Salle de jeux

Inscription
Connexion
  Retour   Répondre

Il n'en restera qu'un

FILM NOIR

GAZETTE DES QUATRE BLASONS


« Alors que les écoles de Beauxbâtons et de Durmstrang profitent de l'hospitalité des anglais, des rumeurs troublantes courent : il semblerait que des messages confidentiels aient été échangés en secret et interceptés par un fourbe efficace. Quelque chose d'autre néanmoins clochait sur les terres de l'école. Personne pourtant ne pouvait expliquer quoi ? Mystère, Mystère….»

-


Une idée qui trottait dans la tête bien pleine du Professeur Baxhrendhel alors assise sur une chaise placée contre le mur, dans l'urgence de soulager ses douleurs de genoux. Pour elle, il n'y avait aucun doute, le directeur n'était pas celui qu'il prétendait être. Après tout, elle l'avait vu dans sa boule de cristal et celle ci lui racontait des choses bien intéressantes. Il lui arrivait d'ailleurs des fois d'entendre des choses et il n'est pas rare de la voir se balader, l'air absent dans les couloirs de l'école. Peut-être que les murmures étaient réels... [5] [-2]

L'état de la jeune fille n'avait tout de même pas échappé au regard calculateur de Mme Loewy, l'infirmière de l'école. Était-elle une de ces personnes qui avait engagé la jeune Meilla ? Nombre de rumeurs à son sujet flottaient dans l'école. On disait même que les blessés de Quidditch et du tournoi, en particulier des élèves étrangers semblaient peiner à se remettre de leurs blessures et que des fioles de Veritaserum semblent avoir disparus… [7]

Pendant ce temps là, le redoutable et intransigeant conservateur, Wilhelm Heltowni observait l'assemblée avec un regard railleur et froid. Eux qui n'avaient cessé de le faire travailler toujours plus chaque jour pour de rares reconnaissances. Ah qu'ils étaient beaux à s'observer ainsi ! Cet incident allait leur faire les pieds et certains pouvaient penser que l'invisibilité du conservateur pouvait bien être un atout de taille. [25] [+1]

La question demeure... peut-être allez vous être capable de résoudre l'énigme et découvrir qui donc est ce voleur. A moins que vous ne soyez aussi complices ?

¤ Finisseuse des Frelons ¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤ Sixième année RPG ¤ Rédactrice ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~

Il n'en restera qu'un

FILM NOIR

GAZETTE DES QUATRE BLASONS


« Alors que les écoles de Beauxbâtons et de Durmstrang profitent de l'hospitalité des anglais, des rumeurs troublantes courent : il semblerait que des messages confidentiels aient été échangés en secret et interceptés par un fourbe efficace. Quelque chose d'autre néanmoins clochait sur les terres de l'école. Personne pourtant ne pouvait expliquer quoi ? Mystère, Mystère….»

-


Une idée qui trottait dans la tête bien pleine du Professeur Baxhrendhel alors assise sur une chaise placée contre le mur, dans l'urgence de soulager ses douleurs de genoux. Pour elle, il n'y avait aucun doute, le directeur n'était pas celui qu'il prétendait être. Après tout, elle l'avait vu dans sa boule de cristal et celle ci lui racontait des choses bien intéressantes. Il lui arrivait d'ailleurs des fois d'entendre des choses et il n'est pas rare de la voir se balader, l'air absent dans les couloirs de l'école. Peut-être que les murmures étaient réels... [6] [+1]

L'état de la jeune fille n'avait tout de même pas échappé au regard calculateur de Mme Loewy, l'infirmière de l'école. Était-elle une de ces personnes qui avait engagé la jeune Meilla ? Nombre de rumeurs à son sujet flottaient dans l'école. On disait même que les blessés de Quidditch et du tournoi, en particulier des élèves étrangers semblaient peiner à se remettre de leurs blessures et que des fioles de Veritaserum semblent avoir disparus… [5] [-2]

Pendant ce temps là, le redoutable et intransigeant conservateur, Wilhelm Heltowni observait l'assemblée avec un regard railleur et froid. Eux qui n'avaient cessé de le faire travailler toujours plus chaque jour pour de rares reconnaissances. Ah qu'ils étaient beaux à s'observer ainsi ! Cet incident allait leur faire les pieds et certains pouvaient penser que l'invisibilité du conservateur pouvait bien être un atout de taille. [25]

La question demeure... peut-être allez vous être capable de résoudre l'énigme et découvrir qui donc est ce voleur. A moins que vous ne soyez aussi complices ?

