus, et j’en passe. Voyons tout cela de plus près.

J’ai entendu dire que Blanche Tourmaline avait voulu faire de son cher hibou, Grassouillet, son cavalier pour le bal. Malheureusement pour notre professeur de Sortilèges, l’oiseau aurait refusé, et outré, lui aurait picoré l’œil. La légende ne dit pas si le professeur Tourmaline a perdu son œil durant la bataille. (10)

Si c’était le cas, elle pourrait toujours tenter de charmer le professeur de botanique, Edern Rhodes : il parait qu’il sait y faire avec les yeux manquants à l’appel. D’ailleurs, avant de se lancer pour inviter quelqu’un au bal, on aurait aperçu le directeur de Serpentard se lamenter dans les couloirs, épetalant la fleur dans son orbite et récitant : « Elle dira oui, elle dira non, elle dira qu’on verra ». (10)

Personnellement, j’ai hâte de voir Ysalyne Benett à ce bal. Je la vois fort bien attendre Antony Vendrale devant l’entrée, et le voir arriver, Gwen Mirena suspendue à son bras. Les histoires de cœur des Serpentard sont trop compliquées pour nous, pauvres mortels, si vous voulez mon avis. (9) [-1]

Toujours côté Serpentard, on ne doute pas que le chenapan de la soirée sera Wilson Kingson. On dit qu’il projette de détacher tous les ballons colorés, en criant d’un air victorieux : « Longue vie au foot ! » Tellement de ballons réunis dans une même pièce, on comprendrait qu’il ne puisse résister. (10)

Ambre Baxrendhel, de son côté, passera la moitié du bal du côté du buffet, et quand retentiront les premières notes de "Hard Rock Hallelujah", se décidera à enfin se jeter sur la piste de danse, bousculant tout sur son passage. On dit même qu’elle rapportera sa batte afin de dégager le terrain, histoire d’être sure de pouvoir faire du headbang sans se cogner la tête contre quelqu’un. Une vraie furie, cette fille-là. (10)

Paul Bricou, quant à lui, va passer la soirée entière à côté du buffet, mais pour une autre raison. On dit qu’il a pour projet de remplacer toutes les dragées surprise de Bertie Crochue goût pomme par ceux, de la même couleur, goût crotte de nez. On le savait moyennement gentil, mais alors là, sa cruauté attendrait des sommets ! (9) [-1]

Une rumeur court sur les élèves de Serdaigle. Il paraît que Noah Blodwell – vous savez, le petit blondinet aux bonnes joues, tout choupinou ? – entre dans la puberté. De ce fait, il se la joue mystérieux aux sentiments élevés et douloureux, du genre « mon cœur est pris, mais c'est trop dur de l'avouer. » une sorte de nouveau Rodolphe de Yonville Poudlard en (presque) plus dark. Bonne stratégie pour séduire les passionnées de lecture de Serdaigle. (10)

Ce qui n’est pas pour déplaire à Meilla Primard, la couguar de Serdaigle. Des proches de Noah nous ont fourni des informations : l’étudiante de Septième année serait allée jusque dans la chambre du petit garçon, « parce que je suis sa marraine », a-t-elle déclaré innocemment. Ne nous demandons pas plus longtemps qui Meilla compte inviter au bal. (10)

Chez les Gryffondor, on se mobilise autour d’un individu, le Don Juan des lions : je parle, vous l’aurez compris, de l’insaisissable Dylan Swanson. Après avoir crié à tout va son amour pour Melissandre, je cite : « [je suis] Amoureux fou de Mel’ », celui-ci nous fait croire que son cœur est peut-être bien pris par quelqu’un d’autre… Par pure méchanceté, le Gryffon donne des espoirs à toutes ses prétendantes : Shanti Sadhan, Laura Sombrelune, Halissa Nauden, et j’en passe. (10)

S’il y en a une que ça n’atteint pas, c’est bien Abigail Lewis. La jeune fille, totalement hors de ces chamailleries « enfantines » préfère s’isoler hors de sa salle commune pour préparer un plaidoyer avec ses deux acolytes : Amaëlle Nelly et Joy Wedenjack. La magie de Noël, de toute façon, c’est pour les faibles. Râler, c’est mieux. (11) [+1]

Reducio
J'ai beaucoup aimé le passage de Meilla :roll:
Abigail, comploter ? Nooooon, impossible !

Ils étaient cœur d'œillets, des fleurs face aux fusils,
Enfants du Bataclan, enfants du paradis.

Il n'en restera qu'un

Le bal de Noël est enfin annoncé… et déjà, les ragots circulent : cœurs brisés, polygamie, plans diaboliques, projets farfelus, et j’en passe. Voyons tout cela de plus près.

J’ai entendu dire que Blanche Tourmaline avait voulu faire de son cher hibou, Grassouillet, son cavalier pour le bal. Malheureusement pour notre professeur de Sortilèges, l’oiseau aurait refusé, et outré, lui aurait picoré l’œil. La légende ne dit pas si le professeur Tourmaline a perdu son œil durant la bataille. (10)

Si c’était le cas, elle pourrait toujours tenter de charmer le professeur de botanique, Edern Rhodes : il parait qu’il sait y faire avec les yeux manquants à l’appel. D’ailleurs, avant de se lancer pour inviter quelqu’un au bal, on aurait aperçu le directeur de Serpentard se lamenter dans les couloirs, épetalant la fleur dans son orbite et récitant : « Elle dira oui, elle dira non, elle dira qu’on verra ». (10)

