Salle de jeux

Inscription
Connexion
  Retour   Répondre

Il n'en restera qu'un

FILM NOIR

GAZETTE DES QUATRE BLASONS


« Alors que les écoles de Beauxbâtons et de Durmstrang profitent de l'hospitalité des anglais, des rumeurs troublantes courent : il semblerait que des messages confidentiels aient été échangés en secret et interceptés par un fourbe efficace. Quelque chose d'autre néanmoins clochait sur les terres de l'école. Personne pourtant ne pouvait expliquer quoi ? Mystère, Mystère….»

-


Une idée qui trottait dans la tête bien pleine du Professeur Baxhrendhel alors assise sur une chaise placée contre le mur, dans l'urgence de soulager ses douleurs de genoux. Pour elle, il n'y avait aucun doute, le directeur n'était pas celui qu'il prétendait être. Après tout, elle l'avait vu dans sa boule de cristal et celle ci lui racontait des choses bien intéressantes. Il lui arrivait d'ailleurs des fois d'entendre des choses et il n'est pas rare de la voir se balader, l'air absent dans les couloirs de l'école. Peut-être que les murmures étaient réels...[15]

L'état de la jeune fille n'avait tout de même pas échappé au regard calculateur de Mme Loewy, l'infirmière de l'école. Était-elle une de ces personnes qui avait engagé la jeune Meilla ? Nombre de rumeurs à son sujet flottaient dans l'école. On disait même que les blessés de Quidditch et du tournoi, en particulier des élèves étrangers semblaient peiner à se remettre de leurs blessures et que des fioles de Veritaserum semblent avoir disparus… [10] [-2]

C'est ce que pense Arthur Grimms qui debout non loin du serpentard levait son nez avec fierté. Son blason d'Auror luisait sur son torse. Il n'était en réalité pas étonnant de voir une telle personnalité mêlée à cette enquête. Un tel délit entachait les relations diplomatiques et l'image sacrée de l'école Poudlarienne, ce que le ministre ne pouvait tolérer. Le ministre savait-il seulement que Grimms aimait partir régulièrement au pays du vin ? Savait-il aussi que Grimms voyait les choses en grand, en particulier le siège où le ministre se tenait ? Le jeu des réputations est redoutable…[5]

Pendant ce temps là, le redoutable et intransigeant conservateur, Wilhelm Heltowni observait l'assemblée avec un regard railleur et froid. Eux qui n'avaient cessé de le faire travailler toujours plus chaque jour pour de rares reconnaissances. Ah qu'ils étaient beaux à s'observer ainsi ! Cet incident allait leur faire les pieds et certains pouvaient penser que l'invisibilité du conservateur pouvait bien être un atout de taille. [23] [+1]

La question demeure... peut-être allez vous être capable de résoudre l'énigme et découvrir qui donc est ce voleur. A moins que vous ne soyez aussi complices ?

Ils étaient cœur d'œillets, des fleurs face aux fusils,
Enfants du Bataclan, enfants du paradis.

Il n'en restera qu'un

FILM NOIR

GAZETTE DES QUATRE BLASONS


« Alors que les écoles de Beauxbâtons et de Durmstrang profitent de l'hospitalité des anglais, des rumeurs troublantes courent : il semblerait que des messages confidentiels aient été échangés en secret et interceptés par un fourbe efficace. Quelque chose d'autre néanmoins clochait sur les terres de l'école. Personne pourtant ne pouvait expliquer quoi ? Mystère, Mystère….»

-


Une idée qui trottait dans la tête bien pleine du Professeur Baxhrendhel alors assise sur une chaise placée contre le mur, dans l'urgence de soulager ses douleurs de genoux. Pour elle, il n'y avait aucun doute, le directeur n'était pas celui qu'il prétendait être. Après tout, elle l'avait vu dans sa boule de cristal et celle ci lui racontait des choses bien intéressantes. Il lui arrivait d'ailleurs des fois d'entendre des choses et il n'est pas rare de la voir se balader, l'air absent dans les couloirs de l'école. Peut-être que les murmures étaient réels...[13] -2

L'état de la jeune fille n'avait tout de même pas échappé au regard calculateur de Mme Loewy, l'infirmière de l'école. Était-elle une de ces personnes qui avait engagé la jeune Meilla ? Nombre de rumeurs à son sujet flottaient dans l'école. On disait même que les blessés de Quidditch et du tournoi, en particulier des élèves étrangers semblaient peiner à se remettre de leurs blessures et que des fioles de Veritaserum semblent avoir disparus… [10]

