Salle de jeux

Inscription
Connexion
  Retour   Répondre

Il n'en restera qu'un

Noël approche à grand pas, et la grande salle a été décorée pour l'occasion.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, serait-ce vraiment un hasard, on n'y trouvait, en ce samedi après-midi, que des joueurs de Quidditch. Les autres élèves devaient être occupés ailleurs.

Le Professeur Chapman, arrivant juste derrière eux, leva la voix pour les faire baisser d'un ton, sur le motif qu'on entendait qu'eux dans cette salle. Mr Heltowni esquissa un autre sourire. Sa collègue, d'un pas de velours, vient alors s'asseoir non loin de lui, mais ne souhaitant pas le déranger. [19] +1

Phœbe Swan, quant à elle, se sentait un peu intimidée... Lorsqu'elle avait proposé une partie, ce fut seulement pour s'amuser, pas pour gagner à tout prix au point qu'un silence gênant ne s'installe tant son adversaire était concentré. Seuls les quelques mots de Peter venaient briser ce silence... [8] -2


Mais déjà, la cloche sonna, et d'autres élèves pénétrèrent dans la grande salle. La harpe s’arrêta doucement, tandis que les autres élèves rangeaient leurs affaires. C'était l'heure du dîner

Couleur: #2f4f4f

*-*-*-* Lorsqu'ils déploient leurs ailes, les Aigles vous ensorcellent *-*-*-*

Il n'en restera qu'un

Noël approche à grand pas, et la grande salle a été décorée pour l'occasion.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, serait-ce vraiment un hasard, on n'y trouvait, en ce samedi après-midi, que des joueurs de Quidditch. Les autres élèves devaient être occupés ailleurs.

Le Professeur Chapman, arrivant juste derrière eux, leva la voix pour les faire baisser d'un ton, sur le motif qu'on entendait qu'eux dans cette salle. Mr Heltowni esquissa un autre sourire. Sa collègue, d'un pas de velours, vient alors s'asseoir non loin de lui, mais ne souhaitant pas le déranger. [20] +1

Phœbe Swan, quant à elle, se sentait un peu intimidée... Lorsqu'elle avait proposé une partie, ce fut seulement pour s'amuser, pas pour gagner à tout prix au point qu'un silence gênant ne s'installe tant son adversaire était concentré. Seuls les quelques mots de Peter venaient briser ce silence... [6] -2


Mais déjà, la cloche sonna, et d'autres élèves pénétrèrent dans la grande salle. La harpe s’arrêta doucement, tandis que les autres élèves rangeaient leurs affaires. C'était l'heure du dîner

*Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe !*

Il n'en restera qu'un

Noël approche à grand pas, et la grande salle a été décorée pour l'occasion.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, serait-ce vraiment un hasard, on n'y trouvait, en ce samedi après-midi, que des joueurs de Quidditch. Les autres élèves devaient être occupés ailleurs.

Le Professeur Chapman, arrivant juste derrière eux, leva la voix pour les faire baisser d'un ton, sur le motif qu'on entendait qu'eux dans cette salle. Mr Heltowni esquissa un autre sourire. Sa collègue, d'un pas de velours, vient alors s'asseoir non loin de lui, mais ne souhaitant pas le déranger. [21] +1

Phœbe Swan, quant à elle, se sentait un peu intimidée... Lorsqu'elle avait proposé une partie, ce fut seulement pour s'amuser, pas pour gagner à tout prix au point qu'un silence gênant ne s'installe tant son adversaire était concentré. Seuls les quelques mots de Peter venaient briser ce silence... [4] -2


Mais déjà, la cloche sonna, et d'autres élèves pénétrèrent dans la grande salle. La harpe s’arrêta doucement, tandis que les autres élèves rangeaient leurs affaires. C'était l'heure du dîner

Couleur: #2f4f4f

*-*-*-* Lorsqu'ils déploient leurs ailes, les Aigles vous ensorcellent *-*-*-*

Il n'en restera qu'un

Aussi étonnant que cela puisse paraître, serait-ce vraiment un hasard, on n'y trouvait, en ce samedi après-midi, que des joueurs de Quidditch. Les autres élèves devaient être occupés ailleurs.

