Salle de jeux

Inscription
Connexion
  Retour   Répondre

Il n'en restera qu'un

Dans un univers parallèle...
A l'occasion des journées du patrimoine, le ministère de la magie a décidé de frapper un grand coup, et de faire une session porte ouvertes à Azkaban. Sécurité renforcée, Aurors présents partout sur le terrain, vous pouvez vous assurer qu'aucun prisonnier n'en profitera pour s'échapper. Place à la visite !

A l'entrée de la prison, Shanti Sadhan, la chef de la sécurité, salue les visiteurs et donne ses derniers ordres à ses gardiens, détraqueurs et sorciers humains confondus. Elle est un peu énervée ; cela fait une bonne dizaine de fois depuis le début de la matinée qu'elle doit répéter à Rob, détraqueur en stage de six mois fraîchement débarqué, qu'il ne faut pas embrasser les visiteurs. Ouh, celui-là, elle va le garder à l’œil... [2]-2

Amy Holloway, guide quant à elle, vient tout juste d'accueillir le premier groupe. Des élèves de l'école de sorcellerie Poudlard. Elle qui déteste les enfants, elle va être servie. Elle leur demande de la suivre sans grandes convictions, mais son cœur s'arrête subitement lorsqu'elle aperçoit leur accompagnateur, un de ses anciens camarades de classe : [6]

Le resplendissant Wilhelm Heltowni. C'est d'ailleurs sur son initiative que le ministère a décidé de réaliser cette journée. Le regard assuré, il a les mains dans les poches. En y regardant de plus près, vous voyez qu'il essaye en réalité de cacher quelque chose, que les détecteurs magiques n'ont pas débusqué. Une forme carrée, assez large... Un savon ? Pourquoi amènerait-il un savon dans une prison ?[9]

Terminons cet interlude et entamons la visite. Elle commence directement par une marche le long du premier étage et de ces cellules. Suivons le point de vue de Duncan Jackson, si vous le voulez bien, car il s'agit de l'élève avec le plus d'intérêt pour cette prison - des rumeurs disent qu'il adorerait y finir ses jours...[9]

Duncan, donc, marchait tranquillement dans le premier étage lorsqu'il entendit quelqu'un se jeter contre les barreaux, à sa droite. Surpris, il tourna la tête, et découvrit une jeune femme tremblante, emmitouflée dans d'épaisses couvertures. Lui qui sait tout sur la prison d'Azkaban et ses occupants la reconnaît immédiatement : Maggy Thompson. Autrefois une Poufsouffle exemplaire, elle n'était aujourd'hui plus que l'ombre d'elle-même, car elle faisait ce que l'on appelle une 'crise d'endivite' : sa soif d'endives n'avait aucune limite, et son internement était capital. [6] +1

Lorsque Wilhelm Heltowni vit la prisonnière, il accéléra le pas, forçant les élèves à le suivre, ne comprenant d'ailleurs pas pourquoi il marchait de manière si coupable. Ils arrivèrent au deuxième étage ; celui des criminels conscients. Essentiellement remplis d'anciens élèves de Serpentard - à quoi vous attendiez-vous ? - le jeune Jackson vit de loin la cellule d'Aëlys Plumagel. Il connaissait son histoire par cœur ; un chagrin d'amour terrible après la mort de son chat l'avait poussé à s'attaquer à tous les chats qu'elle croisait, pensant que nul autre qu'elle n'avait le droit de profiter de leurs ronrons incessants.[12]

Le petit groupe rencontra ensuite, au milieu de tous ces prisonniers, un Auror. Une, plus précisément. Aelle Bristyle, célèbre pour avoir enfermé au sein de la prison plus de prisonniers encore qu'Alastor Maugrey lui-même. Beaucoup des élèves font un bond d'un mètre ou deux pour l'éviter, tant son visage marqué par les batailles semble dur. Elle lève les yeux au ciel et grommelle en jurant qu'elle adorerait placer la plupart d'entre eux au niveau sept. [12]

Le niveau sept. justement. Lieu où les prisonniers les plus terribles sont enfermés. L'accès est interdit à la visite, mais le petit Jackson a réussi à s'y faufiler. Il est tout de même venu pour voir les plus dangereux criminels, comme par exemple Peter Speculus, mage noir célèbre pour son talent pour les Sortilèges Impardonnables, mais aussi pour être l'un des seuls Serdaigle à jamais avoir fait quelque chose de sa vie. Malheureusement pour Jackson, Speculus était si dangereux qu'il avait été déplacé dans une cellule sur mesure, hors d'Azkaban.[11]

Toutefois, le septième étage regorgeait de sorciers dangereux. Katy Smith notamment. Si pour vous, provoquer une avalanche dans une station de ski moldue pour ensuite détruire la montagne toute entière était une réussite, alors, elle aussi était l'une des anciennes Serdaigle à avoir réussi quelque chose dans sa vie. Les chiffres sont à la hausse. [12]

Duncan arriva bientôt devant la cellule du criminel le plus dangereux d'Azkaban. Mais il y avait un petit problème ; la porte faite de barreaux avait tout simplement disparue. Alors qu'il sentait l'angoisse monter en lui, il entendit une voix retentir derrière lui. « Tu as les salutations d’Antony Vendrale, le Fossoyeur, petit garçon. Et également toutes ses condoléances ! »[6]

Là où les Ninker passent, la défaite trépasse.
Audsée un jour, Audsée toujours! Un jour Jonois resplendira.
3ème année RP
Mister Gryffondor 2042 (avec Esmée :3 )

Il n'en restera qu'un

Dans un univers parallèle...
A l'occasion des journées du patrimoine, le ministère de la magie a décidé de frapper un grand coup, et de faire une session porte ouvertes à Azkaban. Sécurité renforcée, Aurors présents partout sur le terrain, vous pouvez vous assurer qu'aucun prisonnier n'en profitera pour s'échapper. Place à la visite !

A l'entrée de la prison, Shanti Sadhan, la chef de la sécurité, salue les visiteurs et donne ses derniers ordres à ses gardiens, détraqueurs et sorciers humains confondus. Elle est un peu énervée ; cela fait une bonne dizaine de fois depuis le début de la matinée qu'elle doit répéter à Rob, détraqueur en stage de six mois fraîchement débarqué, qu'il ne faut pas embrasser les visiteurs. Ouh, celui-là, elle va le garder à l’œil... [2]

Amy Holloway, guide quant à elle, vient tout juste d'accueillir le premier groupe. Des élèves de l'école de sorcellerie Poudlard. Elle qui déteste les enfants, elle va être servie. Elle leur demande de la suivre sans grandes convictions, mais son cœur s'arrête subitement lorsqu'elle aperçoit leur accompagnateur, un de ses anciens camarades de classe : [6]

Le resplendissant Wilhelm Heltowni. C'est d'ailleurs sur son initiative que le ministère a décidé de réaliser cette journée. Le regard assuré, il a les mains dans les poches. En y regardant de plus près, vous voyez qu'il essaye en réalité de cacher quelque chose, que les détecteurs magiques n'ont pas débusqué. Une forme carrée, assez large... Un savon ? Pourquoi amènerait-il un savon dans une prison ?[9]

Terminons cet interlude et entamons la visite. Elle commence directement par une marche le long du premier étage et de ces cellules. Suivons le point de vue de Duncan Jackson, si vous le voulez bien, car il s'agit de l'élève avec le plus d'intérêt pour cette prison - des rumeurs disent qu'il adorerait y finir ses jours...[9]

Duncan, donc, marchait tranquillement dans le premier étage lorsqu'il entendit quelqu'un se jeter contre les barreaux, à sa droite. Surpris, il tourna la tête, et découvrit une jeune femme tremblante, emmitouflée dans d'épaisses couvertures. Lui qui sait tout sur la prison d'Azkaban et ses occupants la reconnaît immédiatement : Maggy Thompson. Autrefois une Poufsouffle exemplaire, elle n'était aujourd'hui plus que l'ombre d'elle-même, car elle faisait ce que l'on appelle une 'crise d'endivite' : sa soif d'endives n'avait aucune limite, et son internement était capital. [6]

Lorsque Wilhelm Heltowni vit la prisonnière, il accéléra le pas, forçant les élèves à le suivre, ne comprenant d'ailleurs pas pourquoi il marchait de manière si coupable. Ils arrivèrent au deuxième étage ; celui des criminels conscients. Essentiellement remplis d'anciens élèves de Serpentard - à quoi vous attendiez-vous ? - le jeune Jackson vit de loin la cellule d'Aëlys Plumagel. Il connaissait son histoire par cœur ; un chagrin d'amour terrible après la mort de son chat l'avait poussé à s'attaquer à tous les chats qu'elle croisait, pensant que nul autre qu'elle n'avait le droit de profiter de leurs ronrons incessants.[12]

Le petit groupe rencontra ensuite, au milieu de tous ces prisonniers, un Auror. Une, plus précisément. Aelle Bristyle, célèbre pour avoir enfermé au sein de la prison plus de prisonniers encore qu'Alastor Maugrey lui-même. Beaucoup des élèves font un bond d'un mètre ou deux pour l'éviter, tant son visage marqué par les batailles semble dur. Elle lève les yeux au ciel et grommelle en jurant qu'elle adorerait placer la plupart d'entre eux au niveau sept. [13]+1

