Salle de jeux

Inscription
Connexion
  Retour   Répondre

Il n'en restera qu'un

C'est bientôt la fin des cours à Poudlard. Certains préparent leurs BUSE, d'autres leurs ASPIC, d'autres encore ne rêvent que de retourner chez eux, pour bronzer au soleil avec un bon livre... Mais à vrai dire, aujourd'hui tout le monde a un peu oublié ses projets. Les différentes écoles du monde entier sont venues présenter leurs méthodes d'apprentissages et leurs particularités. Professeurs et élèves sont donc venus découvrir cette magie parfois bien particulière...

Une jeune Gryfonne du nom de Sophie Lunera s'attarde près du stand de Beauxbâtons. Tout ce raffinement dans les manières des jeunes français la fascine. Particulièrement les françaises à la grâce incroyable. Elle se met alors à se demander à quoi peut bien ressembler leur école. Sans doute avec de nombreux arbres, fleurs, fontaines... La voilà qui rêve éveillée. Elle n'est pas prête de quitter le stand ! (9)

Echoe Caterwool, elle, a bien vite repéré une école fort intéressante. Bien qu'elle n'approuve pas franchement la séparation des cours entre garçons et filles, ce robes changeant de couleur et surtout cet entrainement intensif au Quidditch l'intéresse vivement. Elle discute donc avec vivacité avec une élève à la belle robe jaune, apparemment aussi passionnée qu'elle par son sport. (9)

Émerveillée par tant de découvertes, Doris Lynch a finalement porté son dévolu sur Uagadou. Un élève a accepté de lui montrer brièvement le tatouage sur son bras, mais en faisant bien attention au regard des autres, il ne tient pas à ce que son élément de prédilection soit découvert. Il a également bien voulu lui parler de leur étonnant système d'admission par rêves, ce qui étonne fortement la Serdaigle. (9)

Si il y en a bien une qui n'arrive pas à se décider, c'est bien Bryn Farrell. D'abord intéressée par l'école peu connue d'Albaldah en Jordanie et par sa bibliothèque incroyable, elle est ensuite allée vers le stand de Zuhangyan puis celui de Motutapu... Peut-être qu'avant la fin de la journée elle aura réussi à tous les faire ! Pas sûr en revanche qu'elle réussisse à retenir toutes les informations qu'elle aura entendues. (10)

Les professeurs aussi sont venus voir les stands. Après tout on a jamais fini d'apprendre ! Et c'est bien ce que veut démontrer Basilius Fawley. Il s'est assez rapidement tourné vers l'école brésilienne de Castelobruxo, spécialiste en botanique et magizoologie. Il note bien toutes les informations reçues dans un coin de sa tête, ça peut toujours être utile pour une future potion. (12) +1

De son côté, Tyr Uynauge, après avoir hésité à se rendre à cette "exposition", est finalement arrivé, assez tard il est vrai. Et finalement, cette décision de se mêler à la foule n'était apparemment pas si mauvaise que ça. Il est resté scotché devant la démonstration des élèves de Walmanba. Un serpent semblait complètement séduit par la musique de l'un d'entre eux, et à vrai dire, il n'est peut-être pas le seul... (10)

L'école d'Ilvermorny a elle aussi ses fans. Katy Smith s'est installée là-bas, une chocogrenouille à la main. Normalement, d'après ce qu'elle a compris des correspondances entre Poudlard et Ilvermorny, elle se serait retrouvée dans la maison du Serpent Cornu, la maison de l'esprit. Mais est-ce vraiment là qu'elle aurait été envoyée ? Telle est la question. Il faudrait qu'elle demande si elle peut faire le test. (10)

Pour Harper Adams, l'école la plus intéressante c'est bien celle de Durmstrang. De son emplacement fort imprécis à ses cours douteux, il faut croire que la Serpentard ne s'est pas trompée de maison (même s'il y a eu de grands sorciers parfaitement honnêtes dans cette maison, je tiens à le préciser). A moins que ce ne soit l'âme slave qui l'attire ? Il est vrai que certains élèves ne manquent pas de charme... (5) -2

Mais peut-être que le plus étonnant parmi ces stands, c'est celui de Poudlard, tenu par Kristen Loewy elle-même. Pourquoi donc un stand pareil au sein de sa propre école ? Peut-être pour les visiteurs étrangers, les élèves de Poudlard avides d'en connaître plus sur leur école, ou simplement parce que la directrice en avait envie. Nul ne saurait dire. En tout cas il attire du monde et les explications passionnées de sa directrice ne déplaisent pas. (10)

« Et les airs à la mode, que jouaient les orchestres cette année-là, transposaient en rythmes nouveaux toute la tristesse de l’existence et des désirs insatisfaits. »

Il n'en restera qu'un

C'est bientôt la fin des cours à Poudlard. Certains préparent leurs BUSE, d'autres leurs ASPIC, d'autres encore ne rêvent que de retourner chez eux, pour bronzer au soleil avec un bon livre... Mais à vrai dire, aujourd'hui tout le monde a un peu oublié ses projets. Les différentes écoles du monde entier sont venues présenter leurs méthodes d'apprentissages et leurs particularités. Professeurs et élèves sont donc venus découvrir cette magie parfois bien particulière...

Une jeune Gryfonne du nom de Sophie Lunera s'attarde près du stand de Beauxbâtons. Tout ce raffinement dans les manières des jeunes français la fascine. Particulièrement les françaises à la grâce incroyable. Elle se met alors à se demander à quoi peut bien ressembler leur école. Sans doute avec de nombreux arbres, fleurs, fontaines... La voilà qui rêve éveillée. Elle n'est pas prête de quitter le stand ! (9)

Echoe Caterwool, elle, a bien vite repéré une école fort intéressante. Bien qu'elle n'approuve pas franchement la séparation des cours entre garçons et filles, ce robes changeant de couleur et surtout cet entrainement intensif au Quidditch l'intéresse vivement. Elle discute donc avec vivacité avec une élève à la belle robe jaune, apparemment aussi passionnée qu'elle par son sport. (9)

Émerveillée par tant de découvertes, Doris Lynch a finalement porté son dévolu sur Uagadou. Un élève a accepté de lui montrer brièvement le tatouage sur son bras, mais en faisant bien attention au regard des autres, il ne tient pas à ce que son élément de prédilection soit découvert. Il a également bien voulu lui parler de leur étonnant système d'admission par rêves, ce qui étonne fortement la Serdaigle. (9)

Si il y en a bien une qui n'arrive pas à se décider, c'est bien Bryn Farrell. D'abord intéressée par l'école peu connue d'Albaldah en Jordanie et par sa bibliothèque incroyable, elle est ensuite allée vers le stand de Zuhangyan puis celui de Motutapu... Peut-être qu'avant la fin de la journée elle aura réussi à tous les faire ! Pas sûr en revanche qu'elle réussisse à retenir toutes les informations qu'elle aura entendues. (11) +1

Les professeurs aussi sont venus voir les stands. Après tout on a jamais fini d'apprendre ! Et c'est bien ce que veut démontrer Basilius Fawley. Il s'est assez rapidement tourné vers l'école brésilienne de Castelobruxo, spécialiste en botanique et magizoologie. Il note bien toutes les informations reçues dans un coin de sa tête, ça peut toujours être utile pour une future potion. (12)

De son côté, Tyr Uynauge, après avoir hésité à se rendre à cette "exposition", est finalement arrivé, assez tard il est vrai. Et finalement, cette décision de se mêler à la foule n'était apparemment pas si mauvaise que ça. Il est resté scotché devant la démonstration des élèves de Walmanba. Un serpent semblait complètement séduit par la musique de l'un d'entre eux, et à vrai dire, il n'est peut-être pas le seul... (8 ) -2

L'école d'Ilvermorny a elle aussi ses fans. Katy Smith s'est installée là-bas, une chocogrenouille à la main. Normalement, d'après ce qu'elle a compris des correspondances entre Poudlard et Ilvermorny, elle se serait retrouvée dans la maison du Serpent Cornu, la maison de l'esprit. Mais est-ce vraiment là qu'elle aurait été envoyée ? Telle est la question. Il faudrait qu'elle demande si elle peut faire le test. (10)

Pour Harper Adams, l'école la plus intéressante c'est bien celle de Durmstrang. De son emplacement fort imprécis à ses cours douteux, il faut croire que la Serpentard ne s'est pas trompée de maison (même s'il y a eu de grands sorciers parfaitement honnêtes dans cette maison, je tiens à le préciser). A moins que ce ne soit l'âme slave qui l'attire ? Il est vrai que certains élèves ne manquent pas de charme... (5)

Mais peut-être que le plus étonnant parmi ces stands, c'est celui de Poudlard, tenu par Kristen Loewy elle-même. Pourquoi donc un stand pareil au sein de sa propre école ? Peut-être pour les visiteurs étrangers, les élèves de Poudlard avides d'en connaître plus sur leur école, ou simplement parce que la directrice en avait envie. Nul ne saurait dire. En tout cas il attire du monde et les explications passionnées de sa directrice ne déplaisent pas. (10)

Professeur de Botanique
#TeamDistrictSerpentard

Il n'en restera qu'un

C'est bientôt la fin des cours à Poudlard. Certains préparent leurs BUSE, d'autres leurs ASPIC, d'autres encore ne rêvent que de retourner chez eux, pour bronzer au soleil avec un bon livre... Mais à vrai dire, aujourd'hui tout le monde a un peu oublié ses projets. Les différentes écoles du monde entier sont venues présenter leurs méthodes d'apprentissages et leurs particularités. Professeurs et élèves sont donc venus découvrir cette magie parfois bien particulière...