C'est ce que pense Arthur Grimms qui debout non loin du serpentard levait son nez avec fierté. Son blason d'Auror luisait sur son torse. Il n'était en réalité pas étonnant de voir une telle personnalité mêlée à cette enquête. Un tel délit entachait les relations diplomatiques et l'image sacrée de l'école Poudlarienne, ce que le ministre ne pouvait tolérer. Le ministre savait-il seulement que Grimms aimait partir régulièrement au pays du vin ? Savait-il aussi que Grimms voyait les choses en grand, en particulier le siège où le ministre se tenait ? Le jeu des réputations est redoutable…[5]

Pendant ce temps là, le redoutable et intransigeant conservateur, Wilhelm Heltowni observait l'assemblée avec un regard railleur et froid. Eux qui n'avaient cessé de le faire travailler toujours plus chaque jour pour de rares reconnaissances. Ah qu'ils étaient beaux à s'observer ainsi ! Cet incident allait leur faire les pieds et certains pouvaient penser que l'invisibilité du conservateur pouvait bien être un atout de taille. [24] [+1]

La question demeure... peut-être allez vous être capable de résoudre l'énigme et découvrir qui donc est ce voleur. A moins que vous ne soyez aussi complices ?

« DÉFONCE-LES TOUS », Monseigneur Endive • « Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe » • Batteuse des Frelons

Il n'en restera qu'un

FILM NOIR

GAZETTE DES QUATRE BLASONS


« Alors que les écoles de Beauxbâtons et de Durmstrang profitent de l'hospitalité des anglais, des rumeurs troublantes courent : il semblerait que des messages confidentiels aient été échangés en secret et interceptés par un fourbe efficace. Quelque chose d'autre néanmoins clochait sur les terres de l'école. Personne pourtant ne pouvait expliquer quoi ? Mystère, Mystère….»

-


Une idée qui trottait dans la tête bien pleine du Professeur Baxhrendhel alors assise sur une chaise placée contre le mur, dans l'urgence de soulager ses douleurs de genoux. Pour elle, il n'y avait aucun doute, le directeur n'était pas celui qu'il prétendait être. Après tout, elle l'avait vu dans sa boule de cristal et celle ci lui racontait des choses bien intéressantes. Il lui arrivait d'ailleurs des fois d'entendre des choses et il n'est pas rare de la voir se balader, l'air absent dans les couloirs de l'école. Peut-être que les murmures étaient réels...[14][+1]

L'état de la jeune fille n'avait tout de même pas échappé au regard calculateur de Mme Loewy, l'infirmière de l'école. Était-elle une de ces personnes qui avait engagé la jeune Meilla ? Nombre de rumeurs à son sujet flottaient dans l'école. On disait même que les blessés de Quidditch et du tournoi, en particulier des élèves étrangers semblaient peiner à se remettre de leurs blessures et que des fioles de Veritaserum semblent avoir disparus… [10]

C'est ce que pense Arthur Grimms qui debout non loin du serpentard levait son nez avec fierté. Son blason d'Auror luisait sur son torse. Il n'était en réalité pas étonnant de voir une telle personnalité mêlée à cette enquête. Un tel délit entachait les relations diplomatiques et l'image sacrée de l'école Poudlarienne, ce que le ministre ne pouvait tolérer. Le ministre savait-il seulement que Grimms aimait partir régulièrement au pays du vin ? Savait-il aussi que Grimms voyait les choses en grand, en particulier le siège où le ministre se tenait ? Le jeu des réputations est redoutable…[3] -2

Pendant ce temps là, le redoutable et intransigeant conservateur, Wilhelm Heltowni observait l'assemblée avec un regard railleur et froid. Eux qui n'avaient cessé de le faire travailler toujours plus chaque jour pour de rares reconnaissances. Ah qu'ils étaient beaux à s'observer ainsi ! Cet incident allait leur faire les pieds et certains pouvaient penser que l'invisibilité du conservateur pouvait bien être un atout de taille. [24]

La question demeure... peut-être allez vous être capable de résoudre l'énigme et découvrir qui donc est ce voleur. A moins que vous ne soyez aussi complices ?

Gryffondor du mois d'octobre 2015

Il n'en restera qu'un

FILM NOIR

GAZETTE DES QUATRE BLASONS


« Alors que les écoles de Beauxbâtons et de Durmstrang profitent de l'hospitalité des anglais, des rumeurs troublantes courent : il semblerait que des messages confidentiels aient été échangés en secret et interceptés par un fourbe efficace. Quelque chose d'autre néanmoins clochait sur les terres de l'école. Personne pourtant ne pouvait expliquer quoi ? Mystère, Mystère….»