Le Professeur Chapman, arrivant juste derrière eux, leva la voix pour les faire baisser d'un ton, sur le motif qu'on entendait qu'eux dans cette salle. Mr Heltowni esquissa un autre sourire. Sa collègue, d'un pas de velours, vient alors s'asseoir non loin de lui, mais ne souhaitant pas le déranger. [22] +1

Phœbe Swan, quant à elle, se sentait un peu intimidée... Lorsqu'elle avait proposé une partie, ce fut seulement pour s'amuser, pas pour gagner à tout prix au point qu'un silence gênant ne s'installe tant son adversaire était concentré. Seuls les quelques mots de Peter venaient briser ce silence... [2] -2


Mais déjà, la cloche sonna, et d'autres élèves pénétrèrent dans la grande salle. La harpe s’arrêta doucement, tandis que les autres élèves rangeaient leurs affaires. C'était l'heure du dîner

Là où les Ninker passent, la défaite trépasse.
Audsée un jour, Audsée toujours! Un jour Jonois resplendira.
2ème année RP
Mister Gryffondor 2042 (avec Esmée :3 )

Il n'en restera qu'un

Aussi étonnant que cela puisse paraître, serait-ce vraiment un hasard, on n'y trouvait, en ce samedi après-midi, que des joueurs de Quidditch. Les autres élèves devaient être occupés ailleurs.

Le Professeur Chapman, arrivant juste derrière eux, leva la voix pour les faire baisser d'un ton, sur le motif qu'on entendait qu'eux dans cette salle. Mr Heltowni esquissa un autre sourire. Sa collègue, d'un pas de velours, vient alors s'asseoir non loin de lui, mais ne souhaitant pas le déranger. [23] +1

Phœbe Swan, quant à elle, se sentait un peu intimidée... Lorsqu'elle avait proposé une partie, ce fut seulement pour s'amuser, pas pour gagner à tout prix au point qu'un silence gênant ne s'installe tant son adversaire était concentré. Seuls les quelques mots de Peter venaient briser ce silence... [0] -2


Mais déjà, la cloche sonna, et d'autres élèves pénétrèrent dans la grande salle. La harpe s’arrêta doucement, tandis que les autres élèves rangeaient leurs affaires. C'était l'heure du dîner



Je voulais sauver ma marraine jusqu'au bout mais ca semble peine perdue :erk: 
Bravo Professeur Chapman pour votre victoire ! 

Code couleur #026A87
Besoin de retouches ? N'hesitez pas, mes hiboux sont ouverts !

Il n'en restera qu'un

Miss Chapman ?

Comment te dire, ou te faire comprendre, que la Vie n'était qu'un simple Songe ? Un Mensonge, que la Vérité Ronge.
Rire à m'en déchirer les abdos. Brûler nos complexes et nos vieilles pulsions d'ados.
Absente jusqu'au 18 août

Il n'en restera qu'un

Reducio
Je ne vous remercie pas pour cette victoire empoisonnée :p



Poudlard s'est presque transformé en asile pour cette douce journée de la chandeleur, ou jour de la marmotte, ou encore, festival des crêpes.

À peine la journée a-t-elle commencé que les professeurs et élèves ont dû s'y mettre à plusieurs pour passer la camisole de force à Yuzu Ame. On n'a pas idée de se mettre à attaquer ses camarades par lancer de crêpes pour leur voler des crêpes. Donnez-lui des crêpes, ça va la calmer.

Eliott A Parks est assis dans un coin de la Grande Salle, recroquevillé sur lui-même et se balançant d'avant en arrière. En vous rapprochant, vous pouvez entendre : "crêpes... Crêpes.... Crêpes..." mais vous pouvez aussi simplement l'ignorer.

Les professeurs ne sont pas en reste puisque que Miss Grayce est sensée faire régner l'ordre en ce jour de fête. Vous avez néanmoins l'impression qu'elle s'est mise à loucher de façon anormale en regardant le pot de chocolat posé sur la table des professeurs.

Lyn Felix a adopté une autre technique. Innocemment accoudée à un mur, elle balaie le sol avec ferveur -et avec son balai de Quidditch- espérant récolter le plus grand nombre de miettes de crêpes. "Il n'y a pas de petites victoires", assure-t-elle.

Connor Garnier a sa méthode à lui : prélever à la source. Qui se soucie vraiment de cette bouille d'ange et ce petit sourire craquant ? Il a réussi à se faufiler dans les cuisines et attrape une crêpe sur deux qui sortent des poêles des Elfes de Maison.

Ce drôle de foutoir laisse stoïque Mister Sabedja qui regarde d'un œil monocorde la Grange Salle depuis l'estrade professorale. Il a l'air de se dire " Toujours le même bordel ici...". Cela ne l'a pas empêché de subtiliser quelques crêpes qu'il tient fermement dans son dos, espérant les ramener dans sa chambre pour manger tranquillement.

C'était sans compter Théo Etraud dont les intentions sont bien plus... maléfiques (?) . Vous avez dit crêpes ? Et bien soit, mais elles n'auront pas forcément le goût escompté. Faites attention, il rôde autour de vos poêles anti-adhésives dans l'espoir de les ensorceler... toujours là pour amuser la galerie !

Heureusement que Sophie Lunera est là pour faire régner l'ordre. En bonne préfète, elle surveille ses camarades et prend les mesures qui s'imposent. Mais au lieu de donner des retenues, elle préfère confisquer... les crêpes que les élèves se sont amoureusement préparées.