Une jeune Gryfonne du nom de Sophie Lunera s'attarde près du stand de Beauxbâtons. Tout ce raffinement dans les manières des jeunes français la fascine. Particulièrement les françaises à la grâce incroyable. Elle se met alors à se demander à quoi peut bien ressembler leur école. Sans doute avec de nombreux arbres, fleurs, fontaines... La voilà qui rêve éveillée. Elle n'est pas prête de quitter le stand ! [9]

Echoe Caterwool, elle, a bien vite repéré une école fort intéressante. Bien qu'elle n'approuve pas franchement la séparation des cours entre garçons et filles, ce robes changeant de couleur et surtout cet entrainement intensif au Quidditch l'intéresse vivement. Elle discute donc avec vivacité avec une élève à la belle robe jaune, apparemment aussi passionnée qu'elle par son sport. [7] -2

Émerveillée par tant de découvertes, Doris Lynch a finalement porté son dévolu sur Uagadou. Un élève a accepté de lui montrer brièvement le tatouage sur son bras, mais en faisant bien attention au regard des autres, il ne tient pas à ce que son élément de prédilection soit découvert. Il a également bien voulu lui parler de leur étonnant système d'admission par rêves, ce qui étonne fortement la Serdaigle. [9]

Si il y en a bien une qui n'arrive pas à se décider, c'est bien Bryn Farrell. D'abord intéressée par l'école peu connue d'Albaldah en Jordanie et par sa bibliothèque incroyable, elle est ensuite allée vers le stand de Zuhangyan puis celui de Motutapu... Peut-être qu'avant la fin de la journée elle aura réussi à tous les faire ! Pas sûr en revanche qu'elle réussisse à retenir toutes les informations qu'elle aura entendues. [12] +1

Les professeurs aussi sont venus voir les stands. Après tout on a jamais fini d'apprendre ! Et c'est bien ce que veut démontrer Basilius Fawley. Il s'est assez rapidement tourné vers l'école brésilienne de Castelobruxo, spécialiste en botanique et magizoologie. Il note bien toutes les informations reçues dans un coin de sa tête, ça peut toujours être utile pour une future potion. [12]

De son côté, Tyr Uynauge, après avoir hésité à se rendre à cette "exposition", est finalement arrivé, assez tard il est vrai. Et finalement, cette décision de se mêler à la foule n'était apparemment pas si mauvaise que ça. Il est resté scotché devant la démonstration des élèves de Walmanba. Un serpent semblait complètement séduit par la musique de l'un d'entre eux, et à vrai dire, il n'est peut-être pas le seul... [8]

L'école d'Ilvermorny a elle aussi ses fans. Katy Smith s'est installée là-bas, une chocogrenouille à la main. Normalement, d'après ce qu'elle a compris des correspondances entre Poudlard et Ilvermorny, elle se serait retrouvée dans la maison du Serpent Cornu, la maison de l'esprit. Mais est-ce vraiment là qu'elle aurait été envoyée ? Telle est la question. Il faudrait qu'elle demande si elle peut faire le test. [10]

Pour Harper Adams, l'école la plus intéressante c'est bien celle de Durmstrang. De son emplacement fort imprécis à ses cours douteux, il faut croire que la Serpentard ne s'est pas trompée de maison (même s'il y a eu de grands sorciers parfaitement honnêtes dans cette maison, je tiens à le préciser). A moins que ce ne soit l'âme slave qui l'attire ? Il est vrai que certains élèves ne manquent pas de charme... [5]

Mais peut-être que le plus étonnant parmi ces stands, c'est celui de Poudlard, tenu par Kristen Loewy elle-même. Pourquoi donc un stand pareil au sein de sa propre école ? Peut-être pour les visiteurs étrangers, les élèves de Poudlard avides d'en connaître plus sur leur école, ou simplement parce que la directrice en avait envie. Nul ne saurait dire. En tout cas il attire du monde et les explications passionnées de sa directrice ne déplaisent pas. [10]

"Deviens ce que tu es."
"Le monde est notre échiquier, et toi, un pion de ma volonté."
Code Couleur : #6FD0FD
~ Serpy du mois (décembre 2016, juin 2017) ~
~ RNA ~

Il n'en restera qu'un

C'est bientôt la fin des cours à Poudlard. Certains préparent leurs BUSE, d'autres leurs ASPIC, d'autres encore ne rêvent que de retourner chez eux, pour bronzer au soleil avec un bon livre... Mais à vrai dire, aujourd'hui tout le monde a un peu oublié ses projets. Les différentes écoles du monde entier sont venues présenter leurs méthodes d'apprentissages et leurs particularités. Professeurs et élèves sont donc venus découvrir cette magie parfois bien particulière...

Une jeune Gryfonne du nom de Sophie Lunera s'attarde près du stand de Beauxbâtons. Tout ce raffinement dans les manières des jeunes français la fascine. Particulièrement les françaises à la grâce incroyable. Elle se met alors à se demander à quoi peut bien ressembler leur école. Sans doute avec de nombreux arbres, fleurs, fontaines... La voilà qui rêve éveillée. Elle n'est pas prête de quitter le stand ! [9]

Echoe Caterwool, elle, a bien vite repéré une école fort intéressante. Bien qu'elle n'approuve pas franchement la séparation des cours entre garçons et filles, ce robes changeant de couleur et surtout cet entrainement intensif au Quidditch l'intéresse vivement. Elle discute donc avec vivacité avec une élève à la belle robe jaune, apparemment aussi passionnée qu'elle par son sport. [7]

Émerveillée par tant de découvertes, Doris Lynch a finalement porté son dévolu sur Uagadou. Un élève a accepté de lui montrer brièvement le tatouage sur son bras, mais en faisant bien attention au regard des autres, il ne tient pas à ce que son élément de prédilection soit découvert. Il a également bien voulu lui parler de leur étonnant système d'admission par rêves, ce qui étonne fortement la Serdaigle. [9]

Si il y en a bien une qui n'arrive pas à se décider, c'est bien Bryn Farrell. D'abord intéressée par l'école peu connue d'Albaldah en Jordanie et par sa bibliothèque incroyable, elle est ensuite allée vers le stand de Zuhangyan puis celui de Motutapu... Peut-être qu'avant la fin de la journée elle aura réussi à tous les faire ! Pas sûr en revanche qu'elle réussisse à retenir toutes les informations qu'elle aura entendues. [10] -2

Les professeurs aussi sont venus voir les stands. Après tout on a jamais fini d'apprendre ! Et c'est bien ce que veut démontrer Basilius Fawley. Il s'est assez rapidement tourné vers l'école brésilienne de Castelobruxo, spécialiste en botanique et magizoologie. Il note bien toutes les informations reçues dans un coin de sa tête, ça peut toujours être utile pour une future potion. [13] +1

De son côté, Tyr Uynauge, après avoir hésité à se rendre à cette "exposition", est finalement arrivé, assez tard il est vrai. Et finalement, cette décision de se mêler à la foule n'était apparemment pas si mauvaise que ça. Il est resté scotché devant la démonstration des élèves de Walmanba. Un serpent semblait complètement séduit par la musique de l'un d'entre eux, et à vrai dire, il n'est peut-être pas le seul... [8]

L'école d'Ilvermorny a elle aussi ses fans. Katy Smith s'est installée là-bas, une chocogrenouille à la main. Normalement, d'après ce qu'elle a compris des correspondances entre Poudlard et Ilvermorny, elle se serait retrouvée dans la maison du Serpent Cornu, la maison de l'esprit. Mais est-ce vraiment là qu'elle aurait été envoyée ? Telle est la question. Il faudrait qu'elle demande si elle peut faire le test. [10]

