Salle de jeux

Inscription
Connexion
  Retour   Répondre

Il n'en restera qu'un

:performing_arts:  


Au Chaudron Baveur, s'il existe un rendez-vous qui ne désempli pas, c'est bien celui du petit théâtre ! En effet, les soirées organisées par la Compagnie « Les Amateurs du Chaudron Baveur » continuent d'attirer les sorciers curieux ou passionnés par l'art dramatique ! L'ouverture de son club aux résidents de l'école de sorcellerie Poudlard a même su conquérir quelques cœurs aventureux chez les apprentis-sorciers qui souhaitent s'essayer à l'exercice... Cette automne, la saison théâtrale prend un second souffle, le moment de se remémorer les représentations passées...

Nul doute que la jeune sorcière Athalée Drasilio a su tirer avantage de son premier grand rôle sur les planches ! Si elle ne trouve pas sa voie parmi les différentes filières proposées par son école de magie, une reconversion en tant que Voleuse à Gringotts peut être envisageable tant son interprétation était convaincante ! [11]

Paul Springwind, lui, a pu connaître les joies de l'improvisation en devant trouver une idées pour rebondir et sauver un partenaire en manque d'idée après avoir les avoir toutes puisées. Les joies du théâtre, c'est aussi travailler dans une équipe soudée, merveilleux ! "On laisse pas Bébé dans un coin", comme dirait un célèbre personnage de cinéma moldu. [8]

A la vie comme à la scène, le comédien Solal Rosenberg a su développer une relation très étrange avec le personnage incarné par son ami... Peut-on croire une chose pareille, un Gobelin et un sorcier crapuleux venu chaparder son or, épris l'un de l'autre ! Ces enfants ne tournent pas rond mais, après tout, l'originalité paye au théâtre ... [9]

Jouer un rôle est compliqué de base... Alors jouer un professeur qui travaille dans sa propre école l'est davantage encore ! C'est le défi qu'a relevé avec brio Alice Huet en interprétant un directeur de Maison Gryffondor, en très bonne compagnie. D'ailleurs, la pièce aurait pu prendre un tournant malheureux en présence d'un directeur de Serpentard très agité ... [10] +1

De la créativité, il en a justement bien fallu à Juliette Johnson pour incarner un autre fantôme - une épidémie de fantômes est de saison me diriez-vous - et pas n'importe lequel, messieurs dames : l'irremplaçable, l'inadaptable (demandez aux réalisateurs des films sur Harry Potter), l'esprit-farceur Peeves ! [6] -2

 L'auditoire du théâtre n'a pas eu de mal à reconnaître le personnage que la jeune Anabelle Franck a incarné durant son improvisation... En directrice de Poufsouffle, la mention de nourriture semblait nécessaire. En plus d'une mention, la comédienne ne s'est pas moquée du public en prenant de véritables cookies avec elle sur scène, autant dire que le théâtre s'est offert un nouveau mystère après la découverte de l'assiette vide à la fin de la représentation ... [9]


C'est vrai ça, qui peut bien se cacher sous le masque du chef de troupe ? Erika Moskovitch peut sembler être une jeune serveuse innocente au premier abord, mais les rumeurs commencent également à croître sur son passage. [5]
Une nouvelle saison théâtrale s'ouvre pour tous, au plaisir de vous voir vous épanouir sur la petite scène...

Attrapeur remplaçant des Frelons
Kevin Gilway, 2ème année, Poufsouffle
*Ce qui compte, ce n’est pas la naissance, mais ce que l’on devient* Albus Dumbledore

Il n'en restera qu'un

:performing_arts:  


Au Chaudron Baveur, s'il existe un rendez-vous qui ne désempli pas, c'est bien celui du petit théâtre ! En effet, les soirées organisées par la Compagnie « Les Amateurs du Chaudron Baveur » continuent d'attirer les sorciers curieux ou passionnés par l'art dramatique ! L'ouverture de son club aux résidents de l'école de sorcellerie Poudlard a même su conquérir quelques cœurs aventureux chez les apprentis-sorciers qui souhaitent s'essayer à l'exercice... Cette automne, la saison théâtrale prend un second souffle, le moment de se remémorer les représentations passées...

Nul doute que la jeune sorcière Athalée Drasilio a su tirer avantage de son premier grand rôle sur les planches ! Si elle ne trouve pas sa voie parmi les différentes filières proposées par son école de magie, une reconversion en tant que Voleuse à Gringotts peut être envisageable tant son interprétation était convaincante ! [11]

Paul Springwind, lui, a pu connaître les joies de l'improvisation en devant trouver une idées pour rebondir et sauver un partenaire en manque d'idée après avoir les avoir toutes puisées. Les joies du théâtre, c'est aussi travailler dans une équipe soudée, merveilleux ! "On laisse pas Bébé dans un coin", comme dirait un célèbre personnage de cinéma moldu. [8]

A la vie comme à la scène, le comédien Solal Rosenberg a su développer une relation très étrange avec le personnage incarné par son ami... Peut-on croire une chose pareille, un Gobelin et un sorcier crapuleux venu chaparder son or, épris l'un de l'autre ! Ces enfants ne tournent pas rond mais, après tout, l'originalité paye au théâtre ... [9]

Jouer un rôle est compliqué de base... Alors jouer un professeur qui travaille dans sa propre école l'est davantage encore ! C'est le défi qu'a relevé avec brio Alice Huet en interprétant un directeur de Maison Gryffondor, en très bonne compagnie. D'ailleurs, la pièce aurait pu prendre un tournant malheureux en présence d'un directeur de Serpentard très agité ... [11] +1

De la créativité, il en a justement bien fallu à Juliette Johnson pour incarner un autre fantôme - une épidémie de fantômes est de saison me diriez-vous - et pas n'importe lequel, messieurs dames : l'irremplaçable, l'inadaptable (demandez aux réalisateurs des films sur Harry Potter), l'esprit-farceur Peeves ! [4] -2

 L'auditoire du théâtre n'a pas eu de mal à reconnaître le personnage que la jeune Anabelle Franck a incarné durant son improvisation... En directrice de Poufsouffle, la mention de nourriture semblait nécessaire. En plus d'une mention, la comédienne ne s'est pas moquée du public en prenant de véritables cookies avec elle sur scène, autant dire que le théâtre s'est offert un nouveau mystère après la découverte de l'assiette vide à la fin de la représentation ... [9]


C'est vrai ça, qui peut bien se cacher sous le masque du chef de troupe ? Erika Moskovitch peut sembler être une jeune serveuse innocente au premier abord, mais les rumeurs commencent également à croître sur son passage. [5]
Une nouvelle saison théâtrale s'ouvre pour tous, au plaisir de vous voir vous épanouir sur la petite scène...