Les Poufsouffle ne sont pas bien prêteurs, ça, Eileen Eastwood l'a bien compris ! La table des jaune conserve farouchement ses crêpes. La Serpentard use donc de nouveaux moyens pour parvenir à ses fins : avec quelques mornilles en main, elle soudoie sans pitié les Première Année contre son goûter.

Cassandre Mcwood mène la danse côté Poufsouffle. Elle a organisé toute la table des blaireaux, distribuant équitablement les parts à chacun. Enfin presque... l'impôt des travailleurs s'applique, elle se retrouve donc rapidement avec une montagne de crêpes sous ses yeux. C'est d'ailleurs elle qui attire toutes les convoitises de ses camarades qui ne sont pas encore servis.

Reducio
Audric Hitward, merci de faire mon éloge jeune homme

Il n'en restera qu'un

Poudlard s'est presque transformé en asile pour cette douce journée de la chandeleur, ou jour de la marmotte, ou encore, festival des crêpes.

À peine la journée a-t-elle commencé que les professeurs et élèves ont dû s'y mettre à plusieurs pour passer la camisole de force à Yuzu Ame. On n'a pas idée de se mettre à attaquer ses camarades par lancer de crêpes pour leur voler des crêpes. Donnez-lui des crêpes, ça va la calmer. (10)

Eliott A Parks est assis dans un coin de la Grande Salle, recroquevillé sur lui-même et se balançant d'avant en arrière. En vous rapprochant, vous pouvez entendre : "crêpes... Crêpes.... Crêpes..." mais vous pouvez aussi simplement l'ignorer. (10)

Les professeurs ne sont pas en reste puisque que Miss Grayce est sensée faire régner l'ordre en ce jour de fête. Vous avez néanmoins l'impression qu'elle s'est mise à loucher de façon anormale en regardant le pot de chocolat posé sur la table des professeurs. (10)

Lyn Felix a adopté une autre technique. Innocemment accoudée à un mur, elle balaie le sol avec ferveur -et avec son balai de Quidditch- espérant récolter le plus grand nombre de miettes de crêpes. "Il n'y a pas de petites victoires", assure-t-elle. (10)

Connor Garnier a sa méthode à lui : prélever à la source. Qui se soucie vraiment de cette bouille d'ange et ce petit sourire craquant ? Il a réussi à se faufiler dans les cuisines et attrape une crêpe sur deux qui sortent des poêles des Elfes de Maison. (8) -2

Ce drôle de foutoir laisse stoïque Mister Sabedja qui regarde d'un œil monocorde la Grange Salle depuis l'estrade professorale. Il a l'air de se dire " Toujours le même bordel ici...". Cela ne l'a pas empêché de subtiliser quelques crêpes qu'il tient fermement dans son dos, espérant les ramener dans sa chambre pour manger tranquillement. (11) +1

C'était sans compter Théo Etraud dont les intentions sont bien plus... maléfiques (?) . Vous avez dit crêpes ? Et bien soit, mais elles n'auront pas forcément le goût escompté. Faites attention, il rôde autour de vos poêles anti-adhésives dans l'espoir de les ensorceler... toujours là pour amuser la galerie ! (10)

Heureusement que Sophie Lunera est là pour faire régner l'ordre. En bonne préfète, elle surveille ses camarades et prend les mesures qui s'imposent. Mais au lieu de donner des retenues, elle préfère confisquer... les crêpes que les élèves se sont amoureusement préparées. (10)

Les Poufsouffle ne sont pas bien prêteurs, ça, Eileen Eastwood l'a bien compris ! La table des jaune conserve farouchement ses crêpes. La Serpentard use donc de nouveaux moyens pour parvenir à ses fins : avec quelques mornilles en main, elle soudoie sans pitié les Première Année contre son goûter. (10)

Cassandre Mcwood mène la danse côté Poufsouffle. Elle a organisé toute la table des blaireaux, distribuant équitablement les parts à chacun. Enfin presque... l'impôt des travailleurs s'applique, elle se retrouve donc rapidement avec une montagne de crêpes sous ses yeux. C'est d'ailleurs elle qui attire toutes les convoitises de ses camarades qui ne sont pas encore servis. (10)

¤ Finisseuse des Frelons ¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤ Sixième année RPG ¤ Rédactrice ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~

Il n'en restera qu'un

Poudlard s'est presque transformé en asile pour cette douce journée de la chandeleur, ou jour de la marmotte, ou encore, festival des crêpes.