-


Une idée qui trottait dans la tête bien pleine du Professeur Baxhrendhel alors assise sur une chaise placée contre le mur, dans l'urgence de soulager ses douleurs de genoux. Pour elle, il n'y avait aucun doute, le directeur n'était pas celui qu'il prétendait être. Après tout, elle l'avait vu dans sa boule de cristal et celle ci lui racontait des choses bien intéressantes. Il lui arrivait d'ailleurs des fois d'entendre des choses et il n'est pas rare de la voir se balader, l'air absent dans les couloirs de l'école. Peut-être que les murmures étaient réels...[15][+1]

L'état de la jeune fille n'avait tout de même pas échappé au regard calculateur de Mme Loewy, l'infirmière de l'école. Était-elle une de ces personnes qui avait engagé la jeune Meilla ? Nombre de rumeurs à son sujet flottaient dans l'école. On disait même que les blessés de Quidditch et du tournoi, en particulier des élèves étrangers semblaient peiner à se remettre de leurs blessures et que des fioles de Veritaserum semblent avoir disparus… [10]

C'est ce que pense Arthur Grimms qui debout non loin du serpentard levait son nez avec fierté. Son blason d'Auror luisait sur son torse. Il n'était en réalité pas étonnant de voir une telle personnalité mêlée à cette enquête. Un tel délit entachait les relations diplomatiques et l'image sacrée de l'école Poudlarienne, ce que le ministre ne pouvait tolérer. Le ministre savait-il seulement que Grimms aimait partir régulièrement au pays du vin ? Savait-il aussi que Grimms voyait les choses en grand, en particulier le siège où le ministre se tenait ? Le jeu des réputations est redoutable…[1] -2

Pendant ce temps là, le redoutable et intransigeant conservateur, Wilhelm Heltowni observait l'assemblée avec un regard railleur et froid. Eux qui n'avaient cessé de le faire travailler toujours plus chaque jour pour de rares reconnaissances. Ah qu'ils étaient beaux à s'observer ainsi ! Cet incident allait leur faire les pieds et certains pouvaient penser que l'invisibilité du conservateur pouvait bien être un atout de taille. [24]

La question demeure... peut-être allez vous être capable de résoudre l'énigme et découvrir qui donc est ce voleur. A moins que vous ne soyez aussi complices ?

26 ans et déjà à la retraite !
« La vie se présente à nous comme une certaine évolution dans le temps et une certaine complication dans l'espace. »

Il n'en restera qu'un

FILM NOIR

GAZETTE DES QUATRE BLASONS


« Alors que les écoles de Beauxbâtons et de Durmstrang profitent de l'hospitalité des anglais, des rumeurs troublantes courent : il semblerait que des messages confidentiels aient été échangés en secret et interceptés par un fourbe efficace. Quelque chose d'autre néanmoins clochait sur les terres de l'école. Personne pourtant ne pouvait expliquer quoi ? Mystère, Mystère….»

-


Une idée qui trottait dans la tête bien pleine du Professeur Baxhrendhel alors assise sur une chaise placée contre le mur, dans l'urgence de soulager ses douleurs de genoux. Pour elle, il n'y avait aucun doute, le directeur n'était pas celui qu'il prétendait être. Après tout, elle l'avait vu dans sa boule de cristal et celle ci lui racontait des choses bien intéressantes. Il lui arrivait d'ailleurs des fois d'entendre des choses et il n'est pas rare de la voir se balader, l'air absent dans les couloirs de l'école. Peut-être que les murmures étaient réels... [13] [-2]

L'état de la jeune fille n'avait tout de même pas échappé au regard calculateur de Mme Loewy, l'infirmière de l'école. Était-elle une de ces personnes qui avait engagé la jeune Meilla ? Nombre de rumeurs à son sujet flottaient dans l'école. On disait même que les blessés de Quidditch et du tournoi, en particulier des élèves étrangers semblaient peiner à se remettre de leurs blessures et que des fioles de Veritaserum semblent avoir disparus… [10]

C'est ce que pense Arthur Grimms qui debout non loin du serpentard levait son nez avec fierté. Son blason d'Auror luisait sur son torse. Il n'était en réalité pas étonnant de voir une telle personnalité mêlée à cette enquête. Un tel délit entachait les relations diplomatiques et l'image sacrée de l'école Poudlarienne, ce que le ministre ne pouvait tolérer. Le ministre savait-il seulement que Grimms aimait partir régulièrement au pays du vin ? Savait-il aussi que Grimms voyait les choses en grand, en particulier le siège où le ministre se tenait ? Le jeu des réputations est redoutable…[1]

Pendant ce temps là, le redoutable et intransigeant conservateur, Wilhelm Heltowni observait l'assemblée avec un regard railleur et froid. Eux qui n'avaient cessé de le faire travailler toujours plus chaque jour pour de rares reconnaissances. Ah qu'ils étaient beaux à s'observer ainsi ! Cet incident allait leur faire les pieds et certains pouvaient penser que l'invisibilité du conservateur pouvait bien être un atout de taille. [25] [+1]

La question demeure... peut-être allez vous être capable de résoudre l'énigme et découvrir qui donc est ce voleur. A moins que vous ne soyez aussi complices ?