Pour Harper Adams, l'école la plus intéressante c'est bien celle de Durmstrang. De son emplacement fort imprécis à ses cours douteux, il faut croire que la Serpentard ne s'est pas trompée de maison (même s'il y a eu de grands sorciers parfaitement honnêtes dans cette maison, je tiens à le préciser). A moins que ce ne soit l'âme slave qui l'attire ? Il est vrai que certains élèves ne manquent pas de charme... [5]

Mais peut-être que le plus étonnant parmi ces stands, c'est celui de Poudlard, tenu par Kristen Loewy elle-même. Pourquoi donc un stand pareil au sein de sa propre école ? Peut-être pour les visiteurs étrangers, les élèves de Poudlard avides d'en connaître plus sur leur école, ou simplement parce que la directrice en avait envie. Nul ne saurait dire. En tout cas il attire du monde et les explications passionnées de sa directrice ne déplaisent pas. [10]

Profite de l'instant présent, prend le verre à moitié plein et amuses-toi !!! ^^
Plus on est de fous, plus on rit !
"Toujours"
Rogue, Harry Potter 7 partie 2
Pas d’avatar
Sophie Lunera  

Il n'en restera qu'un

C'est bientôt la fin des cours à Poudlard. Certains préparent leurs BUSE, d'autres leurs ASPIC, d'autres encore ne rêvent que de retourner chez eux, pour bronzer au soleil avec un bon livre... Mais à vrai dire, aujourd'hui tout le monde a un peu oublié ses projets. Les différentes écoles du monde entier sont venues présenter leurs méthodes d'apprentissages et leurs particularités. Professeurs et élèves sont donc venus découvrir cette magie parfois bien particulière...

Une jeune Gryfonne du nom de Sophie Lunera s'attarde près du stand de Beauxbâtons. Tout ce raffinement dans les manières des jeunes français la fascine. Particulièrement les françaises à la grâce incroyable. Elle se met alors à se demander à quoi peut bien ressembler leur école. Sans doute avec de nombreux arbres, fleurs, fontaines... La voilà qui rêve éveillée. Elle n'est pas prête de quitter le stand ! [9]

Echoe Caterwool, elle, a bien vite repéré une école fort intéressante. Bien qu'elle n'approuve pas franchement la séparation des cours entre garçons et filles, ce robes changeant de couleur et surtout cet entrainement intensif au Quidditch l'intéresse vivement. Elle discute donc avec vivacité avec une élève à la belle robe jaune, apparemment aussi passionnée qu'elle par son sport. [7]

Émerveillée par tant de découvertes, Doris Lynch a finalement porté son dévolu sur Uagadou. Un élève a accepté de lui montrer brièvement le tatouage sur son bras, mais en faisant bien attention au regard des autres, il ne tient pas à ce que son élément de prédilection soit découvert. Il a également bien voulu lui parler de leur étonnant système d'admission par rêves, ce qui étonne fortement la Serdaigle. [9]

Si il y en a bien une qui n'arrive pas à se décider, c'est bien Bryn Farrell. D'abord intéressée par l'école peu connue d'Albaldah en Jordanie et par sa bibliothèque incroyable, elle est ensuite allée vers le stand de Zuhangyan puis celui de Motutapu... Peut-être qu'avant la fin de la journée elle aura réussi à tous les faire ! Pas sûr en revanche qu'elle réussisse à retenir toutes les informations qu'elle aura entendues. [10]

Les professeurs aussi sont venus voir les stands. Après tout on a jamais fini d'apprendre ! Et c'est bien ce que veut démontrer Basilius Fawley. Il s'est assez rapidement tourné vers l'école brésilienne de Castelobruxo, spécialiste en botanique et magizoologie. Il note bien toutes les informations reçues dans un coin de sa tête, ça peut toujours être utile pour une future potion. [11] -2

De son côté, Tyr Uynauge, après avoir hésité à se rendre à cette "exposition", est finalement arrivé, assez tard il est vrai. Et finalement, cette décision de se mêler à la foule n'était apparemment pas si mauvaise que ça. Il est resté scotché devant la démonstration des élèves de Walmanba. Un serpent semblait complètement séduit par la musique de l'un d'entre eux, et à vrai dire, il n'est peut-être pas le seul... [8]

L'école d'Ilvermorny a elle aussi ses fans. Katy Smith s'est installée là-bas, une chocogrenouille à la main. Normalement, d'après ce qu'elle a compris des correspondances entre Poudlard et Ilvermorny, elle se serait retrouvée dans la maison du Serpent Cornu, la maison de l'esprit. Mais est-ce vraiment là qu'elle aurait été envoyée ? Telle est la question. Il faudrait qu'elle demande si elle peut faire le test. [10]

Pour Harper Adams, l'école la plus intéressante c'est bien celle de Durmstrang. De son emplacement fort imprécis à ses cours douteux, il faut croire que la Serpentard ne s'est pas trompée de maison (même s'il y a eu de grands sorciers parfaitement honnêtes dans cette maison, je tiens à le préciser). A moins que ce ne soit l'âme slave qui l'attire ? Il est vrai que certains élèves ne manquent pas de charme... [6] +1

Mais peut-être que le plus étonnant parmi ces stands, c'est celui de Poudlard, tenu par Kristen Loewy elle-même. Pourquoi donc un stand pareil au sein de sa propre école ? Peut-être pour les visiteurs étrangers, les élèves de Poudlard avides d'en connaître plus sur leur école, ou simplement parce que la directrice en avait envie. Nul ne saurait dire. En tout cas il attire du monde et les explications passionnées de sa directrice ne déplaisent pas. [10]

Il n'en restera qu'un

C'est bientôt la fin des cours à Poudlard. Certains préparent leurs BUSE, d'autres leurs ASPIC, d'autres encore ne rêvent que de retourner chez eux, pour bronzer au soleil avec un bon livre... Mais à vrai dire, aujourd'hui tout le monde a un peu oublié ses projets. Les différentes écoles du monde entier sont venues présenter leurs méthodes d'apprentissages et leurs particularités. Professeurs et élèves sont donc venus découvrir cette magie parfois bien particulière...

Une jeune Gryfonne du nom de Sophie Lunera s'attarde près du stand de Beauxbâtons. Tout ce raffinement dans les manières des jeunes français la fascine. Particulièrement les françaises à la grâce incroyable. Elle se met alors à se demander à quoi peut bien ressembler leur école. Sans doute avec de nombreux arbres, fleurs, fontaines... La voilà qui rêve éveillée. Elle n'est pas prête de quitter le stand ! [9]

Echoe Caterwool, elle, a bien vite repéré une école fort intéressante. Bien qu'elle n'approuve pas franchement la séparation des cours entre garçons et filles, ce robes changeant de couleur et surtout cet entrainement intensif au Quidditch l'intéresse vivement. Elle discute donc avec vivacité avec une élève à la belle robe jaune, apparemment aussi passionnée qu'elle par son sport. [7]

Émerveillée par tant de découvertes, Doris Lynch a finalement porté son dévolu sur Uagadou. Un élève a accepté de lui montrer brièvement le tatouage sur son bras, mais en faisant bien attention au regard des autres, il ne tient pas à ce que son élément de prédilection soit découvert. Il a également bien voulu lui parler de leur étonnant système d'admission par rêves, ce qui étonne fortement la Serdaigle. [7] -2

Si il y en a bien une qui n'arrive pas à se décider, c'est bien Bryn Farrell. D'abord intéressée par l'école peu connue d'Albaldah en Jordanie et par sa bibliothèque incroyable, elle est ensuite allée vers le stand de Zuhangyan puis celui de Motutapu... Peut-être qu'avant la fin de la journée elle aura réussi à tous les faire ! Pas sûr en revanche qu'elle réussisse à retenir toutes les informations qu'elle aura entendues. [10]

Les professeurs aussi sont venus voir les stands. Après tout on a jamais fini d'apprendre ! Et c'est bien ce que veut démontrer Basilius Fawley. Il s'est assez rapidement tourné vers l'école brésilienne de Castelobruxo, spécialiste en botanique et magizoologie. Il note bien toutes les informations reçues dans un coin de sa tête, ça peut toujours être utile pour une future potion. [11]