Personnellement, j’ai hâte de voir Ysalyne Benett à ce bal. Je la vois fort bien attendre Antony Vendrale devant l’entrée, et le voir arriver, Gwen Mirena suspendue à son bras. Les histoires de cœur des Serpentard sont trop compliquées pour nous, pauvres mortels, si vous voulez mon avis. (7) [-2]

Toujours côté Serpentard, on ne doute pas que le chenapan de la soirée sera Wilson Kingson. On dit qu’il projette de détacher tous les ballons colorés, en criant d’un air victorieux : « Longue vie au foot ! » Tellement de ballons réunis dans une même pièce, on comprendrait qu’il ne puisse résister. (10)

Ambre Baxrendhel, de son côté, passera la moitié du bal du côté du buffet, et quand retentiront les premières notes de "Hard Rock Hallelujah", se décidera à enfin se jeter sur la piste de danse, bousculant tout sur son passage. On dit même qu’elle rapportera sa batte afin de dégager le terrain, histoire d’être sure de pouvoir faire du headbang sans se cogner la tête contre quelqu’un. Une vraie furie, cette fille-là. (10)

Paul Bricou, quant à lui, va passer la soirée entière à côté du buffet, mais pour une autre raison. On dit qu’il a pour projet de remplacer toutes les dragées surprise de Bertie Crochue goût pomme par ceux, de la même couleur, goût crotte de nez. On le savait moyennement gentil, mais alors là, sa cruauté attendrait des sommets ! (9)

Une rumeur court sur les élèves de Serdaigle. Il paraît que Noah Blodwell – vous savez, le petit blondinet aux bonnes joues, tout choupinou ? – entre dans la puberté. De ce fait, il se la joue mystérieux aux sentiments élevés et douloureux, du genre « mon cœur est pris, mais c'est trop dur de l'avouer. » une sorte de nouveau Rodolphe de Yonville Poudlard en (presque) plus dark. Bonne stratégie pour séduire les passionnées de lecture de Serdaigle. (10)

Ce qui n’est pas pour déplaire à Meilla Primard, la couguar de Serdaigle. Des proches de Noah nous ont fourni des informations : l’étudiante de Septième année serait allée jusque dans la chambre du petit garçon, « parce que je suis sa marraine », a-t-elle déclaré innocemment. Ne nous demandons pas plus longtemps qui Meilla compte inviter au bal. (10)

Chez les Gryffondor, on se mobilise autour d’un individu, le Don Juan des lions : je parle, vous l’aurez compris, de l’insaisissable Dylan Swanson. Après avoir crié à tout va son amour pour Melissandre, je cite : « [je suis] Amoureux fou de Mel’ », celui-ci nous fait croire que son cœur est peut-être bien pris par quelqu’un d’autre… Par pure méchanceté, le Gryffon donne des espoirs à toutes ses prétendantes : Shanti Sadhan, Laura Sombrelune, Halissa Nauden, et j’en passe. (11) [+1]

S’il y en a une que ça n’atteint pas, c’est bien Abigail Lewis. La jeune fille, totalement hors de ces chamailleries « enfantines » préfère s'isoler hors de sa salle commune pour préparer un plaidoyer avec ses deux acolytes : Amaëlle Nelly et Joy Wedenjack. La magie de Noël, de toute façon, c’est pour les faibles. Râler, c’est mieux. (11)

26 ans et déjà à la retraite !
« La vie se présente à nous comme une certaine évolution dans le temps et une certaine complication dans l'espace. »

Il n'en restera qu'un

Le bal de Noël est enfin annoncé… et déjà, les ragots circulent : cœurs brisés, polygamie, plans diaboliques, projets farfelus, et j’en passe. Voyons tout cela de plus près.

J’ai entendu dire que Blanche Tourmaline avait voulu faire de son cher hibou, Grassouillet, son cavalier pour le bal. Malheureusement pour notre professeur de Sortilèges, l’oiseau aurait refusé, et outré, lui aurait picoré l’œil. La légende ne dit pas si le professeur Tourmaline a perdu son œil durant la bataille. (10)

Si c’était le cas, elle pourrait toujours tenter de charmer le professeur de botanique, Edern Rhodes : il parait qu’il sait y faire avec les yeux manquants à l’appel. D’ailleurs, avant de se lancer pour inviter quelqu’un au bal, on aurait aperçu le directeur de Serpentard se lamenter dans les couloirs, épetalant la fleur dans son orbite et récitant : « Elle dira oui, elle dira non, elle dira qu’on verra ». (10)

Personnellement, j’ai hâte de voir Ysalyne Benett à ce bal. Je la vois fort bien attendre Antony Vendrale devant l’entrée, et le voir arriver, Gwen Mirena suspendue à son bras. Les histoires de cœur des Serpentard sont trop compliquées pour nous, pauvres mortels, si vous voulez mon avis. (7)

Toujours côté Serpentard, on ne doute pas que le chenapan de la soirée sera Wilson Kingson. On dit qu’il projette de détacher tous les ballons colorés, en criant d’un air victorieux : « Longue vie au foot ! » Tellement de ballons réunis dans une même pièce, on comprendrait qu’il ne puisse résister. (10)

Ambre Baxrendhel, de son côté, passera la moitié du bal du côté du buffet, et quand retentiront les premières notes de "Hard Rock Hallelujah", se décidera à enfin se jeter sur la piste de danse, bousculant tout sur son passage. On dit même qu’elle rapportera sa batte afin de dégager le terrain, histoire d’être sure de pouvoir faire du headbang sans se cogner la tête contre quelqu’un. Une vraie furie, cette fille-là. (10)

Paul Bricou, quant à lui, va passer la soirée entière à côté du buffet, mais pour une autre raison. On dit qu’il a pour projet de remplacer toutes les dragées surprise de Bertie Crochue goût pomme par ceux, de la même couleur, goût crotte de nez. On le savait moyennement gentil, mais alors là, sa cruauté attendrait des sommets ! (9)

