Salle de jeux

Inscription
Connexion
  Retour   Répondre

Il n'en restera qu'un

• Le Serpent cornu n’est pas un reptile beaucoup aperçu en Grande-Bretagne, peut-être bien plus présent dans le continent américain. Mais le lac de Poudlard est bien censé avoir une magie interne lui garantissait une belle richesse. C’est pourquoi il devrait être possible de croire voir son ombre ou sa silhouette floue. Le symbole de l’érudition, incarné par un serpent … Ce mélange subtil n’était pas sans rappeler nombre de ses protégés à Serpentard, et s’il n’avait s’agit que du premier terme Katy Smith aurait été citée, mais elle ne représentait pas la personnalité fine digne des reptiles. [6]

• Les fonds troubles du vaste espace aquatique, notamment en Écosse sont connus pour être le refuge des Kelpys, ces équidés fascinants. Par chance, on ne répertoriât pas de victimes de ces chevaux spéciaux parmi les élèves de l’école, ou du moins ces histoires ont su rester secrètes. L’on pourrait dire que c’est bien le genre de créatures qu’Isabel Almeida en personne n’oserait présenter à ses étudiants. Et pourtant, malgré leur penchant à perdre les humains trop imprudents, ils sont si intéressants et permettent de découvrir les richesses du lac dans une sécurité relative. Un projet secret de la sous-directrice serait en train d'être mis en place afin les domestiquer. [3] -2

• Peu nombreux doivent être les canards réussissant à survivre à ce monde hostile et pourtant. Êtres admirables que ceux-ci, capables de préserver en eux un souffle de vie assez puissant pour survivre. Ils doivent être trop banals pour être considérés comme une menace ou une potentielle proie. Quoiqu’il en soit, c’est l’image de James Silvershade qui s’impose quand il s’agit d’appeler ces créatures à l’esprit. Qu’est-ce qui rattache ce Poufsouffle à cet animal ? Difficile à dire, mais ça semble si naturel dans la tête de chacun. [8]

• Plongée qu’elle était dans sa contemplation, miss Van Drecken ne put voir que l’adolescent Antony Vendrale entrait dans la salle commune, à une heure plus que tardive au regard des restrictions imposées par le couvre-feu. Pour un peu elle aurait pu le voir cacher des effets sous des pierres dans l’eau à cette heure nocturne, mais en expert du règlement, il savait parfaitement comment opérer dans la discrétion la plus totale, et réussit à passer derrière elle pour se faufiler en direction du dortoir des garçons. [16] +1

Code couleur : #002E9A
Love story turns easily into a tragedy - James et Rosalys
Adieu mes amis <3

Il n'en restera qu'un

• Le Serpent cornu n’est pas un reptile beaucoup aperçu en Grande-Bretagne, peut-être bien plus présent dans le continent américain. Mais le lac de Poudlard est bien censé avoir une magie interne lui garantissait une belle richesse. C’est pourquoi il devrait être possible de croire voir son ombre ou sa silhouette floue. Le symbole de l’érudition, incarné par un serpent … Ce mélange subtil n’était pas sans rappeler nombre de ses protégés à Serpentard, et s’il n’avait s’agit que du premier terme Katy Smith aurait été citée, mais elle ne représentait pas la personnalité fine digne des reptiles. [4] -2

• Les fonds troubles du vaste espace aquatique, notamment en Écosse sont connus pour être le refuge des Kelpys, ces équidés fascinants. Par chance, on ne répertoriât pas de victimes de ces chevaux spéciaux parmi les élèves de l’école, ou du moins ces histoires ont su rester secrètes. L’on pourrait dire que c’est bien le genre de créatures qu’Isabel Almeida en personne n’oserait présenter à ses étudiants. Et pourtant, malgré leur penchant à perdre les humains trop imprudents, ils sont si intéressants et permettent de découvrir les richesses du lac dans une sécurité relative. Un projet secret de la sous-directrice serait en train d'être mis en place afin les domestiquer. [3]

• Peu nombreux doivent être les canards réussissant à survivre à ce monde hostile et pourtant. Êtres admirables que ceux-ci, capables de préserver en eux un souffle de vie assez puissant pour survivre. Ils doivent être trop banals pour être considérés comme une menace ou une potentielle proie. Quoiqu’il en soit, c’est l’image de James Silvershade qui s’impose quand il s’agit d’appeler ces créatures à l’esprit. Qu’est-ce qui rattache ce Poufsouffle à cet animal ? Difficile à dire, mais ça semble si naturel dans la tête de chacun. [9] +1