2e année RP, remplaçante pour les Frelons
PrésidentE de l'A.C.D.C - Membre de l'OTP et PATA-P

Il n'en restera qu'un

:performing_arts:  

Au Chaudron Baveur, s'il existe un rendez-vous qui ne désempli pas, c'est bien celui du petit théâtre ! En effet, les soirées organisées par la Compagnie « Les Amateurs du Chaudron Baveur » continuent d'attirer les sorciers curieux ou passionnés par l'art dramatique ! L'ouverture de son club aux résidents de l'école de sorcellerie Poudlard a même su conquérir quelques cœurs aventureux chez les apprentis-sorciers qui souhaitent s'essayer à l'exercice... Cette automne, la saison théâtrale prend un second souffle, le moment de se remémorer les représentations passées...

Nul doute que la jeune sorcière Athalée Drasilio a su tirer avantage de son premier grand rôle sur les planches ! Si elle ne trouve pas sa voie parmi les différentes filières proposées par son école de magie, une reconversion en tant que Voleuse à Gringotts peut être envisageable tant son interprétation était convaincante ! [9] -2

Paul Springwind, lui, a pu connaître les joies de l'improvisation en devant trouver une idées pour rebondir et sauver un partenaire en manque d'idée après avoir les avoir toutes puisées. Les joies du théâtre, c'est aussi travailler dans une équipe soudée, merveilleux ! "On laisse pas Bébé dans un coin", comme dirait un célèbre personnage de cinéma moldu. [8]

A la vie comme à la scène, le comédien Solal Rosenberg a su développer une relation très étrange avec le personnage incarné par son ami... Peut-on croire une chose pareille, un Gobelin et un sorcier crapuleux venu chaparder son or, épris l'un de l'autre ! Ces enfants ne tournent pas rond mais, après tout, l'originalité paye au théâtre ... [9]

Jouer un rôle est compliqué de base... Alors jouer un professeur qui travaille dans sa propre école l'est davantage encore ! C'est le défi qu'a relevé avec brio Alice Huet en interprétant un directeur de Maison Gryffondor, en très bonne compagnie. D'ailleurs, la pièce aurait pu prendre un tournant malheureux en présence d'un directeur de Serpentard très agité ... [11]


De la créativité, il en a justement bien fallu à Juliette Johnson pour incarner un autre fantôme - une épidémie de fantômes est de saison me diriez-vous - et pas n'importe lequel, messieurs dames : l'irremplaçable, l'inadaptable (demandez aux réalisateurs des films sur Harry Potter), l'esprit-farceur Peeves ! [5] +1 aller, pour Peeves quoi :D

 L'auditoire du théâtre n'a pas eu de mal à reconnaître le personnage que la jeune Anabelle Franck a incarné durant son improvisation... En directrice de Poufsouffle, la mention de nourriture semblait nécessaire. En plus d'une mention, la comédienne ne s'est pas moquée du public en prenant de véritables cookies avec elle sur scène, autant dire que le théâtre s'est offert un nouveau mystère après la découverte de l'assiette vide à la fin de la représentation ... [9]


C'est vrai ça, qui peut bien se cacher sous le masque du chef de troupe ? Erika Moskovitch peut sembler être une jeune serveuse innocente au premier abord, mais les rumeurs commencent également à croître sur son passage. [5]

Une nouvelle saison théâtrale s'ouvre pour tous, au plaisir de vous voir vous épanouir sur la petite scène...

2ème année RP * fiche dans mon profil
Je suis une Renaudette, parce que je suis Morgane de toi, et qu’You are belle and I are beau !
Jo’family :cute:

Il n'en restera qu'un

:performing_arts:  

Au Chaudron Baveur, s'il existe un rendez-vous qui ne désempli pas, c'est bien celui du petit théâtre ! En effet, les soirées organisées par la Compagnie « Les Amateurs du Chaudron Baveur » continuent d'attirer les sorciers curieux ou passionnés par l'art dramatique ! L'ouverture de son club aux résidents de l'école de sorcellerie Poudlard a même su conquérir quelques cœurs aventureux chez les apprentis-sorciers qui souhaitent s'essayer à l'exercice... Cette automne, la saison théâtrale prend un second souffle, le moment de se remémorer les représentations passées...

Nul doute que la jeune sorcière Athalée Drasilio a su tirer avantage de son premier grand rôle sur les planches ! Si elle ne trouve pas sa voie parmi les différentes filières proposées par son école de magie, une reconversion en tant que Voleuse à Gringotts peut être envisageable tant son interprétation était convaincante ! [9]

Paul Springwind, lui, a pu connaître les joies de l'improvisation en devant trouver une idées pour rebondir et sauver un partenaire en manque d'idée après avoir les avoir toutes puisées. Les joies du théâtre, c'est aussi travailler dans une équipe soudée, merveilleux ! "On laisse pas Bébé dans un coin", comme dirait un célèbre personnage de cinéma moldu. [6]-2

A la vie comme à la scène, le comédien Solal Rosenberg a su développer une relation très étrange avec le personnage incarné par son ami... Peut-on croire une chose pareille, un Gobelin et un sorcier crapuleux venu chaparder son or, épris l'un de l'autre ! Ces enfants ne tournent pas rond mais, après tout, l'originalité paye au théâtre ... [9]

Jouer un rôle est compliqué de base... Alors jouer un professeur qui travaille dans sa propre école l'est davantage encore ! C'est le défi qu'a relevé avec brio Alice Huet en interprétant un directeur de Maison Gryffondor, en très bonne compagnie. D'ailleurs, la pièce aurait pu prendre un tournant malheureux en présence d'un directeur de Serpentard très agité ... [11]


De la créativité, il en a justement bien fallu à Juliette Johnson pour incarner un autre fantôme - une épidémie de fantômes est de saison me diriez-vous - et pas n'importe lequel, messieurs dames : l'irremplaçable, l'inadaptable (demandez aux réalisateurs des films sur Harry Potter), l'esprit-farceur Peeves ! [6] +1 

 L'auditoire du théâtre n'a pas eu de mal à reconnaître le personnage que la jeune Anabelle Franck a incarné durant son improvisation... En directrice de Poufsouffle, la mention de nourriture semblait nécessaire. En plus d'une mention, la comédienne ne s'est pas moquée du public en prenant de véritables cookies avec elle sur scène, autant dire que le théâtre s'est offert un nouveau mystère après la découverte de l'assiette vide à la fin de la représentation ... [9]


C'est vrai ça, qui peut bien se cacher sous le masque du chef de troupe ? Erika Moskovitch peut sembler être une jeune serveuse innocente au premier abord, mais les rumeurs commencent également à croître sur son passage. [5]

Une nouvelle saison théâtrale s'ouvre pour tous, au plaisir de vous voir vous épanouir sur la petite scène...