Une rumeur court sur les élèves de Serdaigle. Il paraît que Noah Blodwell – vous savez, le petit blondinet aux bonnes joues, tout choupinou ? – entre dans la puberté. De ce fait, il se la joue mystérieux aux sentiments élevés et douloureux, du genre « mon cœur est pris, mais c'est trop dur de l'avouer. » une sorte de nouveau Rodolphe de Yonville Poudlard en (presque) plus dark. Bonne stratégie pour séduire les passionnées de lecture de Serdaigle. (8 ) -2

Ce qui n’est pas pour déplaire à Meilla Primard, la couguar de Serdaigle. Des proches de Noah nous ont fourni des informations : l’étudiante de Septième année serait allée jusque dans la chambre du petit garçon, « parce que je suis sa marraine », a-t-elle déclaré innocemment. Ne nous demandons pas plus longtemps qui Meilla compte inviter au bal. (10)

Chez les Gryffondor, on se mobilise autour d’un individu, le Don Juan des lions : je parle, vous l’aurez compris, de l’insaisissable Dylan Swanson. Après avoir crié à tout va son amour pour Melissandre, je cite : « [je suis] Amoureux fou de Mel’ », celui-ci nous fait croire que son cœur est peut-être bien pris par quelqu’un d’autre… Par pure méchanceté, le Gryffon donne des espoirs à toutes ses prétendantes : Shanti Sadhan, Laura Sombrelune, Halissa Nauden, et j’en passe. (11)

S’il y en a une que ça n’atteint pas, c’est bien Abigail Lewis. La jeune fille, totalement hors de ces chamailleries « enfantines » préfère s'isoler hors de sa salle commune pour préparer un plaidoyer avec ses deux acolytes : Amaëlle Nelly et Joy Wedenjack. La magie de Noël, de toute façon, c’est pour les faibles. Râler, c’est mieux. (12) +1

↬ Remplaçante Poursuiveuse des Red Lights ↫
↬ Responsable des Nouveaux Arrivants ↫
↬ Lionceau ↫
/!\ Jeune enfant turbulente /!\

Il n'en restera qu'un

Le bal de Noël est enfin annoncé… et déjà, les ragots circulent : cœurs brisés, polygamie, plans diaboliques, projets farfelus, et j’en passe. Voyons tout cela de plus près.

J’ai entendu dire que Blanche Tourmaline avait voulu faire de son cher hibou, Grassouillet, son cavalier pour le bal. Malheureusement pour notre professeur de Sortilèges, l’oiseau aurait refusé, et outré, lui aurait picoré l’œil. La légende ne dit pas si le professeur Tourmaline a perdu son œil durant la bataille. (10)

Si c’était le cas, elle pourrait toujours tenter de charmer le professeur de botanique, Edern Rhodes : il parait qu’il sait y faire avec les yeux manquants à l’appel. D’ailleurs, avant de se lancer pour inviter quelqu’un au bal, on aurait aperçu le directeur de Serpentard se lamenter dans les couloirs, épetalant la fleur dans son orbite et récitant : « Elle dira oui, elle dira non, elle dira qu’on verra ». (10)

Personnellement, j’ai hâte de voir Ysalyne Benett à ce bal. Je la vois fort bien attendre Antony Vendrale devant l’entrée, et le voir arriver, Gwen Mirena suspendue à son bras. Les histoires de cœur des Serpentard sont trop compliquées pour nous, pauvres mortels, si vous voulez mon avis. (7)

Toujours côté Serpentard, on ne doute pas que le chenapan de la soirée sera Wilson Kingson. On dit qu’il projette de détacher tous les ballons colorés, en criant d’un air victorieux : « Longue vie au foot ! » Tellement de ballons réunis dans une même pièce, on comprendrait qu’il ne puisse résister. (10)

Ambre Baxrendhel, de son côté, passera la moitié du bal du côté du buffet, et quand retentiront les premières notes de "Hard Rock Hallelujah", se décidera à enfin se jeter sur la piste de danse, bousculant tout sur son passage. On dit même qu’elle rapportera sa batte afin de dégager le terrain, histoire d’être sure de pouvoir faire du headbang sans se cogner la tête contre quelqu’un. Une vraie furie, cette fille-là. (10)

Paul Bricou, quant à lui, va passer la soirée entière à côté du buffet, mais pour une autre raison. On dit qu’il a pour projet de remplacer toutes les dragées surprise de Bertie Crochue goût pomme par ceux, de la même couleur, goût crotte de nez. On le savait moyennement gentil, mais alors là, sa cruauté attendrait des sommets ! ( 7 ) - 2

Une rumeur court sur les élèves de Serdaigle. Il paraît que Noah Blodwell – vous savez, le petit blondinet aux bonnes joues, tout choupinou ? – entre dans la puberté. De ce fait, il se la joue mystérieux aux sentiments élevés et douloureux, du genre « mon cœur est pris, mais c'est trop dur de l'avouer. » une sorte de nouveau Rodolphe de Yonville Poudlard en (presque) plus dark. Bonne stratégie pour séduire les passionnées de lecture de Serdaigle. ( 9 ) +1

Ce qui n’est pas pour déplaire à Meilla Primard, la couguar de Serdaigle. Des proches de Noah nous ont fourni des informations : l’étudiante de Septième année serait allée jusque dans la chambre du petit garçon, « parce que je suis sa marraine », a-t-elle déclaré innocemment. Ne nous demandons pas plus longtemps qui Meilla compte inviter au bal. (10)