• Plongée qu’elle était dans sa contemplation, miss Van Drecken ne put voir que l’adolescent Antony Vendrale entrait dans la salle commune, à une heure plus que tardive au regard des restrictions imposées par le couvre-feu. Pour un peu elle aurait pu le voir cacher des effets sous des pierres dans l’eau à cette heure nocturne, mais en expert du règlement, il savait parfaitement comment opérer dans la discrétion la plus totale, et réussit à passer derrière elle pour se faufiler en direction du dortoir des garçons. [16]

*Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe !*

Il n'en restera qu'un

• Le Serpent cornu n’est pas un reptile beaucoup aperçu en Grande-Bretagne, peut-être bien plus présent dans le continent américain. Mais le lac de Poudlard est bien censé avoir une magie interne lui garantissait une belle richesse. C’est pourquoi il devrait être possible de croire voir son ombre ou sa silhouette floue. Le symbole de l’érudition, incarné par un serpent … Ce mélange subtil n’était pas sans rappeler nombre de ses protégés à Serpentard, et s’il n’avait s’agit que du premier terme Katy Smith aurait été citée, mais elle ne représentait pas la personnalité fine digne des reptiles. [4]

• Les fonds troubles du vaste espace aquatique, notamment en Écosse sont connus pour être le refuge des Kelpys, ces équidés fascinants. Par chance, on ne répertoriât pas de victimes de ces chevaux spéciaux parmi les élèves de l’école, ou du moins ces histoires ont su rester secrètes. L’on pourrait dire que c’est bien le genre de créatures qu’Isabel Almeida en personne n’oserait présenter à ses étudiants. Et pourtant, malgré leur penchant à perdre les humains trop imprudents, ils sont si intéressants et permettent de découvrir les richesses du lac dans une sécurité relative. Un projet secret de la sous-directrice serait en train d'être mis en place afin les domestiquer. [1] -2

• Peu nombreux doivent être les canards réussissant à survivre à ce monde hostile et pourtant. Êtres admirables que ceux-ci, capables de préserver en eux un souffle de vie assez puissant pour survivre. Ils doivent être trop banals pour être considérés comme une menace ou une potentielle proie. Quoiqu’il en soit, c’est l’image de James Silvershade qui s’impose quand il s’agit d’appeler ces créatures à l’esprit. Qu’est-ce qui rattache ce Poufsouffle à cet animal ? Difficile à dire, mais ça semble si naturel dans la tête de chacun. [9]

• Plongée qu’elle était dans sa contemplation, miss Van Drecken ne put voir que l’adolescent Antony Vendrale entrait dans la salle commune, à une heure plus que tardive au regard des restrictions imposées par le couvre-feu. Pour un peu elle aurait pu le voir cacher des effets sous des pierres dans l’eau à cette heure nocturne, mais en expert du règlement, il savait parfaitement comment opérer dans la discrétion la plus totale, et réussit à passer derrière elle pour se faufiler en direction du dortoir des garçons. [17]+1

Couleur: #2f4f4f
3ème année RP -- Journaliste à l'Espi'Aigle
*-*-*-* Lorsqu'ils déploient leurs ailes, les Aigles vous ensorcellent *-*-*-*

Il n'en restera qu'un

• Le Serpent cornu n’est pas un reptile beaucoup aperçu en Grande-Bretagne, peut-être bien plus présent dans le continent américain. Mais le lac de Poudlard est bien censé avoir une magie interne lui garantissait une belle richesse. C’est pourquoi il devrait être possible de croire voir son ombre ou sa silhouette floue. Le symbole de l’érudition, incarné par un serpent … Ce mélange subtil n’était pas sans rappeler nombre de ses protégés à Serpentard, et s’il n’avait s’agit que du premier terme Katy Smith aurait été citée, mais elle ne représentait pas la personnalité fine digne des reptiles. [4]

• Les fonds troubles du vaste espace aquatique, notamment en Écosse sont connus pour être le refuge des Kelpys, ces équidés fascinants. Par chance, on ne répertoriât pas de victimes de ces chevaux spéciaux parmi les élèves de l’école, ou du moins ces histoires ont su rester secrètes. L’on pourrait dire que c’est bien le genre de créatures qu’Isabel Almeida en personne n’oserait présenter à ses étudiants. Et pourtant, malgré leur penchant à perdre les humains trop imprudents, ils sont si intéressants et permettent de découvrir les richesses du lac dans une sécurité relative. Un projet secret de la sous-directrice serait en train d'être mis en place afin les domestiquer. [1]