Professeur de Soins aux Créatures Magiques.

Il n'en restera qu'un

FILM NOIR

GAZETTE DES QUATRE BLASONS


« Alors que les écoles de Beauxbâtons et de Durmstrang profitent de l'hospitalité des anglais, des rumeurs troublantes courent : il semblerait que des messages confidentiels aient été échangés en secret et interceptés par un fourbe efficace. Quelque chose d'autre néanmoins clochait sur les terres de l'école. Personne pourtant ne pouvait expliquer quoi ? Mystère, Mystère….»

-


Une idée qui trottait dans la tête bien pleine du Professeur Baxhrendhel alors assise sur une chaise placée contre le mur, dans l'urgence de soulager ses douleurs de genoux. Pour elle, il n'y avait aucun doute, le directeur n'était pas celui qu'il prétendait être. Après tout, elle l'avait vu dans sa boule de cristal et celle ci lui racontait des choses bien intéressantes. Il lui arrivait d'ailleurs des fois d'entendre des choses et il n'est pas rare de la voir se balader, l'air absent dans les couloirs de l'école. Peut-être que les murmures étaient réels... [7] [+1]

L'état de la jeune fille n'avait tout de même pas échappé au regard calculateur de Mme Loewy, l'infirmière de l'école. Était-elle une de ces personnes qui avait engagé la jeune Meilla ? Nombre de rumeurs à son sujet flottaient dans l'école. On disait même que les blessés de Quidditch et du tournoi, en particulier des élèves étrangers semblaient peiner à se remettre de leurs blessures et que des fioles de Veritaserum semblent avoir disparus… [3] [-2]

Pendant ce temps là, le redoutable et intransigeant conservateur, Wilhelm Heltowni observait l'assemblée avec un regard railleur et froid. Eux qui n'avaient cessé de le faire travailler toujours plus chaque jour pour de rares reconnaissances. Ah qu'ils étaient beaux à s'observer ainsi ! Cet incident allait leur faire les pieds et certains pouvaient penser que l'invisibilité du conservateur pouvait bien être un atout de taille. [25]

La question demeure... peut-être allez vous être capable de résoudre l'énigme et découvrir qui donc est ce voleur. A moins que vous ne soyez aussi complices ?

Code couleur : #b7612c

Il n'en restera qu'un

FILM NOIR

GAZETTE DES QUATRE BLASONS


« Alors que les écoles de Beauxbâtons et de Durmstrang profitent de l'hospitalité des anglais, des rumeurs troublantes courent : il semblerait que des messages confidentiels aient été échangés en secret et interceptés par un fourbe efficace. Quelque chose d'autre néanmoins clochait sur les terres de l'école. Personne pourtant ne pouvait expliquer quoi ? Mystère, Mystère….»

-


Une idée qui trottait dans la tête bien pleine du Professeur Baxhrendhel alors assise sur une chaise placée contre le mur, dans l'urgence de soulager ses douleurs de genoux. Pour elle, il n'y avait aucun doute, le directeur n'était pas celui qu'il prétendait être. Après tout, elle l'avait vu dans sa boule de cristal et celle ci lui racontait des choses bien intéressantes. Il lui arrivait d'ailleurs des fois d'entendre des choses et il n'est pas rare de la voir se balader, l'air absent dans les couloirs de l'école. Peut-être que les murmures étaient réels... [7]

L'état de la jeune fille n'avait tout de même pas échappé au regard calculateur de Mme Loewy, l'infirmière de l'école. Était-elle une de ces personnes qui avait engagé la jeune Meilla ? Nombre de rumeurs à son sujet flottaient dans l'école. On disait même que les blessés de Quidditch et du tournoi, en particulier des élèves étrangers semblaient peiner à se remettre de leurs blessures et que des fioles de Veritaserum semblent avoir disparus… [1] [-2]

Pendant ce temps là, le redoutable et intransigeant conservateur, Wilhelm Heltowni observait l'assemblée avec un regard railleur et froid. Eux qui n'avaient cessé de le faire travailler toujours plus chaque jour pour de rares reconnaissances. Ah qu'ils étaient beaux à s'observer ainsi ! Cet incident allait leur faire les pieds et certains pouvaient penser que l'invisibilité du conservateur pouvait bien être un atout de taille. [26] [+1]

La question demeure... peut-être allez vous être capable de résoudre l'énigme et découvrir qui donc est ce voleur. A moins que vous ne soyez aussi complices ?