Ils étaient cœur d'œillets, des fleurs face aux fusils,
Enfants du Bataclan, enfants du paradis.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Il n'en restera qu'un

FILM NOIR

GAZETTE DES QUATRE BLASONS


« Alors que les écoles de Beauxbâtons et de Durmstrang profitent de l'hospitalité des anglais, des rumeurs troublantes courent : il semblerait que des messages confidentiels aient été échangés en secret et interceptés par un fourbe efficace. Quelque chose d'autre néanmoins clochait sur les terres de l'école. Personne pourtant ne pouvait expliquer quoi ? Mystère, Mystère….»

-


Une idée qui trottait dans la tête bien pleine du Professeur Baxhrendhel alors assise sur une chaise placée contre le mur, dans l'urgence de soulager ses douleurs de genoux. Pour elle, il n'y avait aucun doute, le directeur n'était pas celui qu'il prétendait être. Après tout, elle l'avait vu dans sa boule de cristal et celle ci lui racontait des choses bien intéressantes. Il lui arrivait d'ailleurs des fois d'entendre des choses et il n'est pas rare de la voir se balader, l'air absent dans les couloirs de l'école. Peut-être que les murmures étaient réels... [13] [+1]

L'état de la jeune fille n'avait tout de même pas échappé au regard calculateur de Mme Loewy, l'infirmière de l'école. Était-elle une de ces personnes qui avait engagé la jeune Meilla ? Nombre de rumeurs à son sujet flottaient dans l'école. On disait même que les blessés de Quidditch et du tournoi, en particulier des élèves étrangers semblaient peiner à se remettre de leurs blessures et que des fioles de Veritaserum semblent avoir disparus… [10]

C'est ce que pense Arthur Grimms qui debout non loin du serpentard levait son nez avec fierté. Son blason d'Auror luisait sur son torse. Il n'était en réalité pas étonnant de voir une telle personnalité mêlée à cette enquête. Un tel délit entachait les relations diplomatiques et l'image sacrée de l'école Poudlarienne, ce que le ministre ne pouvait tolérer. Le ministre savait-il seulement que Grimms aimait partir régulièrement au pays du vin ? Savait-il aussi que Grimms voyait les choses en grand, en particulier le siège où le ministre se tenait ? Le jeu des réputations est redoutable…[1]

Pendant ce temps là, le redoutable et intransigeant conservateur, Wilhelm Heltowni observait l'assemblée avec un regard railleur et froid. Eux qui n'avaient cessé de le faire travailler toujours plus chaque jour pour de rares reconnaissances. Ah qu'ils étaient beaux à s'observer ainsi ! Cet incident allait leur faire les pieds et certains pouvaient penser que l'invisibilité du conservateur pouvait bien être un atout de taille. [23] [-2]

La question demeure... peut-être allez vous être capable de résoudre l'énigme et découvrir qui donc est ce voleur. A moins que vous ne soyez aussi complices ?

Il n'en restera qu'un

FILM NOIR

GAZETTE DES QUATRE BLASONS


« Alors que les écoles de Beauxbâtons et de Durmstrang profitent de l'hospitalité des anglais, des rumeurs troublantes courent : il semblerait que des messages confidentiels aient été échangés en secret et interceptés par un fourbe efficace. Quelque chose d'autre néanmoins clochait sur les terres de l'école. Personne pourtant ne pouvait expliquer quoi ? Mystère, Mystère….»

-


Une idée qui trottait dans la tête bien pleine du Professeur Baxhrendhel alors assise sur une chaise placée contre le mur, dans l'urgence de soulager ses douleurs de genoux. Pour elle, il n'y avait aucun doute, le directeur n'était pas celui qu'il prétendait être. Après tout, elle l'avait vu dans sa boule de cristal et celle ci lui racontait des choses bien intéressantes. Il lui arrivait d'ailleurs des fois d'entendre des choses et il n'est pas rare de la voir se balader, l'air absent dans les couloirs de l'école. Peut-être que les murmures étaient réels... [12] [-1]

L'état de la jeune fille n'avait tout de même pas échappé au regard calculateur de Mme Loewy, l'infirmière de l'école. Était-elle une de ces personnes qui avait engagé la jeune Meilla ? Nombre de rumeurs à son sujet flottaient dans l'école. On disait même que les blessés de Quidditch et du tournoi, en particulier des élèves étrangers semblaient peiner à se remettre de leurs blessures et que des fioles de Veritaserum semblent avoir disparus… [11] [+1]

C'est ce que pense Arthur Grimms qui debout non loin du serpentard levait son nez avec fierté. Son blason d'Auror luisait sur son torse. Il n'était en réalité pas étonnant de voir une telle personnalité mêlée à cette enquête. Un tel délit entachait les relations diplomatiques et l'image sacrée de l'école Poudlarienne, ce que le ministre ne pouvait tolérer. Le ministre savait-il seulement que Grimms aimait partir régulièrement au pays du vin ? Savait-il aussi que Grimms voyait les choses en grand, en particulier le siège où le ministre se tenait ? Le jeu des réputations est redoutable…[0] [-1]