• Peu nombreux doivent être les canards réussissant à survivre à ce monde hostile et pourtant. Êtres admirables que ceux-ci, capables de préserver en eux un souffle de vie assez puissant pour survivre. Ils doivent être trop banals pour être considérés comme une menace ou une potentielle proie. Quoiqu’il en soit, c’est l’image de James Silvershade qui s’impose quand il s’agit d’appeler ces créatures à l’esprit. Qu’est-ce qui rattache ce Poufsouffle à cet animal ? Difficile à dire, mais ça semble si naturel dans la tête de chacun. [7] -2

• Plongée qu’elle était dans sa contemplation, miss Van Drecken ne put voir que l’adolescent Antony Vendrale entrait dans la salle commune, à une heure plus que tardive au regard des restrictions imposées par le couvre-feu. Pour un peu elle aurait pu le voir cacher des effets sous des pierres dans l’eau à cette heure nocturne, mais en expert du règlement, il savait parfaitement comment opérer dans la discrétion la plus totale, et réussit à passer derrière elle pour se faufiler en direction du dortoir des garçons. [18]+1

Comment te dire, ou te faire comprendre, que la Vie n'était qu'un simple Songe ? Un Mensonge, que la Vérité Ronge.
Rire à m'en déchirer les abdos. Brûler nos complexes et nos vieilles pulsions d'ados.

Il n'en restera qu'un

• Le Serpent cornu n’est pas un reptile beaucoup aperçu en Grande-Bretagne, peut-être bien plus présent dans le continent américain. Mais le lac de Poudlard est bien censé avoir une magie interne lui garantissait une belle richesse. C’est pourquoi il devrait être possible de croire voir son ombre ou sa silhouette floue. Le symbole de l’érudition, incarné par un serpent … Ce mélange subtil n’était pas sans rappeler nombre de ses protégés à Serpentard, et s’il n’avait s’agit que du premier terme Katy Smith aurait été citée, mais elle ne représentait pas la personnalité fine digne des reptiles. [4]

• Les fonds troubles du vaste espace aquatique, notamment en Écosse sont connus pour être le refuge des Kelpys, ces équidés fascinants. Par chance, on ne répertoriât pas de victimes de ces chevaux spéciaux parmi les élèves de l’école, ou du moins ces histoires ont su rester secrètes. L’on pourrait dire que c’est bien le genre de créatures qu’Isabel Almeida en personne n’oserait présenter à ses étudiants. Et pourtant, malgré leur penchant à perdre les humains trop imprudents, ils sont si intéressants et permettent de découvrir les richesses du lac dans une sécurité relative. Un projet secret de la sous-directrice serait en train d'être mis en place afin les domestiquer. [0] -1

• Peu nombreux doivent être les canards réussissant à survivre à ce monde hostile et pourtant. Êtres admirables que ceux-ci, capables de préserver en eux un souffle de vie assez puissant pour survivre. Ils doivent être trop banals pour être considérés comme une menace ou une potentielle proie. Quoiqu’il en soit, c’est l’image de James Silvershade qui s’impose quand il s’agit d’appeler ces créatures à l’esprit. Qu’est-ce qui rattache ce Poufsouffle à cet animal ? Difficile à dire, mais ça semble si naturel dans la tête de chacun. [6] -1

• Plongée qu’elle était dans sa contemplation, miss Van Drecken ne put voir que l’adolescent Antony Vendrale entrait dans la salle commune, à une heure plus que tardive au regard des restrictions imposées par le couvre-feu. Pour un peu elle aurait pu le voir cacher des effets sous des pierres dans l’eau à cette heure nocturne, mais en expert du règlement, il savait parfaitement comment opérer dans la discrétion la plus totale, et réussit à passer derrière elle pour se faufiler en direction du dortoir des garçons. [19]+1

Première année RP.
Responsable de Dortoir

Il n'en restera qu'un

• Le Serpent cornu n’est pas un reptile beaucoup aperçu en Grande-Bretagne, peut-être bien plus présent dans le continent américain. Mais le lac de Poudlard est bien censé avoir une magie interne lui garantissait une belle richesse. C’est pourquoi il devrait être possible de croire voir son ombre ou sa silhouette floue. Le symbole de l’érudition, incarné par un serpent … Ce mélange subtil n’était pas sans rappeler nombre de ses protégés à Serpentard, et s’il n’avait s’agit que du premier terme Katy Smith aurait été citée, mais elle ne représentait pas la personnalité fine digne des reptiles. [3] -1