Zoé Morgan, troisième année devoir, deuxième année RP.
Gryffondor, heureuse de l'être !

Il n'en restera qu'un

:performing_arts:  

Au Chaudron Baveur, s'il existe un rendez-vous qui ne désempli pas, c'est bien celui du petit théâtre ! En effet, les soirées organisées par la Compagnie « Les Amateurs du Chaudron Baveur » continuent d'attirer les sorciers curieux ou passionnés par l'art dramatique ! L'ouverture de son club aux résidents de l'école de sorcellerie Poudlard a même su conquérir quelques cœurs aventureux chez les apprentis-sorciers qui souhaitent s'essayer à l'exercice... Cette automne, la saison théâtrale prend un second souffle, le moment de se remémorer les représentations passées...

Nul doute que la jeune sorcière Athalée Drasilio a su tirer avantage de son premier grand rôle sur les planches ! Si elle ne trouve pas sa voie parmi les différentes filières proposées par son école de magie, une reconversion en tant que Voleuse à Gringotts peut être envisageable tant son interprétation était convaincante ! [9]

Paul Springwind, lui, a pu connaître les joies de l'improvisation en devant trouver une idées pour rebondir et sauver un partenaire en manque d'idée après avoir les avoir toutes puisées. Les joies du théâtre, c'est aussi travailler dans une équipe soudée, merveilleux ! "On laisse pas Bébé dans un coin", comme dirait un célèbre personnage de cinéma moldu. [6]

A la vie comme à la scène, le comédien Solal Rosenberg a su développer une relation très étrange avec le personnage incarné par son ami... Peut-on croire une chose pareille, un Gobelin et un sorcier crapuleux venu chaparder son or, épris l'un de l'autre ! Ces enfants ne tournent pas rond mais, après tout, l'originalité paye au théâtre ... [10]
+1
Jouer un rôle est compliqué de base... Alors jouer un professeur qui travaille dans sa propre école l'est davantage encore ! C'est le défi qu'a relevé avec brio Alice Huet en interprétant un directeur de Maison Gryffondor, en très bonne compagnie. D'ailleurs, la pièce aurait pu prendre un tournant malheureux en présence d'un directeur de Serpentard très agité ... [9] -2


De la créativité, il en a justement bien fallu à Juliette Johnson pour incarner un autre fantôme - une épidémie de fantômes est de saison me diriez-vous - et pas n'importe lequel, messieurs dames : l'irremplaçable, l'inadaptable (demandez aux réalisateurs des films sur Harry Potter), l'esprit-farceur Peeves ! [6]

 L'auditoire du théâtre n'a pas eu de mal à reconnaître le personnage que la jeune Anabelle Franck a incarné durant son improvisation... En directrice de Poufsouffle, la mention de nourriture semblait nécessaire. En plus d'une mention, la comédienne ne s'est pas moquée du public en prenant de véritables cookies avec elle sur scène, autant dire que le théâtre s'est offert un nouveau mystère après la découverte de l'assiette vide à la fin de la représentation ... [9]


C'est vrai ça, qui peut bien se cacher sous le masque du chef de troupe ? Erika Moskovitch peut sembler être une jeune serveuse innocente au premier abord, mais les rumeurs commencent également à croître sur son passage. [5]

Une nouvelle saison théâtrale s'ouvre pour tous, au plaisir de vous voir vous épanouir sur la petite scène...

"La vie ce n'est pas attendre que les orages passent, c'est d'apprendre à danser sous la pluie sans penser."
"La gentillesse est la noblesse de l'intelligence.
"La vengeance est le plaisir des âmes faibles, étroites et mesquines."

Il n'en restera qu'un

:performing_arts:  

Au Chaudron Baveur, s'il existe un rendez-vous qui ne désempli pas, c'est bien celui du petit théâtre ! En effet, les soirées organisées par la Compagnie « Les Amateurs du Chaudron Baveur » continuent d'attirer les sorciers curieux ou passionnés par l'art dramatique ! L'ouverture de son club aux résidents de l'école de sorcellerie Poudlard a même su conquérir quelques cœurs aventureux chez les apprentis-sorciers qui souhaitent s'essayer à l'exercice... Cette automne, la saison théâtrale prend un second souffle, le moment de se remémorer les représentations passées...

Nul doute que la jeune sorcière Athalée Drasilio a su tirer avantage de son premier grand rôle sur les planches ! Si elle ne trouve pas sa voie parmi les différentes filières proposées par son école de magie, une reconversion en tant que Voleuse à Gringotts peut être envisageable tant son interprétation était convaincante ! [10] +1

Paul Springwind, lui, a pu connaître les joies de l'improvisation en devant trouver une idées pour rebondir et sauver un partenaire en manque d'idée après avoir les avoir toutes puisées. Les joies du théâtre, c'est aussi travailler dans une équipe soudée, merveilleux ! "On laisse pas Bébé dans un coin", comme dirait un célèbre personnage de cinéma moldu. [6]

A la vie comme à la scène, le comédien Solal Rosenberg a su développer une relation très étrange avec le personnage incarné par son ami... Peut-on croire une chose pareille, un Gobelin et un sorcier crapuleux venu chaparder son or, épris l'un de l'autre ! Ces enfants ne tournent pas rond mais, après tout, l'originalité paye au théâtre ... [8] -2

Jouer un rôle est compliqué de base... Alors jouer un professeur qui travaille dans sa propre école l'est davantage encore ! C'est le défi qu'a relevé avec brio Alice Huet en interprétant un directeur de Maison Gryffondor, en très bonne compagnie. D'ailleurs, la pièce aurait pu prendre un tournant malheureux en présence d'un directeur de Serpentard très agité ... [9]