Pendant ce temps là, le redoutable et intransigeant conservateur, Wilhelm Heltowni observait l'assemblée avec un regard railleur et froid. Eux qui n'avaient cessé de le faire travailler toujours plus chaque jour pour de rares reconnaissances. Ah qu'ils étaient beaux à s'observer ainsi ! Cet incident allait leur faire les pieds et certains pouvaient penser que l'invisibilité du conservateur pouvait bien être un atout de taille. [23]

La question demeure... peut-être allez vous être capable de résoudre l'énigme et découvrir qui donc est ce voleur. A moins que vous ne soyez aussi complices ?

Gryffondor du mois d'octobre 2015

Il n'en restera qu'un

FILM NOIR

GAZETTE DES QUATRE BLASONS


« Alors que les écoles de Beauxbâtons et de Durmstrang profitent de l'hospitalité des anglais, des rumeurs troublantes courent : il semblerait que des messages confidentiels aient été échangés en secret et interceptés par un fourbe efficace. Quelque chose d'autre néanmoins clochait sur les terres de l'école. Personne pourtant ne pouvait expliquer quoi ? Mystère, Mystère….»

-


Une idée qui trottait dans la tête bien pleine du Professeur Baxhrendhel alors assise sur une chaise placée contre le mur, dans l'urgence de soulager ses douleurs de genoux. Pour elle, il n'y avait aucun doute, le directeur n'était pas celui qu'il prétendait être. Après tout, elle l'avait vu dans sa boule de cristal et celle ci lui racontait des choses bien intéressantes. Il lui arrivait d'ailleurs des fois d'entendre des choses et il n'est pas rare de la voir se balader, l'air absent dans les couloirs de l'école. Peut-être que les murmures étaient réels... [13] +1

L'état de la jeune fille n'avait tout de même pas échappé au regard calculateur de Mme Loewy, l'infirmière de l'école. Était-elle une de ces personnes qui avait engagé la jeune Meilla ? Nombre de rumeurs à son sujet flottaient dans l'école. On disait même que les blessés de Quidditch et du tournoi, en particulier des élèves étrangers semblaient peiner à se remettre de leurs blessures et que des fioles de Veritaserum semblent avoir disparus… [11]

Pendant ce temps là, le redoutable et intransigeant conservateur, Wilhelm Heltowni observait l'assemblée avec un regard railleur et froid. Eux qui n'avaient cessé de le faire travailler toujours plus chaque jour pour de rares reconnaissances. Ah qu'ils étaient beaux à s'observer ainsi ! Cet incident allait leur faire les pieds et certains pouvaient penser que l'invisibilité du conservateur pouvait bien être un atout de taille. [21] -2

La question demeure... peut-être allez vous être capable de résoudre l'énigme et découvrir qui donc est ce voleur. A moins que vous ne soyez aussi complices ?

26 ans et déjà à la retraite !
« La vie se présente à nous comme une certaine évolution dans le temps et une certaine complication dans l'espace. »

Il n'en restera qu'un

FILM NOIR

GAZETTE DES QUATRE BLASONS


« Alors que les écoles de Beauxbâtons et de Durmstrang profitent de l'hospitalité des anglais, des rumeurs troublantes courent : il semblerait que des messages confidentiels aient été échangés en secret et interceptés par un fourbe efficace. Quelque chose d'autre néanmoins clochait sur les terres de l'école. Personne pourtant ne pouvait expliquer quoi ? Mystère, Mystère….»

-


Une idée qui trottait dans la tête bien pleine du Professeur Baxhrendhel alors assise sur une chaise placée contre le mur, dans l'urgence de soulager ses douleurs de genoux. Pour elle, il n'y avait aucun doute, le directeur n'était pas celui qu'il prétendait être. Après tout, elle l'avait vu dans sa boule de cristal et celle ci lui racontait des choses bien intéressantes. Il lui arrivait d'ailleurs des fois d'entendre des choses et il n'est pas rare de la voir se balader, l'air absent dans les couloirs de l'école. Peut-être que les murmures étaient réels... [11] -2

L'état de la jeune fille n'avait tout de même pas échappé au regard calculateur de Mme Loewy, l'infirmière de l'école. Était-elle une de ces personnes qui avait engagé la jeune Meilla ? Nombre de rumeurs à son sujet flottaient dans l'école. On disait même que les blessés de Quidditch et du tournoi, en particulier des élèves étrangers semblaient peiner à se remettre de leurs blessures et que des fioles de Veritaserum semblent avoir disparus… [11]

Pendant ce temps là, le redoutable et intransigeant conservateur, Wilhelm Heltowni observait l'assemblée avec un regard railleur et froid. Eux qui n'avaient cessé de le faire travailler toujours plus chaque jour pour de rares reconnaissances. Ah qu'ils étaient beaux à s'observer ainsi ! Cet incident allait leur faire les pieds et certains pouvaient penser que l'invisibilité du conservateur pouvait bien être un atout de taille. [22] +1

La question demeure... peut-être allez vous être capable de résoudre l'énigme et découvrir qui donc est ce voleur. A moins que vous ne soyez aussi complices ?