• Peu nombreux doivent être les canards réussissant à survivre à ce monde hostile et pourtant. Êtres admirables que ceux-ci, capables de préserver en eux un souffle de vie assez puissant pour survivre. Ils doivent être trop banals pour être considérés comme une menace ou une potentielle proie. Quoiqu’il en soit, c’est l’image de James Silvershade qui s’impose quand il s’agit d’appeler ces créatures à l’esprit. Qu’est-ce qui rattache ce Poufsouffle à cet animal ? Difficile à dire, mais ça semble si naturel dans la tête de chacun. [5] -1

• Plongée qu’elle était dans sa contemplation, miss Van Drecken ne put voir que l’adolescent Antony Vendrale entrait dans la salle commune, à une heure plus que tardive au regard des restrictions imposées par le couvre-feu. Pour un peu elle aurait pu le voir cacher des effets sous des pierres dans l’eau à cette heure nocturne, mais en expert du règlement, il savait parfaitement comment opérer dans la discrétion la plus totale, et réussit à passer derrière elle pour se faufiler en direction du dortoir des garçons. [20]+1

Code couleur : #002E9A
Love story turns easily into a tragedy - James et Rosalys
Adieu mes amis <3

Il n'en restera qu'un

• Le Serpent cornu n’est pas un reptile beaucoup aperçu en Grande-Bretagne, peut-être bien plus présent dans le continent américain. Mais le lac de Poudlard est bien censé avoir une magie interne lui garantissait une belle richesse. C’est pourquoi il devrait être possible de croire voir son ombre ou sa silhouette floue. Le symbole de l’érudition, incarné par un serpent … Ce mélange subtil n’était pas sans rappeler nombre de ses protégés à Serpentard, et s’il n’avait s’agit que du premier terme Katy Smith aurait été citée, mais elle ne représentait pas la personnalité fine digne des reptiles. [4] +1

• Peu nombreux doivent être les canards réussissant à survivre à ce monde hostile et pourtant. Êtres admirables que ceux-ci, capables de préserver en eux un souffle de vie assez puissant pour survivre. Ils doivent être trop banals pour être considérés comme une menace ou une potentielle proie. Quoiqu’il en soit, c’est l’image de James Silvershade qui s’impose quand il s’agit d’appeler ces créatures à l’esprit. Qu’est-ce qui rattache ce Poufsouffle à cet animal ? Difficile à dire, mais ça semble si naturel dans la tête de chacun. [4] -1

• Plongée qu’elle était dans sa contemplation, miss Van Drecken ne put voir que l’adolescent Antony Vendrale entrait dans la salle commune, à une heure plus que tardive au regard des restrictions imposées par le couvre-feu. Pour un peu elle aurait pu le voir cacher des effets sous des pierres dans l’eau à cette heure nocturne, mais en expert du règlement, il savait parfaitement comment opérer dans la discrétion la plus totale, et réussit à passer derrière elle pour se faufiler en direction du dortoir des garçons. [19]-1

Le souffle des Poufsouffle, jamais ne s'étouffe !
Vive les Pouffys !
RNA des Pouffys et gardienne des frelons
Gardienne des Frelons : Pouffy Powa !!!
Blaireau du mois d'octobre 2017
RNA chez les Pouffys : Les nouveaux avant tout !

Il n'en restera qu'un

• Le Serpent cornu n’est pas un reptile beaucoup aperçu en Grande-Bretagne, peut-être bien plus présent dans le continent américain. Mais le lac de Poudlard est bien censé avoir une magie interne lui garantissait une belle richesse. C’est pourquoi il devrait être possible de croire voir son ombre ou sa silhouette floue. Le symbole de l’érudition, incarné par un serpent … Ce mélange subtil n’était pas sans rappeler nombre de ses protégés à Serpentard, et s’il n’avait s’agit que du premier terme Katy Smith aurait été citée, mais elle ne représentait pas la personnalité fine digne des reptiles. [2] -2