Journaliste aux Chroniques du Sale Hasard ❋ Proud to be a Slytherin.
« On ne se méfie jamais trop de qui sait lire et écrire. »
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Il n'en restera qu'un

FILM NOIR

GAZETTE DES QUATRE BLASONS


« Alors que les écoles de Beauxbâtons et de Durmstrang profitent de l'hospitalité des anglais, des rumeurs troublantes courent : il semblerait que des messages confidentiels aient été échangés en secret et interceptés par un fourbe efficace. Quelque chose d'autre néanmoins clochait sur les terres de l'école. Personne pourtant ne pouvait expliquer quoi ? Mystère, Mystère….»

-


Une idée qui trottait dans la tête bien pleine du Professeur Baxhrendhel alors assise sur une chaise placée contre le mur, dans l'urgence de soulager ses douleurs de genoux. Pour elle, il n'y avait aucun doute, le directeur n'était pas celui qu'il prétendait être. Après tout, elle l'avait vu dans sa boule de cristal et celle ci lui racontait des choses bien intéressantes. Il lui arrivait d'ailleurs des fois d'entendre des choses et il n'est pas rare de la voir se balader, l'air absent dans les couloirs de l'école. Peut-être que les murmures étaient réels... [7]

L'état de la jeune fille n'avait tout de même pas échappé au regard calculateur de Mme Loewy, l'infirmière de l'école. Était-elle une de ces personnes qui avait engagé la jeune Meilla ? Nombre de rumeurs à son sujet flottaient dans l'école. On disait même que les blessés de Quidditch et du tournoi, en particulier des élèves étrangers semblaient peiner à se remettre de leurs blessures et que des fioles de Veritaserum semblent avoir disparus… [2] [+1]

Pendant ce temps là, le redoutable et intransigeant conservateur, Wilhelm Heltowni observait l'assemblée avec un regard railleur et froid. Eux qui n'avaient cessé de le faire travailler toujours plus chaque jour pour de rares reconnaissances. Ah qu'ils étaient beaux à s'observer ainsi ! Cet incident allait leur faire les pieds et certains pouvaient penser que l'invisibilité du conservateur pouvait bien être un atout de taille. [24] [-2]

La question demeure... peut-être allez vous être capable de résoudre l'énigme et découvrir qui donc est ce voleur. A moins que vous ne soyez aussi complices ?
[

Il n'en restera qu'un

FILM NOIR

GAZETTE DES QUATRE BLASONS


« Alors que les écoles de Beauxbâtons et de Durmstrang profitent de l'hospitalité des anglais, des rumeurs troublantes courent : il semblerait que des messages confidentiels aient été échangés en secret et interceptés par un fourbe efficace. Quelque chose d'autre néanmoins clochait sur les terres de l'école. Personne pourtant ne pouvait expliquer quoi ? Mystère, Mystère….»

-


Une idée qui trottait dans la tête bien pleine du Professeur Baxhrendhel alors assise sur une chaise placée contre le mur, dans l'urgence de soulager ses douleurs de genoux. Pour elle, il n'y avait aucun doute, le directeur n'était pas celui qu'il prétendait être. Après tout, elle l'avait vu dans sa boule de cristal et celle ci lui racontait des choses bien intéressantes. Il lui arrivait d'ailleurs des fois d'entendre des choses et il n'est pas rare de la voir se balader, l'air absent dans les couloirs de l'école. Peut-être que les murmures étaient réels... [7]