Chez les Gryffondor, on se mobilise autour d’un individu, le Don Juan des lions : je parle, vous l’aurez compris, de l’insaisissable Dylan Swanson. Après avoir crié à tout va son amour pour Melissandre, je cite : « [je suis] Amoureux fou de Mel’ », celui-ci nous fait croire que son cœur est peut-être bien pris par quelqu’un d’autre… Par pure méchanceté, le Gryffon donne des espoirs à toutes ses prétendantes : Shanti Sadhan, Laura Sombrelune, Halissa Nauden, et j’en passe. (11)

S’il y en a une que ça n’atteint pas, c’est bien Abigail Lewis. La jeune fille, totalement hors de ces chamailleries « enfantines » préfère s'isoler hors de sa salle commune pour préparer un plaidoyer avec ses deux acolytes : Amaëlle Nelly et Joy Wedenjack. La magie de Noël, de toute façon, c’est pour les faibles. Râler, c’est mieux. (12)

Reducio
Sérieusement, le Don Juan des Lions ? Z'avez pas fini avec c'thistoire ?

Gryffondor du mois d'octobre 2015

Il n'en restera qu'un

]Le bal de Noël est enfin annoncé… et déjà, les ragots circulent : cœurs brisés, polygamie, plans diaboliques, projets farfelus, et j’en passe. Voyons tout cela de plus près.

J’ai entendu dire que Blanche Tourmaline avait voulu faire de son cher hibou, Grassouillet, son cavalier pour le bal. Malheureusement pour notre professeur de Sortilèges, l’oiseau aurait refusé, et outré, lui aurait picoré l’œil. La légende ne dit pas si le professeur Tourmaline a perdu son œil durant la bataille. (10)

Si c’était le cas, elle pourrait toujours tenter de charmer le professeur de botanique, Edern Rhodes : il parait qu’il sait y faire avec les yeux manquants à l’appel. D’ailleurs, avant de se lancer pour inviter quelqu’un au bal, on aurait aperçu le directeur de Serpentard se lamenter dans les couloirs, épetalant la fleur dans son orbite et récitant : « Elle dira oui, elle dira non, elle dira qu’on verra ». (10)

Personnellement, j’ai hâte de voir Ysalyne Benett à ce bal. Je la vois fort bien attendre Antony Vendrale devant l’entrée, et le voir arriver, Gwen Mirena suspendue à son bras. Les histoires de cœur des Serpentard sont trop compliquées pour nous, pauvres mortels, si vous voulez mon avis. (7)

Toujours côté Serpentard, on ne doute pas que le chenapan de la soirée sera Wilson Kingson. On dit qu’il projette de détacher tous les ballons colorés, en criant d’un air victorieux : « Longue vie au foot ! » Tellement de ballons réunis dans une même pièce, on comprendrait qu’il ne puisse résister. (10)

Ambre Baxrendhel, de son côté, passera la moitié du bal du côté du buffet, et quand retentiront les premières notes de "Hard Rock Hallelujah", se décidera à enfin se jeter sur la piste de danse, bousculant tout sur son passage. On dit même qu’elle rapportera sa batte afin de dégager le terrain, histoire d’être sure de pouvoir faire du headbang sans se cogner la tête contre quelqu’un. Une vraie furie, cette fille-là. (10)

Paul Bricou, quant à lui, va passer la soirée entière à côté du buffet, mais pour une autre raison. On dit qu’il a pour projet de remplacer toutes les dragées surprise de Bertie Crochue goût pomme par ceux, de la même couleur, goût crotte de nez. On le savait moyennement gentil, mais alors là, sa cruauté attendrait des sommets ! ( 7 )

Une rumeur court sur les élèves de Serdaigle. Il paraît que Noah Blodwell – vous savez, le petit blondinet aux bonnes joues, tout choupinou ? – entre dans la puberté. De ce fait, il se la joue mystérieux aux sentiments élevés et douloureux, du genre « mon cœur est pris, mais c'est trop dur de l'avouer. » une sorte de nouveau Rodolphe de Yonville Poudlard en (presque) plus dark. Bonne stratégie pour séduire les passionnées de lecture de Serdaigle. ( 9 )

Ce qui n’est pas pour déplaire à Meilla Primard, la couguar de Serdaigle. Des proches de Noah nous ont fourni des informations : l’étudiante de Septième année serait allée jusque dans la chambre du petit garçon, « parce que je suis sa marraine », a-t-elle déclaré innocemment. Ne nous demandons pas plus longtemps qui Meilla compte inviter au bal. (8 ) -2

Chez les Gryffondor, on se mobilise autour d’un individu, le Don Juan des lions : je parle, vous l’aurez compris, de l’insaisissable Dylan Swanson. Après avoir crié à tout va son amour pour Melissandre, je cite : « [je suis] Amoureux fou de Mel’ », celui-ci nous fait croire que son cœur est peut-être bien pris par quelqu’un d’autre… Par pure méchanceté, le Gryffon donne des espoirs à toutes ses prétendantes : Shanti Sadhan, Laura Sombrelune, Halissa Nauden, et j’en passe. (11)

S’il y en a une que ça n’atteint pas, c’est bien Abigail Lewis. La jeune fille, totalement hors de ces chamailleries « enfantines » préfère s'isoler hors de sa salle commune pour préparer un plaidoyer avec ses deux acolytes : Amaëlle Nelly et Joy Wedenjack. La magie de Noël, de toute façon, c’est pour les faibles. Râler, c’est mieux. (13) +1

~En voyage autour du monde et en couple avec la fille la plus extraordinaire du monde ~
Attention, apparition de carottes hallucinogènes dans le secteur des ornithorynques.