De son côté, Tyr Uynauge, après avoir hésité à se rendre à cette "exposition", est finalement arrivé, assez tard il est vrai. Et finalement, cette décision de se mêler à la foule n'était apparemment pas si mauvaise que ça. Il est resté scotché devant la démonstration des élèves de Walmanba. Un serpent semblait complètement séduit par la musique de l'un d'entre eux, et à vrai dire, il n'est peut-être pas le seul... [8]

L'école d'Ilvermorny a elle aussi ses fans. Katy Smith s'est installée là-bas, une chocogrenouille à la main. Normalement, d'après ce qu'elle a compris des correspondances entre Poudlard et Ilvermorny, elle se serait retrouvée dans la maison du Serpent Cornu, la maison de l'esprit. Mais est-ce vraiment là qu'elle aurait été envoyée ? Telle est la question. Il faudrait qu'elle demande si elle peut faire le test. [10]

Pour Harper Adams, l'école la plus intéressante c'est bien celle de Durmstrang. De son emplacement fort imprécis à ses cours douteux, il faut croire que la Serpentard ne s'est pas trompée de maison (même s'il y a eu de grands sorciers parfaitement honnêtes dans cette maison, je tiens à le préciser). A moins que ce ne soit l'âme slave qui l'attire ? Il est vrai que certains élèves ne manquent pas de charme... [6]

Mais peut-être que le plus étonnant parmi ces stands, c'est celui de Poudlard, tenu par Kristen Loewy elle-même. Pourquoi donc un stand pareil au sein de sa propre école ? Peut-être pour les visiteurs étrangers, les élèves de Poudlard avides d'en connaître plus sur leur école, ou simplement parce que la directrice en avait envie. Nul ne saurait dire. En tout cas il attire du monde et les explications passionnées de sa directrice ne déplaisent pas. [11] +1

[En congé maternité pour toute l'année scolaire 2043-2044]
Professeur de Soins aux Créatures Magiques.

Il n'en restera qu'un

C'est bientôt la fin des cours à Poudlard. Certains préparent leurs BUSE, d'autres leurs ASPIC, d'autres encore ne rêvent que de retourner chez eux, pour bronzer au soleil avec un bon livre... Mais à vrai dire, aujourd'hui tout le monde a un peu oublié ses projets. Les différentes écoles du monde entier sont venues présenter leurs méthodes d'apprentissages et leurs particularités. Professeurs et élèves sont donc venus découvrir cette magie parfois bien particulière...

Une jeune Gryfonne du nom de Sophie Lunera s'attarde près du stand de Beauxbâtons. Tout ce raffinement dans les manières des jeunes français la fascine. Particulièrement les françaises à la grâce incroyable. Elle se met alors à se demander à quoi peut bien ressembler leur école. Sans doute avec de nombreux arbres, fleurs, fontaines... La voilà qui rêve éveillée. Elle n'est pas prête de quitter le stand ! [9]

Echoe Caterwool, elle, a bien vite repéré une école fort intéressante. Bien qu'elle n'approuve pas franchement la séparation des cours entre garçons et filles, ce robes changeant de couleur et surtout cet entrainement intensif au Quidditch l'intéresse vivement. Elle discute donc avec vivacité avec une élève à la belle robe jaune, apparemment aussi passionnée qu'elle par son sport. [7]

Émerveillée par tant de découvertes, Doris Lynch a finalement porté son dévolu sur Uagadou. Un élève a accepté de lui montrer brièvement le tatouage sur son bras, mais en faisant bien attention au regard des autres, il ne tient pas à ce que son élément de prédilection soit découvert. Il a également bien voulu lui parler de leur étonnant système d'admission par rêves, ce qui étonne fortement la Serdaigle. [5] -2

Si il y en a bien une qui n'arrive pas à se décider, c'est bien Bryn Farrell. D'abord intéressée par l'école peu connue d'Albaldah en Jordanie et par sa bibliothèque incroyable, elle est ensuite allée vers le stand de Zuhangyan puis celui de Motutapu... Peut-être qu'avant la fin de la journée elle aura réussi à tous les faire ! Pas sûr en revanche qu'elle réussisse à retenir toutes les informations qu'elle aura entendues. [10]

Les professeurs aussi sont venus voir les stands. Après tout on a jamais fini d'apprendre ! Et c'est bien ce que veut démontrer Basilius Fawley. Il s'est assez rapidement tourné vers l'école brésilienne de Castelobruxo, spécialiste en botanique et magizoologie. Il note bien toutes les informations reçues dans un coin de sa tête, ça peut toujours être utile pour une future potion. [12] +1

De son côté, Tyr Uynauge, après avoir hésité à se rendre à cette "exposition", est finalement arrivé, assez tard il est vrai. Et finalement, cette décision de se mêler à la foule n'était apparemment pas si mauvaise que ça. Il est resté scotché devant la démonstration des élèves de Walmanba. Un serpent semblait complètement séduit par la musique de l'un d'entre eux, et à vrai dire, il n'est peut-être pas le seul... [8]

L'école d'Ilvermorny a elle aussi ses fans. Katy Smith s'est installée là-bas, une chocogrenouille à la main. Normalement, d'après ce qu'elle a compris des correspondances entre Poudlard et Ilvermorny, elle se serait retrouvée dans la maison du Serpent Cornu, la maison de l'esprit. Mais est-ce vraiment là qu'elle aurait été envoyée ? Telle est la question. Il faudrait qu'elle demande si elle peut faire le test. [10]

Pour Harper Adams, l'école la plus intéressante c'est bien celle de Durmstrang. De son emplacement fort imprécis à ses cours douteux, il faut croire que la Serpentard ne s'est pas trompée de maison (même s'il y a eu de grands sorciers parfaitement honnêtes dans cette maison, je tiens à le préciser). A moins que ce ne soit l'âme slave qui l'attire ? Il est vrai que certains élèves ne manquent pas de charme... [6]

Mais peut-être que le plus étonnant parmi ces stands, c'est celui de Poudlard, tenu par Kristen Loewy elle-même. Pourquoi donc un stand pareil au sein de sa propre école ? Peut-être pour les visiteurs étrangers, les élèves de Poudlard avides d'en connaître plus sur leur école, ou simplement parce que la directrice en avait envie. Nul ne saurait dire. En tout cas il attire du monde et les explications passionnées de sa directrice ne déplaisent pas. [11]

Athalée et Wendy, Serpys et Pouffys réunies !

Il n'en restera qu'un

C'est bientôt la fin des cours à Poudlard. Certains préparent leurs BUSE, d'autres leurs ASPIC, d'autres encore ne rêvent que de retourner chez eux, pour bronzer au soleil avec un bon livre... Mais à vrai dire, aujourd'hui tout le monde a un peu oublié ses projets. Les différentes écoles du monde entier sont venues présenter leurs méthodes d'apprentissages et leurs particularités. Professeurs et élèves sont donc venus découvrir cette magie parfois bien particulière...

Une jeune Gryfonne du nom de Sophie Lunera s'attarde près du stand de Beauxbâtons. Tout ce raffinement dans les manières des jeunes français la fascine. Particulièrement les françaises à la grâce incroyable. Elle se met alors à se demander à quoi peut bien ressembler leur école. Sans doute avec de nombreux arbres, fleurs, fontaines... La voilà qui rêve éveillée. Elle n'est pas prête de quitter le stand ! [9]

Echoe Caterwool, elle, a bien vite repéré une école fort intéressante. Bien qu'elle n'approuve pas franchement la séparation des cours entre garçons et filles, ce robes changeant de couleur et surtout cet entrainement intensif au Quidditch l'intéresse vivement. Elle discute donc avec vivacité avec une élève à la belle robe jaune, apparemment aussi passionnée qu'elle par son sport. [7]

Émerveillée par tant de découvertes, Doris Lynch a finalement porté son dévolu sur Uagadou. Un élève a accepté de lui montrer brièvement le tatouage sur son bras, mais en faisant bien attention au regard des autres, il ne tient pas à ce que son élément de prédilection soit découvert. Il a également bien voulu lui parler de leur étonnant système d'admission par rêves, ce qui étonne fortement la Serdaigle. [3] -2

Si il y en a bien une qui n'arrive pas à se décider, c'est bien Bryn Farrell. D'abord intéressée par l'école peu connue d'Albaldah en Jordanie et par sa bibliothèque incroyable, elle est ensuite allée vers le stand de Zuhangyan puis celui de Motutapu... Peut-être qu'avant la fin de la journée elle aura réussi à tous les faire ! Pas sûr en revanche qu'elle réussisse à retenir toutes les informations qu'elle aura entendues. [10]