L'état de la jeune fille n'avait tout de même pas échappé au regard calculateur de Mme Loewy, l'infirmière de l'école. Était-elle une de ces personnes qui avait engagé la jeune Meilla ? Nombre de rumeurs à son sujet flottaient dans l'école. On disait même que les blessés de Quidditch et du tournoi, en particulier des élèves étrangers semblaient peiner à se remettre de leurs blessures et que des fioles de Veritaserum semblent avoir disparus… [0] [-2]

Pendant ce temps là, le redoutable et intransigeant conservateur, Wilhelm Heltowni observait l'assemblée avec un regard railleur et froid. Eux qui n'avaient cessé de le faire travailler toujours plus chaque jour pour de rares reconnaissances. Ah qu'ils étaient beaux à s'observer ainsi ! Cet incident allait leur faire les pieds et certains pouvaient penser que l'invisibilité du conservateur pouvait bien être un atout de taille. [25] [+1]

La question demeure... peut-être allez vous être capable de résoudre l'énigme et découvrir qui donc est ce voleur. A moins que vous ne soyez aussi complices ?

Ils étaient cœur d'œillets, des fleurs face aux fusils,
Enfants du Bataclan, enfants du paradis.

Il n'en restera qu'un

FILM NOIR


GAZETTE DES QUATRE BLASONS



« Alors que les écoles de Beauxbâtons et de Durmstrang profitent de l'hospitalité des anglais, des rumeurs troublantes courent : il semblerait que des messages confidentiels aient été échangés en secret et interceptés par un fourbe efficace. Quelque chose d'autre néanmoins clochait sur les terres de l'école. Personne pourtant ne pouvait expliquer quoi ? Mystère, Mystère….»

-



Une idée qui trottait dans la tête bien pleine du Professeur Baxhrendhel alors assise sur une chaise placée contre le mur, dans l'urgence de soulager ses douleurs de genoux. Pour elle, il n'y avait aucun doute, le directeur n'était pas celui qu'il prétendait être. Après tout, elle l'avait vu dans sa boule de cristal et celle ci lui racontait des choses bien intéressantes. Il lui arrivait d'ailleurs des fois d'entendre des choses et il n'est pas rare de la voir se balader, l'air absent dans les couloirs de l'école. Peut-être que les murmures étaient réels... [8] +1

Pendant ce temps là, le redoutable et intransigeant conservateur, Wilhelm Heltowni observait l'assemblée avec un regard railleur et froid. Eux qui n'avaient cessé de le faire travailler toujours plus chaque jour pour de rares reconnaissances. Ah qu'ils étaient beaux à s'observer ainsi ! Cet incident allait leur faire les pieds et certains pouvaient penser que l'invisibilité du conservateur pouvait bien être un atout de taille. [23] -2


La question demeure... peut-être allez vous être capable de résoudre l'énigme et découvrir qui donc est ce voleur. A moins que vous ne soyez aussi complices

Elly Sparkle • 2ème année
Rédactrice-en-Chef de la Petite Mornille
Code couleur : maroon
"I seem heartless because my heart died with my love" - Snape

Il n'en restera qu'un

FILM NOIR


GAZETTE DES QUATRE BLASONS



« Alors que les écoles de Beauxbâtons et de Durmstrang profitent de l'hospitalité des anglais, des rumeurs troublantes courent : il semblerait que des messages confidentiels aient été échangés en secret et interceptés par un fourbe efficace. Quelque chose d'autre néanmoins clochait sur les terres de l'école. Personne pourtant ne pouvait expliquer quoi ? Mystère, Mystère….»

-



Une idée qui trottait dans la tête bien pleine du Professeur Baxhrendhel alors assise sur une chaise placée contre le mur, dans l'urgence de soulager ses douleurs de genoux. Pour elle, il n'y avait aucun doute, le directeur n'était pas celui qu'il prétendait être. Après tout, elle l'avait vu dans sa boule de cristal et celle ci lui racontait des choses bien intéressantes. Il lui arrivait d'ailleurs des fois d'entendre des choses et il n'est pas rare de la voir se balader, l'air absent dans les couloirs de l'école. Peut-être que les murmures étaient réels... [9] +1