De la créativité, il en a justement bien fallu à Juliette Johnson pour incarner un autre fantôme - une épidémie de fantômes est de saison me diriez-vous - et pas n'importe lequel, messieurs dames : l'irremplaçable, l'inadaptable (demandez aux réalisateurs des films sur Harry Potter), l'esprit-farceur Peeves ! [6]

L'auditoire du théâtre n'a pas eu de mal à reconnaître le personnage que la jeune Anabelle Franck a incarné durant son improvisation... En directrice de Poufsouffle, la mention de nourriture semblait nécessaire. En plus d'une mention, la comédienne ne s'est pas moquée du public en prenant de véritables cookies avec elle sur scène, autant dire que le théâtre s'est offert un nouveau mystère après la découverte de l'assiette vide à la fin de la représentation ... [9]


C'est vrai ça, qui peut bien se cacher sous le masque du chef de troupe ? Erika Moskovitch peut sembler être une jeune serveuse innocente au premier abord, mais les rumeurs commencent également à croître sur son passage. [5]

Une nouvelle saison théâtrale s'ouvre pour tous, au plaisir de vous voir vous épanouir sur la petite scène...

And those of you who are downtrodden, will rise up.

Il n'en restera qu'un

:performing_arts:  

Au Chaudron Baveur, s'il existe un rendez-vous qui ne désempli pas, c'est bien celui du petit théâtre ! En effet, les soirées organisées par la Compagnie « Les Amateurs du Chaudron Baveur » continuent d'attirer les sorciers curieux ou passionnés par l'art dramatique ! L'ouverture de son club aux résidents de l'école de sorcellerie Poudlard a même su conquérir quelques cœurs aventureux chez les apprentis-sorciers qui souhaitent s'essayer à l'exercice... Cette automne, la saison théâtrale prend un second souffle, le moment de se remémorer les représentations passées...

Nul doute que la jeune sorcière Athalée Drasilio a su tirer avantage de son premier grand rôle sur les planches ! Si elle ne trouve pas sa voie parmi les différentes filières proposées par son école de magie, une reconversion en tant que Voleuse à Gringotts peut être envisageable tant son interprétation était convaincante ! [10]

Paul Springwind, lui, a pu connaître les joies de l'improvisation en devant trouver une idées pour rebondir et sauver un partenaire en manque d'idée après avoir les avoir toutes puisées. Les joies du théâtre, c'est aussi travailler dans une équipe soudée, merveilleux ! "On laisse pas Bébé dans un coin", comme dirait un célèbre personnage de cinéma moldu. [6]

A la vie comme à la scène, le comédien Solal Rosenberg a su développer une relation très étrange avec le personnage incarné par son ami... Peut-on croire une chose pareille, un Gobelin et un sorcier crapuleux venu chaparder son or, épris l'un de l'autre ! Ces enfants ne tournent pas rond mais, après tout, l'originalité paye au théâtre ... [6] -2

Jouer un rôle est compliqué de base... Alors jouer un professeur qui travaille dans sa propre école l'est davantage encore ! C'est le défi qu'a relevé avec brio Alice Huet en interprétant un directeur de Maison Gryffondor, en très bonne compagnie. D'ailleurs, la pièce aurait pu prendre un tournant malheureux en présence d'un directeur de Serpentard très agité ... [9]

De la créativité, il en a justement bien fallu à Juliette Johnson pour incarner un autre fantôme - une épidémie de fantômes est de saison me diriez-vous - et pas n'importe lequel, messieurs dames : l'irremplaçable, l'inadaptable (demandez aux réalisateurs des films sur Harry Potter), l'esprit-farceur Peeves ! [7] +1

L'auditoire du théâtre n'a pas eu de mal à reconnaître le personnage que la jeune Anabelle Franck a incarné durant son improvisation... En directrice de Poufsouffle, la mention de nourriture semblait nécessaire. En plus d'une mention, la comédienne ne s'est pas moquée du public en prenant de véritables cookies avec elle sur scène, autant dire que le théâtre s'est offert un nouveau mystère après la découverte de l'assiette vide à la fin de la représentation ... [9]

C'est vrai ça, qui peut bien se cacher sous le masque du chef de troupe ? Erika Moskovitch peut sembler être une jeune serveuse innocente au premier abord, mais les rumeurs commencent également à croître sur son passage. [5]

Une nouvelle saison théâtrale s'ouvre pour tous, au plaisir de vous voir vous épanouir sur la petite scène...

Il n'en restera qu'un

:performing_arts:  

Au Chaudron Baveur, s'il existe un rendez-vous qui ne désempli pas, c'est bien celui du petit théâtre ! En effet, les soirées organisées par la Compagnie « Les Amateurs du Chaudron Baveur » continuent d'attirer les sorciers curieux ou passionnés par l'art dramatique ! L'ouverture de son club aux résidents de l'école de sorcellerie Poudlard a même su conquérir quelques cœurs aventureux chez les apprentis-sorciers qui souhaitent s'essayer à l'exercice... Cette automne, la saison théâtrale prend un second souffle, le moment de se remémorer les représentations passées...

Nul doute que la jeune sorcière Athalée Drasilio a su tirer avantage de son premier grand rôle sur les planches ! Si elle ne trouve pas sa voie parmi les différentes filières proposées par son école de magie, une reconversion en tant que Voleuse à Gringotts peut être envisageable tant son interprétation était convaincante ! [10]

Paul Springwind, lui, a pu connaître les joies de l'improvisation en devant trouver une idées pour rebondir et sauver un partenaire en manque d'idée après avoir les avoir toutes puisées. Les joies du théâtre, c'est aussi travailler dans une équipe soudée, merveilleux ! "On laisse pas Bébé dans un coin", comme dirait un célèbre personnage de cinéma moldu. [6]

A la vie comme à la scène, le comédien Solal Rosenberg a su développer une relation très étrange avec le personnage incarné par son ami... Peut-on croire une chose pareille, un Gobelin et un sorcier crapuleux venu chaparder son or, épris l'un de l'autre ! Ces enfants ne tournent pas rond mais, après tout, l'originalité paye au théâtre ... [6]