Les professeurs aussi sont venus voir les stands. Après tout on a jamais fini d'apprendre ! Et c'est bien ce que veut démontrer Basilius Fawley. Il s'est assez rapidement tourné vers l'école brésilienne de Castelobruxo, spécialiste en botanique et magizoologie. Il note bien toutes les informations reçues dans un coin de sa tête, ça peut toujours être utile pour une future potion. [12]

De son côté, Tyr Uynauge, après avoir hésité à se rendre à cette "exposition", est finalement arrivé, assez tard il est vrai. Et finalement, cette décision de se mêler à la foule n'était apparemment pas si mauvaise que ça. Il est resté scotché devant la démonstration des élèves de Walmanba. Un serpent semblait complètement séduit par la musique de l'un d'entre eux, et à vrai dire, il n'est peut-être pas le seul... [8]

L'école d'Ilvermorny a elle aussi ses fans. Katy Smith s'est installée là-bas, une chocogrenouille à la main. Normalement, d'après ce qu'elle a compris des correspondances entre Poudlard et Ilvermorny, elle se serait retrouvée dans la maison du Serpent Cornu, la maison de l'esprit. Mais est-ce vraiment là qu'elle aurait été envoyée ? Telle est la question. Il faudrait qu'elle demande si elle peut faire le test. [10]

Pour Harper Adams, l'école la plus intéressante c'est bien celle de Durmstrang. De son emplacement fort imprécis à ses cours douteux, il faut croire que la Serpentard ne s'est pas trompée de maison (même s'il y a eu de grands sorciers parfaitement honnêtes dans cette maison, je tiens à le préciser). A moins que ce ne soit l'âme slave qui l'attire ? Il est vrai que certains élèves ne manquent pas de charme... [6]

Mais peut-être que le plus étonnant parmi ces stands, c'est celui de Poudlard, tenu par Kristen Loewy elle-même. Pourquoi donc un stand pareil au sein de sa propre école ? Peut-être pour les visiteurs étrangers, les élèves de Poudlard avides d'en connaître plus sur leur école, ou simplement parce que la directrice en avait envie. Nul ne saurait dire. En tout cas il attire du monde et les explications passionnées de sa directrice ne déplaisent pas. [12] +1 (est-ce que cela suffit à racheter notre pauvre DDM ?)

"Deviens ce que tu es."
"Le monde est notre échiquier, et toi, un pion de ma volonté."
Code Couleur : #6FD0FD
~ Serpy du mois (décembre 2016, juin 2017) ~
~ RNA ~

Il n'en restera qu'un

C'est bientôt la fin des cours à Poudlard. Certains préparent leurs BUSE, d'autres leurs ASPIC, d'autres encore ne rêvent que de retourner chez eux, pour bronzer au soleil avec un bon livre... Mais à vrai dire, aujourd'hui tout le monde a un peu oublié ses projets. Les différentes écoles du monde entier sont venues présenter leurs méthodes d'apprentissages et leurs particularités. Professeurs et élèves sont donc venus découvrir cette magie parfois bien particulière...

Une jeune Gryfonne du nom de Sophie Lunera s'attarde près du stand de Beauxbâtons. Tout ce raffinement dans les manières des jeunes français la fascine. Particulièrement les françaises à la grâce incroyable. Elle se met alors à se demander à quoi peut bien ressembler leur école. Sans doute avec de nombreux arbres, fleurs, fontaines... La voilà qui rêve éveillée. Elle n'est pas prête de quitter le stand ! [9]

Echoe Caterwool, elle, a bien vite repéré une école fort intéressante. Bien qu'elle n'approuve pas franchement la séparation des cours entre garçons et filles, ce robes changeant de couleur et surtout cet entrainement intensif au Quidditch l'intéresse vivement. Elle discute donc avec vivacité avec une élève à la belle robe jaune, apparemment aussi passionnée qu'elle par son sport. [8] +1

Émerveillée par tant de découvertes, Doris Lynch a finalement porté son dévolu sur Uagadou. Un élève a accepté de lui montrer brièvement le tatouage sur son bras, mais en faisant bien attention au regard des autres, il ne tient pas à ce que son élément de prédilection soit découvert. Il a également bien voulu lui parler de leur étonnant système d'admission par rêves, ce qui étonne fortement la Serdaigle. [3]

Si il y en a bien une qui n'arrive pas à se décider, c'est bien Bryn Farrell. D'abord intéressée par l'école peu connue d'Albaldah en Jordanie et par sa bibliothèque incroyable, elle est ensuite allée vers le stand de Zuhangyan puis celui de Motutapu... Peut-être qu'avant la fin de la journée elle aura réussi à tous les faire ! Pas sûr en revanche qu'elle réussisse à retenir toutes les informations qu'elle aura entendues. [8] -2

Les professeurs aussi sont venus voir les stands. Après tout on a jamais fini d'apprendre ! Et c'est bien ce que veut démontrer Basilius Fawley. Il s'est assez rapidement tourné vers l'école brésilienne de Castelobruxo, spécialiste en botanique et magizoologie. Il note bien toutes les informations reçues dans un coin de sa tête, ça peut toujours être utile pour une future potion. [12]

De son côté, Tyr Uynauge, après avoir hésité à se rendre à cette "exposition", est finalement arrivé, assez tard il est vrai. Et finalement, cette décision de se mêler à la foule n'était apparemment pas si mauvaise que ça. Il est resté scotché devant la démonstration des élèves de Walmanba. Un serpent semblait complètement séduit par la musique de l'un d'entre eux, et à vrai dire, il n'est peut-être pas le seul... [8]

L'école d'Ilvermorny a elle aussi ses fans. Katy Smith s'est installée là-bas, une chocogrenouille à la main. Normalement, d'après ce qu'elle a compris des correspondances entre Poudlard et Ilvermorny, elle se serait retrouvée dans la maison du Serpent Cornu, la maison de l'esprit. Mais est-ce vraiment là qu'elle aurait été envoyée ? Telle est la question. Il faudrait qu'elle demande si elle peut faire le test. [10]

Pour Harper Adams, l'école la plus intéressante c'est bien celle de Durmstrang. De son emplacement fort imprécis à ses cours douteux, il faut croire que la Serpentard ne s'est pas trompée de maison (même s'il y a eu de grands sorciers parfaitement honnêtes dans cette maison, je tiens à le préciser). A moins que ce ne soit l'âme slave qui l'attire ? Il est vrai que certains élèves ne manquent pas de charme... [6]

Mais peut-être que le plus étonnant parmi ces stands, c'est celui de Poudlard, tenu par Kristen Loewy elle-même. Pourquoi donc un stand pareil au sein de sa propre école ? Peut-être pour les visiteurs étrangers, les élèves de Poudlard avides d'en connaître plus sur leur école, ou simplement parce que la directrice en avait envie. Nul ne saurait dire. En tout cas il attire du monde et les explications passionnées de sa directrice ne déplaisent pas. [12]

« Et les airs à la mode, que jouaient les orchestres cette année-là, transposaient en rythmes nouveaux toute la tristesse de l’existence et des désirs insatisfaits. »

Il n'en restera qu'un

C'est bientôt la fin des cours à Poudlard. Certains préparent leurs BUSE, d'autres leurs ASPIC, d'autres encore ne rêvent que de retourner chez eux, pour bronzer au soleil avec un bon livre... Mais à vrai dire, aujourd'hui tout le monde a un peu oublié ses projets. Les différentes écoles du monde entier sont venues présenter leurs méthodes d'apprentissages et leurs particularités. Professeurs et élèves sont donc venus découvrir cette magie parfois bien particulière...