Le niveau sept. justement. Lieu où les prisonniers les plus terribles sont enfermés. L'accès est interdit à la visite, mais le petit Jackson a réussi à s'y faufiler. Il est tout de même venu pour voir les plus dangereux criminels, comme par exemple Peter Speculus, mage noir célèbre pour son talent pour les Sortilèges Impardonnables, mais aussi pour être l'un des seuls Serdaigle à jamais avoir fait quelque chose de sa vie. Malheureusement pour Jackson, Speculus était si dangereux qu'il avait été déplacé dans une cellule sur mesure, hors d'Azkaban.[11]

Toutefois, le septième étage regorgeait de sorciers dangereux. Katy Smith notamment. Si pour vous, provoquer une avalanche dans une station de ski moldue pour ensuite détruire la montagne toute entière était une réussite, alors, elle aussi était l'une des anciennes Serdaigle à avoir réussi quelque chose dans sa vie. Les chiffres sont à la hausse. [10] -2

Duncan arriva bientôt devant la cellule du criminel le plus dangereux d'Azkaban. Mais il y avait un petit problème ; la porte faite de barreaux avait tout simplement disparue. Alors qu'il sentait l'angoisse monter en lui, il entendit une voix retentir derrière lui. « Tu as les salutations d’Antony Vendrale, le Fossoyeur, petit garçon. Et également toutes ses condoléances ! »[6]

Code couleur : #469277
*Picasso 2017, Peeves 2017, Gryffondor et élève du mois de Janvier 2018*
Ma lumière divine vous aveuglera tous !

Il n'en restera qu'un

Dans un univers parallèle...
A l'occasion des journées du patrimoine, le ministère de la magie a décidé de frapper un grand coup, et de faire une session porte ouvertes à Azkaban. Sécurité renforcée, Aurors présents partout sur le terrain, vous pouvez vous assurer qu'aucun prisonnier n'en profitera pour s'échapper. Place à la visite !

A l'entrée de la prison, Shanti Sadhan, la chef de la sécurité, salue les visiteurs et donne ses derniers ordres à ses gardiens, détraqueurs et sorciers humains confondus. Elle est un peu énervée ; cela fait une bonne dizaine de fois depuis le début de la matinée qu'elle doit répéter à Rob, détraqueur en stage de six mois fraîchement débarqué, qu'il ne faut pas embrasser les visiteurs. Ouh, celui-là, elle va le garder à l’œil... [0]-2

Amy Holloway, guide quant à elle, vient tout juste d'accueillir le premier groupe. Des élèves de l'école de sorcellerie Poudlard. Elle qui déteste les enfants, elle va être servie. Elle leur demande de la suivre sans grandes convictions, mais son cœur s'arrête subitement lorsqu'elle aperçoit leur accompagnateur, un de ses anciens camarades de classe : [6]

Le resplendissant Wilhelm Heltowni. C'est d'ailleurs sur son initiative que le ministère a décidé de réaliser cette journée. Le regard assuré, il a les mains dans les poches. En y regardant de plus près, vous voyez qu'il essaye en réalité de cacher quelque chose, que les détecteurs magiques n'ont pas débusqué. Une forme carrée, assez large... Un savon ? Pourquoi amènerait-il un savon dans une prison ?[9]

Terminons cet interlude et entamons la visite. Elle commence directement par une marche le long du premier étage et de ces cellules. Suivons le point de vue de Duncan Jackson, si vous le voulez bien, car il s'agit de l'élève avec le plus d'intérêt pour cette prison - des rumeurs disent qu'il adorerait y finir ses jours...[9]

Duncan, donc, marchait tranquillement dans le premier étage lorsqu'il entendit quelqu'un se jeter contre les barreaux, à sa droite. Surpris, il tourna la tête, et découvrit une jeune femme tremblante, emmitouflée dans d'épaisses couvertures. Lui qui sait tout sur la prison d'Azkaban et ses occupants la reconnaît immédiatement : Maggy Thompson. Autrefois une Poufsouffle exemplaire, elle n'était aujourd'hui plus que l'ombre d'elle-même, car elle faisait ce que l'on appelle une 'crise d'endivite' : sa soif d'endives n'avait aucune limite, et son internement était capital. [6]

Lorsque Wilhelm Heltowni vit la prisonnière, il accéléra le pas, forçant les élèves à le suivre, ne comprenant d'ailleurs pas pourquoi il marchait de manière si coupable. Ils arrivèrent au deuxième étage ; celui des criminels conscients. Essentiellement remplis d'anciens élèves de Serpentard - à quoi vous attendiez-vous ? - le jeune Jackson vit de loin la cellule d'Aëlys Plumagel. Il connaissait son histoire par cœur ; un chagrin d'amour terrible après la mort de son chat l'avait poussé à s'attaquer à tous les chats qu'elle croisait, pensant que nul autre qu'elle n'avait le droit de profiter de leurs ronrons incessants.[12]

Le petit groupe rencontra ensuite, au milieu de tous ces prisonniers, un Auror. Une, plus précisément. Aelle Bristyle, célèbre pour avoir enfermé au sein de la prison plus de prisonniers encore qu'Alastor Maugrey lui-même. Beaucoup des élèves font un bond d'un mètre ou deux pour l'éviter, tant son visage marqué par les batailles semble dur. Elle lève les yeux au ciel et grommelle en jurant qu'elle adorerait placer la plupart d'entre eux au niveau sept. [13]

Le niveau sept. justement. Lieu où les prisonniers les plus terribles sont enfermés. L'accès est interdit à la visite, mais le petit Jackson a réussi à s'y faufiler. Il est tout de même venu pour voir les plus dangereux criminels, comme par exemple Peter Speculus, mage noir célèbre pour son talent pour les Sortilèges Impardonnables, mais aussi pour être l'un des seuls Serdaigle à jamais avoir fait quelque chose de sa vie. Malheureusement pour Jackson, Speculus était si dangereux qu'il avait été déplacé dans une cellule sur mesure, hors d'Azkaban.[11]

Toutefois, le septième étage regorgeait de sorciers dangereux. Katy Smith notamment. Si pour vous, provoquer une avalanche dans une station de ski moldue pour ensuite détruire la montagne toute entière était une réussite, alors, elle aussi était l'une des anciennes Serdaigle à avoir réussi quelque chose dans sa vie. Les chiffres sont à la hausse. [11] +1

Duncan arriva bientôt devant la cellule du criminel le plus dangereux d'Azkaban. Mais il y avait un petit problème ; la porte faite de barreaux avait tout simplement disparue. Alors qu'il sentait l'angoisse monter en lui, il entendit une voix retentir derrière lui. « Tu as les salutations d’Antony Vendrale, le Fossoyeur, petit garçon. Et également toutes ses condoléances ! »[6]

Il n'en restera qu'un

Dans un univers parallèle...
A l'occasion des journées du patrimoine, le ministère de la magie a décidé de frapper un grand coup, et de faire une session porte ouvertes à Azkaban. Sécurité renforcée, Aurors présents partout sur le terrain, vous pouvez vous assurer qu'aucun prisonnier n'en profitera pour s'échapper. Place à la visite !


Amy Holloway, guide quant à elle, vient tout juste d'accueillir le premier groupe. Des élèves de l'école de sorcellerie Poudlard. Elle qui déteste les enfants, elle va être servie. Elle leur demande de la suivre sans grandes convictions, mais son cœur s'arrête subitement lorsqu'elle aperçoit leur accompagnateur, un de ses anciens camarades de classe : [7] +1

Le resplendissant Wilhelm Heltowni. C'est d'ailleurs sur son initiative que le ministère a décidé de réaliser cette journée. Le regard assuré, il a les mains dans les poches. En y regardant de plus près, vous voyez qu'il essaye en réalité de cacher quelque chose, que les détecteurs magiques n'ont pas débusqué. Une forme carrée, assez large... Un savon ? Pourquoi amènerait-il un savon dans une prison ?[9]

Terminons cet interlude et entamons la visite. Elle commence directement par une marche le long du premier étage et de ces cellules. Suivons le point de vue de Duncan Jackson, si vous le voulez bien, car il s'agit de l'élève avec le plus d'intérêt pour cette prison - des rumeurs disent qu'il adorerait y finir ses jours...[7] -2

Duncan, donc, marchait tranquillement dans le premier étage lorsqu'il entendit quelqu'un se jeter contre les barreaux, à sa droite. Surpris, il tourna la tête, et découvrit une jeune femme tremblante, emmitouflée dans d'épaisses couvertures. Lui qui sait tout sur la prison d'Azkaban et ses occupants la reconnaît immédiatement : Maggy Thompson. Autrefois une Poufsouffle exemplaire, elle n'était aujourd'hui plus que l'ombre d'elle-même, car elle faisait ce que l'on appelle une 'crise d'endivite' : sa soif d'endives n'avait aucune limite, et son internement était capital. [6]

Lorsque Wilhelm Heltowni vit la prisonnière, il accéléra le pas, forçant les élèves à le suivre, ne comprenant d'ailleurs pas pourquoi il marchait de manière si coupable. Ils arrivèrent au deuxième étage ; celui des criminels conscients. Essentiellement remplis d'anciens élèves de Serpentard - à quoi vous attendiez-vous ? - le jeune Jackson vit de loin la cellule d'Aëlys Plumagel. Il connaissait son histoire par cœur ; un chagrin d'amour terrible après la mort de son chat l'avait poussé à s'attaquer à tous les chats qu'elle croisait, pensant que nul autre qu'elle n'avait le droit de profiter de leurs ronrons incessants.[12]