Pendant ce temps là, le redoutable et intransigeant conservateur, Wilhelm Heltowni observait l'assemblée avec un regard railleur et froid. Eux qui n'avaient cessé de le faire travailler toujours plus chaque jour pour de rares reconnaissances. Ah qu'ils étaient beaux à s'observer ainsi ! Cet incident allait leur faire les pieds et certains pouvaient penser que l'invisibilité du conservateur pouvait bien être un atout de taille. [21] -2


La question demeure... peut-être allez vous être capable de résoudre l'énigme et découvrir qui donc est ce voleur. A moins que vous ne soyez aussi complices

*en baisse de régime pendant l'été mais passerai quasiment tous les jours quand même*
Non, ça ne m'énerve pas mais... C'est Ysalyne avec deux Y, bandes de trolls analphabètes !
Deuxième année RP

Il n'en restera qu'un

FILM NOIR


GAZETTE DES QUATRE BLASONS



« Alors que les écoles de Beauxbâtons et de Durmstrang profitent de l'hospitalité des anglais, des rumeurs troublantes courent : il semblerait que des messages confidentiels aient été échangés en secret et interceptés par un fourbe efficace. Quelque chose d'autre néanmoins clochait sur les terres de l'école. Personne pourtant ne pouvait expliquer quoi ? Mystère, Mystère….»

-



Une idée qui trottait dans la tête bien pleine du Professeur Baxhrendhel alors assise sur une chaise placée contre le mur, dans l'urgence de soulager ses douleurs de genoux. Pour elle, il n'y avait aucun doute, le directeur n'était pas celui qu'il prétendait être. Après tout, elle l'avait vu dans sa boule de cristal et celle ci lui racontait des choses bien intéressantes. Il lui arrivait d'ailleurs des fois d'entendre des choses et il n'est pas rare de la voir se balader, l'air absent dans les couloirs de l'école. Peut-être que les murmures étaient réels... [7] -2

Pendant ce temps là, le redoutable et intransigeant conservateur, Wilhelm Heltowni observait l'assemblée avec un regard railleur et froid. Eux qui n'avaient cessé de le faire travailler toujours plus chaque jour pour de rares reconnaissances. Ah qu'ils étaient beaux à s'observer ainsi ! Cet incident allait leur faire les pieds et certains pouvaient penser que l'invisibilité du conservateur pouvait bien être un atout de taille. [20] +1


La question demeure... peut-être allez vous être capable de résoudre l'énigme et découvrir qui donc est ce voleur. A moins que vous ne soyez aussi complices

~ Antony n’est point un drame, Antony n’est point une tragédie, Antony n’est point une pièce de théâtre, Antony est une scène d’amour, de jalousie, de colère, en cinq actes. ~
~ Famille Schialom ~
Do not go gentle into that good night.

Il n'en restera qu'un

FILM NOIR


GAZETTE DES QUATRE BLASONS



« Alors que les écoles de Beauxbâtons et de Durmstrang profitent de l'hospitalité des anglais, des rumeurs troublantes courent : il semblerait que des messages confidentiels aient été échangés en secret et interceptés par un fourbe efficace. Quelque chose d'autre néanmoins clochait sur les terres de l'école. Personne pourtant ne pouvait expliquer quoi ? Mystère, Mystère….»

-



Une idée qui trottait dans la tête bien pleine du Professeur Baxhrendhel alors assise sur une chaise placée contre le mur, dans l'urgence de soulager ses douleurs de genoux. Pour elle, il n'y avait aucun doute, le directeur n'était pas celui qu'il prétendait être. Après tout, elle l'avait vu dans sa boule de cristal et celle ci lui racontait des choses bien intéressantes. Il lui arrivait d'ailleurs des fois d'entendre des choses et il n'est pas rare de la voir se balader, l'air absent dans les couloirs de l'école. Peut-être que les murmures étaient réels... [8] +1

Pendant ce temps là, le redoutable et intransigeant conservateur, Wilhelm Heltowni observait l'assemblée avec un regard railleur et froid. Eux qui n'avaient cessé de le faire travailler toujours plus chaque jour pour de rares reconnaissances. Ah qu'ils étaient beaux à s'observer ainsi ! Cet incident allait leur faire les pieds et certains pouvaient penser que l'invisibilité du conservateur pouvait bien être un atout de taille. [18] -2


La question demeure... peut-être allez vous être capable de résoudre l'énigme et découvrir qui donc est ce voleur. A moins que vous ne soyez aussi complices