« DÉFONCE-LES TOUS », Monseigneur Endive • « Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe » • Batteuse des Frelons

Il n'en restera qu'un

FILM NOIR

GAZETTE DES QUATRE BLASONS


« Alors que les écoles de Beauxbâtons et de Durmstrang profitent de l'hospitalité des anglais, des rumeurs troublantes courent : il semblerait que des messages confidentiels aient été échangés en secret et interceptés par un fourbe efficace. Quelque chose d'autre néanmoins clochait sur les terres de l'école. Personne pourtant ne pouvait expliquer quoi ? Mystère, Mystère….»

-


Une idée qui trottait dans la tête bien pleine du Professeur Baxhrendhel alors assise sur une chaise placée contre le mur, dans l'urgence de soulager ses douleurs de genoux. Pour elle, il n'y avait aucun doute, le directeur n'était pas celui qu'il prétendait être. Après tout, elle l'avait vu dans sa boule de cristal et celle ci lui racontait des choses bien intéressantes. Il lui arrivait d'ailleurs des fois d'entendre des choses et il n'est pas rare de la voir se balader, l'air absent dans les couloirs de l'école. Peut-être que les murmures étaient réels... [11]

L'état de la jeune fille n'avait tout de même pas échappé au regard calculateur de Mme Loewy, l'infirmière de l'école. Était-elle une de ces personnes qui avait engagé la jeune Meilla ? Nombre de rumeurs à son sujet flottaient dans l'école. On disait même que les blessés de Quidditch et du tournoi, en particulier des élèves étrangers semblaient peiner à se remettre de leurs blessures et que des fioles de Veritaserum semblent avoir disparus… [9] -2

Pendant ce temps là, le redoutable et intransigeant conservateur, Wilhelm Heltowni observait l'assemblée avec un regard railleur et froid. Eux qui n'avaient cessé de le faire travailler toujours plus chaque jour pour de rares reconnaissances. Ah qu'ils étaient beaux à s'observer ainsi ! Cet incident allait leur faire les pieds et certains pouvaient penser que l'invisibilité du conservateur pouvait bien être un atout de taille. [23] +1

La question demeure... peut-être allez vous être capable de résoudre l'énigme et découvrir qui donc est ce voleur. A moins que vous ne soyez aussi complices ?

Journaliste aux Chroniques du Sale Hasard ❋ Proud to be a Slytherin.
« On ne se méfie jamais trop de qui sait lire et écrire. »
Pas d’avatar
Shanti Sadhan  

Il n'en restera qu'un

FILM NOIR

GAZETTE DES QUATRE BLASONS


« Alors que les écoles de Beauxbâtons et de Durmstrang profitent de l'hospitalité des anglais, des rumeurs troublantes courent : il semblerait que des messages confidentiels aient été échangés en secret et interceptés par un fourbe efficace. Quelque chose d'autre néanmoins clochait sur les terres de l'école. Personne pourtant ne pouvait expliquer quoi ? Mystère, Mystère….»

-


Une idée qui trottait dans la tête bien pleine du Professeur Baxhrendhel alors assise sur une chaise placée contre le mur, dans l'urgence de soulager ses douleurs de genoux. Pour elle, il n'y avait aucun doute, le directeur n'était pas celui qu'il prétendait être. Après tout, elle l'avait vu dans sa boule de cristal et celle ci lui racontait des choses bien intéressantes. Il lui arrivait d'ailleurs des fois d'entendre des choses et il n'est pas rare de la voir se balader, l'air absent dans les couloirs de l'école. Peut-être que les murmures étaient réels... [12] +1

L'état de la jeune fille n'avait tout de même pas échappé au regard calculateur de Mme Loewy, l'infirmière de l'école. Était-elle une de ces personnes qui avait engagé la jeune Meilla ? Nombre de rumeurs à son sujet flottaient dans l'école. On disait même que les blessés de Quidditch et du tournoi, en particulier des élèves étrangers semblaient peiner à se remettre de leurs blessures et que des fioles de Veritaserum semblent avoir disparus… [7] -2

Pendant ce temps là, le redoutable et intransigeant conservateur, Wilhelm Heltowni observait l'assemblée avec un regard railleur et froid. Eux qui n'avaient cessé de le faire travailler toujours plus chaque jour pour de rares reconnaissances. Ah qu'ils étaient beaux à s'observer ainsi ! Cet incident allait leur faire les pieds et certains pouvaient penser que l'invisibilité du conservateur pouvait bien être un atout de taille. [23]

La question demeure... peut-être allez vous être capable de résoudre l'énigme et découvrir qui donc est ce voleur. A moins que vous ne soyez aussi complices ?