Le petit groupe rencontra ensuite, au milieu de tous ces prisonniers, un Auror. Une, plus précisément. Aelle Bristyle, célèbre pour avoir enfermé au sein de la prison plus de prisonniers encore qu'Alastor Maugrey lui-même. Beaucoup des élèves font un bond d'un mètre ou deux pour l'éviter, tant son visage marqué par les batailles semble dur. Elle lève les yeux au ciel et grommelle en jurant qu'elle adorerait placer la plupart d'entre eux au niveau sept. [13]

Le niveau sept. justement. Lieu où les prisonniers les plus terribles sont enfermés. L'accès est interdit à la visite, mais le petit Jackson a réussi à s'y faufiler. Il est tout de même venu pour voir les plus dangereux criminels, comme par exemple Peter Speculus, mage noir célèbre pour son talent pour les Sortilèges Impardonnables, mais aussi pour être l'un des seuls Serdaigle à jamais avoir fait quelque chose de sa vie. Malheureusement pour Jackson, Speculus était si dangereux qu'il avait été déplacé dans une cellule sur mesure, hors d'Azkaban.[11]

Toutefois, le septième étage regorgeait de sorciers dangereux. Katy Smith notamment. Si pour vous, provoquer une avalanche dans une station de ski moldue pour ensuite détruire la montagne toute entière était une réussite, alors, elle aussi était l'une des anciennes Serdaigle à avoir réussi quelque chose dans sa vie. Les chiffres sont à la hausse. [11] +1

Duncan arriva bientôt devant la cellule du criminel le plus dangereux d'Azkaban. Mais il y avait un petit problème ; la porte faite de barreaux avait tout simplement disparue. Alors qu'il sentait l'angoisse monter en lui, il entendit une voix retentir derrière lui. « Tu as les salutations d’Antony Vendrale, le Fossoyeur, petit garçon. Et également toutes ses condoléances ! »[6]

Directrice de la Chorale
Si vous avez des questions, allez voir dans la Salle de Répétition (4e Etage) ou contactez moi par hibou.

Il n'en restera qu'un

Dans un univers parallèle...
A l'occasion des journées du patrimoine, le ministère de la magie a décidé de frapper un grand coup, et de faire une session porte ouvertes à Azkaban. Sécurité renforcée, Aurors présents partout sur le terrain, vous pouvez vous assurer qu'aucun prisonnier n'en profitera pour s'échapper. Place à la visite !


Amy Holloway, guide quant à elle, vient tout juste d'accueillir le premier groupe. Des élèves de l'école de sorcellerie Poudlard. Elle qui déteste les enfants, elle va être servie. Elle leur demande de la suivre sans grandes convictions, mais son cœur s'arrête subitement lorsqu'elle aperçoit leur accompagnateur, un de ses anciens camarades de classe : [7]

Le resplendissant Wilhelm Heltowni. C'est d'ailleurs sur son initiative que le ministère a décidé de réaliser cette journée. Le regard assuré, il a les mains dans les poches. En y regardant de plus près, vous voyez qu'il essaye en réalité de cacher quelque chose, que les détecteurs magiques n'ont pas débusqué. Une forme carrée, assez large... Un savon ? Pourquoi amènerait-il un savon dans une prison ?[9]

Terminons cet interlude et entamons la visite. Elle commence directement par une marche le long du premier étage et de ces cellules. Suivons le point de vue de Duncan Jackson, si vous le voulez bien, car il s'agit de l'élève avec le plus d'intérêt pour cette prison - des rumeurs disent qu'il adorerait y finir ses jours...[7]

Duncan, donc, marchait tranquillement dans le premier étage lorsqu'il entendit quelqu'un se jeter contre les barreaux, à sa droite. Surpris, il tourna la tête, et découvrit une jeune femme tremblante, emmitouflée dans d'épaisses couvertures. Lui qui sait tout sur la prison d'Azkaban et ses occupants la reconnaît immédiatement : Maggy Thompson. Autrefois une Poufsouffle exemplaire, elle n'était aujourd'hui plus que l'ombre d'elle-même, car elle faisait ce que l'on appelle une 'crise d'endivite' : sa soif d'endives n'avait aucune limite, et son internement était capital. [6]

Lorsque Wilhelm Heltowni vit la prisonnière, il accéléra le pas, forçant les élèves à le suivre, ne comprenant d'ailleurs pas pourquoi il marchait de manière si coupable. Ils arrivèrent au deuxième étage ; celui des criminels conscients. Essentiellement remplis d'anciens élèves de Serpentard - à quoi vous attendiez-vous ? - le jeune Jackson vit de loin la cellule d'Aëlys Plumagel. Il connaissait son histoire par cœur ; un chagrin d'amour terrible après la mort de son chat l'avait poussé à s'attaquer à tous les chats qu'elle croisait, pensant que nul autre qu'elle n'avait le droit de profiter de leurs ronrons incessants.[12]

Le petit groupe rencontra ensuite, au milieu de tous ces prisonniers, un Auror. Une, plus précisément. Aelle Bristyle, célèbre pour avoir enfermé au sein de la prison plus de prisonniers encore qu'Alastor Maugrey lui-même. Beaucoup des élèves font un bond d'un mètre ou deux pour l'éviter, tant son visage marqué par les batailles semble dur. Elle lève les yeux au ciel et grommelle en jurant qu'elle adorerait placer la plupart d'entre eux au niveau sept. [14]+1

Le niveau sept. justement. Lieu où les prisonniers les plus terribles sont enfermés. L'accès est interdit à la visite, mais le petit Jackson a réussi à s'y faufiler. Il est tout de même venu pour voir les plus dangereux criminels, comme par exemple Peter Speculus, mage noir célèbre pour son talent pour les Sortilèges Impardonnables, mais aussi pour être l'un des seuls Serdaigle à jamais avoir fait quelque chose de sa vie. Malheureusement pour Jackson, Speculus était si dangereux qu'il avait été déplacé dans une cellule sur mesure, hors d'Azkaban.[11]

Toutefois, le septième étage regorgeait de sorciers dangereux. Katy Smith notamment. Si pour vous, provoquer une avalanche dans une station de ski moldue pour ensuite détruire la montagne toute entière était une réussite, alors, elle aussi était l'une des anciennes Serdaigle à avoir réussi quelque chose dans sa vie. Les chiffres sont à la hausse. [9] -2

Duncan arriva bientôt devant la cellule du criminel le plus dangereux d'Azkaban. Mais il y avait un petit problème ; la porte faite de barreaux avait tout simplement disparue. Alors qu'il sentait l'angoisse monter en lui, il entendit une voix retentir derrière lui. « Tu as les salutations d’Antony Vendrale, le Fossoyeur, petit garçon. Et également toutes ses condoléances ! »[6]

Code couleur : #469277
*Picasso 2017, Peeves 2017, Gryffondor et élève du mois de Janvier 2018*
Ma lumière divine vous aveuglera tous !

Il n'en restera qu'un

Dans un univers parallèle...
A l'occasion des journées du patrimoine, le ministère de la magie a décidé de frapper un grand coup, et de faire une session porte ouvertes à Azkaban. Sécurité renforcée, Aurors présents partout sur le terrain, vous pouvez vous assurer qu'aucun prisonnier n'en profitera pour s'échapper. Place à la visite !

Amy Holloway, guide quant à elle, vient tout juste d'accueillir le premier groupe. Des élèves de l'école de sorcellerie Poudlard. Elle qui déteste les enfants, elle va être servie. Elle leur demande de la suivre sans grandes convictions, mais son cœur s'arrête subitement lorsqu'elle aperçoit leur accompagnateur, un de ses anciens camarades de classe : [7]

Le resplendissant Wilhelm Heltowni. C'est d'ailleurs sur son initiative que le ministère a décidé de réaliser cette journée. Le regard assuré, il a les mains dans les poches. En y regardant de plus près, vous voyez qu'il essaye en réalité de cacher quelque chose, que les détecteurs magiques n'ont pas débusqué. Une forme carrée, assez large... Un savon ? Pourquoi amènerait-il un savon dans une prison ?[9]

Terminons cet interlude et entamons la visite. Elle commence directement par une marche le long du premier étage et de ces cellules. Suivons le point de vue de Duncan Jackson, si vous le voulez bien, car il s'agit de l'élève avec le plus d'intérêt pour cette prison - des rumeurs disent qu'il adorerait y finir ses jours...[7]

Duncan, donc, marchait tranquillement dans le premier étage lorsqu'il entendit quelqu'un se jeter contre les barreaux, à sa droite. Surpris, il tourna la tête, et découvrit une jeune femme tremblante, emmitouflée dans d'épaisses couvertures. Lui qui sait tout sur la prison d'Azkaban et ses occupants la reconnaît immédiatement : Maggy Thompson. Autrefois une Poufsouffle exemplaire, elle n'était aujourd'hui plus que l'ombre d'elle-même, car elle faisait ce que l'on appelle une 'crise d'endivite' : sa soif d'endives n'avait aucune limite, et son internement était capital. [6]