*en baisse de régime pendant l'été mais passerai quasiment tous les jours quand même*
Non, ça ne m'énerve pas mais... C'est Ysalyne avec deux Y, bandes de trolls analphabètes !
Deuxième année RP

Il n'en restera qu'un

FILM NOIR

GAZETTE DES QUATRE BLASONS


« Alors que les écoles de Beauxbâtons et de Durmstrang profitent de l'hospitalité des anglais, des rumeurs troublantes courent : il semblerait que des messages confidentiels aient été échangés en secret et interceptés par un fourbe efficace. Quelque chose d'autre néanmoins clochait sur les terres de l'école. Personne pourtant ne pouvait expliquer quoi ? Mystère, Mystère….»

-


Une idée qui trottait dans la tête bien pleine du Professeur Baxhrendhel alors assise sur une chaise placée contre le mur, dans l'urgence de soulager ses douleurs de genoux. Pour elle, il n'y avait aucun doute, le directeur n'était pas celui qu'il prétendait être. Après tout, elle l'avait vu dans sa boule de cristal et celle ci lui racontait des choses bien intéressantes. Il lui arrivait d'ailleurs des fois d'entendre des choses et il n'est pas rare de la voir se balader, l'air absent dans les couloirs de l'école. Peut-être que les murmures étaient réels... [6] [-2]

Pendant ce temps là, le redoutable et intransigeant conservateur, Wilhelm Heltowni observait l'assemblée avec un regard railleur et froid. Eux qui n'avaient cessé de le faire travailler toujours plus chaque jour pour de rares reconnaissances. Ah qu'ils étaient beaux à s'observer ainsi ! Cet incident allait leur faire les pieds et certains pouvaient penser que l'invisibilité du conservateur pouvait bien être un atout de taille. [19] [+1]

La question demeure... peut-être allez vous être capable de résoudre l'énigme et découvrir qui donc est ce voleur. A moins que vous ne soyez aussi complices ?

Ils étaient cœur d'œillets, des fleurs face aux fusils,
Enfants du Bataclan, enfants du paradis.

Il n'en restera qu'un

FILM NOIR

GAZETTE DES QUATRE BLASONS


« Alors que les écoles de Beauxbâtons et de Durmstrang profitent de l'hospitalité des anglais, des rumeurs troublantes courent : il semblerait que des messages confidentiels aient été échangés en secret et interceptés par un fourbe efficace. Quelque chose d'autre néanmoins clochait sur les terres de l'école. Personne pourtant ne pouvait expliquer quoi ? Mystère, Mystère….»

-


Une idée qui trottait dans la tête bien pleine du Professeur Baxhrendhel alors assise sur une chaise placée contre le mur, dans l'urgence de soulager ses douleurs de genoux. Pour elle, il n'y avait aucun doute, le directeur n'était pas celui qu'il prétendait être. Après tout, elle l'avait vu dans sa boule de cristal et celle ci lui racontait des choses bien intéressantes. Il lui arrivait d'ailleurs des fois d'entendre des choses et il n'est pas rare de la voir se balader, l'air absent dans les couloirs de l'école. Peut-être que les murmures étaient réels... [4] [-2]

Pendant ce temps là, le redoutable et intransigeant conservateur, Wilhelm Heltowni observait l'assemblée avec un regard railleur et froid. Eux qui n'avaient cessé de le faire travailler toujours plus chaque jour pour de rares reconnaissances. Ah qu'ils étaient beaux à s'observer ainsi ! Cet incident allait leur faire les pieds et certains pouvaient penser que l'invisibilité du conservateur pouvait bien être un atout de taille. [20] [+1]

La question demeure... peut-être allez vous être capable de résoudre l'énigme et découvrir qui donc est ce voleur. A moins que vous ne soyez aussi complices ?

Code couleur : #b7612c

Il n'en restera qu'un

FILM NOIR

GAZETTE DES QUATRE BLASONS


« Alors que les écoles de Beauxbâtons et de Durmstrang profitent de l'hospitalité des anglais, des rumeurs troublantes courent : il semblerait que des messages confidentiels aient été échangés en secret et interceptés par un fourbe efficace. Quelque chose d'autre néanmoins clochait sur les terres de l'école. Personne pourtant ne pouvait expliquer quoi ? Mystère, Mystère….»