• Peu nombreux doivent être les canards réussissant à survivre à ce monde hostile et pourtant. Êtres admirables que ceux-ci, capables de préserver en eux un souffle de vie assez puissant pour survivre. Ils doivent être trop banals pour être considérés comme une menace ou une potentielle proie. Quoiqu’il en soit, c’est l’image de James Silvershade qui s’impose quand il s’agit d’appeler ces créatures à l’esprit. Qu’est-ce qui rattache ce Poufsouffle à cet animal ? Difficile à dire, mais ça semble si naturel dans la tête de chacun. [4]

• Plongée qu’elle était dans sa contemplation, miss Van Drecken ne put voir que l’adolescent Antony Vendrale entrait dans la salle commune, à une heure plus que tardive au regard des restrictions imposées par le couvre-feu. Pour un peu elle aurait pu le voir cacher des effets sous des pierres dans l’eau à cette heure nocturne, mais en expert du règlement, il savait parfaitement comment opérer dans la discrétion la plus totale, et réussit à passer derrière elle pour se faufiler en direction du dortoir des garçons. [20] +1

"Le monde est notre échiquier, et toi, un pion de ma volonté"

Il n'en restera qu'un

• Le Serpent cornu n’est pas un reptile beaucoup aperçu en Grande-Bretagne, peut-être bien plus présent dans le continent américain. Mais le lac de Poudlard est bien censé avoir une magie interne lui garantissait une belle richesse. C’est pourquoi il devrait être possible de croire voir son ombre ou sa silhouette floue. Le symbole de l’érudition, incarné par un serpent … Ce mélange subtil n’était pas sans rappeler nombre de ses protégés à Serpentard, et s’il n’avait s’agit que du premier terme Katy Smith aurait été citée, mais elle ne représentait pas la personnalité fine digne des reptiles. [0] -2

• Peu nombreux doivent être les canards réussissant à survivre à ce monde hostile et pourtant. Êtres admirables que ceux-ci, capables de préserver en eux un souffle de vie assez puissant pour survivre. Ils doivent être trop banals pour être considérés comme une menace ou une potentielle proie. Quoiqu’il en soit, c’est l’image de James Silvershade qui s’impose quand il s’agit d’appeler ces créatures à l’esprit. Qu’est-ce qui rattache ce Poufsouffle à cet animal ? Difficile à dire, mais ça semble si naturel dans la tête de chacun. [4]

• Plongée qu’elle était dans sa contemplation, miss Van Drecken ne put voir que l’adolescent Antony Vendrale entrait dans la salle commune, à une heure plus que tardive au regard des restrictions imposées par le couvre-feu. Pour un peu elle aurait pu le voir cacher des effets sous des pierres dans l’eau à cette heure nocturne, mais en expert du règlement, il savait parfaitement comment opérer dans la discrétion la plus totale, et réussit à passer derrière elle pour se faufiler en direction du dortoir des garçons. [21] +1

Duo de choc mais pas en toc, Mina et Kiara sont là !

Il n'en restera qu'un

• Peu nombreux doivent être les canards réussissant à survivre à ce monde hostile et pourtant. Êtres admirables que ceux-ci, capables de préserver en eux un souffle de vie assez puissant pour survivre. Ils doivent être trop banals pour être considérés comme une menace ou une potentielle proie. Quoiqu’il en soit, c’est l’image de James Silvershade qui s’impose quand il s’agit d’appeler ces créatures à l’esprit. Qu’est-ce qui rattache ce Poufsouffle à cet animal ? Difficile à dire, mais ça semble si naturel dans la tête de chacun. [2] -2

• Plongée qu’elle était dans sa contemplation, miss Van Drecken ne put voir que l’adolescent Antony Vendrale entrait dans la salle commune, à une heure plus que tardive au regard des restrictions imposées par le couvre-feu. Pour un peu elle aurait pu le voir cacher des effets sous des pierres dans l’eau à cette heure nocturne, mais en expert du règlement, il savait parfaitement comment opérer dans la discrétion la plus totale, et réussit à passer derrière elle pour se faufiler en direction du dortoir des garçons. [22] +1

Code couleur : #002E9A
Love story turns easily into a tragedy - James et Rosalys
Adieu mes amis <3

Il n'en restera qu'un

• Peu nombreux doivent être les canards réussissant à survivre à ce monde hostile et pourtant. Êtres admirables que ceux-ci, capables de préserver en eux un souffle de vie assez puissant pour survivre. Ils doivent être trop banals pour être considérés comme une menace ou une potentielle proie. Quoiqu’il en soit, c’est l’image de James Silvershade qui s’impose quand il s’agit d’appeler ces créatures à l’esprit. Qu’est-ce qui rattache ce Poufsouffle à cet animal ? Difficile à dire, mais ça semble si naturel dans la tête de chacun. [0] -2