Jouer un rôle est compliqué de base... Alors jouer un professeur qui travaille dans sa propre école l'est davantage encore ! C'est le défi qu'a relevé avec brio Alice Huet en interprétant un directeur de Maison Gryffondor, en très bonne compagnie. D'ailleurs, la pièce aurait pu prendre un tournant malheureux en présence d'un directeur de Serpentard très agité ... [10] +1

De la créativité, il en a justement bien fallu à Juliette Johnson pour incarner un autre fantôme - une épidémie de fantômes est de saison me diriez-vous - et pas n'importe lequel, messieurs dames : l'irremplaçable, l'inadaptable (demandez aux réalisateurs des films sur Harry Potter), l'esprit-farceur Peeves ! [5] -2
L'auditoire du théâtre n'a pas eu de mal à reconnaître le personnage que la jeune Anabelle Franck a incarné durant son improvisation... En directrice de Poufsouffle, la mention de nourriture semblait nécessaire. En plus d'une mention, la comédienne ne s'est pas moquée du public en prenant de véritables cookies avec elle sur scène, autant dire que le théâtre s'est offert un nouveau mystère après la découverte de l'assiette vide à la fin de la représentation ... [9]


C'est vrai ça, qui peut bien se cacher sous le masque du chef de troupe ? Erika Moskovitch peut sembler être une jeune serveuse innocente au premier abord, mais les rumeurs commencent également à croître sur son passage. [5]

Une nouvelle saison théâtrale s'ouvre pour tous, au plaisir de vous voir vous épanouir sur la petite scène...

Kristin Jones, Première année (Devoirs) et Deuxiéme année (RP), Poufsouffle.
PATA-P/ OPT, Surnom : Bubulle
Echange de Cartes Chocogrenouilles : viewtopic.php?f=220&t=16875&p=1099673#p1099673

Il n'en restera qu'un

:performing_arts:  

Au Chaudron Baveur, s'il existe un rendez-vous qui ne désempli pas, c'est bien celui du petit théâtre ! En effet, les soirées organisées par la Compagnie « Les Amateurs du Chaudron Baveur » continuent d'attirer les sorciers curieux ou passionnés par l'art dramatique ! L'ouverture de son club aux résidents de l'école de sorcellerie Poudlard a même su conquérir quelques cœurs aventureux chez les apprentis-sorciers qui souhaitent s'essayer à l'exercice... Cette automne, la saison théâtrale prend un second souffle, le moment de se remémorer les représentations passées...

Nul doute que la jeune sorcière Athalée Drasilio a su tirer avantage de son premier grand rôle sur les planches ! Si elle ne trouve pas sa voie parmi les différentes filières proposées par son école de magie, une reconversion en tant que Voleuse à Gringotts peut être envisageable tant son interprétation était convaincante ! [11]+ 1

Paul Springwind, lui, a pu connaître les joies de l'improvisation en devant trouver une idées pour rebondir et sauver un partenaire en manque d'idée après avoir les avoir toutes puisées. Les joies du théâtre, c'est aussi travailler dans une équipe soudée, merveilleux ! "On laisse pas Bébé dans un coin", comme dirait un célèbre personnage de cinéma moldu. [6]

A la vie comme à la scène, le comédien Solal Rosenberg a su développer une relation très étrange avec le personnage incarné par son ami... Peut-on croire une chose pareille, un Gobelin et un sorcier crapuleux venu chaparder son or, épris l'un de l'autre ! Ces enfants ne tournent pas rond mais, après tout, l'originalité paye au théâtre ... [4] - 2


Jouer un rôle est compliqué de base... Alors jouer un professeur qui travaille dans sa propre école l'est davantage encore ! C'est le défi qu'a relevé avec brio Alice Huet en interprétant un directeur de Maison Gryffondor, en très bonne compagnie. D'ailleurs, la pièce aurait pu prendre un tournant malheureux en présence d'un directeur de Serpentard très agité ... [10]

De la créativité, il en a justement bien fallu à Juliette Johnson pour incarner un autre fantôme - une épidémie de fantômes est de saison me diriez-vous - et pas n'importe lequel, messieurs dames : l'irremplaçable, l'inadaptable (demandez aux réalisateurs des films sur Harry Potter), l'esprit-farceur Peeves ! [5]
L'auditoire du théâtre n'a pas eu de mal à reconnaître le personnage que la jeune Anabelle Franck a incarné durant son improvisation... En directrice de Poufsouffle, la mention de nourriture semblait nécessaire. En plus d'une mention, la comédienne ne s'est pas moquée du public en prenant de véritables cookies avec elle sur scène, autant dire que le théâtre s'est offert un nouveau mystère après la découverte de l'assiette vide à la fin de la représentation ... [9]


C'est vrai ça, qui peut bien se cacher sous le masque du chef de troupe ? Erika Moskovitch peut sembler être une jeune serveuse innocente au premier abord, mais les rumeurs commencent également à croître sur son passage. [5]

Une nouvelle saison théâtrale s'ouvre pour tous, au plaisir de vous voir vous épanouir sur la petite scène...
[/quote]

Être ou ne paraître.
Gérante du Club de poésie avec Harriet Greenwood - 6ème session en cours !

Il n'en restera qu'un

:performing_arts:  

Au Chaudron Baveur, s'il existe un rendez-vous qui ne désempli pas, c'est bien celui du petit théâtre ! En effet, les soirées organisées par la Compagnie « Les Amateurs du Chaudron Baveur » continuent d'attirer les sorciers curieux ou passionnés par l'art dramatique ! L'ouverture de son club aux résidents de l'école de sorcellerie Poudlard a même su conquérir quelques cœurs aventureux chez les apprentis-sorciers qui souhaitent s'essayer à l'exercice... Cette automne, la saison théâtrale prend un second souffle, le moment de se remémorer les représentations passées...