À peine la journée a-t-elle commencé que les professeurs et élèves ont dû s'y mettre à plusieurs pour passer la camisole de force à Yuzu Ame. On n'a pas idée de se mettre à attaquer ses camarades par lancer de crêpes pour leur voler des crêpes. Donnez-lui des crêpes, ça va la calmer. (10)

Eliott A Parks est assis dans un coin de la Grande Salle, recroquevillé sur lui-même et se balançant d'avant en arrière. En vous rapprochant, vous pouvez entendre : "crêpes... Crêpes.... Crêpes..." mais vous pouvez aussi simplement l'ignorer. (10)

Les professeurs ne sont pas en reste puisque que Miss Grayce est sensée faire régner l'ordre en ce jour de fête. Vous avez néanmoins l'impression qu'elle s'est mise à loucher de façon anormale en regardant le pot de chocolat posé sur la table des professeurs. (10)

Lyn Felix a adopté une autre technique. Innocemment accoudée à un mur, elle balaie le sol avec ferveur -et avec son balai de Quidditch- espérant récolter le plus grand nombre de miettes de crêpes. "Il n'y a pas de petites victoires", assure-t-elle. (10)

Connor Garnier a sa méthode à lui : prélever à la source. Qui se soucie vraiment de cette bouille d'ange et ce petit sourire craquant ? Il a réussi à se faufiler dans les cuisines et attrape une crêpe sur deux qui sortent des poêles des Elfes de Maison. (8) 

Ce drôle de foutoir laisse stoïque Mister Sabedja qui regarde d'un œil monocorde la Grange Salle depuis l'estrade professorale. Il a l'air de se dire " Toujours le même bordel ici...". Cela ne l'a pas empêché de subtiliser quelques crêpes qu'il tient fermement dans son dos, espérant les ramener dans sa chambre pour manger tranquillement. (11) 

C'était sans compter Théo Etraud dont les intentions sont bien plus... maléfiques (?) . Vous avez dit crêpes ? Et bien soit, mais elles n'auront pas forcément le goût escompté. Faites attention, il rôde autour de vos poêles anti-adhésives dans l'espoir de les ensorceler... toujours là pour amuser la galerie ! (8) -2

Heureusement que Sophie Lunera est là pour faire régner l'ordre. En bonne préfète, elle surveille ses camarades et prend les mesures qui s'imposent. Mais au lieu de donner des retenues, elle préfère confisquer... les crêpes que les élèves se sont amoureusement préparées. (10)

Les Poufsouffle ne sont pas bien prêteurs, ça, Eileen Eastwood l'a bien compris ! La table des jaune conserve farouchement ses crêpes. La Serpentard use donc de nouveaux moyens pour parvenir à ses fins : avec quelques mornilles en main, elle soudoie sans pitié les Première Année contre son goûter. (10)

Cassandre Mcwood mène la danse côté Poufsouffle. Elle a organisé toute la table des blaireaux, distribuant équitablement les parts à chacun. Enfin presque... l'impôt des travailleurs s'applique, elle se retrouve donc rapidement avec une montagne de crêpes sous ses yeux. C'est d'ailleurs elle qui attire toutes les convoitises de ses camarades qui ne sont pas encore servis. (11) +1

*Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe !*

Il n'en restera qu'un

Poudlard s'est presque transformé en asile pour cette douce journée de la chandeleur, ou jour de la marmotte, ou encore, festival des crêpes.

À peine la journée a-t-elle commencé que les professeurs et élèves ont dû s'y mettre à plusieurs pour passer la camisole de force à Yuzu Ame. On n'a pas idée de se mettre à attaquer ses camarades par lancer de crêpes pour leur voler des crêpes. Donnez-lui des crêpes, ça va la calmer. (11) +1

Eliott A Parks est assis dans un coin de la Grande Salle, recroquevillé sur lui-même et se balançant d'avant en arrière. En vous rapprochant, vous pouvez entendre : "crêpes... Crêpes.... Crêpes..." mais vous pouvez aussi simplement l'ignorer. (10)

Les professeurs ne sont pas en reste puisque que Miss Grayce est sensée faire régner l'ordre en ce jour de fête. Vous avez néanmoins l'impression qu'elle s'est mise à loucher de façon anormale en regardant le pot de chocolat posé sur la table des professeurs. (10)

Lyn Felix a adopté une autre technique. Innocemment accoudée à un mur, elle balaie le sol avec ferveur -et avec son balai de Quidditch- espérant récolter le plus grand nombre de miettes de crêpes. "Il n'y a pas de petites victoires", assure-t-elle. (10)

Connor Garnier a sa méthode à lui : prélever à la source. Qui se soucie vraiment de cette bouille d'ange et ce petit sourire craquant ? Il a réussi à se faufiler dans les cuisines et attrape une crêpe sur deux qui sortent des poêles des Elfes de Maison. (8) 

Ce drôle de foutoir laisse stoïque Mister Sabedja qui regarde d'un œil monocorde la Grange Salle depuis l'estrade professorale. Il a l'air de se dire " Toujours le même bordel ici...". Cela ne l'a pas empêché de subtiliser quelques crêpes qu'il tient fermement dans son dos, espérant les ramener dans sa chambre pour manger tranquillement. (11) 