Lorsque Wilhelm Heltowni vit la prisonnière, il accéléra le pas, forçant les élèves à le suivre, ne comprenant d'ailleurs pas pourquoi il marchait de manière si coupable. Ils arrivèrent au deuxième étage ; celui des criminels conscients. Essentiellement remplis d'anciens élèves de Serpentard - à quoi vous attendiez-vous ? - le jeune Jackson vit de loin la cellule d'Aëlys Plumagel. Il connaissait son histoire par cœur ; un chagrin d'amour terrible après la mort de son chat l'avait poussé à s'attaquer à tous les chats qu'elle croisait, pensant que nul autre qu'elle n'avait le droit de profiter de leurs ronrons incessants.[12]

Le petit groupe rencontra ensuite, au milieu de tous ces prisonniers, un Auror. Une, plus précisément. Aelle Bristyle, célèbre pour avoir enfermé au sein de la prison plus de prisonniers encore qu'Alastor Maugrey lui-même. Beaucoup des élèves font un bond d'un mètre ou deux pour l'éviter, tant son visage marqué par les batailles semble dur. Elle lève les yeux au ciel et grommelle en jurant qu'elle adorerait placer la plupart d'entre eux au niveau sept. [14]

Le niveau sept. justement. Lieu où les prisonniers les plus terribles sont enfermés. L'accès est interdit à la visite, mais le petit Jackson a réussi à s'y faufiler. Il est tout de même venu pour voir les plus dangereux criminels, comme par exemple Peter Speculus, mage noir célèbre pour son talent pour les Sortilèges Impardonnables, mais aussi pour être l'un des seuls Serdaigle à jamais avoir fait quelque chose de sa vie. Malheureusement pour Jackson, Speculus était si dangereux qu'il avait été déplacé dans une cellule sur mesure, hors d'Azkaban.[11]

Toutefois, le septième étage regorgeait de sorciers dangereux. Katy Smith notamment. Si pour vous, provoquer une avalanche dans une station de ski moldue pour ensuite détruire la montagne toute entière était une réussite, alors, elle aussi était l'une des anciennes Serdaigle à avoir réussi quelque chose dans sa vie. Les chiffres sont à la hausse. [11] +1

Duncan arriva bientôt devant la cellule du criminel le plus dangereux d'Azkaban. Mais il y avait un petit problème ; la porte faite de barreaux avait tout simplement disparue. Alors qu'il sentait l'angoisse monter en lui, il entendit une voix retentir derrière lui. « Tu as les salutations d’Antony Vendrale, le Fossoyeur, petit garçon. Et également toutes ses condoléances ! »[4]
-2

Il n'en restera qu'un

Dans un univers parallèle...
A l'occasion des journées du patrimoine, le ministère de la magie a décidé de frapper un grand coup, et de faire une session porte ouvertes à Azkaban. Sécurité renforcée, Aurors présents partout sur le terrain, vous pouvez vous assurer qu'aucun prisonnier n'en profitera pour s'échapper. Place à la visite !

Amy Holloway, guide quant à elle, vient tout juste d'accueillir le premier groupe. Des élèves de l'école de sorcellerie Poudlard. Elle qui déteste les enfants, elle va être servie. Elle leur demande de la suivre sans grandes convictions, mais son cœur s'arrête subitement lorsqu'elle aperçoit leur accompagnateur, un de ses anciens camarades de classe : [5] -2

Le resplendissant Wilhelm Heltowni. C'est d'ailleurs sur son initiative que le ministère a décidé de réaliser cette journée. Le regard assuré, il a les mains dans les poches. En y regardant de plus près, vous voyez qu'il essaye en réalité de cacher quelque chose, que les détecteurs magiques n'ont pas débusqué. Une forme carrée, assez large... Un savon ? Pourquoi amènerait-il un savon dans une prison ? [9]

Terminons cet interlude et entamons la visite. Elle commence directement par une marche le long du premier étage et de ces cellules. Suivons le point de vue de Duncan Jackson, si vous le voulez bien, car il s'agit de l'élève avec le plus d'intérêt pour cette prison - des rumeurs disent qu'il adorerait y finir ses jours... [7]

Duncan, donc, marchait tranquillement dans le premier étage lorsqu'il entendit quelqu'un se jeter contre les barreaux, à sa droite. Surpris, il tourna la tête, et découvrit une jeune femme tremblante, emmitouflée dans d'épaisses couvertures. Lui qui sait tout sur la prison d'Azkaban et ses occupants la reconnaît immédiatement : Maggy Thompson. Autrefois une Poufsouffle exemplaire, elle n'était aujourd'hui plus que l'ombre d'elle-même, car elle faisait ce que l'on appelle une 'crise d'endivite' : sa soif d'endives n'avait aucune limite, et son internement était capital. [7] +1

Lorsque Wilhelm Heltowni vit la prisonnière, il accéléra le pas, forçant les élèves à le suivre, ne comprenant d'ailleurs pas pourquoi il marchait de manière si coupable. Ils arrivèrent au deuxième étage ; celui des criminels conscients. Essentiellement remplis d'anciens élèves de Serpentard - à quoi vous attendiez-vous ? - le jeune Jackson vit de loin la cellule d'Aëlys Plumagel. Il connaissait son histoire par cœur ; un chagrin d'amour terrible après la mort de son chat l'avait poussé à s'attaquer à tous les chats qu'elle croisait, pensant que nul autre qu'elle n'avait le droit de profiter de leurs ronrons incessants. [12]

Le petit groupe rencontra ensuite, au milieu de tous ces prisonniers, un Auror. Une, plus précisément. Aelle Bristyle, célèbre pour avoir enfermé au sein de la prison plus de prisonniers encore qu'Alastor Maugrey lui-même. Beaucoup des élèves font un bond d'un mètre ou deux pour l'éviter, tant son visage marqué par les batailles semble dur. Elle lève les yeux au ciel et grommelle en jurant qu'elle adorerait placer la plupart d'entre eux au niveau sept. [14]

Le niveau sept. justement. Lieu où les prisonniers les plus terribles sont enfermés. L'accès est interdit à la visite, mais le petit Jackson a réussi à s'y faufiler. Il est tout de même venu pour voir les plus dangereux criminels, comme par exemple Peter Speculus, mage noir célèbre pour son talent pour les Sortilèges Impardonnables, mais aussi pour être l'un des seuls Serdaigle à jamais avoir fait quelque chose de sa vie. Malheureusement pour Jackson, Speculus était si dangereux qu'il avait été déplacé dans une cellule sur mesure, hors d'Azkaban. [11]

Toutefois, le septième étage regorgeait de sorciers dangereux. Katy Smith notamment. Si pour vous, provoquer une avalanche dans une station de ski moldue pour ensuite détruire la montagne toute entière était une réussite, alors, elle aussi était l'une des anciennes Serdaigle à avoir réussi quelque chose dans sa vie. Les chiffres sont à la hausse. [11]

Duncan arriva bientôt devant la cellule du criminel le plus dangereux d'Azkaban. Mais il y avait un petit problème ; la porte faite de barreaux avait tout simplement disparue. Alors qu'il sentait l'angoisse monter en lui, il entendit une voix retentir derrière lui. « Tu as les salutations d’Antony Vendrale, le Fossoyeur, petit garçon. Et également toutes ses condoléances ! » [4]

Moins présente.

Il n'en restera qu'un

Dans un univers parallèle...
A l'occasion des journées du patrimoine, le ministère de la magie a décidé de frapper un grand coup, et de faire une session porte ouvertes à Azkaban. Sécurité renforcée, Aurors présents partout sur le terrain, vous pouvez vous assurer qu'aucun prisonnier n'en profitera pour s'échapper. Place à la visite !

Amy Holloway, guide quant à elle, vient tout juste d'accueillir le premier groupe. Des élèves de l'école de sorcellerie Poudlard. Elle qui déteste les enfants, elle va être servie. Elle leur demande de la suivre sans grandes convictions, mais son cœur s'arrête subitement lorsqu'elle aperçoit leur accompagnateur, un de ses anciens camarades de classe : [5]

Le resplendissant Wilhelm Heltowni. C'est d'ailleurs sur son initiative que le ministère a décidé de réaliser cette journée. Le regard assuré, il a les mains dans les poches. En y regardant de plus près, vous voyez qu'il essaye en réalité de cacher quelque chose, que les détecteurs magiques n'ont pas débusqué. Une forme carrée, assez large... Un savon ? Pourquoi amènerait-il un savon dans une prison ? [9]

Terminons cet interlude et entamons la visite. Elle commence directement par une marche le long du premier étage et de ces cellules. Suivons le point de vue de Duncan Jackson, si vous le voulez bien, car il s'agit de l'élève avec le plus d'intérêt pour cette prison - des rumeurs disent qu'il adorerait y finir ses jours... [7]

Duncan, donc, marchait tranquillement dans le premier étage lorsqu'il entendit quelqu'un se jeter contre les barreaux, à sa droite. Surpris, il tourna la tête, et découvrit une jeune femme tremblante, emmitouflée dans d'épaisses couvertures. Lui qui sait tout sur la prison d'Azkaban et ses occupants la reconnaît immédiatement : Maggy Thompson. Autrefois une Poufsouffle exemplaire, elle n'était aujourd'hui plus que l'ombre d'elle-même, car elle faisait ce que l'on appelle une 'crise d'endivite' : sa soif d'endives n'avait aucune limite, et son internement était capital. [7]