Nul doute que la jeune sorcière Athalée Drasilio a su tirer avantage de son premier grand rôle sur les planches ! Si elle ne trouve pas sa voie parmi les différentes filières proposées par son école de magie, une reconversion en tant que Voleuse à Gringotts peut être envisageable tant son interprétation était convaincante ! [12] +1

Paul Springwind, lui, a pu connaître les joies de l'improvisation en devant trouver une idées pour rebondir et sauver un partenaire en manque d'idée après avoir les avoir toutes puisées. Les joies du théâtre, c'est aussi travailler dans une équipe soudée, merveilleux ! "On laisse pas Bébé dans un coin", comme dirait un célèbre personnage de cinéma moldu. [6]

A la vie comme à la scène, le comédien Solal Rosenberg a su développer une relation très étrange avec le personnage incarné par son ami... Peut-on croire une chose pareille, un Gobelin et un sorcier crapuleux venu chaparder son or, épris l'un de l'autre ! Ces enfants ne tournent pas rond mais, après tout, l'originalité paye au théâtre ... [2] - 2


Jouer un rôle est compliqué de base... Alors jouer un professeur qui travaille dans sa propre école l'est davantage encore ! C'est le défi qu'a relevé avec brio Alice Huet en interprétant un directeur de Maison Gryffondor, en très bonne compagnie. D'ailleurs, la pièce aurait pu prendre un tournant malheureux en présence d'un directeur de Serpentard très agité ... [10]

De la créativité, il en a justement bien fallu à Juliette Johnson pour incarner un autre fantôme - une épidémie de fantômes est de saison me diriez-vous - et pas n'importe lequel, messieurs dames : l'irremplaçable, l'inadaptable (demandez aux réalisateurs des films sur Harry Potter), l'esprit-farceur Peeves ! [5]
L'auditoire du théâtre n'a pas eu de mal à reconnaître le personnage que la jeune Anabelle Franck a incarné durant son improvisation... En directrice de Poufsouffle, la mention de nourriture semblait nécessaire. En plus d'une mention, la comédienne ne s'est pas moquée du public en prenant de véritables cookies avec elle sur scène, autant dire que le théâtre s'est offert un nouveau mystère après la découverte de l'assiette vide à la fin de la représentation ... [9]


C'est vrai ça, qui peut bien se cacher sous le masque du chef de troupe ? Erika Moskovitch peut sembler être une jeune serveuse innocente au premier abord, mais les rumeurs commencent également à croître sur son passage. [5]

Une nouvelle saison théâtrale s'ouvre pour tous, au plaisir de vous voir vous épanouir sur la petite scène...

Attrapeur remplaçant des Frelons
Kevin Gilway, 2ème année, Poufsouffle
*Ce qui compte, ce n’est pas la naissance, mais ce que l’on devient* Albus Dumbledore

Il n'en restera qu'un

:performing_arts:  

Au Chaudron Baveur, s'il existe un rendez-vous qui ne désempli pas, c'est bien celui du petit théâtre ! En effet, les soirées organisées par la Compagnie « Les Amateurs du Chaudron Baveur » continuent d'attirer les sorciers curieux ou passionnés par l'art dramatique ! L'ouverture de son club aux résidents de l'école de sorcellerie Poudlard a même su conquérir quelques cœurs aventureux chez les apprentis-sorciers qui souhaitent s'essayer à l'exercice... Cette automne, la saison théâtrale prend un second souffle, le moment de se remémorer les représentations passées...

Nul doute que la jeune sorcière Athalée Drasilio a su tirer avantage de son premier grand rôle sur les planches ! Si elle ne trouve pas sa voie parmi les différentes filières proposées par son école de magie, une reconversion en tant que Voleuse à Gringotts peut être envisageable tant son interprétation était convaincante ! [13] +1

Paul Springwind, lui, a pu connaître les joies de l'improvisation en devant trouver une idées pour rebondir et sauver un partenaire en manque d'idée après avoir les avoir toutes puisées. Les joies du théâtre, c'est aussi travailler dans une équipe soudée, merveilleux ! "On laisse pas Bébé dans un coin", comme dirait un célèbre personnage de cinéma moldu. [6]

A la vie comme à la scène, le comédien Solal Rosenberg a su développer une relation très étrange avec le personnage incarné par son ami... Peut-on croire une chose pareille, un Gobelin et un sorcier crapuleux venu chaparder son or, épris l'un de l'autre ! Ces enfants ne tournent pas rond mais, après tout, l'originalité paye au théâtre ... [2]


Jouer un rôle est compliqué de base... Alors jouer un professeur qui travaille dans sa propre école l'est davantage encore ! C'est le défi qu'a relevé avec brio Alice Huet en interprétant un directeur de Maison Gryffondor, en très bonne compagnie. D'ailleurs, la pièce aurait pu prendre un tournant malheureux en présence d'un directeur de Serpentard très agité ... [8] -2 

De la créativité, il en a justement bien fallu à Juliette Johnson pour incarner un autre fantôme - une épidémie de fantômes est de saison me diriez-vous - et pas n'importe lequel, messieurs dames : l'irremplaçable, l'inadaptable (demandez aux réalisateurs des films sur Harry Potter), l'esprit-farceur Peeves ! [5]
L'auditoire du théâtre n'a pas eu de mal à reconnaître le personnage que la jeune Anabelle Franck a incarné durant son improvisation... En directrice de Poufsouffle, la mention de nourriture semblait nécessaire. En plus d'une mention, la comédienne ne s'est pas moquée du public en prenant de véritables cookies avec elle sur scène, autant dire que le théâtre s'est offert un nouveau mystère après la découverte de l'assiette vide à la fin de la représentation ... [9]


C'est vrai ça, qui peut bien se cacher sous le masque du chef de troupe ? Erika Moskovitch peut sembler être une jeune serveuse innocente au premier abord, mais les rumeurs commencent également à croître sur son passage. [5]

Une nouvelle saison théâtrale s'ouvre pour tous, au plaisir de vous voir vous épanouir sur la petite scène...

Clément Downing # 2ème année RP
"Le succès ne s'explique pas, l'échec ne s'excuse pas." N. Bonaparte

Il n'en restera qu'un

:performing_arts:  

Au Chaudron Baveur, s'il existe un rendez-vous qui ne désempli pas, c'est bien celui du petit théâtre ! En effet, les soirées organisées par la Compagnie « Les Amateurs du Chaudron Baveur » continuent d'attirer les sorciers curieux ou passionnés par l'art dramatique ! L'ouverture de son club aux résidents de l'école de sorcellerie Poudlard a même su conquérir quelques cœurs aventureux chez les apprentis-sorciers qui souhaitent s'essayer à l'exercice... Cette automne, la saison théâtrale prend un second souffle, le moment de se remémorer les représentations passées...