C'était sans compter Théo Etraud dont les intentions sont bien plus... maléfiques (?) . Vous avez dit crêpes ? Et bien soit, mais elles n'auront pas forcément le goût escompté. Faites attention, il rôde autour de vos poêles anti-adhésives dans l'espoir de les ensorceler... toujours là pour amuser la galerie ! (8)

Heureusement que Sophie Lunera est là pour faire régner l'ordre. En bonne préfète, elle surveille ses camarades et prend les mesures qui s'imposent. Mais au lieu de donner des retenues, elle préfère confisquer... les crêpes que les élèves se sont amoureusement préparées. (8) -2

Les Poufsouffle ne sont pas bien prêteurs, ça, Eileen Eastwood l'a bien compris ! La table des jaune conserve farouchement ses crêpes. La Serpentard use donc de nouveaux moyens pour parvenir à ses fins : avec quelques mornilles en main, elle soudoie sans pitié les Première Année contre son goûter. (10)

Cassandre Mcwood mène la danse côté Poufsouffle. Elle a organisé toute la table des blaireaux, distribuant équitablement les parts à chacun. Enfin presque... l'impôt des travailleurs s'applique, elle se retrouve donc rapidement avec une montagne de crêpes sous ses yeux. C'est d'ailleurs elle qui attire toutes les convoitises de ses camarades qui ne sont pas encore servis. (11)

Il n'en restera qu'un

Poudlard s'est presque transformé en asile pour cette douce journée de la chandeleur, ou jour de la marmotte, ou encore, festival des crêpes.

À peine la journée a-t-elle commencé que les professeurs et élèves ont dû s'y mettre à plusieurs pour passer la camisole de force à Yuzu Ame. On n'a pas idée de se mettre à attaquer ses camarades par lancer de crêpes pour leur voler des crêpes. Donnez-lui des crêpes, ça va la calmer. (12) +1

Eliott A Parks est assis dans un coin de la Grande Salle, recroquevillé sur lui-même et se balançant d'avant en arrière. En vous rapprochant, vous pouvez entendre : "crêpes... Crêpes.... Crêpes..." mais vous pouvez aussi simplement l'ignorer. (10)

Les professeurs ne sont pas en reste puisque que Miss Grayce est sensée faire régner l'ordre en ce jour de fête. Vous avez néanmoins l'impression qu'elle s'est mise à loucher de façon anormale en regardant le pot de chocolat posé sur la table des professeurs. (8) -2

Lyn Felix a adopté une autre technique. Innocemment accoudée à un mur, elle balaie le sol avec ferveur -et avec son balai de Quidditch- espérant récolter le plus grand nombre de miettes de crêpes. "Il n'y a pas de petites victoires", assure-t-elle. (10)

Connor Garnier a sa méthode à lui : prélever à la source. Qui se soucie vraiment de cette bouille d'ange et ce petit sourire craquant ? Il a réussi à se faufiler dans les cuisines et attrape une crêpe sur deux qui sortent des poêles des Elfes de Maison. (8) 

Ce drôle de foutoir laisse stoïque Mister Sabedja qui regarde d'un œil monocorde la Grange Salle depuis l'estrade professorale. Il a l'air de se dire " Toujours le même bordel ici...". Cela ne l'a pas empêché de subtiliser quelques crêpes qu'il tient fermement dans son dos, espérant les ramener dans sa chambre pour manger tranquillement. (11) 

C'était sans compter Théo Etraud dont les intentions sont bien plus... maléfiques (?) . Vous avez dit crêpes ? Et bien soit, mais elles n'auront pas forcément le goût escompté. Faites attention, il rôde autour de vos poêles anti-adhésives dans l'espoir de les ensorceler... toujours là pour amuser la galerie ! (8)

Heureusement que Sophie Lunera est là pour faire régner l'ordre. En bonne préfète, elle surveille ses camarades et prend les mesures qui s'imposent. Mais au lieu de donner des retenues, elle préfère confisquer... les crêpes que les élèves se sont amoureusement préparées. (8) -2

Les Poufsouffle ne sont pas bien prêteurs, ça, Eileen Eastwood l'a bien compris ! La table des jaune conserve farouchement ses crêpes. La Serpentard use donc de nouveaux moyens pour parvenir à ses fins : avec quelques mornilles en main, elle soudoie sans pitié les Première Année contre son goûter. (10)

Cassandre Mcwood mène la danse côté Poufsouffle. Elle a organisé toute la table des blaireaux, distribuant équitablement les parts à chacun. Enfin presque... l'impôt des travailleurs s'applique, elle se retrouve donc rapidement avec une montagne de crêpes sous ses yeux. C'est d'ailleurs elle qui attire toutes les convoitises de ses camarades qui ne sont pas encore servis. (11)

Comment te dire, ou te faire comprendre, que la Vie n'était qu'un simple Songe ? Un Mensonge, que la Vérité Ronge.
Rire à m'en déchirer les abdos. Brûler nos complexes et nos vieilles pulsions d'ados.
Absente jusqu'au 18 août

Il n'en restera qu'un

Poudlard s'est presque transformé en asile pour cette douce journée de la chandeleur, ou jour de la marmotte, ou encore, festival des crêpes.