Lorsque Wilhelm Heltowni vit la prisonnière, il accéléra le pas, forçant les élèves à le suivre, ne comprenant d'ailleurs pas pourquoi il marchait de manière si coupable. Ils arrivèrent au deuxième étage ; celui des criminels conscients. Essentiellement remplis d'anciens élèves de Serpentard - à quoi vous attendiez-vous ? - le jeune Jackson vit de loin la cellule d'Aëlys Plumagel. Il connaissait son histoire par cœur ; un chagrin d'amour terrible après la mort de son chat l'avait poussé à s'attaquer à tous les chats qu'elle croisait, pensant que nul autre qu'elle n'avait le droit de profiter de leurs ronrons incessants. [12]

Le petit groupe rencontra ensuite, au milieu de tous ces prisonniers, un Auror. Une, plus précisément. Aelle Bristyle, célèbre pour avoir enfermé au sein de la prison plus de prisonniers encore qu'Alastor Maugrey lui-même. Beaucoup des élèves font un bond d'un mètre ou deux pour l'éviter, tant son visage marqué par les batailles semble dur. Elle lève les yeux au ciel et grommelle en jurant qu'elle adorerait placer la plupart d'entre eux au niveau sept. [14]

Le niveau sept. justement. Lieu où les prisonniers les plus terribles sont enfermés. L'accès est interdit à la visite, mais le petit Jackson a réussi à s'y faufiler. Il est tout de même venu pour voir les plus dangereux criminels, comme par exemple Peter Speculus, mage noir célèbre pour son talent pour les Sortilèges Impardonnables, mais aussi pour être l'un des seuls Serdaigle à jamais avoir fait quelque chose de sa vie. Malheureusement pour Jackson, Speculus était si dangereux qu'il avait été déplacé dans une cellule sur mesure, hors d'Azkaban. [12] +1

Toutefois, le septième étage regorgeait de sorciers dangereux. Katy Smith notamment. Si pour vous, provoquer une avalanche dans une station de ski moldue pour ensuite détruire la montagne toute entière était une réussite, alors, elle aussi était l'une des anciennes Serdaigle à avoir réussi quelque chose dans sa vie. Les chiffres sont à la hausse. [11]

Duncan arriva bientôt devant la cellule du criminel le plus dangereux d'Azkaban. Mais il y avait un petit problème ; la porte faite de barreaux avait tout simplement disparue. Alors qu'il sentait l'angoisse monter en lui, il entendit une voix retentir derrière lui. « Tu as les salutations d’Antony Vendrale, le Fossoyeur, petit garçon. Et également toutes ses condoléances ! » [2]
-2

" C'était un message du Clan des Etoiles, souffla-t-elle, le regard perdu dans le vague, Seul le feu sauvera notre Clan."

La guerre des clans : Retour à l'état sauvage.

Il n'en restera qu'un

Dans un univers parallèle...
A l'occasion des journées du patrimoine, le ministère de la magie a décidé de frapper un grand coup, et de faire une session porte ouvertes à Azkaban. Sécurité renforcée, Aurors présents partout sur le terrain, vous pouvez vous assurer qu'aucun prisonnier n'en profitera pour s'échapper. Place à la visite !

Amy Holloway, guide quant à elle, vient tout juste d'accueillir le premier groupe. Des élèves de l'école de sorcellerie Poudlard. Elle qui déteste les enfants, elle va être servie. Elle leur demande de la suivre sans grandes convictions, mais son cœur s'arrête subitement lorsqu'elle aperçoit leur accompagnateur, un de ses anciens camarades de classe : [5]

Le resplendissant Wilhelm Heltowni. C'est d'ailleurs sur son initiative que le ministère a décidé de réaliser cette journée. Le regard assuré, il a les mains dans les poches. En y regardant de plus près, vous voyez qu'il essaye en réalité de cacher quelque chose, que les détecteurs magiques n'ont pas débusqué. Une forme carrée, assez large... Un savon ? Pourquoi amènerait-il un savon dans une prison ? [9]

Terminons cet interlude et entamons la visite. Elle commence directement par une marche le long du premier étage et de ces cellules. Suivons le point de vue de Duncan Jackson, si vous le voulez bien, car il s'agit de l'élève avec le plus d'intérêt pour cette prison - des rumeurs disent qu'il adorerait y finir ses jours... [7]

Duncan, donc, marchait tranquillement dans le premier étage lorsqu'il entendit quelqu'un se jeter contre les barreaux, à sa droite. Surpris, il tourna la tête, et découvrit une jeune femme tremblante, emmitouflée dans d'épaisses couvertures. Lui qui sait tout sur la prison d'Azkaban et ses occupants la reconnaît immédiatement : Maggy Thompson. Autrefois une Poufsouffle exemplaire, elle n'était aujourd'hui plus que l'ombre d'elle-même, car elle faisait ce que l'on appelle une 'crise d'endivite' : sa soif d'endives n'avait aucune limite, et son internement était capital. [5] -2

Lorsque Wilhelm Heltowni vit la prisonnière, il accéléra le pas, forçant les élèves à le suivre, ne comprenant d'ailleurs pas pourquoi il marchait de manière si coupable. Ils arrivèrent au deuxième étage ; celui des criminels conscients. Essentiellement remplis d'anciens élèves de Serpentard - à quoi vous attendiez-vous ? - le jeune Jackson vit de loin la cellule d'Aëlys Plumagel. Il connaissait son histoire par cœur ; un chagrin d'amour terrible après la mort de son chat l'avait poussé à s'attaquer à tous les chats qu'elle croisait, pensant que nul autre qu'elle n'avait le droit de profiter de leurs ronrons incessants. [12]

Le petit groupe rencontra ensuite, au milieu de tous ces prisonniers, un Auror. Une, plus précisément. Aelle Bristyle, célèbre pour avoir enfermé au sein de la prison plus de prisonniers encore qu'Alastor Maugrey lui-même. Beaucoup des élèves font un bond d'un mètre ou deux pour l'éviter, tant son visage marqué par les batailles semble dur. Elle lève les yeux au ciel et grommelle en jurant qu'elle adorerait placer la plupart d'entre eux au niveau sept. [15] +1

Le niveau sept. justement. Lieu où les prisonniers les plus terribles sont enfermés. L'accès est interdit à la visite, mais le petit Jackson a réussi à s'y faufiler. Il est tout de même venu pour voir les plus dangereux criminels, comme par exemple Peter Speculus, mage noir célèbre pour son talent pour les Sortilèges Impardonnables, mais aussi pour être l'un des seuls Serdaigle à jamais avoir fait quelque chose de sa vie. Malheureusement pour Jackson, Speculus était si dangereux qu'il avait été déplacé dans une cellule sur mesure, hors d'Azkaban. [12]

Toutefois, le septième étage regorgeait de sorciers dangereux. Katy Smith notamment. Si pour vous, provoquer une avalanche dans une station de ski moldue pour ensuite détruire la montagne toute entière était une réussite, alors, elle aussi était l'une des anciennes Serdaigle à avoir réussi quelque chose dans sa vie. Les chiffres sont à la hausse. [11]

Duncan arriva bientôt devant la cellule du criminel le plus dangereux d'Azkaban. Mais il y avait un petit problème ; la porte faite de barreaux avait tout simplement disparue. Alors qu'il sentait l'angoisse monter en lui, il entendit une voix retentir derrière lui. « Tu as les salutations d’Antony Vendrale, le Fossoyeur, petit garçon. Et également toutes ses condoléances ! » [2]

VIVE SERDAIGLE !!!
*Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre.*
*Le divertissement est le meilleur régime contre le poids de l'existence*
Franck Dhumes

ABSENTE JUSQU'AU 30 FÉVRIER !

Sally le fantôme du passé revenu d'outre-tombe

Il n'en restera qu'un

Dans un univers parallèle...
A l'occasion des journées du patrimoine, le ministère de la magie a décidé de frapper un grand coup, et de faire une session porte ouvertes à Azkaban. Sécurité renforcée, Aurors présents partout sur le terrain, vous pouvez vous assurer qu'aucun prisonnier n'en profitera pour s'échapper. Place à la visite !