Nul doute que la jeune sorcière Athalée Drasilio a su tirer avantage de son premier grand rôle sur les planches ! Si elle ne trouve pas sa voie parmi les différentes filières proposées par son école de magie, une reconversion en tant que Voleuse à Gringotts peut être envisageable tant son interprétation était convaincante ! [13]

Paul Springwind,lui, a pu connaître les joies de l'improvisation en devant trouver une idées pour rebondir et sauver un partenaire en manque d'idée après avoir les avoir toutes puisées. Les joies du théâtre, c'est aussi travailler dans une équipe soudée, merveilleux ! "On laisse pas Bébé dans un coin", comme dirait un célèbre personnage de cinéma moldu. [06]

A la vie comme à la scène, le comédien Solal Rosenberg a su développer une relation très étrange avec le personnage incarné par son ami... Peut-on croire une chose pareille, un Gobelin et un sorcier crapuleux venu chaparder son or, épris l'un de l'autre ! Ces enfants ne tournent pas rond mais, après tout, l'originalité paye au théâtre ... [02]

Jouer un rôle est compliqué de base... Alors jouer un professeur qui travaille dans sa propre école l'est davantage encore ! C'est le défi qu'a relevé avec brio Alice Huet en interprétant un directeur de Maison Gryffondor, en très bonne compagnie. D'ailleurs, la pièce aurait pu prendre un tournant malheureux en présence d'un directeur de Serpentard très agité... [06] -2

De la créativité, il en a justement bien fallu à Juliette Johnson pour incarner un autre fantôme - une épidémie de fantômes est de saison me diriez-vous - et pas n'importe lequel, messieurs dames : l'irremplaçable, l'inadaptable (demandez aux réalisateurs des films sur Harry Potter), l'esprit-farceur Peeves ! [06] +1

L'auditoire du théâtre n'a pas eu de mal à reconnaître le personnage que la jeune Anabelle Franck a incarné durant son improvisation... En directrice de Poufsouffle, la mention de nourriture semblait nécessaire. En plus d'une mention, la comédienne ne s'est pas moquée du public en prenant de véritables cookies avec elle sur scène, autant dire que le théâtre s'est offert un nouveau mystère après la découverte de l'assiette vide à la fin de la représentation ... [09]

C'est vrai ça, qui peut bien se cacher sous le masque du chef de troupe ? Erika Moskovitch peut sembler être une jeune serveuse innocente au premier abord, mais les rumeurs commencent également à croître sur son passage. [05]

Une nouvelle saison théâtrale s'ouvre pour tous, au plaisir de vous voir vous épanouir sur la petite scène...

Ennis O'Belt - 3ème année RP
Jo' family - color=#741B47

Il n'en restera qu'un

:performing_arts:  

Au Chaudron Baveur, s'il existe un rendez-vous qui ne désempli pas, c'est bien celui du petit théâtre ! En effet, les soirées organisées par la Compagnie « Les Amateurs du Chaudron Baveur » continuent d'attirer les sorciers curieux ou passionnés par l'art dramatique ! L'ouverture de son club aux résidents de l'école de sorcellerie Poudlard a même su conquérir quelques cœurs aventureux chez les apprentis-sorciers qui souhaitent s'essayer à l'exercice... Cette automne, la saison théâtrale prend un second souffle, le moment de se remémorer les représentations passées...

Nul doute que la jeune sorcière Athalée Drasilio a su tirer avantage de son premier grand rôle sur les planches ! Si elle ne trouve pas sa voie parmi les différentes filières proposées par son école de magie, une reconversion en tant que Voleuse à Gringotts peut être envisageable tant son interprétation était convaincante ! [13]

Paul Springwind,lui, a pu connaître les joies de l'improvisation en devant trouver une idées pour rebondir et sauver un partenaire en manque d'idée après avoir les avoir toutes puisées. Les joies du théâtre, c'est aussi travailler dans une équipe soudée, merveilleux ! "On laisse pas Bébé dans un coin", comme dirait un célèbre personnage de cinéma moldu. [06]

A la vie comme à la scène, le comédien Solal Rosenberg a su développer une relation très étrange avec le personnage incarné par son ami... Peut-on croire une chose pareille, un Gobelin et un sorcier crapuleux venu chaparder son or, épris l'un de l'autre ! Ces enfants ne tournent pas rond mais, après tout, l'originalité paye au théâtre ... [02]

Jouer un rôle est compliqué de base... Alors jouer un professeur qui travaille dans sa propre école l'est davantage encore ! C'est le défi qu'a relevé avec brio Alice Huet en interprétant un directeur de Maison Gryffondor, en très bonne compagnie. D'ailleurs, la pièce aurait pu prendre un tournant malheureux en présence d'un directeur de Serpentard très agité... [04] -2

De la créativité, il en a justement bien fallu à Juliette Johnson pour incarner un autre fantôme - une épidémie de fantômes est de saison me diriez-vous - et pas n'importe lequel, messieurs dames : l'irremplaçable, l'inadaptable (demandez aux réalisateurs des films sur Harry Potter), l'esprit-farceur Peeves ! [07] +1

L'auditoire du théâtre n'a pas eu de mal à reconnaître le personnage que la jeune Anabelle Franck a incarné durant son improvisation... En directrice de Poufsouffle, la mention de nourriture semblait nécessaire. En plus d'une mention, la comédienne ne s'est pas moquée du public en prenant de véritables cookies avec elle sur scène, autant dire que le théâtre s'est offert un nouveau mystère après la découverte de l'assiette vide à la fin de la représentation ... [09]

C'est vrai ça, qui peut bien se cacher sous le masque du chef de troupe ? Erika Moskovitch peut sembler être une jeune serveuse innocente au premier abord, mais les rumeurs commencent également à croître sur son passage. [05]

Une nouvelle saison théâtrale s'ouvre pour tous, au plaisir de vous voir vous épanouir sur la petite scène...

Là où les Ninker passent, la défaite trépasse.
HeyDe(a)r, 3ème année Rp
Frigidaires, #TheNaughty

Il n'en restera qu'un

:performing_arts:  

Au Chaudron Baveur, s'il existe un rendez-vous qui ne désempli pas, c'est bien celui du petit théâtre ! En effet, les soirées organisées par la Compagnie « Les Amateurs du Chaudron Baveur » continuent d'attirer les sorciers curieux ou passionnés par l'art dramatique ! L'ouverture de son club aux résidents de l'école de sorcellerie Poudlard a même su conquérir quelques cœurs aventureux chez les apprentis-sorciers qui souhaitent s'essayer à l'exercice... Cette automne, la saison théâtrale prend un second souffle, le moment de se remémorer les représentations passées...