• Plongée qu’elle était dans sa contemplation, miss Van Drecken ne put voir que l’adolescent Antony Vendrale entrait dans la salle commune, à une heure plus que tardive au regard des restrictions imposées par le couvre-feu. Pour un peu elle aurait pu le voir cacher des effets sous des pierres dans l’eau à cette heure nocturne, mais en expert du règlement, il savait parfaitement comment opérer dans la discrétion la plus totale, et réussit à passer derrière elle pour se faufiler en direction du dortoir des garçons. [23] +1

Félicitations Antony! :)

Couleur: #2f4f4f
3ème année RP -- Journaliste à l'Espi'Aigle
*-*-*-* Lorsqu'ils déploient leurs ailes, les Aigles vous ensorcellent *-*-*-*

Il n'en restera qu'un

M. Vendrale ? N'oubliez pas de passer par ici !

Il dit peut-être qu'aujourd'hui rien de ce que tu penses ne mérite le nom de fleur mais demain, demain ! Demain tu t'éveilleras sans doute sous un arbre fruitier.

Il n'en restera qu'un


Image

Joyeux Noël ♪ ♫


Noël approche à grand pas, et la grande salle a été décorée pour l'occasion.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, serait-ce vraiment un hasard, on n'y trouvait, en ce samedi après-midi, que des joueurs de Quidditch. Les autres élèves devaient être occupés ailleurs.

Peut de bruit parcourait la grande salle ce jour-là, si ce n'est la harpe enchantée qui jouait quelques morceaux, à côté de la grande porte. Loin, à la table des Poufsouffles, Maïka Cooper était tranquillement installée et travaillait discrètement, préférant rester seule, ne prêtant pas même attention à ses camarades. [10]

Ce n'était cependant pas le cas du jeune Noah Hilton, qui ne pouvait s'empêcher de la dévorer des yeux... C'était plus fort que lui, était-il amoureux ? Il avait bien déplié un livre de cours devant lui, mais pas moyen de se concentrer. [10]

Tout cela n'avait pas échappé au Professeur Heltowni, assis à la table des professeurs. Un sourire amusé découpait son visage tandis qu'il finissait quelques corrections dans le calme de la grande salle. [10]

Mais ce fut sans compter sur Nora Starks, qui entra en trombe dans la grande salle, suivit d'un de ses camarades. Les deux enfants semblaient excités comme jamais. Peut-être à cause du match de Quidditch qui allait commencer ? Quoi qu'il en soit tout le monde se tourna vers eux, particulièrement Maïka Cooper qui leur lança un regard noir. [10]

Le Professeur Chapman, arrivant juste derrière eux, leva la voix pour les faire baisser d'un ton, sur le motif qu'on entendait qu'eux dans cette salle. Mr Heltowni esquissa un autre sourire. Sa collègue, d'un pas de velours, vient alors s'asseoir non loin de lui, mais ne souhaitant pas le déranger. [10]

Tyr Uynauge avait été bien surpris. Il n'avait pas vu son professeur arrivé dans son dos et avait sursauté, faisant bien rire ses camarades. Il s'avança plutôt simplement, se cherchant une place avec son amie, et saisissant au passage quelques friandises dans les rares plats qui se trouvaient çà-et-là. [10]

Cette courte interruption ne perturba en rien la concentration de Rosalys Lanoblis qui tenait à tout prix à battre son adversaire, une jeune Serpentard qui l'avait défié aux échecs version sorcier. La bleu se trouvait certes en mauvaise posture, mais elle n'allait pas se laisser faire. [10]

Ce qu'elle ne supportait pas cependant fut les petits conseils qu'un de ses collègues de Quidditch lui procurait derrière son épaule, Peter Speculus. La bleu voulait gagner seule et non à deux contre un. Peter n'y voyait là aucun problème pourtant. Il ne se rendait pas même compte de l'agacement de la Serdaigle, guettant la moindre faiblesse de la Serpentard. [10]

Phœbe Swan, quant à elle, se sentait un peu intimidée... Lorsqu'elle avait proposé une partie, ce fut seulement pour s'amuser, pas pour gagner à tout prix au point qu'un silence gênant ne s'installe tant son adversaire était concentré. Seuls les quelques mots de Peter venaient briser ce silence... [10]