Amy Holloway, guide quant à elle, vient tout juste d'accueillir le premier groupe. Des élèves de l'école de sorcellerie Poudlard. Elle qui déteste les enfants, elle va être servie. Elle leur demande de la suivre sans grandes convictions, mais son cœur s'arrête subitement lorsqu'elle aperçoit leur accompagnateur, un de ses anciens camarades de classe : [5]

Le resplendissant Wilhelm Heltowni. C'est d'ailleurs sur son initiative que le ministère a décidé de réaliser cette journée. Le regard assuré, il a les mains dans les poches. En y regardant de plus près, vous voyez qu'il essaye en réalité de cacher quelque chose, que les détecteurs magiques n'ont pas débusqué. Une forme carrée, assez large... Un savon ? Pourquoi amènerait-il un savon dans une prison ? [9]

Terminons cet interlude et entamons la visite. Elle commence directement par une marche le long du premier étage et de ces cellules. Suivons le point de vue de Duncan Jackson, si vous le voulez bien, car il s'agit de l'élève avec le plus d'intérêt pour cette prison - des rumeurs disent qu'il adorerait y finir ses jours... [7]

Duncan, donc, marchait tranquillement dans le premier étage lorsqu'il entendit quelqu'un se jeter contre les barreaux, à sa droite. Surpris, il tourna la tête, et découvrit une jeune femme tremblante, emmitouflée dans d'épaisses couvertures. Lui qui sait tout sur la prison d'Azkaban et ses occupants la reconnaît immédiatement : Maggy Thompson. Autrefois une Poufsouffle exemplaire, elle n'était aujourd'hui plus que l'ombre d'elle-même, car elle faisait ce que l'on appelle une 'crise d'endivite' : sa soif d'endives n'avait aucune limite, et son internement était capital. [5]

Lorsque Wilhelm Heltowni vit la prisonnière, il accéléra le pas, forçant les élèves à le suivre, ne comprenant d'ailleurs pas pourquoi il marchait de manière si coupable. Ils arrivèrent au deuxième étage ; celui des criminels conscients. Essentiellement remplis d'anciens élèves de Serpentard - à quoi vous attendiez-vous ? - le jeune Jackson vit de loin la cellule d'Aëlys Plumagel. Il connaissait son histoire par cœur ; un chagrin d'amour terrible après la mort de son chat l'avait poussé à s'attaquer à tous les chats qu'elle croisait, pensant que nul autre qu'elle n'avait le droit de profiter de leurs ronrons incessants. [12]

Le petit groupe rencontra ensuite, au milieu de tous ces prisonniers, un Auror. Une, plus précisément. Aelle Bristyle, célèbre pour avoir enfermé au sein de la prison plus de prisonniers encore qu'Alastor Maugrey lui-même. Beaucoup des élèves font un bond d'un mètre ou deux pour l'éviter, tant son visage marqué par les batailles semble dur. Elle lève les yeux au ciel et grommelle en jurant qu'elle adorerait placer la plupart d'entre eux au niveau sept. [16] +1

Le niveau sept. justement. Lieu où les prisonniers les plus terribles sont enfermés. L'accès est interdit à la visite, mais le petit Jackson a réussi à s'y faufiler. Il est tout de même venu pour voir les plus dangereux criminels, comme par exemple Peter Speculus, mage noir célèbre pour son talent pour les Sortilèges Impardonnables, mais aussi pour être l'un des seuls Serdaigle à jamais avoir fait quelque chose de sa vie. Malheureusement pour Jackson, Speculus était si dangereux qu'il avait été déplacé dans une cellule sur mesure, hors d'Azkaban. [12]

Toutefois, le septième étage regorgeait de sorciers dangereux. Katy Smith notamment. Si pour vous, provoquer une avalanche dans une station de ski moldue pour ensuite détruire la montagne toute entière était une réussite, alors, elle aussi était l'une des anciennes Serdaigle à avoir réussi quelque chose dans sa vie. Les chiffres sont à la hausse. [9] -2[/b]

Duncan arriva bientôt devant la cellule du criminel le plus dangereux d'Azkaban. Mais il y avait un petit problème ; la porte faite de barreaux avait tout simplement disparue. Alors qu'il sentait l'angoisse monter en lui, il entendit une voix retentir derrière lui. « Tu as les salutations d’Antony Vendrale, le Fossoyeur, petit garçon. Et également toutes ses condoléances ! » [2]

Code couleur : #469277
*Picasso 2017, Peeves 2017, Gryffondor et élève du mois de Janvier 2018*
Ma lumière divine vous aveuglera tous !

Il n'en restera qu'un


Dans un univers parallèle...
A l'occasion des journées du patrimoine, le ministère de la magie a décidé de frapper un grand coup, et de faire une session porte ouvertes à Azkaban. Sécurité renforcée, Aurors présents partout sur le terrain, vous pouvez vous assurer qu'aucun prisonnier n'en profitera pour s'échapper. Place à la visite !

Amy Holloway, guide quant à elle, vient tout juste d'accueillir le premier groupe. Des élèves de l'école de sorcellerie Poudlard. Elle qui déteste les enfants, elle va être servie. Elle leur demande de la suivre sans grandes convictions, mais son cœur s'arrête subitement lorsqu'elle aperçoit leur accompagnateur, un de ses anciens camarades de classe : [3] -2

Le resplendissant Wilhelm Heltowni. C'est d'ailleurs sur son initiative que le ministère a décidé de réaliser cette journée. Le regard assuré, il a les mains dans les poches. En y regardant de plus près, vous voyez qu'il essaye en réalité de cacher quelque chose, que les détecteurs magiques n'ont pas débusqué. Une forme carrée, assez large... Un savon ? Pourquoi amènerait-il un savon dans une prison ? [9]

Terminons cet interlude et entamons la visite. Elle commence directement par une marche le long du premier étage et de ces cellules. Suivons le point de vue de Duncan Jackson, si vous le voulez bien, car il s'agit de l'élève avec le plus d'intérêt pour cette prison - des rumeurs disent qu'il adorerait y finir ses jours... [7]

Duncan, donc, marchait tranquillement dans le premier étage lorsqu'il entendit quelqu'un se jeter contre les barreaux, à sa droite. Surpris, il tourna la tête, et découvrit une jeune femme tremblante, emmitouflée dans d'épaisses couvertures. Lui qui sait tout sur la prison d'Azkaban et ses occupants la reconnaît immédiatement : Maggy Thompson. Autrefois une Poufsouffle exemplaire, elle n'était aujourd'hui plus que l'ombre d'elle-même, car elle faisait ce que l'on appelle une 'crise d'endivite' : sa soif d'endives n'avait aucune limite, et son internement était capital. [5]

Lorsque Wilhelm Heltowni vit la prisonnière, il accéléra le pas, forçant les élèves à le suivre, ne comprenant d'ailleurs pas pourquoi il marchait de manière si coupable. Ils arrivèrent au deuxième étage ; celui des criminels conscients. Essentiellement remplis d'anciens élèves de Serpentard - à quoi vous attendiez-vous ? - le jeune Jackson vit de loin la cellule d'Aëlys Plumagel. Il connaissait son histoire par cœur ; un chagrin d'amour terrible après la mort de son chat l'avait poussé à s'attaquer à tous les chats qu'elle croisait, pensant que nul autre qu'elle n'avait le droit de profiter de leurs ronrons incessants. [12]

Le petit groupe rencontra ensuite, au milieu de tous ces prisonniers, un Auror. Une, plus précisément. Aelle Bristyle, célèbre pour avoir enfermé au sein de la prison plus de prisonniers encore qu'Alastor Maugrey lui-même. Beaucoup des élèves font un bond d'un mètre ou deux pour l'éviter, tant son visage marqué par les batailles semble dur. Elle lève les yeux au ciel et grommelle en jurant qu'elle adorerait placer la plupart d'entre eux au niveau sept. [17] +1

Le niveau sept. justement. Lieu où les prisonniers les plus terribles sont enfermés. L'accès est interdit à la visite, mais le petit Jackson a réussi à s'y faufiler. Il est tout de même venu pour voir les plus dangereux criminels, comme par exemple Peter Speculus, mage noir célèbre pour son talent pour les Sortilèges Impardonnables, mais aussi pour être l'un des seuls Serdaigle à jamais avoir fait quelque chose de sa vie. Malheureusement pour Jackson, Speculus était si dangereux qu'il avait été déplacé dans une cellule sur mesure, hors d'Azkaban. [12]

Toutefois, le septième étage regorgeait de sorciers dangereux. Katy Smith notamment. Si pour vous, provoquer une avalanche dans une station de ski moldue pour ensuite détruire la montagne toute entière était une réussite, alors, elle aussi était l'une des anciennes Serdaigle à avoir réussi quelque chose dans sa vie. Les chiffres sont à la hausse. [9]

Duncan arriva bientôt devant la cellule du criminel le plus dangereux d'Azkaban. Mais il y avait un petit problème ; la porte faite de barreaux avait tout simplement disparue. Alors qu'il sentait l'angoisse monter en lui, il entendit une voix retentir derrière lui. « Tu as les salutations d’Antony Vendrale, le Fossoyeur, petit garçon. Et également toutes ses condoléances ! » [2]

~ Verdoppelte sich der Sterne Schein, Das All wird ewig finster sein.~
Lâchée en 2029 dans ce Monde
Jetée en 2040 entre ces Murs de Pierre

Il n'en restera qu'un


Dans un univers parallèle...
A l'occasion des journées du patrimoine, le ministère de la magie a décidé de frapper un grand coup, et de faire une session porte ouvertes à Azkaban. Sécurité renforcée, Aurors présents partout sur le terrain, vous pouvez vous assurer qu'aucun prisonnier n'en profitera pour s'échapper. Place à la visite !