À peine la journée a-t-elle commencé que les professeurs et élèves ont dû s'y mettre à plusieurs pour passer la camisole de force à Yuzu Ame. On n'a pas idée de se mettre à attaquer ses camarades par lancer de crêpes pour leur voler des crêpes. Donnez-lui des crêpes, ça va la calmer. (12)

Eliott A Parks est assis dans un coin de la Grande Salle, recroquevillé sur lui-même et se balançant d'avant en arrière. En vous rapprochant, vous pouvez entendre : "crêpes... Crêpes.... Crêpes..." mais vous pouvez aussi simplement l'ignorer. (10)

Les professeurs ne sont pas en reste puisque que Miss Grayce est sensée faire régner l'ordre en ce jour de fête. Vous avez néanmoins l'impression qu'elle s'est mise à loucher de façon anormale en regardant le pot de chocolat posé sur la table des professeurs. (8)

Lyn Felix a adopté une autre technique. Innocemment accoudée à un mur, elle balaie le sol avec ferveur -et avec son balai de Quidditch- espérant récolter le plus grand nombre de miettes de crêpes. "Il n'y a pas de petites victoires", assure-t-elle. (11) +1

Connor Garnier a sa méthode à lui : prélever à la source. Qui se soucie vraiment de cette bouille d'ange et ce petit sourire craquant ? Il a réussi à se faufiler dans les cuisines et attrape une crêpe sur deux qui sortent des poêles des Elfes de Maison. (8) 

Ce drôle de foutoir laisse stoïque Mister Sabedja qui regarde d'un œil monocorde la Grange Salle depuis l'estrade professorale. Il a l'air de se dire " Toujours le même bordel ici...". Cela ne l'a pas empêché de subtiliser quelques crêpes qu'il tient fermement dans son dos, espérant les ramener dans sa chambre pour manger tranquillement. (11) 

C'était sans compter Théo Etraud dont les intentions sont bien plus... maléfiques (?) . Vous avez dit crêpes ? Et bien soit, mais elles n'auront pas forcément le goût escompté. Faites attention, il rôde autour de vos poêles anti-adhésives dans l'espoir de les ensorceler... toujours là pour amuser la galerie ! (8)

Heureusement que Sophie Lunera est là pour faire régner l'ordre. En bonne préfète, elle surveille ses camarades et prend les mesures qui s'imposent. Mais au lieu de donner des retenues, elle préfère confisquer... les crêpes que les élèves se sont amoureusement préparées. (8) -2

Les Poufsouffle ne sont pas bien prêteurs, ça, Eileen Eastwood l'a bien compris ! La table des jaune conserve farouchement ses crêpes. La Serpentard use donc de nouveaux moyens pour parvenir à ses fins : avec quelques mornilles en main, elle soudoie sans pitié les Première Année contre son goûter. (8) -2

Cassandre Mcwood mène la danse côté Poufsouffle. Elle a organisé toute la table des blaireaux, distribuant équitablement les parts à chacun. Enfin presque... l'impôt des travailleurs s'applique, elle se retrouve donc rapidement avec une montagne de crêpes sous ses yeux. C'est d'ailleurs elle qui attire toutes les convoitises de ses camarades qui ne sont pas encore servis. (11)

Première année RP.
Présence réduite : 6 au 11/08 et 20 au 26/08.
Absence : 12 au 19/08

Il n'en restera qu'un

Poudlard s'est presque transformé en asile pour cette douce journée de la chandeleur, ou jour de la marmotte, ou encore, festival des crêpes.

À peine la journée a-t-elle commencé que les professeurs et élèves ont dû s'y mettre à plusieurs pour passer la camisole de force à Yuzu Ame. On n'a pas idée de se mettre à attaquer ses camarades par lancer de crêpes pour leur voler des crêpes. Donnez-lui des crêpes, ça va la calmer. (10) -2

Eliott A Parks est assis dans un coin de la Grande Salle, recroquevillé sur lui-même et se balançant d'avant en arrière. En vous rapprochant, vous pouvez entendre : "crêpes... Crêpes.... Crêpes..." mais vous pouvez aussi simplement l'ignorer. (10)