Alice Huet, de son côté, lisait une carte de Noël qu'elle venait de recevoir, quelques jours auparavant. Personne n'avait signé... Qui avait bien pu lui glisser, dans son sac, une telle carte de Noël ? Comment avait-elle pu ne pas le remarquer ? Elle allait mener l'enquête. Son épistolier allait bien se révéler un jour... [10]

Mais déjà, la cloche sonna, et d'autres élèves pénétrèrent dans la grande salle. La harpe s’arrêta doucement, tandis que les autres élèves rangeaient leurs affaires. C'était l'heure du dîner.

~ Antony n’est point un drame, Antony n’est point une tragédie, Antony n’est point une pièce de théâtre, Antony est une scène d’amour, de jalousie, de colère, en cinq actes. ~
~ Famille Schialom ~
Do not go gentle into that good night.

Il n'en restera qu'un

Antony Vendrale a écrit :

Noël approche à grand pas, et la grande salle a été décorée pour l'occasion.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, serait-ce vraiment un hasard, on n'y trouvait, en ce samedi après-midi, que des joueurs de Quidditch. Les autres élèves devaient être occupés ailleurs.

Peut de bruit parcourait la grande salle ce jour-là, si ce n'est la harpe enchantée qui jouait quelques morceaux, à côté de la grande porte. Loin, à la table des Poufsouffles, Maïka Cooper était tranquillement installée et travaillait discrètement, préférant rester seule, ne prêtant pas même attention à ses camarades. [10]

Ce n'était cependant pas le cas du jeune Noah Hilton, qui ne pouvait s'empêcher de la dévorer des yeux... C'était plus fort que lui, était-il amoureux ? Il avait bien déplié un livre de cours devant lui, mais pas moyen de se concentrer. [10]

Tout cela n'avait pas échappé au Professeur Heltowni, assis à la table des professeurs. Un sourire amusé découpait son visage tandis qu'il finissait quelques corrections dans le calme de la grande salle. [10]

Mais ce fut sans compter sur Nora Starks, qui entra en trombe dans la grande salle, suivit d'un de ses camarades. Les deux enfants semblaient excités comme jamais. Peut-être à cause du match de Quidditch qui allait commencer ? Quoi qu'il en soit tout le monde se tourna vers eux, particulièrement Maïka Cooper qui leur lança un regard noir. [10]

Le Professeur Chapman, arrivant juste derrière eux, leva la voix pour les faire baisser d'un ton, sur le motif qu'on entendait qu'eux dans cette salle. Mr Heltowni esquissa un autre sourire. Sa collègue, d'un pas de velours, vient alors s'asseoir non loin de lui, mais ne souhaitant pas le déranger. [8] -2

Tyr Uynauge avait été bien surpris. Il n'avait pas vu son professeur arrivé dans son dos et avait sursauté, faisant bien rire ses camarades. Il s'avança plutôt simplement, se cherchant une place avec son amie, et saisissant au passage quelques friandises dans les rares plats qui se trouvaient çà-et-là. [10]

Cette courte interruption ne perturba en rien la concentration de Rosalys Lanoblis qui tenait à tout prix à battre son adversaire, une jeune Serpentard qui l'avait défié aux échecs version sorcier. La bleu se trouvait certes en mauvaise posture, mais elle n'allait pas se laisser faire. [11] +1

Ce qu'elle ne supportait pas cependant fut les petits conseils qu'un de ses collègues de Quidditch lui procurait derrière son épaule, Peter Speculus. La bleu voulait gagner seule et non à deux contre un. Peter n'y voyait là aucun problème pourtant. Il ne se rendait pas même compte de l'agacement de la Serdaigle, guettant la moindre faiblesse de la Serpentard. [10]

Phœbe Swan, quant à elle, se sentait un peu intimidée... Lorsqu'elle avait proposé une partie, ce fut seulement pour s'amuser, pas pour gagner à tout prix au point qu'un silence gênant ne s'installe tant son adversaire était concentré. Seuls les quelques mots de Peter venaient briser ce silence... [10]

Alice Huet, de son côté, lisait une carte de Noël qu'elle venait de recevoir, quelques jours auparavant. Personne n'avait signé... Qui avait bien pu lui glisser, dans son sac, une telle carte de Noël ? Comment avait-elle pu ne pas le remarquer ? Elle allait mener l'enquête. Son épistolier allait bien se révéler un jour... [10]

Mais déjà, la cloche sonna, et d'autres élèves pénétrèrent dans la grande salle. La harpe s’arrêta doucement, tandis que les autres élèves rangeaient leurs affaires. C'était l'heure du dîner.