Il n'en restera qu'un

Le bal de Noël est enfin annoncé… et déjà, les ragots circulent : cœurs brisés, polygamie, plans diaboliques, projets farfelus, et j’en passe. Voyons tout cela de plus près.

J’ai entendu dire que Blanche Tourmaline avait voulu faire de son cher hibou, Grassouillet, son cavalier pour le bal. Malheureusement pour notre professeur de Sortilèges, l’oiseau aurait refusé, et outré, lui aurait picoré l’œil. La légende ne dit pas si le professeur Tourmaline a perdu son œil durant la bataille. (10)

Si c’était le cas, elle pourrait toujours tenter de charmer le professeur de botanique, Edern Rhodes : il parait qu’il sait y faire avec les yeux manquants à l’appel. D’ailleurs, avant de se lancer pour inviter quelqu’un au bal, on aurait aperçu le directeur de Serpentard se lamenter dans les couloirs, épetalant la fleur dans son orbite et récitant : « Elle dira oui, elle dira non, elle dira qu’on verra ». (10)

Personnellement, j’ai hâte de voir Ysalyne Benett à ce bal. Je la vois fort bien attendre Antony Vendrale devant l’entrée, et le voir arriver, Gwen Mirena suspendue à son bras. Les histoires de cœur des Serpentard sont trop compliquées pour nous, pauvres mortels, si vous voulez mon avis. (5) -2

Toujours côté Serpentard, on ne doute pas que le chenapan de la soirée sera Wilson Kingson. On dit qu’il projette de détacher tous les ballons colorés, en criant d’un air victorieux : « Longue vie au foot ! » Tellement de ballons réunis dans une même pièce, on comprendrait qu’il ne puisse résister. (10)

Ambre Baxrendhel, de son côté, passera la moitié du bal du côté du buffet, et quand retentiront les premières notes de "Hard Rock Hallelujah", se décidera à enfin se jeter sur la piste de danse, bousculant tout sur son passage. On dit même qu’elle rapportera sa batte afin de dégager le terrain, histoire d’être sure de pouvoir faire du headbang sans se cogner la tête contre quelqu’un. Une vraie furie, cette fille-là. (10)

Paul Bricou, quant à lui, va passer la soirée entière à côté du buffet, mais pour une autre raison. On dit qu’il a pour projet de remplacer toutes les dragées surprise de Bertie Crochue goût pomme par ceux, de la même couleur, goût crotte de nez. On le savait moyennement gentil, mais alors là, sa cruauté attendrait des sommets ! ( 7 )

Une rumeur court sur les élèves de Serdaigle. Il paraît que Noah Blodwell – vous savez, le petit blondinet aux bonnes joues, tout choupinou ? – entre dans la puberté. De ce fait, il se la joue mystérieux aux sentiments élevés et douloureux, du genre « mon cœur est pris, mais c'est trop dur de l'avouer. » une sorte de nouveau Rodolphe de Yonville Poudlard en (presque) plus dark. Bonne stratégie pour séduire les passionnées de lecture de Serdaigle. ( 9 )

Ce qui n’est pas pour déplaire à Meilla Primard, la couguar de Serdaigle. Des proches de Noah nous ont fourni des informations : l’étudiante de Septième année serait allée jusque dans la chambre du petit garçon, « parce que je suis sa marraine », a-t-elle déclaré innocemment. Ne nous demandons pas plus longtemps qui Meilla compte inviter au bal. (8 )

Chez les Gryffondor, on se mobilise autour d’un individu, le Don Juan des lions : je parle, vous l’aurez compris, de l’insaisissable Dylan Swanson. Après avoir crié à tout va son amour pour Melissandre, je cite : « [je suis] Amoureux fou de Mel’ », celui-ci nous fait croire que son cœur est peut-être bien pris par quelqu’un d’autre… Par pure méchanceté, le Gryffon donne des espoirs à toutes ses prétendantes : Shanti Sadhan, Laura Sombrelune, Halissa Nauden, et j’en passe. (12) +1

S’il y en a une que ça n’atteint pas, c’est bien Abigail Lewis. La jeune fille, totalement hors de ces chamailleries « enfantines » préfère s'isoler hors de sa salle commune pour préparer un plaidoyer avec ses deux acolytes : Amaëlle Nelly et Joy Wedenjack. La magie de Noël, de toute façon, c’est pour les faibles. Râler, c’est mieux. (13)

26 ans et déjà à la retraite !
« La vie se présente à nous comme une certaine évolution dans le temps et une certaine complication dans l'espace. »

Il n'en restera qu'un

Le bal de Noël est enfin annoncé… et déjà, les ragots circulent : cœurs brisés, polygamie, plans diaboliques, projets farfelus, et j’en passe. Voyons tout cela de plus près.

J’ai entendu dire que Blanche Tourmaline avait voulu faire de son cher hibou, Grassouillet, son cavalier pour le bal. Malheureusement pour notre professeur de Sortilèges, l’oiseau aurait refusé, et outré, lui aurait picoré l’œil. La légende ne dit pas si le professeur Tourmaline a perdu son œil durant la bataille. (10)

Si c’était le cas, elle pourrait toujours tenter de charmer le professeur de botanique, Edern Rhodes : il parait qu’il sait y faire avec les yeux manquants à l’appel. D’ailleurs, avant de se lancer pour inviter quelqu’un au bal, on aurait aperçu le directeur de Serpentard se lamenter dans les couloirs, épetalant la fleur dans son orbite et récitant : « Elle dira oui, elle dira non, elle dira qu’on verra ». (10)