Une jeune Gryfonne du nom de Sophie Lunera s'attarde près du stand de Beauxbâtons. Tout ce raffinement dans les manières des jeunes français la fascine. Particulièrement les françaises à la grâce incroyable. Elle se met alors à se demander à quoi peut bien ressembler leur école. Sans doute avec de nombreux arbres, fleurs, fontaines... La voilà qui rêve éveillée. Elle n'est pas prête de quitter le stand ! [9]

Echoe Caterwool, elle, a bien vite repéré une école fort intéressante. Bien qu'elle n'approuve pas franchement la séparation des cours entre garçons et filles, ce robes changeant de couleur et surtout cet entrainement intensif au Quidditch l'intéresse vivement. Elle discute donc avec vivacité avec une élève à la belle robe jaune, apparemment aussi passionnée qu'elle par son sport. [8]

Émerveillée par tant de découvertes, Doris Lynch a finalement porté son dévolu sur Uagadou. Un élève a accepté de lui montrer brièvement le tatouage sur son bras, mais en faisant bien attention au regard des autres, il ne tient pas à ce que son élément de prédilection soit découvert. Il a également bien voulu lui parler de leur étonnant système d'admission par rêves, ce qui étonne fortement la Serdaigle. [3]

Si il y en a bien une qui n'arrive pas à se décider, c'est bien Bryn Farrell. D'abord intéressée par l'école peu connue d'Albaldah en Jordanie et par sa bibliothèque incroyable, elle est ensuite allée vers le stand de Zuhangyan puis celui de Motutapu... Peut-être qu'avant la fin de la journée elle aura réussi à tous les faire ! Pas sûr en revanche qu'elle réussisse à retenir toutes les informations qu'elle aura entendues. [8]

Les professeurs aussi sont venus voir les stands. Après tout on a jamais fini d'apprendre ! Et c'est bien ce que veut démontrer Basilius Fawley. Il s'est assez rapidement tourné vers l'école brésilienne de Castelobruxo, spécialiste en botanique et magizoologie. Il note bien toutes les informations reçues dans un coin de sa tête, ça peut toujours être utile pour une future potion. [12]

De son côté, Tyr Uynauge, après avoir hésité à se rendre à cette "exposition", est finalement arrivé, assez tard il est vrai. Et finalement, cette décision de se mêler à la foule n'était apparemment pas si mauvaise que ça. Il est resté scotché devant la démonstration des élèves de Walmanba. Un serpent semblait complètement séduit par la musique de l'un d'entre eux, et à vrai dire, il n'est peut-être pas le seul... [8]

L'école d'Ilvermorny a elle aussi ses fans. Katy Smith s'est installée là-bas, une chocogrenouille à la main. Normalement, d'après ce qu'elle a compris des correspondances entre Poudlard et Ilvermorny, elle se serait retrouvée dans la maison du Serpent Cornu, la maison de l'esprit. Mais est-ce vraiment là qu'elle aurait été envoyée ? Telle est la question. Il faudrait qu'elle demande si elle peut faire le test. [10]

Pour Harper Adams, l'école la plus intéressante c'est bien celle de Durmstrang. De son emplacement fort imprécis à ses cours douteux, il faut croire que la Serpentard ne s'est pas trompée de maison (même s'il y a eu de grands sorciers parfaitement honnêtes dans cette maison, je tiens à le préciser). A moins que ce ne soit l'âme slave qui l'attire ? Il est vrai que certains élèves ne manquent pas de charme... [7] +1


Mais peut-être que le plus étonnant parmi ces stands, c'est celui de Poudlard, tenu par Kristen Loewy elle-même. Pourquoi donc un stand pareil au sein de sa propre école ? Peut-être pour les visiteurs étrangers, les élèves de Poudlard avides d'en connaître plus sur leur école, ou simplement parce que la directrice en avait envie. Nul ne saurait dire. En tout cas il attire du monde et les explications passionnées de sa directrice ne déplaisent pas. [10] -2

Lorsqu'ils déploient leurs ailes, les Aigles vous ensorcellent.

'Je crois en toi' comprendra qui pourra...

Il n'en restera qu'un

C'est bientôt la fin des cours à Poudlard. Certains préparent leurs BUSE, d'autres leurs ASPIC, d'autres encore ne rêvent que de retourner chez eux, pour bronzer au soleil avec un bon livre... Mais à vrai dire, aujourd'hui tout le monde a un peu oublié ses projets. Les différentes écoles du monde entier sont venues présenter leurs méthodes d'apprentissages et leurs particularités. Professeurs et élèves sont donc venus découvrir cette magie parfois bien particulière...

Une jeune Gryfonne du nom de Sophie Lunera s'attarde près du stand de Beauxbâtons. Tout ce raffinement dans les manières des jeunes français la fascine. Particulièrement les françaises à la grâce incroyable. Elle se met alors à se demander à quoi peut bien ressembler leur école. Sans doute avec de nombreux arbres, fleurs, fontaines... La voilà qui rêve éveillée. Elle n'est pas prête de quitter le stand ! [9]

Echoe Caterwool, elle, a bien vite repéré une école fort intéressante. Bien qu'elle n'approuve pas franchement la séparation des cours entre garçons et filles, ce robes changeant de couleur et surtout cet entrainement intensif au Quidditch l'intéresse vivement. Elle discute donc avec vivacité avec une élève à la belle robe jaune, apparemment aussi passionnée qu'elle par son sport. [8]

Émerveillée par tant de découvertes, Doris Lynch a finalement porté son dévolu sur Uagadou. Un élève a accepté de lui montrer brièvement le tatouage sur son bras, mais en faisant bien attention au regard des autres, il ne tient pas à ce que son élément de prédilection soit découvert. Il a également bien voulu lui parler de leur étonnant système d'admission par rêves, ce qui étonne fortement la Serdaigle. [3]

Si il y en a bien une qui n'arrive pas à se décider, c'est bien Bryn Farrell. D'abord intéressée par l'école peu connue d'Albaldah en Jordanie et par sa bibliothèque incroyable, elle est ensuite allée vers le stand de Zuhangyan puis celui de Motutapu... Peut-être qu'avant la fin de la journée elle aura réussi à tous les faire ! Pas sûr en revanche qu'elle réussisse à retenir toutes les informations qu'elle aura entendues. [8]

Les professeurs aussi sont venus voir les stands. Après tout on a jamais fini d'apprendre ! Et c'est bien ce que veut démontrer Basilius Fawley. Il s'est assez rapidement tourné vers l'école brésilienne de Castelobruxo, spécialiste en botanique et magizoologie. Il note bien toutes les informations reçues dans un coin de sa tête, ça peut toujours être utile pour une future potion. [12]

De son côté, Tyr Uynauge, après avoir hésité à se rendre à cette "exposition", est finalement arrivé, assez tard il est vrai. Et finalement, cette décision de se mêler à la foule n'était apparemment pas si mauvaise que ça. Il est resté scotché devant la démonstration des élèves de Walmanba. Un serpent semblait complètement séduit par la musique de l'un d'entre eux, et à vrai dire, il n'est peut-être pas le seul... [8]

L'école d'Ilvermorny a elle aussi ses fans. Katy Smith s'est installée là-bas, une chocogrenouille à la main. Normalement, d'après ce qu'elle a compris des correspondances entre Poudlard et Ilvermorny, elle se serait retrouvée dans la maison du Serpent Cornu, la maison de l'esprit. Mais est-ce vraiment là qu'elle aurait été envoyée ? Telle est la question. Il faudrait qu'elle demande si elle peut faire le test. [11] +1

Pour Harper Adams, l'école la plus intéressante c'est bien celle de Durmstrang. De son emplacement fort imprécis à ses cours douteux, il faut croire que la Serpentard ne s'est pas trompée de maison (même s'il y a eu de grands sorciers parfaitement honnêtes dans cette maison, je tiens à le préciser). A moins que ce ne soit l'âme slave qui l'attire ? Il est vrai que certains élèves ne manquent pas de charme... [7]


Mais peut-être que le plus étonnant parmi ces stands, c'est celui de Poudlard, tenu par Kristen Loewy elle-même. Pourquoi donc un stand pareil au sein de sa propre école ? Peut-être pour les visiteurs étrangers, les élèves de Poudlard avides d'en connaître plus sur leur école, ou simplement parce que la directrice en avait envie. Nul ne saurait dire. En tout cas il attire du monde et les explications passionnées de sa directrice ne déplaisent pas. [8] -2[/quote]

"Wit beyond measure is man's greatest treasure." Rowena Serdaigle
"Si tu veux cerner la vraie nature de quelqun regarde la façon dont il traite les personnes qui lui sont inférieures et non pas ses égaux"
Sirius Black
Code couleur: #008080
Pas d’avatar
Sophie Lunera  

Il n'en restera qu'un

C'est bientôt la fin des cours à Poudlard. Certains préparent leurs BUSE, d'autres leurs ASPIC, d'autres encore ne rêvent que de retourner chez eux, pour bronzer au soleil avec un bon livre... Mais à vrai dire, aujourd'hui tout le monde a un peu oublié ses projets. Les différentes écoles du monde entier sont venues présenter leurs méthodes d'apprentissages et leurs particularités. Professeurs et élèves sont donc venus découvrir cette magie parfois bien particulière...