Il n'en restera qu'un

FILM NOIR

GAZETTE DES QUATRE BLASONS


« Alors que les écoles de Beauxbâtons et de Durmstrang profitent de l'hospitalité des anglais, des rumeurs troublantes courent : il semblerait que des messages confidentiels aient été échangés en secret et interceptés par un fourbe efficace. Quelque chose d'autre néanmoins clochait sur les terres de l'école. Personne pourtant ne pouvait expliquer quoi ? Mystère, Mystère….»

-


Une idée qui trottait dans la tête bien pleine du Professeur Baxhrendhel alors assise sur une chaise placée contre le mur, dans l'urgence de soulager ses douleurs de genoux. Pour elle, il n'y avait aucun doute, le directeur n'était pas celui qu'il prétendait être. Après tout, elle l'avait vu dans sa boule de cristal et celle ci lui racontait des choses bien intéressantes. Il lui arrivait d'ailleurs des fois d'entendre des choses et il n'est pas rare de la voir se balader, l'air absent dans les couloirs de l'école. Peut-être que les murmures étaient réels... [13] +1

L'état de la jeune fille n'avait tout de même pas échappé au regard calculateur de Mme Loewy, l'infirmière de l'école. Était-elle une de ces personnes qui avait engagé la jeune Meilla ? Nombre de rumeurs à son sujet flottaient dans l'école. On disait même que les blessés de Quidditch et du tournoi, en particulier des élèves étrangers semblaient peiner à se remettre de leurs blessures et que des fioles de Veritaserum semblent avoir disparus… [7]

Pendant ce temps là, le redoutable et intransigeant conservateur, Wilhelm Heltowni observait l'assemblée avec un regard railleur et froid. Eux qui n'avaient cessé de le faire travailler toujours plus chaque jour pour de rares reconnaissances. Ah qu'ils étaient beaux à s'observer ainsi ! Cet incident allait leur faire les pieds et certains pouvaient penser que l'invisibilité du conservateur pouvait bien être un atout de taille. [21] -2

La question demeure... peut-être allez vous être capable de résoudre l'énigme et découvrir qui donc est ce voleur. A moins que vous ne soyez aussi complices ?

26 ans et déjà à la retraite !
« La vie se présente à nous comme une certaine évolution dans le temps et une certaine complication dans l'espace. »

Il n'en restera qu'un

FILM NOIR

GAZETTE DES QUATRE BLASONS


« Alors que les écoles de Beauxbâtons et de Durmstrang profitent de l'hospitalité des anglais, des rumeurs troublantes courent : il semblerait que des messages confidentiels aient été échangés en secret et interceptés par un fourbe efficace. Quelque chose d'autre néanmoins clochait sur les terres de l'école. Personne pourtant ne pouvait expliquer quoi ? Mystère, Mystère….»

-


Une idée qui trottait dans la tête bien pleine du Professeur Baxhrendhel alors assise sur une chaise placée contre le mur, dans l'urgence de soulager ses douleurs de genoux. Pour elle, il n'y avait aucun doute, le directeur n'était pas celui qu'il prétendait être. Après tout, elle l'avait vu dans sa boule de cristal et celle ci lui racontait des choses bien intéressantes. Il lui arrivait d'ailleurs des fois d'entendre des choses et il n'est pas rare de la voir se balader, l'air absent dans les couloirs de l'école. Peut-être que les murmures étaient réels... [11] [-2]

L'état de la jeune fille n'avait tout de même pas échappé au regard calculateur de Mme Loewy, l'infirmière de l'école. Était-elle une de ces personnes qui avait engagé la jeune Meilla ? Nombre de rumeurs à son sujet flottaient dans l'école. On disait même que les blessés de Quidditch et du tournoi, en particulier des élèves étrangers semblaient peiner à se remettre de leurs blessures et que des fioles de Veritaserum semblent avoir disparus… [7]

Pendant ce temps là, le redoutable et intransigeant conservateur, Wilhelm Heltowni observait l'assemblée avec un regard railleur et froid. Eux qui n'avaient cessé de le faire travailler toujours plus chaque jour pour de rares reconnaissances. Ah qu'ils étaient beaux à s'observer ainsi ! Cet incident allait leur faire les pieds et certains pouvaient penser que l'invisibilité du conservateur pouvait bien être un atout de taille. [22] [+1]

La question demeure... peut-être allez vous être capable de résoudre l'énigme et découvrir qui donc est ce voleur. A moins que vous ne soyez aussi complices ?