Personnellement, j’ai hâte de voir Ysalyne Benett à ce bal. Je la vois fort bien attendre Antony Vendrale devant l’entrée, et le voir arriver, Gwen Mirena suspendue à son bras. Les histoires de cœur des Serpentard sont trop compliquées pour nous, pauvres mortels, si vous voulez mon avis. (3) [-2]

Toujours côté Serpentard, on ne doute pas que le chenapan de la soirée sera Wilson Kingson. On dit qu’il projette de détacher tous les ballons colorés, en criant d’un air victorieux : « Longue vie au foot ! » Tellement de ballons réunis dans une même pièce, on comprendrait qu’il ne puisse résister. (10)

Ambre Baxrendhel, de son côté, passera la moitié du bal du côté du buffet, et quand retentiront les premières notes de "Hard Rock Hallelujah", se décidera à enfin se jeter sur la piste de danse, bousculant tout sur son passage. On dit même qu’elle rapportera sa batte afin de dégager le terrain, histoire d’être sure de pouvoir faire du headbang sans se cogner la tête contre quelqu’un. Une vraie furie, cette fille-là. (10)

Paul Bricou, quant à lui, va passer la soirée entière à côté du buffet, mais pour une autre raison. On dit qu’il a pour projet de remplacer toutes les dragées surprise de Bertie Crochue goût pomme par ceux, de la même couleur, goût crotte de nez. On le savait moyennement gentil, mais alors là, sa cruauté attendrait des sommets ! ( 7 )

Une rumeur court sur les élèves de Serdaigle. Il paraît que Noah Blodwell – vous savez, le petit blondinet aux bonnes joues, tout choupinou ? – entre dans la puberté. De ce fait, il se la joue mystérieux aux sentiments élevés et douloureux, du genre « mon cœur est pris, mais c'est trop dur de l'avouer. » une sorte de nouveau Rodolphe de Yonville Poudlard en (presque) plus dark. Bonne stratégie pour séduire les passionnées de lecture de Serdaigle. ( 9 )

Ce qui n’est pas pour déplaire à Meilla Primard, la couguar de Serdaigle. Des proches de Noah nous ont fourni des informations : l’étudiante de Septième année serait allée jusque dans la chambre du petit garçon, « parce que je suis sa marraine », a-t-elle déclaré innocemment. Ne nous demandons pas plus longtemps qui Meilla compte inviter au bal. (8 )

Chez les Gryffondor, on se mobilise autour d’un individu, le Don Juan des lions : je parle, vous l’aurez compris, de l’insaisissable Dylan Swanson. Après avoir crié à tout va son amour pour Melissandre, je cite : « [je suis] Amoureux fou de Mel’ », celui-ci nous fait croire que son cœur est peut-être bien pris par quelqu’un d’autre… Par pure méchanceté, le Gryffon donne des espoirs à toutes ses prétendantes : Shanti Sadhan, Laura Sombrelune, Halissa Nauden, et j’en passe. (12)

S’il y en a une que ça n’atteint pas, c’est bien Abigail Lewis. La jeune fille, totalement hors de ces chamailleries « enfantines » préfère s'isoler hors de sa salle commune pour préparer un plaidoyer avec ses deux acolytes : Amaëlle Nelly et Joy Wedenjack. La magie de Noël, de toute façon, c’est pour les faibles. Râler, c’est mieux. (14) [+1]

Ils étaient cœur d'œillets, des fleurs face aux fusils,
Enfants du Bataclan, enfants du paradis.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Il n'en restera qu'un

Le bal de Noël est enfin annoncé… et déjà, les ragots circulent : cœurs brisés, polygamie, plans diaboliques, projets farfelus, et j’en passe. Voyons tout cela de plus près.

J’ai entendu dire que Blanche Tourmaline avait voulu faire de son cher hibou, Grassouillet, son cavalier pour le bal. Malheureusement pour notre professeur de Sortilèges, l’oiseau aurait refusé, et outré, lui aurait picoré l’œil. La légende ne dit pas si le professeur Tourmaline a perdu son œil durant la bataille. (10)

Si c’était le cas, elle pourrait toujours tenter de charmer le professeur de botanique, Edern Rhodes : il parait qu’il sait y faire avec les yeux manquants à l’appel. D’ailleurs, avant de se lancer pour inviter quelqu’un au bal, on aurait aperçu le directeur de Serpentard se lamenter dans les couloirs, épetalant la fleur dans son orbite et récitant : « Elle dira oui, elle dira non, elle dira qu’on verra ». (10)

Personnellement, j’ai hâte de voir Ysalyne Benett à ce bal. Je la vois fort bien attendre Antony Vendrale devant l’entrée, et le voir arriver, Gwen Mirena suspendue à son bras. Les histoires de cœur des Serpentard sont trop compliquées pour nous, pauvres mortels, si vous voulez mon avis. (3)

Toujours côté Serpentard, on ne doute pas que le chenapan de la soirée sera Wilson Kingson. On dit qu’il projette de détacher tous les ballons colorés, en criant d’un air victorieux : « Longue vie au foot ! » Tellement de ballons réunis dans une même pièce, on comprendrait qu’il ne puisse résister. (10)

Ambre Baxrendhel, de son côté, passera la moitié du bal du côté du buffet, et quand retentiront les premières notes de "Hard Rock Hallelujah", se décidera à enfin se jeter sur la piste de danse, bousculant tout sur son passage. On dit même qu’elle rapportera sa batte afin de dégager le terrain, histoire d’être sure de pouvoir faire du headbang sans se cogner la tête contre quelqu’un. Une vraie furie, cette fille-là. (10)