Une jeune Gryfonne du nom de Sophie Lunera s'attarde près du stand de Beauxbâtons. Tout ce raffinement dans les manières des jeunes français la fascine. Particulièrement les françaises à la grâce incroyable. Elle se met alors à se demander à quoi peut bien ressembler leur école. Sans doute avec de nombreux arbres, fleurs, fontaines... La voilà qui rêve éveillée. Elle n'est pas prête de quitter le stand ! [9]

Echoe Caterwool, elle, a bien vite repéré une école fort intéressante. Bien qu'elle n'approuve pas franchement la séparation des cours entre garçons et filles, ce robes changeant de couleur et surtout cet entrainement intensif au Quidditch l'intéresse vivement. Elle discute donc avec vivacité avec une élève à la belle robe jaune, apparemment aussi passionnée qu'elle par son sport. [8]

Émerveillée par tant de découvertes, Doris Lynch a finalement porté son dévolu sur Uagadou. Un élève a accepté de lui montrer brièvement le tatouage sur son bras, mais en faisant bien attention au regard des autres, il ne tient pas à ce que son élément de prédilection soit découvert. Il a également bien voulu lui parler de leur étonnant système d'admission par rêves, ce qui étonne fortement la Serdaigle. [3]

Si il y en a bien une qui n'arrive pas à se décider, c'est bien Bryn Farrell. D'abord intéressée par l'école peu connue d'Albaldah en Jordanie et par sa bibliothèque incroyable, elle est ensuite allée vers le stand de Zuhangyan puis celui de Motutapu... Peut-être qu'avant la fin de la journée elle aura réussi à tous les faire ! Pas sûr en revanche qu'elle réussisse à retenir toutes les informations qu'elle aura entendues. [8]

Les professeurs aussi sont venus voir les stands. Après tout on a jamais fini d'apprendre ! Et c'est bien ce que veut démontrer Basilius Fawley. Il s'est assez rapidement tourné vers l'école brésilienne de Castelobruxo, spécialiste en botanique et magizoologie. Il note bien toutes les informations reçues dans un coin de sa tête, ça peut toujours être utile pour une future potion. [12]

De son côté, Tyr Uynauge, après avoir hésité à se rendre à cette "exposition", est finalement arrivé, assez tard il est vrai. Et finalement, cette décision de se mêler à la foule n'était apparemment pas si mauvaise que ça. Il est resté scotché devant la démonstration des élèves de Walmanba. Un serpent semblait complètement séduit par la musique de l'un d'entre eux, et à vrai dire, il n'est peut-être pas le seul... [8]

L'école d'Ilvermorny a elle aussi ses fans. Katy Smith s'est installée là-bas, une chocogrenouille à la main. Normalement, d'après ce qu'elle a compris des correspondances entre Poudlard et Ilvermorny, elle se serait retrouvée dans la maison du Serpent Cornu, la maison de l'esprit. Mais est-ce vraiment là qu'elle aurait été envoyée ? Telle est la question. Il faudrait qu'elle demande si elle peut faire le test. [09] -2

Pour Harper Adams, l'école la plus intéressante c'est bien celle de Durmstrang. De son emplacement fort imprécis à ses cours douteux, il faut croire que la Serpentard ne s'est pas trompée de maison (même s'il y a eu de grands sorciers parfaitement honnêtes dans cette maison, je tiens à le préciser). A moins que ce ne soit l'âme slave qui l'attire ? Il est vrai que certains élèves ne manquent pas de charme... [8] +1

Mais peut-être que le plus étonnant parmi ces stands, c'est celui de Poudlard, tenu par Kristen Loewy elle-même. Pourquoi donc un stand pareil au sein de sa propre école ? Peut-être pour les visiteurs étrangers, les élèves de Poudlard avides d'en connaître plus sur leur école, ou simplement parce que la directrice en avait envie. Nul ne saurait dire. En tout cas il attire du monde et les explications passionnées de sa directrice ne déplaisent pas. [8]

Il n'en restera qu'un

C'est bientôt la fin des cours à Poudlard. Certains préparent leurs BUSE, d'autres leurs ASPIC, d'autres encore ne rêvent que de retourner chez eux, pour bronzer au soleil avec un bon livre... Mais à vrai dire, aujourd'hui tout le monde a un peu oublié ses projets. Les différentes écoles du monde entier sont venues présenter leurs méthodes d'apprentissages et leurs particularités. Professeurs et élèves sont donc venus découvrir cette magie parfois bien particulière...

Une jeune Gryfonne du nom de Sophie Lunera s'attarde près du stand de Beauxbâtons. Tout ce raffinement dans les manières des jeunes français la fascine. Particulièrement les françaises à la grâce incroyable. Elle se met alors à se demander à quoi peut bien ressembler leur école. Sans doute avec de nombreux arbres, fleurs, fontaines... La voilà qui rêve éveillée. Elle n'est pas prête de quitter le stand ! [7]-2

Echoe Caterwool, elle, a bien vite repéré une école fort intéressante. Bien qu'elle n'approuve pas franchement la séparation des cours entre garçons et filles, ce robes changeant de couleur et surtout cet entrainement intensif au Quidditch l'intéresse vivement. Elle discute donc avec vivacité avec une élève à la belle robe jaune, apparemment aussi passionnée qu'elle par son sport. [8]

Émerveillée par tant de découvertes, Doris Lynch a finalement porté son dévolu sur Uagadou. Un élève a accepté de lui montrer brièvement le tatouage sur son bras, mais en faisant bien attention au regard des autres, il ne tient pas à ce que son élément de prédilection soit découvert. Il a également bien voulu lui parler de leur étonnant système d'admission par rêves, ce qui étonne fortement la Serdaigle. [3]

Si il y en a bien une qui n'arrive pas à se décider, c'est bien Bryn Farrell. D'abord intéressée par l'école peu connue d'Albaldah en Jordanie et par sa bibliothèque incroyable, elle est ensuite allée vers le stand de Zuhangyan puis celui de Motutapu... Peut-être qu'avant la fin de la journée elle aura réussi à tous les faire ! Pas sûr en revanche qu'elle réussisse à retenir toutes les informations qu'elle aura entendues. [8]

Les professeurs aussi sont venus voir les stands. Après tout on a jamais fini d'apprendre ! Et c'est bien ce que veut démontrer Basilius Fawley. Il s'est assez rapidement tourné vers l'école brésilienne de Castelobruxo, spécialiste en botanique et magizoologie. Il note bien toutes les informations reçues dans un coin de sa tête, ça peut toujours être utile pour une future potion. [12]

De son côté, Tyr Uynauge, après avoir hésité à se rendre à cette "exposition", est finalement arrivé, assez tard il est vrai. Et finalement, cette décision de se mêler à la foule n'était apparemment pas si mauvaise que ça. Il est resté scotché devant la démonstration des élèves de Walmanba. Un serpent semblait complètement séduit par la musique de l'un d'entre eux, et à vrai dire, il n'est peut-être pas le seul... [8]

L'école d'Ilvermorny a elle aussi ses fans. Katy Smith s'est installée là-bas, une chocogrenouille à la main. Normalement, d'après ce qu'elle a compris des correspondances entre Poudlard et Ilvermorny, elle se serait retrouvée dans la maison du Serpent Cornu, la maison de l'esprit. Mais est-ce vraiment là qu'elle aurait été envoyée ? Telle est la question. Il faudrait qu'elle demande si elle peut faire le test. [10] +1

Pour Harper Adams, l'école la plus intéressante c'est bien celle de Durmstrang. De son emplacement fort imprécis à ses cours douteux, il faut croire que la Serpentard ne s'est pas trompée de maison (même s'il y a eu de grands sorciers parfaitement honnêtes dans cette maison, je tiens à le préciser). A moins que ce ne soit l'âme slave qui l'attire ? Il est vrai que certains élèves ne manquent pas de charme... [8]

Mais peut-être que le plus étonnant parmi ces stands, c'est celui de Poudlard, tenu par Kristen Loewy elle-même. Pourquoi donc un stand pareil au sein de sa propre école ? Peut-être pour les visiteurs étrangers, les élèves de Poudlard avides d'en connaître plus sur leur école, ou simplement parce que la directrice en avait envie. Nul ne saurait dire. En tout cas il attire du monde et les explications passionnées de sa directrice ne déplaisent pas. [8]

La mort ne s'est elle jamais souciée d'en faire trop ?

Il n'en restera qu'un

C'est bientôt la fin des cours à Poudlard. Certains préparent leurs BUSE, d'autres leurs ASPIC, d'autres encore ne rêvent que de retourner chez eux, pour bronzer au soleil avec un bon livre... Mais à vrai dire, aujourd'hui tout le monde a un peu oublié ses projets. Les différentes écoles du monde entier sont venues présenter leurs méthodes d'apprentissages et leurs particularités. Professeurs et élèves sont donc venus découvrir cette magie parfois bien particulière...