-


Une idée qui trottait dans la tête bien pleine du Professeur Baxhrendhel alors assise sur une chaise placée contre le mur, dans l'urgence de soulager ses douleurs de genoux. Pour elle, il n'y avait aucun doute, le directeur n'était pas celui qu'il prétendait être. Après tout, elle l'avait vu dans sa boule de cristal et celle ci lui racontait des choses bien intéressantes. Il lui arrivait d'ailleurs des fois d'entendre des choses et il n'est pas rare de la voir se balader, l'air absent dans les couloirs de l'école. Peut-être que les murmures étaient réels... [2] [-2]

Pendant ce temps là, le redoutable et intransigeant conservateur, Wilhelm Heltowni observait l'assemblée avec un regard railleur et froid. Eux qui n'avaient cessé de le faire travailler toujours plus chaque jour pour de rares reconnaissances. Ah qu'ils étaient beaux à s'observer ainsi ! Cet incident allait leur faire les pieds et certains pouvaient penser que l'invisibilité du conservateur pouvait bien être un atout de taille. [21] [+1]

La question demeure... peut-être allez vous être capable de résoudre l'énigme et découvrir qui donc est ce voleur. A moins que vous ne soyez aussi complices ?

¤ Finisseuse des Frelons ¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤ Sixième année RPG ¤ Rédactrice ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~

Il n'en restera qu'un

FILM NOIR

GAZETTE DES QUATRE BLASONS


« Alors que les écoles de Beauxbâtons et de Durmstrang profitent de l'hospitalité des anglais, des rumeurs troublantes courent : il semblerait que des messages confidentiels aient été échangés en secret et interceptés par un fourbe efficace. Quelque chose d'autre néanmoins clochait sur les terres de l'école. Personne pourtant ne pouvait expliquer quoi ? Mystère, Mystère….»

-


Une idée qui trottait dans la tête bien pleine du Professeur Baxhrendhel alors assise sur une chaise placée contre le mur, dans l'urgence de soulager ses douleurs de genoux. Pour elle, il n'y avait aucun doute, le directeur n'était pas celui qu'il prétendait être. Après tout, elle l'avait vu dans sa boule de cristal et celle ci lui racontait des choses bien intéressantes. Il lui arrivait d'ailleurs des fois d'entendre des choses et il n'est pas rare de la voir se balader, l'air absent dans les couloirs de l'école. Peut-être que les murmures étaient réels... [0] [-2]

Pendant ce temps là, le redoutable et intransigeant conservateur, Wilhelm Heltowni observait l'assemblée avec un regard railleur et froid. Eux qui n'avaient cessé de le faire travailler toujours plus chaque jour pour de rares reconnaissances. Ah qu'ils étaient beaux à s'observer ainsi ! Cet incident allait leur faire les pieds et certains pouvaient penser que l'invisibilité du conservateur pouvait bien être un atout de taille. [22] [+1]

La question demeure... peut-être allez vous être capable de résoudre l'énigme et découvrir qui donc est ce voleur. A moins que vous ne soyez aussi complices ?


Félicitations ! :P

« DÉFONCE-LES TOUS », Monseigneur Endive • « Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe » • Batteuse des Frelons

Il n'en restera qu'un

Vous avez bien toutes et tous profité de la joie de ne pas avoir de liste à faire durant cette première moitié des vacances ? Eh bien, le calme s’achève aujourd’hui (après environ un mois et demi d’attente, je saiiiiiiiiiiis).