Ils étaient cœur d'œillets, des fleurs face aux fusils,
Enfants du Bataclan, enfants du paradis.

Il n'en restera qu'un

FILM NOIR

GAZETTE DES QUATRE BLASONS


« Alors que les écoles de Beauxbâtons et de Durmstrang profitent de l'hospitalité des anglais, des rumeurs troublantes courent : il semblerait que des messages confidentiels aient été échangés en secret et interceptés par un fourbe efficace. Quelque chose d'autre néanmoins clochait sur les terres de l'école. Personne pourtant ne pouvait expliquer quoi ? Mystère, Mystère….»

-


Une idée qui trottait dans la tête bien pleine du Professeur Baxhrendhel alors assise sur une chaise placée contre le mur, dans l'urgence de soulager ses douleurs de genoux. Pour elle, il n'y avait aucun doute, le directeur n'était pas celui qu'il prétendait être. Après tout, elle l'avait vu dans sa boule de cristal et celle ci lui racontait des choses bien intéressantes. Il lui arrivait d'ailleurs des fois d'entendre des choses et il n'est pas rare de la voir se balader, l'air absent dans les couloirs de l'école. Peut-être que les murmures étaient réels... [9] [-2]

L'état de la jeune fille n'avait tout de même pas échappé au regard calculateur de Mme Loewy, l'infirmière de l'école. Était-elle une de ces personnes qui avait engagé la jeune Meilla ? Nombre de rumeurs à son sujet flottaient dans l'école. On disait même que les blessés de Quidditch et du tournoi, en particulier des élèves étrangers semblaient peiner à se remettre de leurs blessures et que des fioles de Veritaserum semblent avoir disparus… [7]

Pendant ce temps là, le redoutable et intransigeant conservateur, Wilhelm Heltowni observait l'assemblée avec un regard railleur et froid. Eux qui n'avaient cessé de le faire travailler toujours plus chaque jour pour de rares reconnaissances. Ah qu'ils étaient beaux à s'observer ainsi ! Cet incident allait leur faire les pieds et certains pouvaient penser que l'invisibilité du conservateur pouvait bien être un atout de taille. [23] [+1]

La question demeure... peut-être allez vous être capable de résoudre l'énigme et découvrir qui donc est ce voleur. A moins que vous ne soyez aussi complices ?

~ Antony n’est point un drame, Antony n’est point une tragédie, Antony n’est point une pièce de théâtre, Antony est une scène d’amour, de jalousie, de colère, en cinq actes. ~
~ Famille Schialom ~
Do not go gentle into that good night.

Il n'en restera qu'un

FILM NOIR

GAZETTE DES QUATRE BLASONS


« Alors que les écoles de Beauxbâtons et de Durmstrang profitent de l'hospitalité des anglais, des rumeurs troublantes courent : il semblerait que des messages confidentiels aient été échangés en secret et interceptés par un fourbe efficace. Quelque chose d'autre néanmoins clochait sur les terres de l'école. Personne pourtant ne pouvait expliquer quoi ? Mystère, Mystère….»

-


Une idée qui trottait dans la tête bien pleine du Professeur Baxhrendhel alors assise sur une chaise placée contre le mur, dans l'urgence de soulager ses douleurs de genoux. Pour elle, il n'y avait aucun doute, le directeur n'était pas celui qu'il prétendait être. Après tout, elle l'avait vu dans sa boule de cristal et celle ci lui racontait des choses bien intéressantes. Il lui arrivait d'ailleurs des fois d'entendre des choses et il n'est pas rare de la voir se balader, l'air absent dans les couloirs de l'école. Peut-être que les murmures étaient réels... [7] [-2]

L'état de la jeune fille n'avait tout de même pas échappé au regard calculateur de Mme Loewy, l'infirmière de l'école. Était-elle une de ces personnes qui avait engagé la jeune Meilla ? Nombre de rumeurs à son sujet flottaient dans l'école. On disait même que les blessés de Quidditch et du tournoi, en particulier des élèves étrangers semblaient peiner à se remettre de leurs blessures et que des fioles de Veritaserum semblent avoir disparus… [7]

Pendant ce temps là, le redoutable et intransigeant conservateur, Wilhelm Heltowni observait l'assemblée avec un regard railleur et froid. Eux qui n'avaient cessé de le faire travailler toujours plus chaque jour pour de rares reconnaissances. Ah qu'ils étaient beaux à s'observer ainsi ! Cet incident allait leur faire les pieds et certains pouvaient penser que l'invisibilité du conservateur pouvait bien être un atout de taille. [24] [+1]

La question demeure... peut-être allez vous être capable de résoudre l'énigme et découvrir qui donc est ce voleur. A moins que vous ne soyez aussi complices ?

« DÉFONCE-LES TOUS », Monseigneur Endive • « Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe » • Batteuse des Frelons
  Retour   Répondre