Directrice de la Chorale
Si vous avez des questions, allez voir dans la Salle de Répétition (4e Etage) ou contactez moi par hibou.

Il n'en restera qu'un

Noël approche à grand pas, et la grande salle a été décorée pour l'occasion.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, serait-ce vraiment un hasard, on n'y trouvait, en ce samedi après-midi, que des joueurs de Quidditch. Les autres élèves devaient être occupés ailleurs.

Peut de bruit parcourait la grande salle ce jour-là, si ce n'est la harpe enchantée qui jouait quelques morceaux, à côté de la grande porte. Loin, à la table des Poufsouffles, Maïka Cooper était tranquillement installée et travaillait discrètement, préférant rester seule, ne prêtant pas même attention à ses camarades. [10]

Ce n'était cependant pas le cas du jeune Noah Hilton, qui ne pouvait s'empêcher de la dévorer des yeux... C'était plus fort que lui, était-il amoureux ? Il avait bien déplié un livre de cours devant lui, mais pas moyen de se concentrer. [10]

Tout cela n'avait pas échappé au Professeur Heltowni, assis à la table des professeurs. Un sourire amusé découpait son visage tandis qu'il finissait quelques corrections dans le calme de la grande salle. [10]

Mais ce fut sans compter sur Nora Starks, qui entra en trombe dans la grande salle, suivit d'un de ses camarades. Les deux enfants semblaient excités comme jamais. Peut-être à cause du match de Quidditch qui allait commencer ? Quoi qu'il en soit tout le monde se tourna vers eux, particulièrement Maïka Cooper qui leur lança un regard noir. [10]

Le Professeur Chapman, arrivant juste derrière eux, leva la voix pour les faire baisser d'un ton, sur le motif qu'on entendait qu'eux dans cette salle. Mr Heltowni esquissa un autre sourire. Sa collègue, d'un pas de velours, vient alors s'asseoir non loin de lui, mais ne souhaitant pas le déranger. [8] -2

Tyr Uynauge avait été bien surpris. Il n'avait pas vu son professeur arrivé dans son dos et avait sursauté, faisant bien rire ses camarades. Il s'avança plutôt simplement, se cherchant une place avec son amie, et saisissant au passage quelques friandises dans les rares plats qui se trouvaient çà-et-là. [10]

Cette courte interruption ne perturba en rien la concentration de Rosalys Lanoblis qui tenait à tout prix à battre son adversaire, une jeune Serpentard qui l'avait défié aux échecs version sorcier. La bleu se trouvait certes en mauvaise posture, mais elle n'allait pas se laisser faire. [11] +1

Ce qu'elle ne supportait pas cependant fut les petits conseils qu'un de ses collègues de Quidditch lui procurait derrière son épaule, Peter Speculus. La bleu voulait gagner seule et non à deux contre un. Peter n'y voyait là aucun problème pourtant. Il ne se rendait pas même compte de l'agacement de la Serdaigle, guettant la moindre faiblesse de la Serpentard. [10]

Phœbe Swan, quant à elle, se sentait un peu intimidée... Lorsqu'elle avait proposé une partie, ce fut seulement pour s'amuser, pas pour gagner à tout prix au point qu'un silence gênant ne s'installe tant son adversaire était concentré. Seuls les quelques mots de Peter venaient briser ce silence... [10]

Alice Huet, de son côté, lisait une carte de Noël qu'elle venait de recevoir, quelques jours auparavant. Personne n'avait signé... Qui avait bien pu lui glisser, dans son sac, une telle carte de Noël ? Comment avait-elle pu ne pas le remarquer ? Elle allait mener l'enquête. Son épistolier allait bien se révéler un jour... [10]

Mais déjà, la cloche sonna, et d'autres élèves pénétrèrent dans la grande salle. La harpe s’arrêta doucement, tandis que les autres élèves rangeaient leurs affaires. C'était l'heure du dîner.

Directrice de la Chorale
Si vous avez des questions, allez voir dans la Salle de Répétition (4e Etage) ou contactez moi par hibou.
  Retour   Répondre