Paul Bricou, quant à lui, va passer la soirée entière à côté du buffet, mais pour une autre raison. On dit qu’il a pour projet de remplacer toutes les dragées surprise de Bertie Crochue goût pomme par ceux, de la même couleur, goût crotte de nez. On le savait moyennement gentil, mais alors là, sa cruauté attendrait des sommets ! ( 7 )

Une rumeur court sur les élèves de Serdaigle. Il paraît que Noah Blodwell – vous savez, le petit blondinet aux bonnes joues, tout choupinou ? – entre dans la puberté. De ce fait, il se la joue mystérieux aux sentiments élevés et douloureux, du genre « mon cœur est pris, mais c'est trop dur de l'avouer. » une sorte de nouveau Rodolphe de Yonville Poudlard en (presque) plus dark. Bonne stratégie pour séduire les passionnées de lecture de Serdaigle. ( 9 )

Ce qui n’est pas pour déplaire à Meilla Primard, la couguar de Serdaigle. Des proches de Noah nous ont fourni des informations : l’étudiante de Septième année serait allée jusque dans la chambre du petit garçon, « parce que je suis sa marraine », a-t-elle déclaré innocemment. Ne nous demandons pas plus longtemps qui Meilla compte inviter au bal. (8 )

Chez les Gryffondor, on se mobilise autour d’un individu, le Don Juan des lions : je parle, vous l’aurez compris, de l’insaisissable Dylan Swanson. Après avoir crié à tout va son amour pour Melissandre, je cite : « [je suis] Amoureux fou de Mel’ », celui-ci nous fait croire que son cœur est peut-être bien pris par quelqu’un d’autre… Par pure méchanceté, le Gryffon donne des espoirs à toutes ses prétendantes : Shanti Sadhan, Laura Sombrelune, Halissa Nauden, et j’en passe. (10) -2

S’il y en a une que ça n’atteint pas, c’est bien Abigail Lewis. La jeune fille, totalement hors de ces chamailleries « enfantines » préfère s'isoler hors de sa salle commune pour préparer un plaidoyer avec ses deux acolytes : Amaëlle Nelly et Joy Wedenjack. La magie de Noël, de toute façon, c’est pour les faibles. Râler, c’est mieux. (15) [+1]

Il n'en restera qu'un

Le bal de Noël est enfin annoncé… et déjà, les ragots circulent : cœurs brisés, polygamie, plans diaboliques, projets farfelus, et j’en passe. Voyons tout cela de plus près.

J’ai entendu dire que Blanche Tourmaline avait voulu faire de son cher hibou, Grassouillet, son cavalier pour le bal. Malheureusement pour notre professeur de Sortilèges, l’oiseau aurait refusé, et outré, lui aurait picoré l’œil. La légende ne dit pas si le professeur Tourmaline a perdu son œil durant la bataille. (10)

Si c’était le cas, elle pourrait toujours tenter de charmer le professeur de botanique, Edern Rhodes : il parait qu’il sait y faire avec les yeux manquants à l’appel. D’ailleurs, avant de se lancer pour inviter quelqu’un au bal, on aurait aperçu le directeur de Serpentard se lamenter dans les couloirs, épetalant la fleur dans son orbite et récitant : « Elle dira oui, elle dira non, elle dira qu’on verra ». (10)

Personnellement, j’ai hâte de voir Ysalyne Benett à ce bal. Je la vois fort bien attendre Antony Vendrale devant l’entrée, et le voir arriver, Gwen Mirena suspendue à son bras. Les histoires de cœur des Serpentard sont trop compliquées pour nous, pauvres mortels, si vous voulez mon avis. (3)

Toujours côté Serpentard, on ne doute pas que le chenapan de la soirée sera Wilson Kingson. On dit qu’il projette de détacher tous les ballons colorés, en criant d’un air victorieux : « Longue vie au foot ! » Tellement de ballons réunis dans une même pièce, on comprendrait qu’il ne puisse résister. (10)

Ambre Baxrendhel, de son côté, passera la moitié du bal du côté du buffet, et quand retentiront les premières notes de "Hard Rock Hallelujah", se décidera à enfin se jeter sur la piste de danse, bousculant tout sur son passage. On dit même qu’elle rapportera sa batte afin de dégager le terrain, histoire d’être sure de pouvoir faire du headbang sans se cogner la tête contre quelqu’un. Une vraie furie, cette fille-là. (11) +1

Paul Bricou, quant à lui, va passer la soirée entière à côté du buffet, mais pour une autre raison. On dit qu’il a pour projet de remplacer toutes les dragées surprise de Bertie Crochue goût pomme par ceux, de la même couleur, goût crotte de nez. On le savait moyennement gentil, mais alors là, sa cruauté attendrait des sommets ! ( 7 )

Une rumeur court sur les élèves de Serdaigle. Il paraît que Noah Blodwell – vous savez, le petit blondinet aux bonnes joues, tout choupinou ? – entre dans la puberté. De ce fait, il se la joue mystérieux aux sentiments élevés et douloureux, du genre « mon cœur est pris, mais c'est trop dur de l'avouer. » une sorte de nouveau Rodolphe de Yonville Poudlard en (presque) plus dark. Bonne stratégie pour séduire les passionnées de lecture de Serdaigle. ( 9 )

Ce qui n’est pas pour déplaire à Meilla Primard, la couguar de Serdaigle. Des proches de Noah nous ont fourni des informations : l’étudiante de Septième année serait allée jusque dans la chambre du petit garçon, « parce que je suis sa marraine », a-t-elle déclaré innocemment. Ne nous demandons pas plus longtemps qui Meilla compte inviter au bal. (6 )-2