SOUS LE SOLEIL EXACTEMENT


Les grandes vacances sont là ! Et avec elles, les inévitables journées passés à se dorer la pilule sur la plage ou à y faire des bêtises en tous genres sous le regard inquisiteurs de parents et de vieillards répétant à qui voulait l’entendre (ou pas d’ailleurs) que « Décidément, la jeunesse n’est plus ce qu’elle était ! Moi de mon temps, nous étions déjà contents lorsque nos parents nous emmenaient au bord de la mer et ne réclamions pas, à grand coups, des glaces hors de prix, qui plus est mauvaises pour les dents et la santé ! », le tout en dégustant les délicieux beignets de la charrette qui avait déjà passé par ici trois fois sous les cris du vendeur venant de se faire mordre par un crabe…


Profitant d’un peu de repos après ses ASPICs, Meilla Primard, allongée sur sa couverture couleur Serdaigle, lunettes de soleil sur ses yeux endormis et un bouquin de 400 pages « L’art du potionniste depuis Linfred de Stinchcombe » menaçant de lâcher ses mains pour faire éclater au grand jour son amour d’avec le nez de la jeune adulte. [10]

Au loin, c’est un Miles Ainsworth bougonnant qui est accroupi sur une chaise longue, de magnifiques coups de soleil rouges (réminiscence avec Gryffondor) dessinant à merveille les courbures du marcel qu’il portait depuis le début de la journée. [10]

La scène qu’est à deux doigts de faire son directeur de maison fait éclater de rire Dylan Swanson, quoiqu’il ait essayé de le faire discrètement, avant que sa joie ne soit contrariée par un petit scarabée très vif ayant soudainement atterri dans son maillot de bain jaune fluo tandis qu’il barbotait dans la mer et se débattant avec une ferveur hors-norme pour en sortir. [10]

Antony Vendrale, le responsable de la blague du coléoptère chez le préfet des Gryffondor, se retire rapidement de l’eau pour aller se jeter derrière son panier de pique-nique bien garni, se fend la poire, au sens propre comme au figuré. [10]

Et c’est en soupirant et agitant la tête de droite à gauche que Shanti Sadhan pose son frappé à la citrouille pour aller donner un coup de main à son collègue qui commence à maudire le responsable des dortoirs de Serpentard et à le traiter de tous les noms de créatures fort peu charmantes qu’il connait. [10]

Un peu plus loin de cette scène, le petit Paul Bricou patauge tranquillement dans l’étendue bleue, à la recherche de magnifiques coquillages sur le sable sous-marin, raison pour laquelle il ne voit pas arriver une vague plus grosse que les autres, qui ne manque pas, sur son passage, de renverser tout ce qui trouve sur le passage. Dont le RDD de Poufsouffle qui se retrouve à boire la tasse. [10]

Affichant une pokerface, Joy Wedenjack en observant la scène de son camarade manquant de se noyer, elle décide de ne pas bouger, puisqu’il va bien finir par remonter tout seul à la surface, tout en continuant de manger sa glace en forme de ping… de manch… de pingchot. [10]

Pendant ce temps-là, c’est une Ambre Baxrendhel bizarrement sans batte (apparemment, sa mère n’avait pas voulu lui laisser la prendre, tant mieux pour tout le monde) qui est accrochée aux jupons de sa môman, voulant une glace comme sa-collègue-de-Serdaigle-parce-que-Ambre-elle-aussi-elle-y-a-droit-nan-mais-maman-s’il-te-plaîîîîîîîîîîîîîîîîîîîîîîît. [10]

Dormant sur sa serviette de plage, Dakota Roth se remet d’une bonne année d’études à Poudlard à surveiller ses camarades de maison et à se travailler un faciès tout bronzé pour sa prochaine rentrée. Et c’est après s’être appliqué une bonne dose de crème solaire indice 50 qu’elle ajuste ses lunettes de soleil sur le nez et se prépare à faire une bonne sieste sous la douce chaleur estivale. [10]

Mais c’est sans compter sur Bill Fox qui, se révélant un instant soudainement facétieux, se décide à inverser les rôles et faire une petite blague à sa camarade : prenant son seau et sa petite pelle, il remplit le premier de sable avec la deuxième, s’approche silencieusement et… MOUHAHAHAHAHAHAHAHA ! [10]


Alors, de tous nos plagistes, lequel aura votre préférence ?






Et je choisis Arthur Grimms pour qu’il me fasse mon éloge. N’oubliez pas de mentionner un certain Docteur dans vos dix lignes, M. Grimms… :roll:
Dernière modification par Wilhelm Heltowni le 4 août 2016, 17 h 23, modifié 1 fois.

Ami des Centaures de la Vieille Forêt
Zarbi de l'année (Magic'Awards III)
  Retour   Répondre