Les professeurs ne sont pas en reste puisque que Miss Grayce est sensée faire régner l'ordre en ce jour de fête. Vous avez néanmoins l'impression qu'elle s'est mise à loucher de façon anormale en regardant le pot de chocolat posé sur la table des professeurs. (8)

Lyn Felix a adopté une autre technique. Innocemment accoudée à un mur, elle balaie le sol avec ferveur -et avec son balai de Quidditch- espérant récolter le plus grand nombre de miettes de crêpes. "Il n'y a pas de petites victoires", assure-t-elle. (11)

Connor Garnier a sa méthode à lui : prélever à la source. Qui se soucie vraiment de cette bouille d'ange et ce petit sourire craquant ? Il a réussi à se faufiler dans les cuisines et attrape une crêpe sur deux qui sortent des poêles des Elfes de Maison. (9) +1

Ce drôle de foutoir laisse stoïque Mister Sabedja qui regarde d'un œil monocorde la Grange Salle depuis l'estrade professorale. Il a l'air de se dire " Toujours le même bordel ici...". Cela ne l'a pas empêché de subtiliser quelques crêpes qu'il tient fermement dans son dos, espérant les ramener dans sa chambre pour manger tranquillement. (11) 

C'était sans compter Théo Etraud dont les intentions sont bien plus... maléfiques (?) . Vous avez dit crêpes ? Et bien soit, mais elles n'auront pas forcément le goût escompté. Faites attention, il rôde autour de vos poêles anti-adhésives dans l'espoir de les ensorceler... toujours là pour amuser la galerie ! (8)

Heureusement que Sophie Lunera est là pour faire régner l'ordre. En bonne préfète, elle surveille ses camarades et prend les mesures qui s'imposent. Mais au lieu de donner des retenues, elle préfère confisquer... les crêpes que les élèves se sont amoureusement préparées. (8)

Les Poufsouffle ne sont pas bien prêteurs, ça, Eileen Eastwood l'a bien compris ! La table des jaune conserve farouchement ses crêpes. La Serpentard use donc de nouveaux moyens pour parvenir à ses fins : avec quelques mornilles en main, elle soudoie sans pitié les Première Année contre son goûter. (8)

Cassandre Mcwood mène la danse côté Poufsouffle. Elle a organisé toute la table des blaireaux, distribuant équitablement les parts à chacun. Enfin presque... l'impôt des travailleurs s'applique, elle se retrouve donc rapidement avec une montagne de crêpes sous ses yeux. C'est d'ailleurs elle qui attire toutes les convoitises de ses camarades qui ne sont pas encore servis. (11)

Couleur : #777777 œ : Alt+0156 Æ : Alt+0198
~ Si l'éclat des étoiles doublait, l'univers serait à jamais ténébreux~

Il n'en restera qu'un

Poudlard s'est presque transformé en asile pour cette douce journée de la chandeleur, ou jour de la marmotte, ou encore, festival des crêpes.

À peine la journée a-t-elle commencé que les professeurs et élèves ont dû s'y mettre à plusieurs pour passer la camisole de force à Yuzu Ame. On n'a pas idée de se mettre à attaquer ses camarades par lancer de crêpes pour leur voler des crêpes. Donnez-lui des crêpes, ça va la calmer. (8) -2

Eliott A Parks est assis dans un coin de la Grande Salle, recroquevillé sur lui-même et se balançant d'avant en arrière. En vous rapprochant, vous pouvez entendre : "crêpes... Crêpes.... Crêpes..." mais vous pouvez aussi simplement l'ignorer. (11) +1

Les professeurs ne sont pas en reste puisque que Miss Grayce est sensée faire régner l'ordre en ce jour de fête. Vous avez néanmoins l'impression qu'elle s'est mise à loucher de façon anormale en regardant le pot de chocolat posé sur la table des professeurs. (8)

Lyn Felix a adopté une autre technique. Innocemment accoudée à un mur, elle balaie le sol avec ferveur -et avec son balai de Quidditch- espérant récolter le plus grand nombre de miettes de crêpes. "Il n'y a pas de petites victoires", assure-t-elle. (11)

Connor Garnier a sa méthode à lui : prélever à la source. Qui se soucie vraiment de cette bouille d'ange et ce petit sourire craquant ? Il a réussi à se faufiler dans les cuisines et attrape une crêpe sur deux qui sortent des poêles des Elfes de Maison. (9)

Ce drôle de foutoir laisse stoïque Mister Sabedja qui regarde d'un œil monocorde la Grange Salle depuis l'estrade professorale. Il a l'air de se dire " Toujours le même bordel ici...". Cela ne l'a pas empêché de subtiliser quelques crêpes qu'il tient fermement dans son dos, espérant les ramener dans sa chambre pour manger tranquillement. (11) 