Amy Holloway, guide quant à elle, vient tout juste d'accueillir le premier groupe. Des élèves de l'école de sorcellerie Poudlard. Elle qui déteste les enfants, elle va être servie. Elle leur demande de la suivre sans grandes convictions, mais son cœur s'arrête subitement lorsqu'elle aperçoit leur accompagnateur, un de ses anciens camarades de classe : [3]

Le resplendissant Wilhelm Heltowni. C'est d'ailleurs sur son initiative que le ministère a décidé de réaliser cette journée. Le regard assuré, il a les mains dans les poches. En y regardant de plus près, vous voyez qu'il essaye en réalité de cacher quelque chose, que les détecteurs magiques n'ont pas débusqué. Une forme carrée, assez large... Un savon ? Pourquoi amènerait-il un savon dans une prison ? [9]

Terminons cet interlude et entamons la visite. Elle commence directement par une marche le long du premier étage et de ces cellules. Suivons le point de vue de Duncan Jackson, si vous le voulez bien, car il s'agit de l'élève avec le plus d'intérêt pour cette prison - des rumeurs disent qu'il adorerait y finir ses jours... [7]

Duncan, donc, marchait tranquillement dans le premier étage lorsqu'il entendit quelqu'un se jeter contre les barreaux, à sa droite. Surpris, il tourna la tête, et découvrit une jeune femme tremblante, emmitouflée dans d'épaisses couvertures. Lui qui sait tout sur la prison d'Azkaban et ses occupants la reconnaît immédiatement : Maggy Thompson. Autrefois une Poufsouffle exemplaire, elle n'était aujourd'hui plus que l'ombre d'elle-même, car elle faisait ce que l'on appelle une 'crise d'endivite' : sa soif d'endives n'avait aucune limite, et son internement était capital. [5]

Lorsque Wilhelm Heltowni vit la prisonnière, il accéléra le pas, forçant les élèves à le suivre, ne comprenant d'ailleurs pas pourquoi il marchait de manière si coupable. Ils arrivèrent au deuxième étage ; celui des criminels conscients. Essentiellement remplis d'anciens élèves de Serpentard - à quoi vous attendiez-vous ? - le jeune Jackson vit de loin la cellule d'Aëlys Plumagel. Il connaissait son histoire par cœur ; un chagrin d'amour terrible après la mort de son chat l'avait poussé à s'attaquer à tous les chats qu'elle croisait, pensant que nul autre qu'elle n'avait le droit de profiter de leurs ronrons incessants. [12]

Le petit groupe rencontra ensuite, au milieu de tous ces prisonniers, un Auror. Une, plus précisément. Aelle Bristyle, célèbre pour avoir enfermé au sein de la prison plus de prisonniers encore qu'Alastor Maugrey lui-même. Beaucoup des élèves font un bond d'un mètre ou deux pour l'éviter, tant son visage marqué par les batailles semble dur. Elle lève les yeux au ciel et grommelle en jurant qu'elle adorerait placer la plupart d'entre eux au niveau sept. [18] +1

Le niveau sept. justement. Lieu où les prisonniers les plus terribles sont enfermés. L'accès est interdit à la visite, mais le petit Jackson a réussi à s'y faufiler. Il est tout de même venu pour voir les plus dangereux criminels, comme par exemple Peter Speculus, mage noir célèbre pour son talent pour les Sortilèges Impardonnables, mais aussi pour être l'un des seuls Serdaigle à jamais avoir fait quelque chose de sa vie. Malheureusement pour Jackson, Speculus était si dangereux qu'il avait été déplacé dans une cellule sur mesure, hors d'Azkaban. [12]

Toutefois, le septième étage regorgeait de sorciers dangereux. Katy Smith notamment. Si pour vous, provoquer une avalanche dans une station de ski moldue pour ensuite détruire la montagne toute entière était une réussite, alors, elle aussi était l'une des anciennes Serdaigle à avoir réussi quelque chose dans sa vie. Les chiffres sont à la hausse. [7]-2

Duncan arriva bientôt devant la cellule du criminel le plus dangereux d'Azkaban. Mais il y avait un petit problème ; la porte faite de barreaux avait tout simplement disparue. Alors qu'il sentait l'angoisse monter en lui, il entendit une voix retentir derrière lui. « Tu as les salutations d’Antony Vendrale, le Fossoyeur, petit garçon. Et également toutes ses condoléances ! » [2]

Code couleur : #469277
*Picasso 2017, Peeves 2017, Gryffondor et élève du mois de Janvier 2018*
Ma lumière divine vous aveuglera tous !

Il n'en restera qu'un

Dans un univers parallèle...
A l'occasion des journées du patrimoine, le ministère de la magie a décidé de frapper un grand coup, et de faire une session porte ouvertes à Azkaban. Sécurité renforcée, Aurors présents partout sur le terrain, vous pouvez vous assurer qu'aucun prisonnier n'en profitera pour s'échapper. Place à la visite !

Amy Holloway, guide quant à elle, vient tout juste d'accueillir le premier groupe. Des élèves de l'école de sorcellerie Poudlard. Elle qui déteste les enfants, elle va être servie. Elle leur demande de la suivre sans grandes convictions, mais son cœur s'arrête subitement lorsqu'elle aperçoit leur accompagnateur, un de ses anciens camarades de classe :
[3]

Le resplendissant Wilhelm Heltowni. C'est d'ailleurs sur son initiative que le ministère a décidé de réaliser cette journée. Le regard assuré, il a les mains dans les poches. En y regardant de plus près, vous voyez qu'il essaye en réalité de cacher quelque chose, que les détecteurs magiques n'ont pas débusqué. Une forme carrée, assez large... Un savon ? Pourquoi amènerait-il un savon dans une prison ? [9]

Terminons cet interlude et entamons la visite. Elle commence directement par une marche le long du premier étage et de ces cellules. Suivons le point de vue de Duncan Jackson, si vous le voulez bien, car il s'agit de l'élève avec le plus d'intérêt pour cette prison - des rumeurs disent qu'il adorerait y finir ses jours... [7]

Duncan, donc, marchait tranquillement dans le premier étage lorsqu'il entendit quelqu'un se jeter contre les barreaux, à sa droite. Surpris, il tourna la tête, et découvrit une jeune femme tremblante, emmitouflée dans d'épaisses couvertures. Lui qui sait tout sur la prison d'Azkaban et ses occupants la reconnaît immédiatement : Maggy Thompson. Autrefois une Poufsouffle exemplaire, elle n'était aujourd'hui plus que l'ombre d'elle-même, car elle faisait ce que l'on appelle une 'crise d'endivite' : sa soif d'endives n'avait aucune limite, et son internement était capital. [5]

Lorsque Wilhelm Heltowni vit la prisonnière, il accéléra le pas, forçant les élèves à le suivre, ne comprenant d'ailleurs pas pourquoi il marchait de manière si coupable. Ils arrivèrent au deuxième étage ; celui des criminels conscients. Essentiellement remplis d'anciens élèves de Serpentard - à quoi vous attendiez-vous ? - le jeune Jackson vit de loin la cellule d'Aëlys Plumagel. Il connaissait son histoire par cœur ; un chagrin d'amour terrible après la mort de son chat l'avait poussé à s'attaquer à tous les chats qu'elle croisait, pensant que nul autre qu'elle n'avait le droit de profiter de leurs ronrons incessants. [12]

Le petit groupe rencontra ensuite, au milieu de tous ces prisonniers, un Auror. Une, plus précisément. Aelle Bristyle, célèbre pour avoir enfermé au sein de la prison plus de prisonniers encore qu'Alastor Maugrey lui-même. Beaucoup des élèves font un bond d'un mètre ou deux pour l'éviter, tant son visage marqué par les batailles semble dur. Elle lève les yeux au ciel et grommelle en jurant qu'elle adorerait placer la plupart d'entre eux au niveau sept. [19] +1

Le niveau sept. justement. Lieu où les prisonniers les plus terribles sont enfermés. L'accès est interdit à la visite, mais le petit Jackson a réussi à s'y faufiler. Il est tout de même venu pour voir les plus dangereux criminels, comme par exemple Peter Speculus, mage noir célèbre pour son talent pour les Sortilèges Impardonnables, mais aussi pour être l'un des seuls Serdaigle à jamais avoir fait quelque chose de sa vie. Malheureusement pour Jackson, Speculus était si dangereux qu'il avait été déplacé dans une cellule sur mesure, hors d'Azkaban. [12]

Toutefois, le septième étage regorgeait de sorciers dangereux. Katy Smith notamment. Si pour vous, provoquer une avalanche dans une station de ski moldue pour ensuite détruire la montagne toute entière était une réussite, alors, elle aussi était l'une des anciennes Serdaigle à avoir réussi quelque chose dans sa vie. Les chiffres sont à la hausse. [5] -2

Duncan arriva bientôt devant la cellule du criminel le plus dangereux d'Azkaban. Mais il y avait un petit problème ; la porte faite de barreaux avait tout simplement disparue. Alors qu'il sentait l'angoisse monter en lui, il entendit une voix retentir derrière lui. « Tu as les salutations d’Antony Vendrale, le Fossoyeur, petit garçon. Et également toutes ses condoléances ! » [2]

Comment te dire, ou te faire comprendre, que la Vie n'était qu'un simple Songe ? Un Mensonge, que la Vérité Ronge.
Rire à m'en déchirer les abdos. Brûler nos complexes et nos vieilles pulsions d'ados.
Absente jusqu'au 18 août

Il n'en restera qu'un

Dans un univers parallèle...
A l'occasion des journées du patrimoine, le ministère de la magie a décidé de frapper un grand coup, et de faire une session porte ouvertes à Azkaban. Sécurité renforcée, Aurors présents partout sur le terrain, vous pouvez vous assurer qu'aucun prisonnier n'en profitera pour s'échapper. Place à la visite !