Chez les Gryffondor, on se mobilise autour d’un individu, le Don Juan des lions : je parle, vous l’aurez compris, de l’insaisissable Dylan Swanson. Après avoir crié à tout va son amour pour Melissandre, je cite : « [je suis] Amoureux fou de Mel’ », celui-ci nous fait croire que son cœur est peut-être bien pris par quelqu’un d’autre… Par pure méchanceté, le Gryffon donne des espoirs à toutes ses prétendantes : Shanti Sadhan, Laura Sombrelune, Halissa Nauden, et j’en passe. (10)

S’il y en a une que ça n’atteint pas, c’est bien Abigail Lewis. La jeune fille, totalement hors de ces chamailleries « enfantines » préfère s'isoler hors de sa salle commune pour préparer un plaidoyer avec ses deux acolytes : Amaëlle Nelly et Joy Wedenjack. La magie de Noël, de toute façon, c’est pour les faibles. Râler, c’est mieux. (15)

~En voyage autour du monde et en couple avec la fille la plus extraordinaire du monde ~
Attention, apparition de carottes hallucinogènes dans le secteur des ornithorynques.

Il n'en restera qu'un

Le bal de Noël est enfin annoncé… et déjà, les ragots circulent : cœurs brisés, polygamie, plans diaboliques, projets farfelus, et j’en passe. Voyons tout cela de plus près.

J’ai entendu dire que Blanche Tourmaline avait voulu faire de son cher hibou, Grassouillet, son cavalier pour le bal. Malheureusement pour notre professeur de Sortilèges, l’oiseau aurait refusé, et outré, lui aurait picoré l’œil. La légende ne dit pas si le professeur Tourmaline a perdu son œil durant la bataille. (10)

Si c’était le cas, elle pourrait toujours tenter de charmer le professeur de botanique, Edern Rhodes : il parait qu’il sait y faire avec les yeux manquants à l’appel. D’ailleurs, avant de se lancer pour inviter quelqu’un au bal, on aurait aperçu le directeur de Serpentard se lamenter dans les couloirs, épetalant la fleur dans son orbite et récitant : « Elle dira oui, elle dira non, elle dira qu’on verra ». (10)

Personnellement, j’ai hâte de voir Ysalyne Benett à ce bal. Je la vois fort bien attendre Antony Vendrale devant l’entrée, et le voir arriver, Gwen Mirena suspendue à son bras. Les histoires de cœur des Serpentard sont trop compliquées pour nous, pauvres mortels, si vous voulez mon avis. (4) +1

Toujours côté Serpentard, on ne doute pas que le chenapan de la soirée sera Wilson Kingson. On dit qu’il projette de détacher tous les ballons colorés, en criant d’un air victorieux : « Longue vie au foot ! » Tellement de ballons réunis dans une même pièce, on comprendrait qu’il ne puisse résister. (10)

Ambre Baxrendhel, de son côté, passera la moitié du bal du côté du buffet, et quand retentiront les premières notes de "Hard Rock Hallelujah", se décidera à enfin se jeter sur la piste de danse, bousculant tout sur son passage. On dit même qu’elle rapportera sa batte afin de dégager le terrain, histoire d’être sure de pouvoir faire du headbang sans se cogner la tête contre quelqu’un. Une vraie furie, cette fille-là. (11)

Paul Bricou, quant à lui, va passer la soirée entière à côté du buffet, mais pour une autre raison. On dit qu’il a pour projet de remplacer toutes les dragées surprise de Bertie Crochue goût pomme par ceux, de la même couleur, goût crotte de nez. On le savait moyennement gentil, mais alors là, sa cruauté attendrait des sommets ! ( 7 )

Une rumeur court sur les élèves de Serdaigle. Il paraît que Noah Blodwell – vous savez, le petit blondinet aux bonnes joues, tout choupinou ? – entre dans la puberté. De ce fait, il se la joue mystérieux aux sentiments élevés et douloureux, du genre « mon cœur est pris, mais c'est trop dur de l'avouer. » une sorte de nouveau Rodolphe de Yonville Poudlard en (presque) plus dark. Bonne stratégie pour séduire les passionnées de lecture de Serdaigle. ( 9 )

Ce qui n’est pas pour déplaire à Meilla Primard, la couguar de Serdaigle. Des proches de Noah nous ont fourni des informations : l’étudiante de Septième année serait allée jusque dans la chambre du petit garçon, « parce que je suis sa marraine », a-t-elle déclaré innocemment. Ne nous demandons pas plus longtemps qui Meilla compte inviter au bal. (4 )-2

Chez les Gryffondor, on se mobilise autour d’un individu, le Don Juan des lions : je parle, vous l’aurez compris, de l’insaisissable Dylan Swanson. Après avoir crié à tout va son amour pour Melissandre, je cite : « [je suis] Amoureux fou de Mel’ », celui-ci nous fait croire que son cœur est peut-être bien pris par quelqu’un d’autre… Par pure méchanceté, le Gryffon donne des espoirs à toutes ses prétendantes : Shanti Sadhan, Laura Sombrelune, Halissa Nauden, et j’en passe. (10)

S’il y en a une que ça n’atteint pas, c’est bien Abigail Lewis. La jeune fille, totalement hors de ces chamailleries « enfantines » préfère s'isoler hors de sa salle commune pour préparer un plaidoyer avec ses deux acolytes : Amaëlle Nelly et Joy Wedenjack. La magie de Noël, de toute façon, c’est pour les faibles. Râler, c’est mieux. (15)

~ Antony n’est point un drame, Antony n’est point une tragédie, Antony n’est point une pièce de théâtre, Antony est une scène d’amour, de jalousie, de colère, en cinq actes. ~
~ Famille Schialom ~
Do not go gentle into that good night.
  Retour   Répondre