C'était sans compter Théo Etraud dont les intentions sont bien plus... maléfiques (?) . Vous avez dit crêpes ? Et bien soit, mais elles n'auront pas forcément le goût escompté. Faites attention, il rôde autour de vos poêles anti-adhésives dans l'espoir de les ensorceler... toujours là pour amuser la galerie ! (8)

Heureusement que Sophie Lunera est là pour faire régner l'ordre. En bonne préfète, elle surveille ses camarades et prend les mesures qui s'imposent. Mais au lieu de donner des retenues, elle préfère confisquer... les crêpes que les élèves se sont amoureusement préparées. (8)

Les Poufsouffle ne sont pas bien prêteurs, ça, Eileen Eastwood l'a bien compris ! La table des jaune conserve farouchement ses crêpes. La Serpentard use donc de nouveaux moyens pour parvenir à ses fins : avec quelques mornilles en main, elle soudoie sans pitié les Première Année contre son goûter. (8)

Cassandre Mcwood mène la danse côté Poufsouffle. Elle a organisé toute la table des blaireaux, distribuant équitablement les parts à chacun. Enfin presque... l'impôt des travailleurs s'applique, elle se retrouve donc rapidement avec une montagne de crêpes sous ses yeux. C'est d'ailleurs elle qui attire toutes les convoitises de ses camarades qui ne sont pas encore servis. (11)

¤ Finisseuse des Frelons ¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤ Sixième année RPG ¤ Rédactrice ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~

Il n'en restera qu'un

Poudlard s'est presque transformé en asile pour cette douce journée de la chandeleur, ou jour de la marmotte, ou encore, festival des crêpes.

À peine la journée a-t-elle commencé que les professeurs et élèves ont dû s'y mettre à plusieurs pour passer la camisole de force à Yuzu Ame. On n'a pas idée de se mettre à attaquer ses camarades par lancer de crêpes pour leur voler des crêpes. Donnez-lui des crêpes, ça va la calmer. (9) +1

Eliott A Parks est assis dans un coin de la Grande Salle, recroquevillé sur lui-même et se balançant d'avant en arrière. En vous rapprochant, vous pouvez entendre : "crêpes... Crêpes.... Crêpes..." mais vous pouvez aussi simplement l'ignorer. (11) 

Les professeurs ne sont pas en reste puisque que Miss Grayce est sensée faire régner l'ordre en ce jour de fête. Vous avez néanmoins l'impression qu'elle s'est mise à loucher de façon anormale en regardant le pot de chocolat posé sur la table des professeurs. (8)

Lyn Felix a adopté une autre technique. Innocemment accoudée à un mur, elle balaie le sol avec ferveur -et avec son balai de Quidditch- espérant récolter le plus grand nombre de miettes de crêpes. "Il n'y a pas de petites victoires", assure-t-elle. (11)

Connor Garnier a sa méthode à lui : prélever à la source. Qui se soucie vraiment de cette bouille d'ange et ce petit sourire craquant ? Il a réussi à se faufiler dans les cuisines et attrape une crêpe sur deux qui sortent des poêles des Elfes de Maison. (9)

Ce drôle de foutoir laisse stoïque Mister Sabedja qui regarde d'un œil monocorde la Grange Salle depuis l'estrade professorale. Il a l'air de se dire " Toujours le même bordel ici...". Cela ne l'a pas empêché de subtiliser quelques crêpes qu'il tient fermement dans son dos, espérant les ramener dans sa chambre pour manger tranquillement. (11) 

C'était sans compter Théo Etraud dont les intentions sont bien plus... maléfiques (?) . Vous avez dit crêpes ? Et bien soit, mais elles n'auront pas forcément le goût escompté. Faites attention, il rôde autour de vos poêles anti-adhésives dans l'espoir de les ensorceler... toujours là pour amuser la galerie ! (8)

Heureusement que Sophie Lunera est là pour faire régner l'ordre. En bonne préfète, elle surveille ses camarades et prend les mesures qui s'imposent. Mais au lieu de donner des retenues, elle préfère confisquer... les crêpes que les élèves se sont amoureusement préparées. (6)  -2

Les Poufsouffle ne sont pas bien prêteurs, ça, Eileen Eastwood l'a bien compris ! La table des jaune conserve farouchement ses crêpes. La Serpentard use donc de nouveaux moyens pour parvenir à ses fins : avec quelques mornilles en main, elle soudoie sans pitié les Première Année contre son goûter. (8)

Cassandre Mcwood mène la danse côté Poufsouffle. Elle a organisé toute la table des blaireaux, distribuant équitablement les parts à chacun. Enfin presque... l'impôt des travailleurs s'applique, elle se retrouve donc rapidement avec une montagne de crêpes sous ses yeux. C'est d'ailleurs elle qui attire toutes les convoitises de ses camarades qui ne sont pas encore servis. (11) 

Code couleur : #00925f
"I'm not crazy. My reality is just different than yours"
  Retour   Répondre