Amy Holloway, guide quant à elle, vient tout juste d'accueillir le premier groupe. Des élèves de l'école de sorcellerie Poudlard. Elle qui déteste les enfants, elle va être servie. Elle leur demande de la suivre sans grandes convictions, mais son cœur s'arrête subitement lorsqu'elle aperçoit leur accompagnateur, un de ses anciens camarades de classe :
[3]

Le resplendissant Wilhelm Heltowni. C'est d'ailleurs sur son initiative que le ministère a décidé de réaliser cette journée. Le regard assuré, il a les mains dans les poches. En y regardant de plus près, vous voyez qu'il essaye en réalité de cacher quelque chose, que les détecteurs magiques n'ont pas débusqué. Une forme carrée, assez large... Un savon ? Pourquoi amènerait-il un savon dans une prison ? [9]

Terminons cet interlude et entamons la visite. Elle commence directement par une marche le long du premier étage et de ces cellules. Suivons le point de vue de Duncan Jackson, si vous le voulez bien, car il s'agit de l'élève avec le plus d'intérêt pour cette prison - des rumeurs disent qu'il adorerait y finir ses jours... [7]

Duncan, donc, marchait tranquillement dans le premier étage lorsqu'il entendit quelqu'un se jeter contre les barreaux, à sa droite. Surpris, il tourna la tête, et découvrit une jeune femme tremblante, emmitouflée dans d'épaisses couvertures. Lui qui sait tout sur la prison d'Azkaban et ses occupants la reconnaît immédiatement : Maggy Thompson. Autrefois une Poufsouffle exemplaire, elle n'était aujourd'hui plus que l'ombre d'elle-même, car elle faisait ce que l'on appelle une 'crise d'endivite' : sa soif d'endives n'avait aucune limite, et son internement était capital. [5]

Lorsque Wilhelm Heltowni vit la prisonnière, il accéléra le pas, forçant les élèves à le suivre, ne comprenant d'ailleurs pas pourquoi il marchait de manière si coupable. Ils arrivèrent au deuxième étage ; celui des criminels conscients. Essentiellement remplis d'anciens élèves de Serpentard - à quoi vous attendiez-vous ? - le jeune Jackson vit de loin la cellule d'Aëlys Plumagel. Il connaissait son histoire par cœur ; un chagrin d'amour terrible après la mort de son chat l'avait poussé à s'attaquer à tous les chats qu'elle croisait, pensant que nul autre qu'elle n'avait le droit de profiter de leurs ronrons incessants. [12]

Le petit groupe rencontra ensuite, au milieu de tous ces prisonniers, un Auror. Une, plus précisément. Aelle Bristyle, célèbre pour avoir enfermé au sein de la prison plus de prisonniers encore qu'Alastor Maugrey lui-même. Beaucoup des élèves font un bond d'un mètre ou deux pour l'éviter, tant son visage marqué par les batailles semble dur. Elle lève les yeux au ciel et grommelle en jurant qu'elle adorerait placer la plupart d'entre eux au niveau sept. [20] +1

Le niveau sept. justement. Lieu où les prisonniers les plus terribles sont enfermés. L'accès est interdit à la visite, mais le petit Jackson a réussi à s'y faufiler. Il est tout de même venu pour voir les plus dangereux criminels, comme par exemple Peter Speculus, mage noir célèbre pour son talent pour les Sortilèges Impardonnables, mais aussi pour être l'un des seuls Serdaigle à jamais avoir fait quelque chose de sa vie. Malheureusement pour Jackson, Speculus était si dangereux qu'il avait été déplacé dans une cellule sur mesure, hors d'Azkaban. [11] -1[/b]

Toutefois, le septième étage regorgeait de sorciers dangereux. Katy Smith notamment. Si pour vous, provoquer une avalanche dans une station de ski moldue pour ensuite détruire la montagne toute entière était une réussite, alors, elle aussi était l'une des anciennes Serdaigle à avoir réussi quelque chose dans sa vie. Les chiffres sont à la hausse. [4] -1

Duncan arriva bientôt devant la cellule du criminel le plus dangereux d'Azkaban. Mais il y avait un petit problème ; la porte faite de barreaux avait tout simplement disparue. Alors qu'il sentait l'angoisse monter en lui, il entendit une voix retentir derrière lui. « Tu as les salutations d’Antony Vendrale, le Fossoyeur, petit garçon. Et également toutes ses condoléances ! » [2]

Code couleur : #469277
*Picasso 2017, Peeves 2017, Gryffondor et élève du mois de Janvier 2018*
Ma lumière divine vous aveuglera tous !

Il n'en restera qu'un

Dans un univers parallèle...
A l'occasion des journées du patrimoine, le ministère de la magie a décidé de frapper un grand coup, et de faire une session porte ouvertes à Azkaban. Sécurité renforcée, Aurors présents partout sur le terrain, vous pouvez vous assurer qu'aucun prisonnier n'en profitera pour s'échapper. Place à la visite !

Amy Holloway, guide quant à elle, vient tout juste d'accueillir le premier groupe. Des élèves de l'école de sorcellerie Poudlard. Elle qui déteste les enfants, elle va être servie. Elle leur demande de la suivre sans grandes convictions, mais son cœur s'arrête subitement lorsqu'elle aperçoit leur accompagnateur, un de ses anciens camarades de classe :
[3]

Le resplendissant Wilhelm Heltowni. C'est d'ailleurs sur son initiative que le ministère a décidé de réaliser cette journée. Le regard assuré, il a les mains dans les poches. En y regardant de plus près, vous voyez qu'il essaye en réalité de cacher quelque chose, que les détecteurs magiques n'ont pas débusqué. Une forme carrée, assez large... Un savon ? Pourquoi amènerait-il un savon dans une prison ? [9]

Terminons cet interlude et entamons la visite. Elle commence directement par une marche le long du premier étage et de ces cellules. Suivons le point de vue de Duncan Jackson, si vous le voulez bien, car il s'agit de l'élève avec le plus d'intérêt pour cette prison - des rumeurs disent qu'il adorerait y finir ses jours... [7]

Duncan, donc, marchait tranquillement dans le premier étage lorsqu'il entendit quelqu'un se jeter contre les barreaux, à sa droite. Surpris, il tourna la tête, et découvrit une jeune femme tremblante, emmitouflée dans d'épaisses couvertures. Lui qui sait tout sur la prison d'Azkaban et ses occupants la reconnaît immédiatement : Maggy Thompson. Autrefois une Poufsouffle exemplaire, elle n'était aujourd'hui plus que l'ombre d'elle-même, car elle faisait ce que l'on appelle une 'crise d'endivite' : sa soif d'endives n'avait aucune limite, et son internement était capital. [5]

Lorsque Wilhelm Heltowni vit la prisonnière, il accéléra le pas, forçant les élèves à le suivre, ne comprenant d'ailleurs pas pourquoi il marchait de manière si coupable. Ils arrivèrent au deuxième étage ; celui des criminels conscients. Essentiellement remplis d'anciens élèves de Serpentard - à quoi vous attendiez-vous ? - le jeune Jackson vit de loin la cellule d'Aëlys Plumagel. Il connaissait son histoire par cœur ; un chagrin d'amour terrible après la mort de son chat l'avait poussé à s'attaquer à tous les chats qu'elle croisait, pensant que nul autre qu'elle n'avait le droit de profiter de leurs ronrons incessants. [12]

Le petit groupe rencontra ensuite, au milieu de tous ces prisonniers, un Auror. Une, plus précisément. Aelle Bristyle, célèbre pour avoir enfermé au sein de la prison plus de prisonniers encore qu'Alastor Maugrey lui-même. Beaucoup des élèves font un bond d'un mètre ou deux pour l'éviter, tant son visage marqué par les batailles semble dur. Elle lève les yeux au ciel et grommelle en jurant qu'elle adorerait placer la plupart d'entre eux au niveau sept. [21]+1

Le niveau sept. justement. Lieu où les prisonniers les plus terribles sont enfermés. L'accès est interdit à la visite, mais le petit Jackson a réussi à s'y faufiler. Il est tout de même venu pour voir les plus dangereux criminels, comme par exemple Peter Speculus, mage noir célèbre pour son talent pour les Sortilèges Impardonnables, mais aussi pour être l'un des seuls Serdaigle à jamais avoir fait quelque chose de sa vie. Malheureusement pour Jackson, Speculus était si dangereux qu'il avait été déplacé dans une cellule sur mesure, hors d'Azkaban. [9] -2[/b]

Toutefois, le septième étage regorgeait de sorciers dangereux. Katy Smith notamment. Si pour vous, provoquer une avalanche dans une station de ski moldue pour ensuite détruire la montagne toute entière était une réussite, alors, elle aussi était l'une des anciennes Serdaigle à avoir réussi quelque chose dans sa vie. Les chiffres sont à la hausse. [4] -1

Duncan arriva bientôt devant la cellule du criminel le plus dangereux d'Azkaban. Mais il y avait un petit problème ; la porte faite de barreaux avait tout simplement disparue. Alors qu'il sentait l'angoisse monter en lui, il entendit une voix retentir derrière lui. « Tu as les salutations d’Antony Vendrale, le Fossoyeur, petit garçon. Et également toutes ses condoléances ! » [2]

Comment te dire, ou te faire comprendre, que la Vie n'était qu'un simple Songe ? Un Mensonge, que la Vérité Ronge.
Rire à m'en déchirer les abdos. Brûler nos complexes et nos vieilles pulsions d'ados.
Absente jusqu'au 18 août
  Retour   Répondre