Nul doute que la jeune sorcière Athalée Drasilio a su tirer avantage de son premier grand rôle sur les planches ! Si elle ne trouve pas sa voie parmi les différentes filières proposées par son école de magie, une reconversion en tant que Voleuse à Gringotts peut être envisageable tant son interprétation était convaincante ! [13]

Paul Springwind,lui, a pu connaître les joies de l'improvisation en devant trouver une idées pour rebondir et sauver un partenaire en manque d'idée après avoir les avoir toutes puisées. Les joies du théâtre, c'est aussi travailler dans une équipe soudée, merveilleux ! "On laisse pas Bébé dans un coin", comme dirait un célèbre personnage de cinéma moldu. [06]

A la vie comme à la scène, le comédien Solal Rosenberg a su développer une relation très étrange avec le personnage incarné par son ami... Peut-on croire une chose pareille, un Gobelin et un sorcier crapuleux venu chaparder son or, épris l'un de l'autre ! Ces enfants ne tournent pas rond mais, après tout, l'originalité paye au théâtre ... [03]+1

Jouer un rôle est compliqué de base... Alors jouer un professeur qui travaille dans sa propre école l'est davantage encore ! C'est le défi qu'a relevé avec brio Alice Huet en interprétant un directeur de Maison Gryffondor, en très bonne compagnie. D'ailleurs, la pièce aurait pu prendre un tournant malheureux en présence d'un directeur de Serpentard très agité... [02] -2

De la créativité, il en a justement bien fallu à Juliette Johnson pour incarner un autre fantôme - une épidémie de fantômes est de saison me diriez-vous - et pas n'importe lequel, messieurs dames : l'irremplaçable, l'inadaptable (demandez aux réalisateurs des films sur Harry Potter), l'esprit-farceur Peeves ! [07]

L'auditoire du théâtre n'a pas eu de mal à reconnaître le personnage que la jeune Anabelle Franck a incarné durant son improvisation... En directrice de Poufsouffle, la mention de nourriture semblait nécessaire. En plus d'une mention, la comédienne ne s'est pas moquée du public en prenant de véritables cookies avec elle sur scène, autant dire que le théâtre s'est offert un nouveau mystère après la découverte de l'assiette vide à la fin de la représentation ... [09]

C'est vrai ça, qui peut bien se cacher sous le masque du chef de troupe ? Erika Moskovitch peut sembler être une jeune serveuse innocente au premier abord, mais les rumeurs commencent également à croître sur son passage. [05]

Une nouvelle saison théâtrale s'ouvre pour tous, au plaisir de vous voir vous épanouir sur la petite scène...

"La vie ce n'est pas attendre que les orages passent, c'est d'apprendre à danser sous la pluie sans penser."
"La gentillesse est la noblesse de l'intelligence.
"La vengeance est le plaisir des âmes faibles, étroites et mesquines."

Il n'en restera qu'un

:performing_arts:  

Au Chaudron Baveur, s'il existe un rendez-vous qui ne désempli pas, c'est bien celui du petit théâtre ! En effet, les soirées organisées par la Compagnie « Les Amateurs du Chaudron Baveur » continuent d'attirer les sorciers curieux ou passionnés par l'art dramatique ! L'ouverture de son club aux résidents de l'école de sorcellerie Poudlard a même su conquérir quelques cœurs aventureux chez les apprentis-sorciers qui souhaitent s'essayer à l'exercice... Cette automne, la saison théâtrale prend un second souffle, le moment de se remémorer les représentations passées...

Nul doute que la jeune sorcière Athalée Drasilio a su tirer avantage de son premier grand rôle sur les planches ! Si elle ne trouve pas sa voie parmi les différentes filières proposées par son école de magie, une reconversion en tant que Voleuse à Gringotts peut être envisageable tant son interprétation était convaincante ! [11] -1

Paul Springwind,lui, a pu connaître les joies de l'improvisation en devant trouver une idées pour rebondir et sauver un partenaire en manque d'idée après avoir les avoir toutes puisées. Les joies du théâtre, c'est aussi travailler dans une équipe soudée, merveilleux ! "On laisse pas Bébé dans un coin", comme dirait un célèbre personnage de cinéma moldu. [06]

A la vie comme à la scène, le comédien Solal Rosenberg a su développer une relation très étrange avec le personnage incarné par son ami... Peut-on croire une chose pareille, un Gobelin et un sorcier crapuleux venu chaparder son or, épris l'un de l'autre ! Ces enfants ne tournent pas rond mais, après tout, l'originalité paye au théâtre ... [03]

Jouer un rôle est compliqué de base... Alors jouer un professeur qui travaille dans sa propre école l'est davantage encore ! C'est le défi qu'a relevé avec brio Alice Huet en interprétant un directeur de Maison Gryffondor, en très bonne compagnie. D'ailleurs, la pièce aurait pu prendre un tournant malheureux en présence d'un directeur de Serpentard très agité... [02]

De la créativité, il en a justement bien fallu à Juliette Johnson pour incarner un autre fantôme - une épidémie de fantômes est de saison me diriez-vous - et pas n'importe lequel, messieurs dames : l'irremplaçable, l'inadaptable (demandez aux réalisateurs des films sur Harry Potter), l'esprit-farceur Peeves ! [08] 

L'auditoire du théâtre n'a pas eu de mal à reconnaître le personnage que la jeune Anabelle Franck a incarné durant son improvisation... En directrice de Poufsouffle, la mention de nourriture semblait nécessaire. En plus d'une mention, la comédienne ne s'est pas moquée du public en prenant de véritables cookies avec elle sur scène, autant dire que le théâtre s'est offert un nouveau mystère après la découverte de l'assiette vide à la fin de la représentation ... [09]

C'est vrai ça, qui peut bien se cacher sous le masque du chef de troupe ? Erika Moskovitch peut sembler être une jeune serveuse innocente au premier abord, mais les rumeurs commencent également à croître sur son passage. [05]

Une nouvelle saison théâtrale s'ouvre pour tous, au plaisir de vous voir vous épanouir sur la petite scène...

2ème année RP * fiche dans mon profil
Je suis une Renaudette, parce que je suis Morgane de toi, et qu’You are belle and I are beau !
Jo’family :cute:
  Retour   Répondre