Une jeune Gryfonne du nom de Sophie Lunera s'attarde près du stand de Beauxbâtons. Tout ce raffinement dans les manières des jeunes français la fascine. Particulièrement les françaises à la grâce incroyable. Elle se met alors à se demander à quoi peut bien ressembler leur école. Sans doute avec de nombreux arbres, fleurs, fontaines... La voilà qui rêve éveillée. Elle n'est pas prête de quitter le stand ! [9]

Echoe Caterwool, elle, a bien vite repéré une école fort intéressante. Bien qu'elle n'approuve pas franchement la séparation des cours entre garçons et filles, ce robes changeant de couleur et surtout cet entrainement intensif au Quidditch l'intéresse vivement. Elle discute donc avec vivacité avec une élève à la belle robe jaune, apparemment aussi passionnée qu'elle par son sport. [8]

Émerveillée par tant de découvertes, Doris Lynch a finalement porté son dévolu sur Uagadou. Un élève a accepté de lui montrer brièvement le tatouage sur son bras, mais en faisant bien attention au regard des autres, il ne tient pas à ce que son élément de prédilection soit découvert. Il a également bien voulu lui parler de leur étonnant système d'admission par rêves, ce qui étonne fortement la Serdaigle. [3]

Si il y en a bien une qui n'arrive pas à se décider, c'est bien Bryn Farrell. D'abord intéressée par l'école peu connue d'Albaldah en Jordanie et par sa bibliothèque incroyable, elle est ensuite allée vers le stand de Zuhangyan puis celui de Motutapu... Peut-être qu'avant la fin de la journée elle aura réussi à tous les faire ! Pas sûr en revanche qu'elle réussisse à retenir toutes les informations qu'elle aura entendues. [9] +1

Les professeurs aussi sont venus voir les stands. Après tout on a jamais fini d'apprendre ! Et c'est bien ce que veut démontrer Basilius Fawley. Il s'est assez rapidement tourné vers l'école brésilienne de Castelobruxo, spécialiste en botanique et magizoologie. Il note bien toutes les informations reçues dans un coin de sa tête, ça peut toujours être utile pour une future potion. [12]

De son côté, Tyr Uynauge, après avoir hésité à se rendre à cette "exposition", est finalement arrivé, assez tard il est vrai. Et finalement, cette décision de se mêler à la foule n'était apparemment pas si mauvaise que ça. Il est resté scotché devant la démonstration des élèves de Walmanba. Un serpent semblait complètement séduit par la musique de l'un d'entre eux, et à vrai dire, il n'est peut-être pas le seul... [8]

L'école d'Ilvermorny a elle aussi ses fans. Katy Smith s'est installée là-bas, une chocogrenouille à la main. Normalement, d'après ce qu'elle a compris des correspondances entre Poudlard et Ilvermorny, elle se serait retrouvée dans la maison du Serpent Cornu, la maison de l'esprit. Mais est-ce vraiment là qu'elle aurait été envoyée ? Telle est la question. Il faudrait qu'elle demande si elle peut faire le test. [09]

Pour Harper Adams, l'école la plus intéressante c'est bien celle de Durmstrang. De son emplacement fort imprécis à ses cours douteux, il faut croire que la Serpentard ne s'est pas trompée de maison (même s'il y a eu de grands sorciers parfaitement honnêtes dans cette maison, je tiens à le préciser). A moins que ce ne soit l'âme slave qui l'attire ? Il est vrai que certains élèves ne manquent pas de charme... [6] -2

Mais peut-être que le plus étonnant parmi ces stands, c'est celui de Poudlard, tenu par Kristen Loewy elle-même. Pourquoi donc un stand pareil au sein de sa propre école ? Peut-être pour les visiteurs étrangers, les élèves de Poudlard avides d'en connaître plus sur leur école, ou simplement parce que la directrice en avait envie. Nul ne saurait dire. En tout cas il attire du monde et les explications passionnées de sa directrice ne déplaisent pas. [8]

Il n'en restera qu'un

C'est bientôt la fin des cours à Poudlard. Certains préparent leurs BUSE, d'autres leurs ASPIC, d'autres encore ne rêvent que de retourner chez eux, pour bronzer au soleil avec un bon livre... Mais à vrai dire, aujourd'hui tout le monde a un peu oublié ses projets. Les différentes écoles du monde entier sont venues présenter leurs méthodes d'apprentissages et leurs particularités. Professeurs et élèves sont donc venus découvrir cette magie parfois bien particulière...

Une jeune Gryfonne du nom de Sophie Lunera s'attarde près du stand de Beauxbâtons. Tout ce raffinement dans les manières des jeunes français la fascine. Particulièrement les françaises à la grâce incroyable. Elle se met alors à se demander à quoi peut bien ressembler leur école. Sans doute avec de nombreux arbres, fleurs, fontaines... La voilà qui rêve éveillée. Elle n'est pas prête de quitter le stand ! [9]

Echoe Caterwool, elle, a bien vite repéré une école fort intéressante. Bien qu'elle n'approuve pas franchement la séparation des cours entre garçons et filles, ce robes changeant de couleur et surtout cet entrainement intensif au Quidditch l'intéresse vivement. Elle discute donc avec vivacité avec une élève à la belle robe jaune, apparemment aussi passionnée qu'elle par son sport. [8]

Émerveillée par tant de découvertes, Doris Lynch a finalement porté son dévolu sur Uagadou. Un élève a accepté de lui montrer brièvement le tatouage sur son bras, mais en faisant bien attention au regard des autres, il ne tient pas à ce que son élément de prédilection soit découvert. Il a également bien voulu lui parler de leur étonnant système d'admission par rêves, ce qui étonne fortement la Serdaigle. [3]

Si il y en a bien une qui n'arrive pas à se décider, c'est bien Bryn Farrell. D'abord intéressée par l'école peu connue d'Albaldah en Jordanie et par sa bibliothèque incroyable, elle est ensuite allée vers le stand de Zuhangyan puis celui de Motutapu... Peut-être qu'avant la fin de la journée elle aura réussi à tous les faire ! Pas sûr en revanche qu'elle réussisse à retenir toutes les informations qu'elle aura entendues. [9]

Les professeurs aussi sont venus voir les stands. Après tout on a jamais fini d'apprendre ! Et c'est bien ce que veut démontrer Basilius Fawley. Il s'est assez rapidement tourné vers l'école brésilienne de Castelobruxo, spécialiste en botanique et magizoologie. Il note bien toutes les informations reçues dans un coin de sa tête, ça peut toujours être utile pour une future potion. [12]

De son côté, Tyr Uynauge, après avoir hésité à se rendre à cette "exposition", est finalement arrivé, assez tard il est vrai. Et finalement, cette décision de se mêler à la foule n'était apparemment pas si mauvaise que ça. Il est resté scotché devant la démonstration des élèves de Walmanba. Un serpent semblait complètement séduit par la musique de l'un d'entre eux, et à vrai dire, il n'est peut-être pas le seul... [9] +1

L'école d'Ilvermorny a elle aussi ses fans. Katy Smith s'est installée là-bas, une chocogrenouille à la main. Normalement, d'après ce qu'elle a compris des correspondances entre Poudlard et Ilvermorny, elle se serait retrouvée dans la maison du Serpent Cornu, la maison de l'esprit. Mais est-ce vraiment là qu'elle aurait été envoyée ? Telle est la question. Il faudrait qu'elle demande si elle peut faire le test. [09]

Pour Harper Adams, l'école la plus intéressante c'est bien celle de Durmstrang. De son emplacement fort imprécis à ses cours douteux, il faut croire que la Serpentard ne s'est pas trompée de maison (même s'il y a eu de grands sorciers parfaitement honnêtes dans cette maison, je tiens à le préciser). A moins que ce ne soit l'âme slave qui l'attire ? Il est vrai que certains élèves ne manquent pas de charme... [4] -2

Mais peut-être que le plus étonnant parmi ces stands, c'est celui de Poudlard, tenu par Kristen Loewy elle-même. Pourquoi donc un stand pareil au sein de sa propre école ? Peut-être pour les visiteurs étrangers, les élèves de Poudlard avides d'en connaître plus sur leur école, ou simplement parce que la directrice en avait envie. Nul ne saurait dire. En tout cas il attire du monde et les explications passionnées de sa directrice ne déplaisent pas. [8]

.
Esmée est en 4ème année RP
Audsée # Jo' le pti'frère
  Retour   Répondre